Archives par mot-clé : 1930

ARMÉNIE – XII – Poésie d’Ossip MANDELSTAM – 1930- Поэзия Осипа Мандельштама – Армения (цикл)

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie de Ossip Mandelstam
Поэзии Осип Мандельштам
___________________________________

Ossip Emilievitch Mandelstam
О́сип Эми́льевич Мандельшта́м
2/3 janvier 1891 Varsovie – 27 décembre 1938 Vladivostok
2/3 января 1891 Варшава — 27 декабря 1938

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

ARMÉNIE (Cycle – XIIème Poème)
1930
Армения (цикл)

______________________________________________________________________

 

*

Лазурь да глина, глина да лазурь,
D’azur et d’argile, d’argile et d’azur
Чего ж тебе еще? Скорей глаза сощурь,
Que veux-tu d’autre ? Tu plisses les yeux bientôt
Как близорукий шах над перстнем бирюзовым,
Comme un Shah myope admirant une bague turquoise,
Над книгой звонких глин, над книжною землей,
Au-dessus d’un livre d’argile, au-dessus d’un livre,
Над гнойной книгою, над глиной дорогой,
Sur ce livre purulent, écrit dans ce cher argile,
Которой мучимся, как музыкой и словом.
Qui nous obsède comme la musique et comme la parole.

*****

16 октября , 5 ноября 1930
16 octobre – 5 novembre 1930

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature-rouge.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Mandelstam.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

DE TOUTE FAÇON – POÈME DE ZINAÏDA HIPPIUS – 1930 – Поэзия Зинаиды Гиппиус -Всё равно

*
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie de Zinaïda Hippius
Поэзия Зинаиды Гиппиус
___________________________________


Zinaïda Nicolaïevna Hippius
Зинаи́да Никола́евна Ги́ппиус

8 novembre 1869 Beliov Russie – 9 septembre 1945 Paris,
8 ноября 1869 Белёв, Российская империя — 9 сентября 1945 Париж Франция


__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________
DE TOUTE FAÇON 
1930
Всё равно

_______________________________________________

*


…Нет! из слабости истощающей
…Non ! Une incroyable faiblesse
Никуда! Никуда!
Nulle part ! Nulle part !
Сердце мое обтекающей
Coule sur mon cœur
 Как вода! Как вода!
    Comme de l’eau ! Comme de l’eau !

*

Ужель написано – и кем оно?
Étais-ce vraiment écrit – et par qui ? –
В небесах,
Au paradis,
Чтоб въедались в душу два демона,
Pour que deux démons rongent ainsi mon âme :
Надежда и Страх?
    L’Espoir et la Peur ?

*

Не спасусь, я борюсь,
Je ne serai pas sauvée, je me bats,
   Так давно! Так давно!
 Depuis si longtemps ! Depuis si longtemps !
Все равно утону, уж скорей бы ко дну…
De toute façon, c’est la noyade, je préfère aller au fond …
Но где дно?..
     Mais où est le fond ? …

***

1930

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature-1.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Gippius_Z.N._doma_1914_Karl_Bulla.jpg.

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1.png.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

ÊTRE POÈTE – Poème de FLORBELA ESTANCA – SER POETA – 1930

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LITTÉRATURE PORTUGAISE
POÉSIE PORTUGAISE
LITERATURA PORTUGUESA
POESIA PORTUGUESA

******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
******

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Florbela-Espanca.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Espanca_Florbela.jpg.
Florbela Espanca
Flor Bela de Alma da Conceição
Poétesse portugaise
8 décembre 1894 – 8 décembre 1930
Vila Viçosa, 8 de dezembro de 1894 — Matosinhos, 8 de dezembro de 1930

Poème paru dans
« Charneca em Flor »
1930

***************

Ser Poeta é ser mais alto, é ser maior
Être poète, c’est être plus haut, c’est être plus grand
Do que os homens! Morder como quem beija!
Que les hommes ! Mordre comme l’on donne un baiser !
É ser mendigo e dar como quem seja
C’est être mendiant et donner comme en étant
Rei do Reino de Aquém e de Além Dor!
Roi du royaume de l’Au-dessus et de l’Au-delà de la Douleur !

*

É ter de mil desejos o esplendor
C’est avoir mille désirs de splendeur
E não saber sequer que se deseja!
sans savoir ce que l’on veut !
É ter cá dentro um astro que flameja,
C’est avoir à l’intérieur d’une étoile enflammée,
É ter garras e asas de condor!
Et des griffes et des ailes de condor !

*

É ter fome, é ter sede de Infinito!
C’est avoir faim, avoir soif d’infini !
Por elmo, as manhãs de oiro e de cetim…
C’est avoir pour casque des matinées d’or et de satin …
É condensar o mundo num só grito!
C’est condenser le monde en un seul cri !

*

E é amar-te, assim, perdidamente…
Et c’est t’aimer, ainsi, sauvagement …
É seres alma e sangue e vida em mim
C’est être des êtres d’âme et de sang et de vie en moi
E dizê-lo cantando a toda gente!
Et dites-le en chantant à la terre entière !

*******************
LA POÉSIE DE FLORBELA ESPANCA – POESIA DE FLORBELLA ESPANCA
*******************

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LES CENDRES GRISES DE MON ÂME – Poème de Florbela ESPANCA – Eu – 1930

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LITTÉRATURE PORTUGAISE
POÉSIE PORTUGAISE
LITERATURA PORTUGUESA
POESIA PORTUGUESA

******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
******

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Florbela-Espanca.jpg.

Poème paru dans
« Charneca em Flor »
1930

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Espanca_Florbela.jpg.
Florbela Espanca
Flor Bela de Alma da Conceição
Poétesse portugaise
8 décembre 1894 – 8 décembre 1930
Vila Viçosa, 8 de dezembro de 1894 — Matosinhos, 8 de dezembro de 1930

***************

Les cendres grises de mon âme
(JE)
EU

****************

Vilhelm Hammershøi, Intérieur avec jeune femme vue de dos, 1904, Randers Kunstmuseum, Randers

Até agora eu não me conhecia,
Jusqu’à présent, je ne me connaissais pas
julgava que era Eu e eu não era
Je pensais que j’étais Moi et que je n’étais pas
Aquela que em meus versos descrevera
Celle que dans mes versets je décrivais
Tão clara como a fonte e como o dia.
Aussi clair que la fontaine et le jour.

*

Mas que eu não era Eu não o sabia
Mais que je n’étais pas Moi, je ne le savais pas
mesmo que o soubesse, o não dissera…
même si je l’avais su, je ne l’aurais pas dit …
Olhos fitos em rútila quimera
Les yeux fixés sur de chimériques décombres
Andava atrás de mim… e não me via!
J’étais après moi … et je ne me voyais pas !

*

Andava a procurar-me – pobre louca!-
Je me cherchais – pauvre idiote !
E achei o meu olhar no teu olhar,
Et j’ai trouvé mon regard dans ton regard,
E a minha boca sobre a tua boca!
Et ma bouche sur ta bouche !

*

E esta ânsia de viver, que nada acalma,
Et cette soif de vivre, qui rien n’apaise,
E a chama da tua alma a esbrasear
Est la flamme de ton âme embrasant
As apagadas cinzas da minha alma!
Les cendres grises de mon âme !

**

*******************
LA POÉSIE DE FLORBELA ESPANCA – POESIA DE FLORBELLA ESPANCA
*******************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Picture_of_Florbela_Espanca.jpg.
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LA FLÛTE DES VERTEBRES de MAÏAKOVSKI – Le Prologue – Флейта-позвоночник

Флейта-позвоночник

LA FLÛTE DES VERTEBRES DE MAÏAKOVSKI


русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe
 

 





 

Владимир Владимирович Маяковский
Vladimir Maïakovski

1893-1930

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
стихотворение Лермонтова

 




 Poème de Vladimir Maïakovski

LA FLÛTE DE VERTEBRES
Флейта-позвоночник
1915
PROLOGUE – пролог

**

За всех вас,
A vous toutes,
которые нравились или нравятся,
qui aiment ou qui avez aimé,
хранимых иконами у души в пещере,
Icônes stockées dans une caverne de l’âme,
как чашу вина в застольной здравице,
Comme une coupe de vin à boire lors d’un toast,
подъемлю стихами наполненный череп.
Je lève mes vers au fond de ce crâne.



Все чаще думаю –
De plus en plus, je pense –
не поставить ли лучше
Que le mieux serait de placer
точку пули в своем конце.
Une balle à la fin.
Сегодня я
Aujourd’hui,
на всякий случай
Juste au cas où,
даю прощальный концерт.
Je donne un concert d’adieu.



 

Память!
Mémoire !
Собери у мозга в зале
Recueille dans la pièce du cerveau
любимых неисчерпаемые очереди.
Une file inépuisable d’amantes.
Смех из глаз в глаза лей.
Que le rire baignent les yeux.
Былыми свадьбами ночь ряди.
Que la nuit s’embellisse de nos hymens passés.
Из тела в тело веселье лейте.
Que de corps en corps la joie circule.
Пусть не забудется ночь никем.
Que ne soit jamais oublié cette nuit.
Я сегодня буду играть на флейте.
Aujourd’hui, je vais jouer de la flûte.
На собственном позвоночнике.
Sur ma propre colonne vertébrale.



 




*******

Poème de Vladimir Maïakovski
LA FLÛTE DES VERTEBRES
PROLOGUE
1915




LA FLÛTE DES VERTEBRES DE MAÏAKOVSKI

PASSION DE MAÏAKOVSKI (1917) Страсти Маяковского (Владимир Владимирович Маяковский)

Маяковский поэма
Страсти Маяковского

PASSION DE MAÏAKOVSKI


русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe
 

 





 

Владимир Владимирович Маяковский
Vladimir Maïakovski

1893-1930

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
стихотворение Лермонтова

 




 Poème de Vladimir Maïakovski

Страсти Маяковского
La Passion de Maïakovki
1917

**

 Слышите?
Entendez-vous ?
Слышите лошажье ржанье?
Entendez-vous hennir les montures ?
Слышите?
Entendez-vous ?
Слышите вопли автомобильи?
Entendez-vous les crissements des voitures ?
Это идут,
Voilà
идут горожане
Les citoyens
выкупаться в Его обилии.
Qui se baignent dans Son abondance.

Разлив людей.
Une foule qui se déverse.
Затерся в люд,
Une foule qui m’étouffe,
расстроенный и хлюпкий.
Frustrée et visqueuse.
Хватаюсь за уздцы.
Je tends les rênes.
Ловлю
Je pêche
за фалды и за юбки.
Les basques et les jupes.


Что это?
Qui est-ce ?
Ты?
Est-ce toi ?
Туда же ведома?!
Tu sembles désinvoltes ?!
В святошестве изолгалась!
Désinvolture blasphématrice !
Как красный фонарь у публичного дома,
Comme la lumière rouge d’un bordel,
кровав
Se colorent
налившийся глаз.
Mes yeux irrigués.

Зачем тебе?
Pourquoi es-tu ici ?
Остановись!
Stop !
Я знаю радость слаже!
Je sais de plus douces joies !
Надменно лес ресниц навис.
Des forêts de cils hautainement suspendus.
Остановись!
Stop !
Ушла уже…
Elle est déjà emportée …



 

Там, возносясь над головами, Он.
Là-bas, s’élevant au-dessus des têtes, le voici.

Череп блестит,
Crâne scintillant,
хоть надень его на ноги,
A s’en même mettre sur ses pieds !
безволосый,
Sans un poil sur le caillou
весь рассиялся в лоске.
Tout brille en lui.
Только
Seulement
у пальца безымянного
Sur l’annulaire
  на последней фаланге
Sur la dernière phalange
 три
Trois
 из-под бриллианта –
– à côté des brillants-
выщетинились волосики.
Poils hirsutes.



Вижу – подошла.
Je vois – elle s’approche.
Склонилась руке.
Elle attrape sa main.
Губы волосикам,
Puis approche ses lèvres des trois poils,
шепчут над ними они,
Qui chuchotent sur chacun d’eux,
   « Флейточкой » называют один,
« Ma belle flûte » pour l’un,
« Облачком » – другой,
« Mon petit nuage » – pour l’autre,
 третий – сияньем неведомым
Au troisième – un éclat inconnu
 какого-то,
Pour lequel,
только что
Je viens juste
 мною творимого имени.
De lui donner un nom.




*******

Poème de Vladimir Maïakovski
PASSION DE MAÏAKOVSKI
Страсти Маяковского




PASSION DE MAÏAKOVSKI

TEXTILE ART – CONTEXTILE 2016 : A TEXTILE MEMORY – Guimarães – The Lausanne Biennials

 

PORTUGAL
Guimarães
TEXTILE ART

 

 Photos Jacky Lavauzelle

CONTEXTILE 2016
A TEXTILE MEMORY




The Lausanne Biennials


de 30 de julho a 16 de outubro 2016
du 30 juillet au 16 octobre
Palacete Santiago
Museu de Alberto Sampaio

Contextile 2016
Textile Art




**

Barbara Levittoux-Świderska
Barbara Levittoux Swiderska
(Pologne – Polônia)

 Polonaise, 1933, née à Varsovie
active à Varsovie

contextile-2016-barbara-levittoux-swiderska-artgitato-2-guimaraes contextile-2016-barbara-levittoux-swiderska-artgitato

**

Marguerite Carau- Ischi
(Suisse – Suíça)

1928-2008
active à Zurich


 1967

contextile-2016-guimaraes-marguerite-carau-ischi-artgitato-2 contextile-2016-guimaraes-marguerite-carau-ischi-artgitato-1

**
TEXTILE ART
**

MACHIKO AGANO
(Japon – Japão)

Né au Japon en 1953
Œuvre de 1982
sans titre
Nascido no Japão em 1953
Trabalho 1982
sem título

contextile-2016-guimaraes-machiko-agano-artgitato-3 contextile-2016-guimaraes-machiko-agano-artgitato




**

Marlise Staehelin
(Suisse – Suiça)

1927-1991

Colonne blanche
Vers 1970 Cerca 1970
polyester polyester
soie – seda
contextile-2016-marlise-staehelin-artgitato-1-guimaraes contextile-2016-marlise-staehelin-artgitato-3-guimaraes contextile-2016-marlise-staehelin-artgitato-2-guimaraes

**
TEXTILE ART
**

Elsi Giauque
(Suisse -Suiça)

1900 – 1989
active à Ligerz et Zurich

Elsi Giauque mit Käthi Wenger
Weisse und graue Feministin
Féministe blanche et grise
1976-1977

contextile-2016-guimaraes-elsi-giauque-artgitato-0 contextile-2016-guimaraes-elsi-giauque-artgitato-2 contextile-2016-guimaraes-elsi-giauque-artgitato




**
Lia COOK
(USA)

1942 – active à Berkeley

Spatial Ikat ll
1977

contextile-2016-lia-cook-artgitato-guimaraes contextile-2016-lia-cook-artgitato-4-guimaraes contextile-2016-lia-cook-artgitato-3-guimaraes contextile-2016-lia-cook-artgitato-2-guimaraes

**
TEXTILE ART
**
Wojciech Sadley
(Pologne – Polônia)

Né en 1932 à Lublin
actif à Varsovie et Wesota

contextile-2016-wojciech-sadley-artgitato-guimaraes-3 contextile-2016-wojciech-sadley-artgitato-guimaraes-2 contextile-2016-wojciech-sadley-artgitato-guimaraes

 **
Ritzi et Peter JACOBI
(Roumanie- Roménia)

Peter Jacobi né en 1935
actif à Wurmberg
Ritzi Jacobi né en 1941
active à Düsseldorf et Bucarest

Textil-Relief blanc
1969
Pele de cabra
Peau de chèvre

contextile-2016-ritzi-et-peter-jacobi-artgitato-guimaraes-2 contextile-2016-ritzi-et-peter-jacobi-artgitato-guimaraes

**
TEXTILE ART
**
Olga de Amaral
(Colombie – Colômbia)

née en 1932 à Bogota en Colombie
active à Bogota

contextile-2016-olga-de-amaral-artgitato-guimaraes contextile-2016-olga-de-amaral-artgitato-guimaraes-2




**
Jagoda Buic
Jagoda Buić
(Croatie – Croácia)

née en 1930 à Split en Croatie
active à Paris, Venise et Dubrovnik

contextile-2016-jagoda-buic-artgitato-guimaraes-3 contextile-2016-jagoda-buic-artgitato-guimaraes

Flexion ll
1971

contextile-2016-jagoda-buic-artgitato-guimaraes-12 contextile-2016-jagoda-buic-artgitato-guimaraes-10 textile-art-contextile-2016-jagoda-buic-artgitato-2-guimaraes

**
Anne-Marie Matter
(Suisse – Suíça)

1936-2007
a travaillé sur Lausanne

Les Azalées
1979

contextile-2016-les-azalees-anne-marie-matter-artgitato-guimaraes-11 contextile-2016-les-azalees-anne-marie-matter-artgitato-guimaraes-10

contextile-2016-anne-marie-matter-artgitato-guimaraes-3 contextile-2016-anne-marie-matter-artgitato-guimaraes

**
Helen Frances Gregor
(Canada – Canadá)

28 juin 1921 – 25 mai 1989
28 de junho de 1921 – 25 de maio de 1989
A travaillé sur Toronto

Totem n° 5
1976

contextile-2016-guimaraes-helen-frances-gregor-artgitato-1 contextile-2016-guimaraes-helen-frances-gregor-artgitato-3 contextile-2016-guimaraes-helen-frances-gregor-artgitato-2

**
Krystyna Piątkowska-Brodzka
Krystyna Brodzka
(Ukraine- Ucrânia)

1923-2009

contextile-2016-guimaraes-krystyna-brodzka-artgitato-2 contextile-2016-guimaraes-krystyna-brodzka-artgitato contextile-2016-guimaraes-krystyna-brodzka-artgitato-1

*

Sheila Hicks
(USA – France)

active à Paris

Linen Letter to Malevitch
1975

contextile-2016-guimaraes-sheila-hicks-artgitato-0-textile-art contextile-2016-guimaraes-sheila-hicks-artgitato1-textile-art




**
Magdalena Abakanowicz
(Pologne, Polônia)

née en 1930
active à Varsovie

contextile-magdalena-abakanowicz-textile-art-artgitato-guimaraes-0 contextile-magdalena-abakanowicz-textile-art-artgitato-guimaraes-3 contextile-magdalena-abakanowicz-textile-art-artgitato-guimaraes-2 contextile-magdalena-abakanowicz-textile-art-artgitato-guimaraes

**
Maria Łaszkiewicz
(Lettonie, Látvia)

1892-1981
active à Varsovie

La Dame blanche
1979

contextile-2016-guimaraes-maria-laszkiewicz-gregor-artgitato-1 contextile-2016-guimaraes-maria-laszkiewicz-gregor-artgitato-3

**
Pierre Daquin
(France – França)

Né en 1936
actif à Fréjus

Le Son
1970

contextile-pierre-daquin-textile-art-artgitato-guimaraes-3 contextile-pierre-daquin-textile-art-artgitato-guimaraes-1 contextile-pierre-daquin-textile-art-artgitato-guimaraes

**
Lissy Funk
(Suisse, Suiça)

1909-2005
A travaillé à Zürich

contextile-2016-guimaraes-lissy-funk-artgitato-2 contextile-2016-guimaraes-lissy-funk-artgitato-1

**

Hanna Jung
(Pologne,

1927-1982
A travaillé à Varsovie

contextile-2016-hanna-jung-artgitato-guimaraes-2 contextile-2016-hanna-jung-artgitato-guimaraes-3

**

Josep Grau-Garriga
(Espagne – Espanha)

 1929-2011
A travaillé  en Espagne et en France

El record i l’ imatge
1966

contextile-2016-guimaraes-josep-grau-garriga-artgitato-1 contextile-2016-guimaraes-josep-grau-garriga-artgitato-2

********

Textile Art

 

Poèmes de DH LAWRENCE – DH Lawrence poems

Traduction Jacky Lavauzelle LITTERATURE ANGLAISE -English Literature – English poetry

David Herbert Lawrence
1885-1930 

Traduction – Translation
French and English text
texte bilingue français-anglais

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

 

 Poemes de DH Lawrence DH Lawrence's peom Traduction Jacky Lavauzelle

Les Poèmes de DH Lawrence      (Sélection)

DH Lawrence’s poems

 

Bare almond-trees
Amandiers dépouillés

Wet almond-trees, in the rain,
Amandiers humides, sous la pluie,
Like iron sticking grimly out of earth ;
Comme le fer se colle sinistrement sur la terre;

*




Destiny
Destinée

O destiny, destiny,
Ô destinée, destinée,
do you exist, and can a man touch your hand ?
existez-vous et un homme peut-il toucher votre main ?

*Traduction Jacky Lavauzelle




*




First Morning
Premier Matin

The night was a failure
La nuit a été un échec
 but why not – ?
mais pourquoi pas-?
Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

*

Natural Complexion
Teint Naturel

But you see, said the handsome Young man with the chamois gloves to the woman rather older than himself,
Mais voyez-vous, dit le beau jeune homme avec les gants de chamois à la femme plutôt âgée que lui,

Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence




*

Old People
Les Vieilles Personnes

Nowadays everybody wants to be young
Aujourd’hui, tout le monde veut être jeune
so much so, that even the young are old with the efforts of being young.
tant et si bien, que même les jeunes sont vieux par les efforts qu’ils font pour être jeune.

*

Peach
Pêche

Would you like to throw a stone at me?
Aimeriez-vous  jeter une pierre sur ma personne ?
Here, take all that’s left of my peach.
Tenez, prenez tout ce qui reste de ma pêche.

Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

*

Piano

Softly, in the dusk, a woman is singing to me;
Doucement, au crépuscule, pour moi, une femme chante ;
Taking me back down the vista of years, till I see
Je revois alors mes années passées, jusqu’à ce que j’aperçoive

Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

*

Spiral Flame
Flamme en Spirale

There have been so many gods
Il y a eu tant de dieux
that now there are none.
que maintenant il n’y en a plus.

*




The Evening Land
Le Pays du soir

Oh, America,
 Ô Amérique,
The sun sets in you.
En toi se couche le soleil.

The evening land DH Lawrence Traduction Française Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

*

The Mess of Love 
Le Gâchis de l’Amour

We’ve made a great mess of love
Nous avons fait un grand gâchis de l’amour
Since we made an ideal of it.
Depuis que nous avons fait de lui un idéal.

*




The Oxford Voice
L’Accent d’Oxford

When you hear it languishing
Quand vous l’entendez languir
and hooing and cooing, and sidling through the front teeth,
et couiner et roucouler et se faufiler à travers les dents de devant,

*

The Worm either way 
Ver de toute façon

If you live along with all the other people
Si vous vivez avec toutes les autres personnes
and are just like them, and conform, and are nice
et êtes comme eux, et conforme, et agréable




Things made by Iron 
Les Choses faites de fer

Things made by iron and handled by steel
Les choses faites de fer et traitées par l’acier
are born dead, they are shrouds, they soak life out of us.
sont mort-nées, elles sont linceuls, elles nous vident en absorbent notre vie.

Things made by iron Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

*




Things Men Have Made 
Les Choses que les hommes ont faites

Things men have made with wakened hands, and put soft life into
are awake through years with transferred touch, and go on glowing for long years.

Les choses que les hommes ont faites avec leurs mains éveillées, où s’est immiscée la vie en douce, sont éveillées pour des années avec ce transfert du toucher, et rayonnent pendant de longues années.




*

To let go or to hold on – ?
Lâcher ou Tenir bon ?

Shall we let go,
Allons-nous laisser aller,
and allow the soul to find its level
et permettre à l’âme de retrouver son niveau




*

To Women, as far as I’m concerned
Aux Femmes, pour autant que je sois concerné

The feelings I don’t have I don’t have.
Les sentiments que je n’ai pas, je ne les ai pas.
The feeling I don’t have, I won’t say I have.
Le sentiment que je n’ai pas, je ne vais pas dire que je les possède.

*




When wilt thou teach the people…?
Quand vas-tu enseigner au peuple…?

When wilt thou teach the people,
Quand vas-tu enseigner au peuple,
  God of justice, to save themselves – ?
Dieu de justice, à se sauver lui-même…?

*




Work
Travail

There is no point in work
Il n’y a pas de sens dans le travail
unless it absorbs you
à moins qu’il ne vous absorbe

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*******************************
Poèmes de DH Lawrence
DH Lawence’s poems

Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

***************

Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

 Traduction Jacky Lavauzelle D. H. Lawrence

Mëmëdhe Andon Zako Cajupi – Poème Albanais – Ma Patrie

Albanais – shqiptar – Albanian
Puna Andon Zako Cajupi

Traduction – Texte Bilingue
Mëmëdhe
Lq Pqtrie

Poésie
Poezi
 
LITTERATURE ALBANAISE
POESIE ALBANAISE

letërsia shqiptare
poezi shqipe
poet shqiptar

Andon Zako-Cajupi
1866-1930

Traduction Jacky Lavauzelle

Mëmëdhe

Ma Patrie

Mëmëdhe quhetë toka
Ma patrie est la terre
 ku më ka rënurë koka,
où il m’est possible de lever la tête,
ku kam dashur mëm’e atë,
où je retrouve l’amour des miens,
 ku më njeh dhe gur’ i thatë
où chaque pierre me connaît
ku kam pasurë shtëpinë,
où ma maison est mon refuge,
 ku kam njohur perëndinë,
où j’ai connu Dieu,
stërgjyshët ku kanë qënë
où étaient mes ancêtres
dhe varret q’i kanë vënë,
et les tombes où ils reposent,
ku jam rritur me thërrime
J’ai grandi là avec des quignons de pain
ku kam folur gjuhën time,
où j’ai appris ma langue,
ku kam fis e ku kam farë,
où je travaille et où j’ensemence,
ku kam qeshur, ku kam qarë,
où je ris, où je pleure,
ku rroj me gas e me shpres,
où je vis dans l’espoir,
ku kam dëshirë të vdes.
où je veux mourir.

**********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
***********************

Mëmëdhe  Andon Zako Cajupi – Poème Albanais – Ma Patrie

 

THINGS MADE BY IRON poem DH LAWRENCE – Texte & Traduction – Les Choses faites de fer

Things Made by Iron poem DH LAWRENCE
LITTERATURE ANGLAISE -English Literature – English poetry

David Herbert Lawrence
1885-1930 

Things made by iron D


THINGS MADE BY IRON
Les Choses faites de Fer

Things made by iron and handled by steel
Les choses faites de fer et traitées par l’acier
are born dead, they are shrouds, they soak life out of us.
sont mort-nées, elles sont linceuls, elles nous vident en absorbent notre vie.
Till after a long time, when they are old and have steeped in our life they begin to be soothed ans soothing : then we throw them away.
Jusqu’à ce que, longtemps après, quand elles sont vieilles et se sont ancrées dans notre vie, elles commencent à s’apaiser et deviennent apaisantes : alors nous les jetons.

***************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
***************

 Things made by Iron poem DH Lawrence