Archives par mot-clé : verso 45

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-45 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-45 LES LUSIADES III-45
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-45

OS LUSIADAS III-45

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 45
Strophe 45

III-45

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-45
LES LUSIADES III-45

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
Nous sommes dans le verset 42 du chant III à la veille de cette bataille entre Alphonse Ier et les maures sur les bords du Tage.
Dans le verset 43, la bataille se prépare et Luis de Camoes insiste sur la disproportion des forces en présence. Les Lusitaniens sont en nombre, dit Camoes, cent fois moins nombreux.
Mais les Chrétiens, « povo batizado« , sont si concentrés et recueillis dans leur foi que tout reste possible.
Dans le verset 44, Camoes présente les forces Maures, les cinq rois Maures Almoravides et notamment Ismar / Esmar.
Sonnet 45, nous sommes au petit matin froid où va se dérouler la bataille.
Camoes évoque le miracle d’Ourique dans celui-ci et le suivant, III-46, où le Christ apparaît dans toute sa splendeur et sa majesté à Alphonse Ier.

 

Jacky Lavauzelle

**

La Bataille d’Ourique
Domingos Sequeira

**

******

« A matutina luz serena e fria,
« La lumière du petit matin, froide et sereine,
 « 
 As estrelas do Pólo já apartava,
Effaçait déjà les étoiles du Pôle,
Quando na Cruz o Filho de Maria,
  Lorsque sur la Croix, le Fils de Marie,
Amostrando-se a Afonso, o animava.
Se montra devant Alphonse, l’illuminant.
Ele, adorando quem lhe aparecia,
  Lui, adorant cette apparition,
Na Fé todo inflamado assim gritava:
 Tout enflammé par sa Foi, s’écria ainsi :
– « Aos infiéis, Senhor, aos infiéis,
– « Aux infidèles, Seigneur, aux infidèles,
E não a mim, que creio o que podeis! »
  Et pas à moi, qui crois en Ton pouvoir !     

************

La vision de D. Afonso Henriques
Frei Manuel dos Reis

**

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-45 CAMOES LUSIADES III-45
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

OS LUSIADAS II-45 LES LUSIADES

OS LUSIADAS II-45 LES LUSIADES II-45
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-45

OS LUSIADAS II-45

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  45
Strophe 45

II-45

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

LES LUSIADES II-45
OS LUSIADAS II-45

os-lusiadas-ii-45-les-lusiades-luis-de-camoes-artgitato-arnold-bocklin-ulysse-et-calypso-1883-kunstmuseum-baleArnold Böcklin
Ulysse et Calypso
 1883
 Kunstmuseum – Bâle

« Que se o facundo Ulisses escapou
« Que, si l’éloquent Ulysse échappa
  De ser na Ogígia ilha eterno escravo,
Dans l’île de Calypso [Ogygie] à l’éternel esclavage,
E se Antenor os seios penetrou
Et si Antênor* pénétra
Ilíricos e a fonte de Timavo;
En Illyrie et à la source du Timave* ;
E se o piedoso Eneias navegou
Et si le pieux Enée navigua
  De Cila e de Caríbdis o mar bravo,
De Charybde et Scylla sur une mer démontée,
Os vossos, mores cousas atentando,
Vos Lusitaniens, plus de choses encore tenteront,
Novos mundos ao mundo irão mostrando.
De nouveaux mondes au monde montreront.

******

*Anténor
dans l’Enéide de Virgile

 » Anténor, échappé à la furie des Grecs, a pu s’ouvrir un passage au fond du golfe d’lllyrie, pénétrer sans obstacles à travers les champs des Liburnes, et franchir ces sources fameuses, d’où le Timave roulant à grand bruit des montagnes par neuf canaux divers, s’enfle en mer orageuse, et couvre au loin les campagnes de ses flots mugissans. Il a pu, malgré cent périls, fonder sur les plages Italiques les remparts de Padoue, y fixer les Troyens vainqueurs, et dotant d’un nom impérissable sa nouvelle patrie, y suspendre en trophée les armes d’Ilion.
Virgile
L’Énéide
Livre Premier
Traduction par Jean-Nicolas-Marie Deguerle
 Delalain 1825

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LES LUSIADES II-45
OS LUSIADAS II-45

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 45- Verso 45

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 45
Strophe 45

I-45

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Eis aparecem logo em companhia
Elles apparaissent bientôt groupées
Uns pequenos batéis, que vêm daquela
Les petites embarcations, qui viennent
Que mais chegada à terra parecia,
De l’île qui semblait proche de la terre,
Cortando o longo mar com larga vela.
Les portant vers la mer avec les larges voiles.
A gente se alvoroça, e de alegria
Beaucoup d’émotion, car dans la joie
Não sabe mais que olhar a causa dela.
Ils ne savent plus que s’émerveiller.
Que gente será esta, em si diziam,
Qui sont-ils et et que disent-ils,
Que costumes, que Lei, que Rei teriam?
Quelles coutumes, quelle loi, quel Roi ont-ils ?

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades