LA PASTOURELLE DU PETIT BERGER – POESIE JEAN DE LA CROIX- Un pastorcico solo está penado – JUAN DE LA CRUZ

*

Saint Jean de la Croix Traduction Jacky Lavauzelle
musée diocésain de Valladolid Espagne

****************
LITTERATURE ESPAGNOLE
Literatura española
JEAN DE LA CROIX
Juan de la Cruz
1542 – 1591

*****************

Saint Jean de la Croix Trad Jacky Lavauzelle




Literatura española
Traduction Jacky Lavauzelle
JEAN DE LA CROIX
Juan de la Cruz

*

____________________________________________

LA PASTOURELLE DU PETIT BERGER
Un pastorcico solo está penado

__________________________________________________________________________

Un pastorcico solo está penado,
Un petit berger a de la peine, seul,
ajeno de placer y de contento,
étranger au plaisir et au bonheur,
y en su pastora puesto el pensamiento,
et la pensée toute à sa bergère,
y el pecho del amor muy lastimado.
et le cœur par l’amour si blessé.
*
No llora por haberle amor llagado,
D’être meurtri d’amour, il ne pleure pas,
que no le pena verse así afligido,
être si affligé, ne le peine pas,
 aunque en el corazón está herido;
bien que son cœur soit blessé ;
mas llora por pensar que está olvidado.
mais il pleure à la pensée d’être oublié.
*
Que sólo de pensar que está olvidado
C’est seulement en pensant qu’il est oublié
de su bella pastora, con gran pena
de sa belle bergère, avec grand chagrin,
se deja maltratar en tierra ajena,
qu’il se laisse maltraiter dans une étrangère terre,
el pecho del amor muy lastimado.
le cœur tant blessé par l’amour.
*
Y dice el pastorcito: ¡Ay, desdichado
Et le petit berger dit : Ah ! misérable
de aquel que de mi amor ha hecho ausencia
celui qui a déserté mon amour
y no quiere gozar la mi presencia,
et ne veut pas profiter de ma présence,
y el pecho por su amor muy lastimado!
et de mon cœur par son amour si blessé !
*
Y a cabo de un gran rato se ha encumbrado
Et après un long moment, il s’éleva
sobre un árbol, do abrió sus brazos bellos,
sur un arbre, ouvrit ses beaux bras,
y muerto se ha quedado asido dellos,
et mourut, les bras suspendus,
el pecho del amor muy lastimado
le cœur si blessé par l’amour.

*****************

Literatura española – Littérature Espagnole
Siècle d’or espagnol -Siglo de Oro

Juan de la Cruz


Saint Jean de la Croix
1542-1591

*****************


SUR
LA PASTOURELLE

La poésie des troubadours est essentiellement lyrique. Écoles de poésie? Le culte de la forme. Le « trobar clus »; admiration de Dante et de Pétrarque pour Arnaut Daniel. La musique des troubadours. Les genres la chanson, le sirventés, la tenson, la pastourelle, l’aube. Autres genres. 

Avec la pastourelle, nous arrivons à un genre qui paraît, au premier abord, être resté plus près de son origine populaire. Voici en quoi il consiste. Le poète, pendant un voyage, rencontre une bergère; elle est jeune, avenante, chante ou tresse des fleurs en gardant son troupeau. Le poète la salue courtoisement, et, après quelques compliments, lui offre son amour. La conversation s’engage et elle se développe suivant la fantaisie du poète. Le début et le dénouement sont seuls conventionnels. Un exemple emprunté à un des plus anciens troubadours, Marcabrun, montrera ce que peut donner ce genre. Le troubadour, à cheval, a rencontré une bergère.

Je pousse mon cheval vers elle

« Que ne puis-je arrêter, la belle,
La bise qui vous échevèle!

Sire, me répond la vilaine,
Si le vent souffle et me hérisse,
Je dois au lait de ma nourrice
De ne point trop m’en mettre en peine.

Sans médire de votre mère,
La belle, il pourrait bien se faire
Que quelque chevalier fût père
D’une aussi courtoise vilaine
Votre regard est un sourire
Plus je vous vois, plus je soupire
Mais vous être trop inhumaine.

Non, non, sire, je suis la fille
De gens dont toute la famille
N’a manié que la faucille
Ou le hoyau, dit la vilaine.

J’en sais un qui vante sa race,
Et qui devrait suivre leur trace
Six jours ou sept dans la semaine.
Fille aussi farouche que belle,
Je sais un peu, quand je m’en mêle,
Apprivoiser une rebelle.
On peut, avec telle vilaine,
Faire amour loyal et sincère,

Et vous m’êtes déjà plus chère
Que la plus noble châtelaine.
Quand un homme a perdu la tète
Est-ce un vain serment qui l’arrête?

Un mot, et votre bouche est prête,
A baiser mes pieds de vilaine.
Mais pensez-vous que je désire
Perdre, pour vous plaire, beau sire,
Ma richesse la plus certaine?

L’auteur de cette traduction remarque que la vilaine, mise ainsi en scène, a « terriblement d’esprit » pour une femme des champs. « Ce n’est pas le long des haies, môme en Gascogne, que fleurit une ironie si légère et si perçante à la fois. » C’est une réflexion qu’on peut faire à propos de la plupart des pastourelles. C’est un genre qui a pu être populaire; mais il a perdu ce caractère de très bonne heure.
Comment d’ailleurs ce genre, s’il avait gardé la simplicité primitive que nous pouvons lui supposer, aurait-il eu des chances de plaire à la société raffinée pour laquelle écrivaient les troubadours? Aussi les bergères qu’ils mettent en scène ressemblent étrangement, du début à la fin de leur littérature, à celle de Marcabrun. C’est leur aïeule. Ce sont en général de vertueuses coquettes. Elles écoutent les compliments, acceptent les galanteries, mais finissent toujours par berner leur interlocuteur. Là encore règne la convention. Le charme de la plupart de ces compositions ne vient pas des tableaux champêtres qu’elles peuvent présenter, ni de la naïveté et de la simplicité des sentiments exprimés; il vient surtout de la forme dialoguée qui a permis aux auteurs de pastourelles de leur donner un tour dramatique. Elles se rapprochent à ce point de vue des débats que sont les tensons.
De la pastourelle on rapproche ordinairement la romance…

Joseph Anglade
Les Troubadours, leurs vies, leurs œuvres, leur influence
Chapitre III
L’Art des Troubadours
Les Genres

*********************

LA PASTOURELLE DU PETIT BERGER
JEAN DE LA CROIX

Saint Jean de la Croix Trad Jacky Lavauzelle

L’Elan Amoureux – JEAN DE LA CROIX – Tras de un amoroso lance – Juan de la Cruz (Otras del mismo a lo divino)

*

Saint Jean de la Croix Traduction Jacky Lavauzelle
musée diocésain de Valladolid Espagne

****************
LITTERATURE ESPAGNOLE
Literatura española
JEAN DE LA CROIX
Juan de la Cruz
1542 – 1591

*****************

Saint Jean de la Croix Trad Jacky Lavauzelle

 




Literatura española
Traduction Jacky Lavauzelle
Juan de la Cruz

Otras del mismo a lo divino

L’ELAN AMOUREUX
Tras de un amoroso lance

Tras de un amoroso lance,
Dans un élan amoureux,
y no de esperanza falto,
non sans espoir,
volé tan alto, tan alto,
j’ai volé si haut, si haut,
que le di a la caza alcance.
que j’ai atteint ce que je pourchassais.
*

Para que yo alcance diese
Pour que je l’atteigne,
a aqueste lance divino,
ce divin élan,
tanto volar me convino
J’ai tant volé
que de vista me perdiese;
que je me suis perdu de vue ;
y, con todo, en este trance
et, par dessus tout, dans cette transe,
en el vuelo quedé falto;
je défaillis sur ce vol ;
mas el amor fue tan alto,
mais l’amour était si haut,
que le di a la caza alcance.
que j’ai atteint ce que je pourchassais.

*
Cuanto más alto subía
Plus haut je montais
deslumbróseme la vista,
plus ma vue en était éblouie,
y la más fuerte conquista
et la plus forte conquête
en oscuro se hacía;
dans l’obscurité c’était faite ;
mas, por ser de amor el lance
mais, l’élan étant d’amour,
di un ciego y oscuro salto,
Je bondis d’un saut aveugle et sombre,
y fui tan alto, tan alto,
et je partis si haut, si haut,
que le di a la caza alcance.
que j’ai atteint ce que je pourchassais.
*
Cuanto más alto llegaba
Plus j’étais dans les hautes sphères
de este lance tan subido,
de cet élan si grandiose,
 tanto más bajo y rendido
à la fois démuni, affligé
 y abatido me hallaba;
et abattu je me trouvais ;
dije: ¡No habrá quien alcance!
je dis :  personne ne pourra l’atteindre !
y abatíme tanto, tanto,
et je m’affligeais tant et tant,
que fui tan alto, tan alto,
que je me projetais si haut, si haut,
que le di a la caza alcance.
que j’ai atteint ce que je pourchassais.
*
Por una extraña manera
D’une manière étrange
mil vuelos pasé de un vuelo,
mille vols devinrent un seul vol,
 porque esperanza del cielo
car l’espoir de ciel
tanto alcanza cuanto espera;
est pour celui qui tant espère ;
esperé solo este lance,
j’ai espéré cet élan,
y en esperar no fui falto,
et je n’ai jamais manqué d’espérance,
pues fui tan alto, tan alto,
je partis si haut, si haut,
que le di a la caza alcance.
que j’ai atteint ce que je pourchassais.

*****************

Literatura española – Littérature Espagnole
Siècle d’or espagnol -Siglo de Oro

Juan de la Cruz


San Juan de la Cruz- Saint Jean de la Croix
1542-1591

 

*****************

Saint Jean de la Croix Trad Jacky Lavauzelle

 

CHANSONS GEORGIENNES – LES PLUS BELLES CHANSONS DE GEORGIE – საქართველოს ულამაზესი სიმღერები –

*****

Chansons Géorgiennes chansons de géorgie
Géorgie
საქართველო

LES PLUS BELLES CHANSONS DE GEORGIE
CHANSONS GEORGIENNES

Chansons géorgiennes Les plus belles chansons de Géorgie

____________________________________________________________

საქართველოს ულამაზესი სიმღერები


____________________________________________________________

CHANSONS GEORGIENNES

****
Chant Traditionnel
ზურა მირზიაშვილი
Zura Mirziashvili

***
 Dato Kenchiashvili
დათო კენჭიაშვილი
ისევ და ისევ
isev da isev
Encore et encore

***

CHANT TRADITIONNEL
გიორგი ბასილაშვილი და დათვისჯვარი ბახტრიონიდან გიცქერდი

***

Tiflisi Soundtrack
ნიაზ დიასამიძე 33ა
Niaz Diasamidze 33a
ნამი ველს
Nami Vels

***




CHANT TRADITIONNEL
ზარზმა
Zarzma
მწყემსური

***

Chant traditionnel
ჩვენებურები
Chveneburebi

***

ჯგუფი ბანი
JGUFI BANI
სვანური (ეძღვნება სალომე ონიანის ხსოვნას) 
SVANURI

****




სალი ბეთლი
Sali Betli
და მე შენთან მოვალ ისევ ბავშვივით
Je viendrai à toi comme un enfant

****

სოსო მიქელაძე – მიყვარხარ
Soso Mikeladze
Miyvarxar
Je t’aime

***
ზურა ბენიაიძე
Zura Beniaidze
 შენთვის მიწერია
Shentvis miweria 

****
gigi gegelashvili გიგი გეგელაშვილი
&
inga beradze ინგა ბერაძე
საბრძოლო
Sabrdzolo
Se battre

 

****

თამარ გვერდწითელი
Tamar Gverdtsiteli
მრავალჟამიერ

*****


ჯგუფი ბანი
jgufi bani
აჭარული
 Acharuli

***
სამშობლოს შეძახილი 
SAMSHOBLOS SHEDZAXILI
ჯგუფი იბერია (დებიუტი)
JGUFI IBERIA

***
Gigi Gegelashvili
გიგი გეგელაშვილი
ჰერიო ბიჭებო

****
ინგა ბერაძე
Inga Beradze
მინდა 
Je veux 

**
ქართული ხმები
Voix Géorgiennes
ჰერიო ბიჭებო

**
Dato Kenchiashvili
დათო კენჭიაშვილი 
მიყვარხარ
Miyvarxar
Je t’aime

**
თამარ გვერდწითელი
Tamar Gverdtsiteli
საქართველო
Géorgie


*****




თამარ გვერდწითელი
Tamar Gverdtsiteli
სიყვარული დაფრინავს

****

ჯანსუღ კახიძე
Jansug Kakhidze
შენ დაგეძებ დილაა თუ ბინდია

****

ბანი
BANI
მალიქა
MALIKA
ემიგრანტების დაჟინებული თხოვნით

****

ჯანსუღ კახიძე
Jansug Kakhidze
ოღონდ შენთან მამყოფინა

****

Nino Katamadze & Insight
ნინო ქათამაძე
სილამაზის
Silamazis
Beauté

****

Giya Kancheli
სად მიდიხარ

***




ჯანსუღ კახიძე 
ოღონდ შენთან მამყოფინა
Jansug Kakhidze
Seulement toi

**
Ana Malazonia
ანა მალაზონია
Magnolia
მაგნოლია  

 ****
გოგიტა გოგიძე
GOGITA GOGIDZE
არ წახვიდე
Ar Thachvada
ça ne va pas

***
CHANT TRADITIONNEL
ნინო გუგეშაშვილის
Nino Gugeshashvili
ღაღანა და არეთა
ghaghana da areta

***
CHANT TRADITIONNEL
თუ ასე ტურფა იყავი
ჰამლეტ გონაშვილი

*****

chansons de géorgie Chansons géorgiennes
Géorgie
საქართველო

LES PLUS BELLES CHANSONS DE GEORGIE
CHANSONS GEORGIENNES

____________________________________________________________

საქართველოს ულამაზესი სიმღერები

*******************

Scènes de la vie Géorgienne
CHANTS ET MUSIQUES
EN 1863

Cette bataille sauvage, ces luttes étranges durent environ deux heures, et se terminent au signal du chef de la fête, élu parmi le peuple géorgien. A sa voix, la scène change soudain. La foule se forme par groupes inégaux dans la plaine ardente, les plus riches sous des tentes, les autres sous de larges ombrelles en toile écrue ; hommes et femmes s’accroupissent autour de petites tables basses, et le festin commence. La musique orientale, bruyante, folle, éveille les échos de la Montagne-Rouge. Les femmes, vêtues de leurs plus éclatans costumes, pieds nus ou chaussés de babouches à hauts talons, se dépouillent de leurs tchadras, et leurs voiles écartés laissent voir des visages frais comme ces roses qu’aimait le poète Hafiz. Égayée par la variété des costumes étincelans, la plaine ressemble de loin à un vaste champ de blé mouvant tout étoile de marguerites, de bluets et de coquelicots. Les jeunes filles dansent au son de la zourna (fifre) et de la dahira (tambourin), et les mélodies populaires du Caucase se croisent dans l’air, pareilles aux fusées d’un feu d’artifice. La danse et les chansons alternent. Les azarpèches, les koulas (vases à boire), les cornes de buffle circulent à la ronde, et les outres se vident au milieu des cris, des quolibets lancés d’un groupe à l’autre. Les moins bruyans se racontent des légendes du pays, jouent aux cartes ou au loto; les plus graves, comme des fakirs indiens, fument en silence et agitent machinalement entre leurs doigts des chapelets d’ambre ou d’anthracite. Si quelque chanteur en renom assiste à la fête, on se presse autour de lui, et il chante à pleine voix une de ces romances de guerre ou d’amour qui expriment si fidèlement la fière mélancolie propre au caractère géorgien, celle-ci par exemple :

« Toutes les fois que la nuit, sous mon bourka (manteau), je dors sans me réveiller jusqu’à l’étoile matinale,

« Trois visions du paradis descendent vers moi, et je vois dans mon rêve trois merveilleuses beautés.

« Les yeux de la première beauté brillent d’un éclat qui fait pâlir les étoiles de la nuit.

«Quand la deuxième lève ses cils, son regard a la pénétration des yeux du serpent.

« Jamais la nuit, dans les montagnes, n’est aussi sombre que chez la troisième le noir profond de ses yeux.

«Et quand à l’aurore mon sommeil s’envole, sans me lever encore, je regarde dans le vide du firmament.

« Je regarde sans cesse, et je rêve en silence : si j’avais de l’argent, de l’argent, je construirais une maison;

«Je l’entourerais de hautes murailles, et je m’y enfermerais avec mes visions.

«Du matin au matin, je leur chanterais des chansons ; de l’aurore à l’aurore, mes regards plongeraient dans leurs yeux. »

….

Héraklé, scènes de la vie géorgienne
Henri Cantel
Revue des Deux Mondes
Tome 46
1863

*****

chansons de géorgie Chansons géorgiennes
Géorgie
საქართველო

LES PLUS BELLES CHANSONS DE GEORGIE
CHANSONS GEORGIENNES

____________________________________________________________