Archives de catégorie : Traduction

DE L’INVENTION DE L’ASTROLABE – OS LUSIADAS V-25 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – A maneira de nuvens se começam

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-25 LES LUSIADES V-25
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******

« A maneira de nuvens se começam
« Comme des nuages commencent
A descobrir os montes que enxergamos;
Les premières collines qu’alors nous découvrons ;
As âncoras pesadas se adereçam;
Les lourdes ancres s’accrochent ;
As velas, já chegados, amainamos.
Les voiles, à peine arrivés, sont descendues.
E para que mais certas se conheçam
Et nous utilisons, pour savoir avec certitude
As partes tão remotas onde estamos,
Dans quelles contrées éloignées nous sommes,
Pelo novo instrumento do Astrolábio,
Ce nouvel instrument qu’est l’astrolabe,
Invenção de subtil juízo e sábio,
Invention d’un esprit subtil et sage,


******************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

TERRE ! TERRE ! – OS LUSIADAS V-24 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Mas já o Planeta que no céu primeiro

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-24 LES LUSIADES V-24
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******


« Mas já o Planeta que no céu primeiro
« Mais déjà la Lune, dans le ciel,
Habita, cinco vezes apressada,
Par cinq fois, à la hâte,
Agora meio rosto, agora inteiro
Tantôt à moitié visage, tantôt entière
Mostrara, enquanto o mar cortava a armada,
S’était montrée, pendant que notre flotte traversait les flots,
Quando da etérea gávea um marinheiro,
Qu’alors le gabier dans la mâture,
Pronto co’a vista, « Terra! Terra! » brada.
A la vue aiguisée, s’écria : « Terre ! Terre ! ».
Salta no bordo alvoroçada a gente
L’équipage à bord, bouleversé, plongea soudain
Co’os olhos no horizonte do Oriente.
Ses yeux à l’Est suivant l’horizon.


**********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LES ANCIENS PHILOSOPHES & LES VERITES PURES – OS LUSIADAS V-23 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Se os antigos filósofos

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-23 LES LUSIADES V-23
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

**********

« Se os antigos filósofos, que andaram
« Si les anciens philosophes, qui parcouraient
Tantas terras, por ver segredos delas,
Tant de routes, en voyant de tels secrets,
As maravilhas que eu passei, passaram,
En observant toutes ces merveilles que j’ai observées,
A tão diversos ventos dando as velas,
Tant de vents soufflant dans les voiles,
Que grandes escrituras que deixaram!
Quelles grandes écritures auraient-ils laissées !
Que influição de signos e de estrelas!
Que de découvertes sur des signes et sur des étoiles !
Que estranhezas, que grandes qualidades!
Que de choses étranges, que de grandes qualités !
E tudo sem mentir, puras verdades.
Et tout cela sans mentir, car ce sont de pures vérités.


*****

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LES SECRETS DE LA NATURE – OS LUSIADAS V-22 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Mas depois que de todo se fartou

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-22 LES LUSIADES V-22
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

**************


« Mas depois que de todo se fartou,
« Mais, après qu’elle se soit suffisamment rassasiée,
O pó que tem no mar a si recolhe,
Elle relève le pied planté dans la mer,
E pelo céu chovendo enfim voou,
Et disparaît à travers le ciel pluvieux,
Porque co’a água a jacente água molhe:
Pour revenir en pluie dans les eaux :
As ondas torna as ondas que tomou,
Aux vagues, elle rend les vagues qu’elle a prises,
Mas o sabor do sal lhe tira e tolhe.
Mais en ayant dévoré auparavant le goût du sel.
Vejam agora os sábios na escritura,
Maintenant, que les savants recherchent
Que segredos são estes de Natura.
Quels sont ces secrets de la Nature.



*************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LA SANGSUE POURPRE – OS LUSIADAS V-21 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Qual roxa sanguessuga se veria

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-21 LES LUSIADES V-21
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*********


« Qual roxa sanguessuga se veria
« Comme la sangsue pourpre que vous voyez
Nos beiços da alimária (que imprudente,
Sur le museau de la bête (qui par imprudence,
Bebendo a recolheu na fonte fria)
l’a attrapée en buvant dans la fraîche fontaine)
Fartar co’o sangue alheio a sede ardente;
Se désaltérant avec le sang des autres de son ardente soif ;
Chupando mais e mais se engrossa e cria,
Plus elle suce et plus elle s’épaissit et plus elle croît,
Ali se enche e se alarga grandemente:
Là, elle se remplit et considérablement se développe :
Tal a grande coluna, enchendo, aumenta
De même, la grande colonne grossit et s’amplifie
A si, e a nuvem negra que sustenta.
Tout comme le sombre ciel qu’elle soutient.


*****

AU PUBLIC – Poème de Kurt TUCHOLSKY – An das Publikum – 1931

LITTERATURE ALLEMANDE

Poèmes Heine Poésie Gedichte Buch der Lieder

KURT TUCHOLSKY

9. Januar 1890 Berlin – 21. Dezember 1935 Göteborg
9 janvier 1890 – 21 décembre 1935

 

Traduction Jacky LAVAUZELLE 

______________________

 

KURT TUCHOLSKY GEDICHTE

AU PUBLIC
An das Publikum

1931

_______________________

Ernst Ludwig Kirchner, Berliner Straßenszene,Scène de rue à Berlin, 1913, Neue Galerie, New York

**************

O hochverehrtes Publikum,
Ô cher public,
sag mal: bist du wirklich so dumm,
dis : es-tu aussi stupide,
wie uns das an allen Tagen
comme tous les jours nous le disent
alle Unternehmer sagen?
tous les régisseurs ?
Jeder Direktor mit dickem Popo
Chaque réalisateur avec un gros popotin
spricht: »Das Publikum will es so!«
dit : « Le public le veut comme ça !« 
Jeder Filmfritze sagt: »Was soll ich machen?
Chaque producteur de film dit : « Que dois-je faire ?
Das Publikum wünscht diese zuckrigen Sachen!«
Le public veut ces choses acidulées !« 
Jeder Verleger zuckt die Achseln und spricht:
Chaque éditeur hausse les épaules et dit :
»Gute Bücher gehn eben nicht!«
« Les bons livres ne fonctionnent tout simplement pas !« 
Sag mal, verehrtes Publikum:
Dis, cher public :
bist du wirklich so dumm?
es-tu vraiment si stupide ?

*

So dumm, dass in Zeitungen, früh und spät,
Si stupide que dans les journaux, tôt et tard,
immer weniger zu lesen steht?
il y aura de moins en moins à lire ?
Aus lauter Furcht, du könntest verletzt sein;
De peur que tu ne sois blessé ;
aus lauter Angst, es soll niemand verhetzt sein;
par pure crainte que personne ne soit écarté ;
aus lauter Besorgnis, Müller und Cohn
par pure inquiétude, Müller et Cohn
könnten mit Abbestellung drohn?
pourraient menacer d’une annulation ?
Aus Bangigkeit, es käme am Ende
Par anxiété, qu’au final
einer der zahllosen Reichsverbände
l’une des innombrables associations impériales
und protestierte und denunzierte
ne proteste, ne dénonce
und demonstrierte und prozessierte…
ne se manifeste, ne s’effraie…
Sag mal, verehrtes Publikum:
Dis, cher public :
bist du wirklich so dumm?
es-tu vraiment si stupide ?

*

Ja, dann…
Oui, alors …
Es lastet auf dieser Zeit
Pèse cette fois
der Fluch der Mittelmäßigkeit.
la malédiction de la médiocrité.
Hast du so einen schwachen Magen?
As-tu donc un estomac si fragile ?
Kannst du keine Wahrheit vertragen?
Ne peux-tu entendre la vérité ?
Bist also nur ein Grießbrei-Fresser –?
N’es-tu donc qu’un mangeur de semoule ?
Ja, dann…
Oui, alors …
Ja, dann verdienst dus nicht besser.
Oui, alors c’est que tu ne mérites pas mieux !




****************

Unter dem Pseudonym Theobald Tiger im Jahr 1931
Sous le pseudonyme de Théobald Tiger
1931

*************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Kurt-Tucholsky.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 800px-Kurt_Tucholsky_Signature.svg_-756x1024.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LES POTINS – Poème de Kurt TUCHOLSKY – Das Persönliche – 1931

Ernst Ludwig Kirchner, Variété, 1909, musée Städel, Francfort-sur-le-Main

LITTERATURE ALLEMANDE

Poèmes Heine Poésie Gedichte Buch der Lieder

KURT TUCHOLSKY

9. Januar 1890 Berlin – 21. Dezember 1935 Göteborg
9 janvier 1890 – 21 décembre 1935

 

Traduction Jacky LAVAUZELLE 

______________________

 

KURT TUCHOLSKY GEDICHTE

 

Das Persönliche
LES POTINS

_______________________

***************

Schreib, schreib …
Écrivez, écrivez …
Schreib von der Unsterblichkeit der Seele,
Écrivez sur l’immortalité de l’âme,
vom Liebesleben der Nordsee-Makrele;
de la vie amoureuse du maquereau de la mer du Nord ;
schreib von der neuen Hauszinssteuer,
écrivez sur la nouvelle taxe d’habitation,
vom letzten großen Schadenfeuer;
les dégâts du dernier grand incendie ;
gib dir Mühe, arbeite alles gut aus,
faîtes un effort, tout fonctionne bien,
schreib von dem alten Fuggerhaus;
écrivez sur l’ancienne Fuggerhaus ;
von der Differenz zwischen Mann und Weib …
sur la différence entre les hommes et les femmes …
Schreib … schreib …
Écrivez … écrivez…
Schreib sachlich und schreib dir die Finger krumm:
Écrivez factuellement et écrivez à l’aide de vos doigts tordus :
kein Aas kümmert sich darum.
aucune charogne ne s’en soucie.

Aber:
Mais :
schreibst du einmal zwanzig Zeilen mit Klatsch – die brauchst du gar nicht zu feilen.
une fois que vous avez écrit vingt lignes avec des ragots – vous n’avez pas besoin de les classer.
Nenn nur zwei Namen, und es kommen in Haufen Leser und
Nommez-en deux,
Leserinnen gelaufen.
et vous aurez beaucoup de lecteurs.
« Wie ist das mit Fräulein Meier gewesen? »
« Comment c’était avec Madame Meier ?« 
Das haben dann alle Leute gelesen.
Voilà, tout le monde lira ça.
« Hat Herr Streuselkuchen mit Emma geschlafen? »
« M. Streuselkuchen a-t-il couché avec Emma ?« 
Das lesen Portiers, und das lesen Grafen.
Les portiers lisent et les comtes lisent.
« Woher bezieht Stadtrat Mulps seine Gelder? »
« D’où le conseil municipal Mulps tire-t-il son argent ?« 
Das schreib – und dein Ruhm hallt durch Felder und Wälder.
Écrivez cela – et votre renommée se répercute à travers les champs et les forêts !

*

Die Sache? Interessiert in Paris und in Bentschen keinen Menschen.
La chose ? Personne n’est intéressé par Paris et Zbąszyń.
Dieweil, lieber Freund, zu jeder Frist
Oui, cher ami, à tout moment
die Hauptsache das Persönliche ist.
l’essentiel se résume à l’individuel.


************

Sous le pseudonyme de Theobald Tiger
1931


*************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LA TROMBE MARINE (2) – OS LUSIADAS V-20 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Ia-se pouco e pouco acrescentando

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-20 LES LUSIADES V-20
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*******************



« Ia-se pouco e pouco acrescentando
« Et, peu à peu, la tornade grossissait
E mais que um largo masto se engrossava;
Et plus large qu’un large mât elle devenait ;
Aqui se estreita, aqui se alarga, quando
Ici ça rétrécissait, ici ça s’élargissait, pendant
Os golpes grandes de água em si chupava;
Que de grandes quantités d’eau elle aspirait ;
Estava-se co’as ondas ondeando:
C’était comme si elle ondulait avec les vagues :
Em cima dele uma nuvem se espessava,
Au-dessus d’elle, un nuage s’épaississait,
Fazendo-se maior, mais carregada
Devenait plus gros, plus chargé
Co’o cargo grande d’água em si tomada.
Par toute cette eau qu’il venait de récupérer.



***************

LA TROMBE MARINE – OS LUSIADAS V-19 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Eu o vi certamente

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-19 LES LUSIADES V-19
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

**************


« Eu o vi certamente (e não presumo
« J’ai vu, clairement vu, (et je ne suppose pas
Que a vista me enganava) levantar-se
Que ma vue m’ait trompé) se lever
No ar um vaporzinho e subtil fumo,
Dans l’air un peu de vapeur et de fumée subtile,
E, do vento trazido, rodear-se:
Et, portées par le vent, se mettre à tournoyer :
Daqui levado um cano ao pólo sumo
De là elles se trouvaient happées dans un tuyau
Se via, tão delgado, que enxergar-se
Si mince qu’il était presqu’impossible
Dos olhos facilmente não podia:
Aux yeux de les distinguer aisément :
Da matéria das nuvens parecia.
Car de la matière des nuages, elles semblaient formées.

Le Feu de Saint-Elme & Les trombes marines – OS LUSIADAS V-18 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Vi, claramente visto, o lume vivo

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-18 LES LUSIADES V-18
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*********************


« Vi, claramente visto, o lume vivo
« J’ai vu, clairement vu, le feu brillant
Que a marítima gente tem por santo
Que le peuple maritime tient pour saint,
Em tempo de tormenta e vento esquivo,
Par temps orageux et vent insaisissable,
De tempestade escura e triste pranto.
Lors de sombres tempêtes et des tristes lamentations des vents.
Não menos foi a todos excessivo
Et nous vîmes un tout aussi grand
Milagre, e coisa certo de alto espanto,
Miracle, chose tout autant étonnante,
Ver as nuvens do mar com largo cano
En apercevant les nuages de la mer à travers un large tuyau
Sorver as altas águas do Oceano.
Aspirer les hautes eaux de l’Océan.



*************