Archives par mot-clé : neptune

L’APPEL DE TRITON – OS LUSIADAS VI-19 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Na mão a grande concha retorcida

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-19 LES LUSIADES VI-19

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*************


Na mão a grande concha retorcida
Dans sa main,une grande conque torsadée
Que trazia, com força, já tocava;
Il portait, et, avec force, il souffla ;
A voz grande canora foi ouvida
Une forte voix fut entendue
Por todo o mar, que longe retumbava.
Aux confins de la mer et retentit au loin.
Já toda a companhia apercebida
Déjà toute la compagnie
Dos Deuses para os paços caminhava
Des Dieux se dirigeaient aux palais
Do Deus, que fez os muros de Dardânia,
Du Dieu Neptune, qui a fait les murs de Troie, la Dardanienne,
Destruídos depois da Grega insânia.
Détruit par la rage des Grecs.



*********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

TRITON RASSEMBLE LES DIEUX DE LA MER – OS LUSIADAS VI-16 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Julgando já Netuno que seria

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-16 LES LUSIADES VI-16

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

***************



Julgando já Netuno que seria
Neptune, jugeant déjà qu’il devait s’agir
Estranho caso aquele, logo manda
D’une bien étrange affaire, envoya
Tritão, que chame os Deuses da água fria,
Triton, pour convoquer les Dieux de l’eau froide,
Que o mar habitam duma e doutra banda.
Que la mer abrite en tous lieux.
Tritão, que de ser filho se gloria
Triton, qui se vantait d’être le fils
Do Rei e de Salácia veneranda,
Du vénérable Roi et de son épouse Salacie,
Era mancebo grande, negro e feio,
Était grand, noir et laid,
Trombeta de seu pai, e seu correio.
Messager et trompette de son père.



*************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES DIEUX DE LA MER SONT CONVOQUÉS AU PALAIS DE NEPTUNE – OS LUSIADAS VI-15 – LES LUSIADES – Luís de Camões – Ó Netuno

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-15 LES LUSIADES VI-15

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

***************


« Ó Netuno, lhe disse, não te espantes
« Ô Neptune, lui dit-il, ne sois pas surpris
De Baco nos teus reinos receberes,
De recevoir Bacchus dans ton royaume,
Porque também com os grandes e possantes
Car autant sur les grands et sur les puissants
Mostra a Fortuna injusta seus poderes.
L’injuste Fortune montre ses pouvoirs.
Manda chamar os Deuses do mar, antes
Appelle dès à présent les Dieux de la mer, avant
Que fale mais, se ouvir-me o mais quiseres;
Que je ne parle plus, si tu veux en savoir plus ;
Verão da desventura grandes modos:
Ils verront de bien grandes misères de toutes sortes :
Ouçam todos o mal, que toca a todos. »
A l’écoute de tout le mal qui nous touche tous. »


**************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

BACCHUS, LE ROI DU VIN, AU ROYAUME DES EAUX DE NEPTUNE – OS LUSIADAS VI-14 – LES LUSIADES – Luís de Camões –

Le Caravage, Bacchus jeune, détail

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-14 LES LUSIADES VI-14

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

************


Pouca tardança faz Lieu irado
Bacchus, tout à coup, irrité, détourna
Na vista destas coisas, mas entrando
Sa vue de ces choses, et entra
Nos paços de Netuno, que avisado
Dans le palais de Neptune ; mis en garde
Da vinda sua, o estava já aguardando,
De sa venue, Neptune l’attendait déjà,
As portas o recebe, acompanhado
Aux portes pour le recevoir, accompagné
Das Ninfas, que se estão maravilhando
Des Nymphes qui s’émerveillaient
De ver que, cometendo tal caminho,
De voir que, s’engageant sur le chemin,
Entre no reino d’água o Rei do vinho.
Entrait alors dans le royaume de l’eau, le Roi du vin.

**********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

TYPHON, Titan des vents forts et des tempêtes, NEPTUNE & MINERVE – OS LUSIADAS VI-13 – LES LUSIADES – Luís de Camões

Typhon, Gustav Klimt, frise Beethoven, (détail)

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-13 LES LUSIADES VI-13

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

**************


Noutra parte esculpida estava a guerra,
Plus loin, une sculpture représentait la guerre,
Que tiveram os Deuses com os Gigantes;
Que les Dieux livrèrent avec les Géants ;
Está Tifeu debaixo da alta serra
C’est Typhon emprisonné sous la haute montagne
De Etna, que as flamas lança crepitantes;
De l’Etna, par ses yeux les flammes crépitent ;
Esculpido se vê ferindo a terra
Se trouve aussi sculpté, frappant la terre,
Netuno, quando as gentes ignorantes
Neptune, quand les ignorants
Dele o cavalo houveram, e a primeira
Reçurent de lui son cheval, et le premier
De Minerva pacífica oliveira.
Olivier de paix de Minerve.


*****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

QUAND LA MER RÉPOND A LA COLÈRE DU VENT- OS LUSIADAS VI-8 – LES LUSIADES – Luís de Camões – No mais interno fundo das profundas Cavernas

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-8 LES LUSIADES VI-8

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******************

No mais interno fundo das profundas
Au cœur des plus profondes
Cavernas altas, onde o mar se esconde,
Grottes immenses, où la mer est cachée,
Lá donde as ondas saem furibundas,
Là d’où les vagues deviennent furieuses,
Quando às iras do vento o mar responde,
Quand la mer répond à la colère du vent,
Netuno mora, e moram as jocundas
Vit Neptune, comme y vivent les jeunes
Nereidas, e outros Deuses do mar, onde
Néréides et autres Dieux de la mer, où
As águas campo deixam às cidades,
Les eaux se retirent devant les villes,
Que habitam estas úmidas deidades.
Que ces divinités humides habitent.



**************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES OURSES DANS LES EAUX DE NEPTUNE – OS LUSIADAS V-15 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Assim passando aquelas regiões

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-15 LES LUSIADES V-15
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

****************


« Assim passando aquelas regiões
« Donc, en passant ces régions
Por onde duas vezes passa Apolo,
Où par deux fois passe Apollon,
Dois invernos fazendo e dois verões,
Portant deux hivers et deux étés,
Enquanto corre dum ao outro Pólo,
Courant d’un Pôle à l’autre,
Por calmas, por tormentas e opressões,
Soit par temps calme, soit sous les tempêtes et les contraintes,
Que sempre faz no mar o irado Eolo,
Que les colères d’Éole provoquent sur la mer,
Vimos as Ursas, apesar de Juno,
Nous avons vu les Ourses, malgré Junon,
Banharem-se nas águas de Netuno.
Se baigner dans les eaux de Neptune.


************

Annibal Carrache
Jupiter et Junon
1597

MÉDUSE AU LARGE DE L’ARCHIPEL DES BIJAGOS – OS LUSIADAS V-11 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – As Dórcadas passamos

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-11 LES LUSIADES V-11
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

********************

« As Dórcadas passamos, povoadas
« Les îles de l’archipel des Bijagos nous passâmes, peuplées
Das Irmãs, que outro tempo ali viviam,
Des Gorgones, sœurs célèbres qui séjournèrent là-bas,
Que de vista total sendo privadas,
Qui de toute vision étaient privées,
Todas três dum só olho se serviam.
Toutes les trois ne se servant que d’un seul œil.
Tu só, tu, cujas tranças encrespadas
Toi seule, ô Méduse, toi dont les tresses crépues
Netuno lá nas águas acendiam,
Enflammèrent passionnément Neptune dans ses eaux,
Tornada já de todas a mais feia,
Toi qui fus ensuite la plus laide de tous les temps,
De bívoras encheste a ardente areia.
Et qui couvris le sable brûlant de vipères.

*************

Gorgoneion d’époque archaïque

AGITATION DU PORT ULYSSEEN- OS LUSIADAS IV-84- LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – « E já no porto da ínclita Ulisseia

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-84 LES LUSIADES IV-84
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

*********************


« E já no porto da ínclita Ulisseia
« Et déjà dans le port Ulysséen* on remarque
C’um alvoroço nobre, e é um desejo,
Une noble agitation et un vif désir,
(Onde o licor mistura e branca areia
(Là où dans un mélange liquoreux se mêle le sable blanc
Co’o salgado Neptuno o doce Tejo)
du doux Tage aux eaux salées de Neptune)
As naus prestes estão; e não refreia
Les navires sont apprêtés ; et personne ne peut réfréner
Temor nenhum o juvenil despejo,
Toutes ces vivantes ardeurs juvéniles,
Porque a gente marítima e a de Marte
Car les marins et les guerriers protégés par Mars
Estão para seguir-me a toda parte.
Sont sur le point de me suivre partout.


*Port Ulysséen : Lisbonne qui selon la légende aurait été fondée par Ulysse lui-même (Olissipo)

*******************

*****

 

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

JEANNE D’ARC – Poème de Friedrich SCHILLER – 1810 – Das Mädchen von Orleans

***
Friedrich von Schiller
1759-1805

friedrich von schiller
Friedrich von Schiller Allegorie des Tanzes, Allégorie de la Danse, William Bouguereau Der Tanz Schiller Jacky Lavauzelle

*


Jacky Lavauzelle Traduction

*
DAS MÄDCHEN VON ORLEANS
JEANNE D’ARC – 1810

POÈME DE FRIEDRICH VON SCHILLER

Jeanne d’Arc à cheval. Enluminure du manuscrit d’Antoine Dufour, Les vies des femmes célèbres, Nantes, musée Dobrée, 1504

Das edle Bild der Menschheit zu verhöhnen,
Moquant la noble image de l’humanité,
Im tiefsten Staube wälzte dich der Spott,
Dans la poussière la plus infâme, la moquerie t’a roulée,
Krieg führt der Witz auf ewig mit dem Schönen,
Continuant son éternelle guerre contre le beau
Er glaubt nicht an den Engel und den Gott,
Ne croyant ni à l’ange ni à Dieu,
Dem Herzen will er seine Schätze rauben,
Au cœur, il veut lui voler ses idéaux,
Den Wahn bekriegt er und verletzt den Glauben.
Combattant l’illusion, il viole la foi.

*

Doch, wie du selbst, aus kindlichem Geschlechte,
Mais, comme toi, d’une juvénile candeur,
Selbst eine fromme Schäferin wie du,
Simple et pieuse bergère comme toi,
Reicht dir die Dichtkunst ihre Götterrechte,
La poésie t’offre ses droits divins
Schwingt sich mit dir den ewgen Sternen zu,
Se porte avec toi vers les astres éternels,
Mit einer Glorie hat sie dich umgeben,
D’une scintillante gloire elle te couronne,
Dich schuf das Herz, du wirst unsterblich leben.
T’irradie le cœur, pour devenir immortelle.

*

Es liebt die Welt, das Strahlende zu schwärzen
Il aime, ce monde, noircir ce qui illumine
Und das Erhabne in den Staub zu ziehn,
Et tirer le sublime dans la poussière,
Doch fürchte nicht! Es gibt noch schöne Herzen,
Mais n’aie pas peur ! Il y a encore de belles âmes,
Die für das Hohe, Herrliche entglühn,
Qui, pour ce qui est grand et glorieux, s’enflamment,
Den lauten Markt mag Momus unterhalten,
Le marché bruyant peut divertir Momos,
Ein edler Sinn liebt edlere Gestalten.
Un esprit noble aime les figures nobles.

*******

Mômos critique les créations des dieux, toile de Maarten van Heemskerck (1561). De gauche à droite : Neptune, un cheval, Vénus, Vulcain, Minerve, Momus.


****
Friedrich von Schiller


Gedicht -Poème
**