Tous les articles par artgitato

EMBRASSER LE GLACIAL GRANIT – Poème de AFANASSI FET – 1862 – Поэзия Афанасси Фета – Не избегай; я не молю…

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie d’Afanassi Fet
Поэзия Афанасси Фета


___________________________________

 

AFANASSI FET
Афана́сий Афана́сьевич Шенши́н
Афана́сий Афана́сьевич Фет

5 décembre 1820 Novosselki, près de Mtsensk – 3 décembre 1892 Moscou
5 декабря 1820 г. Новоселки поНе избегай; я не молю…д Мценском – 3 декабря 1892 г. Москва

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

EMBRASSER LE GLACIAL GRANIT
1862
Не избегай; я не молю…
*

_________________________________________________

 

*

********

Не избегай; я не молю
Ne fuie pas ; je ne prie
Ни слез, ни сердца тайной боли,
Ni ne pleure, sans secrète douleur du cœur,
Своей тоске хочу я воли; —
Je veux continuer malgré le deuil ; –
И повторять тебе: люблю.
Et répéter incessamment : je t’aime.

*

Хочу нестись к тебе, лететь,
Je veux me précipiter vers toi, voler
Как волны по равнине водной,
Comme les vagues à travers les étendues d’eau,
Поцеловать гранит холодной,
Embrasser le glacial granit,
Поцеловать и умереть.
L’embrasser et mourir.

****************

1862

RESHKA : LES ÂMES NOIRES DES SILENCES

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.
LES ILLUSIONS DE JUDA –  » Illusions of Judah  » – « იუდას ილუზიები »
huile sur toile – Oil on canvas: 80 x 60 cm
ტილო ზეთი: 80 x 60 სმ.

**********

L’hiver s’était couché dans des draps si brumeux que je croyais le monde perdu définitivement, quand quelques toiles de Reshka m’ont pénétré l’œil droit.
Il s’agit de mon œil innocent qui ne cherche pas à mal. Il est un peu maladroit, mais doté d’une vaillance certaine. Il voit quand même bien des choses ; des choses que mon œil gauche est incapable de déceler.
Même quand il est sobre, ce qui ne lui arrive plus si souvent.
Il s’est ouvert violemment ; quelque chose clochait !
Et ce qu’il voyait, je l’ai vu alors comme je voyais la brume qui me cachait le monde des pantins et des marionnettes illuminées.
J’ai rarement vu le noir habiller tant les couleurs. Un noir bouleversant les limons et les monts et attrapant du ciel des monceaux de nuage et de pluie. Il est de ces noirs lumineux qui habillent le moindre déplacement des rayons et des rets. Il est de ces noirs si intenses que les ombres elles-mêmes en ont peur.

Ces ombres nous les voyons alors passer.
Elles courbent le dos et partent vers des abimes incertains et lointains.

Trilogie Partie I – « Trilogy part – I  » – « ტრილოგია ნაწილი – I » Reshka 05.19.2019
Oil on banner: 80 x 50 cm.
ზეთი ფირფიცარი: 80 x 50 სმ.

Un grand sommeil noir
Tombe sur ma vie :
Dormez, tout espoir,
Dormez, toute envie !
(Un grand sommeil noir – Paul Verlaine)
**

J’ai suivi une de ces ombres et j’ai vu les cœurs tressaillirent et pleurer les nouveaux-nés de l’année. Les âmes elles-mêmes ployaient comme ploie la course du monde les petits matins d’hiver. J’ai vu une de ces ombres et c’est comme si je voyais le monde à l’envers, les âmes à l’envers. Je ne marchais plus mais mes pieds s’envolaient au-dessus de moi. Une âme à l’envers n’est ni plus belle, ni plus moche. Est-elle encore une âme ? Mais dans cette ombre, les âmes, non contente d’être tourneboulées, se retrouvaient noires.
Noires pleinement. Noires totalement.

J’ai reconnu les âmes des héros aux mains blanches et droites. Les âmes des silences.

Clair de Lune – « Moon light » – « მთვარის ციალი » Reshka 24.09.2019
Mixte sur toile – Mixed on canvas: 100 x 80 cm.
შერეული ტექნიკა, ტილო: 100 x 80 სმ.
******
« მეოთხე ნამუშევარი სერიიდან. რატომ ციალი? არ ვიცი მომწონს ეს სიტყვა, შეიძლება გამოვიგონე კიდეც ვერ გეტყვით. »
« Le quatrième travail de la série. Pourquoi Cialis ? Je ne sais pas ce que je veux dire par ce mot, je l’ai peut-être même inventé. »



Je ne vois plus rien,
Je perds la mémoire
Du mal et du bien…
Ô la triste histoire !
(Un grand sommeil noir – Paul Verlaine)

Piège à Vénus – « Venus flytrap » -« ვენერას ბუზიჭერია » Reshka 20.09.2018
Mixed on canvas: 85 x 80 cm.
შერეული ტექნიკა: 85 x 80 სმ.
 » შეიქმნა იმ დღეებში, როდესაც ამაზონიის ტყეებს ცეცხლი ეკიდა. »
« Il a été créé à l’époque où les forêts amazoniennes ont été incendiées. »



Je suis un berceau
Qu’une main balance
Au creux d’un caveau :
Silence, silence !
(Un grand sommeil noir – Paul Verlaine)

 » Overdose  » –  » ზე დოზა  » Reshka 24.07.2019
Technique mixte- Mixed on canvas: 100 x 80 cm.
შერეული ტექნიკა, ტილო : 100 x 80 სმ

******

Tableaux de reshka
Poème de Paul Verlaine
Texte Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LE BOULEAU TRISTE – Poème de AFANASSI FET – 1842 – Поэзия Афанасси Фета – Печальная берёза

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie d’Afanassi Fet
Поэзия Афанасси Фета


___________________________________

 

AFANASSI FET
Афана́сий Афана́сьевич Шенши́н
Афана́сий Афана́сьевич Фет

5 décembre 1820 Novosselki, près de Mtsensk – 3 décembre 1892 Moscou
5 декабря 1820 г. Новоселки под Мценском – 3 декабря 1892 г. Москва

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

LE BOULEAU TRISTE
1842
Печальная берёза
*

_________________________________________________

 

*

************


Печальная берёза
Un bouleau triste
У моего окна,
À ma fenêtre,
И прихотью мороза
Qu’un caprice de givre
Разубрана она.
Est venu vêtir.
Как гроздья винограда,
Comme des grappes de raisin,
Ветвей концы висят, —
Pendent les extrémités des branches,
И радостен для взгляда
Mais joyeuses à regarder
Весь траурный наряд.
Telle une tenue de deuil.
Люблю игру денницы
J’aime les jeux du jour
Я замечать на ней,
Que je remarque sur elles,
И жаль мне, если птицы
Et suis si désolé si les oiseaux
Стряхнут красу ветвей.
Ebranlent la beauté des branches.

**********

1842

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LA MAIN ET LE COEUR Poème de AFANASSI FET – 1853 – Поэзия Афанасси Фета – Люди спят; мой друг, пойдём в тенистый сад

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie d’Afanassi Fet
Поэзия Афанасси Фета


___________________________________

 

AFANASSI FET
Афана́сий Афана́сьевич Шенши́н
Афана́сий Афана́сьевич Фет

5 décembre 1820 Novosselki, près de Mtsensk – 3 décembre 1892 Moscou
5 декабря 1820 г. Новоселки под Мценском – 3 декабря 1892 г. Москва

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

LA MAIN & LE COEUR 
1853
Люди спят; мой друг, пойдём в тенистый сад
*

_________________________________________________

 

*

************


Люди спят; мой друг, пойдём в тенистый сад.
Les gens dorment ; mon ami, partons au jardin ombragé.
Люди спят; одни лишь звёзды к нам глядят.
Les gens dorment ; seules les étoiles nous regardent.
Да и те не видят нас среди ветвей
Oui, mais elles ne nous voient pas sous les branches
И не слышат — слышит только соловей…
Et elles ne nous entendent pas non plus – seul le rossignol entend…
Да и тот не слышит, — песнь его громка;
Oui, mais il n’entend pas vraiment – son champ est si fort ;
Разве слышат только сердце и рука:
Peut-on entendre seulement un cœur et une main :
Слышит сердце, сколько радостей земли,
Le cœur entend combien de joie terrestre,
Сколько счастия сюда мы принесли;
Combien de bonheur nous avons apporté ici-bas !
Да рука, услыша, сердцу говорит,
Oui, la main, entendant, dit au cœur,
Что чужая в ней пылает и дрожит,
Que quelque chose étrangement brûle et tremble en elle,
Что и ей от этой дрожи горячо,
Qu’elle est chaude de ce tremblement,
Что к плечу невольно клонится плечо…
Qui de l’épaule s’étend involontairement sur une autre épaule …




********************

1853

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

L’AUBE -Poème de AFANASSI FET – 1850 – Поэзия Афанасси Фета – – Шёпот, робкое дыханье

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie d’Afanassi Fet
Поэзия Афанасси Фета


___________________________________

 

AFANASSI FET
Афана́сий Афана́сьевич Шенши́н
Афана́сий Афана́сьевич Фет

5 décembre 1820 Novosselki, près de Mtsensk – 3 décembre 1892 Moscou
5 декабря 1820 г. Новоселки под Мценском – 3 декабря 1892 г. Москва

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

L’AUBE
1850
Шёпот, робкое дыханье
*

_________________________________________________

 

*

*******************


Шёпот, робкое дыханье,
Respiration, chuchotante et timide,
Трели соловья,
Doux trilles de rossignol,
Серебро и колыханье
Flots argentés et vacillement
Сонного ручья,
D’un ruisseau somnolent
Свет ночной, ночные тени,
Veilleuse, ombres de nuit,
Тени без конца,
Ombres sans fin,
Ряд волшебных изменений
Nombre de changements magiques
Милого лица,
D’un joli visage
В дымных тучках пурпур розы,
Dans les nuages enfumés, des roses pourpres,
Отблеск янтаря,
Un aperçu d’ambre,
И лобзания, и слёзы,
Et des baisers et des larmes,
И заря, заря!..
Et l’aube, l’aube ! …

********************


1850

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

NICOLAS COELHO – OS LUSIADAS IV-82 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES –

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-82 LES LUSIADES IV-82
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

************************

« Mais se me ajunta Nicolau Coelho,
« Ensuite, me rejoint Nicolas Coelho,
De trabalhos mui grande sofredor;
Grand travailleur infatigable ;
Ambos são de valia e de conselho,
Les deux sont valeureux et de bons conseils,
De experiência em armas e furor.
Des hommes d’expérience dans les armes et le combat.
Já de manceba gente me aparelho,
Déjà de jeunes guerriers me rejoignent,
Em que cresce o desejo do valor;
Dans lesquels la vaillance bouillonne ;
Todos de grande esforço; e assim parece
Tous semblent indestructibles ; et il en est ainsi
Quem a tamanhas cousas se oferece.
Pour tous ceux qui s’engagent dans une telle entreprise.

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

Mon cher frère Paulo da Gama – OS LUSIADAS IV-81 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Com mercês sumptuosas me agradece

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-81 LES LUSIADES IV-81
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

**********************

« Com mercês sumptuosas me agradece
« Il me remercie par de somptueux cadeaux,
E com razões me louva esta vontade;
Et avec force me loue ma volonté ;
Que a virtude louvada vive e cresce,
Cette vertu louée vit et prospère,
E o louvor altos casos persuade.
Car louer favorise les actes grandioses.
A acompanhar-me logo se oferece,
Bientôt, se propose de m’accompagner,
Obrigado d’amor e d’amizade,
Tant par amour que par amitié,
Não menos cobiçoso de honra e fama,
Non moins avide d’honneur et de gloire,
O caro meu irmão Paulo da Gama.
Mon cher mon cher frère Paulo da Gama.

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

Les Travaux d’Héraclès – OS LUSIADAS IV-80 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES -Imaginai tamanhas aventuras

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-80 LES LUSIADES IV-80
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

Le combat d’Hercule avec le lion de Némée, Pierre Paul Rubens

***********************

– « Imaginai tamanhas aventuras,
– « Imaginez de telles aventures,
Quais Euristeu a Alcides inventava,
Comme Eurysthée en inventa pour Héraclès,
O leão Cleoneu, Harpias duras,
Le lion de Némée à Cléone, les terribles Harpies,
O porco de Erimanto, a Hidra brava,
Le sanglier d’Erymanthe, la colère de l’Hydre,
Descer enfim às sombras vãs e escuras
La descente enfin dans des ombres vaines et sombres
Onde os campos de Dite a Estige lava;
Où dans les contrées de Pluton coule le Styx ;
Porque a maior perigo, a mor afronta,
Car pour de plus grands dangers, de plus rudes combats,
Por vós, ó Rei, o espírito e a carne é pronta. »
Pour vous, ô Roi, l’esprit et la chair sont prêts.« 

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS IV-79 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Eu vos tenho entre todos escolhido

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-79 LES LUSIADES IV-79
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky LAVAUZELLE
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

******************************

– « Eu vos tenho entre todos escolhido
– « Je vous ai choisi parmi tous
Para uma empresa, qual a vós se deve,
Pour cette entreprise que l’on vous doit,
Trabalho ilustre, duro e esclarecido,
Pour cette œuvre illustre, dure et glorieuse,
O que eu sei que por mi vos será leve. »-
Mais qui, je le sais, sera légère pour vous. « –
Não sofri mais, mas logo: – « Ó Rei subido,
Je n’ai pu souffrir d’en attendre plus, et lui dis : – « Ô Roi sublime,
Aventurar-me a ferro, a fogo, a neve,
Affronter le fer, le feu, la neige,
É tão pouco por vós, que mais me pena
Voilà si peu de choses à vous offrir que je suis peiné
Ser esta vida cousa tão pequena.
De ne posséder que cette vie si petite.

*******************

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS IV-78 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – E com rogo o palavras amorosas

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-79 LES LUSIADES IV-79
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction 
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

****************************

« E com rogo o palavras amorosas,
« Et avec mes mots aimables,
Que é um mando nos Reis, que a mais obriga,
Manière des Rois de nous obliger,
Me disse: – « As cousas árduas e lustrosas
Il me dit : – « Les choses ardues et brillantes
Se alcançam com trabalho e com fadiga;
Se réalisent par le travail et la fatigue ;
Faz as pessoas altas e famosas
Les personne deviennent grandes et célèbres
A vida que se perde e que periga;
En perdant la vie autant qu’en la risquant ;
Que, quando ao medo infame não se rende,
A moins que la peur infâme ne s’en empare,
Então, se menos dura, mais se estende.
Si elle n’en pas moins rude, devient alors éternelle.



***********

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.