Archives par mot-clé : pétrarque

LE CHANSONNIER SONNET 170 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 170- SONNET CLXX

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 170

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 170
CLXX

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

170/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Piú volte già dal bel sembiante humano

Plusieurs fois déjà de la belle apparence humaine
 ò preso ardir co le mie fide scorte
J’ai pris courage avec ma fidèle escorte
d’assalir con parole honeste accorte
d’attaquer avec des mots honnêtes et justes
la mia nemica in atto humile et piano.
mon ennemie, sous des abords humbles et mesurés.

**

Fanno poi gli occhi suoi mio penser vano

Mais ils sont vains face à son regard fort
perch’ogni mia fortuna, ogni mia sorte,
et toute ma fortune, tout mon destin,
mio ben, mio male, et mia vita, et mia morte,
mon bien et mon mal, ma vie et ma mort,
quei che solo il pò far, l’à posto in mano.
se retrouvent à sa merci dans sa main.

**


**

Ond’io non poté’ mai formar parola

Ne pouvant plus jamais sortir un mot
ch’altro che da me stesso fosse intesa:
que moi seul pouvait entendre :
cosí m’ha fatto Amor tremante et fioco.
ainsi Amour m’a fait : tremblant et faible.

**

E veggi’ or ben che caritate accesa

Et je vois en effet ces effets de la passion violente
lega la lingua altrui, gli spirti invola:
qui lient la langue d’autrui et fait perdre la raison :
chi pò dir com’egli arde, è ’n picciol foco.
qui peut dire qu’il brûle, brûle en fait bien peu.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 170
le chansonnier Pétrarque Sonnet 170
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


LE CHANSONNIER SONNET 169 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 169 – SONNET CLIX

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 169

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 169
SONNET CLIX

 

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

169/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Pien d’un vago penser che me desvia

Accaparé d’une suave pensée qui me fait oublier
da tutti gli altri, et fammi al mondo ir solo,
toutes les autres, et me conduit seul par le monde,
ad or ad ora a me stesso m’involo
parfois j’arrive à ne plus penser
pur lei cercando che fuggir devria;
qu’à celle que je devrais fuir ;

**

et veggiola passar sí dolce et ria

et je la vois vaquant douce et cruelle
che l’alma trema per levarsi a volo,
que mon âme tremblante semble parée d’ailes,
 tal d’armati sospir’ conduce stuolo
accompagnée de tant d’armés émois,
questa bella d’Amor nemica, et mia.
ce bel ennemi d’Amour et de moi.

**


**

Ben s’i’ non erro di pietate un raggio

Pourtant, voici un rayon de miséricorde
scorgo fra ’l nubiloso, altero ciglio,
que j’aperçois entre ces sombres cils hautains,
che ’n parte rasserena il cor doglioso:
et qui rassure mon cœur endolori :

**

allor raccolgo l’alma, et poi ch’i’ agio

alors je ressaisis mon âme, décidé
di scovrirle il mio mal preso consiglio,
de m’écarter des mauvais conseils,
tanto gli ò a dir, che ’ncominciar non oso.
j’ai tant à dire qu’à commencer je n’ose.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 169
le chansonnier Pétrarque Sonnet 169
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


LA SIRENE DU CIEL – LE CHANSONNIER SONNET 167 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 167 – SONNET CLXVII

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 167

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 167
CLXVII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

167/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

LA SIRENE DU CIEL

Quando Amor i belli occhi a terra inchina

Quand Amour au sol baisse ses beaux yeux,
e i vaghi spirti in un sospiro accoglie
accueille tous les esprits flottants dans un soupir
co le sue mani, et poi in voce gli scioglie,
dans ses mains, puis les démêle dans sa voix,
 chiara, soave, angelica, divina,
claire, douce, angélique, divine,

**

sento far del mio cor dolce rapina,

Je sens tant un doux brigandage de mon cœur,
et sí dentro cangiar penseri et voglie,
et une intrusion dans mes pensées et mes désirs,
 ch’i’ dico: Or fien di me l’ultime spoglie,
que je dis:  que je reçoive mon dernier butin,
se ’l ciel sí honesta morte mi destina.
si le ciel me destine à une mort honnête.

**


**

Ma ’l suon che di dolcezza i sensi lega

Mais le son qui lie mes sens par tant de douceur
col gran desir d’udendo esser beata
avec ce grand désir de l’entendre
l’anima al dipartir presta raffrena.
réfrène mon âme dans son départ .

**

Cosí mi vivo, et cosí avolge et spiega

Ainsi je vis, et ainsi se noue et se dénoue
lo stame de la vita che m’è data,
le fil de cette vie qui m’a été donné,
questa sola fra noi del ciel sirena.
au son de cette singulière sirène du ciel.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 167
le chansonnier Pétrarque Sonnet 167
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


LE CHANSONNIER SONNET 166 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 166 – SONNET CLXVI

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 166

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 166
CLXVI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

166/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

S’i’ fussi stato fermo a la spelunca

Si j’étais demeuré immobile dans la caverne
là dove Apollo diventò profeta,
où Apollon est devenu prophète,
Fiorenza avria forse oggi il suo poeta,
Florence aurait aujourd’hui son poète,
non pur Verona et Mantoa et Arunca;
Comme Vérone, Mantoue et Sessa Aurunca ;

**

ma perché ’l mio terren piú non s’ingiunca

mais ma terre ne reçoit plus
de l’humor di quel sasso, altro pianeta
les bienfaits du Parnasse, une autre destin
conven ch’i’ segua, et del mio campo mieta
je vais suivre et que l’on récolte de mon champ
lappole et stecchi co la falce adunca.
buissons et maquis avec une faux crochue.

**


**

L’oliva è secca, et è rivolta altrove

L’olive est sèche et ailleurs dérivée
l’acqua che di Parnaso si deriva,
l’eau qui vient du Parnasse,
per cui in alcun tempo ella fioriva.
qui jadis l’avait fait prospérer.

**

Cosí sventura over colpa mi priva

Ainsi le malheur et la culpabilité me prive
d’ogni buon fructo, se l’etterno Giove
de tout bon fruit, si l’éternel Jupiter,
de la sua gratia sopra me non piove.
au-dessus de moi, ne m’arrose de sa bienveillance.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 166
le chansonnier Pétrarque Sonnet 166
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


PETRARQUE LE CHANSONNIER SONNET 168 (1ère Partie) CANZONIERE PETRARCA 168 – SONNET CLXVIII

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 168

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 168
CLXVIII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

168/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Amor mi manda quel dolce pensero

Amour m’envoie cette douce pensée
che secretario anticho è fra noi due,
De cet antique secrétaire, notre confident,
et mi conforta, et dice che non fue
et cette pensée me réconforte et me dit que jamais
mai come or presto a quel ch’io bramo et spero.
Je ne fus plus près de ce que je désire et attends.

 

**

Io, che talor menzogna et talor vero

Moi qui sais que, parfois mensonge et parfois vérité,
ò ritrovato le parole sue,
sa parole souvent utilisait,
non so s’i’ ’l creda, et vivomi intra due,
Je ne sais pas si je dois le croire, et je vis entre les deux,
né sí né no nel cor mi sona intero.
ni le oui ni le non ne sont dans mon cœur pleinement.

**


**

In questa passa ’l tempo, et ne lo specchio

Et le temps passe, et dans le miroir
mi veggio andar ver’ la stagion contraria
Je vois la saison contraire
a sua impromessa, et a la mia speranza.
à sa promesse et à mon espoir.

 

**

Or sia che pò: già sol io non invecchio;

Advienne que pourra : je ne vieillis pas seul ;
già per etate il mio desir non varia;
déjà l’âge n’a pas changé mon désir ;
ben temo il viver breve che n’avanza.
et je crains plutôt la courte vie qui reste.

***

À la louange de Laure et de Pétrarque

par Paul Verlaine
À la louange de Laure et de Pétrarque
Jadis et Naguère, Léon Vanier, 1884

Chose italienne où Shakspeare a passé
Mais que Ronsard fit superbement française,
Fine basilique au large diocèse,
Saint-Pierre-des-Vers, immense et condensé,

Elle, ta marraine, et Lui qui t’a pensé,
Dogme entier toujours debout sous l’exégèse
Même edmondschéresque ou francisquesarceyse,
Sonnet, force acquise et trésor amassé,

Ceux-là sont très bons et toujours vénérables,
Ayant procuré leur luxe aux misérables
Et l’or fou qui sied aux pauvres glorieux,

Aux poètes fiers comme les gueux d’Espagne,
Aux vierges qu’exalte un rythme exact, aux yeux
Épris d’ordre, aux cœurs qu’un vœu chaste accompagne.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 168
le chansonnier Pétrarque Sonnet 168
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


Scorn not the Sonnet – Poème de William Wordsworth – Ne méprise pas le Sonnet

 ** 
Poésie anglaise
William Wordsworth
7 April 1770 – 23 April 1850
7 avril 1770 – 22 avril 1850
*

traduction Jacky Lavauzelle

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English Text
texte bilingue français-anglais

traduction Jacky Lavauzelle

 


LES POÈMES
DE WILLIAM WORDSWORTH

traduction Jacky Lavauzelle

*******

William Wordsworth’s poems
POEMS
POÈMES
Scorn not the Sonnet
NE MEPRISE PAS LE SONNET

*******
*

Ne méprise pas le sonnet William Wordsworth Traduction Jacky Lavauzelle
Luis de Camoes par François Gérard, Plutarque par Andrea del Castagno (Galerie des Offices, Florence), Shakespeare (Portrait dit Portrait Cobbe), Le Tasse – Tarquo Tasso (1577 – Fürstlich Thurn- und Taxissches Schlossmuseum, Ratisbonne, Allemagne)

**

Scorn not the Sonnet; Critic, you have frowned,
Ne méprise pas le Sonnet ; Critique, tu t’es détourné
Mindless of its just honours; with this key
A tort de ses justes honneurs ; avec cette clé,
Shakespeare unlocked his heart; the melody
Shakespeare a libéré son cœur ; par la mélodie
Of this small lute gave ease to Petrarch’s wound;
De ce petit luth, la blessure de Pétrarque guéri  ;

A thousand times this pipe did Tasso sound;
Mille fois à travers son conduit le Tasse a soufflé ;
With it Camöens soothed an exile’s grief;
Avec lui Camoes le chagrin de l’exil s’est apaisé ;
The Sonnet glittered a gay myrtle leaf
Par une feuille de myrte joyeuse le Sonnet scintilla
Amid the cypress with which Dante crowned
Au milieu des cyprès Dante et par eux le couronna

His visionary brow: a glow-worm lamp,
Son front visionnaire : la lumière de ce ver luisant,
It cheered mild Spenser, called from Faery-land
Encouragea le doux Spenser, au Pays des fées, pélerin
To struggle through dark ways; and, when a damp
Luttant à travers les voies sombres ; et, quand

Fell round the path of Milton, in his hand
Le brouillard tomba sur le chemin de Milton, dans sa main
The Thing became a trumpet; whence he blew
La Chose se mua en trompette ; d’où il a soufflé
Soul-animating strains—alas, too few!
Tant strophes touchant les âmes – hélas, pas assez !


 

**************************

POÉSIE DE WILLIAM WORDSWORTH
WORDSWORTH POEMS

************************************

UN STYLE SANS ARTIFICE

Une poésie sans cesse recommencée

Son style populaire et sans artifice s’est débarrassé d’une fois de toutes les friperies usées de la vieille versification. Les tours couronnées de nuages, les temples solennels, les palais majestueux, tout cela a été balayé du sol. C’a été comme l’édifice sans fondements d’une vision ; il n’est pas même resté un débris de ruines. Toutes les traditions du savoir, toutes les superstitions du passé, ont disparu sous un trait de plume. Nous avons fait table rase ; nous recommençons toute poésie. Le manteau de pourpre, le panache ondoyant de la tragédie, sont rejetés ainsi que de vains oripeaux de pantomime. Voici que nous en sommes revenus à la simple vérité de la nature. Rois, reines, nobles, prêtres, trône, autel, distinction des rangs, naissance, richesse, pouvoir, ne cherchez plus rien de tout cela, ni la robe du juge, ni le bâton du maréchal, ni le faste des grands. L’auteur foule aux pieds plus fièrement encore l’antique forme dont s’enorgueillissait l’art ; il se rit de l’ode, de l’épode, de la strophe et de l’antistrophe. Vous n’entendrez plus résonner la harpe d’Homère, ni retentir la trompette de Pindare et d’Alcée. Point de merci pour le costume éclatant, pour la décoration splendide. Tout cela n’est que spectacle vide, barbare, gothique. Les diamants parmi les cheveux tressés, le diadème sur le front brillant de la beauté, ne sont que parure vulgaire, joyaux de théâtre et de prostituée. Le poète dédaigneux ne peut plus des couronnes de fleurs ; il ne se prévaudra pas non plus des avantages que le hasard lui aura offerts ; il lui plait que son sujet soit tout entier de son invention, afin de ne devoir rien qu’à lui-même ; il recueille la manne dans le désert ; il frappe le rocher de sa baguette et en fait jaillir la source. A son souffle, le brin de paille qui gisait dans la poussière monte au soleil dans un rayon lumineux ; il puisera dans ses souvenirs assez de grandeur et de beauté pour en revêtir le tronc nu du vieux saule. Son vers ne s’embaume point du parfum des bosquets, mais son imagination prête une joie intime aux arbres dépouillés sur la montagne dépouillée, à l’herbe verte du pré vert :

To the bare trees and mountains bare.
And grass in the green field.

Plus de tempête, ni de naufrage, dont l’horreur nous épouvante. C’est l’arc-en-ciel qui attache aux nuages son ruban diapré. C’est la brise qui soupire dans la fougère fanée. Point de triste vicissitude du sort, point de menaçante catastrophe de la nature qui assombrisse ses pages. C’est la goutte de rosée qui se suspend aux cils de la fleur penchée ; ce sont les pleurs qui s’amassent dans l’œil brillant.

Antoine Fontaney
(poète romantique français ())
Cinquième Partie
WILLIAM WORDSWORTH
Poètes et Romanciers de la Grande-Bretagne
Revue des Deux Mondes
Tome 3 – 1835

*************************************
WORDSWORTH POEMS

traduction Jacky Lavauzelle

AMOUR CHASSEUR – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 181 CLXXXI (Première Partie) Amor fra le erbe una leggiadra rete

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 181

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE Sonnet 181
CLXXXI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

181/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 Amour chasseur

Amor fra le erbe una leggiadra rete
Amour, parmi les herbes, installa un gracieux filet
d’oro e di perla tese sott’un ramo
d’or et de perles tendu sous une branche
arbor sempre verde ch’i ‘tant’amo,
toujours verte que j’aime tant,
 Benché non sopportava ombra più triste che liete.
Même si je ne supporte pas son ombre plus triste que joyeuse.

 

**

L’esca fu ‘il seme ch’egli sparge e miete,
L’appât était la graine qu’il disperse et récolte,
 dolce e acerbo, ch’i ‘pavento e bramo;
douce et amère, que tant je crains et tant je désire ;
la nota che nessuna pelliccia può, dal dí ch’Adamo
Nulle note ne pouvait, depuis le jour où Adam
   aperse gli occhi, sí soavi e quete.
ouvrit les yeux, être aussi douce et sereine.

**


**

E’chiaro lume che sparir fa’ l sole
Et la brillante lumière qui fait disparaitre le soleil
folgorava of intorno: e ‘lune avolto
tout autour de moi flamboyait : et le lien était tenu
 sarà l’uomo ch’avorio e neve avanza.
par une main plus blanche que l’ivoire et la neige.

 

**

Cosí caddi ha la rete, e chi è colto
Ainsi je suis tombé dans le filet, et l’on me déposséda
 gli atti vaghi e la parola angeliche,
des actes nonchalants et des paroles angéliques,
  e ‘piacer e’ desiderio e speranza.
ainsi que du plaisir, du désir et de l’espérance.

 

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 181
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 181
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

DIALOGUE AVEC SON ÂME – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 150 (Première Partie) – CL – Che fai alma?

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 150

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE Sonnet 150
CL

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

150/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 Dialogue avec son âme

-« Che fai alma? che pensi? avrem mai pace?
« Âme, que fais-tu ? Que penses-tu? Jamais aurons-nous la paix ?
avrem mai tregua? od avrem guerra eterna? « 
Ni de trêve ? Aurons-nous toujours cette éternelle guerre ?  »
 » Che fia di noi, non so; ma, in quel ch’io scerna,
Je ne sais ce qui adviendra de nous, mais je sais,
a’ suoi begli occhi il mal nostro non piace. « 
Qu’à ses beaux yeux ne plaît pas notre mal. « 

**

-« Che pro, se con quelli occhi ella ne face
« A quoi bon, si toutefois avec les yeux, elle fait
 di state un ghiaccio, un foco quando inverna? « 
En été de la glace et du feu en hiver ? « 
 » Ella non, ma colui che gli governa. « 
« Pas elle, mais celui qui les gouverne. »
 » Questo ch’e a noi, s’ella s’el vede, et tace? « 
« Est-ce si important, si elle voit et se tait ? » « 

**


**

-« Talor tace la lingua, e ‘l cor si lagna
« Parfois, la langue se tait, alors se lamente le cœur
ad alta voce, e ‘n vista asciutta et lieta,
A haute voix, et les yeux secs et en liesse,
piange dove mirando altri non ‘l vede. « 
Mais pleurant là où personne ne peut la voir « 

**

-« Per tutto cio la mente non s’acqueta,
« Mon esprit pourtant jamais ne s’apaise,
rompendo il duol che ‘n lei s’accoglie et stagna,
Rompant la douleur qui en lui se rassemble et stagne,
ch’a gran speranza huom misero non crede.
Car l’homme miséreux ne croit pas à de grandes espérances. 

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 150
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 150
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 148 (Première Partie) – CXLVIII

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 148

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE Sonnet 148
CXLVIII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

148/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 

Non Tesin, Po, Varo, Adige et Tebro,
Ni Tessin, Po, Var, Adige et Tibre,
Eufrate, Tigre, Nilo, Hermo, Indo et Gange,
Euphrate, Tigre, Nil, Hermos*, Indus et Gange,
Tana, Histro, Alpheo, Garona, e ‘l mar che frange,
Don, Danube*, Alphée, Garonne, et Timave****,
 Rodano, Hibero, Ren, Sena, Albia, Era, Hebro;
Rhône, Ebre, Rhin, Seine, Aube,  Aar, Hébron ;

[* Gediz Nehri fleuve de Turquie – **du grec Ἴστρος – Istros – ***Ρουφιάς / Roufiás (fleuve du Péloponnèse) – ****Reka ou Timave (Slovénie et Italie jusqu’à la mer Adriatique)

**

non edra, abete, pin, faggio, o genebro,
Ni lierre, sapin, pin, hêtre ou genévrier,
poria ‘l foco allentar che ‘l cor tristo ange,
Ne pourraient apaiser le feu qui consume mon triste cœur,
quant’un bel rio ch’ad ognor meco piange,
Comme un beau ruisseau* qui toutes les heures avec moi pleure,
co l’arboscel che ‘n rime orno et celebro.
Comme l’arbuste** qu’avec mes rimes j’orne et je célèbre.

[*La Sorgue – ** le Laurier / Laure]

**


**

Questo un soccorso trovo tra gli assalti
Je ne trouve pas d’autres secours aux assauts
d’Amore, ove conven ch’armato viva
D’Amour, et je dois vivre constamment armé
la vita che trapassa a si gran salti.
Cette vie qui trépasse à grands bonds.

**

Cosi cresca il bel lauro in fresca riva,
Que pousse le beau laurier sur la fraîche rive,
et chi ‘l pianto pensier’ leggiadri et alti
et pour celui qui le planta, de hautes et gracieuse pensées
ne la dolce ombra al suon de l’acque scriva.
Dans la douce ombre écrite au doux bruit de l’eau.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 148
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 148
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE CANZONIERE SONNET 255 (Première Partie) – CCLV

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNET

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 255

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 255
CCLV

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

255/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 

La sera desiare, odiar l’aurora
La nuit la désirer et l’aurore la haïr,
soglion questi tranquilli et lieti amanti;
Voilà ce que vivent les tranquilles et heureux amants ;
a me doppia la sera et doglia et pianti,
Le soir, moi, s’amplifient ma tristesse et mes larmes,
la matina e per me piu felice hora:
Le matin, moi, je découvre la plus joyeuse des heures :

**

che spesso in un momento apron allora
Souvent, au même instant, s’ouvrent
  l’un sole et l’altro quasi duo levanti,
Deux soleils* comme un double levant,
di beltade et di lume si sembianti,
Si beaux, si lumineux, si semblables
ch’anco il ciel de la terra s’innamora;
Que le ciel de la terre s’éprend ;

[*Laure et Apollon]

**


**

come gia fece, allor che’ primi rami
Comme jadis, quand les premières branches
verdeggiar, che nel cor radice m’anno,
Verdirent, aux racines plantées dans le cœur,
 per cui sempre altrui piu che me stesso ami.
Pour lesquelles je préfère autrui à moi-même.

**

Cosi di me due contrarie hore fanno;
Voici ce que deux heures contraires en moi provoquent :
  et chi m’acqueta e ben ragion ch’i’ brami,
Celle qui me soulage est celle que j’attends,
et tema et odi chi m’adduce affanno.
Celle qui me blesse est celle que je redoute .

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 255
PETRARQUE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 255
canzoniere poet

*******

PETRARQUE CANZONIERE