Archives par mot-clé : Capitão

CAMOES OS LUSIADAS II-109 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS II-109 LES LUSIADES II-109
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-109

OS LUSIADAS II-109

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  109
Strophe 109

II-109

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS II-109
LES LUSIADES II-109

 *****

« Mas antes, valeroso Capitão,
« Mais avant, valeureux Capitaine,
Nos conta, lhe dizia, diligente,
Conte-nous, lui demanda t-il diligemment,
Da terra tua o clima, e região
Le climat de ta terre et de cette région
Do mundo onde morais distintamente;
Du monde où les mœurs diffèrent ;
E assim de vossa antiga geração,
Et aussi de vos antiques origines,
 E o princípio do Reino tão potente,
Et du commencement de votre Royaume si puissant,
 Co’os sucessos das guerras do começo,
Des succès de vos premières guerres,
  Que, sem sabê-las, sei que são de preço.
Qui, sans les connaître encore, je le sais, ont été précieuses.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS II-109 LES LUSIADES II-109

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

OS LUSIADAS II-109
Luís Vaz de Camões Les Lusiades

CAMOES OS LUSIADAS II-83 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões
OS LUSIADAS II-83 LES LUSIADES II-83
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-83

OS LUSIADAS II-83

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  83
Strophe 83

II-83

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões
OS LUSIADAS II-83
LES LUSIADES II-83

 *****

« E não cuides, ó Rei, que não saísse
« Et n’aie crainte, ô Roi, que s’il n’est pas sorti
O nosso Capitão esclarecido
Notre Capitaine éclairé
A ver-te, ou a servir-te, porque visse
Pour te voir ou te servir, il ne voit
Ou suspeitasse em ti peito fingido:
Ni ne suspecte en ton cœur aucune félonie :
Mas saberás que o fez, porque cumprisse
Mais tu sauras qu’il a agit ainsi en suivant
O regimento, em tudo obedecido,
Le règlement, sur tous les points,
De seu Rei, que lhe manda que não saia,
De son Roi, puisqu’il ne peut partir,
  Deixando a frota, em nenhum porto ou praia. 
En quittant la flotte dans un port ou sur la plage.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões
OS LUSIADAS II-83 LES LUSIADES II-83

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

OS LUSIADAS II-83
Luís Vaz de Camões

OS LUSIADAS II-60 LES LUSIADES

OS LUSIADAS II-60 LES LUSIADES II-60
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-60

OS LUSIADAS II-60

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 60
Strophe 60

II-60

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

LES LUSIADES II-60
OS LUSIADAS II-60

 Meio caminho a noite tinha andado,
A mi-chemin de la nuit,
E as estrelas no céu co’a luz alhea
Les planètes dans le ciel projetaient leur lumière
Tinham o largo Mundo alumiado;
En illuminant le monde entier ;
 E só co’o sono a gente se recreia.
Et les marins se lovaient dans leur sommeil.
  O Capitão ilustre, já cansado
L’illustre Capitaine, las
 De vigiar a noite que arreceia,
De surveiller les profondeurs de nuit,
  Breve repouso então aos olhos dava,
Reposa ses yeux un bref moment,
 A outra gente a quartos vigiava;
Les autres marins se partagèrent le quart ;

os-lusiadas-ii-60-les-lusiades-60-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597Mercure
Hendrick Goltzius
1597

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LES LUSIADES II-60
OS LUSIADAS II-60

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 106- Verso 106

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  106
Strophe 106

I-106

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

No mar tanta tormenta, e tanto dano,
Sur la mer tant de tourments et tant de dommages,
 Tantas vezes a morte apercebida!
Tant de fois la mort approchée !
  Na terra tanta guerra, tanto engano,
Sur terre tant de guerres, tant de tromperies,
Tanta necessidade avorrecida!
Tant de fatalités !
Onde pode acolher-se um fraco humano,
Où peut donc se poser le faible humain,
Onde terá segura a curta vida,
Où est la terre qui garantira sa courte vie,
Que não se arme, e se indigne o Céu sereno
Sans que ne s’arme et ne s’indigne le Ciel serein
Contra um bicho da terra tão pequeno?
Contre un ver de terre si infime ?

Os lusiadas Le triomphe de la mort Brueguel The triumph of death

Fin du Chant I

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 105- Verso 105

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  105
Strophe 105

I-105

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

O recado que trazem é de amigos,
Le message qu’ils apportent est amical,
Mas debaixo o veneno vem coberto;
Mais dessous le poison couve ;
Que os pensamentos eram de inimigos,
Car les pensées étaient inamicales
Segundo foi o engano descoberto.
Une seconde fois ,comme le stratagème le montra une fois découvert.
 Ó grandes e gravíssimos perigos!
O grands et terribles dangers !
Ó caminho de vida nunca certo:
O chemin de la vie jamais certain :
Que aonde a gente põe sua esperança,
Que là où l’homme a le plus d’espérance,
Tenha a vida tão pouca segurança!
La vie apporte si peu d’assurance !

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 104- Verso 104

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  104
Strophe 104

I-104

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

E sendo a ela o Capitão chegado,
Enfin le Capitaine arriva,
  Estranhamente ledo, porque espera
Étrangement sereinpour attendre
De poder ver o povo batizado,
De voir ce peuple de baptisés,
Como o falso piloto lhe dissera,
Comme le faux pilote le lui avait dit ;
Eis vêm batéis da terra com recado
Voici que viennent des bateaux de terre avec un message
 Do Rei, que já sabia a gente que era:
Du Roi, qui savait déjà qui étaient ces gens :
 Que Baco muito de antes o avisara,
Car Bacchus depuis longtemps l’avait mis en garde,
Na forma doutro Mouro, que tomara.
Sous la forme d’un autre Maure.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 103- Verso 103

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  103
Strophe 103

I-103

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Estava a ilha à terra tão chegada,
L’île se trouvait non loin de la terre,
 Que um estreito pequeno a dividia;
Qu’un petit estuaire divisait ;
Uma cidade nela situada,
Une ville sur celle-ci se dévoilait,
 Que na fronte do mar aparecia,
Du front de mer apparaissaient
  De nobres edifícios fabricada,
De nobles édifices,

Os lusiadas Les lusiades Mombaze Mombaça Camoes Canto I Chant I 103 Vasco de Gama artgitato traduction
Como por fora ao longe descobria,
Que de loin ils découvraient,
   Regida por um Rei de antiga idade:
Gouverné par un roi d’un âge bien avancé :
 Mombaça é o nome da ilha e da cidade.
Mombaze était le nom de l’île et de la ville.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 102- Verso 102

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  102
Strophe 102

I-102

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Também nestas palavras lhe mentia,
Aussi, par ces mots, il mentait,
Como por regimento enfim levava,
Comme on le lui avait demandé,
Que aqui gente de Cristo não havia,
Ici, aucun Chrétien ne se trouvait,
Mas a que a Mahamede celebrava.
Mais juste ceux qui célébraient Mahomet.
O Capitão, que em tudo o Mouro cria,
Le Capitaine, qui, en tout écoutait le Maure,
Virando as velas, a ilha demandava;
Retourna les voiles, en direction de cette île ;
Mas, não querendo a Deusa guardadora,
Mais, la Déesse gardienne [Aphrodite] ne le voulant pas
Não entra pela barra, e surge fora.
Ils ne purent avancer et restèrent au loin.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 101- Verso 101

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  101
Strophe 101

I-101

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Mas o malvado Mouro, não podendo
Mais le Maure, mal intentionné, ne pouvant pas
Tal determinação levar avante,
Finaliser sa grande détermination,
Outra maldade iníqua cometendo,
Un autre méfait inique décida,
Ainda em seu propósito constante,
Toujours dans son but inchangé,
  Lhe diz que, pois as águas discorrendo
Il lui dit que, comme les eaux étaient contraires
Os levaram por força por diante,
Et qu’ils étaient soumis à leurs forces,
Que outra ilha tem perto, cuja gente
Qu’une autre île à proximité se trouvait, dont les habitants
    Eram Cristãos com Mouros juntamente.
Étaient des Chrétiens qui vivaient avec des Maures.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 100- Verso 100

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  100
Strophe 100

I-100

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Para lá se inclinava a leda frota;
Ainsi naviguait joyeusement l’armada ;
Mas a Deusa em Citere celebrada,
Mais la Déesse qu’à Cythère [Aphrodite] on célèbre,
Vendo como deixava a certa rota
Voyant qu’il quittait le droit chemin
Por ir buscar a morte não cuidada,
Pour aller vers une mort inattendue
Não consente que em terra tão remota
Ne voulait pas qu’en ces terres si éloignées

L'Embarquement_pour_Cythere Antoine_Watteau
Se perca a gente dela tanto amada.
Se perdent des braves tant aimés d’elle.
E com ventos contrários a desvia
Elle fit donc souffler des vents contraires
Donde o piloto falso a leva e guia. 

A cette île où le faux pilote voulait les diriger et les guider.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane