INO, MÉLICERTE ET PANOPÉE – OS LUSIADAS VI-23 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Aquela que das fúrias de Atamante

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-23 LES LUSIADES VI-23

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******************


Aquela que das fúrias de Atamante
Ino, celle qui avait fui les furies d’Athamas, Roi de Thèbes,
Fugindo, veio a ter divino estado,
Arriva avec son statut divin,
Consigo traz o filho, belo Infante,
Avec son fils, Mélicerte, le bel Enfant,
No número dos Deuses relatado.
Lui aussi placé avec les Dieux, au même rang.
Pela praia brincando vem diante
Sur la plage, il jouait insouciant
Com as lindas conchinhas, que o salgado
Avec les beaux coquillages, que la mer
Mar sempre cria, e às vezes pela areia
Salée produit toujours, et, parfois sur le sable,
No colo o to a a bela Panopeia.
La belle Panopée, le prenait sur ses genoux.



******************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

AMPHITRITE ET LE DAUPHIN- OS LUSIADAS VI-22 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Anfitrite, formosa como as flores

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-22 LES LUSIADES VI-22

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

Amphitrite sur son char, Hendrik Goltzius

********


Anfitrite, formosa como as flores,
Amphitrite, belle comme les fleurs,
Neste caso não quis que falecesse;
Avance, attentive à ne pas défaillir;
O Delfim traz consigo, que aos amores
Le Dauphin la secondait, celui qui, aux avances amoureuses
Do Rei lhe aconselhou que obedecesse.
Du Roi Neptune, lui avait conseillée de céder.
Com os olhos, que de tudo são senhores,
Avec des yeux, maîtres de tout,
Qualquer parecerá que o Sol vencesse:
Qui paraissaient vaincre le Soleil lui-même :
Ambas vêm pela mão, igual partido,
Elle tient la main de Thétys, égales en tous points,
Pois ambas são esposas dum marido.
Car toutes deux sont épouses du même mari.


***********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

TÉTHYS, ÉPOUSE DE NEPTUNE, FILLE DU CIEL & DE VESTA- OS LUSIADAS VI-21 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Vinha por outra parte a linda esposa

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-21 LES LUSIADES VI-21

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

********


Vinha por outra parte a linda esposa
Arrivait d’autre part Téthys, la belle épouse
De Netuno, de Celo e Vesta filha,
De Neptune, fille du Ciel et de Vesta,
Grave e Ieda no gesto, e tão formosa
Grave et Vénérable dans la démarche, et si belle
Que se amansava o mar de maravilha.
Que la mer d’émerveillement se calmait.
Vestida uma camisa preciosa
Sa précieuse tunique qui la revêtait,
Trazia de delgada beatilha,
Fermée d’une fine ceinture,
Que o corpo cristalino deixa ver-se,
Laissait apparaître son corps cristallin,
Que tanto bem não é para esconder-se.
D’une beauté si parfaite, qui ne doit être caché.


********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

SOUL MUSIC & NEO SOUL : LES PLUS BEAUX TUBES DE LA MUSIQUE SOUL

*********

Stand by Me
Otis Redding
1964

*

Cry To Me
Solomon Burke
1962

*

Simply Falling
Iyeoka Okoawo
2010

*

Please, Please, Please
James Brown & The Famous Flames
1956

*

Duke of Earl
Gene Chandler
1961

*

What’d I Say
Pts. 1 & 2
Ray Charles
1959

*

My Girl
Otis Redding
1965

*

A Change Is Gonna Come
Sam Cooke
A Change Is Gonna Come
Otis Redding

*

Let’s Stay Together
Al Green
1972

*

When a Man Loves a Woman
Michael Bolton
1991
When a Man Loves a Woman
Percy Sladge
1966

*

Respect
Aretha Franklin
1967

*
In the Midnight Hour
Wilson Pickett
1965

*

I Say a Little Prayer
Aretha Franklin
1968

*

I Just Want To Make Love To You
Etta James
1960

*

How Can You Mend a Broken Heart
Al Green
1972

*

Be My Baby 
The Ronettes
1963

*

God Blessed Our Love
Lynn White
God Blessed Our Love
Al Green
1974

*

Walk On By
Dionne Warwick
1964

*

A Song For You
Donny Hathaway
1971

*

Pretty Wings
Maxwell
2009

*

Lets get it on
Marvin Gaye
1973

*

Soul Man
Sam & Dave
1974

*

Ain’t no sunshine
Bill Withers
1971

*

I Say A Little Prayer
Dionne Warwick
1967

*

(Sittin’ on)
The Dock of the Bay
Otis Redding
1967

*

Georgia on my Mind
Ray Charles
1960

*

Will You Love Me Tomorrow
The Shirelles
1960

*

Cupid
Sam Cooke
1964

*

My Baby Just Cares for Me
Nina Simone
1958

*

These Arms Of Mine
Otis Redding
1962

*

Have You Seen Her
The Chi-lites
1971

*


Sexual Healing
Marvin Gaye
1982

*

Cigarettes And Coffee
Ottis Redding
1966

*

Soul Power
James Brown
1971 

*

Untitled
D’Angelo
2006

*

For the Good Times 
Al Green
1972

*

Reach Out I’ll Be There
The Four Tops
1966

*

Lonely Woman On The Loose
Lynn White
1996

*



What’s Going On Live
Marvin Gaye
1972

*

Bag Lady
Erykah Badu
2000

*

I’ve Got a Woman
Ray Charles
1957

*

At Last 
Etta James
1960

*

Take Your Time
Lynn White

*

Your Time To Cry
Lynn White
1996

*

Bridge over Troubled Water
Aretha Franklin
1971

*

All Good
De La Soul
2000

*

On & On
Erykah Badu
1996

*

Papa’s Got A Brand New Bag
James Brown
1965

*

This Woman’s Work
Maxwell
1997

*

I Made a Mistake
Lynn White
2008

*

Lean on Me
Bill Withers
1972

*

Don’t Play That Song
Aretha Franklin
1970

*

I’ve Been Loving You Too Long
Otis Redding
1965

**

Papa Don’t Take No Mess
James Brown
1974

*

Slow & Easy
Lynn White
1985

*

Living For The City
Stevie Wonder
1973

*

I Forgot to be Your Lover
William Bell
1969

*

Don’t Make Me Over
Dionne Warwick
1963

*

Soulman
Ben l’Oncle Soul
2010

*

I Didn’t Know
Al Green
1975

*

I Want You Back
The Jackson Five
1969

*

Lady
D’Angelo
1996

*

O-H-I-O
The Ohio Players
1977

*

Dedicated to the One I Love
The Shirelles
1960

*

He Will Break Your Heart
Jerry Butler
1960


*****************************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

CHANSON – OSCAR WILDE

Tædium Vitæ

*



Traduction – Texte Bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

 

OSCAR WILDE
1854-1900

Photos Napoléon Sarony

 





Poem by Oscar Wilde


Poems


CHANSON

*

Photo Jacky Lavauzelle

*********


A ring of gold and a milk-white dove
Une bague en or et une blanche et laiteuse colombe
Are goodly gifts for thee,
Sont de beaux cadeaux pour toi,
And a hempen rope for your own love
Et une corde de chanvre pour ton propre amour
To hang upon a tree.
Accrochée à un arbre.

*


For you a House of Ivory
Pour toi une Maison d’Ivoire
(Roses are white in the rose-bower)!
(Les roses sont blanches dans la rosier) !
A narrow bed for me to lie,
Un lit étroit pour moi pour mentir,
(White, oh white, is the hemlock flower)!
(Blanche, ô blanche est la fleur de ciguë) !

*


Myrtle and jessamine for you,
Myrte et jasmin pour toi,
(O the red rose is fair to see)!
(La rose rouge est juste-là pour les yeux) !
For me the cypress and the rue
Pour moi le cyprès et la rue
(Fairest of all is rosemary)!
(Le plus beau de tous est le romarin) !

*


For you three lovers of your hand,
Pour toi trois amoureux à ta main,
(Green grass where a man lies dead)!
(Herbe verte où un homme est mort) !
For me three paces on the sand,
Pour moi, trois pas sous le sable,
(Plant lilies at my head)!
(Plante des lis sur ma tête) !


**********

Tædium Vitæ

ARTICLES EN VRAC – Poème de MÖRIKE – LOSE WARE

*

Mörike
____________________

Traduction Jacky Lavauzelle

__________________


LITTÉRATURE ALLEMANDE
Deutsch Literatur

Gedichte – Poèmes

EDUARD MÖRIKE

8. September 1804  Ludwigsburg- 4. Juni 1875 Stuttgart
8 septembre 1804 – 4 juin 1875

__________________

ARTICLES EN VRAC
LOSE WARE

__________________

Colporteur de livres
huile sur toile, XVII s. Anonyme
(école française)

***********


« Tinte! Tinte, wer braucht? Schön schwarze Tinte verkauf ich! »
« Encre ! Encre, qui en a besoin ? Je vends de la belle encre noire !« 
Rief ein Büblein gar hell Straßen hinauf und hinab.
Criait un garçon dans les rues.
Lachend traf sein feuriger Blick mich oben im Fenster,
Son regard enflammé se moqua de moi à la fenêtre,
Eh ich michs irgend versah, huscht er ins Zimmer herein.
Avant que je m’en aperçoive, il se précipita dans la pièce.
Knabe, dich rief niemand! – « Herr, meine Ware versucht nur! »
Eh ! Mon garçon ! personne ne t’a appelé ! – « Monsieur, regardez donc ce que j’ai !« 
Und sein Fäßchen behend schwang er vom Rücken herum.
Et il fit pivoter un baril de son dos.
Da verschob sich das halbzerissene Jäckchen ein wenig
Sa veste à moitié déchirée se déplaça alors légèrement,
An der Schulter und hell schimmert ein Flügel hervor.
Laissant une aile scintiller brillamment sur l’épaule.
Ei, laß sehen, mein Sohn, du führst auch Federn im Handel?
Eh ! voyons, mon garçon, tu vends aussi des plumes ?
Amor, verkleideter Schelm! soll ich dich rupfen sogleich?
Amour, petit farceur déguisé ! dois-je te plumer immédiatement ?
Und er lächelt, entlarvt, und legt auf die Lippen den Finger:
Et il sourit, découvert et mit son doigt sur ses lèvres :
« Stille! sie sind nicht verzollt – stört die Geschäfte mir nicht!
« Chut ! Elles ne sont pas payées !- ne me dérangez pas !
Gebt das Gefäß, ich füll es umsonst, und bleiben wir Freunde! »
Donnez-moi votre encrier, je le remplirai gratuitement et nous resterons amis ! « 
Dies gesagt und getan, schlüpft er zur Türe hinaus. –
Après avoir dit et fait cela, il se glissa dehors. –
Angeführt hat er mich doch: denn will ich was Nützliches schreiben,
Il m’a bien eu en tout cas : car pour écrire quelque chose d’utile
Gleich wird ein Liebesbrief, gleich ein Erotikon draus.
Je ne peux qu’écrire qu’une lettre ou un poème d’amour.


*********************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LE FLEUVE DU TEMPS – Poème de GAVRILA DERJAVINE – 1816 – Река времён в своём стремленьи…

**

Gavrila Romanovitch Derjavine
 Гаври́ла Рома́нович Держа́вин
3 juillet 1743- 8 juillet 1816
русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe

Gavrila Derjavine
par Vladimir Borovikovski

___________________________________________________

                                    TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

________________________________________________________

LE FLEUVE DU TEMPS
Река времён в своём стремленьи…
1816

________________________________________________________

Le Fleuve du temps
Tableau de Claudine Valette

********


Река времен в своем стремленьи
Le fleuve du temps, dans son aspiration,
Уносит все дела людей
Balaie toutes les affaires du monde
И топит в пропасти забвенья
Et noie dans l’abîme de l’oubli
Народы, царства и царей.
Les peuples, les royaumes et les rois.
А если что и остается
Et si quelque chose reste
Чрез звуки лиры и трубы,
À travers les sons des lyres et des trompettes,
То вечности жерлом пожрется
L’éternité l’engloutira
И общей не уйдет судьбы.
Et ne laissera aucun destin commun.


****************

6 июля 1816
6 juillet 1816

Réponse à Pavel Katenine – Poème de Pouchkine – 1828 – Ответ Катенину

**

poemes-de-alexandre-pouchkine-artgitatopushkin-alexander
                                    TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

________________________________________________________

Réponse à Pavel Katenine
Ответ Катенину

________________________________________________________

Saint Jean l’évangéliste
Le Greco
Détail.
Pavel Alexandrovitch Katenine
 Павел Александрович Катенин
1792 – 1853
Poète Russe

*******


Напрасно, пламенный поэт,
En vain, ô fougueux poète,
Свой чудный кубок мне подносишь
Tu m’apportes ta merveilleuse coupe
И выпить за здоровье просишь:
Et tu me demandes de boire à ta santé :
Не пью, любезный мой сосед! *
Non ! Je ne bois pas, mon cher voisin !
Товарищ милый, но лукавый,
Cher camarade, mais ô combien rusé,
Твой кубок полон не вином,
Ton gobelet n’est pas plein de vin
Но упоительной отравой:
Mais remplit d’un enivrant poison :
Он заманит меня потом
Il me séduirait, tu crois,
Тебе вослед опять за славой.
Te suivant à nouveau vers la gloire.
Не так ли опытный гусар,
Tel un hussard expérimenté,
Вербуя рекрута, подносит
Recrutant un novice, lui apportant
Ему весёлый Вакха дар,
Un cadeau digne de Bacchus,
Пока воинственный угар
Jusqu’à ce que la frénésie guerrière
Его на месте не подкосит?
Ne soit tout simplement écrasée sur place ?
Я сам служивый: мне домой
Je suis moi-même un serviteur : chez moi
Пора убраться на покой.
Il est temps de rentrer et de me coucher.
Останься ты в строях Парнаса;
Reste dans les rangs du Parnasse ;
Пред делом кубок наливай
Avant la bataille, verse et bois !
И лавр Корнеля или Тасса
Et que le laurier de Corneille ou du Tasse
Один с похмелья пожинай.
Récolte à lui seul une gueule de bois !


*********

10 ноября 1828
10 novembre 1828

*********
*NOTE
Cf. poème Трезвый (Sobre)
Poème de
Gavrila Derjavine
Державин Гавриил
(1743 – 1816)

Gavrila Derjavine par
Vladimir Borovikovski

Владимир Лукич Боровиковский 
1811
Musée Pouchkine

Пусть запах в нем хорош и цвет
Que l’odeur soit bonne et colorée
Не наливай ты мне напрасно:
Ne me verse pas en vain :
Не пью, любезный мой сосед.
Je ne bois pas, mon cher voisin.
….

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LA BEAUTÉ N’EST QUE VENT ET OMBRE – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 350 (2ème Partie) CANZONIERE CCCL – Questo nostro caduco et fragil bene

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 350

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 350
CCCL

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

350/366

 

*

****************


Questo nostro caduco et fragil bene,
Voici notre caduc et fragile bien,
ch’è vento et ombra, et à nome beltate,
qui n’est que vent et ombre, son nom : beauté,
non fu già mai se non in questa etate
qui n’a jamais été, sauf désormais,
tutto in un corpo, et ciò fu per mie pene:
tout uni en un seul corps, et ce fut pour ma peine :

*


ché Natura non vòl, né si convene,
car Nature ne veut, et il ne convient pas qu’il en soit ainsi,
per far ricco un, por li altri in povertate;
pour enrichir un seul, mettre tous les autres dans la pauvreté ;
or versò in ogni sua largitate
maintenant elle a versé sur une seule toutes ses largesses
(perdonimi qual è bella, o si tene).
(que me pardonne, ce qui est beau, ou qui croit l’être).

*


Non fu simil bellezza anticha o nova,
Il n’y eut jamais de telle beauté ancienne ou nouvelle,
né sarà, credo; ma fu sí coverta,
et il n’y en aura pas non plus, je crois ; mais elle fut si couverte
ch’a pena se n’accorse il mondo errante.
qu’à peine le monde errant ne s’en aperçut.

*
Tosto disparve: onde ‘l cangiar mi giova
Bientôt elle disparut : aussi disparut à son tour
la poca vista a me dal cielo offerta
la petite vue qui m’était offerte du ciel
sol per piacer a le sue luci sante.
pour plaire uniquement à ses saintes lumières.


********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 350
le chansonnier Pétrarque Sonnet 350
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

L’APPEL DE TRITON – OS LUSIADAS VI-19 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Na mão a grande concha retorcida

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-19 LES LUSIADES VI-19

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*************


Na mão a grande concha retorcida
Dans sa main,une grande conque torsadée
Que trazia, com força, já tocava;
Il portait, et, avec force, il souffla ;
A voz grande canora foi ouvida
Une forte voix fut entendue
Por todo o mar, que longe retumbava.
Aux confins de la mer et retentit au loin.
Já toda a companhia apercebida
Déjà toute la compagnie
Dos Deuses para os paços caminhava
Des Dieux se dirigeaient aux palais
Do Deus, que fez os muros de Dardânia,
Du Dieu Neptune, qui a fait les murs de Troie, la Dardanienne,
Destruídos depois da Grega insânia.
Détruit par la rage des Grecs.



*********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.