Archives par mot-clé : The House of Judgement

The House of Judgement OSCAR WILDE LA MAISON DU JUGEMENT

 

LA MAISON DU JUGEMENT
The House of Judgement OSCAR WILDE




Traduction – Texte Bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

OSCAR WILDE
1854-1900

Photos Napoléon Sarony

 





Poem by Oscar Wilde
The House of Judgement

Poems in Prose

Poème d’Oscar Wilde
 LA MAISON DU JUGEMENT

Poème en Prose

The House of Judgment Oscar Wilde 

 

 Le Jugement dernier
Il Giudizio universale
Michel Ange
La Chapelle Sixtine
Vatican
1541

****
The House of Judgement OSCAR WILDE LA MAISON DU JUGEMENT

 

And there was silence in the House of Judgment, and the Man came naked before God.
Et il y eut un silence dans la Maison du Jugement, et l’Homme vint nu devant Dieu.

And God opened the Book of the Life of the Man.
Et Dieu ouvrit le Livre de la Vie de l’Homme.

And God said to the Man,
Et Dieu dit à l’homme :
`Thy life hath been evil, and thou hast shown cruelty to those who were in need of succour, and to those who lacked help thou hast been bitter and hard of heart.
 » Ta vie a été mauvaise, et tu as fait preuve de cruauté envers ceux qui ont eu besoin de secours, et à ceux qui manquaient d’aide, tu as été sévère avec un cœur de pierre.
The poor called to thee and thou didst not hearken, and thine ears were closed to the cry of My afflicted.
 Le pauvre t’a appelé et tu ne l’as pas écouté, et tes oreilles se sont fermées au cri de Mon affligé.
The inheritance of the fatherless thou didst take unto thyself and thou didst send the foxes into the vineyard of thy neighbour’s field.
Tu as pris l’héritage de l’orphelin, et tu as envoyé les renards dans la vigne du champ de ton prochain.
Thou didst take the bread of the children and give it to the dogs to eat, and My lepers who lived in the marshes, and were at peace and praised Me, thou didst drive forth on to the highways, and on Mine earth out of which I made thee thou didst spill innocent blood.’
Tu as pris le pain des enfants, et tu l’as donné aux chiens, et à Mes lépreux qui vivaient dans les marais, et qui étaient en paix et qui M’ont loué, tu les as chassés sur les routes et sur Ma terre, tu as déversé du sang innocent. »

And the Man made answer and said,
Et l’Homme répondit:
`Even so did I.’
 « Cela, je l’ai fait. »

And again God opened the Book of the Life of the Man.
Et Dieu ouvrit à nouveau le Livre de la Vie de l’Homme.

And God said to the Man,
Et Dieu dit à l’Homme :
`Thy life hath been evil, and the Beauty I have shown thou hast sought for, and the Good I have hidden thou didst pass by.
« Ta vie a été mauvaise, et la Beauté que J’ai montrée tu l’as enfouie, et le Bien que J’ai caché, tu l’as oublié.
The walls of thy chamber were painted with images, and from the bed of thine abominations thou didst rise up to the sound of flutes.
Les murs de ta chambre étaient remplis d’images peintes, et du lit de tes abominations, tu t’es levé au son des flûtes.
Thou didst build seven altars to the sins I have suffered, and didst eat of the thing that may not be eaten, and the purple of thy raiment was broidered with the three signs of shame.
Tu as bâti sept autels pour les péchés que J’ai endurés, tu as mangé de ce qui ne se mange pas, et la pourpre de tes vêtements est brodée de trois signes de honte.
Thine idols were neither of gold nor of silver that endure, but of flesh that dieth.
 Tes idoles n’étaient ni d’or ni d’argent qui subsiste, mais de chair périssable.
Thou didst stain their hair with perfumes and put pomegranates in their hands.
Tu as teint les cheveux avec des parfums et tu as mis des grenades dans leurs mains.
Thou didst stain their feet with saffron and spread carpets before them.
Tu as teint les pieds de safran et tu as étendu des tapis devant eux.
With antimony thou didst stain their eyelids and their bodies thou didst smear with myrrh.
Avec l’antimoine, tu as teint leurs paupières et leurs corps, tu les as frottés de myrrhe.
Thou didst bow thyself to the ground before them, and the thrones of thine idols were set in the sun.
Tu t’inclinais à terre devant eux, et les trônes de tes idoles se dressaient au soleil.
Thou didst show to the sun thy shame and to the moon thy madness.’
Tu as montré au soleil ta honte et à la lune ta folie.

And the Man made answer and said,
Et l’Homme répondit :
`Even so did I.’
 « Cela, je l’ai fait. aussi »

And a third time God opened the Book of the Life of the Man.
Et pour la troisième fois, Dieu ouvrit le Livre de la Vie de l’Homme.

And God said to the Man,
Et Dieu dit à l’Homme :
 `Evil hath been thy life, and with evil didst thou requite good, and with wrongdoing kindness.
 «Le mal a été toute ta vie, et avec le mal tu as rendu le bien et l’injustice a été rendu envers la bonté.
The hands that fed thee thou didst wound, and the breasts that gave thee suck thou didst despise.
 Les mains qui t’ont nourri, tu les as blessées, et les seins qui t’ont allaité, tu les as méprisés.
He who came to thee with water went away thirsting, and the outlawed men who hid thee in their tents at night thou didst betray before dawn.
Celui qui est venu à toi avec de l’eau est reparti assoiffé, et les hommes hors la loi qui te cachèrent dans leurs tentes toute la nuit, tu les as trahis avant l’aube.
Thine enemy who spared thee thou didst snare in an ambush and the friend who walked with thee thou didst sell for a price, and to those who brought thee Love thou didst ever give Lust in thy turn.’
L’ennemi qui t’a épargné, tu l’as attaqué dans une embuscade, et l’ami qui marchait avec toi, tu l’as vendu, et à ceux qui t’ont apporté l’Amour, tu n’as jamais rendu que de la luxure.

And the Man made answer and said,
Et l’Homme répondit :
`Even so did I.’
 « Cela, je l’ai fait aussi. »

And God closed the Book of the Life of the Man, and said,
Et Dieu referma le Livre de la Vie de l’Homme, et dit :
`Surely I will send thee into Hell.
« Assurément, Je vous enverrai en Enfer.
Even into Hell will I send thee.’
Je t’enverrai même en Enfer. »

And the Man cried out,
Et l’Homme cria :
`Thou canst not.’
‘Tu ne peux pas ! »

And God said to the Man,
Et Dieu dit à l’Homme:
`Wherefore can I not send thee to Hell, and for what reason?’
« Pourquoi ne puis-Je pas t’envoyer en Enfer, pour quelle raison ? »

`Because in Hell have I always lived,’
« Parce que j’ai toujours vécu en Enfer. »
answered the Man.
répondit l’Homme.

And after a space God spake, and said to the Man,
Et après un moment, Dieu parla, et dit à l’homme :
`Seeing that I may not send thee into Hell, surely I will send thee unto Heaven.
« Vu que Je ne t’envoie pas en Enfer, Je t’enverrai au Ciel.
Even unto Heaven will I send thee.’
Je t’envoie vers le Ciel. »

And the Man cried out,
Et l’Homme cria :
`Thou canst not.’
« Tu ne peux pas ! »

And God said to the Man,
Et Dieu demanda à l’Homme :
 `Wherefore can I not send thee unto Heaven, and for what reason?’
« Pourquoi ne puis-Je pas t’envoyer au Ciel, et pour quelle raison? »

`Because never, and in no place, have I been able to imagine it,’
« Parce que jamais, et en aucun lieu, je n’ai pu l’imaginer. »
answered the Man.
répondit l’Homme.

And there was silence in the House of Judgment.
Et il y eut un silence dans la Chambre du jugement.

****

The House of Judgement OSCAR WILDE

Œuvre d’OSCAR WILDE Poems Poèmes

 

 OSCAR WILDE




Traduction – Texte Bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

OSCAR WILDE
1854-1900

Photos Napoléon Sarony

 





Poem by Oscar Wilde

Poème d’Oscar Wilde

****

Amor Intellectualis

Oft have we trod the vales of Castaly
Souvent nous avons foulé les vallées de Castalie
  And heard sweet notes of sylvan music blown
Et entendu de douces notes de musique sylvestre soufflées

**

HELAS !
1881

To drift with every passion till my soul
Dériver avec chaque passion jusqu’à ce que mon âme
 Is a stringed lute on which all winds can play,
Soit un luth sur lequel tous les vents pourraient jouer sur chacune de mes cordes,

**

THE ARTIST
L’ARTISTE

One evening there came into his soul the desire to fashion an image of The Pleasure that Abideth for a Moment.
Un soir, dans son âme, le désir de façonner une image du Plaisir d’un Instant, s’immisça.

**

THE DISCIPLE
LE DISCIPLE

When Narcissus died the pool of his pleasure changed from a cup of sweet waters into a cup of salt tears, and the Oreads came weeping through the woodland that they might sing to the pool and give it comfort.
Quand Narcisse mourut, le bassin de son plaisir vira d’une coupe d’eau douce à une coupe de larmes salées, alors les Oréades vinrent pleurant dans la forêt chanter au bord du bassin afin de lui donner du réconfort.

**

THE DOER OF GOOD
LE FAISEUR DE BIEN

It was night-time and He was alone.
Il faisait nuit et Il était seul.
And He saw afar-off the walls of a round city and went towards the city.
Et Il vit au loin les murailles d’une ville ronde et Il se dirigea vers la ville.

**

THE HOUSE OF JUDGMENT
LA MAISON DU JUGEMENT

And there was silence in the House of Judgment, and the Man came naked before God.
Et il y eut un silence dans la Maison du Jugement, et l’Homme vint nu devant Dieu.
And God opened the Book of the Life of the Man.
Et Dieu ouvrit le Livre de la Vie de l’Homme.

**

THE MASTER
LE MAÎTRE

Now when the darkness came over the earth Joseph of Arimathea, having lighted a torch of pinewood, passed down from the hill into the valley.
Or, quand les ténèbres arrivèrent sur la terre, Joseph d’Arimathie, ayant allumé une torche de bois de pin, descendit de la colline dans la vallée.

**

Tædium Vitæ

To stab my youth with desparate knives, to wear
Poignarder ma jeunesse avec de désespérants couteaux, porter
This paltrey age’s gaudy livery,
La livrée criarde de cette époque dérisoire,

*

CAMMA

As one who poring on a Grecian urn
Comme celui qui, penché sur une urne grecque,
 Scans the fair shapes some Attic hand hath made,
Contemple les formes parfaites que la main Attique a réalisées,

*******************

SUR OSCAR WILDE

****************

OSCAR WILDE EST TOUJOURS VIVANT !
d’Arthur Cravan
1913

« C’était la nuit du vingt-trois mars dix-neuf cent treize. Et si je vais donner des détails minutieux sur l’état d’âme que j’avais en cette soirée de fin d’hiver, c’est que ce furent les heures les plus mémorables de ma vie. Je veux aussi montrer les étrangetés de mon caractère, foyer de mes inconséquences… »

***