Archives de catégorie : Cinéma

LES FILMS LES PLUS POÉTIQUES – The Best Poetic Movies

******
CINÉMA & POÉSIE

******


The Best Poetic Movies
LES FILMS LES PLUS POÉTIQUES
DU MONDE

 *********



1
ANDREÏ ROUBLEV
Андрей Рублёв

1969
Andreï Tarkovski
Avec Anatoli Solonitsyne, Ivan Lapikov, Nikolaï Grinko, Nikolaï Sergueïev

2
AU HASARD BALTHAZAR

1966
Robert Bresson
Avec Anne Wiazemsky,  Pierre Klossowski

3
UN CHIEN ANDALOU

1929
Luis Buñuel
Pierre Batcheff, Simone Mareuil

4
UN CONDAMNÉ A MORT S’EST ÉCHAPPÉ

1956
Robert Bresson
Avec François Leterrier

5
LES AILES DU DÉSIR
Der Himmel über Berlin
1987
Wim Wenders
Avec
Bruno Ganz, Solveig Dommartin, Otto Sander, Peter Falk

METROPOLIS
1927
Fritz Lang
Avec Alfred Abel, Brigitte Helm, Gustav Fröhlich, Rudolf Klein-Jogge

LE MÉPRIS
1963
Jean-Luc Godard
Avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Jack Palance, Fritz Lang


LE SEPTIÈME SCEAU
1957
Ingmar Bergman
Avec Max von Sydow, Gunnar Björnstrand, Bengt Ekerot, Nils Poppe

ONCLE BOONMEE
Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
ลุงบุญมีระลึกชาติ

2010
Apichatpong Weerasethakul

PARIS, TEXAS
1984
Wim Wenders
Avec Harry Dean Stanton, Nastassja Kinski, Dean Stockwell

KWAÏDAN
怪談
1964
Masaki Kobayashi

LA BELLE ET LA BÊTE
1946
Jean Cocteau
Avec Jean Marais, Josette Day

LIMITE
1902
 Mário Peixoto
Avec Olga Breno, Taciana Rei, Raul Schnoor

LES CONTES DE LA LUNE VAGUE APRÈS LA PLUIE
雨月物語
1953
Kenji Mizoguchi

PEAU D’ÂNE
1970
Jaques Demy
Avec Catherine Deneuve, Delphine Seyrig, Jacques Perrin, Jean Marais, Micheline Presle

LE SALON DE MUSIQUE
Jalsaghar
1958
Satyajit Ray

IN THE MOOD FOR LOVE
花樣年華
2000
Wong Kar-Wei
Avec Tony Leung, Maggie Cheung


LES FRAISES SAUVAGES
Smultronstället
1957
Ingmar Bergman
Avec Victor Sjöström, Bibi Andersson, Ingrid Thulin

APRÈS LA PLUIE
雨 あがる
1999
Takashi Koizumi
Avec Akira Terao

THÉRÈSE
1987
Alain Cavalier
Avec Catherine Mouchet

LE SAMOURAÏ
1967
Jean-Pierre Melville
Avec Alain Delon, François Périer, Nathalie Delon, Cathy Rosier

HANA-BI
はなび
1997
Takeshi Kitano
Avec Beat Takeshi, Kayoko Kishimoto, Ren Osugi, Susumu Terajima


L’ÂGE D’OR
1930
Luis Buñuel
Avec Gaston Modot, Lya Lys

YOYO
1965
Pierre Étaix
Avec Pierre Étaix, Claudine Auger, Luce Klein

IN WEITER FERNE, SO NAH
Si loin, si proche !
1997
Wim Wenders
Avec Otto Sander, Bruno Ganz, Nastassja Kinski

PICKPOCKET
1959
Robert Bresson
Avec Martin La Salle, Marika Green, Jean Pelegri

MESHES OF THE AFTERNOON
1943
Maya Deren et Alexander Hammid

ERASERHEAD
1977
David Lynch
Avec Jack Nance, Charlotte Stewart, Jeanne Bates, Jack Fisk

LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT
1951
Jacques Tati

FINIS TERRAE
1929
Jean Epstein

L’ENFANCE D’IVAN
Иваново детство
1962
Andreï Tarkovski
Avec Vladimir Bogomolov, Mikhaïl Papava

2046
2004
Wong Kar-Wai
Avec Tony Leung Chiu-wai, Zhang Ziyi, Gong Li, Maggie Cheung

HOLY MOTORS
2012
Leos Carax
Avec Denis Lavant, Édith Scob, Eva Mendes, Michel Piccoli, Kylie Minogue

KORIDORIUS
Corridor
1995
Sharunas Bartas

Сталкер
STALKER
1979
Andreï Tarkoski
Avec Alexandre Kaïdanovski, Anatoli Solonitsyne, Nikolaï Grinko

SAYAT NOVA
La Couleur de la grenade 
Tsvet granata
1969
Sergueï Paradjanov
Avec Sofiko Tchiaoureli

POST TENEBRAS LUX
2012
Carlos Reygadas

ONLY LOVERS LEFT ALIVE
2014
Jim jarmush
Avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska, Anton Yelchin, John Hurt

NOSTALGHIA
1983
Andreï Tarkovski
Avec Oleg Yankovski, Domiziana Giordano, Erland Josephson

DOGVILLE
2003
Lars von Trier
Avec Nicole Kidman, Stellan Skarsgård, Harriet Andersson, Lauren Bacall

TOUKI BOUKI
1973
Djibril Diop Mambety

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG
1964
Jacques Demy
Avec Catherine Deneuve, Nino Castelnuovo, Anne Vernon

KONTROLL
2003
Nimród Antal
Avec Sándor Csányi, Zoltán Mucsi

Солярис
SOLARIS
1972
Andreï Tarkovski
Avec Natalia Bondartchouk, Donatas Banionis

THE WIND WILL CARRY US
باد ما را خواهد برد
Le vent nous emportera
1999
Abbas Kiarostami

LE JOURNAL D’UN CURÉ DE CAMPAGNE
1951
Robert Bresson
Avec Claude Laydu, Adrien Borel, Rachel Berendt

LE SACRIFICE
OFFRET
1986
Andreï Tarkovski
Avec Erland Josephson, Susan Fleetwood, Valérie Mairesse, Allan Edwall

A LA VERTICALE DE L’ÉTÉ
Mùa hè chiều thẳng đứng
2000
Trần Anh Hùng

LE CUIRASSE POTEMKINE
 Броненосец «Потёмкин
1925
Sergueï Eisenstein

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT
1967
Jacques Demy
Avec Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Jacques Perrin, Gene Kelly, Danielle Darrieux

LE VOYAGE DANS LA LUNE
1902
Georges Méliès

LES AMANTS DU PONT NEUF
1991
Leos Carax
Avec Juliette Binoche, Denis Lavant, Klaus Michael Grüber, Marie Trintignant

******
LES FILMS POÉTIQUES

LES 60 MEILLEURS FILMS D’HORREUR – Best Horror Movies with Quotes

******
BEST HORROR MOVIES WITH QUOTES

*******

« We’re all alone, aren’t we? »

********

******




the best movies of all time
LES FILMS LES PLUS DIABOLIQUES :
FILMS D’HORREUR
FILMS FANTASTIQUES
&
PSYCHOLOGIQUES

 » You’ll see me in hell, Mr Thorn. »

 *********




« Have you fallen asleep? »
« – I’m scared, Mom. – Scared of what? « 

******

1
Horreur
SHINING
THE SHINING
De Stanley Kubrick
1980
Avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd, Scatman Crothers
« It’ll be just like nothing ever happened »
« Wendy, I have let you fuck up my life so far, but I’m not going to let you fuck this up!« 

*




2
Horreur
PSYCHOSE
PSYCHO

D’Alfred Hitchcock
1960
Avec Anthony Perkins,Janet Leigh
« Matricide is probably the most unbearable crime of all… most unbearable to the son who commits it. »
« There’s an old saying: « First customer of the day is always the most trouble. » « 

*

3
Horreur
L’EXORCISTE
The Exorcist

De William Friedkin
1973
Avec Ellen Burstyn, Linda Blair, Jason Miller et Max von Sydow
« Oh, Karl, we’ve got rats in the attic. You’d better get some traps. Rats? I’m afraid so. But the attic is clean. All right, then, we’ve got clean rats. « 

*

4
Horreur – Fantastique
LES INNOCENTS
The Innocents

De Jack Clayton
1961
Avec Deborah Kerr, Michael Redgrave, Pamela Franklin
« for I have no room for them, neither mentally nor emotionally. Does that seem quite heartless? Honest, but not heartless. « 

*

5
Horreur – Thriller psychologique
QU’EST-IL ARRIVE A BABY JANE ?

What Ever Happened to Baby Jane?
De Robert Aldrich
1962
Avec Bette Davis, Joan Crawford
« left her there to die, like some poor animal. »

*

6
Thriller
LE SILENCE DES AGNEAUX

THE SILENCE OF THE LAMBS
De Jonathan Demme
1991
Avec Jodie Foster, Anthony Hopkins, Scott Glenn, Ted Levine
« Your bleeding has stopped. »
« Best thing for him,really. His therapy was going nowhere. »

*

7
 
Film dramatique
LE CABINET DU DOCTEUR CALIGARI

Das Cabinet des Dr. Caligari
De Robert Wiene
1920
« Er – er selbst – und kein anderer ist Caligari… »
« Lui, c’est lui…Caligari… »

*




8
Horreur
FRANKENSTEIN

De James Whale
1931
Avec Boris Karloff, Colin Clive, Mae Clarke, John Boles
« We are about to unfold the story of Frankenstein. A man of science, who sought to create a man after his own image, without reckoning upon God. It is one of the strangest tales ever told. It deals with the two great mysteries of creation: life and death. »

*

9
Horreur
MISTER BABADOOK

De Jennifer Kent
2014
Avec Essie Davis, Noah Wiseman, Daniel Henshall, Hayley McElhinney
« If it’s in a word, or it’s in a look, you can not get rid of the Babadook. »

*

10
Epouvante
NOSFERATU LE VAMPIRE
Nosferatu, eine Symphonie des Grauens
Friedrich Wilhelm Murnau
1922

*

11
Thriller – Drame psychologique
REPULSION

De Roman Polanski
1965
Avec Catherine Deneuve, Yvonne Furneaux, Ian Hendry
« – Have you fallen asleep? »
«  I wouldn’t touch her. Don’t touch her! What’s he doing? – He’s got no right… – Please! – You shouldn’t touch her. – He shouldn’t touch her. »

*

12
Horreur
CONJURING : LES DOSSIERS WARREN

THE CONJURING
James Wan
2013
Avec Vera Farmiga, Patrick Wilson, Lili Taylor, Ron Livingston, John Brotherton
« You have a lot of spirits in here, but there is one I’m most worried about because it is so hateful. « 

*

13
Epouvante – Science Fiction
LE VILLAGE DES DAMNES

VILLAGE OF THE DAMNED
De Wolf Rilla
1960
Avec George Sanders, Barbara Shelley
« That means every woman in this village… who is capable of childbirth is going to have a baby. I can’t believe it. This is not a matter of belief, Vicar. It’s a matter of fact. « 

*

Horreur – Thriller
ROSEMARY’S BABY

De Roman Polanski
1968
Avec Mia Farrow, John Cassavetes, Ruth Gordon
« What have you done to its eyes?  »
« Don’t argue or make a scene… because if you say anything more about witches or witchcraft… we’re gonna be forced to take you to a mental hospital. »

*




 

*

Horreur
CARRIE

De Brian de Palma
1976
Avec Sissy Spacek, Piper Laurie, Amy Irving
« The first sin was intercourse. First sin was intercourse. First sin was intercourse. And the first sin was intercourse! I was so scared, I thought I was dyin’. The girls, they all laughed at me, Mama. – And Eve was weak. Say it. – No, Mama! – Eve was weak. – No! – Eve was weak. – No! – Eve was weak. Say it, woman. – No, Mama! Say it! Eve was weak! Eve was weak! And the Lord visited Eve with a curse. And the curse was the curse of blood! You should have told me, Mama! »

*

Horreur
APPARTEMENT 1303

Première Version Japonaise de 2006
(Remake US par Daniel Fridell, Michele Taverna en 2012)
D’Ataru Oikawa
Avec Ataru Oikawa, Kei Oishi,Takamasa Sato

*

Horreur
LA CABANE DANS LES BOIS
THE CABIN IN THE WOODS
De Drew Goddard
2012
Avec Kristen Connolly, Fran Kranz, Chris Hemsworth
« Cleanse them. Cleanse the world of their ignorance and sin. Bathe them in the crimson of…  »

*

Horreur
INSIDIOUS

De James Wan
2010
Avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins, Andrew Astor, Lin Shaye
« – I’m scared, Mom. – Scared of what? – Dalton. Can I change rooms? – Why would you want to change rooms?  »

*

Horreur
RING
リング
De Hideo Nakata
1998
Avec Nanako Matsushima, Hiroyuki Sanada, Rikiya Ōtaka, Yoichi Numata

*

Horreur
HALLOWEEN : LA NUIT DES MASQUES
Halloween

De John Carpenter
1978
Avec Donald Pleasence,Jamie Lee Curtis
« Black cats and goblins and broomsticks and ghosts. Pumpkins of witches are there to roast. You may think, they scare me. You’re probably right. Black cats and goblins on Halloween night. Trick-or-treat!!! My parents won’t be home untill ten. – Are you sure? We’re all alone, aren’t we? »

*

Horreur
LA NUIT DES MORTS-VIVANTS

Night of the Living Dead
De George A. Romero
1968
Avec Duane Jones, Judith O’Dea, Marilyn Eastman
 » And I got so afraid I ran. I ran… I ran… « 

*

Horreur
LA MAISON DU DIABLE
The Haunting

De Robert Wise
1963
Avec Julie Harris, Claire Bloom,Richard Johnson
« So there won’t be anyone around if you need help…We couldn’t hear you. In the night…No one lives any nearer than town. No one will come any nearer than that… In the night. In the dark. »

*

Horreur
AMITYVILLE : LA MAISON DU DIABLE
THE AMITYVILLE : HORROR
De Stuart Rosenberg
1978
Avec James Brolin, Margot Kidder, Rod Steiger
« Jesus Christ! It gets worse all the time! This job doesn’t get any better. All shot in their beds,execution style.Only the mother shot in the head. »
« The voices. The voices told me to do it. »

*

Horreur
THE WITCH

De Robert Eggers 
2015
Avec Anya Taylor-Joy,Ralph Ineson, Kate Dickie, Harvey Scrimshaw, Ellie Grainger, Lucas Dawson
 » I am that very witch. When I sleep my spirit slips away from my body and dances naked with The Devil. That’s how I signed his book…He bade me bring him an unbaptized babe, so I stole Sam, and I gave him to my master. And I’ll make any man or thing else vanish I like. « 

*

Horreur
DEUX SOEURS

장화, 홍련
De Kim Jee-woon
2003
Avec Im Su-Jeong, Moon Geun-young,Yeom Jeong-a

*




Horreur
HAUTE TENSION

D’ Alexandre Aja
2003
Avec Cécile de France, Maïwenn, Philippe Nahon
« Bonne nuit, les filles ! »
« Je ne laisserai plus jamais personne se mettre entre nous ! »

*

Horreur Thriller
SAW
De James Wan
2004
Avec Cary Elwes, Danny Glover, Leigh Whannell, Monica Potter, Michael Emerson, Tobin Bell
« Most people are so ungrateful to be alive, but not you, not any more… « 

*

Fantastique – Aventure – Thriller
LES CHASSES DU COMTE ZAROFF

The Most Dangerous Game
De Ernest B. Schoedsack & Irving Pichel
1932
Avec Joel McCrea,Fay Wray,Leslie Banks

*

Drame – Thriller
LES DIABOLIQUES

Henry-Georges Clouzot
1955
Avec Simone Signoret, Véra Clouzot, Paul Meurisse
« Il y a des choses difficiles à avaler…et c’est pas du poisson que je parle. »
« On te fera un bel enterrement et on sera bien débarrassés. »

*

Horreur
LES YEUX SANS VISAGE

De Georges Franju
1960
Avec Pierre Brasseur, Alida Valli
« Je trouve curieux, Monsieur, que ce soit moi qui doive vous réconforter ; après tout, vous, il vous reste un espoir. »
« Christiane…lâchez-ça ! lâchez-ça !…Pourquoi ça ? »

*

Fantastique
LES AUTRES
The Others
2001
D’Alejandro Amenábar
2001
Avec Nicole Kidman, Fionnula Flanagan, Christopher Eccleston, Alakina Mann
« Now, children, are you sitting comfortably? Then I’ll begin. This story started many thousands of years ago… but it was all over in just seven days. All that long, long time ago… none of the things We can see now– the sun, the moon, the stars, the earth… the animals and plants– not a single one existed. only god existed… and so only He could have created them. And He did. « 

*

Horreur
MORSE

Låt den rätte komma in
Let the Right One In

De Tomas Alfredson
2008
Avec Kåre Hedebrant, Lina Leandersson

*

Horreur – Science Fiction
ALIEN

De Ridley Scott
1979
Avec Tom Skerritt, Sigourney Weaver
« You… Lucky, lucky, lucky, lucky, lucky… OK. Oh, come on. You are… my lucky star… You… …my lucky star… You are my lucky star… You are my lucky… You… are my lucky star.. »

*


Horreur
SUSPIRIA

De Dario Argento
1976
Avec Jessica Harper, Stefania Casini, Flavio Bucci
« When I got here last night about 11:00, I saw a girl leaving the school. She’s a new student. She just arrived. What did she look like? »
« But what does it mean to be a witch? Well, as a believer in the material world and a psychiatrist to boot, I’m convinced that the current spread of belief in magic and the occult… Is part of mental illness. »

*

Epouvante
AUDITION

De Takashi Miike
1999
Avec Ryo Ishibashi, Eihi Shiina, Jun Kunimura

*

Horreur – Science Fiction
THE THING

De John Carpenter
1982
Avec Kurt Russell, Wilford Brimley
« Look. Son of a bitch. What we’re talking about here is an organism… that imitates other life-forms, and it imitates them perfectly. When this thing attacked our dogs, it tried to digest ’em, absorb them. »

*

Horreur
KAÏRO
回路
Pulse

De Kiyoshi Kurosawa
2000
Avec Haruhiko Katô, Kumiko Aso, Koyuki, Koji Yakusho

*

Horreur
ZOMBIE
Dawn of the Dead

De George A. Romero
1978
Avec Ken Foree, Gaylen Ross, David Emge
«  A dead body must be exterminated. Either by destroying the brain or severing the brain from the rest of the body. »

*

Horreur – Fantastique
DOCTEUR JEKYLL ET MISTER HYDE

Dr. Jekyll and Mr. Hyde
De Rouben Mamoulian
1931
Avec Fredric March, Miriam Hopkins
« Today, I want to talk to you of a greater marvel: The soul of man. My analysis of this soul, the human psyche… Ieads me to believe that man is not truly one… but truly two. One of him strives for the nobilities of life. This we call his good self. The other seeks an expression of impulses… that bind him to some dim animal relation with the earth. This, we may call the bad. These two carry out an eternal struggle in the nature of man… yet they are chained together. And that chain spells repression to the evil. Remorse to the good. »

*

Horreur – Fantastique
NE VOUS RETOURNEZ PAS
Don’t Look Now

De Nicolas Roeg
1973
Donald Sutherland, Julie Christie
« You piece of shit! It’s alright. Everything’s okay. I’m a friend. I’m coming. She is possessed by the devil! It’s okay. I’m a friend. I won’t hurt you. Come on. Darling! »

*




Horreur
LA COLLINE A DES YEUX

THE HILLS HAVE EYES
De Wes Craven
1977
Avec Susan Lanier,Robert Houston,Martin Speer,Dee Wallace-Stone,Russ Grieve
 » OK? Open the door. I think the door is jammed. Why don’t you try unlocking it creep. »

*

Horreur
EVIL DEAD II
Dead by Dawn
De Sam Raimi
1987
Avec Bruce Campbell ,Sarah Berry
« I am… I made a mistake. Wait, wait. No! I made a mistake. Damn right, you son of a bitch! I hope you rot down there. – Oh, shit! « 

*

Horreur
LA HORDE

De Yannick Dahan & Benjamin Rocher
2009
Avec Yannick Dahan, Benjamin Rocher, Stéphane Moïssakis, Arnaud Bordas
« On va leur apprendre la Marseillaise… »
« Qu’est-ce qui se passe…C’est quoi ça, putain ? »

*

Horreur
A L’INTERIEUR

De Alexandre Bustillo & Julien Maury
2007
Avec Alysson Paradis, Béatrice Dalle, Nathalie Roussel
« Je suis passé voir bien… »
« Y a quelque chose qui merde… »

*

Science fiction
UNDER THE SKIN
De Jonathan Glazer
2013
Avec Scarlett Johansson
« You know what? I’m all alone. You’re all alone. What do you say? What’s one drink? What’s one drink? I saw you on the road. What, you saw me on the road? « 
« Uh, I’m a bit lost, really. Am I headed towards Taynuilt? Yeah. I am? Is it far? It’s about 10 minutes away. Ten minutes? Are you… « 
« Anyway, right, fuck all that shite. Right? I really want to buy you a drink, man. You look absolutely stunning. »

Horreur
LA MALEDICTION
THE OMEN
De Richard Donner
1976
Avec Gregory Peck, Lee Remick, David Warner; Harvey Stephens, Leo McKern
 » You’ll see me in hell, Mr Thorn. »
« The child is dead. He breathed just for a moment. Then he breathed no more. The child is dead. Dead. The child is dead. »

*




Horreur
GRAVE
Julia Ducournau
2016
Avec Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella
« Tu es végétarienne toi maintenant ? »
« Tu vas pas commencer l’année sur un abandon, là ;  tu t’affiches ! »
« Je suis sûr que toi t trouveras une solution, ma puce ! »

*

Drame
ONIBABA

鬼婆
De Kaneto Shindo
1964
Avec Nobuko Otowa, Jitsuko Yoshimura, Kei Sato, Taiji Tonoyama

*

Horreur
MALEFIQUE

Eric Valette
2003
Avec Gérald Laroche, Philippe Laudenbach, Clovis Cornillac, Dimitri Rataud
« Nous approchons…le livre nous guide… »

*

Thriller
SEULE DANS LA NUIT

Wait Until Dark
De Terence Young
1967
Avec Audrey Hepburn, Alan Arkin, Richard Crenna
« Stop! Don’t touch that! l have your knife, Mr. Roat. »

*

Thriller dramatique
THE GIRL NEXT DOOR

De
Gregory M. Wilson
2007
Avec William Atherton, Blythe Auffarth, Blanche Baker
« And you can still like her with your penis inside her. Matthew, I tell you that you’re going to regret this. What would JFK do? You know he’d tap that ass. « 

 *

Horreur
GET OUT
De Jordan Peele
2017
Avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, Keith Stanfield
« Sex slave! Oh, shit! Chris, you gotta get the fuck outta there, man! You in some Eyes Wide Shut situation. Leave, motherfucker! « 

*

Horreur
LES DENTS DE LA MER
Jaws
De Steven Spielberg
1975
Avec Roy Scheider, Robert Shaw, Richard Dreyfuss
« As you see, it’s a beautiful day. The beaches are open, and people are having a wonderful time. « Amity, » as you know, means « friendship. » My God! Jesus Christ! Fin! Shark! 350! Martin, get them the hell out of the water. No whistles! No whistles! Everybody please, get out of the water. Everybody out of the water. « 

*

Horreur
POLTERGEIST

De Gil Kenan
2015
Avec Sam Rockwell, Jared Harris, Rosemarie DeWitt, Nicholas Braun, Jane Adams
« Great. Welcome to owning a new home. »
« I’m sorry, are you too big to say it now? No. Then who’s my super boy? I am. Yeah, you are. I love you. I love you, too. All right, get some sleep, okay? The night-light! Night-light! Sorry, sorry, sorry. Okay, okay, okay? Is that better? Griffin, there’s nothing to be afraid of. Okay. Good night, buddy. Good night. What was Griff freaking out about? »

*

Horreur – Drame
CALVAIRE

De Fabrice Du Welz
2004
Avec Laurent Lucas, Jackie Berroyer, Philippe Nahon, Jean-Luc Couchard
« – Si je peux vous donner un conseil, ne descendez pas jusqu’au village. – Pourquoi ? – Parce que ce ne sont pas des gens comme vous et moi…ce ne sont pas des artistes. Alors faites-moi plaisir, n’y aller pas. »

*

Horreur
MASSACRE A LA TRONCONNEUSE

The Texas Chain Saw Massacre
De Tobe Hooper
1974
Avec Tobe Hooper, Gunnar Hansen, Marilyn Burns
« Officers there discovered what appeared to be a grisly work of art, the remains of a badly decomposed body wired to a large monument. A second body was found in a ditch near the perimeter of the cemetery.

*

Horreur
ANNABELLE
De John R. Leonetti
2014
Avec Annabelle Wallis, Ward Horton, Tony Amendola
« – No. No, it’s okay. It was a car accident. We were driving back from my parents’. They live up north. So, uh, I was tired, you know. Family will do that to you. And it was very late and I shouldn’t have been behind the wheel. Last thing I remember was… …looking over in the passenger seat… …at my daughter asleep. Mia, she had grown into the most beautiful young woman. I woke up three weeks later… …and Ruby never did. I didn’t get a chance to say goodbye. I didn’t get to beg God to take me first. I made the mistake… …and she paid the price. « 

*

LA MONSTRUEUSE PARADE
FREAKS
De Tod Browning
1932
Avec Wallace Ford, Leila Hyams, Olga Baclanova
« But, Monsieur Duval, at first I could not believe my own eyes. A lot of horrible, twisted things, you know, crawling, whining, laughing… « 

*

Horreur
MARTYRS

De Pascal Laugier
2008
Avec Morjana Alaoui, Mylène Jampanoï,Catherine Bégin, Robert Toupin,Patricia Tulasne, Juliette Gosselin, Xavier Dolan
« C’est si facile Mademoiselle de créer une victime, si facile… »

*

Horreur
PARANOIAC

De Freddie Francis
1963
Avec Janette Scott, Oliver Reed, Sheila Burrell
« I began to think that… whatever it was that had been troubling him had gone forever. Then you chose to return, and it has started all over again. I had hoped that… your return would rid him of this feeling of guilt… and to be finished with this business once and for all. But this hasn’t happened. Your arrival has started the whole thing over again. « 

*

Thriller
EMPRISE

FRAITLTY
De Bill Paxton
2001
Avec Bill Paxton, Matthew McConaughey, Powers Boothe, Matt O’Leary, Jeremy Sumpter
« What makes you think that your brother’s the « God’s Hand » killer?  »
« All I need to know right now is you’re a murdering son of a bitch. And I got you. Maybe. But that’s not gonna bring your mother back, is it? She’s dead and her killer got away, didn’t he ? »

*

Horreur-Science Fiction
28 JOURS PLUS TARD
28 Days Later
De Danny Boyle
2002
Avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Brendan Gleeson, Christopher Eccleston, Megan Burns
« – Just listen. Salvation is here. The answer to Infection is here. if you can hear this, you’re not alone. There are others like you. There are other survivors. We are soldiers and we are armed. Oh, my God. Soldiers. « 

*

LES TUEURS DE LA LUNE DE MIEL
THE HONEYMOON KILLERS
De Leonard Kastle
1970
Avec Shirley Stoler, Tony Lo Bianco, Mary Higby
« Give me your hand. Don’t be a shy nurse. Darling, please don’t cry again. I wouldn’t be able to get on the train. I can’t help it. I didn’t think you’d be going so soon. »

*

Horreur – Science Fiction
L’ÎLE DU DOCTEUR MOREAU

Island of Lost Souls
D’Erle C. Kenton
1932
Avec Charles Laughton, Richard Arlen, Bela Lugosi
« – Easy, Captain. Well, it’s Dr. Moreau’s island. Dr. Moreau’s island, and it stinks all over the whole South Seas! Superstitious South Seas gossip! Dr. Moreau is a brilliant man and a great scientist. Great scientist, huh? Well, if you ask me, he’s a black-handed, grave-robbin’ ghoul. « 

**********

« Give me your hand »
&
 » And I got so afraid I ran. I ran… I ran… « 

the best western movies of all time – LES PLUS BEAUX WESTERNS – « Kill as many as you can! »

******

******

******




the best western movies of all time
LES PLUS BEAUX FILMS DE WESTERN

 *********




 « Kill as many as you can! »
« l was lucky in the order. l’m always lucky when it comes to killing folks. »
« The hunt is on« 

**********

Rio Bravo
1959
De Howard Hawks
Avec John Wayne, Dean Martin, Angie Dickinson, Ricky Nelson, Walter Brennan
« If he were to change, that would worry me. »

**

La Chevauchée fantastique
Stagecoach
1939
De John Ford
Avec Claire Trevor, John Wayne, Andy Devine,John Carradine
« Why don’t you escape, Kid? Why don’t  you escape? »

**

Impitoyable
Unforgiven
1992
De Clint Eastwood
Avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Richard Harris
« l was lucky in the order. l’m always lucky when it comes to killing folks. « 

**

La Poursuite Infernale
My Darling Clementine
1946
De John Ford
Avec Henry Fonda, Linda Darnell? Victor Mature, Walter Brennan, Tim Holt, Ward Bond
« Ma’am, I sure like that name. Clementine. »

**

La Prisonnière du désert
The Searchers
1956
de John Ford
Avec John Wayne, Jeffrey Hunter,Natalie Wood
« What’s the matter, sir…You wounded ?  What is it, Sergeant — a bullet or an Arrow ? »




**

El Dorado
1966
De Howard Hawks
Avec John Wayne, Robert Mitchum, James Caan, Charlene Holt
« Milt, but it can’t beat a faster draw. There’s only three men I know with his kind of speed. »

* *

Deadwood
2004-2006
Sérié créée par David Milch
Avec Timothy Olyphant, Ian McShane, Molly Parker, John Hawkes, Paula Malcomson, Robin Weigert

**

L’Homme qui tua Liberty Valance
The Man who shot Liberty Valance
1962
John Ford
Avec John Wayne, James Stewart, Vera Miles, Lee Marvin,Edmond O’Brien
« Why don’t you get yourself a fresh steak on me? Show’s over for now. »

« You talk too much, think too much. Besides, you didn’t kill Liberty Valance. »

**




 

La Horde Sauvage
The Wild bunch
1969
Sam Peckinpah
Avec William Holden,Ernest Borgnine, Robert Ryan,Edmond O’Brien,Warren Oates,Jaime Sánchez, Ben Johnson
« …got work to do. Want to come? Ain’t like it used to be, but… …it’ll do. »

**

Le train sifflera trois fois
High Noon
1952
De Fred Zinnemann
Avec Gary Cooper,Grace Kelly
« No reason, but it’s mighty interesting. Now me, I wouldn’t leave this town at noon for all the tea in China. »

**

Johnny Guitare
Johnny Guitar
1954
De Nicholas Ray
Avec Joan Crawford, Sterling Hayden, Mercedes McCambridge, Scott Brady
« –Play something for me, Mr. Guitar. -Anything special?  -Just put a lot of love in it. »

**

 

Je suis un aventurier
The Far Country
1954
D’Anthony Mann
Avec James Stewart, Walter Brennan

**

La Conquête de l’Ouest
How the West Was Won
1962
De Henry Hathaway, John Ford et George Marshall
Avec  James Stewart, John Wayne, Henry Fonda, Carroll Baker, Debbie Reynolds, Gregory Peck, George Peppard
« This land has a name today and is marked on maps. But the names and the marks and the land all had to be won. Won from nature and from primitive man. Five generations ago, a mere 125 years back… … this land was known only as the West. Known only to a handful of white men… « 

**

Dead Man
1995
De Jim Jarmusch
Avec Johnny Depp, Gary Farmer, Lance Henriksen, Iggy Pop
« The hunt is on« 

**

Little Big Man
1970
d’Arthur Penn
Avec Dustin Hoffman, Faye Dunaway,Chief Dan George, Martin Balsam, Richard Mulligan, Cal Bellini
« You think the Battle of Little Bighorn was an adventure? »

**




Butch Cassidy et le Kid
Butch Cassidy and the Sundance Kid
1970
De George Roy Hill
Avec Paul Newman, Robert Redford, Katharine Ross, Strother Martin, Jeff Corey, Henry Jones
« What’s Bolivia? Bolivia… that’s a country, stupid. Central or South America. One or the other. Let’s go to Mexico instead. »
« For a moment there, I thought we were in trouble. »
« Australia’s no better than here. Aw, that’s all you know. Name me one thing. They speak English in Australia. They do? That’s right, smart guy. So we wouldn’t be foreigners. They got horses in Australia. »

**

L’Étrange Incident
The Ox-Bow Incident
1943
De William A. Wellman
Avec Henry Fonda, Dana Andrews, Mary Beth Hughes
« – Somebody lend me a knife. I’ll take it out myself. – Don’t give him no knife. He can throw a knife better than most men can shoot. Better than any of you, no doubt. But if you’re afraid, I promise to give the knife back… handle first. I’ll do it. »

**




Il était une fois dans l’Ouest
Once upon a time in the west
1969
De Sergio Leone
Avec Claudia Cardinale, Henry Fonda, Jason Robards, Charles Bronson, Gabriele Ferzetti
 » Once you’ve killed four, it’s easy to make it five. »

**

Alamo
The Alamo

1960
De John Wayne
Avec John Wayne, Richard Widmark, Laurence Harvey, Frankie Avalon, Patrick Wayne, Linda Cristal
« – Kill as many as you can! »

**

Jeremiah Johnson
1972
De Sydney Pollack
Avec Robert Redford, Will Geer, Stefan Gierasch
« They say he wanted to be a mountain man.The story goes that he was a man of proper wit and adventurous spirit… »

**

La Charge Fantastique
They died with their boots on
1
941
De Raoul Walsh
Avec  Errol Flynn, Olivia de Havilland
« You’ll see men who aren’t afraid to look death in the face with pride. Not for $ 13 a month, but because they’ve got pride in their regiment. Go take the salute. »

**

La Charge héroïque
She wore a yellow ribbon
1949
De John Ford
Avec John Wayne, Joanne Dru, John Agar, Ben Johnson,Harry Carey, Jr
«  It’s a big concentration. Arapahos, IKiowas, Comanches and Cheyenne Dog Soldiers. About 900 of them, and they’re ready to strike. We gotta strike first. « 

**

La Captive aux Yeux Clairs
The Big sky
1952
De Howard Hawks
Avec Kirk Douglas, Dewey Martin, Elizabeth Threatt, Arthur Hunnicutt, Buddy Baer, Steven Geray

**

Le Bon, la Brute et le Truand
Il bono, il brutto, cattivo
1966
De Sergio Leone
Avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Eli Wallach

**

Winchester 73
1950
D’Anthony Mann
Avec James Stewart, Shelley Winters,Rock Hudson
« Boy, oh, boy, a Winchester ’73! What I’d give to have that gun! One of a Thousand? First one I ever seen! But mister, that’s a real gun! »

**

Rio Grande
1951
De John Ford
Avec John Wayne, Maureen O’Hara, Ben , Claude Jarman Jr., Harry Carey Jr., Chill Wills. Carrol Naish
« Aren’t you going to kiss me goodbye? I never wanna kiss you goodbye, »

**

La Porte du Paradis
Heaven’s gate
1980
De Michael Cimino
Avec  Kris Kristofferson, Christopher Walken, Isabelle Huppert, Jeff Bridges,John Hurt
« I wish you could see into my heart, James, and know that, this very night… I am going to repent of all my sins. »

**

Danse avec les loups
Dances with Wolves
1990
De Kevin Costner

**

La Rivière rouge
Red River
1948
De Howard Hawks et Arthur Rosson

**

La Kermesse de l’Ouest
Paint Your Wagon
1969
de Joshua Logan
Avec Lee Marvin – Clint Eastwood -Jean Seberg
« – You a doctor? – Horse doctor. But bones is bones. Also a blacksmith. »

**

Les Sept mercenaires
The Magnificent seven
1
960
De John Sturges
Avec Yul Brynner, Eli Wallach, Steve McQueen, Charles Bronson, Robert Vaughn, James Coburn, Brad Dexter,Horst Buchholz
« No, a woman’s a woman, a gun’s a gun, in the Lord’s eye. They’re just dreams, Goody. You talk about guns, you talk about women, you talk about ’em separately. It ain’t right. Sure it is. Sure it is, my friend. I had a wife once. Had a family. Had some children, too. One time. Now the stitching’ll outlast you, I imagine. That’s... « 

**

Josey Wales, Hors-la-loi
he Outlaw Josey Whales
1976
Clint Eastwood

**

L’Homme de la plaine
The Man from Laramie
1955
D’Anthony Mann
Avec James Stewart, Arthur Kennedy, Donald Crisp,Cathy O’donnell
« When you go East, you’ll pass through Laramie. If you should ask for a Captain Lockhart, anyone will tell you where to find me. I’ll remember that.« 

**

Duel au soleil
Duel in the sun
1946
De King Vidor
Avec Jennifer Jones, Joseph Cotten, Gregory Peck
« For when the sun is low… and the cold wind blows across the desert… there are those of Indian blood… who still speak of Pearl Chavez… the half-breed girl from down along the border… and of the laughing outlaw… with whom she here kept a final rendezvous… never to be seen again. And this is what the legend says… A flower known nowhere else… grows from out of the desperate crags… where Pearl vanished… Pearl, who was herself a wild flower... »

**

Pour une poignée de dollars
Per un pugno di dollari
A Fistful of Dollars
1966
De Sergio Leone
Avec Clint Eastwood, Marianne Koch, Gian Maria Volontè
« Somebody has to run the place. Every town has a boss. »

**

Pat Garrett et Billy the Kid
Pat Garrett and Billy the Kid
1973
De Sam Peckinpah
Avec James Coburn, Kris Kristofferson, Bob Dylan, Slim Pickens, Jason Robards
« – I don’t allow the law would agree to that. – What law is that? Santa Fe Ring law? »

**

La Dernière Caravane
The Last Wagon
1956
De Delmer Daves
Avec Richard Widmark, Felicia Farr
« – The sky can be a roof. Like now.
– But in winter- You ever been in a wickiup?
… – with windmills in the doorway to catch the night breeze
– It’s just not practical.
– The boy would see his first big buffalo herd. All the little calves half grown now… playin’ like puppies
– He needs schooling.
… Never having a real home?
– Home’s wherever we’d be. We’d make it real.
– It’s not what I’d planned. I planned … I didn’t know Comanches kissed like this. « 

**

Tombstone
1993
De George Pan Cosmatos
Avec Kurt Russell, Val Kilmer,Michael Biehn,Dana Delany,Sam Elliott,Powers Boothe,Bill Paxton

**

 

Le Banni
The Outlaw
1943
De
Howard Hughes
Avec Jack Buetel, Jane Russell, Thomas Mitchell, Walter Huston
« There’s a rock under here. – Let me fix it. Let me go! Hold still, lady, or you won’t have much dress left. Let me go! « 

**

Le Grand Silence
Il Grande Silenzio
1968
De Sergio Corbucci
Avec Jean-Louis Trintignant, Klaus Kinski, Frank Wolff

*****************************************

LES PLUS BEAUX WESTERNS
the best western movies of all time

***********************

 

LES MEILLEURES COMEDIES : LES 100 FILMS LES PLUS DRÔLES – LES 100 PLUS GRANDS FILMS COMIQUES



**

LES MEILLEURES COMEDIES

 

*

LES 100 FILMS LES PLUS DRÔLES

1
USA – 1945
The Great Dictator
Le Dictateur

Charlie Chaplin

2
FRANCE – 1952
Les Vacances de monsieur Hulot
Jacques Tati




3
USA – 1942
To be or not to be 
Ernst Lubitsch




4
USA – 1925
The Gold Rush
La Ruée vers l’or
Charlie Chaplin




5
FRANCE – 1979
Buffet froid
Bertrand Blier




6
GB – 1975
Monty Python and the Holy Grail
Monty Python : Sacré Graal !




7
USA – 1936
Modern Times
Les Temps modernes
Charlie Chaplin




8
FRANCE – 1965
Yoyo
Pierre Etaix




9
USA – 1974
Young Frankenstein
 Frankenstein Junior
Mel Brooks




10
ITA – 1958
I soliti ignoti
Le Pigeon
Mario Monicelli




FRANCE – 1982
Le père Noël est une ordure
Jean-Marie Poiré

Af du S – BOTS
The Gods Must Be Crazy
Les Dieux sont tombés sur la tête
Jamie Uys




USA – 1959
Some Like It Hot
Certains l’aiment chaud
Billy Wilder

USA – 1975
The Rocky Horror Picture Show
 Jim Sharman

FRANCE – 1958
Mon oncle
Jacques Tati




ITA – 1979
L’Ingorgo : Una storia impossibile
Le Grand Embouteillage
Luigi Comencini




FRANCE -1993
Les Visiteurs
Jean-Marie Poiré




FRANCE – 1966
Tant qu’on a la santé
Pierre Etaix




ITA – 1960
Il Mattatore
L’Homme aux cent visages
Dino Risi




FRANCE – 1986
Tenue de Soirée
Bertrand Blier




USA – 1980
Airplane!
Y a-t-il un pilote dans l’avion ?
Jim Abrahams & David Zucker

FRANCE – 2003
Rire et Châtiment
Isabelle Doval 

FRANCE – 1973
Les Aventures de Rabbi Jacob
Gérard Oury




GB – 1979
Life of Brian
La Vie de Brian
Monty Python

FRANCE – 2010
Le Mac
Pascal Bourdiaux




USA – 1940
A Chump at Oxford
Les As d’Oxford  (Laurel & Hardy)
Alfred J. Goulding




FRANCE – 1999
Le Créateur
Albert Dupontel




ITA – 1957
Mariti in città
Maris en liberté
Luigi Comencini




FRANCE – 1963
Le Soupirant
Pierre Etaix




USA – 1963
The Nutty Professor
Docteur Jerry et Mister Love
Jerry Lewis

FRANCE – 1963
Les Tontons flingueurs
Georges Lautner




FRANCE – 1971
TRAFIC
Jacques Tati




USA- 1976
Silent movie
La Dernière Folie de Mel Brooks
Mel Brooks

FRANCE – 2006
OSS 117 Le Caire Nid d’Espions
Michel Hazanavicius

FRANCE – 1965
Le Corniaud
Gérard Oury

USA – 1988
Who Framed Roger Rabbit ?
Qui veut la peau de Roger Rabbit ?
Robert Zemeckis




FRANCE  – 1996
Bernie
Albert Dupontel

USA – 1938
Bringing up Baby
L’Impossible Monsieur Bébé
Howard Hawks

USA – ALL – 2009
Very Bad Trip
Todd Phillips

ROUMAIN- 1975
A fost sau n-a fost?
12h08 à l’est de Bucarest
Corneliu Porumboiu

FRANCE – 1971
Jo
Jean Girault

USA – 1996
TRAINSPOTTING
Danny Boyle




USA – 1963
Dr. Strangelove
Dr Folamour
Stanley Kubrick

GB -1985
Brazil
Terry Gilliam

FRANCE – 1966
La Grande Vadrouille
Gérard Oury

FRANCE – 2002
Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre
Alain Chabat




ITALIE – 1959
La Grande Guerra
La Grande Guerre
Mario Monicelli




USA – 2006
BORAT
Sacha Baron Cohen




FRANCE – 1949
JOUR DE FÊTE
Jacques Tati




USA – 1933
Busy Bodies
Laurel et Hardy menuisiers 
Lloyd French




GB – 1983
The Meaning of Life
Le Sens de la vie
Monty Python

FRANCE – 1951
L’Auberge Rouge
Claude Autant-Lara

ITALIE – 1961
Divorzio all’italiana
Divorce à l’Italienne
Pietro Germi

USA – 1982
Airplane II: The Sequel

Y-a-t-il enfin un pilote dans l’avion ?
Ken Finkleman




USA – 1926
The General

Le Mécano de la « General »
Buster Keaton et Clyde Bruckman

FRANCE – 1978
Les Bronzés
Patrice Leconte




USA – 1998
The Big Lebowski
Joel & Ethan Coen

USA – 1936
Our Relations  
C’est donc ton frère (Laurel & Hardy)
Harry Lachman

FRANCE – 1994
La Cité de la Peur
Alain Berberian




FRANCE – 1979
Les Bronzés font du ski
Patrice Leconte

ITA – 1976
Brutti, sporchi e cattivi
Affreux, Sales et Méchants
Ettore Scola

FRANCE -2009
OSS 117 : Rio ne répond plus
Michel Hazanavicius




USA – 2000
Scary Movie
Keenen Ivory Wayans




FRANCE – 1996
Un Air de famille
Cédric Klapisch

USA – 1994
The Mask
Chuck Russell

France – 1997
Les Randonneurs
Philippe Harel

ITA -1955
Peccato che sia una canaglia
Dommage que tu sois une canaille
Alessandro Blasetti




FRANCE – 1964
L’Homme de Rio
Philippe de Broca

USA – 1970
MASH
Robert Altman

FRANCE – 1956
LA TRAVERSEE DE PARIS
Claude Autant-Lara

FRANCE – 1937
Le Schpountz
Marcel Pagnol




USA – 1935
A Night at the Opera
Une nuit à l’opéra
Marx Brothers – Sam Wood

FRANCE – 1972
Le grand blond avec une chaussure noire
Yves Robert




TCH – 1970
Hoří, má panenko
Au feu, les pompiers !
Miloš Forman

FRANCE – ITALIE – 1958
La legge è legge
La loi, c’est la loi
Christian-Jaque




FRANCE – 2004
RRRrrrr !!!
Миллион лет до нашей эры  
Alain Chabat

GB-USA
In Bruges
Bons baisers de Bruges
Martin McDonagh




GB – USA – 1967
The Fearless Vampire Killers
Le Bal des Vampires
Roman Polanski

FRANCE – 1973
L’Emmerdeur
Edouard Molinaro




GB – USA – 1988
A Fish Called Wanda
Un Poisson nommé Wanda
Charles Crichton




H-K -2002
少林足球
Shaolin Soccer
Stephen Chow -周星驰

RUS – 2013
Горько!
Gorko
zhora kryzhovnikov – Жора Крыжовников

IRL – 2011
The Guard
L’Irlandais
Однажды в Ирландии
John Michael McDonagh




USA – 2007
Knocked Up
En cloque, mode d’emploi
Немножко беременна
Judd Apatow




RUS – 2010
О чем говорят мужчины
What Men Talk About
Dmitriy Dyachenko – Дмитрий ДЬЯЧЕНКО




TCH – 1999
Pelíšky
Jan Hřebejk




USA – 2005
The 40 Year-Old Virgin
40 ans, toujours puceau
Сорокалетний девственник
Jude Apatow




ITA – 1960
Tutti a casa
La Grande pagaille
Luigi Comencini




USA – 1979
Manhattan
Woody Allen

FRANCE – 1966
Ne nous fâchons pas
Georges Lautner 

FRANCE – 1953
Le Boulanger de Valorgue
Henri Verneuil




USA – 2001
Zoolander
Ben Stiller




TCH – 1939
Cesta do hlubin študákovy duše
Martin Frič

FRANCE – 1969
Hibernatus

Édouard Molinaro

USA – 1982
Tootsie
Sydney Pollack

USA – 1981
History of the World: Part I
La Folle Histoire du monde
Mel Brooks

FRANCE – 1972
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil  
Jean Yanne

USA – 1997
Austin Powers: International Man of Mystery
Austin Powers
 Jay Roach

FRANCE -2001
Les Rois mages
Didier Bourdon et Bernard Campan




USA – GB – 1997
Bean
Mel Smith

FRANCE -1995
Les Trois Frères
Didier Bourdon et Bernard Campan

USA 1984 > 1994
Police Academy




USA- 2008
You Don’t Mess with the Zohan
Rien que pour vos cheveux
Dennis Dugan

USA – 2008
Spartatouille
Jason Friedberg et Aaron Seltzer

FRANCE – 2002
Le Boulet
Alain Berbérian et Frédéric Forestier

LE SERPENT AUX MILLE COUPURES – ERIC VALETTE ORCHESTRE L’HARMONIE DES SPHERES DU MAL

CINEMA FRANCAIS
Thriller

Eric Valette
LE SERPENT AUX MILLE COUPURES
(2017)
L’HARMONIE DES SPHERES DU MAL

 

 

Un homme s’affaire dans une vigne. Non loin de lui, un cyclomoteur. La nuit est là qui cache. Les gendarmes chassent. La mafia fait ses affaires. Un couple inquiet veille.

Éric Valette pose le décor de son dernier thriller un Sud-Ouest endormi aux portes de Toulouse. Il  adapte ici le roman policier de DOA, Dean On Arrival, paru en 2009, aux Editions Gallimard.

Tomer Sisley roule, marche et tire. C’est le solitaire qui, tel un aimant, attire les misères du monde et augmente en intensité la violence sournoise qui couve. Les groupes sociaux qui s’organisent dans le Serpent aux mille coupures ne glissent pas les uns à côté des autres. Ils ne s’entremêlent pas.  Les rencontres se font dans la douleur, la peur, la crainte, la soumission.  Tomer Sisley se glisse jusqu’à se nicher au cœur d’une ferme martyrisée par une partie de la population locale. Il se glisse dirait Baudelaire comme « un serpent qui danse Au bout d’un bâton. » Un serpent qui ne mord que si on l’attaque. C’est un homme poursuivi, dangereux, mais nous ne saurons pas ce qu’il nous cache. Éric Valette retrace la route de ce cavalier motorisé sur sa route dans sa chevauchée destructrice.

 « La balle cède devant le mot, parce que le mot s’élève dans l’harmonie des forces en présence et fait surgir une énergie que les puissances matérielles ne peuvent contenir… » (José Rizal). L’énergie est désormais celle du mal et des armes. Silence. Plus un mot. Aux armes !

Même avant son arrivée sur ces terres toulousaines, les hommes se battent et se font peur. Sa venue amènera un déchainement de violence. « Ce que le mal viole, ce n’est pas le bien, car le bien est inviolable ; on ne viole qu’un bien dégradé. » (Simone Weil – La Pesanteur et la Grâce). Et il y a bien longtemps que le bien n’est pas venu trainer ces guêtres dans nos contrées vinicoles et ailleurs.

Les groupes ne communiquent plus entre eux. Chacun observe ce que l’autre peut lui prendre. Le couple se voit dépossédé de son bétail, de sa tranquillité, les paysans sont dépossédés de leurs terres, la mafia de sa livraison, les gendarmes (avec Pascal Greggory livide, Stéphane Henon abasourdi) perdus dans la complexité du monde et effarés devant le pouvoir du mal…Cette survie n’est possible que par une solidarité, une loyauté. Il n’y a plus de contrat social. Le monde est KO.

Notre solitaire n’est ni bon ni mauvais. C’est un homme poursuivi qui se terre. Que le « soleil brille pour tout le monde » comme le souhaitait John Ford, restera un vœu pieu bien longtemps encore. Le bien se niche bien quelque part, mais si peu que sa lueur n’éclaire plus rien. Il n’y a plus de promesses, il ne reste que des doutes et des crises existentielles.








Dans ce premier Far Sud-Ouest, le monde vit dans la boue. Eric Valette filme la misère du monde. De ces groupes qui se fixent leurs règles et n’en font qu’à leur loyauté. Le reste ne vaut rien. Les paysans du sud-ouest ne se sont ni plus mauvais, ni plus bêtes que les autres, ils sont dépossédés de leurs traditions, de leurs terres et regardent arriver les nouveaux arrivants, les exotiques règlements de compte des mafias colombiennes, espagnoles, italiennes (Stéphane Debac, Terence Yin aux yeux bleus… ) Le monde n’est pas poétique. Ils ne comprennent plus rien et se défendent contre un pauvre agriculteur noir qui ne cherche qu’à survivre. Tomer Sisley erre tout autant et essaie de survivre comme les autres, comme les gendarmes, les paysans (Guillaume Destrem, Jean-Jacques Lelté), le barman (Gérald Laroche), le couple d’agriculteurs (Cédric Ido et Erika Sainte).

Le monde du Serpent aux mille coupures montrent ce monde libéralisé où les marchandises et les trafics, les mafias et les affaires gangrènent  l’ensemble de la société jusqu’aux paysans reculés qui semblaient encore protégés. C’est un monde en crise, déstructurant où se qui se passait à Bogota, à Palerme où à Naples, se retrouve dans les vignes de Moissac ou de Fronton. Le monde ancien a disparu recouvert d’une poussière de cocaïne et d’adrénaline. Où les narcotrafiquants ont tous les codes pour naviguer dans cette nouvelle société où les autochtones, eux, se retrouvent totalement déboussolés au milieu des corps mutilés, puzzlisés, celui de Clémence Bretécher ou celui de Guillaume Destrem, au milieu du corps social pulvérisé, façon puzzle aussi.

L’achèvement est à la mort et à la totale destruction. Notre homme seul renaît des cendres. Et nous le retrouvons au port de Sète, devant la mer et le large. Ce n’est qu’un retour au milieu du chaos du monde qui s’est perdu un instant au cœur des vignes et des ceps. Dans le silence, au cœur d’une harmonie des sphères du mal qui grossissent et flottent juste au-dessus de nos têtes. Comme nous retrouvons notre état de Nature, après avoir perdu notre état social et notre moralité. Les lois sont celles du milieu et du plus fort. Retour au droit divin du parrain et du clan qui n’est plus soumis à aucune contestation devant un Etat déboussolé et impuissant.








Dans cette nouvelle société primitive, la liberté commence là où commence la liberté et le corps des autres. Et s’il « faut accepter le mal qu’on nous fait comme un remède à celui que nous avons fait » (Simone Weil, La Pesanteur et la Grâce)…nous avons dû en faire de belles !

Jacky Lavauzelle

*************************************************

VOYAGE EN MALAISIE Pelancongan di Malaysia 马来西亚 マレーシア Малайзия

Pelancongan di Malaysia
Voyage en Malaisie




 

 MALAISIE
马来西亚
マレーシア
Малайзия

*








Visiter Kuala Lumpur
Meneroka kota Kuala Lumpur

*

BATU CAVES
黑风洞
பத்துமலை

*
Visiter Malacca
Meneroka kota Melaka
马六甲

*

ARTIS MELAYU
LES ARTISTES MALAIS
MALAYSIAN ARTISTS
马来艺人

*

APPRENDRE LE MALAISIEN
Pembelajaran Bahasa Melayu

*




LES ORANG ASLI
LES ABORIGENES DE MALAISIE

*

LITTERATURE
kesusasteraan

Lettres de Malaisie
Paul Adam
1896

Toutes ces stations se trouvent situées au faîte de sommets rendus inaccessibles par la nature montueuse du sol, l’impénétrabilité des forêts vierges, la pestilence des marécages, et notre ignorance générale de la topographie de ces régions…

**

Les Pirates Malais
Charles Hubert Lavolée
1853

A l’extrémité de l’Asie, au milieu du XIXe siècle, des bandes de forbans tiennent bravement la mer …

**

La férocité des pirates malais
Charles de Varigny
1887
(L’Océanie moderne)

La férocité de ces Malais, leur mépris de la mort, ont, pendant des siècles, inspiré la terreur aux navigateurs qui se hasardaient dans ses parages…

**

LE MACAQUE CRABIER 
Beruk

**




Le Varan Malais
Varanus salvator

**

Le périophtalme de Malaisie
(Mudskipper)

**

La Malaisie
vue
par la Première Encyclopédie

 » Les habitants de cette presqu’île sont noirs, petits, bien proportionnés dans leur petite taille, & redoutables lorsqu’ils ont pris de l’opium, qui leur cause une espèce d’ivresse furieuse. Ils vont tous nus de la ceinture en haut, à l’exception d’une petite écharpe qu’ils portent tantôt sur l’une, tantôt sur l’autre épaule. Ils sont fort vifs, fort sensuels, & se noircissent les dents par le fréquent usage qu’ils font du bétel… » Louis de Jaucourt 1751

******




*****

CIVILISATIONS

Sriwijaya – Çrīvijaya

LE ROYAUME DE SRI VIJARA
Le Royaume de Çrivijaya
George Cœdès
1918

Voilà donc deux inscriptions des VIIe-VIIIe siècles émanant toutes deux d’un royaume nommé Çrīvijaya. S’agit-il dans les deux cas d’un seul et même pays ?…

******

CHANSONS – MUSIQUE
Lagu – muzik

Les plus belles chansons malaisiennes
Lagu Malaysia
Ranking Artgitato

*




Les Chansons de P. Ramlee
Lagu lagu P. Ramlee

*********

RELIGIONS

L’Islam en Malaisie

« Le règne de la civilisation indoue cessa, lorsque l’islamisme fut apporté dans l’archipel d’Asie, vers le commencement du XIIIe siècle… » (Édouard Dulaurier-1851)

*********

TRADUCTION MALAISIEN
Terjemahan Malaysia

***************

Malaysia – Malaisie




BELLA E PERDUTA Pietro Marcello : LA SOLITUDE DU SAGE (2015)




CINEMA ITALIEN
BELLA E PERDUTA
PIETRO MARCELLO
2015
**

BELLA E PERDUTA
PIETRO MARCELLO

 

LA SOLITUDE DU SAGE

 

LES OEUVRES DES HOMMES NE SONT PAS BONNES
« [Et la lumière est arrivée sur le monde] et les hommes préférèrent les ténèbres plus que la lumière, [car leurs œuvres n’étaient pas bonnes] » (Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean Chapitre 3 -19), c’est cette citation que met en exergue Leopardi dans son poème LA GINESTRA O FIORE DEL DESERTO (le Genêt ou La Fleur du désert) où il évoque le Vésuve. Vésuve d’où sortira, dans Bella e Perduta, notre Polichinelle.
Non, les œuvres des hommes ne sont pas bonnes…

L’HISTOIRE ENTIERE DES HOMMES
« L’histoire de Polichinelle, c’est, hélas ! l’histoire entière de l’homme, avec tout ce qu’il a d’aveugles croyances, d’aveugles passions, d’aveugles folies, et d’aveugles joies. Le cœur se brise sur l’histoire de Polichinelle : Sunt lacrymæ rerum ! » raconte Charles Nodier en 1831 dans son Polichinelle. Et l’histoire est dure à porter et c’est cette histoire que nous déroule Pietro Marcello dans Bella e Perduta autour des restes de la propriété royale de Carditello (Reale tenuta di Carditello – Reggia di Carditello) dans la région de Naples : la société de consommation, le traitement des animaux, le pouvoir mafieux de la Camorra, la corruption des politiques, les décharges illégales, la violence…







LA DERNIERE FLEUR
Mais il y a Polichinelle, joué par Sergio Vitolo, notre agriculteur, dans son propre rôle, l’ange-gardien de Carditello, Tommaso Cestrone, et le bufflon recueilli par Tommaso, Sarchiapone. Les trois éléments du monde : le monde souterrain d’où sort Polichinelle, terrestre de notre bufflon et aérien de l’ange-gardien. La poésie du film s’axera sur ce triptyque qui nous permettra de prendre de la distance avec le vulgaire. Ajoutons la musique, la peinture et les poèmes de Leopardi…

Polichinelle sort du Vésuve… « Sterminator Vesevo, La qual null’altro allegra arbor nè fiore, Tuoi cespi solitari intorno spargi, » (Exterminateur Vésuve, Qui ne rend joyeux aucun autre arbre, ni aucune fleur, Tu atomises ces plantes solitaires,…) Notre monde est atomisé. Sans fleur aucune. Si ce n’est Tommaso, la dernière dans son genre… Pure et Belle. Qui pousse sur les immondices et les poubelles.

ODI PROFANUM VULGUS
Polichinelle traverse le monde pour rejoindre Tommaso et rapporter Sarchiapone. Il regarde le monde, sa banalité, son étrangeté, sa cruauté. Sans jamais tomber dans le vulgaire. « Polichinelle qui a pour devise l’Odi profanum vulgus, a senti que les positions solennelles exigeaient une grande réserve, et qu’elles perdaient progressivement de leur autorité, en s’abaissant à des rapports trop vulgaires. Polichinelle a pensé comme Pascal, si ce n’est Pascal qui l’a pensé comme Polichinelle, que le côté faible des plus hautes célébrités de l’histoire, c’est qu’elles touchaient à la terre par les pieds… » (Charles Nodier)

LE MONDE EST UNE BOUE
Il y a tellement de choses dans le film de Pietro Marcello qui sont dites si simplement, si tranquillement, presque de manière anodine. Carditello, c’est Naples, mais aussi l’Italie, mais aussi l’Europe et le monde. C’est le passé et notre présent. Carditello, c’est le « délice royale », la Reale Delizia, où l’utile, la ferme modèle conçue pour nouvelle production industrielle de la mozzarella, et l’agréable, le séjour du roi venu apprécier avec sa cour, le repos de cet environnement giboyant. Les délices se sont transformés en ordures pestilentielles et pneumatiques de la Camorra napolitaine. Les ronces, la boue, la honte, les voleurs, les petits et les grands malfrats. « Non val cosa nessuna I moti tuoi, nè di sospiri è degna La terra. Amaro e La terra. Amaro e noia La vita, altro mai nulla; e fango è il mondo T’acqueta omai. Dispera L’ultima volta. Al gener nostro il fato Non donò che il morire. Omai disprezza Te, la natura, il brutto   Poter che, ascoso, a comun danno impera E l’infinita vanità del tutto » (elle ne vaut aucun de tes mouvements, elle n’est digne de soupirs la terre. Amertume et ennui La vie, n’a jamais rien été d’autre ; et le monde une boue Qui t’apaise désormais. Disparaît Une dernière fois. Ce que donne le destin N’est que le don de mourir. Désormais méprise Toi-même, la nature, le laid Qui ordonne, caché, le mal Et la vanité infinie de tout. – A se stesso GIACOMO LEOPARDI Mon cœur épuisé 1836 Trad. J Lavauzelle)

Et tout semble fait, tout s’allie pour que tout disparaisse. Que le beau, du moins, disparaisse. L’un vol une statue, l’autre une cheminée, l’un fait exploser la grille de l’entrée, un autre menace de mort…



L’INDUBITABLE ETERNITE DE POLICHINELLE
Ce qui plane sur ce monde, c’est cette mort constamment présente. Celle qui tourne autour de notre berger, de notre bufflon que tous veulent conduire à l’abattoir, puisqu’il ne peut donner du lait, il ne sert donc à rien dans la production de la mozzarella, de la propriété royale, de notre société minée par le consumérisme, la corruption, la défaillance des institutions et de l’état. Bien sûr, Tommaso Cestrone, Sarchiapone, les manifestants venus soutenir le berger, ne sont pas assez puissants pour freiner cette mécanique infernale de destruction massive de l’homme et de sa culture. Et tous iront vers leur destinée. C’est Polichinelle qui revient en mission pour sauver, un temps, notre bufflon. C’est en un sens, revenir à l’origine de Polichinelle, à son «indubitable éternité », que Charles Nodier avait noté en le comparant avec Isis, la déesse funéraire de l’Egypte antique,: « Le secret de Polichinelle, qu’on cherche depuis si longtemps, consiste à se cacher à propos sous un rideau qui ne doit être soulevé que par son compère, comme celui d’Isis ; à se couvrir d’un voile qui ne s’ouvre que devant ses prêtres ; et il y a plus de rapport qu’on ne pense entre les compères d’Isis et le grand-prêtre de Polichinelle. Sa puissance est dans son mystère, comme celle de ces talismans qui perdent toute leur vertu quand on en livre le mot. Polichinelle palpable aux sens de l’homme comme Apollonius de Tyane, comme Saint-Simon, comme Déburau, n’aurait peut-être été qu’un philosophe, un funambule ou un prophète. Polichinelle idéal et fantastique occupe le point culminant de la société moderne. Il y brille au zénith de la civilisation, ou plutôt l’expression actuelle de la civilisation perfectionnée est tout entière dans Polichinelle ; et si elle n’y était pas, je voudrais bien savoir où elle est. » D’Isis aux étrusques. De la mort aux vivants. Polichinelle est un messager. Il est celui qui peut comprendre le bufflon. Par la volonté de Tommaso. « Il sottoscritto Tommaso Cestrone chiede che a Sarchiapone venga concesso il dono della parola affinché possa raccontare la propria storia e quella della Reggia bella e perduta che gracie a me fu ritrovata. In fede Tommaso Cestrone (Je soussigné, Tommaso Cestrone, demanqe qu »à Sarchiapone soit accordé le don de la parole afin qu’il raconte son histoire et celle de la Reggia belle et perdue, qui grâce à moi fut retrouvée. En toute bonne foi, Tommaso Cestrone. » Polichinelle parlera donc à Sarchiapone.

POLICHINELLE ET SON COMPERE L’OGRE
Un messager porté par la langue. Cette langue que le bufflon partage avec Polichinelle. Charles Nodier souligne que « c’est qu’au milieu de cette multitude qui afflue au bruit de sa voix, Polichinelle s’est fait la solitude du sage, et reste étranger aux sympathies qu’il excite de toutes parts, lui dont le cœur, éteint par l’expérience ou par le malheur, ne sympathise plus avec personne, si ce n’est peut-être avec son compère dont je parlerai une autre fois. » Son compère, « compere »,  sera l’ogre Gesuino. Il sera joué par Gesuino Pittalis, immense, jupitérien. Avant la première raconte, le voilà, contant qu’ «en 1900, un matin, je suis allé à Selvapiana et j’ai mangé trois bœufs et une vache sept moutons avec toute leur laine… » Un ogre gentil qui n’effraie plus les enfants. Les ogres ont changé de camp, creusant sous terre et admirant des derniers vestiges étrusques sauvés des maraudeurs.

Mais Sarchiapone nous conduit vers le final. Inexorablement. Lourd et massif. Mais si léger devant la cruauté des hommes. Avec, dans les yeux, ce qui reste de notre humanité.

Jacky Lavauzelle

****************

Bella e Perduta

44 et Dernier Sonnet Portugais Elizabeth Browning Sonette aus dem Portugiesischen Rilke 44 Sonnets from the Portuguese

Sonnets from the Portuguese Elizabeth Browning
Sonette aus dem Portugiesischen Rilke
Dernier Sonnet Portugais
44

Rainer Maria Rilke
1875-1926
Rainer Maria Rilke Portrait de Paula Modersohn-Becker 1906

Elizabeth Barrett Browning
1806-1861

 

 

Elizabeth Barrett Browning

*

Sonnets from the Portuguese
1850

XLIV


Rainer Maria Rilke
Sonette aus dem Portugiesischen Rilke
1908
XLIV

Traduction Française
Jacky Lavauzelle
Sonnets Portugais
XLIV

Dernier Sonnet Portugais

*

Sonnets from the Portuguese Elizabeth Browning
sonette aus dem portugiesischen Rilke
Dernier Sonnet Portugais

Elizabeth-Barrett-Browning Sonnets from the Portuguese Elizabeth Barrett Browning Sonette aus dem Portugiesischen RILKE

XLIV
Quarante-Quatrième Sonnet

********

Sonnets from the Portuguese Elizabeth Browning
sonette aus dem portugiesischen Rilke
Dernier Sonnet Portugais

**************

 Elizabeth Browning Sonette aus dem Portugiesischen Rilke 44 Sonnets from the Portuguese Vassily Kandinsky Amazona 1911


Vassily
Kandinsky – Amazone – 1911

 

*********




 Beloved, thou hast brought me many flowers
Du hast gewußt mir, mein Geliebter, immer
Bien-Aimé, tu m’as apporté beaucoup de fleurs
Plucked in the garden, all the summer through
zu allen Zeiten Blumen herzulegen;
Cueillies dans le jardin, tant en été 
And winter, and it seemed as if they grew
als brauchten sie nicht Sonne und nicht Regen,
Qu’en hiver, et il semblait qu’elles croissaient
In this close room, nor missed the sun and showers.
gediehen sie in meinem engen Zimmer.
Dans cette salle étroite, sans soleil ni pluies.

*

So, in the like name of that love of ours,
Nun laß mich dir unter dem gleichen Zeichen
Ainsi, au nom d’un amour comme le nôtre,
Take back these thoughts which here unfolded too,
die hier erwachsenen Gedanken reichen,
Reprends  ces pensées qui ont ici éclos,
And which on warm and cold days I withdrew
die ich in meines Herzens Jahreszeiten
Et que, les jours chauds comme les jours froids, je retirai
From my heart’s ground. Indeed, those beds and bowers
aufzog und pflückte. In den Beeten streiten
De la terre de mon cœur. En effet, ces lits et tonnelles  

*

Be overgrown with bitter weeds and rue,
Unkraut und Raute. Du hast viel zu jäten;
Sont envahis par les mauvaises herbes amères et sans valeurs,
And wait thy weeding; yet here’s eglantine,
doch hier ist Efeu, hier sind wilde Rosen.
Qui attendent que tu les arrachent ; encore voici l’églantine,
Here’s ivy!—take them, as I used to do
Nimm sie, wie ich die deinen nahm, als bäten
Voici le lierre ! — Prends-les, comme j’ai l’habitude de faire   

*




Thy flowers, and keep them where they shall not pine.
sie dich, in deine Augen sie zu schließen.
Avec tes fleurs, et garde-les où elles ne flétriront pas.
 Instruct thine eyes to keep their colours true,
Und sage deiner Seele, daß die losen
Que tes yeux conservent leurs vraies couleurs,
And tell thy soul, their roots are left in mine. 
in meiner Seele ihre Wurzeln ließen.
Et dis à ton âme que leurs racines sont dans la mienne. 

***********

Sonnets from the Portuguese Elizabeth Browning

sonette aus dem portugiesischen Rilke

Elizabeth Barrett Browning Robert Browning 1865 photogravure Julia Margaret Cameron

Robert Browning
photogravure de 1865
De Julia Margaret CameronAlbert Chevallier Tayler Elizabeth Barrett Browning 1909
Peinture d’Elizabeth Barrett Browning
Par Albert Chevalier Tayler
1909

*******

sonette aus dem portugiesischen Rilke
Dernier Sonnet Portugais

LES PLUS GRANDES PERFORMANCES D’ACTEUR – CINEMA

Performances d'acteur
LES PLUS GRANDES
PERFORMANCES
D’ACTEURS
the best performance of actors

1 TIM CURRY
The Rocky Horror Picture Show
Jim SHARMAN – 1975




2 Jack NICHOLSON
SHINING (Stanley KUBRICK -1980)

3 – AL PACINO
SCARFACE (Brian DE PALMA – 1983)

4 – Marlon BRANDO
APOCALYPSE NOW (Francis Ford Coppola)

5 Orson WELLES & Rita HAYWORTH
LA DAME DE SHANGHAI (Orson WELLES – 1947)

6 Uma THURMAN
KILL BILL (Quentin TARANTINO – 2003)

7 Mickey ROURKE
SIN CITY – Quentin TARANTINO & Robert RODRIGUEZ & Frank MILLER – 2005

8 Robert DE NIRO
RAGING BULL (Martin SCORSESE – 1980)

9 Leonardo DI CAPRIO
The Wolf of Wall Street – Le loup de Wall Street (2013)


 

10 Robert MITCHUM
LA NUIT DU CHASSEUR – The Night of the Hunter  (1955 – Charles LAUGHTON)

11 – Anthony PERKINS
PSYCHOSE (Alfred HITCHCOCK – 1960)

12 – Anthony HOPKINS
LE SILENCE DES AGNEAUX (THE SILENCE OF THE LAMBS – Jonathan DEMME – 1991)

13 Bruce LEE
LA FUREUR DU DRAGON (猛龍過江 – WAY OF THE DRAGON – Bruce LEE – 1972)

14 – Peter LORRE
M. LE MAUDIT  – M – Eine Stadt sucht einen Mörder – Fritz LANG – 1931 

15 – Javier BARDEM
MAR ADENTRO
Alejandro AMENABAR – 2004

16- Jim CARREY
THE MASK
Chuck RUSSEL – 1994

17 Nathalie PORTMAN
BLACK SWAN
Darren ARONOFSKY – 2010


 18 – Charlie CHAPLIN
LA RUEE VERS L’OR – THE GOLD RUSH – Charlie CHAPLIN – 1921

19- Bette DAVIS & JOAN CRAWFORD
QU’EST-IL ARRIVE A BABY JANE ? – WHAT EVER HAPPENED TO BABY JANE
Robert ALDRICH – 1962

 20- MARLON BRANDO & AL PACINO
LE PARRAIN – THE GOD FATHER – Francis Ford Coppola – 1972

 21- AL PACINO
UN APRES-MIDI DE CHIEN – DOG DAY AFTERNOON
SIDNEY LUMET – 1976

 22- CHARLIE CHAPLIN
LE DICTATEUR (THE GREAT DICTATOR – Charlie CHAPLIN – 1940)

23 – Jean-Pierre LEAUD
LA MAMAN ET LA PUTAIN
Jean EUSTACHE – 1973

 24 – Tom HULCE
AMADEUS
Miloš FORMAN – 1984

25- Toshiro MIFUNE
LE GARDE DU CORPS – 用心棒
Akira KUROSAWA – 1961


26 – Jean-Louis BARRAULT
LES ENFANTS DU PARADIS
Marcel CARNE – 1945

27 – Dustin HOFFMAN
TOOTSIE
Sidney POLLACK – 1983

28 – Elizabeth TAYLOR & Paul NEWMAN
LA CHATTE SUR UN TOIT BRÛLANT – CAT ON A HOT TIN ROOF
Richard BROOKS – 1958

29- Klaus KINSKI
AGUIRRE, LA COLERE DES DIEUX – AGUIRRE DER ZORN GOTTES
Werner HERZOG – 1972

30- Robert DE NIRO
TAXI DRIVER
Martin SCORSESE – 1976

31- Marlon BRANDO
UN TRAMWAY NOMME DESIR – A STREET CAR NAMED DESIRE – Elia KAZAN – 1951

32- Jules BERRY
LES VISITEURS DU SOIR
Marcel CARNE – 1942


33 – Ricardo DARIN
LES NEUF REINES – NUEVE REINAS – Fabian BIELINSKY – 2000

34 – James DEAN
LA FUREUR DE VIVRE – REBELWITHOUT A CAUSE –  Nicholas RAY – 1955

35 – Bruno GANZ
LA CHUTE – Der UNTERGANG
Oliver Hirschbiegel – 2004

36 – Philip Seymour HOFFMAN
TRUMAN CAPOTE
Bennett MILLER – 2005 

37 Maggie CHEUNG & Tony LEUNG & Jet LI
HERO -英雄 -Zhang Yimou – 2002

38 – Michel SIMON
L’ATALANTE – Jean VIGO – 1934

39- Charles LAUGHTON
Témoin à charge (Witness for the Prosecution – Billy Wilder – 1957)

40 – Tony CURTIS & Jack LEMMON & Marylin MONROE
CERTAINS L’AIMENT CHAUD – SOME LIKE IT HOT – Billy WILDER – 1959

41- Louis de FUNES
LES AVENTURES DE RABBI JACOB – Gérard OURY – 1973

42 – Anatoli Alekseïevitch SOLONITSYNE
ANDREÏ ROUBLEV – Андрей Рублёв – Andreï TARKOVSKI – 1966

43- Klaus KINSKI
NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT – PHANTOM DER NACHT
Werner HERZOG -1979

44 – Gregory PECK
LA MAISON DU DOCTEUR EDWARDES – SPELLBOUND – Alfred HITCHCOCK – 1945

45 – Mickey ROURKE
THE WRESTLER
DARREN ARONOFSKY – 2009

46 – Jeff BRIDGES & John GOODMAN
THE BIG LEBOWSKI
Joël & Ethan COEN – 1998


47 – Malcom McDOWELL
ORANGE MECANIQUE – A CLOCKWORK ORANGE – Stanley KUBRICK – 1971

48- Marion COTILLARD
LA MÔME – Olivier DAHAN – 2007 

49- Toshirō MIFUNE
BARBEROUSSE – 赤ひげ
Akira KUROSAWA – 1965

 50- Alain DELON
MONSIEUR KLEIN – Joseph LOSEY – 1976

 51- Markku PELTOLA
L’HOMME SANS PASSE – Mies vailla menneisyyttä – Aki KAURISMÄKI – 2002

52- BJÖRK
DANCER IN THE DARK
LARS VON TRIER – 2000

53- Victor SJÖSTRÖM
LES FRAISES SAUVAGES –  Smultronstället – Ingmar BERGMAN – 1957

54- R. Lee Ermey
FULL METAL JACKET
Stanley KUBRICK – 1987

55 – Montgomery CLIFT
TANT QU’IL Y AURA DES HOMMES – From Here to Eternity – Fred ZINNEMANN – 1953

56 – Alain DELON
LE SAMOURAÏ
Jean-Pierre MELVILLE – 1967

 57 – Vittorio GASSMAN & Alberto SORDI
LA GRANDE GUERRE – La Grande Guerra- Mario MONICELLI – 1959

58 – Will SMITH
ALI – Michael MANN – 2001

59 – Gary OLDMAN
DRACULA – BRAM STOCKER’S DRACULA – FRANCIS FORD COPPOLA – 1992

60 – Tom HANKS
SEUL AU MONDE – CAST AWAY – Robert ZEMECKIS – 2000

61- Katy BATES & James CAAN
MISERY – Bob REINER – 1990

62 – Emil JANNINGS
LE DERNIER DES HOMMES – DER LETZTE MANN – Friedrich Wilhelm MURNAU – 1925

63 – Holly HUNTER
LA LEçON DE PIANO – THE PIANO
Jane CAMPION – 1993

64 – Renée FALCONETTI
JEANNE D’ARC (1928 Jacques DREYER)

 

LES AMOUREUX SONT SEULS AU MONDE d’Henri DECOIN 1948








 Henri DECOIN
LES AMOUREUX SONT SEULS AU MONDE
1948

LA VALSE DES COEURS

LES AMOUREUX SONT SEULS AU MONDE Henry Decoin Artgitato

Scénario, adaptation et dialogues Henri Jeanson

DIX HUIT ANS et TRENTE CINQ MINUTES

Gérard Favier arrive dans une auberge, près d’une forêt. Il retrouve son épouse Sylvia.

Il rejoue leur première rencontre qui s’est déroulée, ici-même, il y a dix-huit ans et « trente-cinq minutes ! » : « Moi, je m’appelle Sylvia…Vous ne connaissez de moi qu’un petit nom… » Comme Gérard s’est mis au piano, il est interpellé par le patron de l’auberge qui lui demande de remplacer les musiciens qui ne sont toujours pas présents, afin d’animer un mariage. « On avait commandé des musiciens, ils devaient être là à midi et demi et ils ne sont pas arrivés ; ils ont raté le car, c’est sûr ! » Gérard s’y prête de bonne grâce jusqu’à l’arrivée des musiciens en vélo avec deux heures de retard.

NOTRE AMOUR N’A PAS CHANGE

Cette première partie s’articule autour de ce temps qui s’est arrêté depuis dix-huit ans comme si rien ne s’était passé et que le couple, loin d’avoir vécu ce laps de temps ensemble, venait de se rencontrer pour la première fois. Ils utilisent les mêmes mots et boivent la même fine à l’eau. Il modifie les aiguilles de la pendule, « c’est à une heure vingt-cinq que nous nous sommes connus…- il y a …- Trente-cinq minutes ! …- Et dix-huit ans ! – Dans cette même salle, …- Avec la même fine imbuvable…- Le même portrait de Fallières et le même calendrier, qui déjà retardait de quelques années…- Il y avait aussi une noce, toute pareille à celle-ci. – C’est merveilleux ! – Tu as ramassé cette écharpe, c’était la même, avec la même désinvolture qu’autrefois, et j’ai eu la même bizarre petite contraction à la gorge. – Tu vois qu’on peut revivre les instants trop vite écoulés, « bisser » un souvenir à succès ! – Toi qui ne voulais pas venir… notre amour n’a pas changé… – Il nous a reconnus ! Et le piano, joue-t-il toujours aussi faux ? C’était un fameux Chaudron !»





LES PORTE-BONHEUR PORTE QUELQUEFOIS BONHEUR

Après ces dix-huit ans, s’aiment-ils encore ? Le retour aux sources afin de redonner un nouvel élan. Rien n’est changé. Mais dix-huit ans ont passé. Favier est reconnu dans son métier. Il n’est plus ce jeune compositeur inconnu. Il a besoin d’acheter sept porte-bonheur, « pour la semaine », au petit garçon dans la rue qui ouvre le film. A la fin de cet épisode à l’auberge, il retrouve le garçonnet. Il lui remet l’intégralité de la somme récoltée par Sylvia pour sa prestation. « On a donné une représentation à ton bénéfice…Tu vois, les porte-bonheur porte quelquefois bonheur ! »

TU N’AS JAMAIS ETE FICHU DE L’ECRIRE

Mais sept bonheurs pour la semaine montrent combien ils sont éphémères et combien la dure réalité est là. « Amor extorqueri non pote, elabi pote. Il n’est pas possible que l’amour s’évanouisse brutalement, mais il peut lentement s’échapper. » (Publilius Syrus) Le bocal du bonheur est-il bien refermé ? Les anciens amants devenus maris s’obligent à penser que rien n’a changé. Ils sont trop insistants à retrouver le moindre détail, comme des naufragés sur leur île. Et si rien n’a changé, leur amour est toujours aussi flamboyant. « -Tu reconnais cette allée d’arbres ? – Je connais même les arbres par leur nom de baptême. Ils ont été nos premiers témoins…Ce vieux bouleau ! – Ils n’ont pas vieilli ! – Rappelle-toi…On a fait quelques pas sans rien dire et puis…- C’est ce jour-là que tu m’as promis de composer une belle chanson d’amour pour moi toute seule… – J’y ai souvent pensé, à cette chanson…Mais tu n’as jamais été fichu de l’écrire ! – Des chansons d’amour, il en existe de toutes faites qui nous vont comme des gants. » Déjà, une faille. Cette promesse jamais tenue. Qu’il tiendra pour une autre. Mais pas pour Sylvia. Rien n’est changé, mais le temps est passé aussi sur cette promesse.

LA FIN FAIBLIT

Voici venir la douce et resplendissante élève. D’abord un son, une musique. Quelqu’un joue son concerto. Favier sait que c’est une jeune fille qui joue. Et déjà, Favier analyse son âme. « Elle joue remarquablement… C’est une femme… Ou plutôt une jeune fille…Elle joue bleu…Elle a de l’imagination et aussi de la sensibilité…Elle est romanesque, secrète…Et pourtant spontanée. Elle rêve encore sa vie…Oh, ce n’est qu’une enfant ! …Je l’attends à l’allegro ! » Il s’agit de la jeune Monelle qui se permet en plus de critiquer son œuvre. « Le début est brillant, mais la fin faiblit… »

JE VOUS AIME…CE N’EST PAS MA FAUTE

Il a tout compris en écoutant l’interprétation de sa composition. Elle devient rapidement son élève. Un premier récital. Un énorme succès. Monelle est folle amoureuse de son professeur et maître. « Je n’oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi ! ». Jusqu’à la déclaration : « Je vous aime ! Oui, je vous aime !…Il n’y a pas de quoi rire…Je ne pense qu’à vous depuis ce récital…La preuve que je vous aime, c’est que je vous l’ai dit ! …Parfaitement, je vous aime ! C’est bien mon droit, à la fin du compte ! Je vous aimerai sans vous si vous continuez… Je vous aime, là ! Ce n’est pas ma faute !»

RIEN N’EST PLUS FRAGILE QU’UNE JEUNE FILLE

La séance de cinéma. Se retrouvent les Favier, Monelle et Ludo, l’ami du couple. Des gants oubliés. Sylvia y retourne et, à son retour, observe les nouveaux amoureux. Elle comprend que son couple est en péril, mais elle veut à tout prix le bonheur de son mari. Elle est prête à s’effacer si elle constate qu’il n’y a plus rien entre eux. Elle essaie toutefois de le raisonner : « –Il ne faut pas jouer les enfants…Il faudra être très gentil avec Monelle. Rien n’est plus fragile qu’une jeune fille…Tu ne l’aimes pas, j’en suis sûre, puisque je suis là…Si tu l’aimais, si tu l’aimais vraiment, je disparaîtrais…Je t’ai toujours dit que je vivais pour te rendre heureux. Si tu pouvais être heureux sans moi, je n’aurais plus qu’à m’escamoter. J’ai souvent pensé à ces choses… » Déjà l’idée du suicide est là, en germe, dans la pensée de Sylvia.

JE REPRENDRAI CONFIANCE

Ils se donnent deux mois sans voir la petite Monelle. « Dans deux mois, elle n’y songera plus… » Mais l’absence de la jeune élève rend notre maître impuissant. Il ne peut plus écrire une seule note de musique. Son imagination et sa création se sont taries. Sylvia est consciente de l’étendue du carnage :  « –Moi, je sais qu’elle s’appelle Monelle son obsession, et qu’elle est charmante. » Sylvia prend la décision que son Mari et Monelle se revoient. « – Qu’il revoie Monelle et si cette tristesse qu’il manifeste depuis deux mois ne l’abandonne pas, c’est que je me serai trompée…En ce cas, je reprendrai confiance… »

LE FEU A REPRIS

Favier rentre, transformé. Quelque chose d’important s’est passée. Il a retrouvé l’inspiration. Pendant que sa femme lui parle de douleur et de souffrance. « Moi, aujourd’hui, pour la première fois depuis…depuis longtemps, je me suis senti à nouveau…je ne dirai pas habité, c’est un mot stupide…Mais enfin…le feu a repris…je vais mieux ! Et maintenant, je vais bien t’étonner : la chanson d’amour que je n’ai jamais été fichu d’écrire en huit ans, elle est faite ! Oui, elle est venue en marchant, et dans sa forme définitive. Je ne l’ai pas encore jouée, mais je l’entends déjà : c’est une valse, naturellement ! Et populaire ! Une valse encore sans paroles, forcément, elle vient de naître…C’est merveilleux ! N’est-ce pas ? » Et Favier joue devant Sylvia, en chantant « Les amoureux sont seuls au monde… ». Il lui attribue la paternité de cette phrase. Il l’appellera  La Valse de Sylvia !

UN ETAT D’EXALTATION EXTRAORDINAIRE

La rencontre entre Monelle et Sylvia dans le bar parisien. Monelle lui apprend qu’ils se sont revus. Elle apprend que la valse créée récemment avait pour origine cette rencontre. « On est resté un instant silencieux, puis on est reparti. Il a posé sa main sur mon épaule et il m’a chanté à mi-voix une valse qu’il venait d’imaginer. Il a voulu absolument entrer dans une boîte pour la jouer : il était dans un état d’exaltation extraordinaire. » Sylvia, poignardée en plein cœur, a du mal à retenir son souffle.

Jacky Lavauzelle

  LES PERSONNAGES ET LES INTERPRETATIONS Louis Jouvet joue le compositeur Gérard Favier, Renée Devillers est la femme de Gérard Favier, Dany Robin joue Monelle Picart, la jeune élève découverte par Gérard Favier, Léo Lapara est Ludo, l’ami du couple Favier, Dans la famille Picart : Fernand, le père, joué par Fernand René, Jules, le fils, joué par Philippe Nicaud. Apparitions de Michel Jourdan comme danseur lors de l’épisode du début à la noce, de Micheline Dax pendant le concert et de Nicole Courcel, l’actrice de Rendez-vous de juillet de Jacques Becker tourné l’année suivante en 1949