Archives par mot-clé : sonnet 56

L’ESPRIT D’AMOUR – SONNETS DE SHAKESPEARE SONNET 56 – LVI – Sweet love, renew thy force

SONNET de SHAKESPEARE
SHAKESPEARE SONNETS
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE


**

SONNET 56

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
***
Sweet love, renew thy force
****

L’ESPRIT D’AMOUR
***

1598 

**

*

 Sweet love, renew thy force; be it not said
Doux amour, renouvelle ta force ! Qu’il ne soit pas dit
Thy edge should blunter be than appetite,
Que ton ardeur est plus faible que ton appétit,
Which but to-day by feeding is allay’d,
Qui est aujourd’hui par un banquet apaisé,
To-morrow sharpened in his former might:
Mais qui, demain, de toute son ancienne force sera aiguisé :

*

So, love, be thou, although to-day thou fill
Alors, fais-en de même, mon amour,
Thy hungry eyes, even till they wink with fulness,
Tes yeux affamés, même s’ils sont contentés ce jour,
 To-morrow see again, and do not kill
Demain, qu’ils admirent encore, afin que ne meurt
The spirit of love, with a perpetual dulness.
L’esprit d’amour d’une perpétuelle langueur.

*


*

Let this sad interim like the ocean be
Que ce triste intérim soit comme l’océan
 Which parts the shore, where two contracted new
Qui séparent deux fiancés sur deux rivages opposés
Come daily to the banks, that when they see
Et qui viennent chaque jour, afin que, quand viendra

*

Return of love, more blest may be the view;
Le retour de l’amour, plus belle soit la rencontre ;
Or call it winter, which being full of care,
Ou soit comme l’hiver plein d’un interminable ennui,
Makes summer’s welcome, thrice more wished, more rare. 
Rendant l’été, trois fois plus souhaité et plus rare.

*


 

*****************

SHAKESPEARE SONNETS
SONNET LVI

LES SONNETS DE SHAKESPEARE SONNETS

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 56-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 56

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 56
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 56

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 56

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

56/366

Se col cieco desir che ’l cor distrugge
Si avec désir aveugle qui me détruit le cœur
contando l’ore no m’inganno io stesso,
en comptant les heures je ne me suis pas trompé,
ora mentre ch’io parlo il tempo fugge
à l’heure où je parle maintenant le temps est compté
ch’a me fu inseme et a mercé promesso.
qui me fut à moi même et à merci promis.

*

Qual ombra è sí crudel che ’l seme adugge,
Quelle ombre est si cruelle qui étouffe la semence,
ch’al disïato frutto era sí presso?
Qui du fruit tant désiré se trouvait si près ?
et dentro dal mio ovil qual fera rugge?
et dans ma bergerie qui rugit ainsi ?
tra la spiga et la man qual muro è messo?
entre l’oreille et l’homme quel est donc ce mur ?

*

Lasso, nol so; ma sí conosco io bene
Hélas, je ne sais ; mais ce que je connais bien
che per far piú dogliosa la mia vita
c’est que ce qui a rendu ma vie plus triste
amor m’addusse in sí gioiosa spene.
c’est amour m’apportant un si joyeux espoir.

*

Et or di quel ch’i’ ò lecto mi sovene,
Et de ce que j’ai lu, je me souviens,
che ’nanzi al dí de l’ultima partita
qu’avant l’aube de l’ultime départ
huom beato chiamar non si convene.
d’homme plus béni ne pouvait se concevoir.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 56
le chansonnier Pétrarque 56
canzoniere poet