Archives par mot-clé : sonnet 15

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 15 When I consider every thing that grows

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 15

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
When I consider every thing that grows
Quand je considère que tout ce qui se développe
 

1599 

**

**

When I consider every thing that grows
Quand je considère que tout ce qui se développe
Holds in perfection but a little moment,
Ne se tient dans la perfection qu’un si court moment,
That this huge stage presenteth nought but shows
Que cette énorme scène ne représente que des spectacles
Whereon the stars in secret influence comment;
Influencés secrètement par les astres ;

*

When I perceive that men as plants increase,
Quand je vois que les hommes comme plantes croissent,
Cheered and checked even by the self-same sky,
Nourris et illuminés par le même ciel,
Vaunt in their youthful sap, at height decrease,
Leur jeune sève arrivée à sa plénitude commençant déjà à décroître,
And wear their brave state out of memory;
Et portent leur brave posture jusqu’à l’oubli ;

*

Then the conceit of this inconstant stay
Alors la vanité de ce séjour inconstant
Sets you most rich in youth before my sight,
Dans la plénitude de la jeunesse à mes yeux vous fait apparaître
Where wasteful Time debateth with decay
Là où le Temps destructeur débat avec le déclin

*

To change your day of youth to sullied night,
Pour changer la journée de votre jeunesse en une sombre nuit,
And all in war with Time for love of you,
Et je déclare la  guerre au Temps par amour pour vous,
As he takes from you, I engraft you new.
A mesure qu’il vous enlève, je vous greffe de nouveau.

 

*****************

SONNET 15

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

Louise Labé Sonnet XV – Das fünfzehnte Sonett (Rilke)

POESIE FRANCAISE
LOUISE LABE SONNET XV




LOUISE LABE
1524-1566

Sonnets Louise Labé par Pierre Woeiriot Artgitato
Louise Labé par Pierre Woeiriot




 

*

Œuvres de Louise Labé
 


SONNET XV
Das fünfzehnte Sonett

-traduction Jacky Lavauzelle-
Übersetzt von Rainer Maria Rilke
Traduction allemande de Rilke

Louise Labé Les Sonnets Giovanni Bellini Jeune Femme à sa toilette 1515 Musée d'histoire de l'Art de VienneGiovanni Bellini
Jeune Femme à sa toilette
1515
Musée d’histoire de l’Art de Vienne

**********

Pour le retour du Soleil honorer,
Pour glorifier le retour du Soleil,
Der Sonne, eh sie wiederkommt, zu Ehren
Le Zéphir, l’air serein lui apareille :
Le Zéphyr, l’air serein, à lui s’unit :
erhebt sich leicht der reine Morgenwind.
Et du sommeil l’eau et la terre esueille,
Et éveille du sommeil l’eau et la terre,
Wasser und Erde, siehe, sie erwehren
Qui les gardoit l’une de murmurer
Qui les gardait l’une de murmurer
sich schon des Schlafes, der das eine lind 

*

En dous coulant, l’autre de se parer
En douces chutes, l’autre de se parer
hinrinnen ließ und stärker, lichterloher
De mainte fleur de couleur nompareille.
De maintes fleurs aux infinies couleurs.
 die andre blühen machte. Im Geäst
Ia les oiseaus es arbres font merveille,
Ià les oiseaux et arbres font merveille,
jubeln die Vögel, die’s nicht ruhen läßt,
 Et aus passans font l’ennui moderer :
Et tempère l’ennui des passants :
und wer vorübergeht, wird davon froher. 

*

Les Nymfes ia en mille ieus s’esbatent
Les Nymphes dans mille jeux s’ébattent
Und Nymphen: in den kühlen Wiesen, die
Au cler de Lune, et dansans l’herbe abatent :
Au clair de Lune, et dansant dans l’herbe coupées :
noch Mondschein haben, sind sie schon am Spiele.
Veus tu Zéphir de ton heur me donner,
Veux-tu Zéphire me donner de ton bonheur,
Günstiger Frühwind, wenn es dir gefiele,

*

Et que par toy toute me renouuelle ?
Et que par toi, toute je me renouvelle ?
daß ich mich selbst auch neu an dir belebe.
Fay mon Soleil deuers moy retourner,
Fait que mon Soleil vers moi se retourne,
 O tu nur, daß sich meine Sonne hebe,
 Et tu verras s’il ne me rend plus belle.
Et tu verras s’il ne me rend pas lui aussi plus belle.
 und du sollst sehn: ich werde schön wie nie.

******************

Louise Labé Sonnet XV

******************

Louise Labé Sonnet xv artgitato Zéphyr et Flore Jean-François de Troy collection Martha ed Snider PhiladelphieZéphyr et Flore
Jean-François de Troy
collection Martha & Ed Snider Philadelphie

 

CANZONIERE PETRARCA SONETTO 15 – LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 15

Pétrarque CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 15 canzoniere petrarca sonetto 15 ArtgitatoTraduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 15
LITTERATURE ITALIENNE

letteratura italiana

PETRARQUE


Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca Sonetto 15

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 15

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire


PRIMA PARTE
Première Partie

15/366

******

Io mi rivolgo indietro a ciascun passo
Je me retourne à chaque étape
col corpo stancho ch’a gran pena porto,
avec ce corps affligé que je porte à grand peine,
et prendo allor del vostr’aere conforto
et je prends alors de votre souffle réconfort
    che ’l fa gir oltra dicendo: Oimè lasso!
qui le pousse en disant : « Hélas, hélas ! »

*

 Poi ripensando al dolce ben ch’io lasso,
Puis me souvenant du doux bien que je laisse de côté,
   al camin lungo et al mio viver corto,
au long chemin et à ma courte vie,
 fermo le piante sbigottito et smorto,
je me fige stupéfait et abasourdi,
   et gli occhi in terra lagrimando abasso.
et je baisse les yeux  en pleurs à terre.

*

 Talor m’assale in mezzo a’ tristi pianti
Parfois me submerge au milieu de ces larmes tristes
  un dubbio: come posson queste membra
une question : comment ces membres peuvent-ils
   da lo spirito lor viver lontane?
de l’esprit vivre aussi loin?

*

 Ma rispondemi Amor: Non ti rimembra
Mais répondit Amour : Tu ne te souviens donc pas
che questo è privilegio degli amanti,
que c’est le privilège des amants,
  sciolti da tutte qualitati humane?
lâche de toute qualité humaine ?

*************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
************

Canzoniere Petrarca sonetto 15
Le Chansonnier Pétrarque sonnet 15