Archives par mot-clé : trecento

PETIT DISCOURS SUR LA PERFECTION – ELOGE DE L’IMPERFECTION -Jacky Lavauzelle

*



JACKY LAVAUZELLE

 

**

PETIT DISCOURS
SUR
LA PERFECTION

L’ELOGE DE L’IMPERFECTION

Notre monde exige la perfection totale, l’excellence absolue, le zéro défaut, même si la machine elle-même ne peut être parfaite.

La perfection nous le savons bien n’est pas supportable.
La perfection c’est l’enfer ! au mieux un TOC, un trouble, une maladie.

S’il ne sert à rien d’être parfait, du moins devons-nous toutefois tendre vers la perfection. « Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre. » (Bertrand Russell)
Dans un monde binaire, il vaut mieux regarder vers le haut et lever la tête, quitte à marcher dedans, avec une chance sur deux que ce soit le bon pied.

« Ainsi tu m’apparais, incertaine, inconnue,
Beauté, que je cherchai dès l’aube de mes jours !
L’aube a fui !…. de midi l’heure est presque venue,
Et sans t’atteindre, hélas ! je te cherche toujours.
Je ne t’atteindrai point, montagne inaccessible !
Mais, de loin rayonnant, ton front toujours visible,
Sert de but à ma course, et de phare à mes pas ;
Je ne t’atteindrai point !… Mais ta clarté chérie,
Aura du moins doré l’horizon de ma vie,
Et détourné mes yeux des fanges d’ici-bas ! »
Anonyme — Jean Polonius
À la Perfection idéale

Si l’on veut toucher la perfection, il reste les choses simples, les petites choses de la vie, qui elles sont atteignables.  Là nous pouvons pousser le détail, sans s’en rendre malade. Comme le disait Leonard de Vinci  » I dettagli fanno la perfezione e la perfezione non è un dettaglio » , « le détail fait la perfection et la perfection n’est pas un détail. »

Le bonheur est dans les choses simples.

« J’extrairai le bonheur des plus petites choses,
Des rayons, des reflets qui viennent se poser
Légers comme une abeille au cœur ardent des roses ;
Et j’aurai sur la bouche un rêve de baiser ! »
Albert Lozeau – ILLUSION
Le Miroir des jours 1912
Montréal,  

Voici quelques éléments qui permettent peut-être de prendre la perfection de haut, pour ce qu’elle est, un objectif inatteignable et réellement ambitieux, jamais une réalité.

Nous pouvons commencer par la sphère religieuse. Si les dieux ne peuvent pas être parfaits, cela donne à notre humanité bien des consolations. Nous avons trois religions très intéressantes : celle de la Rome antique, de la Grèce antique et celle de l’hindouisme.

L’épisode de Krishna avec les 999.999 gopis ou bergères est révélateur. Krishna dans l’eau d’un lac va satisfaire ces 999.999 gopis et pas une de plus dans un orgasme démesuré et gigantesque. Le chiffre rond, parfait, reviendrait à l’accomplissement définitif, c’est-à-dire à la mort, et Krishna est un bien bon vivant qui se refuse à cette éventualité. Pour que les choses évoluent, avancent, progressent, il faut garder un espace pour l’évolution, la progression, bref, la vie tout simplement.

Il faut donc écarter d’emblée toutes les ambitions exagérées, inhumaines, et se dire que on peut se donner cette ambition, mais que le résultat est bien illusoire : « ne craignez pas d’atteindre la perfection, vous n’y arriverez jamais. » disait Salvador Dali.

Chez nos héros antique, nous avons tant et tant d’exemples. Prenons Achille, héros troyen et son misérable talon, seule minuscule partie de son corps d’athlète à ne pas être protégée. Diderot dans la Première Encyclopédie (1751- Tome 17) : «  Les poètes ont dit qu’Achille n’était vulnérable qu’au talon. Achille est ici le symbole de tous les hommes extraordinaires. Quelque parfaits qu’ils aient été, quelque effort qu’ils aient fait pour s’élever au-dessus de la condition humaine, il leur est toujours resté un endroit vulnérable & mortel ; & c’est toujours un Pâris, quelque âme vile, basse & lâche qui le découvre. »

La perfection est impossible et si elle se présente face à nous, nous pouvons être vigilant, ce n’est qu’une illusion de la perfection. Les peintres italiens du trecento et du quattrocento ont poussé les artifices du trompe l’oeil pour perdre l’oeil  à son plus haut degré : perspective, bleuissement des fonds, superposition de glacis, effets vaporeux, le sfumato, afin de rajouter du contraste avec le premier plan.
L’art ne sert ici qu’à tromper le regard.

Il ne nous reste que la perfection monétaire… Vu l’état des finances, cette perfection reste bien relative.

L’essentiel est bien d’être conscient de notre état et de travailler à l’améliorer sans cesse, sans aucune honte.
« Il est de la nature des êtres intelligents de sentir leurs imperfections : la nature a donc mis en nous la pudeur, c’est-à-dire la honte de nos imperfections. »
(Montesquieu – De l’Esprit des Lois – Livre XVI – Chapitre XII -De la Pudeur naturelle-Editions Garnier 1777)

N’ayons donc plus honte de nos imperfections !

Jacky Lavauzelle

 

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 84-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 84

 
CHANSONNIER PETRARQUE

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

 

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 84

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 84

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

84/263

-Occhi piangete: accompagnate il core
– Mes yeux, pleurez ! accompagnez le cœur
che di vostro fallir morte sostene.
qui par votre faute supporte la mort.
 – Cosí sempre facciamo; et ne convene
Ainsi nous faisons, toujours ; et il convient
   lamentar piú l’altrui, che ’l nostro errore.
de nous lamenter plus des autres que de nos erreurs.

**

-Già prima ebbe per voi l’entrata Amore,
Même l’entrée d’Amour commença par vous,
là onde anchor come in suo albergo vène.
là où encore il vient comme dans son auberge.
 – Noi gli aprimmo la via per quella spene
Nous lui avons ouvert la voie par l’espoir
 che mosse d ’entro da colui che more.
venant de l’intérieur de celui qui meurt.


**

-Non son, come a voi par, le ragion’ pari:
Elles ne sont pas, comme cela vous semble, de raisons égales :
ché pur voi foste ne la prima vista
car vous étiez à la première vue
  del vostro et del suo mal cotanto avari.
de vôtre mal et de son mal tellement avare.

**

-Or questo è quel che piú ch’altro n’atrista,
Maintenant, ce qui surtout nous attriste :
che’ perfetti giudicii son sí rari,
les jugements parfaits sont rares,
 et d’altrui colpa altrui biasmo s’acquista.
et pour les fautes des autres, ce sont les autres qui vous blâment.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 84
le chansonnier Pétrarque 84
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 83-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 83

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 83
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 83

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 83

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

83/263

Se bianche non son prima ambe le tempie
Si mes tempes ne sont point blanchies
ch’a poco a poco par che ’l tempo mischi,
peu à peu, le temps s’immisce
securo non sarò, bench’io m’arrischi
je n’aurai pas de sécurité, bien que je me risque
talor ov’Amor l’arco tira et empie.
des fois où Amour à l’arc tire et se réarme.

**

Non temo già che piú mi strazi o scempie,
Je crains déjà qu’il m’arrache et m’anéantisse,
né mi ritenga perch’anchor m’invischi,
qu’il me tienne, me saisissant un peu plus encore,
 né m’apra il cor perché di fuor l’incischi
qu’il m’ouvre mon cœur, le touchant du dehors
 con sue saette velenose et empie.
avec ses flèches empoisonnées et sans pitié.

**

Lagrime omai da gli occhi uscir non ponno,
Désormais les larmes par mes yeux ne sortent plus,
ma di gire infin là sanno il vïaggio,
mais pour aller vers eux, ils connaissent le voyage,
sí ch’a pena fia mai ch’i’ ’l passo chiuda.
oui, qui à jamais pourra fermer cette issue.

**

Ben mi pò riscaldare il fiero raggio,
Eh bien, je me réchauffe un peu au fier rayon,
  non sí ch’i’ arda; et può turbarmi il sonno,
oui, sans me brûler ; et peut perturber le sommeil,
 ma romper no, l’imagine aspra et cruda.
mais non le rompre, la brute et âpre image

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 83
le chansonnier Pétrarque 83
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 82-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 82

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 82
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 82

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 82

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

82/263

Io non fu’ d’amar voi lassato unquancho,
Je ne suis pas, de vous aimer, lassé,
madonna, né sarò mentre ch’io viva;
madame, et ne le serai tant que je vivrai ;
ma d’odiar me medesmo giunto a riva,
mais me haïr moi-même, je n’en puis plus,
et del continuo lagrimar so’ stancho;
et pleurant sans cesse, j’en suis fatigué ;

**

Et voglio anzi un sepolcro bello et biancho,
Et veux en effet un beau tombeau et blanc,
che ’l vostro nome a mio danno si scriva
que votre nom soit écrit contre moi
in alcun marmo, ove di spirto priva
en  un quelconque marbre, l’esprit libre
sia la mia carne, che pò star seco ancho.
serait ma chair, qui peut avec lui rester encore.

**

Però, s’un cor pien d’amorosa fede
Cependant, si un cœur plein de foi amoureuse
 può contentarve senza farne stracio,
pouvait vous contenter sans le faire souffrir,
piacciavi omai di questo aver mercede.
désormais qu’il vous plaise d’avoir merci de lui.

**

Se ’n altro modo cerca d’esser sacio,
Si autrement cherchez d’autres façons,
vostro sdegno erra, et non fia quel che crede:
votre dédain errera, et ne doit pas être ce qu’il croit :
di che Amor et me stesso assai ringracio.
de ce qu’à Amour et à moi-même je rends grâce.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 82
le chansonnier Pétrarque 82
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 81-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 81

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 81
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 81

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 81

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

81/263

Io son sí stanco sotto ‘l fascio antico
Oui je suis fatigué sous cet antique joug
de le mie colpe et de l’usanza ria
de mes fautes et de mon mal
 ch’i’ temo forte di mancar tra via,
que fortement je crains de ne point suivre la route,
et di cader in man del mio nemico.
et tomber dans les mains de mon ennemi. 

**

Ben venne a dilivrarmi un grande amico
Bien venu me délivrer un grand ami 
per somma et ineffabil cortesia;
par grande et ineffable courtoisie ;
 poi volò fuor de la veduta mia,
puis il s’est envolé hors de ma vue,
 sí ch’a mirarlo indarno m’affatico.
oui je m’use en vain à le chercher.

**

Ma la sua voce anchor qua giú rimbomba:
Mais sa voix résonne encore ici :
O voi che travagliate, ecco ‘l camino;
Ô vous qui êtes harassés, voici le chemin ;
  venite a me, se ‘l passo altri non serra.
venez à moi, si un autre pas ne peut être.

 

**

Qual gratia, qual amore, o qual destino
Quelle grâce, quel amour, ô quel destin
mi darà penne in guisa di colomba,
me donnera des plumes en guise de colombe,
    ch’i’ mi riposi, et levimi da terra?
pour que je me repose, et m’exhausse de la terre ?

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 81
le chansonnier Pétrarque 81
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 79 -CANZONIERE PETRARCA Sonetto 79

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 79
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 79

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 79

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

79/263

S’al principio risponde il fine e ’l mezzo
Si le début répond à la fin et au milieu
del quartodecimo anno ch’io sospiro,
de cette quatorzième année que je soupire,
piú non mi pò scampar l’aura né ’l rezzo,
ni  l’aura  [Laure] ni l’ombre ne me sauveront ;
sí crescer sento ’l mio ardente desiro.
car je sens croître en moi le désir ardent.

**

Amor, con cui pensier mai non amezzo,
Amour, avec lequel les pensées jamais ne partage,
sotto ’l cui giogo già mai non respiro,
sous le joug duquel jamais je ne respire,
tal mi governa, ch’i’ non son già mezzo,
qui me gouverne, ainsi que je suis diminué de moitié,
per gli occhi ch’al mio mal sí spesso giro.
par mes yeux devant mon mal se tournent.

**

Cosí mancando vo di giorno in giorno,
Ainsi diminuant de jour en jour,
 sí chiusamente, ch’i’ sol me n’accorgo
si sombrement, que seul je perçois
et quella che guardando il cor mi strugge.
et qu’à regarder le cœur me fait fondre.

**

A pena infin a qui l’anima scorgo,
Avec peine jusqu’à maintenant j’ai porté mon âme,
né so quanto fia meco il suo soggiorno,
et je ne sais combien son séjour durera,
ché la morte s’appressa, e ’l viver fugge.
car la mort est proche, et la vie s’enfuit.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 79
le chansonnier Pétrarque 79
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 78 -CANZONIERE PETRARCA Sonetto 78

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 78
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 78

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 78

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

78/263

Quando giunse a Simon l’alto concetto
Quand est arrivée à Simon la grande pensée
ch’a mio nome gli pose in man lo stile,
qui, en mon nom, posa dans sa main le style,
s’avesse dato a l’opera gentile
il donna à son agréable travail
colla figura voce ed intellecto,
la figure associée à la voix et à l’intellect,

**

Di sospir’ molti mi sgombrava il petto,
de multiples soupirs, il libéra mon cœur,
 che ciò ch’altri à piú caro, a me fan vile:
ce que, par le monde, nous avons de plus cher, mais à moi semblent vils :
però che ’n vista ella si mostra humile
car en la voyant elle se montre humble
 promettendomi pace ne l’aspetto.
la paix en apparence elle me promet.

**

Ma poi ch’i’ vengo a ragionar co llei,
Mais lorsque je viens raisonner avec elle,
benignamente assai par che m’ascolte,
gentiment elle semble m’écouter,
se risponder savesse a’ detti miei.
et ne saurait répondre à mes mots.

**

Pigmalïon, quanto lodar ti dêi
Pygmalion, combien dois-je te louer
de l’imagine tua, se mille volte
de ton image, car des milliers de fois
n’avesti quel ch’i’ sol una vorrei.
tu as obtenu ce qu’une seule fois j’aurais voulu.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 78
le chansonnier Pétrarque 78
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 77 -CANZONIERE PETRARCA Sonetto 77

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 77
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 77

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 77

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

77/366

Per mirar Policleto a prova fiso
Le sculpteur Polyclète par des traits fins
con gli altri ch’ebber fama di quell’arte
avec le renfort des plus fameux dans cet art
mill’anni, non vedrian la minor parte
et ce durant mille ans, n’auraient même pas vu une petite partie
de la beltà che m’ave il cor conquiso.
la beauté qui a conquis mon cœur.

**

Ma certo il mio Simon fu in paradiso
Bien sûr, mon Simon s’en fut au paradis
(onde questa gentil donna si parte),
(d’où cette dame vient),
  ivi la vide, et la ritrasse in carte
il la vit, et l’a dépeinte dans les cartes
per far fede qua giú del suo bel viso.
pour évoquer ici-même son beau visage.

**

L’opra fu ben di quelle che nel cielo
L’œuvre fut bien de celle qui dans le ciel
si ponno imaginar, non qui tra noi,
se peuvent imaginer, non ici parmi nous,
ove le membra fanno a l’alma velo.
où les membres sont des voiles de l’âme.

**

Cortesia fe’; né la potea far poi
Courtoisie, il fit ; ne pouvant le faire ensuite
che fu disceso a provar caldo et gielo,
une fois descendu éprouvant le chaud et le gel,
et del mortal sentiron gli occhi suoi.
et comme mortels ses yeux se ressentirent.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 77
le chansonnier Pétrarque 77
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 76-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 76

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 76
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 76

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 76

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

76/366

Amor con sue promesse lusingando
Amour avec ses promesses flatteuses
mi ricondusse a la prigione antica,
m’a reconduit à l’ancienne prison,
et die’ le chiavi a quella mia nemica
en donnant les clés à mon ennemie
ch’anchor me di me stesso tene in bando.
qui encore de moi-même, par les chaînes, me tient.

**

Non me n’avidi, lasso, se non quando
Je n’y pris pas garde, hélas, sauf lorsque
fui in lor forza; et or con gran fatica
Je fus en leur puissance ; or, avec beaucoup de difficulté,
(chi ’l crederà perché giurando i’ ’l dica?)
(Qui le croira bien que je sois sous serment ?)
 in libertà ritorno sospirando.
à la liberté je retourne, soupirant.

**

Et come vero pregioniero afflicto
Et aussi un véritable prisonnier affligé
de le catene mie gran parte porto,
de mes chaînes une grande part je porte,
e ’l cor ne gli occhi et ne la fronte ò scritto.
et mon cœur dans les yeux et sur le front est écrit.

**

Quando sarai del mio colore accorto,
Lorsque tu auras observé ma couleur suffisamment,
dirai: S’i’ guardo et giudico ben dritto,
tu diras : Si je regarde et juge bien correctement,
questi avea poco andare ad esser morto.
que de peu celui-ci ne meure.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 76
le chansonnier Pétrarque 76
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 75-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 75

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 75
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 75

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 75

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

75/366

I begli occhi ond’i’ fui percosso in guisa
Les beaux yeux dont en guise je fus victime
ch’e’ medesmi porian saldar la piaga,
ceux-là mêmes qui pourraient refermer la plaie,
et non già vertú d’erbe, o d’arte maga,
et non pas des herbes vertueuses ou de la magie,
o di pietra dal mar nostro divisa,
ou une pierre d’une lointaine mer,

**

M’ànno la via sí d’altro amor precisa,
m’ont interdit la route de tout autre amour,
ch’un sol dolce penser l’anima appaga;
qu’une seule douce pensée me satisfait l’âme ;
et se la lingua di seguirlo è vaga,
et si ma langue est vague à la suivre,
la scorta pò, non ella, esser derisa.
celui qui l’escorte, et non elle,  en serait la cause.

**

Questi son que’ begli occhi che l’imprese
Ce sont ces beaux yeux que les entreprises
del mio signor victorïose fanno
de mon seigneur apportent des victoires
in ogni parte, et piú sovra ’l mio fianco;
en chaque part, et plus encore de mon côté ;

**

Questi son que’ begli occhi che mi stanno
ce sont ces beaux yeux qui me sont
sempre nel cor colle faville accese,
toujours dans mon cœur comme des étincelles flamboyantes,
  per ch’io di lor parlando non mi stanco.
qu’ainsi jamais je ne me lasse de les faire parler.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 75
le chansonnier Pétrarque 75
canzoniere poet