CAMOES OS LUSIADAS III-22 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-22 LES LUSIADES III-22
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-22

OS LUSIADAS III-22

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  22
Strophe 22

III-22

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-22
LES LUSIADES III-22

 *****

« Desta o pastor nasceu, que no seu nome
« D’elle, le pasteur Viriate est né, qui par son nom
 Se vê que de homem forte os feitos teve;
Montre combien les actes furent ceux d’un vaillant homme ;
   Cuja fama ninguém virá que dome,
Dont la renommée ne sera dépassée,
  Pois a grande de Roma não se atreve.
Car la grande Rome n’ose s’y risquer.
Esta, o velho que os filhos próprios come
  A ceci, le vieux Chronos qui dévore ses propres enfants
  Por decreto do Céu, ligeiro e leve,
Par décret du ciel, léger et leste,
   Veio a fazer no mundo tanta parte,
Est venu dans le monde lui donner une bonne part,
 Criando-a Reino ilustre; e foi desta arte:
 Créant le Royaume illustre; et cet art fut fait ainsi :

****

NOTE SUR
LE BERGER VIRIATE

« Un Pseudo-Persée, qui se disait fils de Persée, souleva la Macédoine à la tête d’une troupe d’esclaves, et, malgré son armée de seize mille hommes, fut vaincu par le questeur Tremellius. A la même époque, Metellus obtint de brillants succès en Celtibérie contre les Espagnols. Q. Pompeius vint le remplacer. Peu de temps après, on envoya aussi Q. Caepion pour soutenir la même guerre que faisait aux Romains, en Lusitanie, un certain Viriate, bientôt massacré par les siens, effrayés de l’arrivée de Caepion ; Viriate avait, pendant quatorze années, tenu les Espagnes en état de rébellion contre les Romains. Pâtre d’abord, puis chef de brigands, il finit par soulever contre Rome tant de peuples redoutables, qu’il passait pour le libérateur de l’Espagne. Comme ses meurtriers demandaient un salaire au consul Caepion,  » Jamais, leur répondit-il, les Romains n’ont approuvé le massacre d’un général par ses soldats. « 

Eutrope
Abrégé de l’histoire romaine
Trad. Dubois – 1865
Livre IV – 7
Des guerres de Macédoine à celle de Jugurtha
(200 à 105 av. J.-C.)

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-22 LES LUSIADES III-22
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES