Archives par mot-clé : temps

LA RUE DE VERRE – Poème d’EMILY DICKINSON (1880) Glass was the Street – in Tinsel Peril

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

Glass was the Street
****

 

*********




LA RUE DE VERRE
****

 

*****

1880

********

Glass was the Street – in Tinsel Peril
De verre était la rue – dans un Aventureux Crissement
 
Tree and Traveller stood.
Arbre et Voyageur debout se tenaient.
Filled was the Air with merry venture
Rempli était l’Air d’une douce aventure
Hearty with Boys the Road.
Amicale avec les Garçons de la Route.

*

Shot the lithe Sleds like Shod vibrations
Traversaient de légers Traîneaux en vibrantes Trainées
Emphacized and gone
Qui s’amplifiaient et disparaissaient
It is the Past’s supreme italic
C’est la typographie suprême du Passé
Makes the Present mean –
Qui rend le Présent insignifiant-




 

***************

POEME D’EMILY DICKINSON

LES SABOTS DE L’HORLOGE – EMILY DICKINSON (1879) WE TALKED WITH EACH OTHER

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

We talked with each other
****

 

*********




LES SABOTS DE L’HORLOGE
****

*****

1879

********

We talked with each other about each other
Nous nous sommes parlés, les uns les autres
Though neither of us spoke —
Même si aucun de nous n’a parlé –
We were listening to the seconds’ Races
Nous écoutions les Courses des Secondes
 And the Hoofs of the Clock —
Et les Sabots de l’Horloge –
Pausing in Front of our Palsied Faces
S’arrêter Devant nos Visages Pétrifiés
 Time compassion took —
Le Temps fut pris de compassion –
Arks of Reprieve he offered to us —
Des Arches de Répit, il nous offrit  –
Ararats — we took —
Le Mont Ararat – nous avons pris –




 

***************

POEME D’EMILY DICKINSON

EMILY DICKINSON (1871) THE DAYS THAT WE CAN SPARE – LAISSONS PASSER LE TEMPS

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 






******




THE DAYS THAT WE CAN SPARE
*********




LAISSONS PASSER LE TEMPS

1871

********

The Days that we can spare
Les Jours que nous avons en trop
Are those a Function die
Ensevelissent une Fonction qui meurt
Or Friend or Nature — stranded then
Ou un Ami ou une Nature – échoués, inutiles
In our Economy
Dans notre Economie




Our Estimates a Scheme —
  Nos estimations sont des Schémas-
Our Ultimates a Sham —
Nos Fondamentaux une Honte-
We let go all of Time without
Laissons passer le Temps sans
Arithmetic of him —
Sa propre Arithmétique – 



.

***************

POEME D’EMILY DICKINSON

SONNETS SHAKESPEARE SONNET 21 So is it not with me as with that Muse

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 21

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
So is it not with me as with that Muse

 

 Je ne ferai donc pas comme cette Muse

1598 

**

*

So is it not with me as with that Muse,
Je ne ferai donc pas comme cette Muse
Stirr’d by a painted beauty to his verse,
Qui exalte une splendeur peinte par son vers,
Who heaven itself for ornament doth use
Qui, comme ornement, utilise le ciel lui-même
And every fair with his fair doth rehearse,
Et compare chaque beauté à sa beauté,

*








*

Making a couplement of proud compare’
Créant d’ambitieux rapprochements
With sun and moon, with earth and sea’s rich gems,
Avec le soleil et la lune, avec les diamants de la terre et de la mer,
With April’s first-born flowers, and all things rare,
Avec les premières fleurs d’avril, et toutes choses rares,
That heaven’s air in this huge rondure hems.
Que l’air du ciel contient dans son immensité.

*






*

O! let me, true in love, but truly write,
Oh! Permettez-moi, pour ce véritable amour, d’écrire vraiment,
And then believe me, my love is as fair
Et puis croyez-moi, mon amour est aussi délicieux
As any mother’s child, though not so bright
Qu’un enfant d’une mère, bien que moins brillant

*

As those gold candles fix’d in heaven’s air:
Que les chandeliers d’or fixées dans l’éther du ciel :
Let them say more that like of hearsay well;
Laissez-les clamer leurs belles pensées ;
I will not praise that purpose not to sell.
Je ne louerai pas car je ne veux rien vendre.

 

*****************

SONNET 21

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

SONNETS SHAKESPEARE traduction du SONNET 20 A woman’s face with nature’s own hand painted – UN VISAGE DE FEMME

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 20

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
A woman’s face with nature’s own hand painted

UN VISAGE DE FEMME

1598 

**

*

A woman’s face with nature’s own hand painted,
Un visage de femme peint de la main de la nature,
Hast thou, the master mistress of my passion;
Voilà ce que tu as, maître et maîtresse de ma passion ;
A woman’s gentle heart, but not acquainted
Le cœur tendre d’une femme, mais qui ne connaît pas
With shifting change, as is false women’s fashion:
La versatilité à la mode chez les femmes :

*








*

An eye more bright than theirs, less false in rolling,
Un œil plus brillant que les leurs, mais plus sincère
Gilding the object whereupon it gazeth;
Qui rend étincelant ce qu’il regarde ;
A man in hue all ‘hues’ in his controlling,
Tu prends le teint d’un homme qui contrôle tout éclat,
Which steals men’s eyes and women’s souls amazeth.
Qui captive les yeux des hommes et fascine les âmes des femmes.

*






*

And for a woman wert thou first created;
Et comme femme, tu fus d’abord créée ;
Till Nature, as she wrought thee, fell a-doting,
Jusqu’à ce que la nature, en te forgeant, rêvassant,
And by addition me of thee defeated,
Par addition m’écarta de toi,

*

By adding one thing to my purpose nothing.
En ajoutant une chose superflue.
But since she prick’d thee out for women’s pleasure,
Mais comme elle a pour but le plaisir des femmes,
Mine be thy love and thy love’s use their treasure.
A moi ton amour et à elles l’usage de ton amour comme d’un trésor.

*****************

SONNET 20

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

SONNETS SHAKESPEARE Sonnet 19 Devouring Time blunt thou the lion’s paws – Temps insatiable

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 19

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
Devouring Time, blunt thou the lion’s paws

 

Temps insatiable

1598 

**

*

Devouring Time, blunt thou the lion’s paws,
Temps insatiable, rogne les griffes du lion,
And make the earth devour her own sweet brood;
Et fais dévorer par la terre sa propre descendance ;
Pluck the keen teeth from the fierce tiger’s jaws,
Déracine les dents acérées des mâchoires du féroce tigre,
And burn the long-liv’d phoenix, in her blood;
Et brûle le séculaire phénix dans son sang ;

*








*

Make glad and sorry seasons as thou fleets,
Fais succéder dans ton vol les belles saisons aux plus désolantes,
And do whate’er thou wilt, swift-footed Time,
Et arrange à ta façon, Temps aux pieds de velours,
To the wide world and all her fading sweets;
Ce grandiose monde et toutes ses précaires douceurs ;
But I forbid thee one most heinous crime:
Mais je te refuse le plus odieux des crimes :

*






*

O! carve not with thy hours my love’s fair brow,
Oh ! Ne marque pas de tes heures le beau front de mon amour,
Nor draw no lines there with thine antique pen;
Ne trace aucune ligne de ton antique plume ;
Him in thy course untainted do allow
Dans ton cours, laisse-le sans tache,

*

For beauty’s pattern to succeeding men.
Comme  un parangon de beauté pour les hommes de demain.
Yet, do thy worst old Time: despite thy wrong,
Ou plutôt, vieux Temps, excite-toi ! malgré tes affronts,
My love shall in my verse ever live young.
Mon amour vivra toujours dans mon verset, jeune à jamais.

*****************

SONNET 19

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LES SONNETS SHAKESPEARE SONNET 18 Shall I compare thee to a summer’s day?

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 18

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
Shall I compare thee to a summer’s day?

Dois-je te comparer à un jour d’été ?

1598 

**

Shall I compare thee to a summer’s day?
Dois-je te comparer à un jour d’été ?
Thou art more lovely and more temperate:
Tu es plus belle et plus tempérée :
Rough winds do shake the darling buds of May,
Les vents rugueux secouent les bourgeons chéris de Mai,
And summer’s lease hath all too short a date:
Et le bail de l’été est décidément bien trop court :

*








Sometime too hot the eye of heaven shines,
Parfois trop brûlant, l’œil du ciel brille intensément,
And often is his gold complexion dimm’d,
Mais souvent son teint d’or s’estompe,
And every fair from fair sometime declines,
Et ainsi toute beauté décline,
By chance, or nature’s changing course untrimm’d:
Par le pur hasard ou par le cours changeant de la nature :






*

But thy eternal summer shall not fade,
Mais ton été éternel ne disparaîtra pas,
Nor lose possession of that fair thou ow’st,
Et ne sera pas dépossédé de tes grâces,
Nor shall death brag thou wander’st in his shade,
La mort ne se targuera de ton errance dans ses ombres,

*

When in eternal lines to time thou grow’st,
Quand, dans les lignes éternelles, tu grandiras,
So long as men can breathe, or eyes can see,
Tant que les hommes respireront ou que les yeux verront,
So long lives this, and this gives life to thee.
Cela durera longtemps et cela te donnera la vie.

*****************

SONNET 18

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 17 Who will believe my verse in time to come

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 17

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
Who will believe my verse in time to come

Qui croira mes versets dans les temps à venir

1598 

**

 

Who will believe my verse in time to come,
Qui croira mes versets dans les temps à venir,
If it were fill’d with your most high deserts?
Si de vos mérites les plus élevés, ils s’en trouvaient saturés ?
Though yet heaven knows it is but as a tomb
Pourtant, le ciel sait que ce n’est qu’un tombeau
Which hides your life, and shows not half your parts.
Qui cache votre vie et ne dévoile que la moitié de vos atours.

*








 If I could write the beauty of your eyes,
Si je pouvais écrire la beauté de vos yeux,
And in fresh numbers number all your graces,
Et lister toutes vos grâces,
The age to come would say ‘This poet lies;
Le futur dirait : « Ce poète ment !
Such heavenly touches ne’er touch’d earthly faces.’
De telles formes célestes ne touchent pas les visages terrestres. »

*

So should my papers, yellow’d with their age,
De même, mes papiers, jaunis par le temps,
Be scorn’d, like old men of less truth than tongue,
Seraient méprisés, comme des vieillards moins vrais que bavards,
And your true rights be term’d a poet’s rage
Et vos véritables mots comme la rage d’un poète

*

And stretched metre of an antique song:
Et le mètre étiré d’une antique chanson :
But were some child of yours alive that time,
Mais si un enfant de vous se retrouvait dans cette époque,
You should live twice,—in it, and in my rhyme.
Vous vivriez deux fois : en lui et dans ma rime.

*****************

SONNET 17

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 16 But wherefore do not you a mightier way

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 16

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
But wherefore do not you a mightier way

Mais pourquoi n’avez-vous pas de manière plus puissante

1599 

**

 But wherefore do not you a mightier way
Mais pourquoi n’avez-vous pas de manière plus puissante
Make war upon this bloody tyrant, Time?
Pour guerroyer contre ce tyran sanguinaire : le Temps ?
And fortify your self in your decay
Et pourquoi ne pas vous fortifiez contre votre décadence
With means more blessed than my barren rhyme?
Avec des moyens plus heureux que ma rime stérile ?

*








Now stand you on the top of happy hours,
Maintenant, vous vous tenez au sommet des heures heureuses,
And many maiden gardens, yet unset,
Et de nombreux jardins, encore vierges,
With virtuous wish would bear you living flowers,
Avec une vertueuse envie, porteraient vos fleurs vivaces,
Much liker than your painted counterfeit:
Vous ressemblant beaucoup plus que votre portrait peint :

*

So should the lines of life that life repair,
Ainsi, les lignes de vie reviendraient dans votre vie,
Which this, Time’s pencil, or my pupil pen,
Ce que ni le crayon ni la plume de l’élève,
Neither in inward worth nor outward fair,
Ni en vertu intérieure ni en grâces extérieures,

*

Can make you live your self in eyes of men.
Ne pourraient faire vivre aux yeux des hommes.
To give away yourself, keeps yourself still,
En vous donnant vous-même, vous vous conserverez toujours,
And you must live, drawn by your own sweet skill.
Et vous vivrez dans un doux portrait réalisé par votre propre talent.

*****************

SONNET 16

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 15 When I consider every thing that grows

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 15

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
When I consider every thing that grows
Quand je considère que tout ce qui se développe
 

1599 

**

**

When I consider every thing that grows
Quand je considère que tout ce qui se développe
Holds in perfection but a little moment,
Ne se tient dans la perfection qu’un si court moment,
That this huge stage presenteth nought but shows
Que cette énorme scène ne représente que des spectacles
Whereon the stars in secret influence comment;
Influencés secrètement par les astres ;

*

When I perceive that men as plants increase,
Quand je vois que les hommes comme plantes croissent,
Cheered and checked even by the self-same sky,
Nourris et illuminés par le même ciel,
Vaunt in their youthful sap, at height decrease,
Leur jeune sève arrivée à sa plénitude commençant déjà à décroître,
And wear their brave state out of memory;
Et portent leur brave posture jusqu’à l’oubli ;

*

Then the conceit of this inconstant stay
Alors la vanité de ce séjour inconstant
Sets you most rich in youth before my sight,
Dans la plénitude de la jeunesse à mes yeux vous fait apparaître
Where wasteful Time debateth with decay
Là où le Temps destructeur débat avec le déclin

*

To change your day of youth to sullied night,
Pour changer la journée de votre jeunesse en une sombre nuit,
And all in war with Time for love of you,
Et je déclare la  guerre au Temps par amour pour vous,
As he takes from you, I engraft you new.
A mesure qu’il vous enlève, je vous greffe de nouveau.

 

*****************

SONNET 15

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS