Archives par mot-clé : sonnet 33

SONNET SHAKESPEARE 33 Full many a glorious morning have I seen

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 33

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
 Full many a glorious morning have I seen


Un Grand Matin Glorieux

1598 

**

*

Full many a glorious morning have I seen
J’ai souvent vu un grand matin glorieux
Flatter the mountain tops with sovereign eye,
Dominer les sommets des montagnes d’un oeil souverain,
Kissing with golden face the meadows green,
Embrasser d’un visage flavescent les prés émeraudes,
Gilding pale streams with heavenly alchemy;
Diaprer de pâles des ruisseaux d’une céleste alchimie ;

*







*

Anon permit the basest clouds to ride
Autorisant quelquefois de quelconques nuages à traverser
With ugly rack on his celestial face,
Avec d’hideux aspects sur sa céleste face,
And from the forlorn world his visage hide,
Et du monde oublié, cachant son visage,
Stealing unseen to west with this disgrace:
Descendant vers l’ouest avec cette disgrâce :

*

Even so my sun one early morn did shine,
Mon soleil au début du matin a ainsi brillé,
With all triumphant splendour on my brow;
Avec toute sa splendeur triomphante sur mon front ;
But out! alack! he was but one hour mine,
Mais hélas ! il n’a été mien que pendant une heure,

 






*

The region cloud hath mask’d him from me now.
Les nuages me l’ont masqué maintenant.
Yet him for this my love no whit disdaineth;
Pourtant, pour cela, mon amour, n’oppose aucun mépris ;
Suns of the world may stain when heaven’s sun staineth.
Les soleils du monde peuvent se voiler quand le soleil du ciel lui-même se cache.

*

 

*****************

SHAKESPEARE SONNET 33

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 33-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 33

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 33
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 33

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 33

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

33/366

Già fiammeggiava l’amorosa stella
Déjà, flamboyante l’amoureuse étoile
 
per l’orïente, et l’altra che Giunone
par l’Orient, et l’autre pour qui Junon
suol far gelosa nel septentrïone,
fut jalouse dans le septentrion,
rotava i raggi suoi lucente et bella;
roulait par ses rayons, brillante et radieuse ;

*

levata era a filar la vecchiarella,
Elle se levait pour filer la vieille,
discinta et scalza, et desto avea ’l carbone,
échevelée et pieds nus, et éveillée par la braise,
et gli amanti pungea quella stagione
et les amants saisissaient cette saison
che per usanza a lagrimar gli appella:
qui par usage appelait les tourments :

*

quando mia speme già condutta al verde
quand mon espoir déjà éconduit
giunse nel cor, non per l’usata via,
vint dans mon cœur, par un itinéraire inusité,
che ’l sonno tenea chiusa, e ’l dolor molle;
que le sommeil tenait fermée et que la douleur adoucissait ;

*

quanto cangiata, oimè, da quel di pria!
mais qu’elle avait changé, hélas, celle de jadis !
Et parea dir: Perché tuo valor perde?
Et elle semblait dire: Pourquoi perdre votre vigueur ?
Veder quest’occhi anchor non ti si tolle.
Voir ces yeux ne t’est pas encore retiré.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 33
le chansonnier Pétrarque sonnet 33
canzoniere poet