LES PLUS BELLES ŒUVRES DE LA MUSIQUE CONTEMPORAINE

MUSIQUE CONTEMPORAINE
______________________________

LES PLUS BELLES
ŒUVRES DE LA
MUSIQUE CONTEMPORAINE

______________________________

A partir du tableau de William Bouguereau, Le chant des anges

******

Philip Glass
(Musique Minimaliste)

Akhnaten
Opéra
(1983)

**

« Je mourrai avant d’avoir écrit toute ma musique. »
Philip Glass

**

Steve Reich
(Musique Minimaliste)
(Né le 3 octobre 1936 à New-York)

Proverb
(1995)

**

Terry Riley
Terrence Mitchell “Terry” Riley
né le 24 juin 1935 à Colfax en Californie
(Musique Minimaliste)

In C
(1964)
(performed on 2012 Jan. 31 at CEU, Budapest)

**

György Ligeti
né en Roumanie à Diciosânmartin/Dicsőszentmárton (aujourd’hui Târnăveni) le 28 mai 1923 – mort le 12 juin 2006 à Vienne.

Le Grand Macabre
(opéra en deux actes)
(1974 et 1977)
Mysteries of the Macabre
( Gothenburg Symphony)
(Performance de Barbara Hannigan)

**

Steve Reich

Four Sections
(1987)
(with Kristjan Järvi & MDR Leipzig Radio Symphony Orchestra)

**

Philip Glass
(Musique Minimaliste)

Glassworks
(deux flûtes, deux saxophones sopranos, deux saxophones ténors, deux cors, piano/synthétiseur, altos, violoncelles)
(1981)

**

Pierre Boulez
né le 26 mars 1925 à Montbrison et mort le 5 janvier 2016 à Baden-Baden

…explosante-fixe…
( « mémorial » pour Igor Stravinsky)
(Première version 1971)
(Ensemble intercontemporain)
(Direction Matthias Pintscher)
(Sophie Cherrier, Marion Ralincourt, flûtes
Emmanuelle Ophèle, flûte MIDI (Musical Instrument Digital Interface))


**

Arvo Pärt
(Musique Minimaliste)

Da pacem Domine
(pour chœur mixte ou chœur et orchestre à cordes)
(2004)

**

Philip Glass
(Musique Minimaliste)

Le Canyon
The Canyon
(1988)

**

« La question de savoir si quelqu’un a besoin de ce que je fais est secondaire. »
György Ligeti

**

György Ligeti
né en Roumanie à Diciosânmartin/Dicsőszentmárton (aujourd’hui Târnăveni) le 28 mai 1923 – mort le 12 juin 2006 à Vienne.

Lux æterna
(un chœur à 16 voix)
( Cappella Amsterdam, Daniel Reuss & Susanne Van Els)

**

Arvo Pärt
né le 11 septembre 1935 à Paide (Estonie)
(Musique Minimaliste)

Fratres
1977

**

John Adams
John Coolidge Adams


El Niño
(opéra en deux actes sous forme d’oratorio – création le 15 décembre 2000 au théâtre du Châtelet à Paris)

**

György Ligeti
né en Roumanie à Diciosânmartin/Dicsőszentmárton (aujourd’hui Târnăveni) le 28 mai 1923 – mort le 12 juin 2006 à Vienne.

Requiem
(1963-1965)
(Makeda Monnet, soprano / Victoire Bunel, mezzo-soprano)
(Chœur National Hongrois / Csaba Somos, Chef de chœur
Orchestre du Conservatoire de Paris / Ensemble intercontemporain
Matthias Pintscher, direction)


**

Steve Reich

Six Marimbas
(1986)

**

Grégoire Hetzel
né en 1972 à Paris

La Chute de Fukuyama
(Opéra – 29 mars 2013)
(Orchestre Philharmonique de Radio-France – Direction : Daniel Harding – Ensemble vocal AEDES)

**

Steve Reich

Richter/Excerpt
( The Shed – 2019)

**

Olivier Messiaen
né le 10 décembre 1908 à Avignon – mort le 27 avril 1992 à Clichy

Turangalîla-Symphonie
(pour orchestre et deux solistes)
(1946 et 1948)
( Orchestre Philharmonique de Radio France, Myung-Whun Chung, 2008)

**

La Nature, trésor inépuisable des couleurs et des sons, des formes et des rythmes, modèle inégalé de développement total et de variation perpétuelle, la Nature est la suprême ressource !
Olivier Messiaen

**

John Adams
John Coolidge Adams


Nixon in China
(Opéra en trois actes – 1987)
( English National Opera Chorus and Orchestra – Paul Daniel)

**

« Mon œuvre est tournée vers l’homme de l’avenir, vers une ouverture en avant. Tournée vers un homme qui veut voyager dans le cosmos, qui considère cette planète comme un point de départ et un étape, qui comprend qu’il n’est ici qu’en visite pour un bref moment, et uniquement pour apprendre certaines choses ; en réalité, peu de choses : qu’il est extrêmement limité dans sa conscience et dans ses facultés corporelles. Son but est l’au-delà – sans cesse. »
Karlheinz Stockhausen
Ecouter en découvreur
Éditeur Philarmonie de Paris

**

Steve Reich

Piano phase
(1967)

**

Luciano Berio
né le 24 octobre 1925 à Oneglia (Ligurie) – mort le 27 mai 2003 à Rome
Musique électroacoustique

Folk songs
(1965)
(Stella Doufexis, mezzosoprano)
Direction de Konstantia Gourzi)

**

Alban Berg
né le 9 février 1885 Vienne – mort le 24 décembre 1935 Vienne.

Sieben frühe Lieder
Sept lieder de jeunesse
(sept lieder pour voix de femme et piano)
(1905-08)
Anne Sofie von Otter

**

Terry Riley

Salome Dances for Peace
(1986)
(Carnegie Hall Kronos Quartet Workshop)

**

Steve Reich

Music for a Large Ensemble
(1978)

Arnold Schönberg par Egon Schiele, 1917

Arnold Schönberg
né le 13 septembre 1874 à Vienne-mort le 13 juillet 1951 à Los Angeles

Moses und Aron
Moïse et Aaron

opéra inachevé en trois actes
1954

**

« Face à une oeuvre d’art, on ne doit pas rêver, mais s’attacher à en percer la signification. »
Arnold Schönberg

Arnold Schönberg en 1928.

**

Karlheinz Stockhausen
né le 22 août 1928 à Mödrath – mort le 5 décembre 2007 à Kürten

Gesang der Jünglinge
(musique électroacoustique)
(1955/1956)
(Diffusée le 30 mai 1956 par les studios de la Westdeutscher Rundfunk)

**

Steve Reich

Nagoya Marimbas
(1994)
(Eric Retterer & Shawn Savageau)

**

Alban Berg
né le 9 février 1885 Vienne – mort le 24 décembre 1935 Vienne.

Le Concerto à la mémoire d’un ange
concerto pour violon
(1935)
(Création à Barcelone de façon posthume le 19 avril 1936)
(Luc Héry, violon)

Alban Berg par Emil Stumpp

**

Dans la hiérarchie artistique, les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète.
Olivier Messiaen

**

Olivier Messiaen
né le 10 décembre 1908 à Avignon – mort le 27 avril 1992 à Clichy

Quatuor pour la fin du Temps
(pour violon, violoncelle, clarinette et piano)
Antje Weithaas, Violon & Sol Gabetta, Violoncelle & Sabine Meyer, Clarinette & Bertrand Chamayou, Piano

**

Arvo Pärt
(Musique Minimaliste)


Tabula rasa
1977
(orchestre à cordes, deux violons et un piano préparé)

**

Luciano Berio
né le 24 octobre 1925 à Oneglia (Ligurie) – mort le 27 mai 2003 à Rome
Musique électroacoustique

Epifanie
Épiphanie
(1961)
(Cathy Berberian, voix)
(Orchestra della RAI di Roma sous la direction de Luciano Berio)

**

Jonathan Harvey
né le 3 mai 1939 à Sutton Coldfield, Warwickshire – mort le 4 décembre 2012

Bhakti
(Oeuvre mixte – quinze instruments et pour une bande quadriphonique)
(1982)
(Spectrum – sous la direction de Guy Protheroe)

**

John Cage
né le 5 septembre 1912 à Los Angeles – mort le 12 août 1992 à New York,

Dreams
(1948)

**

Philip Glass
né le 31 janvier 1937 à Baltimore
(Musique minimaliste)

Einstein on the beach
(1976)

**

John Adams
John Coolidge Adams
né le 15 février 1947 à Worcester (Massachusetts)

Doctor Atomic
(Opéra – 2005)
( livret de Peter Sellars, créé le 1er octobre 2005 au San Francisco Opera)

**

Terry Riley
Terrence Mitchell “Terry” Riley
né le 24 juin 1935 à Colfax en Californie
(Musique Minimaliste)

Persian Surgery Dervishes
(deux concerts en solo d’orgue électrique, l’un à Los Angeles le 18 avril 1971, l’autre à Paris le 24 mai 1972)

**

Luigi Nono
29 janvier 1924 – 8 mai 1990, Venise

Il canto sospeso für Sopran, Alt, Tenor, Chor und Orchester
(Konzerthaus Freiburg, 2017)

**

Luciano Berio
né le 24 octobre 1925 à Oneglia (Ligurie) – mort le 27 mai 2003 à Rome
Musique électroacoustique

Sinfonia
Symphonie

(Direction Pierre Boulez)
(31 mai 1995, Chicago Symphony Orchestra)

**


Alban Berg
né le 9 février 1885 Vienne – mort le 24 décembre 1935 Vienne.

Wozzeck
(opéra en trois actes – 1912 et 1922)
(création le 14 décembre 1925 au Staatsoper de Berlin sous la direction de Erich Kleiber)
Direction de Fabio Luisi, Philharmonia Zürich, Chor der Oper Zürich
Christian Gerhaher (Wozzeck) & Gun-Brit Barkmin (Marie)

**


La classe de composition de Paul Dukas au Conservatoire en 1929
Olivier Messiaen est assis à droite.


Olivier Messiaen
né le 10 décembre 1908 à Avignon – mort le 27 avril 1992 à Clichy

Fête des belles eaux
(1937)

**

Karlheinz Stockhausen
né le 22 août 1928 à Mödrath – mort le 5 décembre 2007 à Kürten

Kontakte
(musique électroacoustique)
(1960)

**

Steve Reich

Eight Lines
(1983)
Première version : Octet
(1979)

**

« La musique, c’est le drame, c’est le pathétique, c’est la mort… Si la musique n’est pas ça, si elle n’est pas le dépassement jusqu’aux limites, elle n’est rien.« 
Jean Barraqué

**

Jean Barraqué
Jean-Henri-Alphonse Barraqué
né le 17 janvier 1928 à Puteaux – mort le 17 août 1973 à Paris

Sonate pour violon
(Rachel Field)

**

Krzysztof Penderecki
23 novembre 1933 à Dębica – mort le 29 mars 2020 à Cracovie
Compositeur polonais

Cadenza
(1984)
pour alto solo
(Laura Liu)

**

Philip Glass
né le 31 janvier 1937 à Baltimore

Musique en douze parties
Music in Twelve Parts
(Composé entre 1971 et 1974)

**

La famille Schönberg (1907) par Richard Gerstl.


Arnold Schönberg
né le 13 septembre 1874 à Vienne-mort le 13 juillet 1951 à Los Angeles

Erwartung
Op. 17
(1909)
( Alessandra Marc, soprano)
(Staatskapelle Dresden conducted – Giuseppe Sinopoli)

**

Luigi Nono
29 janvier 1924 – 8 mai 1990, Venise

La Lontananza Nostalgica Utopica Futura
(1988-1989)

**

Lorenzo Ferrero
(né en 1951 à Turin)

Charlotte Corday
( opéra en trois actes de Lorenzo Ferrero sur un livret italien de Giuseppe Di Leva – création le 21 février 1989 au Teatro dell’Opera di Roma)

**

Terry Riley
(Musique Minimaliste)

A Rainbow in Curved Air
(1969)
(orgue électronique et bande magnétique)

**

Henryk Mikołaj Górecki
né le 6 décembre 1933 dans le village de Czernica, gmina Gaszowice, voïvodie de Silésie, au sud de la Pologne – mort le 12 novembre 2010 à Katowice

Symphony No. 3
Op. 36 (1976)
« Symphonie des chants plaintifs »
(pour soprano solo et orchestre)
( Zofia Kilanowicz)

**

Krzysztof Penderecki
23 novembre 1933 à Dębica – mort le 29 mars 2020 à Cracovie
Compositeur polonais

Requiem polonais
Polish Requiem
( 1980 et 1984, et révisé en 1993.)

**

Charles Edward Ives

Charles Edward Ives
20 octobre 1874, Danbury (Connecticut) – 19 mai 1954 New York

The Unanswered Question,
La Question sans réponse

(  œuvre pour ensemble de cordes, trompette solo et quatuor à vent)
1908

**

Jean Barraqué
Jean-Henri-Alphonse Barraqué
né le 17 janvier 1928 à Puteaux – mort le 17 août 1973 à Paris

Séquence
(1950-1955)
(Joséphine Nendrick, Soprano)

**

Alban Berg
né le 9 février 1885 Vienne – mort le 24 décembre 1935 Vienne.

Lulu
(opéra dodécaphonique)
(Arleen Auger, soprano, City of Birmingham Symphony Orchestra, Simon Rattle, directeur)

**

Pierre Boulez
né le 26 mars 1925 à Montbrison et mort le 5 janvier 2016 à Baden-Baden

Le Marteau Sans Maître
(pour voix et six instruments)
(d’après des poèmes tirés du Marteau sans maître de René Char)
(1954)

**

Benjamin Britten


Benjamin Britten
né le 22 novembre 1913 Lowestoft (Suffolk) – mort le 4 décembre 1976 Aldeburgh

Death in Venice
La Mort à Venise
(Opéra – 1973)

**

Philip Glass
(Musique Minimaliste)

Music from The Hours
( Michael Riesman & Nico Muhly)

**

Krzysztof Penderecki
23 novembre 1933 à Dębica – mort le 29 mars 2020 à Cracovie
Compositeur polonais

Thrène à la mémoire des victimes d’Hiroshima
Threnody for the Victims of Hiroshima

(1960)

Hiroshima après le bombardement.

**

Aaron Copland


Aaron Copland
14 novembre1900 Brooklyn (New York) – 2 décembre 1990 Tarrytown (New York)

Appalachian Spring
ballet composé en 1944.
(créé le 30 octobre 1944 à la Library of Congress de Washington)

**

Philip Glass

Metamorphosis
(1988)


**

Arvo Pärt

Für Alina

(œuvre fondatrice du style tintinnabuli)
(1976)

**

Edgar Varèse
né à Paris le 22 décembre 1883 – mort à New York le 6 novembre 1965

Poème électronique
(pièce de musique électroacoustique – Création le 2 mai 1958 à Bruxelles)

**

Iannis Xenakis
né le 29 mai 1922 à Brăila en Roumanie et mort le 4 février 2001 à Paris

Metastasis
(Metastaseis B’)
(1953-1954)
(pour un orchestre de 61 instrumentistes)
(Elle fut créée le 16 octobre 1955 au Festival de Donaueschingen, en Allemagne, sous la direction de Hans Rosbaud)

**

Philip Glass

Pruit Igoe
(de Koyaanisqatsi)

**

Jean Barraqué
Jean-Henri-Alphonse Barraqué
né le 17 janvier 1928 à Puteaux – mort le 17 août 1973 à Paris

Sonate pour piano
(w/ score)
(1950/52)

**
« Une grande œuvre est essentiellement inachevée ; susceptible d’évolution, elle suppose, dans sa passivité et son indifférence, la métamorphose. Toujours vivante, elle sait s’inscrire aussi bien par ses ombres que par ses lumières. »
Jean Barraqué, À propos de l’œuvre de Claude Debussy

**

Peter Eötvös

Trois sœurs
Three sisters
(Opéra)
(Albert Schagidullin
Orchestre de l’Opéra de Lyon, Kent Nagano)

**

Steve Reich

Clapping Music
(1972)

**

Lorenzo Ferrero
né en 1951 à Turin

Risorgimento!
(Opéra – 2011)
(livret italien de Dario Oliveri, création le 26 mars 2011)

**

La Monte Young
né le 14 octobre 1935

The Well-Tuned Piano
(composée à partir de 1964 jusqu’à maintenant)

**

George Benjamin
né le 31 janvier 1960 à Londres

Written on Skin
(Opéra – 2012)
(Festival d’Aix en Provence 2012 – mise en scène de Katie Mitchell)

**

John Cage

Bird Cage
(1972)

**

Charles Edward Ives

A Set of Pieces for Theatre Orchestra
(1906/1911)
(Orpheus Chamber Orchestra – Gilbert Kalish)

**

Pierre Boulez

Structures I
pour deux pianos
(1951)
Structures II
pour deux pianos
(1956-1961)

**

Philip Glass

Complete Piano Etudes

(Jeroen van Veen, piano)

**

Pierre Schaeffer & Pierre Henry
Pierre Schaeffer (né à Nancy le 14 août 1910, et mort aux Milles, près d’Aix-en-Provence, le 19 août 1995)
Pierre Henry ( né le 9 décembre 1927 à Paris et mort le 5 juillet 2017 à Paris)

Symphonie pour un homme seul
(musique concrète)
(en concert le 18 mars 1950 à l’École normale de musique de Paris)

**

Tristan Murail
(Musique spectrale)
né au Havre le 11 mars 1947

Gondwana
(Pour orchestre)
(1980)

**

Gérard Grisey
né à Belfort le 17 juin 1946 – mort à Paris le 11 novembre 1998
(Musique spectrale)

Les Espaces Acoustiques
(Cycle de six pièces)
(1974-1985)

**

Edgard Varèse
né à Paris le 22 décembre 1883 – mort à New York le 6 novembre 1965

Ionisation
(pour 13 percussions dont 1 piano)
(Ensemble intercontemporain)
(1931)

**

Francesco Filidei
né en 1973 à Pise, en Toscane

L’Inondation
(Opéra – 2018)

**

Pierre Boulez

Figures-Doubles-Prismes

(1964/68)

**

Tristan Murail
(Musique spectrale)

Time and Again
(Pour orchestre)
1985

**

Sylvano Bussotti
né à Florence le 1er octobre 1931

Five Piano Pieces for David Tudor No.3
pour piano
(Interprète & Performance: Hyun-Mook Lim)

**

Luigi Russolo

Luigi Russolo

Risveglio di una Città

Luigi Russolo, intonarumori, 1913.



*****************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

GINKGO BILOBA – Poème de GOETHE

LITTERATURE ALLEMANDE
Goethe Traduction
Deutsch Poesie – Poésie Allemande

Traduction Jacky Lavauzelle

Johann Wolfgang von Goethe
1836 – 1870


Portrait de Joseph Karl Stieler – 1828

__________________________________

GINKGO BILOBA

_________________________________________

Manuscrit original du poème de Goethe.

**************


Dieses Baums Blatt, der von Osten
La feuille de cet arbre, que l’Orient
Meinem Garten anvertraut,
A mon jardin confie,
Giebt geheimen Sinn zu kosten,
Nous apporte un sens secret
Wie’s den Wissenden erbaut.
Qui enchante les connaisseurs.

*

Ist es ein lebendig Wesen,
Est-ce un être vivant
Das sich in sich selbst getrennt ?
Qui s’est séparé en lui-même ?
Sind es zwey, die sich erlesen,
Y en a-t-il deux qui se choisissent
Daß man sie als eines kennt ?
Que tu prends pour un seul ?

*

Solche Frage zu erwidern,
À cette question,
Fand ich wohl den rechten Sinn;
j’ai trouvé la bonne réponse ;
Fühlst du nicht an meinen Liedern,
Ne sens-tu pas dans mes chants,
Daß ich eins und doppelt bin ?
Que je suis un et double ?



**********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LE CHANT D’UN OISEAU – POÈME DE MÖRIKE – VOGELLIED

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

*

Mörike
____________________

Traduction Jacky Lavauzelle

__________________


LITTÉRATURE ALLEMANDE
Deutsch Literatur

Gedichte – Poèmes

EDUARD MÖRIKE

8. September 1804  Ludwigsburg- 4. Juni 1875 Stuttgart
8 septembre 1804 – 4 juin 1875

__________________

VOGELLIED
LE CHANT D’UN OISEAU
__________________

Gustave Courbet, La Femme au perroquet, 1866

*******

Es ist zwar sonsten nicht der Brauch,
Ce n’est pas la coutume,
Daß man ‘s Nestchen baut,
Que de construire un nid
Bevor man erst ein Weiblein auch
Avant d’avoir une femelle
Sich angetraut
Pour s’unir !
Zirri Zirrli!
Zirri Zirrli !
Erst ein Schätzchen,
D’abord un bébé
Dann ein Plätzchen,
Puis un nid !
Zirri!
Zirri !
Am Birnbaum oder am Haselstrauch.
Sur le poirier ou sur le noisetier !

*

Allein ich dacht, du baust einmal
Je pensais que tu construirais
Auf gut Glück.
Au petit bonheur la chance.
Schaden kann es auf keinen Fall;
Cela ne peut nuire à personne !
Zirrwick Zirrliwick!
Zirrwick Zirrliwick !
Gefällt’s Ihr nicht, meine Jungfer Braut,
Si tu ne l’aimes pas, ô ma jeune mariée,
Es ist gleich wieder umgebaut.
Il sera vite reconstruit !


************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

ADAM DE LA HALLE – Diex, coment porroie – CELLE QUI TANT ME TIENT EN JOIE -XIIIe Siècle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.
LITTÉRATURE FRANÇAISE
XIIIe siècle
POÉSIE COURTOISE

JACKY LAVAUZELLE
______________________

ADAM DE LA HALLE

Vers 1240 Région d’Arras – 1286/1288 Naples

Compositeur
Poète
Trouvère
Auteur des deux premières pièces de théâtre profanes françaises conservées :
le Jeu de la feuillée (1276) et le Jeu de Robin et Marion (± 1274-1282).

 

______________________________

Diex, coment porroie
CELLE QUI TANT ME TIENT EN JOIE

__________________

 

William Bouguereau, Élégie et manque d’amour

Diex, coment porroie
Comment pourrais-je, ô Dieu,
Sans cheli durer 
Continuer sans celle
Qui me tient en joie ?
Qui tant me tient en joie ?
Elle est simple et coie 
Elle est simple et sereine,
Diex coment porroie, etc.
Ô Dieu, comment pourrais-je,…

Ne m’en partiroie,
De m’en séparer,
Pour les iex crever,
Je préfère mes yeux crevés,
Se s’amours n’avoie.
Si je n’avais plus son amour.
Diex, coment porroie
Comment pourrais-je, ô Dieu,
Sans cheli durer
Continuer sans celle
Qui me tient en joie.
Qui tant me tient en joie !


****************************

LE JUGEMENT DERNIER – IV – POÈME DE ERIK-AXEL KARLFELDT – Yttersta domen (IV) – 1901 – LE NAVIRE – SKEPPET

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

Diktsamlingen Fridolins visor och andra dikter
karlfeldt dikter
Dikter av Erik Axel Karlfeldt

Traduction – Texte Bilingue
Erik Axel Karlfeldts dikter
Karlfeldt poet
Poesi
Poésie


LITTERATURE SUEDOISE
POESIE SUEDOISE

Svensk litteratur
svensk poesi –

Traduction Jacky Lavauzelle

Erik Axel Karlfeldt 1864 – 1931

översättning – Traduction

Diktsamlingen Fridolins visor och andra dikter
CHANSONS DE FRIDOLIN & AUTRES POEMES
  1898

________________________

Yttersta domen
LE JUGEMENT DERNIER

IV

LE NAVIRE
SKEPPET

__________________________

RECUEIL
Fridolins lustgård och Dalmålningar på rim
Le Jardin de Fridolin
&
Peintures Dalécarliennes en vers
Maison d’Edition
Wahlström & Widstrands

1901

_____________________________
William Turner, Le Naufrage du Minotaur, 1810

************


Hav, på din yta
Mer, à ta surface
manormar flyta,
flottent des serpents aux longs cheveux des fonds marins,
valarna simma så tätt som en bro.
les baleines nagent en groupe et forment un pont.
Djupt i gröna gölar
Au fond des verts abysses
havstjuren bölar,
s’entend le taureau des mer,
havsgalten grymtar vid blåa stians ho.
la brise marine grogne sur les sentiers bleus.

*

Solen från ytan
Le soleil se lève à la surface
av kokande grytan
de la bouillante marmite
lyfter röd en kräftklo men orkar ej opp.
Telle une pince rouge d’une écrevisse mais sans vaincre.
Månen, lik en tunna
La lune, comme un tonneau
med saft och färg utrunna,
égoutté de son jus et de sa peinture,
ligger som ett vrakgods på vattubergets topp.
se trouve comme une épave au sommet d’une montagne d’eau.

*

Hav, du är härligt,
Mer, comme tu es belle,
stort och förfärligt,
grande et horrible,
tingens första vagga och alltings grav och slut.
le premier berceau des choses, la tombe et la fin de tout.
Himmelens sista
Le dernier des cieux
och högsta stjärnegnista,
et l’étincelle, la plus haute étoile,
resande ditt huvud, du spottar den ut.
en levant ta tête, tu l’éteins d’un unique crachat.

*

Hav, du är gruvligt,
Mer, comme tu es terrible,
vilt och okuvligt;
sauvage et indomptable ;
vems är den köl som törs rista än din barm?
quelle est la quille qui ose trembler en ton sein ?
Långa kyrkbåtsåror
Les longues barques
slå dig djupa skåror;
dessinent de profonds sillons ;
Han som sov i skeppet kan trotsa din harm.
Celui qui dormait dans le navire, seul, peut défier ta colère*.

[*Jésus – cf. Luc 8:22-25]

*

Domen är hållen;
Le verdict est rendu ;
ensam behållen
seul reste
färdas här en skara med domaren ombord.
ici une foule avec un juge à bord.
Tiderna somna,
Les temps s’endorment,
dessa äro komna
ceux-ci sont venus
ut på evig bölja från fjärran sjunken jord.
sur la vague éternelle de la lointaine terre engloutie.

*

Tåg och tackel klappa.
Les voiles claquent dans le vent.
Brant som en trappa,
Raide comme un escalier,
stiger du mot höjden, o hav, i pik på pik.
tu montes un peu plus, ô mer, un peu plus à chaque vague.
Klar står en brygga:
Elle est là, la jetée :
sjungande och trygga
Ils chantent sereinement
segla Guds trogna till himmelrik.
les fidèles de Dieu qui se dirigent vers le ciel.


********************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LE JUGEMENT DERNIER – POÈME DE ERIK-AXEL KARLFELDT – Yttersta domen – 1901

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

Diktsamlingen Fridolins visor och andra dikter
karlfeldt dikter
Dikter av Erik Axel Karlfeldt

Traduction – Texte Bilingue
Erik Axel Karlfeldts dikter
Karlfeldt poet
Poesi
Poésie


LITTERATURE SUEDOISE
POESIE SUEDOISE

Svensk litteratur
svensk poesi –

Traduction Jacky Lavauzelle

Erik Axel Karlfeldt 1864 – 1931

översättning – Traduction

Diktsamlingen Fridolins visor och andra dikter
CHANSONS DE FRIDOLIN & AUTRES POEMES
  1898

________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-jugement-dernier.jpg.

Soleienatt, Nikolai Astrup

_______________

YTTERSTA DOMEN
LE JUGEMENT DERNIER

 

__________________________

RECUEIL
Fridolins lustgård och Dalmålningar på rim
Le Jardin de Fridolin
&
Peintures Dalécarliennes en vers
Maison d’Edition
Wahlström & Widstrands

1901

_____________________________

I
*
MOT AFTONEN

VERS LE SOIR

Det lyste mig spela och göra mig glad,
J’avais envie de jouer et d’être heureux,
milorum.

Ainsi va la vie !

**

II
*
LE TEMPS DES SIGNES
Tecknens tid

Nu är de stora tecknens tid,
C’est maintenant le temps des grands signes,
de svåra, de många.
sévères et nombreux.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est le-temps-des-signes-869x1024.jpg.
William Blake, Le grand Dragon rouge et la femme enveloppée de soleil.

**

III

DES VOIX SUR LA ROUTE
Röster på vägen

DEN KRÖNTE:
L’HOMME COURONNÉ :

Salig, salig, salig i höjden!
Qu’il soit béni, béni, béni dans le ciel !
Folk, som förr edra hjässor böjden
Béni de peuple, autrefois tête penchée

Le Jour du Jugement par Michel-Ange

**

IV
LE NAVIRE
SKEPPET

Hav, på din yta
Mer, à ta surface
manormar flyta,
flottent des serpents aux longs cheveux des fonds marins,

William Turner, Le Naufrage du Minotaur, 1810

________________

LE JUGEMENT DERNIER
POÈME DE ERIK-AXEL KARLFELDT 
Yttersta domen
1901
________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

UNE VUE ANGÉLIQUE ET SEREINE – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 276 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXVI – Poi che la vista angelica

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 276

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 276
CCLXXVI

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

276/366

 

*

***************


Poi che la vista angelica, serena,
Car la vue angélique et sereine,
per súbita partenza in gran dolore
Par son prompt départ dans une si grande douleur
lasciato à l’alma e ’n tenebroso horrore,
a laissé mon âme et dans cet effroyable horreur,
cerco parlando d’allentar mia pena.
J’essaye d’apaiser ma peine.

*


Giusto duol certo a lamentar mi mena:
Un juste deuil, certes, à me plaindre me conduit :
sassel chi n’è cagione, et sallo Amore,
elle sait qui en est la cause, et Amour le sait aussi,
ch’altro rimedio non avea ’l mio core
car il n’avait pas d’autre remède à mon cœur ici
contra i fastidi onde la vita è piena.
contre les tracas dont la vie est remplie.

*


Questo un, Morte, m’à tolto la tua mano;
C’est ce remède, ô Mort, que m’a pris ta main ;
et tu che copri et guardi et ài or teco,
tout comme toi qui recouvre et garde avec toi,
felice terra, quel bel viso humano,
ô terre bienheureuse, ce beau visage humain,

*


me dove lasci, sconsolato et cieco,
pourquoi me laisses-tu ainsi, inconsolé et aveugle,
poscia che ’l dolce et amoroso et piano
depuis que la douce, amoureuse et paisible
lume degli occhi miei non è piú meco?
lumière de mes yeux n’est plus avec moi ?


********

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 276
le chansonnier Pétrarque Sonnet 276
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

NOTRE SOLEIL S’EST OBSCURCI – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 275 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXV – Occhi miei

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 275

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 275
CCLXXV

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

275/366

*

***************************


Occhi miei, oscurato è ’l nostro sole;
Mes yeux, notre soleil s’est obscurci ;
anzi è salito al cielo, et ivi splende:
car il est monté au ciel et y brille :
ivi il vedremo anchora, ivi n’attende,
là-bas nous le reverrons encore, là-bas, il nous attend,
et di nostro tardar forse li dole.
et peut-être que notre retard l’inquiète.

*


Orecchie mie, l’angeliche parole
Mes oreilles, les paroles angéliques
sonano in parte ove è chi meglio intende.
sont en ces lieux où on les comprend mieux.
Pie’ miei, vostra ragion là non si stende
Mes pas, vous ne pouvez vous trouver là
ov’è colei ch’esercitar vi sòle.
où se trouve celle qui vous meut.

*


Dunque perché mi date questa guerra?
Alors pourquoi me faire cette guerre ?
Già di perdere a voi cagion non fui
Je ne suis pas la cause que désormais vous ne puissiez plus
vederla, udirla et ritrovarla in terra:
ni la voir, l’entendre, ni la retrouver sur terre :

*


Morte biasmate; anzi laudate Lui
La Mort est blâmable ; louez plutôt Dieu
che lega et scioglie, e ’n un punto apre et serra.
qui nous lie et nous desserre, et qui ouvre et referme.
e dopo ’l pianto sa far lieto altrui.
et qui, après avoir pleuré, rend heureux.


***********

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 275
le chansonnier Pétrarque Sonnet 275
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

LE CAP DES TEMPÊTES – Le Cap de Bonne-Espérance – OS LUSIADAS V-50- LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Eu sou aquele oculto e grande Cabo

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-50 LES LUSIADES V-50
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

***************


-« Eu sou aquele oculto e grande Cabo,
-« Je suis ce Cap grandiose caché,
A quem chamais vós outros Tormentório,
Que vous nommez, vous autres, le Cap des Tempêtes,
Que nunca a Ptolomeu, Pompónio, Estrabo,
Que Ptolémée, Pomponius, Strabon,
Plínio, e quantos passaram, fui notório.
Pline, et combien d’autres, n’ont jamais connu.
Aqui toda a Africana costa acabo
Ici toute la côte Africaine se termine
Neste meu nunca visto Promontório,
Dans ce Promontoire jamais aperçu,
Que para o Pólo Antarctico se estende,
Qui s’étend jusqu’au Pôle Antarctique,
A quem vossa ousadia tanto ofende.
Et que votre audace offense tant.


***************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

UN MONSTRE HORRIBLE – OS LUSIADAS V-49- LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Mais ia por diante o monstro horrendo

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-49 LES LUSIADES V-49
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******************


« Mais ia por diante o monstro horrendo
« De plus belle ce monstre horrible continuait,
Dizendo nossos fados, quando alçado
Dévoilant nos destins, quand, me dressant,
Lhe disse eu: – Quem és tu? que esse estupendo
Je lui dit : – Qui es-tu ? Avec cet étonnant
Corpo certo me tem maravilhado.-
Corps qui tant me stupéfait.-
A boca e os olhos negros retorcendo,
Les yeux et la bouche noirs tordus,
E dando um espantoso e grande brado,
Et poussant un grand cri étonné,
Me respondeu, com voz pesada e amara,
Il me répondit, d’une voix lourde et amère,
Como quem da pergunta lhe pesara:
Comme offusqué par ma question :



*************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.