Archives par mot-clé : winter

L’ESPRIT D’AMOUR – SONNETS DE SHAKESPEARE SONNET 56 – LVI – Sweet love, renew thy force

SONNET de SHAKESPEARE
SHAKESPEARE SONNETS
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE


**

SONNET 56

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
***
Sweet love, renew thy force
****

L’ESPRIT D’AMOUR
***

1598 

**

*

 Sweet love, renew thy force; be it not said
Doux amour, renouvelle ta force ! Qu’il ne soit pas dit
Thy edge should blunter be than appetite,
Que ton ardeur est plus faible que ton appétit,
Which but to-day by feeding is allay’d,
Qui est aujourd’hui par un banquet apaisé,
To-morrow sharpened in his former might:
Mais qui, demain, de toute son ancienne force sera aiguisé :

*

So, love, be thou, although to-day thou fill
Alors, fais-en de même, mon amour,
Thy hungry eyes, even till they wink with fulness,
Tes yeux affamés, même s’ils sont contentés ce jour,
 To-morrow see again, and do not kill
Demain, qu’ils admirent encore, afin que ne meurt
The spirit of love, with a perpetual dulness.
L’esprit d’amour d’une perpétuelle langueur.

*


*

Let this sad interim like the ocean be
Que ce triste intérim soit comme l’océan
 Which parts the shore, where two contracted new
Qui séparent deux fiancés sur deux rivages opposés
Come daily to the banks, that when they see
Et qui viennent chaque jour, afin que, quand viendra

*

Return of love, more blest may be the view;
Le retour de l’amour, plus belle soit la rencontre ;
Or call it winter, which being full of care,
Ou soit comme l’hiver plein d’un interminable ennui,
Makes summer’s welcome, thrice more wished, more rare. 
Rendant l’été, trois fois plus souhaité et plus rare.

*


 

*****************

SHAKESPEARE SONNETS
SONNET LVI

LES SONNETS DE SHAKESPEARE SONNETS

LA TROMPETTE D’UNE PROPHETIE – POEME SHELLEY – The trumpet of a prophecy – ODE AU VENT D’OUEST V

 LITTERATURE ANGLAISE

*******

 

PERCY BYSSHE SHELLEY
4 August 1792 – 8 July 1822
4 août 1792 – 8 jullet 1822

Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 


LES POEMES
DE PERCY BYSSHE SHELLEY
*******

Shelley’s poems
POEMS
POEMES

*******
*

ODE TO THE WEST WIND
ODE AU VENT D’OUEST

V
The trumpet of a prophecy

LA TROMPETTE D’UNE PROPHETIE

****

Make me thy lyre, even as the forest is:
Que je sois ta lyre à l’instar de la forêt
What if my leaves are falling like its own!
Même si mes feuilles doivent tomber comme les siennes !
 The tumult of thy mighty harmonies
Le tumulte de tes profondes harmonies

*

Will take from both a deep, autumnal tone,
De nous deux donnera un son profond, automnal,
Sweet though in sadness. Be thou, Spirit fierce,
Suave bien que triste. Sois, Esprit tumultueux,
My spirit! Be thou me, impetuous one!
Mon esprit ! Sois moi, ô impétueux !

*

*

Drive my dead thoughts over the universe
Dirige mes pensées mortes dans l’univers
Like wither’d leaves to quicken a new birth!
Telles ces feuilles mortes pour une renaissance !
And, by the incantation of this verse,
Et, par l’incantation de ce poème,

*

Scatter, as from an unextinguish’d hearth
Disperse, comme d’un foyer inextinguible
Ashes and sparks, my words among mankind!
Les cendres et les étincelles, mes paroles à l’humanité !
Be through my lips to unawaken’d earth
Sois à travers mes lèvres à la terre endormie

*

The trumpet of a prophecy! O Wind,
La trompette d’une prophétie ! Ô Vent,
If Winter comes, can Spring be far behind?
Si l’Hiver arrive, le Printemps peut-il être loin derrière ?

*

**************************

ODE TO THE WEST WIND
ODE AU VENT D’OUEST
POESIE DE SHELLEY

************************************

SHELLEY INCOMPRIS

Les deux proscrits étaient morts. Il semblait que la poésie, alors incomprise, de Shelley devait laisser aussi peu de trace dans le souvenir de ses contemporains que son frêle corps dans les flots de la Méditerranée. Il semblait au contraire que la renommée de Byron, délivrée des calomnies qu’elle avait soulevées autour d’elle et purifiée par une mort héroïque, allait rentrer triomphante en Angleterre, portée par l’admiration de toute l’Europe. Il n’en fut pas ainsi. Tandis que la voix éloquente de M. Tricoupi, célébrait la louange du poète dans cette langue sonore qui avait retenti, plus de vingt siècles auparavant, aux mêmes lieux, pour les soldats de Marathon, le nom du poète resta exilé de l’Angleterre. À peine au contraire la cendre de Shelley était-elle refroidie, qu’une nouvelle école littéraire saluait en lui son chef, et élevait sa renommée au- dessus de celle de Byron. Il ne faut point s’en étonner : il est plus facile de revenir de l’obscurité que de l’impopularité. Autant et plus que Byron, Shelley avait jeté le gant à la société anglaise ; mais il n’avait pas été discuté : il n’avait eu ni admirateurs ni détracteurs, il avait été simplement incompris et rejeté. Byron au contraire avait eu ses partisans et ses adversaires ; la voix publique était fatiguée de crier son nom. L’admiration ou le mépris de sa poésie n’avait pas la saveur de la nouveauté. Son nom appartenait à l’histoire, il ne pouvait être le drapeau d’une coterie ; il était de ceux qu’on pouvait copier désormais sans avouer ses emprunts.

Edmond de Guerle
Byron, Shelley et la Littérature anglaise, d’après les Souvenirs des derniers Jours, de E.-J. Trelawny
Revue des Deux Mondes
Deuxième période
Tome 19
1859

*************************************
POEME DE PERCY BYSSHE SHELLEY

 

 

THE WHEEL Yeats Texte et Traduction LA ROUE

William Butler Yeats
English literature
English poetry
Littérature Anglaise – Poésie Anglaise
 

YEATS
1865-1939
The Tower[1928]

THE WHEEL
La Roue

The Wheel Yeats Traduction Artgitato & Texte anglais La Roue

 

————————–

Through winter-time we call on spring,
Pendant les heures d’hiver nous appelons le printemps,
 And through the spring on summer call,
  Et pendant le printemps nous appelons l’été,
And when abounding hedges ring
  Et quand les abondantes haies retentissent
   Declare that winter’s best of all;
Nous déclarons que l’hiver est le meilleur de tous ;
And after that there s nothing good
  Et après cela, il n y a rien de bon
  Because the spring-time has not come –
Parce que le printemps ne vient pas
   Nor know that what disturbs our blood
Nous ne savons pas que ce qui perturbe notre sang
Is but its longing for the tomb.
  N’est que le désir de la tombe.

 

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
****************

 The Wheel Yeats

THE CHIMNEY SWEEPER William Blake Traduction et Texte anglais LE RAMONEUR

The Chimney Sweeper William Blake Le Ramoneur par Thomas Phillips Traduction Artgitato française

LITTERATURE ANGLAISE
Poésie anglaise – English poetry
Songs of Experience
The Chimney Sweeper William Blake

poèmes – poems

WILLIAM BLAKE
1757-1827

 

THE CHIMNEY SWEEPER

Le Ramoneur
[1794]

****

A little black thing among the snow,
Une petite chose noire dans la neige,
Crying « ‘weep! ‘weep! » in notes of woe!
Pleure : «Ramoneur ! » Ramoneur! « dans des notes de malheur !
« Where are thy father and mother? Say! »–
« Où sont ton père et ta mère ? Dis ! »
« They are both gone up to the church to pray.
« Ils sont tous les deux montés à l’église pour prier.

« Because I was happy upon the heath,
« Parce que j’étais heureux sur la lande,
  And smiled among the winter’s snow,
 Et que je souriais dans la neige de l’hiver,
 They clothed me in the clothes of death,
Ils m’ont habillé avec les vêtements de la mort,
  And taught me to sing the notes of woe.
 Et m’ont appris à chanter ces notes de malheur.

« And because I am happy and dance and sing,
« Et parce que je suis heureux et que je danse et que je chante,
 They think they have done me no injury,
Ils pensent qu’ils ne m’ont fait aucun mal,
  And are gone to praise God and his priest and king,
 Et sont allés à la louange de Dieu et de son prêtre et de son roi,
 Who make up a heaven of our misery. »
Qui constituent un ciel de notre misère « .

*******************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*******************

1795 The Chimney Sweeper William Blake Le Ramoneur Songs of Experience Artgitato Traduction