Archives par mot-clé : speranza

LES SENS & LA RAISON – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 211 (Première Partie) CANZONIERE – CCXI

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 211

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 211
CCXI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

211/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Voglia mi sprona, Amor mi guida et scorge,
Envie m’éperonne, Amour me guide et me dirige,
 Piacer mi tira, Usanza mi trasporta,
Plaisir me tire, Coutume me transporte,
Speranza mi lusinga et riconforta
Espérance me flatte et me réconforte
et la man destra al cor già stanco porge;
et donne sa main droite à mon cœur déjà fatigué ;

**

e’l misero la prende, et non s’accorge
et le malheureux la prend, et sans remarquer
di nostra cieca et disleale scorta:
notre escorte aveugle et déloyale :
regnano i sensi, et la ragion è morta;
les sens règnent et la raison est morte ;
de l’un vago desio l’altro risorge.
d’un vague désir un autre se lève.

**


**

Vertute, Honor, Bellezza, atto gentile,
Vertu, Honneur, Beauté, actes bienveillants,
dolci parole ai be’ rami m’àn giunto
les douces paroles m’ont atteint
 ove soavemente il cor s’invesca.
là où mon cœur s’agite doucement.

**

Mille trecento ventisette, a punto
En mille trois cent vingt-sept, à
su l’ora prima, il dí sesto d’aprile,
la première heure, le six avril,
 nel laberinto intrai, né veggio ond’esca.
je pénétrai dans le labyrinthe sans voir aucune issue.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 211
le chansonnier Pétrarque Sonnet 211
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

DIEU PROTEGE L’ITALIE ! (1892) Gabriele d’ANNUNZIO – Dio protegga l’Italia !

Gabriele D’Annunzio
prince de Montenevoso

Traduction – Texte Bilingue
LITTERATURE ITALIENNE

 

Letteratura Italiana

Gabriele D’Annunzio
1863-1938

Traduction Jacky Lavauzelle

——– Gabriele d'Annunzio Traduction Artgitato Proses et Poèmes Italiens


Dio protegga l’Italia !

Dieu protège l’Italie

25 novembre 1892

Dio protegga l’Italia!
Dieu protège l’Italie !

 La speranza è perduta. Sta su noi la sventura.
L’espoir est perdu. Il est sur nous le malheur.
Egli morrà; né forse vedrà l’alba ventura.
Il mourra ; peut-être ne verra-t-il pas la fortune de l’aube.
Cade su Roma quasi un gelo di paura.
Tombe sur Rome comme un frisson de peur.
Un’oscura minaccia sta ne la notte oscura.
Une sombre menace couve dans la nuit noire.

 Dio protegga la Patria!
Dieu protège l’Italie !

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 32-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 32

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 32
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 32

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 32

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

32/366

Quanto piú m’avicino al giorno extremo
Plus j’avance vers ce jour extrême
che l’umana miseria suol far breve,
où l’humaine misère n’a plus cours,
piú veggio il tempo andar veloce et leve,
plus je vois le temps aller vite et se faire léger,
e ’l mio di lui sperar fallace et scemo.
et en lui l’espoir devenir fallacieux et stupide.

*

I’ dico a’ miei pensier’: Non molto andremo
A mes pensées, je dis : Nous n’irons plus souvent
d’amor parlando omai, ché ’l duro et greve
parlant d’amour, car le dur et lourd
terreno incarco come frescha neve
fardeau de la terre, comme neige fraîche
si va struggendo; onde noi pace avremo:
s’en va fondant ; mais nous aurons la paix !

*

perché co llui cadrà quella speranza
car avec lui l’espérance s’évanouira
che ne fe’ vaneggiar sí lungamente,
qui si longtemps nous fit vaniteux,
e ’l riso e ’l pianto, et la paura et l’ira;
ainsi que les rires et les pleurs, ainsi que la colère et la peur ;

*

sí vedrem chiaro poi come sovente
oui, alors nous gagnerons la clarté à voir comme souvent
per le cose dubbiose altri s’avanza,
pour des choses douteuses on attend une avance,
et come spesso indarno si sospira.
et comme l’on soupire aussi souvent pour de basses vanités.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 32
le chansonnier Pétrarque sonnet 32
canzoniere poet

 

CANZONIERE Petrarca – Texte & Traduction du sonnet 13 du Chansonnier de Pétrarque

Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 13
LITTERATURE ITALIENNE

letteratura italiana

PETRARQUE

Pétrarque CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 13 canzoniere petrarca sonetto13 Artgitato


Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca Sonetto 13

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 13

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire


PRIMA PARTE
Première Partie

13/366

 Quando fra l’altre donne ad ora ad ora
Lorsque parmi les autres dames de temps en temps
Amor vien nel bel viso di costei,
  Amour vient dans leur beau visage,
  quanto ciascuna è men bella di lei
Comme elle est chacune elle en est d’autant moins belle
tanto cresce ’l desio che m’innamora.
qu’ainsi croît le désir qui me rend amoureux. 

*

 I’ benedico il loco e ’l tempo et l’ora
Je bénis le lieu, le temps et l’heure
  che sí alto miraron gli occhi mei,
si haut que mes yeux se dressèrent,
et dico: Anima, assai ringratiar dêi
et je dis : Âme, tu dois rendre grâce à dieu
   che fosti a tanto honor degnata allora.
car de tant d’honneur tu as été jugée digne.

*

 Da lei ti vèn l’amoroso pensero,
D’elle te vient l’amoureuse pensée,
che mentre ’l segui al sommo ben t’invia,
qu’en la suivant au sommet elle t’invite,
 pocho prezando quel ch’ogni huom desia;
affectionnant peu ce que chaque homme désire ;

*

da lei vien l’animosa leggiadria
d’elle te vient cette grâce entraînante
ch’al ciel ti scorge per destro sentero,
Qu’au ciel te conduit par le droit sentier,
  sí ch’i’ vo già de la speranza altero.
qui déjà me dirige dans l’espérance éclatante.

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
******************

le chansonnier petrarque sonnet 13
canzoniere petrarca sonetto 13