Archives de catégorie : littérature

ENTHOUSIASME DE LA HAINE -Poème de Miguel Hernández – Entusiasmo del odio – 1938/1941

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)

******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

***************



Cancionero y romancero de ausencias
1938-1941


*****************
ENTUSIASMO DEL ODIO
ENTHOUSIASME DE LA HAINE

*******************

Francisco de Goya, La Procession à l’ermitage Saint-Isidore,1819-1823 (détail)

*****

Entusiasmo del odio,
Enthousiasme de la haine
ojos del mal querer.
volonté des yeux du mal.
Turbio es el hombre,
Nuageux est l’homme
turbia la mujer.
nuageuse est la femme.

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

TANT DE RIVIERES – Poème de Miguel Hernández – Tanto río que va al mar – 1938/1941

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)

****************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
****************

Cancionero y romancero de ausencias
1938-1941

*********

Santiago Rusiñol, Glorieta al atardecer, 1913



Tanto río que va al mar
Tant de rivières vont à la mer
donde no hace falta el agua.
où vous n’avez pas besoin d’eau.
Tantos campos que se secan.
Tant de champs qui sèchent.
Tantos cuerpos que se abrazan.
Tant de corps qui s’embrassent.

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

TON VENTRE -Poème de Miguel Hernández – Menos tu vientre – 1938/1941

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)

***********

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

********

Cancionero y romancero de ausencias
1938-1941


***********

MENOS TU VIENTRE
TON VENTRE


********

Francisco de Goya, La Maja desnuda, 1790-1800



Menos tu vientre,
En dehors de ton ventre,
todo es confuso.
tout est confusion.
Menos tu vientre,
En dehors de ton ventre,
todo es futuro
tout est futur
fugaz, pasado
fugace, passé
baldío, turbio.
vide, nuageux.
Menos tu vientre,
En dehors de ton ventre,
todo es oculto.
tout est caché.
Menos tu vientre,
En dehors de ton ventre
todo inseguro,
Tout est insécurité,
todo postrero,
tout est fini,
polvo sin mundo.
poussière sans monde.
Menos tu vientre,
En dehors de ton ventre
todo es oscuro.
tout est obscur.
Menos tu vientre
En dehors de ce ventre
claro y profundo.
clair et profond.

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

LA QUANTITE DE MONDES – Poème de Miguel Hernández – LA CANTIDAD DE MUNDOS

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)

***********

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE



***********
Cancionero y romancero de ausencias
1938-1941

************

LA CANTIDAD DE MUNDOS
LA QUANTITE DE MONDES


************

Santiago Rusiñol, Cour bleue, Arenys de Munt



*******

La cantidad de mundos
La quantité de mondes
que con los ojos abres,
qui s’ouvrent avec les yeux,
que cierras con los brazos.
qui se ferment avec les bras.
La cantidad de mundos
La quantité de mondes
que con los ojos cierras,
qui se ferment avec les yeux,
que con los brazos abres.
qui s’ouvrent avec les bras.

************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

L’ULTIME CHANSON – Poème de Miguel Hernández – Canción última – 1938/1939

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

*****

Recueil
El hombre acecha

L’HOMME TRAQUÉ
1938-1939


****

L’ULTIME CHANSON
Canción última


******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

Hilma af Klint, Chaos, no 2, 1906


*******

Pintada, no vacía:
Peinte, non vide :
pintada está mi casa
peinte est ma maison
del color de las grandes
au couleur des grandes
pasiones y desgracias.
passions et des grands malheurs.


Regresará del llanto
Elle reviendra des pleurs
adonde fue llevada
où elle était partie
con su desierta mesa
avec sa table déserte
con su ruidosa cama.
avec son lit tonitruant.


Florecerán los besos
Les baisers fleuriront
sobre las almohadas.
sur les oreillers.
Y en torno de los cuerpos
Et autour des corps
elevará la sábana
va soulèvera la feuille
su intensa enredadera
le lierre intense
nocturna, perfumada.
nocturne et parfumé.


El odio se amortigua
La haine s’évapore
detrás de la ventana.
derrière la fenêtre.


Será la garra suave.
La griffe sera douce.


Dejadme la esperanza.
Laisse-moi l’espérance.

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

SIFFLEMENT DE LA PLAIE PARFAITE – Poème de Miguel Hernández – Silbo de la llaga perfecta

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

******************
Silbo de la llaga perfecta
SIFFLEMENT DE LA PLAIE PARFAITE

************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

Arthur Dove, Nature Symbolized No.2, 1911, Institut d’art de Chicago



Abreme, amor, la puerta
Ouvre-moi, amour, la porte
de la llaga perfecta.
de la plaie parfaite.

Abre, amor mío, abre 
Ouvre, mon amour, ouvre
la puerta de mi sangre.
la porte de mon sang.

Abre, para que salgan 
Ouvre, pour qu’enfin sortent
todas las malas ansias. 
tous les mauvais désirs.

Abre, para que huyan 
Ouvre, pour que fuient
las intenciones turbias.
toutes les obscures intentions.

Abre, para que sean
Ouvre, pour que soient
puras mi venas,
pures mes veines
mis manos cardos mondos,
et que mes mains soient des chardons,
pozos quietos mis ojos.
et des puits sereins mes yeux.

Abre, que viene el aire
Ouvre, que pénètre l’air
de tus palabras…¡Abre!
de tes mots… Ouvre !

Abre, amor, que ya entra…
Ouvre, amour, qu’entre déjà ….
¡Ay!
Ah !
Que no salga… ¡Cierra!
Que ne sorte… Ferme !

********************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

LE COUTEAU CARNIVORE Poème de Miguel Hernández – Un carnívoro cuchillo – 1934/1935

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

******

El rayo que no cesa
(1934-1935)

*******
LE COUTEAU CARNIVORE
Un carnívoro cuchillo

*************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

Juan Gris – Compotier et nappe à carreaux (1917)
Musée Guggenheim

Un carnívoro cuchillo
Un couteau carnivore,
de ala dulce y homicida
aile douce et homicide,
sostiene un vuelo y un brillo
soutient son vol et son éclat
alrededor de mi vida.
autour de ma vie

Rayo de metal crispado
Rayon métallique crispé
fulgentemente caído,
Affaissé totalement,
picotea mi costado
me picote le flanc
y hace en él un triste nido.
pour y construit un triste nid.

Mi sien, florido balcón
Mon temple, balcon fleuri
de mis edades tempranas,
dès mon plus jeune âge
negra está, y mi corazón,
est noir et mon cœur,
y mi corazón con canas.
sur mon cœur des cheveux gris.

Tal es la mala virtud
Telle est la mauvaise vertu
del rayo que me rodea,
du rayon qui m’entoure,
que voy a mi juventud
que je vais à ma jeunesse
como la luna a mi aldea.
comme la lune à mon village.

Recojo con las pestañas
Je collecte avec mes cils
sal del alma y sal del ojo
le sel de l’âme et le sel de l’œil
y flores de telarañas
et des fleurs de toiles d’araignées
de mis tristezas recojo.
de ma tristesse je collecte.

¿A dónde iré que no vaya
Où irai-je sans aller
mi perdición a buscar?
à rechercher ma perte ?
Tu destino es de la playa
Ton destin c’est la plage
y mi vocación del mar.
ma vocation c’est la mer.

Descansar de esta labor
Se reposer de ce travail
de huracán, amor o infierno
d’ouragan, d’amour ou d’enfer
no es posible, y el dolor
n’est pas possible, et la douleur
me hará a mi pesar eterno.
sera mon éternelle peine.

Pero al fin podré vencerte,
Mais enfin je peux vaincre,
ave y rayo secular,
oiseau et rayon séculaire,
corazón, que de la muerte
cœur, de la mort
nadie ha de hacerme dudar.
personne ne doit me faire douter.

Sigue, pues, sigue cuchillo,
Suis ensuite le couteau, suis-le
volando, hiriendo. Algún día
volant, me blessant. Un jour
se pondrá el tiempo amarillo
le temps jauni se retrouvera
sobre mi fotografía.
sur ma photographie.

******************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

******************
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

BOUCHE DE COLÈRE – Poème de Miguel Fernandez – BOCAS DE IRA – 1939/1941

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

********

Cancionero y romancero de ausencias
CHANSONS & BALLADE SUR L’ABSENCE
(1938-1941)

********
BOCAS DE IRA
BOUCHE DE COLERE


******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

Isidre Nonell
Coucher de soleil
Al Atardecer, Sant Martí de Provençals ,1896

*******

Bocas de ira.
Bouche de colère.
Ojos de acecho.
Yeux traqués.
Perros aullando.
Les chiens hurlent.
Perros y perros.
Des chiens et des chiens.
Todo baldío.
Tout vide.
Todo reseco.
Tout sec.
Cuerpos y campos,
Corps et champs,
cuerpos y cuerpos.
corps et corps.

¡Qué mal camino,
Quel mauvais chemin
qué ceniciento
quelle cendre
 corazón tuyo,
ton cœur
fértil y tierno!
fertile et tendre !

********************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

CHAQUE FOIS – Poème de Miguel Hernandez – Cada vez que paso – 1938/1941

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.
Ramon Casas, Fatiguée, musée d’art de Dallas

***************

Cancionero y romancero de ausencias
CHANSONS & BALLADE SUR L’ABSENCE
(1938-1941)


******************
CADA VEZ QUE PASO
CHAQUE FOIS

******************

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

**********************

Cada vez que paso
Chaque fois que je fais un pas
bajo tu ventana,
sous ta fenêtre,
me azota el aroma
me vient le parfum
que aún flota en tu casa.
qui flotte encore dans ta maison.
Cada vez que paso
Chaque fois que je fais un pas
  junto al cementerio
en longeant le cimetière
me arrastra la fuerza
la force me pénètre
que aún sopla
qui souffle encore
  en tus huesos.
de tes os.

****************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************


**************************************
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

ABSENCE Poème de Miguel Hernández – AUSENCIA

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.
Isidre Nonell La Paloma – 1904
**********

Ausencia en todo veo:
Absence dans tout ce que je vois :
tus ojos la reflejan.
Tes yeux la reflètent.

Ausencia en todo escucho:
Absence dans tout ce que j'entends :
tu voz a tiempo suena.
ta voix dans le temps se perd.

Ausencia en todo aspiro:
Absence dans tout ce que j'aspire :
tu aliento huele a hierba.
ton souffle sent l'herbe.

Ausencia en todo toco:
Absence dans tout ce que je touche :
tu cuerpo se despuebla.
ton corps se vide.

Ausencia en todo pruebo:
Absence dans tout ce que je tente :
tu boca me destierra.
ta bouche m'abandonne.

Ausencia en todo siento:
Absence dans tout ce que je ressens:
ausencia, ausencia, ausencia.
absence, absence, absence.

*******

POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

********