Archives par mot-clé : deuxième partie

UN AMOUR DE VINGT ANS- LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 364 (2ème Partie) CANZONIERE CCCLXIV -Tenemmi Amor anni ventuno ardendo

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 364

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 364
CCCLXIV

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

364/366

 

*

*************


Tenemmi Amor anni ventuno ardendo,
Nous avons gardé Amour pendant vingt ans,
lieto nel foco, et nel duol pien di speme;
heureux dans le feu et dans la douleur plein d’espoir ;
poi che madonna e ’l mio cor seco inseme
depuis que ma dame et mon cœur ensemble
saliro al ciel, dieci altri anni piangendo.
Sont montés au ciel, j’ai encore pendant dix ans pleuré.

*


mai son stanco, et mia vita reprendo
Je suis fatigué désormais et j’en veux à ma vie
di tanto error che di vertute il seme
de tant d’erreurs que la graine de vertu
à quasi spento; et le mie parti extreme,
en est presque éteinte ; et mes derniers moments,
alto Dio, a te devotamente rendo:
Dieu suprême, je te les donne avec dévotion :

*


pentito et tristo de’ miei sí spesi anni,
repentant et triste de ces années,
che spender si deveano in miglior uso,
qu’en de meilleur usage, elles auraient dû être utilisées,
in cercar pace et in fuggir affanni.
à rechercher la paix et à fuir les tourments.

*


Signor che ’n questo carcer m’ài rinchiuso,
Seigneur, qui, dans cette prison, m’a enfermé,
tràmene, salvo da li eterni danni,
sors-m’en, sauvé des dommages éternels,
ch’i’ conosco ’l mio fallo, et non lo scuso.
car je connais ma faute, et je ne m’excuse pas.


****************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 364
le chansonnier Pétrarque Sonnet 364
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

La Mort a éteint ce soleil – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 363 (2ème Partie) CANZONIERE CCCLXIII -Morte à spento quel sol ch’abagliar suolmi

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 363

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 363
CCCLXIII

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

363/366

 

*

****************


Morte à spento quel sol ch’abagliar suolmi,
La Mort a éteint ce soleil qui m’éblouissait,
e ’n tenebre son gli occhi interi et saldi;
les yeux sont dans les ténèbres, fermes et forts ;
terra è quella ond’io ebbi et freddi et caldi;
la terre est sur celle qui me glaçait comme elle me réchauffait ;
spenti son i miei lauri, or querce et olmi:
mes lauriers sont éteints, changés en chênes et en ormes :

*


di ch’io veggio ’l mio ben; et parte duolmi.
ainsi je vois mon bien ; et une partie en moi reste douloureuse.
Non è chi faccia et paventosi et baldi
Il n’existe plus personne qui effraie et rend audacieuses
i miei penser’, né chi li agghiacci et scaldi,
mes pensées, ni qui les refroidissent, ni qui les réchauffent,
né chi li empia di speme, et di duol colmi.
ni qui les remplisse d’espoir ou de douleur.

*


Fuor di man di colui che punge et molce,
Loin des mains de celui qui frappe et guérit,
che già fece di me sí lungo stratio,
qui m’a déjà, il y a longtemps, mis au supplice,
mi trovo in libertate, amara et dolce;
Je me retrouve dans une amère et douce liberté ;

*

et al Signor ch’i’ adoro et ch’i’ ringratio,
et à ce Seigneur que j’adore et que je remercie,
che pur col ciglio il ciel governa et folce,
qui d’un seul cil règne et régit le seul ciel,
torno stanco di viver, nonché satio.
Je reviens fatigué de vivre, et rassasié.


*****************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 363
le chansonnier Pétrarque Sonnet 363
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

LA BEAUTÉ N’EST QUE VENT ET OMBRE – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 350 (2ème Partie) CANZONIERE CCCL – Questo nostro caduco et fragil bene

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 350

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 350
CCCL

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

350/366

 

*

****************


Questo nostro caduco et fragil bene,
Voici notre caduc et fragile bien,
ch’è vento et ombra, et à nome beltate,
qui n’est que vent et ombre, son nom : beauté,
non fu già mai se non in questa etate
qui n’a jamais été, sauf désormais,
tutto in un corpo, et ciò fu per mie pene:
tout uni en un seul corps, et ce fut pour ma peine :

*


ché Natura non vòl, né si convene,
car Nature ne veut, et il ne convient pas qu’il en soit ainsi,
per far ricco un, por li altri in povertate;
pour enrichir un seul, mettre tous les autres dans la pauvreté ;
or versò in ogni sua largitate
maintenant elle a versé sur une seule toutes ses largesses
(perdonimi qual è bella, o si tene).
(que me pardonne, ce qui est beau, ou qui croit l’être).

*


Non fu simil bellezza anticha o nova,
Il n’y eut jamais de telle beauté ancienne ou nouvelle,
né sarà, credo; ma fu sí coverta,
et il n’y en aura pas non plus, je crois ; mais elle fut si couverte
ch’a pena se n’accorse il mondo errante.
qu’à peine le monde errant ne s’en aperçut.

*
Tosto disparve: onde ‘l cangiar mi giova
Bientôt elle disparut : aussi disparut à son tour
la poca vista a me dal cielo offerta
la petite vue qui m’était offerte du ciel
sol per piacer a le sue luci sante.
pour plaire uniquement à ses saintes lumières.


********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 350
le chansonnier Pétrarque Sonnet 350
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

Loin de Laure et de Colonna- LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 266 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXVI – Signor mio caro

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 276

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 266
CCLXVI

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

266/366

 

*

***********


Signor mio caro, ogni pensier mi tira
Mon cher seigneur, chaque pensée me demande,
devoto a veder voi, cui sempre veggio:
moi, si dévoué, à vous voir, alors que toujours je vous vois :
la mia fortuna (or che mi pò far peggio?)
ma fortune (maintenant que peut-elle faire de pire ?)
mi tene a freno, et mi travolge et gira.
elle, me retient, me submerge et me retourne.

*


Poi quel dolce desio ch’Amor mi spira
Alors ce doux désir qu’Amour m’inspire
menami a morte, ch’i’ non me n’aveggio;
me conduit à la mort, sans que je le sache ;
et mentre i miei duo lumi indarno cheggio,
et pendant que mes deux lumières en vain, je cherche,
dovunque io son, dí et notte si sospira.
où que je sois, je soupire, de jour comme de nuit.

*


Carità di signore, amor di donna
La tendresse d’un seigneur, l’amour d’une dame
son le catene ove con molti affanni
sont les chaînes avec tant de peines
legato son, perch’io stesso mi strinsi.
auxquels je me suis lié moi-même.

*


Un lauro verde, una gentil colomna,
Un laurier* vert, une douce colonne**,
quindeci l’una, et l’altro diciotto anni
l’un quinze ans et l’autre dix-huit ans,
portato ò in seno, et già mai non mi scinsi.
j’ai porté dans mon sein, sans jamais m’en séparer.

[*Laure, **Colonna]

**************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 266
le chansonnier Pétrarque Sonnet 266
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

LA GOUTTE & LE MARBRE- LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 265 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXV – Aspro core et selvaggio

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 265

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 265
CCLXV

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

265/366

 

*

**********


Aspro core et selvaggio, et cruda voglia
Cœur âpre et sauvage, et désir brut
in dolce, humile, angelica figura,
sous une douce et humble angélique figure,
se l’impreso rigor gran tempo dura,
si l’entreprise rigoureuse dure longtemps,
avran di me poco honorata spoglia;
ils auront peu d’honneur à récupérer ma dépouille ;

*


ché quando nasce et mor fior, herba et foglia,
car quand né et meurt la fleur, l’herbe et la feuille,
quando è ’l dí chiaro, et quando è notte oscura,
quand il fait clair comme quand il fait nuit noire,
piango ad ognor: ben ò di mia ventura,
Je pleure à tout instant : de ma destinée,
di madonna et d’Amore onde mi doglia.
de ma dame et d’Amour, autant de sujets de plaintes.

*


Vivo sol di speranza, rimembrando
Je ne vis que d’espoir, en me rappelant
che poco humor già per continua prova
qu’une seule goutte d’eau continument
consumar vidi marmi et pietre salde.
détruit les marbres et les pierres les plus solides.

*


Non è sí duro cor che, lagrimando,
Il n’existe aucun cœur si dur, qu’en pleurant,
pregando, amando, talor non si smova,
priant, aimant, on ne puisse atteindre,
né sí freddo voler, che non si scalde.
ni de glaciale volonté qu’on ne puisse réchauffer.



************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 265
le chansonnier Pétrarque Sonnet 265
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

UNE VUE ANGÉLIQUE ET SEREINE – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 276 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXVI – Poi che la vista angelica

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 276

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 276
CCLXXVI

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

276/366

 

*

***************


Poi che la vista angelica, serena,
Car la vue angélique et sereine,
per súbita partenza in gran dolore
Par son prompt départ dans une si grande douleur
lasciato à l’alma e ’n tenebroso horrore,
a laissé mon âme et dans cet effroyable horreur,
cerco parlando d’allentar mia pena.
J’essaye d’apaiser ma peine.

*


Giusto duol certo a lamentar mi mena:
Un juste deuil, certes, à me plaindre me conduit :
sassel chi n’è cagione, et sallo Amore,
elle sait qui en est la cause, et Amour le sait aussi,
ch’altro rimedio non avea ’l mio core
car il n’avait pas d’autre remède à mon cœur ici
contra i fastidi onde la vita è piena.
contre les tracas dont la vie est remplie.

*


Questo un, Morte, m’à tolto la tua mano;
C’est ce remède, ô Mort, que m’a pris ta main ;
et tu che copri et guardi et ài or teco,
tout comme toi qui recouvre et garde avec toi,
felice terra, quel bel viso humano,
ô terre bienheureuse, ce beau visage humain,

*


me dove lasci, sconsolato et cieco,
pourquoi me laisses-tu ainsi, inconsolé et aveugle,
poscia che ’l dolce et amoroso et piano
depuis que la douce, amoureuse et paisible
lume degli occhi miei non è piú meco?
lumière de mes yeux n’est plus avec moi ?


********

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 276
le chansonnier Pétrarque Sonnet 276
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

NOTRE SOLEIL S’EST OBSCURCI – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 275 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXV – Occhi miei

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 275

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 275
CCLXXV

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

275/366

*

***************************


Occhi miei, oscurato è ’l nostro sole;
Mes yeux, notre soleil s’est obscurci ;
anzi è salito al cielo, et ivi splende:
car il est monté au ciel et y brille :
ivi il vedremo anchora, ivi n’attende,
là-bas nous le reverrons encore, là-bas, il nous attend,
et di nostro tardar forse li dole.
et peut-être que notre retard l’inquiète.

*


Orecchie mie, l’angeliche parole
Mes oreilles, les paroles angéliques
sonano in parte ove è chi meglio intende.
sont en ces lieux où on les comprend mieux.
Pie’ miei, vostra ragion là non si stende
Mes pas, vous ne pouvez vous trouver là
ov’è colei ch’esercitar vi sòle.
où se trouve celle qui vous meut.

*


Dunque perché mi date questa guerra?
Alors pourquoi me faire cette guerre ?
Già di perdere a voi cagion non fui
Je ne suis pas la cause que désormais vous ne puissiez plus
vederla, udirla et ritrovarla in terra:
ni la voir, l’entendre, ni la retrouver sur terre :

*


Morte biasmate; anzi laudate Lui
La Mort est blâmable ; louez plutôt Dieu
che lega et scioglie, e ’n un punto apre et serra.
qui nous lie et nous desserre, et qui ouvre et referme.
e dopo ’l pianto sa far lieto altrui.
et qui, après avoir pleuré, rend heureux.


***********

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 275
le chansonnier Pétrarque Sonnet 275
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

L’ARDENT NŒUD – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 271 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXI – L’ardente nodo ov’io fui d’ora in hora

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 271

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 271
CCLXXI

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

271/366

 

*

Ivan Kramskoï, Иван Николаевич Крамской, Portrait d’une dame qui lit ,1881, Musée des beaux-arts, Ekaterinbourg

********************



L’ardente nodo ov’io fui d’ora in hora,
Le nœud ardent où j’étais heure après heure pris
contando, anni ventuno interi preso,
durant vingt et une années entières,
Morte disciolse, né già mai tal peso
La mort l’a dissout et n’ai plus jamais tel poids ressenti
provai, né credo ch’uom di dolor mora.
et je ne crois pas qu’un homme puisse ainsi mourir de douleur.

*



Non volendomi Amor perdere anchora,
Amour ne voulant pas me perdre encore,
ebbe un altro lacciuol fra l’erba teso,
avait un autre piège dans l’herbe tendu,
et di nova ésca un altro foco acceso,
et de nouveau un autre feu alluma,
tal ch’a gran pena indi scampato fôra.
à tel point qu’à grand peine je pus m’en échapper.

*


Et se non fosse esperïentia molta
Et si je n’avais pas été aussi expérimenté
de’ primi affanni, i’ sarei preso et arso,
avec mes premiers tourments, je serais pris et brûlé,
tanto più quanto son men verde legno.
d’autant plus que je suis en bois moins vert.

*


Morte m’à liberato un’altra volta,
La Mort m’a de nouveau libéré,
et rotto ‘l nodo, e ‘l foco à spento et sparso:
et le nœud est rompu, le feu est éteint et s’est dispersé :
contra la qual non val forza né ‘ngegno.
contre elle aucune force ne peut lutter.

********

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 271
le chansonnier Pétrarque Sonnet 271
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

SANS LA LUMIERE QUE J’AIMAIS TANT – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 292 (2ème Partie) CANZONIERE CCXCII – Gli occhi di ch’io parlai sí caldamente

*

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 292

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 292
CCXCII

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

292/366

*

***********


Gli occhi di ch’io parlai sí caldamente,
Les yeux dont je parlai si chaleureusement,
et le braccia et le mani et i piedi e ’l viso,
les bras, les mains, les pieds, le visage,
che m’avean sí da me stesso diviso,
tout ce qui m’avait séparé de moi-même,
et fatto singular da l’altra gente;
et rendu singulier aux autres personnes ;

*


le crespe chiome d’òr puro lucente
les cheveux d’or pur brillants
e ’l lampeggiar de l’angelico riso,
et l’éclat de son rire angélique,
che solean fare in terra un paradiso,
qui apportaient le paradis sur terre,
poca polvere son, che nulla sente.
maintenant sont poussières, ne ressentent plus rien.

*

Et io pur vivo, onde mi doglio et sdegno,
Et bien que je vive, j’en souffre et suis en peine,
rimaso senza ’l lume ch’amai tanto,
D’être resté sans la lumière que j’aimais tant,
in gran fortuna e ’n disarmato legno.
dans un grand déluge sans protection aucune.

*

Or sia qui fine al mio amoroso canto:
Maintenant, que mon chant amoureux se termine ici :
secca è la vena de l’usato ingegno,
la veine du génie asséchée,
et la cetera mia rivolta in pianto.
et mon cithare qui s’est mis à pleurer.


*************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 292
le chansonnier Pétrarque Sonnet 292
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

COMME VA LE MONDE ! – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 290 (2ème Partie) CANZONIERE CCXC – Come va ‘l mondo!

Ivan Kramskoï, Иван Николаевич Крамской, L’Inconnue, 1883, Galerie Tretiakov, Moscou

*

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 290

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 290
CCXC
Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

290/366

*

**********



Come va ‘l mondo! or mi diletta et piace
Comme va le monde ! maintenant me ravit et j’aime
quel che piú mi dispiaque; or veggio et sento
ce qui me déplaisait le plus ; maintenant je vois et j’entends
che per aver salute ebbi tormento,
que, pour mon salut, j’ai souffert mille tourments,
et breve guerra per eterna pace.
et eu une courte guerre pour la paix éternelle.

*

O speranza, o desir sempre fallace,
Ô espérance, ô désir toujours fallacieux,
et degli amanti piú ben per un cento!
et cent fois plus que ceux des amants !
O quant’era il peggior farmi contento
Oh ! comme pire cela aurait été qu’elle me rende heureux
quella ch’or siede in cielo, e ‘n terra giace!
celle qui se trouve au ciel et sous terre !

*

Ma ‘l ceco Amor et la mia sorda mente
Mais l’aveugle Amour et mon esprit sourd
mi travïavan sí, ch’andar per viva
m’ont si bien égaré, que je devais avancer de vive
forza mi convenia dove morte era.
force là où était la mort.

*

Benedetta colei ch’a miglior riva
Bénie celle qui m’a orienté
volse il mio corso, et l’empia voglia ardente
sur une meilleure route, et qui, mon impie désir brûlant,
lusingando affrenò perch’io non pèra.
a tempéré, m’empêchant ainsi de périr.



***************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 290
le chansonnier Pétrarque Sonnet 290
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*