Archives par mot-clé : naples

LA GLOIRE ET LA RENOMMÉE DE VASCO DE GAMA- OS LUSIADAS V-94 – LES LUSIADES – Luís de Camões – Trabalha por mostrar Vasco da Gama

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-94 LES LUSIADES V-94
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*********

Trabalha por mostrar Vasco da Gama
Vasco da Gama démontre ainsi
Que essas navegações que o mundo canta
Que tant de navigations que le monde chante
Não merecem tamanha glória e fama
Ne méritent pas une telle gloire et une telle renommée
Como a sua, que o céu e a terra espanta.
Que la sienne, elle qui étonne tant le ciel que la terre.
Si; mas aquele Herói, que estima e ama
Oui, ce Héros, qu’apprécie et aime
Com dons, mercês, favores e honra tanta
Par des dons, des remerciements, des faveurs et honneurs tant
A lira Mantuana, faz que soe
La lyre de Mantoue*, a fait que
Eneias, e a Romana glória voe.
La gloire a rejailli tant pour Énée que pour Rome.



*********

Note*

Epitaphe du tombeau présumé de Virgile
Mantua me genuit, Calabri rapuere, tenet nunc
Parthenope.
Mantoue m’a donné la vie, la Calabre me l’a ôtée, Naples maintenant
me garde.







********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

ADAM DE LA HALLE – Diex, coment porroie – CELLE QUI TANT ME TIENT EN JOIE -XIIIe Siècle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.
LITTÉRATURE FRANÇAISE
XIIIe siècle
POÉSIE COURTOISE

JACKY LAVAUZELLE
______________________

ADAM DE LA HALLE

Vers 1240 Région d’Arras – 1286/1288 Naples

Compositeur
Poète
Trouvère
Auteur des deux premières pièces de théâtre profanes françaises conservées :
le Jeu de la feuillée (1276) et le Jeu de Robin et Marion (± 1274-1282).

 

______________________________

Diex, coment porroie
CELLE QUI TANT ME TIENT EN JOIE

__________________

 

William Bouguereau, Élégie et manque d’amour

Diex, coment porroie
Comment pourrais-je, ô Dieu,
Sans cheli durer 
Continuer sans celle
Qui me tient en joie ?
Qui tant me tient en joie ?
Elle est simple et coie 
Elle est simple et sereine,
Diex coment porroie, etc.
Ô Dieu, comment pourrais-je,…

Ne m’en partiroie,
De m’en séparer,
Pour les iex crever,
Je préfère mes yeux crevés,
Se s’amours n’avoie.
Si je n’avais plus son amour.
Diex, coment porroie
Comment pourrais-je, ô Dieu,
Sans cheli durer
Continuer sans celle
Qui me tient en joie.
Qui tant me tient en joie !


****************************

LES MEILLEURES SÉRIES ET LES PIRES SÉRIES…


**

LES MEILLEURES SERIES
&
LES PIRES

**

*
LES SOPRANO
1999
Note globale : 19/20
Originalité : 5/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Le + : tout est excellent et maîtrisé – Proche de la perfection.
James Gandolfini immense et parfait.
Le – : rien

*
DEXTER
2006
Note globale : 18/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Le + : le personnage, les acteurs, le suspens
Le – : rien

*
MAD MAN
2007
Note globale : 18/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Le + : le contexte, les acteurs !
Le – : rien

*
THE WIRE
SUR ECOUTE
2002
Note globale : 18/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Le + : La référence dans le monde de la série
Série parfaite autour du trafic de drogue à Baltimore
Le – : rien

*

BREAKING BAD
2008
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : originalité et mise en scène ; formidables jeux d’acteur de Bryan Cranston et Aaron Paul

*

CHERNOBYL – TCHERNOBYL
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Captivant et effrayant à la fois. A voir absolument.
Incontournable.

*

TWIN PEAKS
1990
Note globale : 17/20
Originalité : 5/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Série culte + BO culte
Un incontournable autour du cadavre de Laura Palmer, des chutes de Snoqualmie et du  Salish Lodge & Spa de l’Etat de Washington !
Formidable Kyle MacLachlan dans la peau de l’agent spécial Dale Cooper. 

*
NARCOS
2015
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : une plongée crédible dans le monde de Pablo Escobar et du trafic de drogue colombien – Mention pour le rôle tenu par Wagner Moura

*
DEADWOOD
2004
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : l’intrigue, la merveilleuse reconstitution crédible dans les années 1870 d’une petite ville dans le Dakota du Sud
Mention spéciale pour Timothy Olyphant (Seth Bullock), Ian McShane (Al Swearengen)


*
SONS OF ANARCHY
2008
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : le scénario et la bande d’acteurs : Charlie Hunnam, Maggie Siff, Katey Sagal, Ron Perlman, Theo Rossi, Kim Coates, Tommy Flanagan
Série passionnante.

*
GAME OF THRONES
2011
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : l’originalité du scénario et les personnages.
Une série qui mérite son succès populaire !

*
TREME
2010
Note globale : 17/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 5/5
Le + : le cadre et l’ambiance à la Nouvelle Orléans et la formidable musique omniprésente !!

*
PEAKY BLINDERS
2013
Note globale : 16/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Une superbe reconstitution de Birmingham et des acteurs tous exceptionnels : Cillian Murphy, Helen McCrory, Paul Anderson, Sophie Rundle…

*
HATUFIM
2010-2012
Note globale : 16/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Voir critique


*
ASH VS. EVIL DEAD
2015
Note globale : 16/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : totalement déjanté !! Bruce Campbell extraordinaire !
Pour ceux qui aiment le loufoque 100%.

*
BOARDWALK EMPIRE
2010
Note globale : 16/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5

*
24 HEURES CHRONO
2001
Note globale : 16/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : de l’action et encore de l’action ; pas une seconde de répit pour Jack Bauer (Kiefer Sutherland)

*
ROME
2005-2007
2 Saisons
Note globale : 16/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Nous suivons les aventures passionnantes de deux soldats romains : Kevin McKidd (Lucius Vorenus), Ray Stevenson (Titus Pullo), entre la chute de la République et la naissance de l’Empire. Passionnant !

*

THE KNICK
2014
Note globale : 16/20
Originalité : 5/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 4/5
Nous suivons les déboires du staff de l’hôpital Knickerbocker de New York, des chirurgiens aux infirmières au début du 20ème siècle.
Le rendu est excellent et les acteurs très crédibles : André Holland, Jeremy Bobb, Juliet Rylance notamment.
Clive Owen brillantissime !

*
PROFIT
1996
Note globale : 16/20
Originalité : 5/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 4/5
Excellent Adrian Pasdar, totalement glaçant. Série Culte malgré les 8 épisodes seulement. Critique en règle du libéralisme et du capitalisme.
« Celui qui pense que dominer autrui est une science se trompe. C’est un art. ».

THE WALKING DEAD
2010
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : série prenante et passionnante (surtout les premières saisons)
Le – : essoufflement dans la durée

*

NARCOS : Mexico
2018
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
La suite de Narcos. On s’attache un peu moins aux acteurs, Michael Peña moins charismatique, mais le tout reste de qualité et nous sommes vite branchés !

*
THIS IS US
2016
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Série très touchante et remarquablement traitée. Pas une seconde d’ennui entre New York et Los Angeles…
Des acteurs au top : Milo Ventimiglia fantastique, Mandy Moore, Sterling K. Brown, Chrissy Metz, Justin Hartley, Susan Kelechi Watson, Chris Sullivan

*
EL CHAPO
2017
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 4/5
Intérêt de la série : 4/5
Le + : reconstitution vraiment crédible du trafic et de la politique dans le Sinaloa et dans tout le Mexique en suivant les pas de Joaquín Guzmán ; belle performance de Marco de la O !

*
AU SERVICE DE LA FRANCE
2015
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 5/5
Période de la décolonisation bien rendue avec beaucoup d’humour. Une palette d’acteurs français tous très bons (pour une fois) et très attachants : Hugo Becker, Wilfred Benaïche, Christophe Kourotchkine, Karim Barras, Bruno Paviot,Jean-Édouard Bodziak, Mathilde Warnier etc.

*
HITLER LE CERCLE DU MAL
Hitler’s Circle of Evil

2018
Note globale : 15/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 5/5
Plongée passionnante dans le cercle intime du Führer, de son ascension au pouvoir jusqu’à son suicide, des peurs, des loyautés, des trahisons, des luttes de pouvoir. Quelques imprécisions historiques toutefois.

*
SANTA CLARITA DIET
2017
Note globale : 14/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 5/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Le + : le duo merveilleux Drew Barrymore (Sheila Hammond), Timothy Olyphant (Joel Hammond)
De l’humour et encore de l’humour !!

*
FRIDAY NIGHT LIGHTS
2006
Note globale : 14/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 4/5

*

SIX FEET UNDER
2001 – 2005
5 Saisons
Note globale : 14/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 4/5
Les 5 saisons se regardent avec plaisir ; les personnages sont très intéressants et avec de l’épaisseur. Mention spéciale pour Michael C. Hall (que l’on retrouvera dans Dexter), Peter Krause, Mathew St. Patrick.

*
HOMELAND
Depuis 2011
7 Saisons
Note globale : 14/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 4/5
Nous suivons, l’agent de la CIA, excellente Claire Danes, qui souffre de troubles bipolaires, combattant Al-Qaïda, entre Kaboul et Islamabad, Berlin, les Etats-Unis. Série addictive.

*

VIKINGS
2013
5 Saisons
Note globale : 14/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 4/5
Série passionnante qui nous plonge en Scandinavie, à la fin du 8ème siècle. Nous rentrons dans la famille Ragnar Lodbrok, joué par Travis Fimmel, un acteur australien, un jeune guerrier viking, qui désire explorer l’ouest, vers de nouveaux horizons, vers l’Angleterre…
Très bons acteurs et série prenante !

*

MESSIAH
2020
Note globale : 14/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 4/5
Série à suivre pour les différents angles traités : crise israélo-palestinienne, Syrie, Etat Islamique, CIA. Des questions sur la foi, sur la croyance, des plongées politico-philosophico-religieuse intéressantes.
Mehdi Dehbi parfait !

*
THE ENGLISH GAME
2020
Note globale : 14/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 4/5
Sur la naissance du foot professionnel, sur la mise en place des règles et des stratégies que nous retrouverons bien après. Entre joueurs aristocrates et ouvriers.
Excellente série
Très belles brochettes d’acteurs au jeu impeccable : Edward Holcroft, Kevin Guthrie, Toni Collette, Craig Parkinson

*
HOUSE OF CARDS
2013
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Le + : série très pro
Le – : série à la longue ennuyeuse. Surtout les dernières saisons !

*
GOMORRA
La Série
2014
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Le + : excellente reconstitution sur le trafic de drogues à Naples. Excellents Marco D’Amore et Marco Palvetti (saisons 1 & 2)

*
LA CASA DEL PAPEL
2017
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Le + : l’action et une palette de bons et attachants acteurs espagnols : Álvaro Morte, Miguel Herrán, Jaime Lorente, Úrsula Corberó, etc.

*
KALIFAT
2020
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Sur la radicalisation en Europe et dans l’Etat Islamique. A voir absolument.

**
TRUE DETECTIVE
2014
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5

*

Docu-série
Rise of Empires: Ottoman
L’Essor de l’Empire Ottoman

2020
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 4/5
Le siège de Constantinople, les premiers pas de Mehmet II, nous suivons avec intérêt les deux mois de siège qui déboucherons à la chute du 29 mai 1453, les combats entre Constantin XI et du général Giovanni Giustiniani contre les forces ottomanes.


*

POLDARK
2015
Note globale : 13/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5a
Série romantique mais bien jouée et prenante avec des paysages de Cornouailles magnifiques. Mention spéciale pour les interprétations d’Aidan Turner dans le rôle du gentil et de Jack Farthing dans le rôle du méchant.

**
THE HANDMAID’S TALE
LA SERVANTE ECARLATE

2017
Note globale : 12/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Série à la longue énervante voire ennuyeuse. Un peu trop caricatural.

*
SUBURRA
2012
Note globale : 12/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Mafia et corruption sur Rome, le Vatican et Ostie. Nous suivons avec intérêt les magouilles et les règlements de compte de trois jeunes malfrats, joués avec efficacité par Alessandro Borghi, Giacomo Ferrara, Eduardo Valdarnini.

*
BROTHERS AND SISTERS
2006
Note globale : 12/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Des beaux portraits autour de l’entreprise familiale Ojai Foods avec des politiciens, des avocats, des secrets de famille, un vétéran de la guerre, des alcooliques, des toxicomanes, etc. le tout arrosé de vin californien.
Pas déplaisant et de bons acteurs.

*

ANNE WITH AN E
Anne avec un E

2017-2019
Note globale : 12/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Les dernières années du XIXe autour de la ville d’Avonlea, sur l’île-du-Prince-Édouard. L’imagination est débordante dans la première saison, la meilleure des trois, et de loin. Amybeth McNulty est dans cette série, et encore plus dans la première saison, phénoménale ; elle porte la série !
Mention pour les décor et pour les acteurs à Geraldine James et à Lucas Jade Zumann.
La dernière saison casse la série en la plongeant dans un mélo sirupeux que n’avaient pas les premiers épisodes.

*

THE EDDY
2020
Note globale : 12/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Andre Holland (Elliot Udo), en patron d’une boîte de jazz, essaie d’éviter le naufrage et les voyous qui lui tournent autour. Quelques longueurs malgré tout.


WANDERLUST
2018
Note globale : 12/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Un couple étudie d’autres possibilités de rencontres afin de le booster et de casser la monotonie. Toni Collette et Steven Mackintosh, très biens dans les rôles principaux.

*

DRACULA
Mini-série de 3 épisodes
2020
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Un nouveau Dracula qui s’éloigne à chaque épisode de la version de Bram Stoker, pour se retrouver dans notre monde dans le dernier épisode. De l’humour et de la sensualité, dans de beaux décors, qui sauvent la série et un Claes Bang savoureusement diabolique.

*

Mini-Série documentaire
Don’t Fuck with Cats : un tueur trop viral
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Mini-série presque trop longue. On s’ennuie un peu et il nous tarde que Luka Rocco Magnotta soit arrêté.

*

HACHE – H
(prononcer Hacé, « Helena avec un H », H comme Heroina)
2019
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Barcelone, années 60, trafic de drogues et prostitution. Série assez ennuyeuse et soporifique.

*

LA REINE DU SUD
Queen of the South

Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Bonne actrice principale Alice Braga, très convaincante. Manque toutefois d’originalité après El Chapo, Narcos, etc.

*
PRISON BREAK
2005
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 2/5
Le + : la première saison est regardable
Le – : après on s’ennuie ferme !!

*
OZARK
2017
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Bonne composition de Jason Bateman
Une nouvelle série sur le blanchiment de l’argent de la drogue mais avec une balade dans la région des Monts Ozarks et dans les vallées encaissées dans le Missouri !

*
SHERLOCK
2010
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 2/5
Benedict Cumberbatch en fait des tonnes ; Martin Freeman joue une composition plus intéressante et beaucoup plus nuancée.
Série très vite lassante.


*
STRANGER THINGS
2016
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5


*
MARVEL’S THE PUNISHER
2017
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Le + : Jon Bernthal sur-vitaminé
Le – : le scénario qui est sous-vitaminé !!!

*
BETTER CALL SAUL
2015
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 3/5
Du Breaking Bad bis ou ter !!

*
LES PETITS MEURTRES D’AGATHA CHRISTIE
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Toujours un peu la même recette. Mais un Samuel Labarthe et une Élodie Frenck convaincants.

*
ALPHONSE PRESIDENT
2017
Série humoristique
Note globale : 11/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 4/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Alphonse Dumoulin, joué par Michel Vuillermoz excellent, professeur d’Histoire à la retraite devient le Président de la République Française. La France est au bord du gouffre. Pourra-t-elle compter sur un homme providentiel ?

*
PUERTA 7
2019
1 Saison
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Série sur les hooligans d’une équipe argentine, sur la corruption, la violence, les gangs et la drogue. Dolores Fonzi a un rôle un peu manichéen. C’est le défaut principal de la série : le manichéisme. Manque de relief.

*

LA TRÊVE
2016-2018
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
La série policière nous plonge dans les arcades d’une commune isolée de Wallonie autour de la Semois et des épaisses forêts. Une série qui se regarde mais pas vraiment d’originalité. Yoann Blanc campe un policier qui arrive de Bruxelles et dont les méthodes d’investigation vont déranger les habitudes locales…du déjà-vu !!

*

WEEDS
2005
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Les trois premières saisons sont les meilleures. Bonne interprétation de Mary Louise Parker ; ensuite, nettement moins intéressant !

*
YOU
2018
Note globale : 10/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Un air de Dexter. Une voix off un peu pénible à la longue.
Saison 1 à New-York et Saison 2 à Los Angeles dans les quartiers bobo – Un peu lassant à la longue.

*
MANHUNT: UNABOMBER
2017
Note globale : 10/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 3/5
Nous suivons la traque de Theodore Kaczynski, surnommé Unabomber, par le FBI et notamment par le profiler James R. Fitzgerald (joué par Sam Worthington). Le tout reste assez conventionnel et Sam Worthington un peu fade aussi.

*
LES REVENANTS
2012
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 2/5
La première saison est de loin la meilleure. Les intrigues pourraient être plus passionnantes.

*

BODYGUARD
2018
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 2/5
Série assez intéressante sans être bouleversante. La série vaut surtout pour la prestation de Richard Madden, impeccable !

*

LE BAZAR DE LA CHARITÉ
2019 – Mini-série
Note globale : 10/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 3/5
Intérêt de la série : 2/5
Mini-série honorable et assez bien construite. 1897 à Paris, un incendie dévastateur détruit le Bazar de la Charité. Une belle bande d’acteurs homogènes pour servir cette reconstitution : Audrey Fleurot, Julie de Bona, Camille Lou, Gilbert Melki, Josiane Balasko, Florence Pernel, Antoine Duléry.

*
DÉRAPAGES
2020
Note globale : 9/20
Originalité : 3/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Série sociale autour de la violence du chômage et des méthodes des entreprises. Beaucoup de lourdeurs. Eric Cantona n’est pas très bon dans ce rôle comme de nombreux autres. Alice de Lencquesaing et surtout Gustave Kervern s’en sortent avec les honneurs.

*
L’EFFONDREMENT
2019
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Episodes très inégaux. Acteurs moyens dans l’ensemble. Beaucoup d’incohérences.

*
SPARTACUS
2010
Note globale : 8/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 3/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Du sang puis du sexe puis du sang et encore… Avec quelques intrigues…Lassant à la longue !
Andy Whitfield & Manu Bennett toutefois convaincants malgré une réalisation sans surprise !

*

RAGNARÖK
2020
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
1/3 histoires d’ados + 1/3 légendes scandinaves et 1/3 d’écologie simpliste.

*
TRUE BLOOD
2008
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Série pour ados qui vieillit très vite !!!

*

GIRI / HAJI
2019
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Les allers-retours incessants entre Londres et Tokyo ne donnent pas non plus assez de rythme à cette série plate, sinon ennuyante. Les personnages sont tout aussi sans épaisseur et pas du tout attachants.

*

BANDITS DES BOIS
DE BENDE VAN JAN DE LICHTE

2019
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Quelques beaux décors et une reconstitution correcte. Mention pour Tom Van Dyck dans le rôle du bailli. Regardable.

*
ARROW
2012
Note globale : 8/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 2/5
Le + : de l’action et encore de l’action
Le – : tout le reste

*
FREUD
2020
Note globale : 7/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 1/5
Enquête policière à travers un jeu Freud, Siggi, joué par Robert Finster, convenable toutefois dans le rôle, dans la peau caricaturale d’un détective…

*

THE STRANGER
INTIMIDATION

Mini Série – 2020
Note globale : 6/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 1/5
Peu d’intérêt entre secrets, chantage et la disparition de l’épouse d’Adam Price …Une mini-série britannique bien trop longue et conventionnelle.

*
SPINNING OUT
Note globale : 6/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 1/5
Le seul et unique intérêt reste le patinage. Sinon, mélo et stéréotypes.
Aucun intérêt sinon.

*
VIRGIN RIVER
2019
Note globale : 6/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 2/5
Intérêt de la série : 1/5
Le + : des beaux paysages
Le – : tout le reste

*
DALLAS
1978
Note globale : 7/20
Originalité : 4/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Le + : la série qui a influencé de nombreuses autres séries (House of Cards par exemple) et des personnages qui sont restés dans notre inconscient : Larry Hagman (J.R.), Patrick Duffy (Bobby), Linda Gray (Sue Ellen)
Le – : tout le reste

*

LUCIFER
2016
Note globale : 6/20
Originalité : 2/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Le + : quelques tentatives humoristiques
Le – : très ennuyeux

*
ZEIT DER GEHEIMNISSE
LES SECRETS DE NOËL

2019
Note globale : 5/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 2/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Trois générations se retrouvent autour de trois noëls. On s’ennuie ferme et l’histoire n’est vraiment pas intéressante.

*
BOY TOY
chico de juguete
2019
Note globale : 4/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Série prétexte pour montrer Marbella, des mannequins et du sexe…Série ennuyeuse, sans profondeur et sans intérêt.

*
LOST : LES DISPARUS
2004
Note globale : 4/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Le + : ça a été un véritable phénomène à sa sortie !!!
Le – : la liste serait longue !!!

*
MARSEILLE
2016
Note globale : 4/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Juste Gérard Depardieu qui fait ce qu’il peut à lui seul pour sauver la série. Dommage pour tout le reste ! Caricatural !!!

*
EL DRAGON
El Dragón : le retour d’un guerrier
2019
Note globale : 4/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 1/5
Le + : les paysages de Mexico et Ciudad Juarez
Le – : beaucoup de choses mais surtout un scénario lamentable et des beaux acteurs pas du tout crédibles !!!

*
OSMOSIS
2019
Note globale : 2/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 0/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 0/5
Oups !!! Série totalement ratée !! Passez !!!

*

DOLLY PARTON’S HEARTSRINGS
2019
Note globale : 2/20
Originalité : 1/5
Acteurs : 0/5
Mise en scène : 1/5
Intérêt de la série : 0/5
1 épisode pour une chanson de Dolly Parton dans son Dollywood !! Pour les inconditionnels de Dolly Parton et pour la old country music !!
Love is like a butterfly !!!

*

THE WITCHER
LE SORCELEUR
2019
Note globale : 1/20
Originalité : 0/5
Acteurs : 1/5
Mise en scène : 0/5
Intérêt de la série : 0/5
Série ado bof avec des superbes répliques : « le mal c’est le mal« …avec le beau Henry Cavill pour faire trembler les adorateurs du sorceleur !

*
LOCKE AND KEY
2020
Note globale : 0/20
Originalité : 0/5
Acteurs : 0/5
Mise en scène : 0/5
Intérêt de la série : 0/5
Pathétique – Lieux communs
en un seul mot : NUL

*
LES MEILLEURES SERIES

*

****************




LA BAIE DE NAPLES – IVAN VAZOV – НЕАПОЛСКИЯТ ЗАЛИВ – Иван Вазов

***
България – Български – Bulgarie
Ivan Vazov
Иван Вазов
Ivan Vazov Poème – Ivan Vazov poems



Traduction Jacky Lavauzelle


LITTERATURE BULGARE
POESIE BULGARE
Ivan Vazov Les poèmes d'Ivan Vazov Poésie d'Ivan Vazov

българската поезия
българска литература

IvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazov

Иван Вазов
IVAN VAZOV
1850-1921

български поет
Poète Bulgare

 

LA BAIE DE NAPLES
НЕАПОЛСКИЯТ ЗАЛИВ


Poème d’Ivan Vazov

Albert Marquet, Le Port de Naples,1909, musée des Beaux-Arts de Besançon

***********

Прекрасно си нощем, Неаполско море,
Comme la nuit est belle, ô mer de Naples,
когато зефирът завей
quand souffle le zéphyr
и твоите сини, кристални простори
et que tes étendues bleues et cristallines
луната със злато залей.
inondent la lune d’or.
Обичам чаровната нощна разходка
Comme j’aime dans cette charmante soirée
по твойте заспали вълни –
sur tes vagues assoupies –
да гледам Везувий от леката лодка
admirer le Vésuve depuis le bateau
как в звездното небе дими;
qui fume sous ce large ciel étoilé ;

ил – спящий Неапол под твойте милувки,
ou regarder s’endormir Naples sous tes caresses,
ил мъртвий помпейски форум,
ou le forum de Pompéi sans vie,
и с някоя апса звънливи цалувки
et au son de nos puissants baisers
да роним със сладкий ти шум.
se plonger dans ce doux bruit.


*****************

OS LUSIADAS IV-61 LES LUSIADES LUIS DE CAMOES – Manda seus mensageiros, que passaram

*

JEAN II DE PORTUGAL

Ferdinand de Portugal traduction Jacky LavauzelleOS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-61 LES LUSIADES IV-61
LITTERATURE PORTUGAISE

JEAN II DE PORTUGAL Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes




Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue




Luis de Camoes Les Lusiades Trad Jacky Lavauzelle

 Obra Poética  (1556)




OS LUSIADAS IV-61
A Epopeia Portuguesa

 

Traduction Jacky Lavauzelle

Ferdinand de Portugal Camoes Traduction Jacky Lavauzelle
Vasco de Gama

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******




******

JEAN II DE PORTUGAL

LE PRINCE PARFAIT
Lisbonne, 3 mars 1455 – Alvor, 25 octobre 1495
succède à Alphonse V

Jean II de Portugal

*******

JEAN II DE PORTUGAL
A LA RECHERCHE
DES LIMITES DE LA POURPRE AURORE
*
Embarquement à Naples

« Manda seus mensageiros, que passaram

« Jean II envoie ses messagers, qui traversèrent
Espanha, França, Itália celebrada,
L’Espagne, la France et la célèbre Italie,
E lá no ilustre porto se embarcaram
Et de là, dans l’illustre port, ils s’embarquèrent
Onde já foi Parténope enterra a:
Où la belle sirène Parthénope gît :
Nápoles, onde os Xados se mostraram,
Naples, là où les Destins se manifestèrent,
Fazendo-a a várias gentes subjugada,
A tant de personnes subjuguées,
Pola ilustrar no fim de tantos anos
Pour s’illustrer après tant d’années
Co’o senhorio de ínclitos Hispanos.
Auprès de célèbres Espagnols devenus les maîtres. 

**

OS LUSIADAS CANTO IV

****

Ferdinand de Portugal Traduction Jacky Lavauzelle

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

**************

**

LA MORT DU VETERAN CAMOES

Et puis, pour qu’un royaume ait des gens de lettres, il lui faut de l’argent pour les pensionner. Le Portugal, qui épuisait son épargne en flottes, en armées, en constructions de citadelles, ne pouvait avoir dans son budget un chapitre d’encouragemens aux lettres et aux arts. Bientôt même l’état ruiné par ses conquêtes, obéré par la victoire, n’eut plus de quoi suffire aux besoins de ses armées : il finit par ne pouvoir plus nourrir ceux qui l’avaient servi. Camoens mourut à l’hôpital, ou à-peu-près ; mais ce ne fut pas comme poète ; ce ne fut pas comme Gilbert et Maifilâtre à côté d’autres écrivains largement rentes: ce fut comme un vétéran dont la solde manque, ou dont la pension de retraite est suspendue.il mourut comme beaucoup de ses compagnons d’armes, comme mouraient les vice-rois eux-mêmes, qui n’avaient pas toujours (témoin dom Joâo de Castro) de quoi acheter une pouie dans leur dernière maladie.

« Qu’y a-t-il de plus déplorable que de voir un si grand génie si mal récompensé ? Je l’ai vu mourir dans un hôpital de Lisbonne, sans avoir un drap pour se couvrir, lui qui avait si bravement combattu dans l’Inde orientale et qui avait fait cinq mille cinq cents lieues en mer. Grande leçon pour ceux qui se fatiguent à travailler nuit et jour et aussi vainement que l’araignée qui ourdit sa toile pour y prendre des mouches. »
Il peut résulter de cette apostille que José Indio a vu Camoens à l’hôpital, sans qu’il faille prendre à la lettre les mots je l’ai vu mourir.
Ce fut dans ces circonstances que le désastre d’AIkacer Kébir (4 août 1578) frappa de mort le Portugal. Il restait encore à Camoens une larme pour sa patrie : Ah ! s’écria-t-il, du moins je meurs avec elle ! Il répéta la même pensée dans la dernière lettre qu’il ait écrite. « Enfin, disait-il, je vais sortir de la vie, et il sera manifeste à tous que j’ai tant aimé ma patrie, que non-seulement je me trouve heureux de mourir dans son sein, mais encore de mourir avec elle. »
Il ne survécut que peu de mois à ce désastre, et mourut au commencement de 1579, à l’âge de cinquante-cinq ans.
Il fut enterré très pauvrement dans l’église de Santa Anna, dit Pedro de Mariz, à gauche en entrant et sans que rien indiquât sa sépulture. Ses malheurs firent une impression si profonde, que personne ne voulut plus occuper la maison qu’il avait habitée. Elle est restée vide depuis sa mort. Les prévisions de Camoens ne tardèrent pas à s’accomplir. Le Portugal, ce royaume né d’une victoire et mort dans une défaite, tomba bientôt sous le joug de Philippe IL Ce monarque visitant ses nouvelles provinces, s’informa du poète, et, en apprenant qu’il n’existait plus, il témoigna un vif regret….

Charles Magnin
Luiz de Camoëns
Revue des Deux Mondes
Période Initiale, tome 6

*********************

Traduction Jacky Lavauzelle

ARTGITATO
*********************


Ferdinand de Portugal Camoes Os Lusiadas IV Traduction Jacky Lavauzelle

JEAN II DE PORTUGAL

 OS LUSIADAS IV

LUIS DE CAMOES LES LUSIADES


Camoes Canto III

BELLA E PERDUTA Pietro Marcello : LA SOLITUDE DU SAGE (2015)




CINEMA ITALIEN
BELLA E PERDUTA
PIETRO MARCELLO
2015
**

BELLA E PERDUTA
PIETRO MARCELLO

 

LA SOLITUDE DU SAGE

 

LES OEUVRES DES HOMMES NE SONT PAS BONNES
« [Et la lumière est arrivée sur le monde] et les hommes préférèrent les ténèbres plus que la lumière, [car leurs œuvres n’étaient pas bonnes] » (Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean Chapitre 3 -19), c’est cette citation que met en exergue Leopardi dans son poème LA GINESTRA O FIORE DEL DESERTO (le Genêt ou La Fleur du désert) où il évoque le Vésuve. Vésuve d’où sortira, dans Bella e Perduta, notre Polichinelle.
Non, les œuvres des hommes ne sont pas bonnes…

L’HISTOIRE ENTIERE DES HOMMES
« L’histoire de Polichinelle, c’est, hélas ! l’histoire entière de l’homme, avec tout ce qu’il a d’aveugles croyances, d’aveugles passions, d’aveugles folies, et d’aveugles joies. Le cœur se brise sur l’histoire de Polichinelle : Sunt lacrymæ rerum ! » raconte Charles Nodier en 1831 dans son Polichinelle. Et l’histoire est dure à porter et c’est cette histoire que nous déroule Pietro Marcello dans Bella e Perduta autour des restes de la propriété royale de Carditello (Reale tenuta di Carditello – Reggia di Carditello) dans la région de Naples : la société de consommation, le traitement des animaux, le pouvoir mafieux de la Camorra, la corruption des politiques, les décharges illégales, la violence…







LA DERNIERE FLEUR
Mais il y a Polichinelle, joué par Sergio Vitolo, notre agriculteur, dans son propre rôle, l’ange-gardien de Carditello, Tommaso Cestrone, et le bufflon recueilli par Tommaso, Sarchiapone. Les trois éléments du monde : le monde souterrain d’où sort Polichinelle, terrestre de notre bufflon et aérien de l’ange-gardien. La poésie du film s’axera sur ce triptyque qui nous permettra de prendre de la distance avec le vulgaire. Ajoutons la musique, la peinture et les poèmes de Leopardi…

Polichinelle sort du Vésuve… « Sterminator Vesevo, La qual null’altro allegra arbor nè fiore, Tuoi cespi solitari intorno spargi, » (Exterminateur Vésuve, Qui ne rend joyeux aucun autre arbre, ni aucune fleur, Tu atomises ces plantes solitaires,…) Notre monde est atomisé. Sans fleur aucune. Si ce n’est Tommaso, la dernière dans son genre… Pure et Belle. Qui pousse sur les immondices et les poubelles.

ODI PROFANUM VULGUS
Polichinelle traverse le monde pour rejoindre Tommaso et rapporter Sarchiapone. Il regarde le monde, sa banalité, son étrangeté, sa cruauté. Sans jamais tomber dans le vulgaire. « Polichinelle qui a pour devise l’Odi profanum vulgus, a senti que les positions solennelles exigeaient une grande réserve, et qu’elles perdaient progressivement de leur autorité, en s’abaissant à des rapports trop vulgaires. Polichinelle a pensé comme Pascal, si ce n’est Pascal qui l’a pensé comme Polichinelle, que le côté faible des plus hautes célébrités de l’histoire, c’est qu’elles touchaient à la terre par les pieds… » (Charles Nodier)

LE MONDE EST UNE BOUE
Il y a tellement de choses dans le film de Pietro Marcello qui sont dites si simplement, si tranquillement, presque de manière anodine. Carditello, c’est Naples, mais aussi l’Italie, mais aussi l’Europe et le monde. C’est le passé et notre présent. Carditello, c’est le « délice royale », la Reale Delizia, où l’utile, la ferme modèle conçue pour nouvelle production industrielle de la mozzarella, et l’agréable, le séjour du roi venu apprécier avec sa cour, le repos de cet environnement giboyant. Les délices se sont transformés en ordures pestilentielles et pneumatiques de la Camorra napolitaine. Les ronces, la boue, la honte, les voleurs, les petits et les grands malfrats. « Non val cosa nessuna I moti tuoi, nè di sospiri è degna La terra. Amaro e La terra. Amaro e noia La vita, altro mai nulla; e fango è il mondo T’acqueta omai. Dispera L’ultima volta. Al gener nostro il fato Non donò che il morire. Omai disprezza Te, la natura, il brutto   Poter che, ascoso, a comun danno impera E l’infinita vanità del tutto » (elle ne vaut aucun de tes mouvements, elle n’est digne de soupirs la terre. Amertume et ennui La vie, n’a jamais rien été d’autre ; et le monde une boue Qui t’apaise désormais. Disparaît Une dernière fois. Ce que donne le destin N’est que le don de mourir. Désormais méprise Toi-même, la nature, le laid Qui ordonne, caché, le mal Et la vanité infinie de tout. – A se stesso GIACOMO LEOPARDI Mon cœur épuisé 1836 Trad. J Lavauzelle)

Et tout semble fait, tout s’allie pour que tout disparaisse. Que le beau, du moins, disparaisse. L’un vol une statue, l’autre une cheminée, l’un fait exploser la grille de l’entrée, un autre menace de mort…



L’INDUBITABLE ETERNITE DE POLICHINELLE
Ce qui plane sur ce monde, c’est cette mort constamment présente. Celle qui tourne autour de notre berger, de notre bufflon que tous veulent conduire à l’abattoir, puisqu’il ne peut donner du lait, il ne sert donc à rien dans la production de la mozzarella, de la propriété royale, de notre société minée par le consumérisme, la corruption, la défaillance des institutions et de l’état. Bien sûr, Tommaso Cestrone, Sarchiapone, les manifestants venus soutenir le berger, ne sont pas assez puissants pour freiner cette mécanique infernale de destruction massive de l’homme et de sa culture. Et tous iront vers leur destinée. C’est Polichinelle qui revient en mission pour sauver, un temps, notre bufflon. C’est en un sens, revenir à l’origine de Polichinelle, à son «indubitable éternité », que Charles Nodier avait noté en le comparant avec Isis, la déesse funéraire de l’Egypte antique,: « Le secret de Polichinelle, qu’on cherche depuis si longtemps, consiste à se cacher à propos sous un rideau qui ne doit être soulevé que par son compère, comme celui d’Isis ; à se couvrir d’un voile qui ne s’ouvre que devant ses prêtres ; et il y a plus de rapport qu’on ne pense entre les compères d’Isis et le grand-prêtre de Polichinelle. Sa puissance est dans son mystère, comme celle de ces talismans qui perdent toute leur vertu quand on en livre le mot. Polichinelle palpable aux sens de l’homme comme Apollonius de Tyane, comme Saint-Simon, comme Déburau, n’aurait peut-être été qu’un philosophe, un funambule ou un prophète. Polichinelle idéal et fantastique occupe le point culminant de la société moderne. Il y brille au zénith de la civilisation, ou plutôt l’expression actuelle de la civilisation perfectionnée est tout entière dans Polichinelle ; et si elle n’y était pas, je voudrais bien savoir où elle est. » D’Isis aux étrusques. De la mort aux vivants. Polichinelle est un messager. Il est celui qui peut comprendre le bufflon. Par la volonté de Tommaso. « Il sottoscritto Tommaso Cestrone chiede che a Sarchiapone venga concesso il dono della parola affinché possa raccontare la propria storia e quella della Reggia bella e perduta che gracie a me fu ritrovata. In fede Tommaso Cestrone (Je soussigné, Tommaso Cestrone, demanqe qu »à Sarchiapone soit accordé le don de la parole afin qu’il raconte son histoire et celle de la Reggia belle et perdue, qui grâce à moi fut retrouvée. En toute bonne foi, Tommaso Cestrone. » Polichinelle parlera donc à Sarchiapone.

POLICHINELLE ET SON COMPERE L’OGRE
Un messager porté par la langue. Cette langue que le bufflon partage avec Polichinelle. Charles Nodier souligne que « c’est qu’au milieu de cette multitude qui afflue au bruit de sa voix, Polichinelle s’est fait la solitude du sage, et reste étranger aux sympathies qu’il excite de toutes parts, lui dont le cœur, éteint par l’expérience ou par le malheur, ne sympathise plus avec personne, si ce n’est peut-être avec son compère dont je parlerai une autre fois. » Son compère, « compere »,  sera l’ogre Gesuino. Il sera joué par Gesuino Pittalis, immense, jupitérien. Avant la première raconte, le voilà, contant qu’ «en 1900, un matin, je suis allé à Selvapiana et j’ai mangé trois bœufs et une vache sept moutons avec toute leur laine… » Un ogre gentil qui n’effraie plus les enfants. Les ogres ont changé de camp, creusant sous terre et admirant des derniers vestiges étrusques sauvés des maraudeurs.

Mais Sarchiapone nous conduit vers le final. Inexorablement. Lourd et massif. Mais si léger devant la cruauté des hommes. Avec, dans les yeux, ce qui reste de notre humanité.

Jacky Lavauzelle

****************

Bella e Perduta