Archives par mot-clé : pétrarque

MA SUBLIME FLAMME – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 289 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXXXIX – L’alma mia fiamma

*

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 289

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 289
CCLXXXIX
Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

289/366

*

Alisa Bogdanova
Georgian National Opera Theater

*******

[Pétrarque souligne combien Laure était sage
et combien il était ignorant de ses vertus.]

*******
L’alma mia fiamma oltra le belle bella,
Ma sublime flamme plus belle que les autres belles,
ch’ebbe qui ’l ciel sí amico e sí cortese,
qui avait pour ami le si courtois ciel,
anzi tempo per me nel suo paese
est dans son pays trop tôt ainsi
è ritornata, et a la par sua stella.
repartie, et son étoile aussi.

*

Or comincio a svegliarmi, e veggio ch’ella
Je commence à me réveiller et je vois qu’elle a
per lo migliore al mio desir contese,
fait au mieux en réfrénant mes désirs,
e quelle voglie giovenili accese
et que de mes envies brûlantes elle a
temprò con una vista dolce e fella.
tempérées par sa vue douce et grave.

*

Lei ne ringrazio, e ’l suo alto consiglio,
Je l’en remercie, ainsi que son avisé conseil,
che col bel viso, e co’ soavi sdegni,
qu’avec son beau visage et son doux dédain,
fecemi, ardendo, pensar mia salute.
elle m’a fait, en me consumant, penser à mon salut.

*

O leggiadre arti, e lor effetti degni,
Ô arts gracieux, et leurs dignes effets,
l’un co la lingua oprar, l’altra col ciglio,
l’un opérant par la langue, l’autre par les cils,
io gloria in lei et ella in me vertute!
m’apportant de la gloire par elle et lui apportant de la vertu par moi !


************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 289
le chansonnier Pétrarque Sonnet 289
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

BEAUTÉ & HONNÊTETÉ : LES DEUX ENNEMIES – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 297 (2ème Partie) CANZONIERE – CCXCVII – Bellezza et Honestà

***********

 

*

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 297

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 297
CCXCVII
Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

297/366

 

*




Due gran nemiche inseme erano agiunte,
Deux grandes ennemies ensemble se sont associées,
Bellezza et Honestà, con pace tanta
Beauté et honnêteté, avec tant de paix
che mai rebellïon l’anima santa
que pas une seule rébellion cette âme sainte*
non sentí poi ch’a star seco fur giunte;
ne ressentit tant qu’elles étaient avec elle ;

[*Laure]

*

et or per Morte son sparse et disgiunte:
et maintenant par la mort, elles sont dispersées et disjointes :
l’una è nel ciel, che se ne gloria et vanta;
L’une est au ciel, qui s’en glorifie et s’en vante ;
l’altra sotterra, che ‘ begli occhi amanta,
L’autre est sous terre, qui pare les beaux yeux,
onde uscîr già tant’amorose punte.
d’où tant de flèches amoureuses naquirent.

*

L’atto soave, e ‘l parlar saggio humile
Les douces actions, l’humble discours sage
che movea d’alto loco, e ‘l dolce sguardo
qui arrivait d’un haut lieu, et le doux regard
che piagava il mio core (anchor l’acenna),
qui tourmentait mon cœur (et même encore),

*

sono spariti; et s’al seguir son tardo,
sont partis ; et si je la suis difficilement,
forse averrà che ‘l bel nome gentile
peut-être que ce joli nom gentil
consecrerò con questa stanca penna.
Sera consacré par cette plume lasse.

*************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 297
le chansonnier Pétrarque Sonnet 297
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 330 (2ème Partie) CANZONIERE – CCCXXX -Quel vago, dolce, caro, honesto sguardo

*

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 330

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 330
CCCXXX
Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

330/366

Quel vago, dolce, caro, honesto sguardo
Ce regard vague, doux, cher et honnête
dir parea: – To’ di me quel che tu pôi,
paraît dire : « De moi prends ce que tu peux,
ché mai piú qui non mi vedrai da poi
car ici-bas tu ne me verras plus jamais 
   ch’avrai quinci il pe’ mosso, a mover tardo. –
dès qu’ailleurs tes pas t’auront porté. »

**

Intellecto veloce piú che pardo,
Intellect plus véloce que le léopard,
pigro in antivedere i dolor’ tuoi,
paresseux à anticiper tes douleurs,
 come non vedestú nelli occhi suoi
comment n’as-tu pas vu dans ses yeux
quel che ved’ora, ond’io mi struggo et ardo?
ce que tu vois désormais, qui me touche et me brûle ?


**

Taciti sfavillando oltra lor modo,
Muets étincelants au-delà de leur route,
dicean: – O lumi amici che gran tempo
disaient : « Ô lumières amicales pendant longtemps
con tal dolcezza feste di noi specchi,
avec douceur firent de nous des miroirs,  

**

il ciel n’aspetta: a voi parrà per tempo;
Maintenant ciel nous attend : cela vous semblera prématuré ;
ma chi ne strinse qui, dissolve il nodo,
mais celui qui nous lia, ici dissout le nœud,
  e ‘l vostro per farv’ira, vuol che ‘nvecchi. –
et, pour votre peine, veut que le vôtre vieillisse. »

*****************

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 330
le chansonnier Pétrarque Sonnet 330
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 365 (2ème Partie) CANZONIERE – CCCLXV – I’ vo piangendo i miei passati tempi

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 365

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 365
CCCLXV
Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

365/366

I’ vo piangendo i miei passati tempi
Je pleure sur mes jours jadis
i quai posi in amar cosa mortale,
que je passai à aimer chose mortelle,
 senza levarmi a volo, abbiend’io l’ale,
sans m’envoler mais en battant les ailes,
per dar forse di me non bassi exempi.
afin de ne pas donner de moi un exemple pitoyable.

**

Tu che vedi i miei mali indegni et empi,
Toi qui vois mes maux indignes et impies,
Re del cielo invisibile immortale,
immortel et invisible Roi du ciel,
 soccorri a l’alma disvïata et frale,
secours mon âme déviante et frêle,
 e ’l suo defecto di tua gratia adempi:
et remplis son vide de ta grâce :


**

sí che, s’io vissi in guerra et in tempesta,
si j’ai vécu dans la guerre et la tempête,
mora in pace et in porto; et se la stanza
que je meurs en paix et dans le port ; et si le chemin
fu vana, almen sia la partita honesta.
fut vain, qu’au moins le départ fut honorable.

**

A quel poco di viver che m’avanza
Pour ce petit peu de vie qui reste
et al morir, degni esser Tua man presta:
et pour ma mort, daigne me tendre Ta main preste :
Tu sai ben che ’n altrui non ò speranza.
Tu sais bien que d’autrui je n’ai nul espoir.

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 365
le chansonnier Pétrarque Sonnet 365
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

*

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 180 (Première Partie) CANZONIERE – CLXXX – Po, ben puo’ tu portartene la scorza

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 180

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 180
CLXXX

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

180/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Po, ben puo’ tu portartene la scorza
Ô Pô, tu peux bien si tu veux m’emporter la peau
di me con tue possenti et rapide onde,
Par tes puissantes et rapides vagues,
 ma lo spirto ch’iv’entro si nasconde
mais mon esprit caché dans mon corps
non cura né di tua né d’altrui forza;
ne se soucie ni de ta force ni de nulle autre ;

**

Io qual senz’alternar poggia con orza
qui sans fioriture se dirige
dritto perl’aure al suo desir seconde,
tout droit  soutenu par son désir de Laure,
battendo l’ali verso l’aurea fronde,
battant ses ailes vers les frondaisons d’or,
 l’acqua e ’l vento e la vela e i remi sforza.
maîtrisant l’eau, le vent, les voiles et les rames.


**

Re degli altri, superbo altero fiume,
Roi de tous les autres, ô superbe fleuve altier,
che ’ncontri ’l sol quando e’ne mena ’l giorno,
qui part vers le soleil nous portant le jour,
e ’n ponente abandoni un piú bel lume,
et l’abandonne au couchant pour une belle lumière,

**

tu te ne vai col mio mortal sul corno;
tu portes mon corps sur tes ondes ;
l’altro coverto d’amorose piume
mais l’esprit recouvert de si tendres plumes
 torna volando al suo dolce soggiorno.
repart en volant à son si doux séjour.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 180
le chansonnier Pétrarque Sonnet 180
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

*

LES BLESSURES DE L’AMOUR – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 216 (Première Partie) CANZONIERE – CCXVI -Tutto ’l dí piango

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 216

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 216
CCXVI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

216/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Tutto ’l dí piango; et poi la notte, quando
Tout le jour je pleure ; et puis la nuit, quand
prendon riposo i miseri mortali,
les pauvres mortels se reposent,
trovomi in pianto, et raddoppiansi i mali:
je me retrouve toujours à pleurer et mes maux sont d’autant amplifiés :
cosí spendo ’l mio tempo lagrimando.
ainsi je passe mon temps à pleurer.

**

In tristo humor vo li occhi comsumando,
Dans une triste humeur, se consument mes yeux,
 e ’l cor in doglia; et son fra li animali
et mon cœur s’endolorit ; et je suis parmi tous les animaux
 l’ultimo, sí che li amorosi strali
le dernier, car les blessures de l’amour
mi tengon ad ogni or di pace in bando.
me tiennent loin de toute paix.

**


**

Lasso, che pur da l’un a l’altro sole,
Hélas, car d’un soleil à l’autre,
 et da l’una ombra a l’altra, ò già ’l piú corso
et d’une ombre à l’autre, j’ai traversé déjà le plus clair
di questa morte, che si chiama vita.
de cette mort, qui s’appelle la vie.

**

P iú l’altrui fallo che ’l mi’ mal mi dole:
Je souffre plus d’autrui que de mon propre mal :
 ché Pietà viva, e ’l mio fido soccorso,
car la vivante Piété, mon fidèle secours,
vèdem’ arder nel foco, et non m’aita.
me voit plonger au feu mais jamais ne me vient en aide.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 216
le chansonnier Pétrarque Sonnet 216
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

*

LES SENS & LA RAISON – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 211 (Première Partie) CANZONIERE – CCXI

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 211

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 211
CCXI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

211/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Voglia mi sprona, Amor mi guida et scorge,
Envie m’éperonne, Amour me guide et me dirige,
 Piacer mi tira, Usanza mi trasporta,
Plaisir me tire, Coutume me transporte,
Speranza mi lusinga et riconforta
Espérance me flatte et me réconforte
et la man destra al cor già stanco porge;
et donne sa main droite à mon cœur déjà fatigué ;

**

e’l misero la prende, et non s’accorge
et le malheureux la prend, et sans remarquer
di nostra cieca et disleale scorta:
notre escorte aveugle et déloyale :
regnano i sensi, et la ragion è morta;
les sens règnent et la raison est morte ;
de l’un vago desio l’altro risorge.
d’un vague désir un autre se lève.

**


**

Vertute, Honor, Bellezza, atto gentile,
Vertu, Honneur, Beauté, actes bienveillants,
dolci parole ai be’ rami m’àn giunto
les douces paroles m’ont atteint
 ove soavemente il cor s’invesca.
là où mon cœur s’agite doucement.

**

Mille trecento ventisette, a punto
En mille trois cent vingt-sept, à
su l’ora prima, il dí sesto d’aprile,
la première heure, le six avril,
 nel laberinto intrai, né veggio ond’esca.
je pénétrai dans le labyrinthe sans voir aucune issue.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 211
le chansonnier Pétrarque Sonnet 211
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

NOTRE GLOIRE – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 192 (Première Partie) CANZONIERE – CXCII

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 192

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 192
CXCII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

192/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Stiamo, Amor, a veder la gloria nostra,
Nous sommes, Amour, à contempler notre gloire,
cose sopra natura altere et nove:
choses surnaturelles, grandioses et nouvelles :
vedi ben quanta in lei dolcezza piove,
vois combien il pleut de douceur en elle,
vedi lume che ‘l cielo in terra mostra,
vois la lumière que le ciel sur terre nous montre,   

 
**

vedi quant’arte dora e ‘mperla e ‘nostra
vois quel art habille de perles et de pourpre
l’abito electo, et mai non visto altrove,
la robe de l’élu, jamais vu par ailleurs,
che dolcemente i piedi et gli occhi move
qui imperceptiblement anime les pieds et les yeux 
per questa di bei colli ombrosa chiostra.
par les cloîtres ombragés de ces belles collines.   

**

 


**

L’erbetta verde e i fior’ di color’ mille
L’herbe verte et les mille fleurs colorées
sparsi sotto quel’ elce antiqua et negra
dispersés sous ce sombre et antique chêne
pregan pur che ‘l bel pe’ li prema o tocc
prient pour que ce beau pied les presse ou les touche ;  

 

**

e ‘l ciel di vaghe et lucide faville
et le ciel d’étincelles magnifiques et vivaces
 s’accende intorno, e ‘n vista si rallegra
éclaire tout autour, et se réjouit
d’esser fatto seren da si belli occhi.
d’être là si serein par de si beaux yeux. 

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 192
le chansonnier Pétrarque Sonnet 192
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 182 CLXXXII (Première Partie) – Amor, che ’ncende il cor d’ardente zelo

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca  Sonetto 182

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 182
CLXXXII

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire
Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

182/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 

Amor, che ’ncende il cor d’ardente zelo,
Amour, qui consume d’un zèle ardent le cœur,
di gelata paura il tèn constretto,
d’une glaciale peur le tient comprimé,
et qual sia piú, fa dubbio a l’intellecto,
et, qui plus est, dans mon esprit, le doute s’est propagé :
la speranza o ’l temor, la fiamma o ’l gielo.
la flamme ou la glace, l’espoir ou la peur.

**

Trem’al piú caldo, ard’al piú freddo cielo,
J’ai froid en pleine chaleur, et je brûle couvert de frimas,
sempre pien di desire et di sospetto,
toujours plein de méfiance et d’envie,
pur come donna in un vestire schietto
comme une femme vêtue d’une robe élargie
celi un huom vivo, o sotto un picciol velo.
dissimulant un homme vivant, ou sous un voile délicat.

**

Di queste pene è mia propia la prima,
De ces peines, est mienne la première :
arder dí et notte; et quanto è ’l dolce male
me consumer de jour comme de nuit ; et comme si doux est le mal
né ’n penser cape, nonche ’n versi o ’n rima;
qu’il ne peut demeurer en pensée, ni en rimes ni en versets ;

**

l’altra non già: ché ’l mio bel foco è tale
l’autre non : mon beau feu est tel
ch’ogni uom pareggia; et del suo lume in cima
que chaque homme se vaut ; et de sa lampe au sommet
chi volar pensa, indarno spiega l’ale.
quiconque pense pouvoir voler, en vain déploie ses ailes.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 182
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 182
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

LE CHANSONNIER SONNET 170 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 170- SONNET CLXX

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 170

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 170
CLXX

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

170/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Piú volte già dal bel sembiante humano

Plusieurs fois déjà de la belle apparence humaine
 ò preso ardir co le mie fide scorte
J’ai pris courage avec ma fidèle escorte
d’assalir con parole honeste accorte
d’attaquer avec des mots honnêtes et justes
la mia nemica in atto humile et piano.
mon ennemie, sous des abords humbles et mesurés.

**

Fanno poi gli occhi suoi mio penser vano

Mais ils sont vains face à son regard fort
perch’ogni mia fortuna, ogni mia sorte,
et toute ma fortune, tout mon destin,
mio ben, mio male, et mia vita, et mia morte,
mon bien et mon mal, ma vie et ma mort,
quei che solo il pò far, l’à posto in mano.
se retrouvent à sa merci dans sa main.

**


**

Ond’io non poté’ mai formar parola

Ne pouvant plus jamais sortir un mot
ch’altro che da me stesso fosse intesa:
que moi seul pouvait entendre :
cosí m’ha fatto Amor tremante et fioco.
ainsi Amour m’a fait : tremblant et faible.

**

E veggi’ or ben che caritate accesa

Et je vois en effet ces effets de la passion violente
lega la lingua altrui, gli spirti invola:
qui lient la langue d’autrui et fait perdre la raison :
chi pò dir com’egli arde, è ’n picciol foco.
qui peut dire qu’il brûle, brûle en fait bien peu.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 170
le chansonnier Pétrarque Sonnet 170
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE