Archives par mot-clé : verso 20

LA TROMBE MARINE (2) – OS LUSIADAS V-20 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Ia-se pouco e pouco acrescentando

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-20 LES LUSIADES V-20
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*******************



« Ia-se pouco e pouco acrescentando
« Et, peu à peu, la tornade grossissait
E mais que um largo masto se engrossava;
Et plus large qu’un large mât elle devenait ;
Aqui se estreita, aqui se alarga, quando
Ici ça rétrécissait, ici ça s’élargissait, pendant
Os golpes grandes de água em si chupava;
Que de grandes quantités d’eau elle aspirait ;
Estava-se co’as ondas ondeando:
C’était comme si elle ondulait avec les vagues :
Em cima dele uma nuvem se espessava,
Au-dessus d’elle, un nuage s’épaississait,
Fazendo-se maior, mais carregada
Devenait plus gros, plus chargé
Co’o cargo grande d’água em si tomada.
Par toute cette eau qu’il venait de récupérer.



***************

CORNELIUS ET LA BATAILLE DE CANNES -OS LUSIADAS IV-20 LES LUSIADES LUIS DE CAMOES – Bem como entre os mancebos recolhidos

*

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-20 LES LUSIADES IV-20
LITTERATURE PORTUGAISE

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes




Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue




Luis de Camoes Les Lusiades Trad Jacky Lavauzelle

 Obra Poética  (1556)




OS LUSIADAS IV-20
A Epopeia Portuguesa

 

Traduction Jacky Lavauzelle

Camoes Traduction Jacky Lavauzelle
Vasco de Gama

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******




******

Les préparatifs au combat
Cornélius et la Bataille de Cannes

*******

Bem como entre os mancebos recolhidos
Ainsi parmi les jeunes hommes recueillis
Em Canúsio, relíquias sós de Canas,
  A Canosa, quelques rescapés de Cannes seulement,
 Já para se entregar quase movidos
 Déjà prêts à être emprisonnés
A fortuna das forças Africanas,
Par la fortune des forces africaines,
  Cornélio moço os faz que, compelidos
  Cornelius les contraint
Da sua espada, jurem que as Romanas
Par son épée, et leur fait jurer que les armes
 Armas não deixarão, enquanto a vida
 Romaines ne cesseront pas aussi longtemps que la vie
Os não deixar, ou nelas for perdida:
 Anime leurs corps et leurs âmes :

****

Notes

Dans la région des Pouilles, en Italie, l’ancienne ville de Cannes de la Bataille (Canne della Battaglia) se trouve entre les villes Barletta et Canosa (Canasium),  où se confrontèrent (deuxième guerre punique) le 2 août 216 av. J.-C. les Romains et les Carthaginois. Hannibal Barca, à la tête des Carthaginois, a vaincu les armées romaines, commandées par les consuls Caius Terentius Varro et Lucius Æmilius Paullus, pourtant supérieures en nombre.

**

OS LUSIADAS CANTO IV

****

Traduction Jacky Lavauzelle

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

**************

**

LA MORT DU VETERAN CAMOES

Et puis, pour qu’un royaume ait des gens de lettres, il lui faut de l’argent pour les pensionner. Le Portugal, qui épuisait son épargne en flottes, en armées, en constructions de citadelles, ne pouvait avoir dans son budget un chapitre d’encouragemens aux lettres et aux arts. Bientôt même l’état ruiné par ses conquêtes, obéré par la victoire, n’eut plus de quoi suffire aux besoins de ses armées : il finit par ne pouvoir plus nourrir ceux qui l’avaient servi. Camoens mourut à l’hôpital, ou à-peu-près ; mais ce ne fut pas comme poète ; ce ne fut pas comme Gilbert et Maifilâtre à côté d’autres écrivains largement rentes: ce fut comme un vétéran dont la solde manque, ou dont la pension de retraite est suspendue.il mourut comme beaucoup de ses compagnons d’armes, comme mouraient les vice-rois eux-mêmes, qui n’avaient pas toujours (témoin dom Joâo de Castro) de quoi acheter une pouie dans leur dernière maladie.

« Qu’y a-t-il de plus déplorable que de voir un si grand génie si mal récompensé ? Je l’ai vu mourir dans un hôpital de Lisbonne, sans avoir un drap pour se couvrir, lui qui avait si bravement combattu dans l’Inde orientale et qui avait fait cinq mille cinq cents lieues en mer. Grande leçon pour ceux qui se fatiguent à travailler nuit et jour et aussi vainement que l’araignée qui ourdit sa toile pour y prendre des mouches. »
Il peut résulter de cette apostille que José Indio a vu Camoens à l’hôpital, sans qu’il faille prendre à la lettre les mots je l’ai vu mourir.
Ce fut dans ces circonstances que le désastre d’AIkacer Kébir (4 août 1578) frappa de mort le Portugal. Il restait encore à Camoens une larme pour sa patrie : Ah ! s’écria-t-il, du moins je meurs avec elle ! Il répéta la même pensée dans la dernière lettre qu’il ait écrite. « Enfin, disait-il, je vais sortir de la vie, et il sera manifeste à tous que j’ai tant aimé ma patrie, que non-seulement je me trouve heureux de mourir dans son sein, mais encore de mourir avec elle. »
Il ne survécut que peu de mois à ce désastre, et mourut au commencement de 1579, à l’âge de cinquante-cinq ans.
Il fut enterré très pauvrement dans l’église de Santa Anna, dit Pedro de Mariz, à gauche en entrant et sans que rien indiquât sa sépulture. Ses malheurs firent une impression si profonde, que personne ne voulut plus occuper la maison qu’il avait habitée. Elle est restée vide depuis sa mort. Les prévisions de Camoens ne tardèrent pas à s’accomplir. Le Portugal, ce royaume né d’une victoire et mort dans une défaite, tomba bientôt sous le joug de Philippe IL Ce monarque visitant ses nouvelles provinces, s’informa du poète, et, en apprenant qu’il n’existait plus, il témoigna un vif regret….

Charles Magnin
Luiz de Camoëns
Revue des Deux Mondes
Période Initiale, tome 6

*********************

Traduction Jacky Lavauzelle

ARTGITATO
*********************


Camoes Os Lusiadas IV Traduction Jacky Lavauzelle

 OS LUSIADAS IV

LUIS DE CAMOES LES LUSIADES

Camoes Canto III

CAMOES OS LUSIADAS III-20 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-20 LES LUSIADES III-20
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-20

OS LUSIADAS III-20

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  20
Strophe 20

III-20

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-20
LES LUSIADES III-20

 *****

« Eis aqui, quase cume da cabeça
«Ici, se trouve, comme le sommet de la tête
De Europa toda, o Reino Lusitano,
De toute l’Europe, le Royaume Lusitanien,
Onde a terra se acaba e o mar começa,
Là où la terre finit et la mer commence,
E onde Febo repousa no Oceano.
Là où Phébus repose dans l’océan.
Este quis o Céu justo que floresça
Là où le juste Ciel aiguisa
Nas armas contra o torpe Mauritano,
Ses armes contre le pouilleux Mauritanien,
Deitando-o de si fora, e lá na ardente
Là où il le rejeta, et qui, jusque dans l’ardente
África estar quieto o não consente.
Afrique, l’accula.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-20 LES LUSIADES III-20
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES

LES LUSIADES II-20 OS LUSIADAS

LES LUSIADES II-20 OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-20

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  20
Strophe 20

II-20

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Já na água erguendo vão, com grande pressa,
Déjà sur la mer, ils arrivent impétueux,
Com as argênteas caudas branca escuma;
La queue argentée fouettant la blanche écume ;
Doto co’o peito corta e atravessa
Cassant les vagues de sa poitrine
  Com mais furor o mar do que costuma.
Avec plus de fureur que de coutume.
Salta Nise, Nerine se arremessa
Surgit Nyse la nourrice, se lance Nérine
Por cima da água crespa, em força suma.
Au-dessus de l’eau fraîche, en force démultipliée.
 Abrem caminho as ondas encurvadas
Les ondes déchaînées ouvrent le chemin
  De temor das Nereidas apressadas.
Effrayées par ces Néréides déchaînées.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LES LUSIADES II-20

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

CHARLES MAGNIN
Revue des Deux Mondes
1832
Tome 6
Littérature étrangère – Luiz de Camoëns

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 20- Verso 20

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

OS LUSIADAS

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

A Epopeia Portuguesa

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 20
Strophe 20

I-20

Quando os Deuses no Olimpo luminoso,
Lorsque les dieux dans la lumineuse Olympe,
Onde o governo está da humana gente,
D’où l’on gouverne le peuple des hommes,
Se ajuntam em concílio glorioso
Se réunissent en un glorieux conseil
Sobre as cousas futuras do Oriente.
Sur les choses à venir de l’Orient.
Pisando o cristalino Céu formoso,
Foulant le beau ciel cristallin,
Vêm pela Via-Láctea juntamente,
Ils arrivent le long de la Voie Lactée ensemble,
Convocados da parte do Tonante,
Convoqués par le dieu Tonnant,
Pelo neto gentil do velho Atlante.
Par l’aimable petit-fils du vieil Atlas.

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades