Archives de catégorie : littérature

LA POÉSIE AU FÉMININ Anthologie des poétesses depuis la Grèce antique

DE L’ORAGE ET DES POÈMES

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/la-poesie-au-feminin

Les anthologies reprennent traditionnellement les écrivains nationaux en très grande majorité.
Dans ces derniers, les femmes sont toujours les exceptions.
Nombreuses anthologies françaises ne contiennent souvent aucune poésie de poétesse.
À la marge, pour les anthologies françaises par exemple, nous trouvons au mieux quelques sonnets de Louise labbé, la Comtesse de Noailles, et une fois ou deux Pernette du Guillet avec un seul poème.
Si, comme le dit Maria Teresa Wilms Montt, « il est difficile d’être une femme dans ce monde », nous pouvons assurer qu’il est encore plus difficile d’être une poétesse dans ce monde d’hommes.
Si l’on demande de citer dix ou vingt poètes, il est à peu près certain que nous n’aurons aucune poétesse.
Nous avons à ce stade plusieurs options :
La première, qu’il n’existe que très peu de poétesses en ce monde et dans les époques passées.
La seconde, que leur qualité littéraire était moindre que celle des hommes, notamment des plus grands, Verlaine, Rimbaud, Pouchkine, Pessoa, Whitman, Mandelstam et bien d’autres.

Le but de cet ouvrage est de montrer que ni la première ni la seconde ne sont recevables.

Qu’en plus d’une quantité incroyable de grandes poétesses, toutes les thématiques, traditionnelles ou novatrices, sont abordées, religieuses, athées, psychologiques, émotionnelles, symbolistes, etc.

Un point commun relie toutefois les auteures présentées ici : l’engagement.
L’écriture n’est jamais formelle.
Aucune formalité mais une vitale nécessité d’écrire.

L’engagement dans la vie, dans l’écriture, dans la passion, dans l’existence.

Tout est entier et total. Il n’y a pas de freins ou de convenances.

Cet engagement provoque la libération émotionnelle et la puissance, retenue ou non, des corps et des esprits.

Dans des époques troublées et avec la toute puissance des hommes sur les femmes, de la Grèce, où la femme n’était pas une citoyenne à part entière, jusqu’aux écrivaines soviétiques sous le joug de la toute puissance doublée avec la terreur communiste, jusqu’aux écrivaines chiliennes, argentines sous le joug d’un pouvoir machiste affirmé.

Il s’agit pour moi de rencontres dans l’esprit, les corps, les émotions, les désirs, la nostalgie et les projets.
En quelques mots, l’aventure de la vie.
De nos vies.
Pour reprendre Tsvétaëva :
« Il y aura de l’orage ! … Il y aura de l’amour ! … Il y aura des poèmes ! »  

Jacky Lavauzelle


****

LISTE DES POÉTESSES
DANS CET OUVRAGE

Sappho (630 av. J.-C. – 580 av. J.-C.)
Al-Hansā’ (575-645)
Hildegarde de Bingen (1098-1179)
Marie de France (v 1160- v 1210)
Christine de Pisan (1364- 1430)
Marguerite d’Angoulême (1492-1549)
Pernette du Guillet (1518 ou 1520 – 1545)
Louise Labé (1524-1566)
Catherine Des Roches (1542-1587)
Marie de Romieu (vers 1545 – vers 1590)
Marseille d’Altouvitis (1577 – 1606)
Élisabeth-Sophie Chéron (1648 – 1711)
Hedvig Charlotta Nordenflycht (1718-1763)
Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859)
Annette von Droste-Hülshoff (1797 – 1848)
Elizabeth Barrett Browning (1806-1861)
Caroline Pavlova (1807-1893)
Élisa Mercœur (1809 – 1835)
Louise-Victorine Ackermann (1813 – 1890)
Emily Brontë (1818 – 1848)
Emily Dickinson (1830-1886)
Rosalía de Castro (1837- 1885)
Louisa Siefert (1845 – 1877)
Vittoria Aganoor (1855-1910)
Zinaïda Nicolaïevna Hippius (1869-1945)
Mirra Lokhvitskaïa (1869- 1905)
Teffi (1872-1952)
Anna de Noailles (1876-1933)
Renée Vivien (1877 – 1909)
Virginia Woolf (1882–1941)
Sophia Parnok (1885 -1933)
Delmira Agustini (1886 – 1914)
Anna Akhmatova (1889-1966)
Marie Skobtsova (1891-1945)
Alfonsina Storni (1892 – 1938)
Marina Tsvetaïeva (1892-1941)
Maria Teresa Wilms Montt (1893 -1921)
Florbela Espanca (1894-1930)
Colette Peignot (1903-1938)

Table des matières
DE L’ORAGE ET DES POÈMES 9
SAPPHO Σαπφώ 11
ENTRE LÉGENDE & HISTOIRE UNE VIE DE SAPPHO 13
μνος στην Αφροδίτη HYMNE À APHRODITE 15
Ωδή εις Ανακτορία ODE AU PALAIS ODE À LA FEMME AIMÉE 17
Al-H̠ansā’ 19
DE L’INFLUENCE EXERCÉE PAR LES FEMMES POÈTES DANS L’ANCIENNE ARABIE 21
LE DIWAN D’AL HANSA’ 25
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ I 27
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XIII 29
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XIV 30
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XVI 31
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XVII 33
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XVIII 33
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XIX 34
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XX 34
Le Diwan D’Al-H̠ansā’ XXI 35
Hildegarde de BINGEN HILDEGARDE VON BINGEN 37
LES VISIONS DE HILDEGARDE VON BINGEN 38
BIOGRAPHIE DE HILDEGARDE VON BINGEN 39
O BEATA INFANTIA Ô ENFANCE BIENHEUREUSE 41
DE SANCTA MARIA À MARIE 42
O AETERNE DEUS Ô DIEU ÉTERNEL 44
O MAGNE PATER Ô PÈRE MAJESTUEUX 45
Marie de FRANCE 47
LA PREMIÈRE FEMME À ÉCRIRE DES VERS EN FRANÇAIS 48
VIE DE MARIE DE FRANCE LES FABLES & LES LAIS 49
LAIS de Marie de France PROLOG LE PROLOGUE DES LAIS 51
LE FRAISNE LE LAI DU FRÊNE 55
Christine de PIZAN ou Christine de PISAN 87
Vers 1364– 1430 87
LA VIE DOULOUREUSE DE CHRISTINE DE PISAN 88
SEULETE SUY SEULE JE SUIS 89
LES DOUCEURS DU MARIAGE BALLADE 91
RONDEAU JE VAIS 94
RONDEAU JE NE SAIS COMMENT JE DURE 95
Marguerite d’ANGOULÊME
Marguerite de France
Marguerite de Navarre 97
MARGUERITE D’ANGOULÊME UNE FEMME PLEINE DE COEUR ET DE SENS 98
Portrait de François Ier, son frère 99
SATYRES ET NYMPHES DE LA REINE DE NAVARRE 100
ÊPITRES 101
AIMEZ LA FERMEMENT 103
RÉPONSE À CLÈMENT MAROT 104
J’AIME UNE AMIE ENTIÈREMENT PARFAITE 105
Pernette du GUILLET Vers 1518-1500 – 7 juillet 1545 107
RYMES DE GENTILE ET VERTUEUSE DAME 107
RYMES I LE HAULT POUVOIR DES ASTRES LE POUVOIR DES ASTRES 108
RYMES VIII IÀ N’EST BESOING QUE PLUS EI ME SOUCIE RIEN NE PEUT ME NUIRE 109
RYMES XII LE CORPS RAVY, L’AME S’EN EMERVEILLE LE RAVISSEMENT DU CORPS 110
RYMES XIV LE GRAND DESIR DU PLAISIR ADMIRABLE LE PUISSANT DÉSIR 111
RYMES XV POUR CONTENTER CELUY, QUI ME TOURMENTE CELUI QUI ME TOURMENTE 112
RYMES XVII JE SUIS TANT BIEN, QUE JE NE LE PUIS DIRE UNIQUE AU MONDE 114
RYMES XXI SI LE SERUIR MERITE RECOMPENSE DÉSIR & PLAISIR 115
RYMES XXII EN DAULPHINÉ CERES FAISOIT ENCOR MOISSON VÉNUS SERA FROIDE PENDANT DEUX HIVERS 116
RYMES XXVI IAY ESTÉ PAR UN VN LONG TEMPS ESPÉRANCE ET VENGEANCE 117
Louise LABÉ 119
LES SONNETS 119
SONNET I 123
SONNET II 124
SONNET III 125
SONNET IV 126
SONNET V 127
SONNET VI 128
SONNET VII 129
SONNET VIII 130
SONNET IX 131
SONNET X 132
SONNET XI 133
SONNET XII 134
SONNET XIII 135
SONNET XIV 136
SONNET XV 137
SONNET XVI 138
SONNET XVII 139
SONNET XIX 140
SONNET XX 141
SONNET XXIII 142
LES DAMES DES ROCHES
Catherine Des Roches 143
(Catherine Fradonnet) 143
Madeleine Des Roches 143

MÈRE & FILLE INSÉPARABLES & COMPLÉMENTAIRES 145
LA PUCE CATHERINE DES ROCHES 147
A ma mere À MA MÈRE 151
Marie de ROMIEU 153
Vers 1545 (Viviers en Ardèche)– Vers 1590 153
LA PRÉÉMINENCE DE LA FEMME SUR L’HOMME 154
DE LA PRÉÉMINENCE DE LA FEMME SUR L’HOMME BRIEF DISCOURS EN VERS. 155
QUE MES VERS CHANTENT 157
ÉLÉGIE 158
Marseille d’ALTOUVITIS 161
LE TALENT DE VERSIFIER 162
IL S’EN VA CE CRUEL VAINQUEUR 163
STANCES 164
Élisabeth-Sophie CHÉRON 165
MADEMOISELLE CHÉRON 166
FRAGMENTS DE L’ODE AYANT POUR SUJET LA DESCRIPTION DE TRIANON 167
Hedvig Charlotta NORDENFLYCHT 173
28 novembre 1718 – 29 juin 1763 173
Nöje i enslighet PLAISIR DANS LA SOLITUDE 174
LES FEMMES par MADAME DE STAËL 1814 176
DE L’INSTRUCTION DES FEMMES ET DE LA CARRIÈRE LITTÉRAIRE POUR ELLES par Louise d’Alq en 1893 177
Marceline DESBORDES-VALMORE 185
ÉLÉGIES 187
L’INQUIÉTUDE 188
LE CONCERT 189
PRIÈRE AUX MUSES 191
LE BILLET 193
L’INSOMNIE 194
SON IMAGE 195
L’IMPRUDENCE 196
À L’AMOUR 197
LES LETTRES 199
LA NUIT D’HIVER 201
LE SOUVENIR 204
LA SÉPARATION 205
LA PROMENADE D’AUTOMNE 207
ÉLÉGIE 209
Annette von DROSTE-HÜLSHOFF 211
Die Lerche L’ALOUETTE 213
Elizabeth Barrett BROWNING 217
Sonnets from the Portuguese 217
SONNETS PORTUGAIS 217
SONNET I 218
SONNET II 219
SONNET III 220
SONNET IV 221
SONNET V 222
SONNET VI 223
SONNET VII 224
SONNET VIII 225
SONNET IX 226
SONNET XI 227
SONNET XIII 228
SONNET XIV 229
SONNET XV 230
Élisa MERCŒUR 231
UN AN DE PLUS 233
DEMAIN 234
RÊVERIE 235
LE RÉVEIL D’UNE VIERGE 236
LA GLOIRE 237
PAYSAGE 243
LA NEIGE 245
Caroline PAVLOVA 247
Кароли́на Ка́рловна Па́влова 247
QUAND TA VOIX EST SI TENDRE 248
ПОЭТ LE POÈTE 249
IMPROMPTU 250
Louise-Victorine ACKERMANN 251
POÉSIES PHILOSOPHIQUES (1871) 251
I MON LIVRE 253
II À LA COMÈTE DE 1861 255
III 256
LES MALHEUREUX 256
IV L’AMOUR ET LA MORT 259
V 264
LE POSITIVISME 264
Emily BRONTË 265
THE NIGHT IS DARKENING ROUND ME LA NUIT TOUT AUTOUR DE MOI 267
POETICAL FRAGMENTS ‘TWAS OF THOSE DARK CLOUDY DAYS FRAGMENTS POÉTIQUES DE CES SOMBRES JOURS NUAGEUX 269
FAIR SINKS THE SUMMER EVENING NOW UNE CLAIRE SOIRÉE D’ÉTÉ 271
I’LL NOT WEEP JE NE PLEURERAI PAS ! 274
THE OLD STOIC LE VIEUX STOÏQUE 276
NO COWARD SOUL IS MINE L’ÂME ARDENTE 277
Remembrance Souvenir COLD IN THE EARTH LE FROID DANS LA TERRE 279
I’LL COME WHEN THOU ART SADDEST JE VIENDRAI QUAND TU SERAS VRAIMENT TRISTE 282
Emily DICKINSON 285
SIC TRANSIT GLORIA MUNDI AINSI PASSE LA GLOIRE DU MONDE 1852 287
ON THIS WONDROUS SEA SUR CETTE MERVEILLEUSE MER 1853 294
WHEN ROSES CEASE TO BLOOM QUAND LES ROSES FINIRONT DE FLEURIR 295
WHOSE CHEEK IS THIS ? A QUI CETTE JOUE 296
1859 296
A LITTLE EAST TO JORDAN UN PEU A L’EST DU JOURDAIN 297
1860 297
POOR LITTLE HEART ! PAUVRE PETIT CŒUR ! 299
1861 299
I’VE KNOW A HEAVEN LIKE A TENT J’AI CONNU UN CIEL 1861 301
OF BRONZE AND BLAZE DE BRONZE ET DE FEU 303
1862 303
I GAINED IT SO JE L’AI GAGNÉ AINSI 1863 305
THE SPRY ARMS OF THE WIND LES VAILLANTS DU BRAS DU VENT 307
1864 307
AFTER THE SUN COMES OUT LA TRANSFORMATION DU MONDE 1866 311
THE MURMURING OF BEES LE MURMURE DES ABEILLES 312
1867 312
AFTER A HUNDRED YEARS UN SIECLE APRÈS 1868 314
THE DUTIES OF THE WIND ARE FEW LES DEVOIRS ET LES PLAISIRS DU VENT 1869 315
A NOT ADMITTING OF THE WOUND LA BLESSURE 1870 317
THAT THIS SHOULD FEEL THE NEAD OF DEATH LE BESOIN DE LA MORT 1870 318
THE DAYS THAT WE CAN SPARE NOS FONDAMENTAUX 319
1871 319
UNTIL THE DESERT KNOWS AU GALOP DANS NOS RÊVES 320
1872 320
HAD WE OUR SENSES LA RAISON & LA FOLIE 321
1873 321
WONDER IS NOT PRECISLY KNOWING LE PLAISIR DEVENU DOULEUR 322
THAT SHORT POTENTIAL STIR 323
L’ÉCLAT DE LA MORT 323
LONG YEARS APART L’ABSENCE DE LA SORCIÈRE 324
1876 324
IT WAS A QUIET SEEMING DAY LE COQUELICOT DANS LE NUAGE 1877 325
TO MEND EACH TATTERED FAITH RÉPARER LA FOI EN LAMBEAUX 1878 326
WE TALKED WITH EACH OTHER LES SABOTS DE L’HORLOGE 327
1879 327
GLASS WAS THE STREET LA RUE DE VERRE 328
1880 328
THE THINGS THAT NEVER CAN COME BACK LES CHOSES QUI JAMAIS NE REVIENNENT 329
1881 329
HE ATE AND DRANK THE PRECIOUS WORDS LES MOTS PRÉCIEUX 1882 330
NO LADDER NEEDS THE BIRD BUT SKIES DONNER DES AILES AUX CHERUBINS 331
1883 331
UPON HIS SADDLE SPRUNG A BIRD LA NOTE DE L’OISEAU 332
1884 332
TAKE ALL AWAY FROM ME, BUT LEAVE ME ECSTASY LAISSEZ-MOI L’EXTASE 1885 333
LES ULTIMES POÈMES 1886 334
THE IMMORTALITY SHE GAVE LA FORCE DE L’AMOUR HUMAIN 334
OF GLORY NOT A BEAM IS LEFT 335
LES ÉTOILES 335
Rosalía de CASTRO
María Rosalía Rita de Castro, 337
Adios, ríos ADIEUX 339
Louisa SIEFERT 343
« TRÈS FÉMININ DE SENTIMENT TRÉS VIRIL D’EXPRESSION » 344
RAYONS PERDUS 345
PRÉFACE I 346
PRÉFACE II 347
INQUIÉTUDE 348
EN PASSANT EN CHEMIN DE FER 351
POURQUOI ? 353
L’ABBAYE 354
AUJOURD’HUI, HIER, DEMAIN 356
I. AUJOURD’HUI 356
II. HIER 357
III. DEMAIN 358
RÊVERIE 359
SOUVENIRS D’ENFANCE 361
LA VIE 375
Vittoria AGANOOR 377
PASQUA ARMENA PÂQUES ARMÉNIENNES 378
LA SERENATA LA SÉRÉNADE 380
CHE COSA IO TEMO J’AI PEUR 381
IO VIDI J’AI VU 383
TRIONFO TRIOMPHE 385
Zinaïda Nicolaïevna HIPPIUS
Зинаи́да Никола́евна Ги́ппиус 387
Бессилье IMPUISSANCE 389
Цветы ночи LES FLEURS DE LA NUIT 390
Однообразие MONOTONIE 392
ЛЮБОВЬ-ОДНА L’AMOUR EST UN 394
Молитва LA PRIÈRE 396
ПОСЛЕДНЕЕ ULTIME 397
Как все C’EST AINSI 398
Швея LA COUTURIÈRE 399
Электричество ÉLECTRICITÉ 401
ДАР L’OFFRANDE 402
ЛУНА И ТУМАН   LUNE ET BRUME 403
Пауки   LES ARAIGNÉES 404
Свобода LIBERTÉ 406
БРАЧНОЕ КОЛЬЦО   L’ALLIANCE 408
НЕЛЮБОВЬ LES VOLETS 410
У порога À LA PORTE 412
Молодому веку LE JEUNE ÂGE 413
Страшное EFFRAYANT ! 415
Сегодня на земле AUJOURD’HUI SUR TERRE 416
Веселье FÊTE D’OCTOBRE 417
Дни LES JOURS 418
Так есть C’EST AINSI 419
КЛЮЧ  LA SOURCE 420
БУДЕТ ESPÉRANCE 421
Неотступное IMPLACABLE 422
Наставление   GUIDE 424
Всё равно DE TOUTE FAÇON 425
Отъезд LE DÉPART 426
Mirra LOKHVITSKAÏA
Мирра Лохвицкая 427
Темно в туманной вышине SILENCE & SOUFFRANCE 429
Хотела б я свои мечты LA DOUCEUR DES PLAISIRS 430
ВЕЧЕРНЯЯ ЗВЕЗДА L’ÉTOILE DE NUIT 431
Спаситель, вижу Твой чертог LE ROYAUME DE LA GLOIRE 432
ЭЛЕГИЯ ÉLÉGIE 433
И ветра стон LES PENSÉES SOMBRES 434
Сопернице MA RIVALE 435
Кто — счастья ждет, кто — просит славы LES FAUSSES VISIONS 437
Я люблю тебя JE T’AIME COMME… 438
Дневной кошмар неистощимой скуки LE HÉROS INCONNU 439
Мне ненавистен красный цвет ROUGE 440
КРЕСТ La Croix Люблю я солнца красоту LA NOIRE ÉTERNITÉ 441
TEFFI
Tэ́ффи 443
Мой черный карлик целовал мне ножки LE NAIN 445
Ты меня, мое солнце… DE TOUTE FAÇON 446
Перед картой России DANS UN PAYS ÉTRANGE 448
Anna de NOAILLES 449
POÈME DE L’AMOUR 449
AMBITION DES FEMMES 467
Renée VIVIEN « Sapho 1900 » 469
CENDRES ET POUSSIÈRES 471
L’AUTOMNE 472
TON ÂME 473
PROPHÉTIE 474
LUCIDITÉ 475
LASSITUDE 476
LES ARBRES 477
DEVANT LA MORT D’UNE AMIE 478
LE VENT DES VAISSEAUX 479
LES QUATRE VENTS 480
LE RIRE DES VENTS 481
LES DIEUX LARES S’IRRITENT… 482
LE PALAIS DU POÈTE 483
UNE CHAPELLE 484
CHAPELLE DE MARINS 485
ESSOR D’UNE MOUETTE 486
AUX MOUETTES 487
LA MAUVAISE AUBERGE 488
PÉCHÉ D’ORGUEIL 489
VENUE DU JOUR 490
À MON DÉMON FAMILIER 491
AUBE 492
LE DERNIER DIEU 493
DOMINATION DU POÈME 494
ORGUEIL DE POÈTE 495
AVEU DANS LE SILENCE 496
DÉFAITE 497
TRAÎTRISE DU REGARD 498
LE POÈTE 499
PALAIS SOUS LA MER 500
INTANGIBLE 501
VOILE IMPATIENTE 502
LA MOUETTE QUI S’ÉLEVA 503
Virginia WOOLF 505
BLUE & GREEN BLEU & VERT 507
GREEN VERT 507
BLUE & GREEN BLEU & VERT 509
BLUE BLEU 509
THE WAVES LES VAGUES 1931 511
SUICIDE NOTE   1941 515
Sara TEASDALE 517
THE YEARS LES ANNÉES 518
THERE WILL COMME SOFT RAINS LES PLUIES DOUCES 519
NIGHT SONG AT AMALFI CHANT NOCTURNE À AMALFI 520
THE SOLITARY LA SOLITAIRE 521
PEACE PAIX 522
NIGHT IN ARIZONA NUIT EN ARIZONA 523
Sophia PARNOK
Софи́я Я́ковлевна Парно́к 525
На каштанах пышных ты венчальные JE CONSTRUIS MON ÂME 527
Не небо — купол безвоздушный TÉNÈBRES ET LUMIÈRE 528
Какой неистовый покойник! AMOUR & HAINE 530
Где море? Где небо? Вверху ли, внизу? LE BRUIT DES RAMES 532
Есть имена, как душные цветы LES FLEURS ÉTOUFFANTES 533
Все глаза под солнцем LES YEUX SOUS LE SOLEIL 534
Вспомяните: всех голов мне дороже CESSEZ DE M’AIMER ! 536
Этот вечер был тускло-палевый AU THEÂTRE DE L’UNION 537
Каждый вечер я молю LA MÉMOIRE ENDORMIE 539
В те дни младенческим напевом MÉLODIE INFANTILE 540
Срок настал LE FAUCHEUR NÉGLIGENT 541
Еще не дух, почти не плоть COMME UNE PIERRE 542
Агарь AGAR  544
Кто разлюбляет плоть L’AMOUR DE LA CHAIR 546
Под зеркалом небесным LA PENSÉE DU CERF 547
С детства помню LES POIRES DE MON ENFANCE 548
Трудно, трудно LE MONDE N’EST PLUS SI VASTE 549
Я тебе прощаю все грехи LA MUSIQUE N’EST PAS POUR LES YEUX 551
Цыганская песня CHANSON GITANE 552
Delmira AGUSTINI 553
LETTRE DE FRANCISCO VILLAESPESA 554
EL LIBRO BLANCO LE LIVRE BLANC 555
EL POETA Y LA ILUSION LE POÈTE ET L’ILLUSION 556
EL INTRUSO L’INTRUS 559
EXPLOSIÓN EXPLOSION 560
DE CANTOS DE LA MAÑANA LE CHANT DU MATIN 561
SUPREMO IDILIO IDYLLE SUPRÊME 562
LA BARCA MILAGROSA 565
LA BARQUE MIRACULEUSE 565
UN ALMA UNE ÂME 568
Los Cálices Vacíos LES CALICES VIDES 569
NOCTURNO NOCTURNE 570
DEBOUT SUR MON ORGUEIL 572
MI MUSA TRISTE MA TRISTE MUSE 573
AL CLARO DE LUNA AU CLAIR DE LUNE 577
A EROS À ÉROS 578
INTIMA INTIME 579
EL NUDO LE NU 582
INEXTINGUIBLES 583
TU BOCA TA BOUCHE 584
Anna AKHMATOVA
Анна Ахматова 585
На руке его много блестящих колец MA BAGUE 586
Хорони, хорони меня, ветер!  MON DERNIER RÊVE 587
Тот же голос, тот же взгляд LES MOTS SIMPLES 589
Молюсь оконному лучу  LE SANCTUAIRE 590
Подушка уже горяча L’OREILLER EST DÉJÀ CHAUD 591
И когда друг друга проклинали 592
LA BLANCHE PASSION 592
Ночь моя LE PIÈGE 593
Читая Гамлета LECTURE DE HAMLET (I) 594
Читая Гамлета LECTURE DE HAMLET (II) 595
Женская истерия L’HYSTÉRIE FÉMININE 596
На землю саван тягостный возложен 597
TSARSKOÏE SELO 597
ХОЧЕШЬ ЗНАТЬ… VOULEZ-VOUS SAVOIR… ? 598
Любовь L’AMOUR 599
Подражание И. Ф. Анненскому IMITATION D’INNOKENTI ANNENSKI 600
Протертый коврик под иконой LA PEUR DU DÉSIR 602
Венеция VENISE 604
Вечером LE SOIR 605
Твой белый дом и тихий сад оставлю AMOUR ET TENDRESSE À VENDRE 607
Вижу выцветший флаг над таможней LE DRAPEAU SUR LES DOUANES 608
Как ты можешь смотреть на Неву… LES AILES DES ANGES NOIRS 609
Уединение LA SOLITUDE 610
Разлука LA SÉPARATION 612
Я улыбаться перестала LE SILENCE DE L’AMOUR 613
Она сначала обожжёт UNE LARME SALÉE 614
И мнится — голос человека LA VOIX DE L’HOMME 616
Просыпаться на рассвете QUAND LA JOIE ÉTOUFFE 617
Призрак FANTÔME 618
Слух чудовищный бродит по городу UNE RUMEUR MONSTRUEUSE 619
Тот город LA GRÂCE DE LA PREMIÈRE CHANSON 621
Заклинание L’INCANTATION 623
Тихо льется тихий Дон LE CALME DON 624
Про стихи À PROPOS DES POÈMES 625
А умирать поедем в Самарканд SAMARCANDE, PATRIE DES ROSES ÉTERNELLES 626
Музыка LA MUSIQUE 627
Marie SKOBTSOVA 629
Мария (Скобцова)
Elizaveta Kuzmina-Karavayeva (1891-1945) 629

Бодрствуйте, молитесь обо мне… UN ÉCLAT DE MON ÂME 630
А медный и стертый мой грошик UNE ÉTOILE D’OR 631
Alfonsina STORNI 633
HOMBRE PEQUEÑITO PETIT HOMME 634
UN LÁPIZ UN CRAYON 635
NO VOLERÁS VOUS NE REVIENDREZ PAS 637
EN EL FONDO DEL MAR AU FOND DE LA MER 638
DOLOR DOULEUR 640
MACARILLA Y TRÉBOL  (1938) 643
DIOS-FUERZA DIEU-FORCE 644
MAR DE PANTALLA LA MER À L’ÉCRAN I 645
DIBUJOS ANIMADOS DESSINS ANIMÉS II 647
PLANOS DE UN CREPÚSCULO PLANS D’UN CRÉPUSCULE 648
LA SIRENA LA SIRÈNE 649
SIRENA DE BUQUE EN PUERTO SIRÈNE DE BATEAU AU PORT 650
TÚ ME QUIERES BLANCA TU ME VEUX BLANCHE 651
VOY A DORMIR JE VAIS DORMIR 657
Marina Ivanovna TSVETAÏEVA
Марина Ивановна Цветаева 659
Маме MAMAN 660
На солнце, на ветер, на вольный простор LES ALÉAS DES RÊVES 662
ПРАВДА LA VÉRITÉ 1910 664
КОШКИ LES CHATS 1911 665
Он приблизился, крылатый  LE PLUS IMPORTANT DES MOTS 666
Моим стихам, написанным так рано LES VINS LES PLUS PRÉCIEUX 668
Вы, идущие мимо меня LA FUMÉE ÉTERNELLE 669
Все глаза под солнцем TOUS LES YEUX 671
Лежат они, написанные наспех LES AMAZONES (Ils sont écrits à la hâte) 673
Соперница, а я к тебе приду AU CLAIR DE LUNE 674
Вот опять окно LA FENÊTRE 675
Имя твоё TON NOM 677
Откуда такая нежность? D’OÚ VIENT UNE TELLE TENDRESSE ? 679
Ахматовой À ANNA AKHMATOVA 681
Я бы хотела жить с Вами LES GOUTTELETTES DU TEMPS 683
Новый год я встретила одна SEULE 685
В лоб целовать EMBRASSER 686
Каждый стих — дитя любви TSAR OU VOLEUR (Chaque vers est un enfant d’amour) 687
 Мой день беспутен и нелеп NON-SENS (Ma journée est dissolue et ridicule) 688
Я — есмь. Ты — будешь LA SÉPARATION 689
Я — страница твоему перу LA PAGE BLANCHE ET LA TERRE NOIRE (Je suis une page sous ta plume) 690
Писала я на аспидной доске LE TABLEAU NOIR (J’ai écris sur le tableau noir) 691
Кто создан из камня AUTOPORTRAIT (Certains sont de pierre) 693
Седые волосы  LES CHEVEUX GRIS 695
 Письмо   LA LETTRE 697
О путях твоих пытать не буду LES VAGUES DE TON CORPS 699
ПОПЫТКА РЕВНОСТИ TENTATIVE DE JALOUSIE 701
Жив, а не умер LE DÉMON EST EN MOI (Vivant et non mort) 705
Поэма лестницы POÉME DE L’ESCALIER 708
САД LE JARDIN 734
В синее небо ширя глаза L’ORAGE 737
DOUCE FRANCE 1939 738
О слёзы на глазах! JE REFUSE ! (Ô LARMES DANS LES YEUX!) 739
Maria Teresa WILMS MONTT 741
AUTODEFINICIÓN AUTO-DÉFINITION 743
ALTA MAR HAUTE MER 745
BELZEBUTH BELZÉBUTH 746
OFRENDA OFFRENDE 749
MAHMÚ 751
Florbela ESPANCA
Flor Bela de Alma da Conceição 755
NIHIL NOVUM RIEN DE NOUVEAU 757
MEU FADO MON FADO 758
SONHANDO RÊVANT 760
VERSOS VERS 762
SONHANDO RÊVANT 764
O TEU OLHAR DANS TES YEUX 766
EU MOI 768
EU Q’RIA SER O MAR INGENTE E FORTE LE SOLEIL ET LA MER 769
SEM REMÉDIO SANS REMÉDE 771
A MINHA DOR MA DOULEUR 772
A VIDA LA VIE 773
ÓDIO? LA HAINE ? 774
QUE IMPORTA QU’IMPORTE ? 776
FANATISMO FANATISME 778
FUMO FUMÉE 779
SE TU VIESSES VER-ME HOJE A TARDINHA LES MAGIQUES FATIGUES 780
SER POETA ÊTRE POÈTE 781
EU MOI 782
VOLÚPIA LA VOLUPTÉ 783
Colette PEIGNOT 785
JE L’AI VUE 786
ESMERALDA 789
LA VIE RÉPOND 792
LE CORBEAU 793
ILS CRAIGNENT 796
ARCHANGE OU PUTAIN 797

FERNANDO PESSOA – POÉSIE & PROSE

Êtes-vous prêt ? Êtes-vous prêt à voir les choses différemment ? À voir la vie et les hommes sous un autre jour ? avec un autre regard ? Un regard neutre, hors de notre monde, mais totalement Le monde. « Si les choses étaient différentes, elles seraient différentes : voilà tout. Si les choses étaient comme tu voulais, elles seraient seulement comme tu le veux. Malheur à toi et tous ceux qui occupent leur vie A vouloir inventer la machine à faire le bonheur! » Qu’est-ce que la pensée de Pessoa ? Une pensée hors de la bien-pensance qui gère nos vies et nos parcours. Pessoa n’est pas le redresseur de torts et le grand défenseur de ce que l’on nomme le progrès : « Je ne bougerai pas pour changer Ce qu’ils appellent l’injustice du monde. Comment parler de Pessoa ? Il se décrit le mieux : «Je suis facile à définir. J’ai vu tel un damné. J’ai aimé les choses sans aucun sentiment. » Quelle vision a Pessoa sur le monde ? « Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre Pour voir les champs, la rivière. Il ne suffit pas d’être aveugle Pour voir les arbres, les fleurs. Vous devez aussi n’avoir aucune philosophie. » Il ne faut pas, plus, écouter le discours des hommes, perdus mais croyant voir des caps, du sens et des directions à chaque chemin, à chaque croisement : « L’«homme» marche avec ses idées, fausses et étrangères » Pessoa voyage en lui et uniquement en lui. Le tourisme, sans même parler de notre tourisme de masse, ne l’intéresse en rien : « Je ne crois pas utile d’avoir A voyager à l’Est et voir l’Inde et la Chine. La terre est semblable et petite Et il n’y a qu’une seule façon de vivre. » Pessoa est là avec une personnalité les plus fortes et puissantes de son siècle, même s’il soutient qu’il n’a « aucune personnalité qui soit. » Une âme perdue, bien trop sensible pour ce monde et notre époque : « Le fait est que cette vie est une béance Où se perd une âme sensible. » Il nous dit ce que le monde ne dit pas et qui est inscrit dans chaque écorce et dans chaque nuage, mais avec cet autre regard, cette pensée radicalement différente et déroutante : « Je pense avec les yeux avec les oreilles Avec les mains avec les pieds Avec le nez avec la bouche. » Une pensée voyante.

Table des matières
FERNANDO PESSOA 6
Balança de Minerva Balance de Minerve 9
1913 9
Poemas Inconjuntos 15
Poèmes désassemblés 15
Criança desconhecida e suja 16
Enfant inconnu et sale 16
Não basta abrir a janela 19
Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre 19
Ontem o pregador 21
Le Prédicateur 21
Se depois de eu morrer 24
Si après ma mort 24
Quando tornar a vir a Primavera 27
Quand le printemps reviendra 27
Noite de S. João 29
Nuit de Saint-Jean 29
Uma gargalhada de rapariga 31
Un rire de fille 31
Pastor do monte 33
Berger de la montagne 33
Entre o que vejo 35
La figure d’un homme 35
Verdade, mentira, certeza, incerteza 37
L’homme aveugle 37
Falas de civilização 40
La machine à bonheur 40
Opiário 43
Fumerie 43
Álvaro de Campos 43
1914 43
Crónica da Vida Que Passa 61
Chronique de la Vie qui passe 61
1915 61
Crónica da Vida Que Passa 66
Chronique de la Vie qui passe 66
1915 66
A FERNANDO PESSOA 72
À FERNANDO PESSOA 72
Álvaro de Campos 1915 72
Carta a Mário de Sá-Carneiro Lettre de Fernando Pessoa à Mário de Sá-Carneiro 74
1916 74
Soneto Já Antigo Sonnet déjà ancien 80
1924 80
Carta dirigida à revista Contemporânea 83
Lettre à la Revue Contemporânea 83
Álvaro de Campos 1922 83
Álvaro de Campos*** 84
Três canções mortas Trois Chansons mortes 94
1923 94
LISBON REVISITED 101
1923 101
O que é a Metafísica ? 105
Qu’est-ce que la métaphysique ? 105
1924 105
O GUARDADOR DE REBANHOS 118
LE GARDEUR DE TROUPEAUX Alberto Caeiro 1925 118
POEMA IX POÈME IX 119
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 121
POEMA X POÈME X 121
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 123
POEMA XXIV POÈME XXIV 123
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 125
POEMA XXV POÈME XXV 125
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 127
POEMA XXVI POÈME XXVI 127
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 129
POEMA XXX POÈME XXX 129
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 131
POEMA XXXV POÈME XXXV 131
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 133
POEMA XXXVII POÈME XXXVII 133
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 135
POEMA XXXVIII POÈME XXXVIII 135
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 138
POEMA XL POÈME XL 138
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 140
POEMA XLII POÈME XLII 140
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 141
POEMA XLIII POÈME XLIII 141
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 143
POEMA XLV POÈME XLV 143
LE GARDEUR DE TROUPEAUX 145
POEMA XLIX POÈME XLIX 145
ADIAMENTO AJOURNEMENT 147
ÁLVARO DE CAMPOS 1928 147
Análise Analyse 152
Recueil Cancioneiro 152
1911-1935 152
As caricaturas de Almada Negreiros Les Caricatures d’Almada Negreiros 158
Os Dos Castelos Les Châteaux 166
1828 166
Escripto Num Livro Abandonado Em Viagem Écrit dans un livre abandonné en voyage 168
171
Aviso por causa da moral 171
Avertissement à cause de la morale 171
1929 171
Trapo 175
Loque 175
1931 175
Ah, um soneto… Ah ! Un sonnet… 179
1931 (?) 179
O Penúltimo poema 182
L’avant-dernier poème 182
1931 182
Autopsicografia Autopsychographie 184
1931 184
O caso mental Português Le Cas mental Portugais 186
1932 186
Tenho tanto sentimento J’ai tant de sentiment 206
1933 206
Homem de Porlock L’homme de Porlock 209
Mar Português 216
Mer Portugaise 216
1934 216
D. DENIS LE ROI DENIS Ier 218
1934 218
O Livro do Desassossego Le Livre de l’Intranquillité IV 220
œuvre posthume 220
***

OSSIP MANDELSTAM – POÈMES DE 1906 À 1937

Table des matières
OSSIP MANDELSTAM 4
LES PREMIÈRES ANNÉES 1891-1905 15
LES ANNÉES 90 LES « ANNÉES MORTES » 18
1906-1907 19
LES INVITÉS 20
Среди лесов, унылых и заброшенных 20
1908 23
LE GRAND SAPIN NOIR 24
Только детские книги читать… 24
LES MÉLODIES SILENCIEUSES 27
Звук осторожный и глухой 27
L’ARBRE DE NOËL 29
Сусальным золотом горят 29
LE CHÂLE 31
Из полутемной залы 31
LA FORÊT ENVOÛTÉE 33
Мой тихий сон 33
Ô LAC SAIMAA 35
О, красавица Сайма 35
1909 38
SOUFFLE 39
ДЫХАНИЕ 39
TANT DE SOMMEIL ENGLOUTI 41
Невыразимая печаль 41
INÉVITABLE 43
Нежнее нежного 43
ÉMAIL BLEU PÂLE 46
На бледно-голубой эмали 46
LE LONG DES PROFONDEURS GRISES DU MONDE 48
Ни о чем не нужно говорить 48
1910 50
LES LIBELLULES AUX YEUX BLEUS 51
Медлительнее снежный улей 51
LES OISEAUX DE MINUIT 53
Слух чуткий парус напрягает 53
LE MÉLÈZE 55
Единственной отрадой 55
LE SERPENT 57
Змей 57
SILENTIUM 61
L’INFATIGABLE BALANCIER 64
Когда удар с ударами встречается 64
J’AI GRANDI EN BRUISSANT COMME UN ROSEAU 66
Из омута злого и вязкого 66
POURQUOI LE CŒUR EST-IL SI LENT ? 68
В огромном омуте прозрачно и темно 68
1911 70
HÉRITAGE DU SYMBOLISME ET DE L’ACMÉISME Наследие символизма и акмеизм Par Nikolaï Goumilev Никола́й Степа́нович Гумилёв 72
LA TENDRESSE 84
Не спрашивай: ты знаешь 84
L’OISEAU GRIS BLESSÉ 87
Скудный луч холодной мерою 87
UN COQUILLAGE SANS PERLE 90
Быть может, я тебе не нужен, 90
LE CIEL SI SOMBRE 93
Смутно-дышащими листьями 93
LE CIEL EST SOMBRE 95
Воздух пасмурный влажен и гулок 95
LES SOMBRES SAPINS 98
Как кони медленно ступают 98
SUIS-JE VRAIMENT RÉEL ? 100
Отчего душа 100
L’ENCHANTERESSE LEÇON 103
На перламутровый челнок 103
SAINTE-SOPHIE 106
Айя-София 106
NOTRE-DAME 110
LE PASSANT 113
ПЕШЕХОД 113
LA CAGE VIDE 116
Образ твой 116
CASINO 118
КАЗИНО 118
MON OR 121
Золотой 121
1913 124
BACH 126
Бах 126
STROPHES PÉTERSBOURGEOISES 129
ПЕТЕРБУРГСКИЕ СТРОФЫ 129
LA NEIGE DANS LES BANLIEUES CALMES 134
В спокойных пригородах снег 134
AMIRAUTÉ 136
Адмиралтейство 136
1914 139
AKHMATOVA 140
АХМАТОВА 140
SUR LA LUNE 143
…На луне не растёт 143
ÉQUINOXE 145
Равноденствие 145
1915 147
LIBERTÉ 148
О свободе небывалой 148
HOMÈRE, HÉLÈNE ET LA MER 151
Бессонница. Гомер. 151
1916 153
SOLEIL NOIR & SOLEIL JAUNE 155
Эта ночь непоправима 155
LA BELLE GÉORGIENNE 157
Я потеряла нежную камею 157
LE MIRACLE DU DIMANCHE 160
Не веря воскресенья чуду 160
LES HELLÈNES SE PRÉPARAIENT À LA GUERRE 164
Собирались Эллины войною 164
1917 167
MANDELSTAM PAR MAXIME VOLOCHINE 168
ULYSSE EST REVENU 172
Золотистого мёда струя из бутылки текла 172
LA MORT EST INNOCENTE 176
Что поют часы-кузнечик 176
LA FUMÉE DU NÉANT 179
LE DÉCEMBRISTE 182
LA NATURE EST ROME 188
1918 192
TRISTIA 193
Recueil Tristia 1922 193
LE CRÉPUSCULE DE LA LIBERTÉ 197
сумерки свободы 197
1919 200
LA TORTUE 203
Черепаха 203
1920 209
LE MIEL ET LE SOLEIL 210
Возьми на радость из моих ладоней 210
PESANTEUR & TENDRESSE 213
Сёстры тяжесть и нежность 213
L’HIRONDELLE AVEUGLE AU ROYAUME DES OMBRES 215
Я слово позабыл 215
JE RÊVE DE TIFLIS 218
Мне Тифлис горбатый снится 218
1921 224
Слово и культура Mot et culture 225
COMME DU SEL SUR UNE HACHE 227
Умывался ночью на дворе. 227
CONCERT À LA GARE 231
Концерт на вокзале 231
1922 236
MON SIÈCLE 237
ВЕК 237
EUROPE & LE TAUREAU 242
С розовой пеной усталости у мягких губ 242
1923 246
LE FER A CHEVAL 247
НАШЕДШИЙ ПОДКОВУ 247
1924 256
L’OMBRE DES PUISSANTES SONATES 257
1er JANVIER 1924 257
1 ЯНВАРЯ 1924 257
1925 LE BRUIT DU TEMPS 265
De 1926 à 1929 267
1929 Потоки халтуры Flux de Pacotille 269
1930 272
ARMÉNIE 273
CYCLE DE L’ARMÉNIE 273
Армения (цикл) 273
LÉNINGRAD 275
ЛЕНИНГРАД 275
1931 278
DANS LA CUISINE 279
Мы с тобой на кухне посидим 279
CHERRY-BRANDY 281
Шерри-бренди 281
AU-DESSUS DE LA PRISON 284
Колют ресницы 284
LE SIÈCLE CHIEN-LOUP & LES RENARDS BLEUS 286
За гремучую доблесть грядущих веков 286
ALEXANDRE GERTSOVICH 292
Жил Александр Герцович 292
MINUIT À MOSCOU 296
Полночь в Москве 296
LA SOURIS ARGENTÉE 302
После полуночи сердце ворует 302
LE MONDE SOUVERAIN 304
С миром державным я был лишь ребячески связан 304
1932 309
IMPRESSIONNISME 311
Импрессионизм 311
À CONSTANTIN BATIOUCHKOV 314
Батюшков 314
1933 320
POÈME SUR STALINE ÉPIGRAMME CONTRE STALINE AU MONTAGNARD DU KREMLIN 321
стихи о сталине Кремлёвский горец 321
1934 « Isoler mais garder » 324
SCHUBERT, MOZART & GOETHE 326
И Шуберт на воде, и Моцарт в птичьем гаме 326
SOUS LES FOUETS 328
Твоим узким плечам под бичами краснеть 328
1935 331
RUE MANDELSTAM 332
Это какая улица? 332
ME PRIVANT DES MERS, DE COURIR ET DE VOLER 334
Лишив меня морей 334
LA VIOLONISTE 336
За Паганини длиннопалым 336
À OLGA VAKSEL 340
Возможна ли женщине мертвой хвала? 340
MON RITE ENFUMÉ 345
Исполню дымчатый обряд 345
1936 348
COMME UN CADEAU TARDIF 349
Как подарок запоздалый 349
L’IDOLE AU CŒUR DE LA MONTAGNE 351
Внутри горы бездействует кумир 351
MON AMI CHARDONNERET 354
Мой щегол, я голову закину 354
1937 356
LE GUIDE & L’AVEUGLE 357
Дрожжи мира дорогие 357
LE VISAGE DU GEL 359
В лицо морозу я гляжу один 359
LES CONFESSIONS D’HIVER 361
Люблю морозное дыханье 361
JE GLISSE DANS UNE OBSCURITÉ VERRUQUEUSE 365
Куда мне деться в этом январе? 365
L’HERBE AMÈRE DES MERS 368
Разрывы круглых бухт 368
JE M’EN TIENS SEULEMENT À LA VIE ET À L’AMOUR 370
Вооруженный зреньем узких ос 370
QUAND MA CONSCIENCE NE RUSE PAS 372
Пою, когда гортань сыра, душа 372
SOUS LE CIEL TEMPORAIRE DU PURGATOIRE 375
Я скажу это начерно 375
PAR LA LUMIÈRE DES CICATRICES 377
Небо вечери в стену влюбилось 377
Я к губам подношу эту зелень 379
TU N’ES PAS ENCORE MORT 381
Ещё не умер ты 381
CE QUE SIGNIFIE LA LUMIÈRE 383
О, как же я хочу 383
LE POIRIER ET LE MERISIER 386
На меня нацелилась груша да черемуха 386
POÈMES SUR LE SOLDAT INCONNU 388
Стихи о неизвестном солдате 388
LA FLÛTE GRECQUE 401
Флейты греческой тэта и йота 401
1938 406

La poésie d’Ossip Mandelstam, cette poésie qui se regarde avec des grands yeux étonnés ou terrifiés, avec des yeux toujours grands ouverts vers notre intérieur, est l’une des poésies les plus originales de toutes les temps, une des plus innovantes. Le poète, sensible et solennel, fait résonner une poésie singulière, toujours étrangement envoûtante et fascinante, une respiration, un envol et un regard qui nous dévoilent de nouvelles formes et de nouveaux chemins. Nous sommes dans un ailleurs. Les codes classiques ne fonctionnent pas, comme pour Fernando Pessoa ou Emily Dickinson par exemple.Cette poésie est avant tout déroutante. Dans le sens premier d’un détournement. Elle nous porte dans des lieux que nous n’attendions pas, que nous ne connaissions pas. Sans plan ni carte. Sans autre boussole que le jaune ou le rouge, le froissement d’un manteau, un sourire insensé… Jamais sur une route principale, presque toujours sur des passages, au seuil d’une porte, devant une fenêtre. La valise n’est jamais loin. L’exil est tapis dans l’ombre. Les yeux sont perdus au loin. La valise est légère. Le voyage inconnu encore. Mais l’issue est certaine. Elle viendra.
Il faut aimer ne voir que quelques parcelles de notre monde, mais n’est-ce pas là que le monde est le plus clair ? Une poésie à la bougie.
Plus de 100 poèmes de ses trois recueils Pierre – Tristia- Les Carnets Voronej Des textes sur le symbolisme Russe et l’Acméisme
Édition bilingue Russe – Français

LES INVITÉSСреди лесов, унылых и заброшенных

Среди лесов, унылых и заброшенных,
Parmi les forêts, ternes et abandonnées,
Пусть остается хлеб в полях нескошенным!
Le blé n’est pas fauché dans les champs ! …

LE GRAND SAPIN NOIRТолько детские книги читать…

Только детские книги читать,
Ne lisez que des livres pour enfants,
Только детские думы лелеять,
Ne chérissez que les pensées des enfants ;…

LES MÉLODIES SILENCIEUSESЗвук осторожный и глухой


Звук осторожный и глухой
Le son d’un fruit prudent et sourd
Плода, сорвавшегося с древа,
Arraché d’un arbre,…

L’ARBRE DE NOËLСусальным золотом горят

Сусальным золотом горят
Brûlant de ses feuilles d’or,
В лесах рождественские елки;
se trouve un arbre de Noël dans les bois ;…

LE CHÂLEИз полутемной залы

Из полутемной залы, вдруг,
D’une pièce assombrie, tout à coup,…

LA FORÊT ENVOÛTÉEМой тихий сон

Мой тихий сон, мой сон ежеминутный,
Mon rêve tranquille, mon rêve chaque minute,
Невидимый завороженный лес,
Une forêt enchantée envoûtée,

Ô LAC SAIMAAО, красавица Сайма

О, красавица Сайма, ты лодку мою колыхала,
Ô, beau lac Saimaa, mon bateau tu chahutas,
Колыхала мой челн, челн подвижный, игривый и острый.
Mon bateau tu basculas, mais mon bateau était agile, joueur et aiguisé…

SOUFFLE ДЫХАНИЕКамень- Pierre (Édition de 1913)

Дано мне тело — что мне делать с ним,
Un corps m’est donné – que dois-je en faire,
Таким единым и таким моим?
Si unique et tellement mien ? …

TANT DE SOMMEIL ENGLOUTIНевыразимая печаль

Камень- Pierre (Édition de 1913)
Невыразимая печаль
Une tristesse inexprimable
Открыла два огромных глаза,—
Ouvre ses deux grands yeux, -…

INÉVITABLEНежнее нежного

Нежнее нежного
Plus tendre que tendre
Лицо твое,
Est ton visage…

ÉMAIL BLEU PÂLEНа бледно-голубой эмали

На бледно-голубой эмали,
Sur l’émail bleu pâle,
Какая мыслима в апреле,
Avril apporte ce qu’on pouvait attendre,…

LE LONG DES PROFONDEURS GRISES DU MONDEНи о чем не нужно говорить

Ни о чем не нужно говорить,
Il n’a rien à dire,
Ничему не следует учить,
Rien qui doit être enseigné,…

LES LIBELLULES AUX YEUX BLEUSМедлительнее снежный улей

Камень- Pierre (Édition de 1913)

Медлительнее снежный улей,
La ruche enneigée plus lente,
Прозрачнее окна хрусталь
La fenêtre plus transparente…

LES OISEAUX DE MINUITСлух чуткий парус напрягает

Слух чуткий парус напрягает,
La voile sensible de l’ouïe s’épuise,
Расширенный пустеет взор,
Le regard élargi devient vide,…

LE MÉLÈZEЕдинственной отрадой

Единственной отрадой
Une seule joie
Отныне сердцу дан,
A présent, est donnée à mon cœur :…

LE SERPENTЗмей

Камень- Pierre (Édition de 1913)
Осенний сумрак — ржавое железо
Crépuscule d’automne -le fer rouillé
Скрипит, поет и разъедает плоть;
Grince, chante et mange de cette chair qui tombe ;…

SILENTIUM

Камень- Pierre (Édition de 1913)

Она еще не родилась,
Elle n’est pas encore née,
Она и музыка и слово,
Elle est à la fois musique et parole,…

L’INFATIGABLE BALANCIERКогда удар с ударами встречается

Камень- Pierre (Édition de 1916)

Когда удар с ударами встречается
Quand le coup rencontre le coup
И надо мною роковой,
Et quand le fatal est au-dessus de moi,

J’AI GRANDI EN BRUISSANT COMME UN ROSEAUИз омута злого и вязкого


Из омута злого и вязкого
Dans des eaux profondes maléfiques et visqueuses
Я вырос, тростинкой шурша, —
J’ai grandi en bruissant comme un roseau, -…

POURQUOI LE CŒUR EST-IL SI LENT ?В огромном омуте прозрачно и темно

Камень- Pierre (Édition de 1916)

В огромном омуте прозрачно и темно,
Dans un immense bassin, transparent et sombre,
И томное окно белеет.
La fenêtre langoureuse devient blanche…

HÉRITAGE DU SYMBOLISME ET DE L’ACMÉISME
Наследие символизма и акмеизм

LA TENDRESSEНе спрашивай: ты знаешь

Не спрашивай: ты знаешь,
Ne le demande pas : tu le sais,
Что нежность безотчетна,
Cette tendresse est inexplicable,…

L’OISEAU GRIS BLESSÉСкудный луч холодной мерою

Скудный луч холодной мерою
Un maigre rayon dans une mesure froide
Сеет свет в сыром лесу.
Diffuse la lumière dans l’humide forêt…

UN COQUILLAGE SANS PERLEБыть может, я тебе не нужен,

Быть может, я тебе не нужен,
Peut-être n’as tu pas besoin de moi,
Ночь; из пучины мировой,
Nuit ; des abysses du monde,…

LE CIEL SI SOMBREСмутно-дышащими листьями

Камень- Pierre (Édition de 1913)

Смутно-дышащими листьями
Les feuilles respirent faiblement
Черный ветер шелестит,
Dans le frémissement de la brise noire,…

LE CIEL EST SOMBREВоздух пасмурный влажен и гулок

Камень- Pierre (Édition de 1916)


Воздух пасмурный влажен и гулок;
L’air est nuageux, humide et résonnant ;
Хорошо и не страшно в лесу.
Comme c’est agréable et serein dans la forêt…

LES SOMBRES SAPINSКак кони медленно ступают

Камень- Pierre (Édition de 1916)

Как кони медленно ступают,
Comme les chevaux avancent lentement,
Как мало в фонарях огня,
Comme les flammes des lanternes vacillent,

LES ANGLAIS – AU MILIEU DES NEIGES BORÉALES – OS LUSIADAS VII-5- LES LUSIADES – Luís de Camões -Vede-lo duro Inglês, que se nomeia

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-5 LES LUSIADES VII-5

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

Vede-lo duro Inglês, que se nomeia
Voyez-le aussi le dur Anglais, qui se nomme
Rei da velha e santíssima cidade,
Roi de Jérusalem, cette ville ancienne et très sainte,
Que o torpe Ismaelita senhoreia,
Qu’occupent les fourbes seigneurs Ismaélites,
(Quem viu honra tão longe da verdade?)
(Qui a vu l’honneur si loin de la vérité ?)
Entre as Boreais neves se recreia,
S’épanchant au milieu des neiges Boréales,
Nova maneira faz de Cristandade:
Nouvelle manière de Chrétienté :
Para os de Cristo tem a espada nua,
C’est vers ceux qui soutiennent le Christ qu’il dresse son épée nue,
Não por tomar a terra que era sua.
Non en voulant reprendre cette terre qui fut la sienne.

****

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES ALLEMANDS – CONTRE CHARLES QUINT, NON CONTRE L’OTTOMAN- OS LUSIADAS VII-4- LES LUSIADES – Luís de Camões -Vede-los Alemães, soberbo gado

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-4 LES LUSIADES VII-4

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

Vede-los Alemães, soberbo gado,
Voyez-les ces Allemands, superbe bétail,
Que por tão largos campos se apascenta,
Qui, nourrit sur de si vastes pâturages,
Do sucessor de Pedro, rebelado,
Se sont rebellés contre le successeur de Pierre,
Novo pastor, e nova seita inventa:
Inventant un nouveau pasteur et une nouvelle secte :
Vede-lo em feias guerras ocupado,
Voyez-les occupés à d’affreuses guerres,
Que ainda com o cego error se não contenta,
Qui toujours se satisfont dans leur erreur aveugle,
Não contra o soberbíssimo Otomano,
Non contre la superbe de l’Ottoman,
Mas por sair do jugo soberano.
Mais pour sortir du joug souverain de Charles Quint.


************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES PORTUGAIS AU CŒUR DE LA SAINTE CHRÉTIENTÉ – OS LUSIADAS VII-3- LES LUSIADES – Luís de Camões -Vós, Portugueses, poucos quanto fortes

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-3 LES LUSIADES VII-3

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

Vós, Portugueses, poucos quanto fortes,
Vous, Portugais, aussi forts que votre pays est étroit,
Que o fraco poder vosso não pesais;
Vous n’avez que peu de considération pour ce faible pouvoir ;
Vós, que à custa de vossas várias mortes
Vous, qui au détriment de tant de sang versé,
A lei da vida eterna dilatais:
Répandez la loi de la vie éternelle :
Assim do céu deitadas são as sortes,
Comme au ciel sont couchés toutes les destinées,
Que vós, por muito poucos que sejais,
Puissiez-vous, si peu que vous soyez,
Muito façais na santa Cristandade:
Faire davantage encore au cœur de la sainte Chrétienté :
Que tanto, ó Cristo, exaltas a humildade!
Combien, ô Christ, Tu exaltes l’humilité !

******

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES PORTUGAIS – Ô DESCENDANCE DE LUSUS ! OS LUSIADAS VII-2 – LES LUSIADES – Luís de Camões – A vós, ó geração de Luso, digo

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-2 LES LUSIADES VII-2

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

A vós, ó geração de Luso, digo,
A toi, ô descendance de Lusus, je dis,
Que tão pequena parte sois no inundo;
Quelle petite partie tu es dans le monde ;
Não digo ainda no mundo, mas no amigo
Je ne dis pas seulement dans le monde, mais dans l’amical
Curral de quem governa o céu rotundo;
Bercail de celui qui gouverne la voûte céleste ;
Vós, a quem não somente algum perigo
Toi, qu’aucun danger quelconque
Estorva conquistar o povo imundo,
Ne détourne de la conquête de l’immonde peuple,
Mas nem cobiça, ou pouca obediência
Mais qui n’a ni avidité ni désobéissance
Da Madre, que nos céus está em essência;
Envers notre Mère l’Église, dont l’essence-même est dans les cieux ;


**************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

OS LUSIADAS – LES LUSIADES -CHANT VII – CANTO SÉTIMO – Sommaire – índice

*

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
Traduction Jacky Lavauzelle Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Sétimo
LES LUSIADES VII
CHANT 7 – CHANT VII
LITTÉRATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES VII

CHANT VI
Canto Sétimo
VERSET 1 à VERSET 87

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle
 óleo de António Carneiro
1927

_________________________

VII
índice – sommaire

_________________________

Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

***************

VII – 1
ENTRE INDUS ET GANGE
LA TERRE AUX ABONDANTES RICHESSES

Já se viam chegados junto à terra,
Ils étaient déjà si près de cette terre,

LES PAYS EUROPÉENS 
ET
LA SAINTE CHRÉTIENTÉ 
VII-2 à VII-15



VII – 2
LES PORTUGAIS
Ô DESCENDANCE DE LUSUS

A vós, ó geração de Luso, digo,
A toi, ô descendance de Lusus, je dis,

VII – 3
LES PORTUGAIS
AU CŒUR DE LA SAINTE CHRÉTIENTÉ

Vós, Portugueses, poucos quanto fortes,
Vous, Portugais, aussi forts que votre pays est étroit,

VII – 4
LES ALLEMANDS
CONTRE CHARLES QUINT, NON CONTRE L’OTTOMAN

Vede-los Alemães, soberbo gado,
Voyez-les ces Allemands, superbe bétail,

VII – 5
LES ANGLAIS
AU MILIEU DES NEIGES BORÉALES

Vede-lo duro Inglês, que se nomeia
Voyez-le aussi le dur Anglais, qui se nomme

VII – 6

VII – 7

VII – 8

VII – 9

VII – 10

VII – 11

VII – 12

VII – 13

VII – 14

VII – 15

Vasco de Gama & Monçaide 
à Calicut



VII – 16

VII – 17

VII – 18

VII – 19

VII – 20

VII – 21

VII – 22

VII – 23

VII – 24

VII – 25

VII – 26

VII – 27

VII – 28

VII – 29

VII – 30

VII – 31

VII – 32

VII – 33

VII – 34

VII – 35

VII – 36

VII – 37

VII – 38

VII – 39

VII – 40

VII – 41

VII – 42

Gama & Monçaide 
à Samorim
VII- 43 à VII- 65



VII – 43

VII – 44

VII – 45

VII – 46

VII – 47

VII – 48

VII – 48

VII – 49

VII – 50

VII – 51

VII – 52

VII – 53

VII – 54

VII – 55

VII – 56

VII – 57

VII – 58

VII – 59

VII – 60

VII – 61

VII – 62

VII – 63

VII – 64

VII – 65

VII – 66

VII – 67

VII – 68

VII – 69

VII – 70

VII – 71

VII – 72

VII – 73

VII – 74

VII – 75

VII – 76

VII – 77

LES LAMENTATIONS DE CAMOES
ET
LA GLOIRE PORTUGAISE
VII-78 à VII-87



VII – 78

VII – 79

VII – 80

VII – 81

VII – 82

VII – 83

VII – 84

VII – 85

VII – 86

VII – 87
Dernier verset du septième chant des Lusiades

****

LES LUSIADES VII
VII-1à VII-87

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO

Traduction Jacky Lavauzelle
*********************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

ENTRE INDUS ET GANGE – LA TERRE AUX ABONDANTES RICHESSES – OS LUSIADAS VII-1- LES LUSIADES – Luís de Camões -Já se viam chegados junto à terra

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-1 LES LUSIADES VII-1

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

Já se viam chegados junto à terra,
Ils étaient déjà si près de cette terre,
Que desejada já de tantos fora,
Que tant désiraient ardemment atteindre,
Que entre as correntes Indicas se encerra,
Que limite les courants de l’Indus,
E o Ganges, que no céu terreno mora.
Et du Gange et qui vit dans le Paradis terrestre.
Ora, sus, gente forte, que na guerra
Maintenant, vous, puissants chevaliers, qui, dans la guerre,
Quereis levar a palma vencedora,
Voulez conquérir les palmes de la victoire,
Já sois chegados, já tendes diante
Vous êtes ici arrivés, vous avez désormais devant vous
A terra de riquezas abundante.
Le terre aux si abondantes richesses.

*********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

UN BIEN TROP PRÉCIEUX – SONNET DE SHAKESPEARE LXXXVII – SONNET 87 – Farewell! thou art too dear for my possessing

SONNET de SHAKESPEARE
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE




**

SONNET 87
LXXXVII

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE


 

Farewell! thou art too dear for my possessing
UN BIEN TROP PRÉCIEUX

 

**

*

Farewell! thou art too dear for my possessing,
Adieu ! tu es trop précieux pour que tu sois en ma possession,
And like enough thou know’st thy estimate,
Et comme je pense que tu connais ta juste estimation,
The charter of thy worth gives thee releasing;
La certificat de ta valeur te permet une totale liberté ;
My bonds in thee are all determinate.
Mes liens avec toi sont eux déjà complètement périmés.

*

For how do I hold thee but by thy granting?
Car quels sont mes droits sinon ceux que tu m’accordes ?
And for that riches where is my deserving?
Et pour ces richesses, où est mon propre mérite ?
The cause of this fair gift in me is wanting,
La cause de ce beau cadeau n’est en moi nullement justifiée,
And so my patent back again is swerving.
Et donc cette patente que je possédais m’est désormais enlevée.

*

Thy self thou gavest, thy own worth then not knowing,
Quand tu t’es donné à moi, soit tu ne connaissais pas ta valeur,
Or me to whom thou gav’st it else mistaking;
Soit tu t’es mépris sur mon propre compte ;
So thy great gift, upon misprision growing,
Ainsi ton grand don, qui provient d’une simple erreur d’appréciation,

*

Comes home again, on better judgement making.
Tu le reprends par un bien meilleur jugement.
Thus have I had thee, as a dream doth flatter,
Ainsi je t’ai eu, comme un rêve flatteur,
In sleep a king, but waking no such matter.
Comme un roi ensommeillé, mais au réveil un roi sans couronne.

****************

SHAKESPEARE SONNET
SONNET LXXXVII

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS