Archives par mot-clé : sonnet 32

SONNET SHAKESPEARE 32 If thou survive my well-contented day

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 32

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
 If thou survive my well-contented day

Si tu me survis

1598 

**

*

 If thou survive my well-contented day,
Si tu me survis, après cette vie d’épreuves,
When that churl Death my bones with dust shall cover
Après que cette brutale mort ait réduit mes os en poussière
And shalt by fortune once more re-survey
Et si d’aventure il t’arrive encore,
These poor rude lines of thy deceased lover,
De ton défunt amant, de relire ces grossiers vers,

*







*

Compare them with the bett’ring of the time,
Compare-les avec les chefs d’œuvre présents,
And though they be outstripp’d by every pen,
Et bien qu’ils soient dépassés par tant de plumes,
Reserve them for my love, not for their rhyme,
Epargne-les par amour, non pour leurs rimes,
Exceeded by the height of happier men.
Dépassées par le talent de méritants génies.

*

O! then vouchsafe me but this loving thought:
Oh ! Alors, accepte cette délicate pensée :
‘Had my friend’s Muse grown with this growing age,
«Si la muse de mon ami avait grandi avec ce siècle,
 A dearer birth than this his love had brought,
Il aurait engendré de plus somptueuses perles,






*

 To march in ranks of better equipage:
Marchant dans les pas des plus beaux équipages :
But since he died and poets better prove,
Mais depuis qu’il est mort et comme les poètes le surpassent,
Theirs for their style I’ll read, his for his love’.
 Je les lirai pour leurs styles et je le lirai par amour. »

*

 

*****************

SHAKESPEARE SONNET 32

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 32-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 32

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 32
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 32

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 32

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

32/366

Quanto piú m’avicino al giorno extremo
Plus j’avance vers ce jour extrême
che l’umana miseria suol far breve,
où l’humaine misère n’a plus cours,
piú veggio il tempo andar veloce et leve,
plus je vois le temps aller vite et se faire léger,
e ’l mio di lui sperar fallace et scemo.
et en lui l’espoir devenir fallacieux et stupide.

*

I’ dico a’ miei pensier’: Non molto andremo
A mes pensées, je dis : Nous n’irons plus souvent
d’amor parlando omai, ché ’l duro et greve
parlant d’amour, car le dur et lourd
terreno incarco come frescha neve
fardeau de la terre, comme neige fraîche
si va struggendo; onde noi pace avremo:
s’en va fondant ; mais nous aurons la paix !

*

perché co llui cadrà quella speranza
car avec lui l’espérance s’évanouira
che ne fe’ vaneggiar sí lungamente,
qui si longtemps nous fit vaniteux,
e ’l riso e ’l pianto, et la paura et l’ira;
ainsi que les rires et les pleurs, ainsi que la colère et la peur ;

*

sí vedrem chiaro poi come sovente
oui, alors nous gagnerons la clarté à voir comme souvent
per le cose dubbiose altri s’avanza,
pour des choses douteuses on attend une avance,
et come spesso indarno si sospira.
et comme l’on soupire aussi souvent pour de basses vanités.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 32
le chansonnier Pétrarque sonnet 32
canzoniere poet