TOUTES LES MAISONS SONT DES YEUX – Poème de Miguel Hernández – Todas las casas son ojos

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

*********
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************

Cancionero y romancero de ausencias
 (1938-1941)


******

Vincent van Gogh, La Nuit étoilée, 1889, Museum of Modern Art, New York

*******

Todas las casas son ojos
Toutes les maisons sont des yeux
que resplandecen y acechan.
qui brillent et se cachent.

Todas las casas son bocas
Toutes les maisons sont des bouches
que escupen, muerden y besan.
qui crachent, mordent et embrassent.

Todas las casas son brazos
Toutes les maisons sont des bras
que se empujan y se estrechan.
qui se poussent et s’attirent.

De todas las casas salen
De toutes les maisons viennent
soplos de sombra y de selva.
des souffles d’ombres et de forêts.

En todas hay un clamor
En chacune, une clameur
de sangre insatisfechas.
de sangs insatisfaits.

Y a un grito todas las casas
Un cri, toutes les maisons
se asaltan y se despueblan.
se battent et se dépeuplent.

Y a un grito, todas se aplacan,
Un cri, toutes s’apaisent,
y se fecundan, y se esperan.
et se fécondent, et espèrent.

******************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.