Archives de catégorie : langue

TBILISSI – CAPITALE DE LA GEORGIE – თბილისი

   *****
GEORGIE
Tbilissi – თბილისი

******

SCENES DE LA VIE GEORGIENNE 1862 par Henri Cantel
Géorgie
საქართველო

GEORGIE – DECOUVERTE DE LA GEORGIE – საქართველოს აღმოჩენა

PHOTO JACKY LAVAUZELLE

A LA DECOUVERTE DE BATUMI

A LA DECOUVERTE DE
TBILISSI
თბილისი

____________________________________________________________

****

TBILISSI
თბილისი

LA VIEILLE VILLE TBILISSI
Dzveli Kalaki
ძველი ქალაქი

*

LE QUARTIER DES BAINS TBILISSI
Abanotubani
  აბანოთუბანი

**

Cathédrale de la Trinité de Tbilissi
SAMEBA
CATHEDRALE DE LA SAINTE TRINITE
წმინდა სამების საკათედრო ტაძარი

**

Vake Park

LE VAKE PARK DE TBILISSI
ვაკის პარკი

DJ Sculpture de Levan Vardosanidze de 2011 – Entrée de Vake Park

**

LA FORTERESSE DE NARIKALA
ნარიყალა

**

MIMINO
MONUMENT PERSONNAGES DU FILM MIMINO

მიმინო
Monument to Characters of Movie Mimino 

*

Ponts de Tbilissi
თბილისის ხიდი

LE PONT DE LA PAIX
Mshvidobis Khidi 

მშვიდობის ხიდი

*
PONT GAKTION TABIDZE
გალაქტიონ ტაბიძის ხიდი

*

PONT DE MÉTÉKHI
მეტეხის ხიდი
METEKHIS KHIDI

*

Statue de King Vakhtang Gorgasali
Vakhtang Gorgaslis Dzegli
ვახტანგ გორგასლის ძეგლი

*

Université d’État de Tbilissi Ivan JAVAKHISHVILI
LE PANTHEON DES FONDATEURS 
ივანე ჯავახიშვილის სახელობის თბილისის
სახელმწიფო უნივერსიტეტი

**

La Koura
მტკვარი
Mtkvari

***

MONUMENT AUX 1500 ANS DE TBILISSI
თბილისის 1500 წელი
LA MERE DES GEORGIENS
1958
Sculpteur ELGUJA AMASHUKELI
ელგუჯა ამაშუკელი

***

23 ნიკოლოზ ბარათაშვილის ქუჩა, თბილისი
23 rue Nikoloz Baratashvili

BERIKAOBA
ბერიკაობა
LA RONDE EFFRENEE
SCUPLTURE DE Avtandil MONASELIDZE
ავთანდილ მონასელიძე

***

LE MONUMENT A NIKOLOZ BARATASHVILI
ნიკოლოზ ბარათაშვილი
par Boris Tsibadze
ბორის ციბაძე
1976

   *****

LES HORLOGES
TAMARA KVESITADZE
თამარ კვესიტაძე
CLOCKS

***

LE DEUIL
Simon Vazha Melikishvili
სიმონ – ვაჟა მელიქიშვილი

***

LE MONUMENT TARAS CHEVTCHENKO
ტარას შევჩენკოს ძეგლი თბილისში

ტარას შევჩენკოს ბაღი
Le Jardin de Taras Chevtchenko
entre la Rue Korneli Kekelidze კორნელი კეკელიძის ქუჩა et la Rue Pierre Melikishvili (Petre Melikishvili) პეტრე მელიქიშვილის ქუჩა

En face de l’Université d’État de Tbilissi
ივანე ჯავახიშვილის სახელობის თბილისის სახელმწიფო უნივერსიტეტი

POEMES DE Taras Chevtchenko – POEMAS de Taras Shevchenko – Вірші Тараса Шевченка

**

დროშები ჩქარა
LES DRAPEAUX FLOTTANTS 
1988
SCULPTURE DE GIORGI SHKHVATSABAIA
გიორგი შხვაცაბაია

 

**

SAINT ABO DE TIFLIS
აბო თბილელი
ჰაბო ტფილელი

Rue Gorgasali à Tbilisi
გორგასლის ქუჩა თბილისში
Saint Abo ou saint Habo, jeune arabe chrétien, venu de Bagdad esclave qui mourut martyr par la main des musulmans.
Il est fêté le 6 janvier en Orient.
Il a confessé sa foi au procès et a été martyrisé le 6 janvier 786

***

 ILIA & AKAKI
Ilia Tchavtchavadze & Akaki Tsereteli
ილია ჭავჭავაძე & აკაკი წერეთელი
ილიასა და აკაკის ძეგლი
par VALENTIN TOPURIDZE

**

IRAKLI TSULADZE
წულაძე ირაკლი

 LE LAMPISTE
2008
Tbilissi – Tbilisi

**

გრიგოლ ორბელიანის ბაღი
Jardin Grigol  Orbeliani
16 ანტონ ფურცელაძის ქუჩა
16 Rue Anton Purtseladze 

IRAKLI TSULADZE
წულაძე ირაკლი

გაზაფხულის ხმა
L’AIR DU PRINTEMPS
Monument Sound of Spring
ცეკვის და მუსიკის შადრევანი
LA FONTAINE DE LA DANSE ET DE LA MUSIQUE
1973
Dancing and Music Fountain

**

TBILISSI
par PAOLO IASHVILI

მინდა ავვარდე მამადავითზე,
minda avvarde mamadavitze,
Je voudrais partir,
იქ აირჩიე, სულო ბინა შენ;
ik airchie, sulo bina shen;
Trouver un refuge ;
მინდა უეცრად მუხლზე დავეცე
minda uetsrad mukhlze davetse
Je veux soudainement m’agenouiller
ჩემი თბილისის და მზის წინაშე.
chemi tbilisis da mzis ts’inashe.
Devant toi, Tbilissi, et devant le soleil.
ჩემო ქალაქო! არ დამაკელი
chemo kalako! ar damak’eli
Ma ville ! Tu ne m’as rien caché
შენ სიხარული მზისგან ფერილი,
shen sikharuli mzisgan perili,
Tu es la joie qu’apporte le soleil,
თავზე გადგია, როგორც კანკელი,
tavze gadgia, rogorts k’ank’eli,
Sur le dessus de la croix,
ცა მოელვარე და აჟღერილი.
tsa moelvare da azhgherili.
Ton ciel est brillant et vibrant.
Poème de PAOLO IASHVILI
პაოლო იაშვილი
29 juin 1894 – 22 juillet 1937
29 ივნისი 1894 –  22 ივლისი 1937

TBILISSI – Poème de Paolo Iashvili პაოლო იაშვილი

 

****

TBILISSI – TIFLIS
EN 1892

Du 3 au 9 septembre

Tiflis est bâtie sur les deux rives du Kour dans le site le plus sauvage et le plus désolé qui se puisse imaginer.
La partie principale de la ville est sur la rive droite de la rivière et s’étend jusqu’au pied d’une montagne schisteuse et pelée, sur laquelle est bâti le monastère de Saint-David .Au Sud-Est du monastère un éperon rocheux, la colline de Sololaky se détache de la montagne et, s’avançant vers le fleuve dans la direction Est, rétrécit la ville de ce côté. Elle porte les ruines de la forteresse de Narikala. Du haut de ces ruines, le panorama de Tiflis est fort beau. Par delà le fouillis des toits le regard se perd sur des steppes ondulés, gris et monotones, qu’anime parfois l’un ou l’autre pic neigeux du Caucase émergeant dans le lointain. Le quartier persan s’appuie à cette colline, la contourne même, et occupe avec le jardin botanique une partie de son revers sud. Ce quartier persan est un des plus anciens de Tiflis ; sa population, ses ruelles étroites et contournées, ses bazars, tout a gardé intacte la physionomie orientale. L’Avlabar, avec son ancienne citadelle, fait face au quartier persan sur la rive gauche du Kour. Entre les deux quartiers la rivière est très resserrée et profondément encaissée entre de hautes falaises ; un pont reliait dès l’origine la forteresse de Narykala aux fortifications de la rive gauche.

Vom Kaukasus zum Persischen Meerbusen b 045.jpg
TIFLIS (Échelle de 1/36000)

On peut assez exactement dire que le vieux Tiflis groupait ses masures sur les deux rives du Kour, à l’abri des fortifications du Sololaky et de la citadelle d’Avlabar, tandis que le Tiflis moderne est bâti en amont de ces quartiers ; la rive droite est plus spécialement le quartier gouvernemental ; la rive gauche est préférée des colons allemands ; c’est aussi là que se trouve la station du chemin de fer.
Tiflis n’était à l’origine qu’une tête de pont fortifiée. En 455 de l’ère chrétienne, Vakhtan-Gourgaslan fonda le Tiflis actuel, et son fils Datchi transféra sa résidence de Mtzkhèt à Tiflis en 499. Mtzkhèt resta toutefois le centre religieux de la Géorgie et ne perdit que longtemps après son titre de capitale.
Tiflis tomba successivement aux mains de tous les conquérants qui ravagèrent l’Asie. « Le nom de Tiflis, dit Brosset, rappelle quarante générations héroïques, tantôt élevées au faîte de la gloire où peut atteindre un petit peuple doué d’énergie ; tantôt disparaissant dans l’abîme des catastrophes où s’engloutit tout son passé. Saccagée par les sauvages alliés de l’Empereur Héraclius, deux fois brûlée par Djelal-ed-din, puis dévastée par les Mongols sous Tamerlan ; dépouillée de ses nouveaux ornements par les Persans et par les Turcs ; aujourd’hui même se relevant à peine de ses cendres, il n’est pas étonnant que rien dans son enceinte ne réponde à la haute antiquité de son histoire.» Le dernier siège que Tiflis eut à supporter fut peut-être le plus terrible ; le 11 septembre 1795, Agha-Mohamed-Shah s’emparait de la ville, la réduisait en cendres et emmenait 30, 000 captifs. Les Russes occupent Tiflis depuis 1799.
Actuellement c’est une des grandes villes de l’Empire, car le recensement de 1886 lui donne 104, 000 habitants. C’est le rendez-vous des populations d’origine les plus diverses ; les Arméniens y forment un élément très important ; les Géorgiens n’y figurent en nombre qu’en seconde ligne ; beaucoup des habitants de Tiflis ne sont que des oiseaux de passage, ou autres, qui travaillent pendant quelques années à amasser un pécule pour le dissiper ensuite chez eux ; la plupart ne sont pas mariés, ou du moins n’ont point emmené

Vom Kaukasus zum Persischen Meerbusen b 046.jpg
Luc
 

leurs femmes ; aussi l’immoralité est-elle fort grande et le tripot à l’ordre du jour.
Le nom géorgien de Tiflis, Tphilis ou Tphilis-Kalaki, signifie ville chaude ; ce nom lui vient sans doute de ses sources thermales, mais Tiflis mériterait déjà d’être appelée ainsi par les chaleurs qu’il y fait parfois en été. Nous n’eûmes heureusement pas trop à en souffrir ; mais dans un terrain absolument nu, entouré d’un cirque de montagnes schisteuses, la chaleur se con centre, et parfois la température s’élève à 410 centigrades à l’ombre. Pendant les mois de Juillet, Août et Septembre le thermomètre oscille longtemps entre 28° et 35°. L’hiver et le printemps y sont, dit-on, assez agréables. Le vent du Nord-Ouest y est très violent et, comme il chasse devant lui des nuages de poussière qui s’insinuent partout, très redouté ; les secousses de tremblements de terre n’y sont pas rares.
Comme Tiflis est la dernière ville où nous pourrons trouver les ressources européennes, il faut tout prévoir et acheter encore quelques objets indispensables. Nous sommes ainsi amenés à faire plus ample connaissance avec le Bazar. Il n’est pas aussi étroitement groupé que dans la plupart des villes d’Orient, ce qui lui enlève son cachet. On y trouve de fort beaux ouvrages en niellure ; cette industrie qui emploie d’ailleurs les procédés les plus primitifs, est une des plus développées du pays ; elle est vraiment une industrie nationale.
Non loin du Bazar sont les bains chauds de Tiflis. Ils sont très fréquentés ; leur température varie de 43° à 46° centigrades. Comme pour les bains on emploie l’eau au sortir même des sources, la première sensation du baigneur en y entrant, est horriblement désagréable ; pour achever de désorienter le pauvre malheureux, un masseur, lui mettant violemment la main sur la tête, le force à disparaître complètement sous l’eau ; cette précaution est, paraît-il, indispensable pour éviter les coups de sang. Après le bain, vous subissez un massage en règle, et vous sortez de là parfaitement réconforté. Il y a plusieurs établissements de bain, et il est bon de prendre ses renseignements à l’avance, car quelques-uns d’entre eux peuvent paraître suspects au point de vue de la moralité.
Parmi nos achats, l’un des plus utiles fut celui d’une outre en peau de mouton (tyky), remplie d’un excellent vin de Kakhétie. Soit pour couper l’eau souvent malsaine, soit comme réconfortant après une grosse fatigue, notre vin, savamment ménagé, nous rendit longtemps de bons services. Une outre plus petite fut remplie de wodky.
Rien de plus curieux que les caves où nous fîmes ces achats : pas trace de tonneaux ; mais le long des murs, couchés sur leur dos, une longue file d’outres en peau de buffle (bourdyouky). Elles se succédaient dans toutes les dimensions possibles. Le vin se vend au poids.
Dans le quartier du bazar se trouve la cathédrale géorgienne de Zion (ou Sion).
La première restauration de cette église date du VIe siècle ; mais de l’ancienne Zion il ne doit plus rester que le souvenir et quelques pierres. Au XIIe siècle Djelal-ed-din l’avait découronnée de sa coupole et jeté un pont aérien sur les toits de l’église pour avoir le plaisir de fouler aux pieds à son gré un temple chrétien. L’extérieur a été entièrement remis à neuf et couvert d’un revêtement de belles pierres de taille, aux assises de couleurs différentes. L’église est assez petite et l’intérieur en est richement décoré ; mais nous n’avons pu la visiter en détail, car on y célébrait un office solennel.
Hyvernat vient d’apprendre qu’il doit se trouver une inscription cunéiforme dans les ruines du vieux château de Séri-Zamok, aux environs de Tiflis, dans la vallée de Khrâm. Cette vallée joue un rôle important dans l’histoire de Géorgie. Des Touraniens, venus sous le règne de Cyrus s’y établirent comme alliés des Kartliens. Leurs chefs, les Orboulk ou Orbeliani, d’origine chinoise, étaient établis à Orpeth sur le Khràm ; ils furent pendant longtemps les seigneurs les plus puissants du Kartli, et possédaient plus de la moitié de la Géorgie. La plupart des ruines de la vallée du Khrâm, entre autres le château en question, sont les restes de leurs anciennes possessions. L’excursion est immédiatement décidée ; notre guide est un polonais, une de nos connaissances de chemin de fer, M. C…ki ; on le dit quelque peu « mâtiné de chevalier d’industrie ».
De Tiflis jusqu’à la plaine du Khrâm, la piste parcourt une steppe ondulée où l’on rencontre l’un ou l’autre petit lac ; pour trouver un gîte, il nous faut faire un détour de plusieurs verstes et venir coucher au moulin de Mamaï. Le lendemain la voiture peine pendant des heures au milieu de profonds fossés d’irrigation. Tout le pays est habité par des Tatars, et ces fossés arrosant leurs champs de pastèques. Les toits de leurs maisons s’élèvent seuls hors de terre ; la maison elle-même n’est qu’un trou creusé dans le sol ; aussi les villages entourés de quelques arbres, ne sont-ils visibles qu’au moment où on y touche. Les femmes sont vêtues d’une jupe rouge avec un sarrau bleu et une toque ; elles chargent leurs vêtements du plus grand nombre d’ornements métalliques possible, et le tout est fort gracieux.
Dans l’un de ces villages nous prenons pour guide un jeune Tatar à la mine éveillée, Ali. Il doit nous aider à nous tirer de ces malencontreux fossés. Nous arrivons enfin à Séri-Zamok.

Paul Müller-Simonis
Du Caucase au Golfe Persique
TIFLIS ET SES ENVIRONS
Chapitre III
Université catholique d’Amérique
1892

***

GEORGIE – DECOUVERTE DE LA GEORGIE – საქართველოს აღმოჩენა

GEORGIE
Tbilissi – თბილისი

A LA DECOUVERTE DE TBILISSI - თბილისი
Géorgie
საქართველო

Expressions portugaises et brésiliennes – Expressões portuguesas e brasileiras

PORTUGAIS – português

  expressions portugaises et brésiliennes



 




EXPRESSIONS PORTUGAISES
& BRESILIENNES
Expressões portuguesas e brasileiras

 

Agora é que a porca torce o rabo
(C’est maintenant que le porc se tord la queue)
ça va commencer à se compliquer
Amarrar a cara
(Attacher le visage)
Se mettre en colère
Batepapo
Bavarder – papoter
(Conversa informal)
Estivemos batendo um bom papo – Nous avons longtemps discuté
Cara de quem comeu e não gostou
(Visage de ceux qui ont mangé et n’ont pas aimé)
Visage de celui qui est irrité ou d’humeur changeante
Chá de cadeira
(pour toutes les attentes prolongées – Brésil)
Tomar um chá de cadeira  – Attendre longtemps quelqu’un ou quelque chose
Chutar o pau da barraca
(Taper sur le pieu de la tente)
S’énerver (Enraivecer) – Perdre son calme (Perder a calma)
Com um pé nas costas
(Avec un pied dans le dos)
Combinar um encontro
Se donner un Rdv
Dar sete
(Indiquer une direction)
Esse cara passou e não deu nem a seta
(Ce gars est passé sans donner sa direction)
Dar água pela barba
(Faire de l’eau par la barbe)
Être surbooké
Dormir no ponto
Perdre de l’attention – deixar de prestar atenção
Laisser passer le train
Engolir sapos
(avaler des grenouilles)
Supporter l’insupportable – être stoïque
Estar no brilho
(Etat entre la sobriété et l’ivresse)
(Ivre : Chapado / Chapada en brésilien)
Eu faço questão
Eu faço questão de pagar
Je tiens à payer
FAZER QUESTÃO (Lutar por; considerar muito necessário)
Lutter pour – chose que je considère nécessaire
NÃO FAZER QUESTÃO – Ne pose pas de problème
Falar pelos cotovelos
(Parler sur les coudes)
Parler beaucoup (Falar muito) parler trop (falar demais) bavarder longtemps (tagarelar)
Fazer algo à toa
Faire quelque chose pour rien
Fazer uma vaquinha
Payer qq en s’associant
Fique à vontade
Fais comme chez toi
Folgada (lâche)
Uma pessoa muito folgada
Une personne sans gêne – qui abuse (sem vergonha – sans avoir honte)
Gato escaldado tem medo de água fria
Chat échaudé craint l’eau froide
Isso é demais !
C’est génial !
Isso é chato !
C’est ennuyeux !
Jacaré que não fica esperto vira bolsa de madame
L’alligator qui ne devient pas intelligent, terminera en sac à main
Que está muito ligado
Être curieux, connecté, en éveil
Manda Brasa
Vas-y !
(expression brésilienne)
Mentira ! Ta brincando !
(Tu mens ! Tu plaisantes !)
Pas possible !
Muito legal !
C’est cool !
Novo em folha
Qui n’a jamais marché – Qui n’a jamais été utilisé
(alguma coisa que nunca foi usada)
Pagar o pato
Payer les pots cassés. Payer pour les autres.
Põe-te a pau
(Mets-toi un bâton)
Tu me casses les pieds !
Pois não !
(Sim)
Oui ! OK !
1 Quebrar o galho
(casser la branche)
Aider à résoudre un problème (ajudar a resolver um problema) – Improviser (Improvisar)
Trouver une solution temporaire
2 Quebrar o galho
Demander une faveur à quelqu’un
Saude !
(Santé !)
A tes souhaits ! (après un éternuement)
Sair à francesa
(Sortir à la française)
Filer à l’anglaise
Tá ligado?
Es-tu OK ? n’est-ce pas ?
(équivalent : entende ? – comprends-tu ?)
Tá ligado!
C’est d’accord ! C’est OK !
Ter o cú virado prá lua
(Avoir le cul tourné vers la lune)
Avoir beaucoup de chance
Tirar o cavalinho da chuva
(Sortir le petit cheval de la pluie)
Laisser faire
Um maluco
Un paumé
(Brésil)
Vai pentear macacos
(Va peigner des singes)
Va te faire voir !
Vai-te foder ! Cabrão !
Va te faire f… ! Bâtard !
Viajar na maionese
(quelque chose qui n’a ni sens ni logique – absurde)
Você está viajando na maionese  – vous dîtes n’importe quoi

***********************

EXPRESSIONS
PORTUGAISES
ET
BRESILIENNES

expressions portugaises et brésiliennes

Apprendre les CHIFFRES MALAISIENS – ANGKA MALAYSIA

MALAISIE – MALAYSIA




Les Chiffres Malaisiens

angka Malaysia

LES CHIFFRES MALAISIENS
angka Malaysia

nombor Hingga 50
Les nombres de 1 à 50

0
Zéro
sifar / kosong

Les Unités

un>Satu deux> dua  trois>tiga  quatre >empat  cinq> lima  six > enam  sept>tujuh huit>lapan  neuf>sembilan  dix> sepuluh




10

11 sebelas – 12 dua belas – 13 tiga belas -14 empat belas – 15 lima belas – 16 enam belas – 17 tujuh belas – 18 lapan belas – 19 sembilan belas – 20 dua puluh

20

21 dua puluh satu – 22 dua puluh dua – 23 dua puluh tiga – 24 dua puluh empat – 25 dua puluh lima – 26 dua puluh enam – 27 dua puluh tujuh – 28 dua puluh lapan – 29 dua puluh sembilan




30

30 tiga puluh – 31 tiga puluh satu – 32 tiga puluh dua – 33 tiga puluh tiga – 34 tiga puluh empat – 35 tiga puluh lima – 36 tiga puluh enam – 37 tiga puluh tujuh – 38 tiga puluh lapan – 39 tiga puluh sembilan

40

40 empat puluh – 41 empat puluh satu – 42 empat puluh dua – 43 empat puluh tiga – 44 empat puluh empat – 45 empat puluh lima – 46 empat puluh enam – 47 empat puluh tujuh – 48 empat puluh lapan – 49 empat puluh sembilan




50

50 lima puluh – 51 lima puluh satu – 52 lima puluh dua – 53 lima puluh tiga – 54 lima puluh empat – 55 lima puluh lima – 56 lima puluh enam – 57 lima puluh tujuh – 58 lima puluh lapan – 59 lima puluh sembilan

60

60 enam puluh – 61 enam puluh satu – 62 enam puluh dua – 63 enam puluh tiga – 64 enam puluh empat – 65 enam puluh lima – 66 enam puluh enam – 67 enam puluh tujuh – 68 enam puluh lapan – 69 enam puluh sembilan

70

70 tujuh puluh – 71 tujuh puluh satu – 72 tujuh puluh dua – 73 tujuh puluh tiga – 74 tujuh puluh empat – 75 tujuh puluh  lima – 76 tujuh puluh enam – 77 tujuh puluh  tujuh – 78 tujuh puluh lapan – 79 tujuh puluh sembilan




80

80 lapan puluh  – 81 lapan puluh satu – 82 lapan puluh dua – 83 lapan puluh tiga – 84 lapan puluh empat – 85 lapan puluh lima – 86 lapan puluh enam – 87 lapan puluh tujuh – 88 lapan puluh lapan – 89 lapan puluh sembilan

90

90 sembilan puluh  – 91 sembilan puluh satu – 92 sembilan puluh dua – 93 sembilan puluh tiga – 94 sembilan puluh empat – 95 sembilan puluh lima – 96 sembilan puluh enam – 97 sembilan puluh tujuh – 98 sembilan puluh lapan – 99 sembilan puluh sembilan

100
Seratus – Ratus

100 seratus / ratus seratus – 200 dua ratus – 300 tiga ratus -400 empat ratus – 500 lima ratus – 600 enam ratus – 700 tujuh ratus – 800 lapan ratus – 900 sembilan ratus




1000
seribu / satu ribu

2000 dua ribu – 3000 tiga ribu -4000 empat ribu – 5000 lima ribu – 6000 enam ribu – 7000 tujuh ribu – 8000 lapan ribu – 9000 sembilan ribu

10,000
sepuluh ribu

100,000
seratus ribu

premier> pertama
deuxième> kedua
troisième > ketiga
quatrième >keempat
cinquième > kelima
sixième > keenam
septième > ketujuh
huitième >kelapan
neuvième > kesembilan
dixième > kesepuluh

******************

LES CHIFFRES MALAISIENS

LES JOURNAUX THAÏS หนังสือพิมพ์-ข่าว L’INFO THAÏE – MEDIA OF THAILAND

ไทย – ประเทศไทย
Thaï – Thaïlande – Thaïland

MEDIA
Media of Thailand

 หนังสือพิมพ์-ข่าว

Journaux – Nouvelles
Journaux Thaïs

หนังสือพิมพ์-ข่าว[H̄nạngs̄ụ̄phimph-k̄hāow]

LISTE DES JOURNAUX
http://www.9accounting.com/newspaper.html

*

EXPRESSIONS USUELLES
*
Regarder ดู [Douu]
Affaires étrangères ต่างประเทศ [TangPraatèè]
Automobiles ยานยนต์ [YanYoune]

Banque – ธนาคาร [ṭhaNaKan]
Critique รีวิว [RiviO]


Dépenses – การใช้จ่าย [kānTcheïTsaï]
Dettes – หนี้ [h̄nī̂]

Entreprise – Affaires ธุรกิจ [ṭhureki]
Elections การเลือกตั้ง [Kār leụ̄ngtậng] – Vote เลือกตั้ง  [ leụ̄ngtậng]
Economie เศรษฐกิจ [ṣ̄ers̄ʹṭ̄hkic]
Finances การเงิน[KannHuun]
Journal หนังสือพิมพ์ [NanghSumPimm]
Marché du Travail – ตลาดแรงงาน [tlād rængngān]
Mode de Vie ไลฟ์สไตล์ Life Style [Laïfetaïl]
Musique เพลง [Pleng]- Concert คอนเสิร์ต [Koncert]

Nouvelles ข่าว [Khaao]
Plan – Complot – แผน [p̄hæn]
Population ประชากร [PrachaKonne] – Démographie การศึกษาเรื่องประชากร [KanSukSarrRungPrachaKonne]
Plan d’affaires – แผนธุรกิจ [P̄hæn ṭhurekic]
Risques –  ความเสี่ยง[khwām s̄eī̀yng ]
Vidéos วีดีโอ

Propriétés อสังหาริมทรัพย์ [AsangHarRumaSap]
Real Estate – à vendre ขาย [Kaï] – à louer ให้เช่า [HeiChao]
Prix ราคา [Rakaa] Logement ที่อยู่อาศัย [Thinouassaï]

Sport กีฬา [Kīḷā] : Boxe Thaï มวยไทย [MuaiThaï] Jouer เล่น [Len] – Lutte ศึก [Suk] – Victoire ชัย [Tchaï]

 

JOURNAUX THAÏS
Médias Généralistes

เดลินิวส์ – Daily News
http://www.dailynews.co.th/

บางกอก โพสต์   – Bangkok Post
http://www.bangkokpost.com/
Site en anglais

ไทยรัฐ – ThaiRath
http://www.thairath.co.th/

แนวหน้า Naewna
http://www.naewna.com/index.php

Business – Gestion ผู้จัดการ Bangkok Business
http://www.bangkokbiznews.com/

Management – MGR On Line
http://manager.co.th/home/

The Nation
http://www.nationmultimedia.com/
Journal d’information en anglais

ข่าวสด Khaosod
http://www.khaosod.co.th/index.php

โพสต์ทูเดย์ Post Today
http://www.posttoday.com/

ฐานเศรษฐกิจ ThanonLine Thansettakij
http://www.thansettakij.com/

 BanMuang
http://www.banmuang.co.th/home บ้านเมือง (ville)

SPORTS

 SiamSport สยามกีฬา [S̄yām kīḷā]
http://www.siamsport.co.th/

BONNES AFFAIRES
Ventes & Achats

Kaidee
https://www.kaidee.com/categories/
Ordinateur คอมพิวเตอร์ – Instruments เครื่องดนตรี – Sport แม่และเด็ก – Vélo กระเป๋า – Mère & Enfant นาฬิกา – Chaussures รองเท้า – Vêtements เสื้อผ้า เครื่องแต่งกาย – Santé & Beauté สุขภาพและความงาม -Loisirs งาน – Hobby อดิเรก – Affaires ธุรกิจ – Services บริการ [BuriKaan]-Montres นาฬิกา[NaaLiKaa]- Voyages ท่องเที่ยว…

Thai2Market
http://www.thai2market.com/
ดำน้ำ  –  ตกปลา  – วิทยุบังคับ – มือถือ/คอมพิวเตอร์   –  วิทยุสื่อสาร
กล้อง  – ท่องเที่ยวแคมป์ปิ้ง  – พระเครื่อง  – นาฬิกา

นิตยสาร   [Nitys̄ār]
MAGAZINES

บ้านและสวน  Maison & Jardin [BaanLéeuSan]
http://www.baanlaesuan.com/

Magazine Médical Medicthai
http://www.medicthai.com/
โรคต่างๆ Maladies [Krogtangtan]   สุขภาพน่ารู้ Conseils de Santé [SouKapapNaRou] อาหารเพื่อสุขภาพ Alimentation Saine [HaHanPouSoukeuPhaa] – แม่และเด็ก Mère&Enfant [MééLèDik]

Santé & Cuisine Health and Cuisine

http://www.healthandcuisine.com/
Home – Restaurants – Cooking – Style&Ideas – Hearb to heal – Health Review – Easy Work out …
สูตรอาหาร -Recettes |อาหารเพื่อสุขภาพ – Santé | สูตรอาหารเพื่อสุขภาพ Recettes Santé| ทำอาหาร Cuisine | อาหารต้านโรค Maladies de l’Alimentation| เมนูอาหารทำง่าย Recettes Faciles  | สูตรเครื่องดื่ม Recettes de boissons| ร้านอาหารน่านั่ง Restaurants | ร้านอาหารแนะนำ Restaurants| Bakery Boulangerie | Food | Cuisine

Mode Elle-Thaïlande
http://www.elle.co.th/

JOURNAUX REGIONAUX

Chiang Mai
เชียงใหม่

Chiang Mai News
http://www.chiangmainews.co.th/page/

Chiang Rai
เชียงราย

Chiang Rai News
http://chiangrainews.org/

Khon Kaen
ขอนแก่น

Khon Kaen Link
http://www.khonkaenlink.info/home/

Occasions & Affaires โอกาส & ธุรกิจแฟรนไชส์ [HôKas][TurèkisFranchAï]

JOURNAUX FRANçAIS SUR THAÏLANDE

Thailande Info – thailande-fr.com
http://www.thailande-fr.com/

EXPRESSIONS DE BASE
[Français – Thaï]

Samui Info
http://www.samui-info.com/lexique_thai.html