Archives par mot-clé : tifeu

TYPHON, Titan des vents forts et des tempêtes, NEPTUNE & MINERVE – OS LUSIADAS VI-13 – LES LUSIADES – Luís de Camões

Typhon, Gustav Klimt, frise Beethoven, (détail)

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-13 LES LUSIADES VI-13

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

**************


Noutra parte esculpida estava a guerra,
Plus loin, une sculpture représentait la guerre,
Que tiveram os Deuses com os Gigantes;
Que les Dieux livrèrent avec les Géants ;
Está Tifeu debaixo da alta serra
C’est Typhon emprisonné sous la haute montagne
De Etna, que as flamas lança crepitantes;
De l’Etna, par ses yeux les flammes crépitent ;
Esculpido se vê ferindo a terra
Se trouve aussi sculpté, frappant la terre,
Netuno, quando as gentes ignorantes
Neptune, quand les ignorants
Dele o cavalo houveram, e a primeira
Reçurent de lui son cheval, et le premier
De Minerva pacífica oliveira.
Olivier de paix de Minerve.


*****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 42- Verso 42

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 42
Strophe 42

I-42

Typhon par Klimt
Typhon dans la frise Beethoven, de Gustav Klimt

Enquanto isto se passa na formosa
Bien que tout ceci se passait dans la magnifique
Casa etérea do Olimpo onipotente,
Maison éthérée du tout-puissant Olympe,
Cortava o mar a gente belicosa,
La mer était parcourue par les guerriers,
Já lá da banda do Austro e do Oriente,
Déjà du côté de l’Austral et de l’Orient,
Entre a costa Etiópica e a famosa
Entre la côte Éthiopienne et la célèbre
Ilha de São Lourenço; e o Sol ardente
Île Saint-Laurent ; et le Soleil ardent
Queimava então os Deuses, que Tifeu
Brûlait alors les Dieux, que Typhon
Com o temor grande em peixes converteu.
Dans une grande terreur en poissons avait transformés.

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades