Archives par mot-clé : anglais

LES ANGLAIS – AU MILIEU DES NEIGES BORÉALES – OS LUSIADAS VII-5- LES LUSIADES – Luís de Camões -Vede-lo duro Inglês, que se nomeia

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

*

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

*
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VII-5 LES LUSIADES VII-5

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Chant-7.jpg.
Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

**

Vede-lo duro Inglês, que se nomeia
Voyez-le aussi le dur Anglais, qui se nomme
Rei da velha e santíssima cidade,
Roi de Jérusalem, cette ville ancienne et très sainte,
Que o torpe Ismaelita senhoreia,
Qu’occupent les fourbes seigneurs Ismaélites,
(Quem viu honra tão longe da verdade?)
(Qui a vu l’honneur si loin de la vérité ?)
Entre as Boreais neves se recreia,
S’épanchant au milieu des neiges Boréales,
Nova maneira faz de Cristandade:
Nouvelle manière de Chrétienté :
Para os de Cristo tem a espada nua,
C’est vers ceux qui soutiennent le Christ qu’il dresse son épée nue,
Não por tomar a terra que era sua.
Non en voulant reprendre cette terre qui fut la sienne.

****

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES DOUZE ANGLAIS CONTRE LES ONZE PORTUGAIS – OS LUSIADAS VI-60- LES LUSIADES – Luís de Camões

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-60 LES LUSIADES VI-60

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

« Já num sublime e público teatro
« Déjà, dans un théâtre sublime et public,
Se assenta o Rei Inglês com toda a corte:
Le Roi Anglais siège avec toute sa cour :
Estavam três e três, e quatro e quatro,
Les combattants étaient trois contre trois, et quatre contre quatre,
Bem como a cada qual coubera em sorte.
Conformément à ce que le sort avait décidé.
Não são vistos do Sol, do Tejo ao Batro,
Le Soleil n’a jamais autant vu, du Tage à Bactra ,
De força, esforço e de ânimo mais forte
De force, de puissance et d’énergie plus forte
Outros doze sair, como os Ingleses,
Sortir de ces douze-là, que ces Anglais,
No campo, contra os onze Portugueses.
Contre les onze Portugais.



**********************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LA TRANCHÉE – Poème de Kurt TUCHOLSKY – Gedicht von Kurt TUCHOLSKY – DER GRABEN – 1926

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Kurt-Tucholsky.jpg.

LITTERATURE ALLEMANDE

Poèmes Heine Poésie Gedichte Buch der Lieder

KURT TUCHOLSKY

9. Januar 1890 Berlin – 21. Dezember 1935 Göteborg
9 janvier 1890 – 21 décembre 1935

Traduction Jacky LAVAUZELLE 

______________________

KURT TUCHOLSKY GEDICHTE

DER GRABEN
LA TRANCHÉE

1926
_______________________

Bataille de la Somme (Tranchée de la Prince of Wales’ Division) – Photographie de John Warwick Brooke


********************




Mutter, wozu hast Du Deinen aufgezogen,
Mère, pourquoi as-tu élevé ton fils,
Hast Dich zwanzig Jahr’ um ihn gequält?
Pourquoi t’es-tu tourmentée pendant vingt ans ?
Wozu ist er Dir in Deinen Arm geflogen,
Pourquoi s’est-il réfugié dans tes bras
Und Du hast ihm leise was erzählt?
Pendant que doucement tu le rassurais ?
Bis sie ihn Dir weggenommen haben

Jusqu’à ce qu’ils te le prennent
Für den Graben, Mutter, für den Graben!
Pour la tranchée, mère, pour la tranchée !

*

Junge, kannst Du noch an Vater denken?
Fils, peux-tu te souvenir encore de ton père ?
Vater nahm Dich oft auf seinen Arm,
Ce père qui te prenait souvent dans ses bras
Und er wollt’ Dir einen Groschen schenken,
Et qui t’offrait un sou,
Und er spielte mit Dir Räuber und Gendarm
Et qui jouait au gendarme et au voleur avec toi
Bis sie ihn Dir weggenommen haben
Jusqu’à ce qu’ils te le prennent
Für den Graben, Junge, für den Graben!
Pour la tranchée, mon garçon, pour la tranchée !

*

Drüben die französischen Genossen
Les camarades français là-bas
lagen dicht bei Englands Arbeitsmann.
étaient proches des ouvriers anglais.
Alle haben sie ihr Blut vergossen,
Ils ont tous versé leur sang
und zerschossen ruht heut Mann bei Mann.
 
et tiré sur d’autres hommes aujourd’hui.
 Alte Leute, Männer, mancher Knabe
Des vieux et des hommes, des jeunes hommes
 in dem einen großen Massengrabe.
dans une grande fosse commune.

*

Seid nicht stolz auf Orden und Geklunker!
Ne soyez pas fier des médailles et des quincailleries !
Seid nicht stolz auf Narben und die Zeit!
Ne soyez pas fier des cicatrices et de votre temps !
In die Gräben schickten euch die Junker,
Les nobliaux vous ont envoyés dans les tranchées,
Staatswahn und der Fabrikantenneid.
Nourris par la folie de l’État et l’envie des fabricants.
Ihr wart gut genug zum Fraß für Raben,
Vous avez été assez bons pour nourrir les corbeaux,
für das Grab, Kameraden, für den Graben!
pour la tombe, camarades, pour la fosse !

*

Werft die Fahnen fort!
Jetez les drapeaux !
Die Militärkapellen spielen auf zu euerm Todestanz.
Les fanfares militaires jouent votre danse de la mort.
Seid ihr hin: ein Kranz von Immortellen –
Vous êtes là : une couronne d’immortelles –
das ist dann der Dank des Vaterlands.
ce sont les remerciements de la patrie.

*

Denkt an Todesröcheln und Gestöhne.
Pensez aux affres et aux gémissements de la mort.
Drüben stehen Väter, Mütter, Söhne,
Là-bas, il y a des pères, des mères, des fils,
schuften schwer, wie ihr, ums bißchen Leben.
qui travaillent dur, comme vous, pour un peu de vie.
Wollt ihr denen nicht die Hände geben?
Ne voulez-vous pas leur serrer la main ?
Reicht die Bruderhand als schönste aller Gaben
La main fraternelle est le plus beau de tous les cadeaux
übern Graben, Leute, übern Graben -!
au-dessus des tranchées, camarades , au-dessus des tranchées !



************

1926

**************

Unter dem Pseudonym Theobald Tiger
Sous le pseudonyme de Théobald Tiger

***************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 800px-Kurt_Tucholsky_Signature.svg_-756x1024.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.