Archives par mot-clé : sommaire

OS LUSIADAS – LES LUSIADES -CHANT VII – CANTO SÉTIMO – Sommaire – índice

*

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
Traduction Jacky Lavauzelle Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Sétimo
LES LUSIADES VII
CHANT 7 – CHANT VII
LITTÉRATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES VII

CHANT VI
Canto Sétimo
VERSET 1 à VERSET 87

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES VII
OS LUSIADAS
CANTO SÉTIMO 

Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle
 óleo de António Carneiro
1927

_________________________

VII
índice – sommaire

_________________________

Brahma confundido por Camões com Jano
Brahma confondu par Camões avec Janus

***************

VII – 1
ENTRE INDUS ET GANGE
LA TERRE AUX ABONDANTES RICHESSES

Já se viam chegados junto à terra,
Ils étaient déjà si près de cette terre,

LES PAYS EUROPÉENS 
ET
LA SAINTE CHRÉTIENTÉ 
VII-2 à VII-15



VII – 2
LES PORTUGAIS
Ô DESCENDANCE DE LUSUS

A vós, ó geração de Luso, digo,
A toi, ô descendance de Lusus, je dis,

VII – 3
LES PORTUGAIS
AU CŒUR DE LA SAINTE CHRÉTIENTÉ

Vós, Portugueses, poucos quanto fortes,
Vous, Portugais, aussi forts que votre pays est étroit,

VII – 4
LES ALLEMANDS
CONTRE CHARLES QUINT, NON CONTRE L’OTTOMAN

Vede-los Alemães, soberbo gado,
Voyez-les ces Allemands, superbe bétail,

VII – 5
LES ANGLAIS
AU MILIEU DES NEIGES BORÉALES

Vede-lo duro Inglês, que se nomeia
Voyez-le aussi le dur Anglais, qui se nomme

VII – 6

VII – 7

VII – 8

VII – 9

VII – 10

VII – 11

VII – 12

VII – 13

VII – 14

VII – 15

Vasco de Gama & Monçaide 
à Calicut



VII – 16

VII – 17

VII – 18

VII – 19

VII – 20

VII – 21

VII – 22

VII – 23

VII – 24

VII – 25

VII – 26

VII – 27

VII – 28

VII – 29

VII – 30

VII – 31

VII – 32

VII – 33

VII – 34

VII – 35

VII – 36

VII – 37

VII – 38

VII – 39

VII – 40

VII – 41

VII – 42

Gama & Monçaide 
à Samorim
VII- 43 à VII- 65



VII – 43

VII – 44

VII – 45

VII – 46

VII – 47

VII – 48

VII – 48

VII – 49

VII – 50

VII – 51

VII – 52

VII – 53

VII – 54

VII – 55

VII – 56

VII – 57

VII – 58

VII – 59

VII – 60

VII – 61

VII – 62

VII – 63

VII – 64

VII – 65

VII – 66

VII – 67

VII – 68

VII – 69

VII – 70

VII – 71

VII – 72

VII – 73

VII – 74

VII – 75

VII – 76

VII – 77

LES LAMENTATIONS DE CAMOES
ET
LA GLOIRE PORTUGAISE
VII-78 à VII-87



VII – 78

VII – 79

VII – 80

VII – 81

VII – 82

VII – 83

VII – 84

VII – 85

VII – 86

VII – 87
Dernier verset du septième chant des Lusiades

****

LES LUSIADES VII
VII-1à VII-87

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO

Traduction Jacky Lavauzelle
*********************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

OS LUSIADAS – LES LUSIADES -CHANT VI – CANTO SEXTO – Sommaire – índice

Tableau Jacky Lavauzelle

*

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
Traduction Jacky Lavauzelle Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Sexto
LES LUSIADES VI CHANT 6
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES VI

CHANT VI
Canto Sexto
VERSET 1 à VERSET 99 

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES VI
OS LUSIADAS SEXTO

Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle
 óleo de António Carneiro
1927

_________________________

 

índice – sommaire

_________________________

VI-1
Roi Païen & Roi Chrétien

Não sabia em que modo festejasse
Il ne savait pas comment honorer,

**

VI-2
Mélinde célèbre les Lusitaniens

Com jogos, danças e outras alegrias,
Avec des jeux, des danses et d’autres festivités,

**

VI-3
Vasco de Gama sur le départ

Mas vendo o Capitão que se detinha
Mais le Capitaine se rend compte qu’il s’est arrêté

**

VI-4
Allégeance du Roi de Mélinde au Portugal
(Malindi – Kenya)

Pede-lhe mais que aquele porto seja
Le Roi souhaite ardemment de plus que son port soit

**

VI-5
Les terres de l’Aurore

Outras palavras tais lhe respondia
D’autres mots aimables de ce genre, à son tour,

**

VI-6
La colère du fils de Thyoné

As ondas navegavam do Oriente
Les vagues venaient de l’Est

**

VI-7
Faire de Lisbonne la nouvelle Rome
Bacchus descend de l’Olympe pour le royaume humide de Neptune

Via estar todo o Céu determinado
Tout le Ciel était déterminé

**

VI-8
Quand la mer répond à la colère du vent

No mais interno fundo das profundas
Au cœur des plus profondes

**

VI-9
Des sables d’argent fins

Descobre o fundo nunca descoberto
Le fond découvre, ce que personne n’a jamais découvert,

**

VI-10
Le visage du Chaos antique

As portas douro fino, e marchetadas
Les portes en or fin, incrustées



**

VI-11
L’Air & le Feu

Ali sublime o Fogo estava em cima,
Là, sublime, le Feu trônait tout au-dessus,

**

VI-12
La Terre & les Eaux

Estava a terra em montes revestida
La Terre était couverte de collines,

**

VI-13
La guerre des Dieux et des Géants
TYPHON, Titan des vents forts et des tempêtes, NEPTUNE & MINERVE

Noutra parte esculpida estava a guerra,
Plus loin, une sculpture représentait la guerre,

Typhon, Gustav Klimt, frise Beethoven, (détail)

**

VI-14
BACCHUS, LE ROI DU VIN, AU ROYAUME DES EAUX DE NEPTUNE

Pouca tardança faz Lieu irado
Bacchus, tout à coup, irrité, détourna

Le Caravage, Bacchus jeune, détail

**

VI-15
LES DIEUX DE LA MER SONT CONVOQUÉS AU PALAIS DE NEPTUNE

« Ó Netuno, lhe disse, não te espantes
« Ô Neptune, lui dit-il, ne sois pas surpris

**

VI-16
TRITON RASSEMBLE LES DIEUX DE LA MER

Julgando já Netuno que seria
Neptune, jugeant déjà qu’il devait s’agir

**

VI-17
Les cheveux et la barbe de Triton

Os cabelos da barba, e os que descem
Les cheveux et la barbe de Triton descendaient

**

VI-18
Le corps de Triton

O corpo nu, e os membros genitais,
Le corps nu, comme ses membres génitaux

**

VI-19
L’appel de Triton

Na mão a grande concha retorcida
Dans sa main,une grande conque torsadée

**

VI-20
OCÉAN, NERÉE, PROTÉE & LES NYMPHES

Vinha o padre Oceano acompanhado
Le père Océan arriva, accompagné

**



**

VI-21
TÉTHYS, ÉPOUSE DE NEPTUNE, FILLE DU CIEL & DE VESTA

Vinha por outra parte a linda esposa
Arrivait d’autre part Téthys, la belle épouse

**

VI-22
AMPHITRITE ET LE DAUPHIN

Anfitrite, formosa como as flores,
Amphitrite, belle comme les fleurs,

**

VI-23
INO, MÉLICERTE ET PANOPÉE

Aquela que das fúrias de Atamante
Ino, celle qui avait fui les furies d’Athamas, Roi de Thèbes,

**

VI-24
GLAUCUS, fils de Neptune et de Naïs

E o Deus que foi num tempo corpo humano,
Et arriva le Dieu qui jadis avait un corps humain,

**

VI-25
NEPTUNE & BACCHUS, DIEUX & DÉESSES RÉUNIS
L’AMBRE

Já finalmente todos assentados
Finalement, tous furent installés

**

LE DISCOURS
DE
BACCHUS
AUX DIEUX ET AUX DÉESSES
DE LA MER

VI-26 à VI-34

**

VI-26
DISCOURS DE BACCHUS, FILS DE THYONÊ

Estando sossegado já o tumulto
Dès que le calme fut retrouvé,

**

VI-27
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(2)

« Príncipe, que de juro senhoreias
« Toi, Prince, toi qui diriges et maîtrises,

**

VI-28
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(3)

« E vós, Deuses do mar, que não sofreis
« Et vous, Dieux de la mer, qui ne souffrez

**

VI-29
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(4)

« Vistes que com grandíssima ousadia
« Vous avez vu comme avec tant d’audace

**

VI-30
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(5)

« Vedes agora a fraca geração
« Maintenant, vous voyez cette génération faible



**

VI-31
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(6)
BORÉE, AQUILON ET LES AUTRES VENTS

« Eu vi que contra os Mínias, que primeiro
« J’ai vu les Myniens, qui, les premiers,

**

VI-32
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(7)

« E não consinto, Deuses, que cuideis
« Et je ne croyez pas, ô Dieux,

**

VI-33
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(8)

« Que o grã Senhor e Fados que destinam,
« Car le grand Seigneur et les Destins qui dirigent,

**

VI-34
DISCOURS DE BACCHUS AUX DIEUX DE LA MER
(9)

« E por isso do Olimpo já fugi,
« Et c’est pourquoi j’ai fui l’Olympe,

**

VI-35
LA COLÈRE DES DIEUX DE LA MER

A ira com que súbito alterado
La colère s’insinua alors soudainement

**

VI-36
LA PROPHÉTIE DE PROTÉE

Bem quisera primeiro ali Proteu
Dans ce concert, d’abord Protée voulait

**

VI- 37
ÉOLE, LE FILS D’HIPPOTÈS, LIBÈRE LES VENTS

Já lá o soberbo Hipótades soltava
Là-bas, déjà, Éole, le superbe fils d’Hippotès, sortit

**

VI-38
LA FLOTTE NAVIGUE PAR TEMPS CALME

Enquanto este conselho se fazia
Pendant que ce conseil se tenait

**

VI-39
LE RÉVEIL DES MARINS

Vencidos vêm do sono, e mal despertos;
Encore ensommeillés, les marins tentaient de se réveiller ;

**

VI-40
LES CONTES AMOUREUX DES MARINS

« Com que melhor podemos, um dizia,
« Avec quoi de mieux pouvons-nous, dit

**



**

VI-41
Ni amour, ni délicatesse

« Não é, disse Veloso, coisa justa
« Ce n’est pas, dit Véloso, chose juste

**

VI-42
LES DOUZE D’ANGLETERRE

Consentem nisto todos, e encomendam
Ils y consentent tout et demandent

**

VI-43
LES DOUZE D’ANGLETERRE (2)
LA PACIFICATION DE JEAN Ier

« No tempo que do Reino a rédea leve
« Au temps où le Royaume avait la bride tenue

**

LES DAMES DE LA COUR D’ANGLETERRE
LES LUSIADES CHANT VI
VI-44 à VI-68



VI-44
LES DOUZE D’ANGLETERRE (3)
L’HONNEUR DES DAMES DE LA COUR D’ANGLETERRE

« Entre as damas gentis da corte Inglesa
« Parmi les gentes dames de la cour d’Angleterre

**

VI-45
LES DOUZE D’ANGLETERRE (4)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS

« E que se houver alguém, com lança e espada,
« Et que si quelqu’un, avec une lance ou une épée,

**

VI-46
LES DOUZE D’ANGLETERRE (5)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (2)

« Mas como fossem grandes e possantes
« Mais comme ils étaient grands et puissants,

**

VI-47
LES DOUZE D’ANGLETERRE (6)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (3)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE & SA FILLE FELIPA

« Era este Inglês potente, e militara
« C’était cet anglais puissant, et qui, militairement,

Le mariage de Filipa et de Jean Ier de Portugal.

**

VI-48
LES DOUZE D’ANGLETERRE (7)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (4)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (2)
PAR LE FEU ET PAR LE FER

« Este, que socorrer-lhe não queria,
« Celui-ci, qui ne voulait pas les aider,

**

VI-49
LES DOUZE D’ANGLETERRE (8)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (5)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (3)

« E se, agravadas damas, sois servidas,
« Et si, dames offensées, je puis vous servir,

**

VI-50
LES DOUZE D’ANGLETERRE (9)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (6)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (4)

« Destarte as aconselha o Duque experto,
« Le Duc de Lancastre les conseille ainsi,



**

VI-51
LES DOUZE D’ANGLETERRE (10)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (7)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (5)

« Já chega a Portugal o mensageiro;
« Le messager déjà arrive au Portugal ;

**

VI-52
LES DOUZE D’ANGLETERRE (11)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (8)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (6)
DANS LA FIDÈLE CITÉ DE PORTO

« Lá na leal Cidade, donde teve
« Là, dans la fidèle Cité de Porto, qui donna

**

VI-53
LES DOUZE D’ANGLETERRE (12)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (9)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (7)
LES CHEVALIERS QUITTENT LE DOURO

« Já do seu Rei tomado têm licença
« Déjà leur Roi Jean donne la permission

**

VI-54
LES DOUZE D’ANGLETERRE (13)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (10)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (8)
AU-DELÀ DU DOURO ET DU TAGE

-« Fortíssimos consócios, eu desejo
-« Vous, puissants compagnons , je souhaite

**

VI-55
LES DOUZE D’ANGLETERRE (14)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (11)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (9)
AUCUNES RIVIÈRES, AUCUNES COLLINES

-« E quando caso for que eu impedido
-« Et si, au cas où je sois empêché

**

VI-56
LES DOUZE D’ANGLETERRE (15)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (12)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (10)
De Léon à la Flandres, via la France

« Assim diz, e abraçados os amigos,
« Ainsi il parla, et, embrassant ses amis,

**

VI-57
LES DOUZE D’ANGLETERRE (16)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (13)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (11)
La traversée par la Mer du Nord

« Ali chegado, ou fosse caso ou manha,
« Là, Magriço, sans que nous sachions les raisons profondes,

**

VI-58
LES DOUZE D’ANGLETERRE (17)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (14)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (12)
Le combat se prépare

« Chega-se o prazo e dia assinalado
« La date de la rencontre est enfin arrivée

**

VI-59
LES DOUZE D’ANGLETERRE (17)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (14)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (12)
L’absence de Magriço

« Mas aquela, a quem fora em sorte dado
« Mais celle à qui le sort lui donna

**

VI-60
LES DOUZE D’ANGLETERRE (18)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (15)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (13)
Les douze Anglais contre les onze Portugais

« Já num sublime e público teatro
« Déjà, dans un théâtre sublime et public,

**

**

VI-61
LES DOUZE D’ANGLETERRE (19)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (16)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (14)
Les chevaux et les armes

« Mastigam os cavalos, escumando,
« Ils mastiquaient, les chevaux, écumants,

**

VI-62
LES DOUZE D’ANGLETERRE (20)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (17)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (15)
Le retour de Magriço

« Viram todos o rosto aonde havia
« Tout le monde se retourne comme un seul homme

**

VI-63
LES DOUZE D’ANGLETERRE (21)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (18)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (16)
Le combat commence

« A dama, como ouviu que este era aquele
« Sa dame, dès qu’elle voit que son cavalier ici présent

**

VI-64
LES DOUZE D’ANGLETERRE (22)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (19)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (17)
Le combat fait rage

« Dos cavalos o estrépito parece
« La frappe des sabots des chevaux semble

**

VI-65
LES DOUZE D’ANGLETERRE (23)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (20)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (18)
Le combat fait rage (2)

« Algum dali tomou perpétuo sono
« L’un d’eux s’endort pour toujours

**

VI-66
LES DOUZE D’ANGLETERRE (24)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (21)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (19)
La victoire finale

« Gastar palavras em contar extremos
« Tous les mots pour conter les extrêmes

**

VI-67
LES DOUZE D’ANGLETERRE (25)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (22)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (20)
Les festivités dues aux vainqueurs

« Recolhe o Duque os doze vencedores
« Le Duc propose aux douze vainqueurs

**

VI-68
LES DOUZE D’ANGLETERRE (26)
LES DAMES D’ANGLETERRE A LA RECHERCHE DE SECOURS (23)
JEAN DE GAND, DUC DE LANCASTRE (21)
Comme Torquatus et Corvinus

« Mas dizem que, contudo, o grã Magriço,
« Mais il est dit, cependant, que le grand Magriço,

**

VI-69
LES DOUZE D’ANGLETERRE (27)
Un autre s’aventure en Allemagne

« Outro também dos doze em Alemanha
« Un autre des douze en Allemagne

**

**
LA TEMPÊTE
de VI-70 à VI-85

**

VI-70
LES DOUZE D’ANGLETERRE (28)
Alerte !

Mas, neste passo, assim prontos estando
Mais, brusquement, au milieu de ces hommes captivés,

**

VI-71
LES DOUZE D’ANGLETERRE (29)
Au cœur de la tempête

Não eram os traquetes bem tomados,
Ils n’étaient pas encore prêts,

**

VI-72
ALLÉGEZ TOUT DANS LA MER !

O céu fere com gritos nisto a gente,
Le ciel hurle sur les marins,

**

VI-73
LA MER DÉCHAÎNÉE

Correm logo os soldados animosos
Les soldats énergiques courent

**

VI-74
COMME DÉMOLIR LA TOUR DE BABEL

Os ventos eram tais, que não puderam
Les vents étaient tels qu’ils n’auraient

**

VI-75
LES NAVIRES DE PAULO DE GAMA ET DE COELHO DANS LA TOURMENTE 

A nau grande, em que vai Paulo da Gama,
Le grand navire, dans lequel se trouvait Paulo de Gama,

**

VI-76
NOTOS ET AUSTER, BORÉE ET AQUILON

Agora sobre as nuvens os subiam
Parfois au-dessus des nuages, elles s’élèvent

**

VI-77
LES OISEAUX D’ALYCONÉE

As Alcióneas aves triste canto
Le triste chant des oiseaux d’Alcyonée

**

VI-78
VULCAIN, ZEUS, DEUCALION & PYRRHA

Nunca tão vivos raios fabricou
Des éclairs jamais aussi puissants ne furent fabriqués

Deucalion et Pyrrha, Pierre Paul Rubens, 1636

**

VI-79
COLLINES AFFAISSÉES, ARBRES DÉRACINÉS ET SABLES SOULEVÉS

Quantos montes, então, que derribaram
Combien de collines sont tombées

**

VI-80
LA PRIÈRE DE VASCO DE GAMA
(I)

Vendo Vasco da Gama que tão perto
Vasco da Gama, si près du but, voit

**

VI-81
GLOIRE A LA PROVIDENCE : ISRAËL, PAUL et NOÉ

« Divina Guarda, angélica, celeste,
« Ô Providence divine, angélique, céleste,

**

VI-82
Charybde et Scylla, Syrtes et les monts Cérauniens

« Se tenho novos modos perigosos
« Si j’ai éprouvé des terribles dangers,

**

VI-83
LA SAINTE FOI EN TERRES MAURITANIENNES

« Ó ditosos aqueles que puderam
« Ô bienheureux ceux qui purent,

**

VI-84
COMME DES TAUREAUX INDOMPTÉS

Assim dizendo, os ventos que lutavam
En disant cela, en plus des vents qui frappaient

**

VI-85
L’ ÉTOILE DU BERGER
L’ÉTOILE TOILE D’AMOUR A L’HORIZON

Mas já a amorosa estrela cintilava
Mais l’étoile d’Amour déjà étincelait,

**

VI-86
LES NYMPHES AUX COURONNES DE ROSES

« Estas obras de Baco são, por certo,
« Ces œuvres proviennent de Bacchus certainement,

**

VI-87
LES NYMPHES POUR CALMER L’ARDEUR DES VENTS

Grinaldas manda pôr de várias cores
Elle leur demande que ces guirlandes aux couleurs variées

**

VI- 88
ORITHYE & BORÉE (1)

Assim foi; porque, tanto que chegaram
Cela se passa ainsi : dès qu’elles arrivèrent,

**

VI-89
BORÉE & ORITHYE (2)
L’AMOUR ET LA CRAINTE

« Não creias, fero Bóreas, que te creio
« Ne crois pas, brave Borée, que je croie

**

VI-90
GALATÉE ET NOTOS

Assim mesmo a formosa Galateia
De même, la belle néréide Galatée

**

VI-91
LA SÉDUCTION DE VÉNUS ET DES NYMPHES

Desta maneira as outras amansavam
De manière identiques, les autres Nymphes apprivoisèrent

**

VI-92
CALICUT A L’HORIZON

Já a manhã clara dava nos outeiros
Le matin était déjà clair sur les collines

**

VI-93
GAMA EN INDE

« Esta é por certo a terra que buscais
« C’est certainement la terre que vous recherchez,

**

VI-94
GAMA APAISÉ

As graças a Deus dava, e razão tinha,
Il avait tant de raison de rendre grâce à Dieu,

**

VI-95
LES AMIS DE LA RENOMMÉE

Por meio destes hórridos perigos,
A travers ces horribles dangers,

**

VI-96
NON AUX DÉLICES ET AUX PROMENADES OISIVES

Não com os manjares novos e esquisitos,
Nullement en appréciant de nouveaux et étranges délices,

**

VI-97
LA FORCE DU BRAS

Mas com buscar com o seu forçoso braço
Mais en cherchant par la force du bras

**

VI-98
IMPASSIBLE DEVANT LE BOULET

E com forçar o rosto, que se enfia,
Et en forçant son visage, qui se fige,

**

VI-99
Dernier verset du Chant VI
L’ENTENDEMENT ÉCLAIRÉ

Destarte se esclarece o entendimento,
Ainsi l’entendement sera éclairé,

***************

****

LES LUSIADES VI
VI-1 à VI-99

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO

Traduction Jacky Lavauzelle
*********************


OS LUSIADAS LES LUSIADES Canto Quinto Chant V – Sommaire – índice

*

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
Traduction Jacky Lavauzelle Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Quinto
LES LUSIADES V CHANT 5
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES V

CHANT V
Canto Quinto
VERSET 1 à VERSET 100 

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES V
OS LUSIADAS QUINTO 

Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle
 óleo de António Carneiro
1927

******

índice – sommaire

*************

 

**
Quatorzième Roi de Portugal
MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

**********************

V-1
La fin de l’allocution
du vieillard du Restelo


« Estas sentenças tais o velho honrado
« Voici les phrases telles que l’honorable vieil homme

*

V-2
Le Sixième Âge

Entrava neste tempo o eterno lume
« On venait de cet âge où la flamme éternelle

*

V-3
Les adieux à Sintra et au Tage

« Já a vista pouco e pouco se desterra
« Déjà la vue peu à peu se détournait

*

V-4
Après Henri le Navigateur

« Assim fomos abrindo aqueles mares,
« Nous ouvrions donc ces mers,

*

V-5
L’Île de Madère

Passamos a grande Ilha da Madeira

« Nous passâmes la grande île de Madère,

*

Carte hollandaise de l’Afrique en 1570



V-6
Les berbères Sanhaja

« Deixamos de Massília a estéril costa,
« Nous laissons la stérile côte saharienne,

*

V-7
Vers le Cap-Vert

« Passamos o limite aonde chega
« Nous passons le Tropique du Cancer, limite

*

V-8
Les Îles des Bienheureux
Les Canaries

« Passadas tendo já as Canárias ilhas,
« Après avoir aperçu les îles Canaries,

*

V-9
L’île de Santiago
(Cap-Vert)

« Aquela ilha apartamos, que tomou
« Puis nous descendirent ensuite à l’île de Santiago

*

V-10
Le Pays Mandingue

« Por aqui rodeando a larga parte
« Nous naviguions dans cette immense partie

*



V-11
Méduse au large de l’archipel des Bijagos

« As Dórcadas passamos, povoadas
« Les îles de l’archipel des Bijagos nous passâmes, peuplées

*

V-12
Au-delà du Sierra Leone

« Sempre enfim para o Austro a aguda proa
« Toujours enfin nous continuons vers le sud

**

V-13
Le Fleuve Zaïre et le Royaume du Congo

« Ali o mui grande reino está de Congo,
« Là, se présente le vaste royaume du Congo,

**

V-14
La Croix du Sud & Le Pôle Fixe

« Já descoberto tínhamos diante,
« Déjà nous découvrons devant nous la Croix du Sud,

**

V-15
Les Ourses dans les eaux de Neptune

« Assim passando aquelas regiões
« Donc, en passant ces régions

**

V-16
Les périls de la mer

« Contar-te longamente as perigosas
« Pour vous parler longuement des périls

**

V-17
Les secrets cachés du monde

« Os casos vi que os rudos marinheiros,
« J’ai vu les choses que les marins endurcis,

**

V-18
Le feu de Saint-Elme & Les Trombes Marines

« Vi, claramente visto, o lume vivo
« J’ai vu, clairement vu, le feu brillant

**

V-19
La trombe marine

« Eu o vi certamente (e não presumo
« J’ai vu, clairement vu, (et je ne suppose pas


**

V-20
La trombe marine (2)

« Ia-se pouco e pouco acrescentando
« Et, peu à peu, la tornade grossissait

**

V-21
La Trombe marine (3)
La sangsue pourpre

« Qual roxa sanguessuga se veria
« Comme la sangsue pourpre que vous voyez

**

V-22
La Trombe marine (4)
Les secrets de la Nature

« Mas depois que de todo se fartou,
« Mais, après qu’elle se soit suffisamment rassasiée,

**

V-23
LES ANCIENS PHILOSOPHES & LES VERITES PURES

« Se os antigos filósofos, que andaram
« Si les anciens philosophes, qui parcouraient

**

V-24
TERRE ! TERRE !

« Mas já o Planeta que no céu primeiro
« Mais déjà la Lune, dans le ciel

**

V-25
De l’invention de l’astrolabe

« A maneira de nuvens se começam
« Comme des nuages commencent

**

V-26
Un lieu spacieux

« Desembarcamos logo na espaçosa,
« Nous avons accosté dans un lieu spacieux,

**

V-27
Au-delà du tropique du Capricorne

« Achamos ter de todo já passado
« Nous pensons que avons largement déjà passé

**

V-28
Plus sauvage que Polyphème

« Torvado vem na vista, como aquele
« Totalement effrayé il se trouvait

**

V-29
De l’effet de la verroterie

« Mando mostrar-lhe peças mais somenos:
« Je commande de lui montrer des pièces plus habituelles :

**

V-30
L’explorateur Fernand Veloso
Fernão Veloso

« Mas logo ao outro dia, seus parceiros,
« Mais dès le lendemain, d’autres indigènes,

**

V-31
L’arrogance de Fernão Veloso

« É Veloso no braço confiado,
« Veloso qui se fie à son bras avec confiance,



V-32
Nicolau Coelho à la rescousse de Fernão Veloso

« O batel de Coelho foi depressa
« Le bateau de Coelho est parti rapidement

**

V-33
La riposte des Portugais

« Da espessa nuvem setas e pedradas
« Un épais nuage de flèches et de pierres,

**

V-34
En route vers l’Inde

« E sendo já, Veloso em salvamento,
« Mais, alors que Veloso se trouve hors de danger,

**

V-35
Quolibets sur Fernão Veloso

« Disse então a Veloso um companheiro
« Alors un compagnon dit à Veloso :

**

V-36
L’embuscade tendue à Fernão Veloso

« Contou então que, tanto que passaram
« Il raconta que, dès qu’il passa

**

V-37
Cinq jours après

« Porém já cinco Sóis eram passados
« Mais déjà cinq soleils étaient passés

**

V-38
Sur une mer déchaînée

« Tão temerosa vinha e carregada,
« Si effrayante et chargée, qu’une grande peur

**

V-39
Un personnage inquiétant

« Não acabava, quando uma figura
« Je n’avais pas terminé, quand un personnage

**

V-40
Semblable au Colosse de Rhodes

« Tão grande era de membros, que bem posso
« Les membres étaient si démesurés, je peux

**

V-41
O gens audacieux

« E disse: – « Ó gente ousada, mais que quantas
« Et il dit : – » O gens audacieux, plus que tant

**

V-42
Les Secrets cachés de la nature

-« Pois vens ver os segredos escondidos
– « Ainsi, vous qui venez observer les secrets cachés

Arkhip Kouïndji, Архип Иванович Куинджи,Coucher de soleil rouge, 1905-1908



**

V-43
Des tempêtes démentielles

-« Sabe que quantas naus esta viagem
« Sachez ici combien les navires,

Turner, Joseph Mallord William Turner,
Snow Storm,Steam-Boat off a Harbour’s Mouth, Tempête de neige en mer, 1842



**

V-44
Le moindre mal sera la mort

-« Aqui espero tomar, se não me engano,
– « Ici j’espère prendre, si je ne me trompe,

**

Francisco de Almeida
(1540-1510)

V-45
QUILOA & MONBASA
Francisco De Almeida

File source: http://commons.wikimedia.org/wiki/File:City_of_Kilwa,_1572.jpg

-« É do primeiro Ilustre, que a ventura
– « Et de Francisco de Almeida, premier Illustre,


**

V-46
Manuel de Sousa de Sepúlveda

-« Outro também virá de honrada fama,
« Un autre viendra également d’une honorable renommée,

**

V-47
Manuel de Sousa de Sepúlveda
& Le supplice des Cafres

-« Verão morrer com fome os filhos caros,
-« Ils verront mourir de faim leurs tendres enfants,

**

V-48
Des Larmes de douleur

-« E verão mais os olhos que escaparem
« Et ils verront, ces yeux qui survivront

**

V-49
Un monstre horrible

« Mais ia por diante o monstro horrendo
« De plus belle ce monstre horrible continuait,

**

LE CAP DES TEMPÊTES
LE CAP DE BONNE-ESPÉRANCE

V-50 à V-60
ADAMASTOR
ou le 
Géant des Tempêtes
V-51 à V-60


**

V-50
LE CAP DES TEMPÊTES
Le Cap de Bonne-Espérance

-« Eu sou aquele oculto e grande Cabo,
-« Je suis ce Cap grandiose caché,

**

V-51
LE CAP DES TEMPÊTES
ADAMASTOR ou le géant des Tempêtes

-« Fui dos filhos aspérrimos da Terra,
« J’étais l’un des enfants terribles de la Terre,

**

V-52
LE CAP DES TEMPÊTES
THÉTIS, PRINCESSE DES ONDES

-« Amores da alta esposa de Peleu
-« Ma passion pour la néréide Thétis, épouse de Pélée,

**

V-53
LE CAP DES TEMPÊTES
DORIS, L’OCÉANIDE

-« Como fosse impossível alcançá-la
– « Comme il était impossible de l’atteindre

**

V-54
LE CAP DES TEMPÊTES
LA CÉCITÉ DES AMANTS

-« Contudo, por livrarmos o Oceano
-« Cependant, pour ne pas dévaster l’Océan

**

V-55
LE CAP DES TEMPÊTES
LA VIE DE MON CORPS

-« Já néscio, já da guerra desistindo,
-« Comme j’étais stupide, déjà j’abandonnais l’idée de la guerre,

**

V-56
LE CAP DES TEMPÊTES
UNE RUDE MONTAGNE

-« Ó que não sei de nojo como o conte!
-« Oh ! je ne sais pas comment le conter ! »

**

V57
LE CAP DES TEMPÊTES
LA PLUS BELLE DES NYMPHES DE L’OCEAN

-« Ó Ninfa, a mais formosa do Oceano,
-« Ô Nymphe, la plus belle de l’Océan,

Nymphes dans une grotte, Gaston Bussière, 1924

**

V-58
LE CAP DES TEMPÊTES
LE CHÂTIMENT

-« Eram já neste tempo meus irmãos
-« Mes frères étaient déjà à cette époque

**

V-59
LE CAP DES TEMPÊTES
LA MÉTAMORPHOSE D’ADAMASTOR

-« Converte-se-me a carne em terra dura,
-« Ma chair devint une terre dure,

**

V-60
LE CAP DES TEMPÊTES
ADAMASTOR SE RETIRE

« Assim contava, e com um medonho choro
« Ainsi il nous parlait, et dans un cri hideux

**

V-61
LES QUATRE CHEVAUX d’HÉLIOS
Pyroïs, Eoos, Aethon, Phlégon

« Já Flegon e Piróis vinham tirando
« Phlégon et Pyroïs arrivaient déjà

**

V-62
LES ÉTHIOPIENS

« A gente que esta terra possuía,
« Les gens qui détenaient cette terre,

**

V-63
LES CAMÈNES
NYMPHES DES SOURCES

« As mulheres queimadas vêm em cima
« Les femmes à la peau brûlée en tête arrivent,

**

V-64
LE TROC AVEC LES ÉTHIOPIENS

« Estes, como na vista prazenteiros
« Ceux-ci, avec d’agréables visages,

**

V-65
LA BAIE D’ALGOA

« Já aqui tínhamos dado um grã rodeio
« Nous avions déjà fait un grand périple ici

**

V-66
Entre tristes tempêtes et aubaines

« Daqui fomos cortando muitos dias
« De là, plusieurs jours, nous naviguâmes

**

V-67
NOTOS LE VENT DU SUD

« Era maior a força em demasia,
« Il y avait beaucoup trop de force,

**

V-68
LE JOUR DES ROIS MAGES & LE FLEUVE DES ROIS

« Trazia o Sol o dia celebrado,
« Le soleil a apporté alors le célèbre jour,

**

V-69
AUCUN SIGNE DE L’INDE

« Desta gente refresco algum tomamos,
« De ces personnes, nous n’avons eu des aliments

**

V-70
DÉSESPOIR, FAMINES ET TEMPÊTES

« Ora imagina agora coitados
« Maintenant, imagine, ô Roi, notre infortune :

**

V-71
La ferme loyauté des Lusitaniens

« Corrupto já e danado o mantimento,
« Déjà corrompue et endommagée se trouvait notre nourriture,

**

V-72
Ferme loyauté et obéissance des Lusitaniens

« Crês tu que já não foram levantados
« Crois-tu qu’ils ne se seraient pas soulevés

**

V-73
AU LARGE DE LA RICHE SOFALA
(MOZAMBIQUE)

« Deixando o porto enfim do doce rio
« Nous quittâmes enfin le port de la douce rivière

Vue de Sofala (Mozambique) en 1683


**

V-74
Sain-Nicolas, saint patron des marins

« Esta passada, logo o leve leme
« Cette crique passée, le léger gouvernail,

**

V-75
Des voiliers allaient et venaient

« E foi que, estando já da costa perto,
« Et là, étant proche de la côte,

**

V-76
Des Éthiopiens particuliers

« Etíopes são todos, mas parece
« Tous étaient des Éthiopiens, mais il semblait

**

V-77
Des gens à la couleur du jour

« Pela Arábica língua, que mal falam,
« Par la langue arabe, qu’ils parlent à peine,

**

V-78
Rio dos Bons Sinais – Le Fleuve de Bon Signal

« Muito grandemente aqui nos alegramos
« Ici, nous réjouirent grandement

Andrea del Verrocchio, Tobie et l’Ange, Tobias e angelo, entre 1470 et 1480

**

V-79
Les créations dégoûtantes des profondes eaux

« Aqui de limos, cascas e d’ostrinhos,
« Ici des algues, des coquillages et des huîtres,

**

V-80
Les malheurs de Némésis

« Mas não foi, da esperança grande e imensa
« Mais elle ne fut pas, malgré ce grand et immense espoir

Alfred Rethel, Némésis, 1837

**

V-81
Les ravages du scorbut

« E foi que de doença crua e feia,
« Et c’était celle d’une maladie cruelle et laide,

**

V-82
Le scorbut
Une chirurgie de fortune

« – Apodrecia com um fétido e bruto
« – La chair pourrissait dans un fétide et forte

**

V-83
Le scorbut
Hommage aux disparus

« Enfim que nesta incógnita espessura
« Quoi qu’il en soit, dans cette épaisse forêt inconnue


**

V-84
Devant l’âpre Mozambique

« Assim que, deste porto nos partirmos
« Ainsi nous quittâmes ce port

**

V-85
Un havre de paix

« Até que aqui no teu seguro porto,
« Nous arrivâmes ici, dans ton havre de paix,

**

V-86
Plus loin qu’Énée et Ulysse

« Julgas agora, Rei, se houve no mundo
« Juges-tu maintenant, ô Roi, qu’il y ait dans le monde

**

V-87
Homère & Virgile

« Esse que bebeu tanto da água Aónia,
« Qu’Homère qui a tant bu des eaux d’Aonie,

**

V-88
Homère & Virgile
Ces deux demi-dieux

« Cantem , louvem e escrevam sempre extremos
« Chantent, louent et évoquent toujours des exploits

**

V-89
Homère et Virgile
Une vérité supérieure à l’ Énéide et à l’Odyssée

« Ventos soltos lhe finjam, e imaginem
« Imaginant des vents libérés d’une outre d’Éole, ou

**

V-90
Le Roi de Mélinde loue Vasco de Gama

Da boca do facundo Capitão
La bouche du Capitaine, Vasco de Gama, s’était tue,

**

V-91
Les Mélindiens admiratifs

Vai recontando o povo, que se admira,
Les Mélindiens admiratifs entre eux racontaient

**

V-92
La célébration des hauts faits

Quão doce é o louvor e a justa glória
Comme la louange et la gloire sont douces,

**

V-93
Miltiade, vainqueur de Marathon & Thémistocle

Não tinha em tanto os feitos gloriosos
Il n’appréciait pas tant les actes glorieux

**

V-94
La gloire et la renommée de Vasco de Gama

Trabalha por mostrar Vasco da Gama
Vasco da Gama démontre ainsi

**

V-95
Les héros de la Terre Lusitanienne

Dá a terra lusitana Cipiões,
Elle donne la terre portugaise des Scipion,

**

V-96
Les armes et la plume

Vai César, sojugando toda França,
Il part, César, conquérant toute la France,

**

V-97
Critique des Portugais sur leur amour des rimes

Enfim, não houve forte capitão,
De toute façon, il n’y eut pas de puissant capitaine,

**

V-98
Ni Virgile ni Homère

Por isso, e não por falta de natura,
Pour cela, et non par manque de la nature,

**

V-99
Gama et les Muses

As Musas agradeça o nosso Gama
Que notre Gama remercie les Muses

**

V100
Dernier verset du Chant V
Les douces Tagides

Porque o amor fraterno e puro gosto
Car l’amour fraternel et la joie pure
****

FIN DU CINQUIEME CHANT

Annibal Carrache
Jupiter et Junon
1597

****

LES LUSIADES V
V1-V100

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO

Traduction Jacky Lavauzelle
*********************

OS LUSIADAS LES LUSIADES Canto Quarto Chant IV – Sommaire – índice

*

Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes 

LES LUSIADES CHANT 4
OS LUSIADAS IV
Canto Quarto
LES LUSIADES IVTraduction Jacky Lavauzelle Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Terceiro
LES LUSIADES IV CHANT 4
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES IV

CHANT IV
Canto Quarto
VERSET 1 à VERSET 104

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES IV
OS LUSIADAS

Les Lusiades Chant 3 Traduction Jacky Lavauzelle
 óleo de António Carneiro
1927

******

índice – sommaire

*************

Neuvième Roi de Portugal

FERDINAND Ier DE PORTUGAL
Fernando o Belo

Coimbra 31 octobre 1345- 22 octobre 1383 Lisbonne

**

IV-1
Après la mort de Ferdinand
Ferdinand Ier de Portugal – Ferdinand le Beau
Fernando o Belo
1345-1383

Traduction Jacky Lavauzelle
Ferdinand I

« Depois de procelosa tempestade,
« Après une tempête orageuse,
Noturna sombra e sibilante vento,

Dans l’ombre de nuit et dans le souffle des vents,

**

Dixième Roi de Portugal

JEAN Ier
João I

Lisbonne 11 avril 1357 – Lisbonne 14 août 1433

Traduction Jacky Lavauzelle
Jean Ier de Portugal

**

IV-2
Jean Ier
João I

« Porque, se muito os nossos desejaram
« Car si beaucoup avaient désiré
 Quem os danos e ofensas vá vingando
  Venger pour leurs offenses et méfaits

**

IV-3
Jean Ier

« Ser isto ordenação dos céus divina,
« Qu’il s’agisse d’un ordre divin céleste,
 – Por sinais muito claros se mostrou,
  Par des signes très clairs, cela a été montré,

**

IV-4
Jean Ier
Liaison entre le Comte João Fernandes de Andeiro & la Reine, Éléonore Teles de Menezes
« Alteradas então do Reino as gentes
« Alors les gens du Royaume déversent
  Co’o ódio, que ocupado os peitos tinha,
  La haine qui dévorait leurs cœurs,

**

IV-5
Assassinat de comte d’Andeiro & vengeance du peuple
6 décembre 1383

« Mas ele enfim, com causa desonrado,
« Mais le Comte, sans la protection due à ses honneurs,
  Diante dela a ferro frio morre,
 Meurt devant elle par le fer,

**

IV-6
Suite des évènements liés à l’assassinat de comte d’Andeiro, João Fernandes de Andeiro.
Fuite de la reine Éléonore Teles de Menezes vers Alenquer et Santarém.
1384-1385

« Podem-se pôr em longo esquecimento
« Devant de tels faits, peuvent tomber dans un éternel oubli
  As cruezas mortais que Roma viu
 Les cruautés mortelles que Rome a subi

**

IV-7
Béatrice , fille de la reine Éléonore Teles de Menezes, mariée au roi Jean Ier de Castille (1358-1390)
Lutte pour le trône du Portugal entre les Lusitaniens et les Castillans.
« Beatriz era a filha, que casada
« Beatrice était sa fille, mariée
Co’o Castelhano está, que o Reino pede,
 Avec le Castillan, qui, au Royaume du Portugal, prétendait,

**

1385
Batalha de Aljubarrota

LA BATAILLE D’ALJUBARROTA
IV-8 à IV-44

L’organisation
Les préparatifs
Le combat du 14 août 1385

*****

IV-45
La glorieuse victoire de Jean

« O vencedor Joane esteve os dias
« Jean, le vainqueur, se retrouvait auréolé

**

IV-46
1385 -1390
Les raids de Nuno Álvares Pereira sur la frontière de Castille

« Adjuda-o seu destino de maneira
« Aidé par son bienheureux destin, 

**

IV-47
En 1388
Jean de Gand renoncera à ses prétentions dynastiques sur la péninsule ibérique
17 Septembre 1388
Mariage de  Catherine de Lancastre avec Henri III de Castille,héritier castillan

« Destas e outras vitórias longamente
« Par ces longues victoires et tant d’autres

**

IV-48
JEAN Ier – CAP VERS L’AFRIQUE

« Não sofre o peito forte, usado à guerra,

« Mais cette âme forte, forgée pour la guerre,

**

IV-49
PRISE DE CEUTA ET DU MONT ABYLA

« Eis mil nadantes aves pelo argento

« Mille oiseaux nagent sur les flots argentés

**

IV-50
LA MORT GLORIEUSE DU HEROS

« Não consentiu a morte tantos anos

« La mort ne donna pas tant d’années

**

Onzième Roi de Portugal

DUARTE Ier
ÉDOUARD Ier DE PORTUGAL
LE ROI PHILOSOPHE

Viseu 31 octobre 1391 – Tomar 9 septembre 1438

Édouard Ier de Portugal – Duarte I -onzième roi de Portugal

**

IV-51
LE REGNE D’EDOUARD Ier LE ROI PHILOSOPHE

« Não foi do Rei Duarte tão ditoso

« Ce ne fut pas avec le règne du roi Edouard

**

IV-52
Le courage de Ferdinand de Portugal

« Viu ser cativo o santo irmão Fernando,

« Il vit son frère, le saint Ferdinand, captif,

**

IV-53
Le Sacrifice de Ferdinand de Portugal

« Codro, porque o inimigo não vencesse,

« Codros, afin que ne soit pas victorieux l’ennemi,

**

Douzième Roi de Portugal

ALPHONSE V DE PORTUGAL
AFONSO V

L’AFRICAIN
O Africano
Sintra 15 janvier 1432 – Sintra 28 août 1481
Sintra, 15 de janeiro de 1432 – Lisboa, 28 de agosto de 1481
succède à Edouard I son père en 1438

**

IV-54

Alphonse V l’Africain


ALPHONSE V DE PORTUGAL
L’AFRICAIN
Sintra 15 janvier 1432 – Sintra 28 août 1481
succède à Edouard I son père en 1438

« Mas Afonso, do Reino único herdeiro,
« Mais Alphonse, seul héritier reconnu du Royaume,

**

IV-55
ALPHONSE V NOUVEL HÉRACLÈS

« Este pôde colher as maçãs de ouro,

« Alphonse a pu récolter les pommes d’or du Jardin des Hespérides,

**

IV-56
ALPHONSE V & LES EXPLOITS DES PORTUGAIS

« Porém elas enfim por força entradas,

« Mais enfin, ils forcent les entrées,

**

IV-57
1475
ALPHONSE V CONTRE FERDINAND DE CASTILLE

« Porém depois, tocado de ambição

« Mais alors, touché par l’ambition

**

IV-58
Guerre de Succession de Castille
ALPHONSE V CONTRE FERDINAND DE CASTILLE
La Bataille de Toro
1er mars 1476

« Não quis ficar nos Reinos ocioso

« Ne voulant pas rester inactif dans le Royaume

**

IV-59
LE COMBAT HEROÏQUE DU PRINCE JEAN

« Porque o filho sublime e soberano,

« Ainsi ce fils sublime et altier,

**

Treizième Roi de Portugal

JEAN II DE PORTUGAL
João II de Portugal

LE PRINCE PARFAIT
O Príncipe Perfeito
Lisbonne, 3 mars 1455 – Alvor, 25 octobre 1495
Lisboa, 3 de maio de 1455 – Alvor, 25 de outubro de 1495
succède à Alphonse V

Jean II de Portugal

**

IV-60
JEAN II DE PORTUGAL A LA RECHERCHE DE LA POURPRE AURORE

« Porém depois que a escura noite eterna

« Mais après qu’une éternelle et sombre nuit 

**

IV-61
Embarquement à Naples

« Manda seus mensageiros, que passaram
« Jean II envoie ses messagers, qui traversèrent

**

IV-62
En route vers l’Ethiopie

« Pelo mar alto Sículo navegam;
« Sur la haute mer de Sicile, les messagers naviguent ;

**

IV-63

« Passam também as ondas Eritreias,
« Ils traversent également les vagues Érythréennes,

**

IV-64

« Entram no estreito Pérsico, onde dura
« Ils pénètrent par le détroit d’Ormuz, où continue

**

IV-65

LES PROVINCES DE KERMAN ET DE GÉDROSIE

« Viram gentes incógnitas e estranhas
« Ils virent des étrangers mystérieux

**

Quatorzième Roi de Portugal

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

**

IV-66

« Parece que guardava o claro Céu 
« Il semble que le clair Ciel avait réservé

**

IV-67

« O qual, como do nobre pensamento
« Comme la plus noble et sainte pensée

**
LES RÊVES DE MANUEL Ier

**

IV-68

« Estando já deitado no áureo leito,
« Manuel, déjà couché dans le lit d’or,

**

IV-69

« Aqui se lhe apresenta que subia
« Ici, il ne cessa de monter et de monter

**

IV-70

« Aves agrestes, feras e alimárias,
« Manuel vit des oiseaux sauvages, des bêtes,

**

IV-71

« Das águas se lhe antolha que saíam,
« Il crut que sortaient des eaux,

**

IV-72

« Dambos de dois a fronte coroada
« Les deux hommes portaient sur le front une couronne

**

IV-73

« Este, que era o mais grave na pessoa,
« Celui qui était d’allure plus respectable

**

IV-74
Le Gange & l’Indus

– « Eu sou o ilustre Ganges, que na terra
« Je suis l’illustre Gange, qui sur la terre

**

IV-75
Le réveil de Manuel Ier

« Não disse mais o rio ilustre e santo,
« Il n’en dit pas plus l’illustre et saint fleuve,

**

IV-76
À la recherche de nouveaux climats

Chama o Rei os senhores a conselho,
« Le Roi fait quérir les seigneurs,

**

IV-77

« Eu, que bem mal cuidava que em efeito
« Moi qui ne me souciais peu en effet

**

IV-78

« E com rogo o palavras amorosas,
« Et avec mes mots aimables,

**

IV-79

– « Eu vos tenho entre todos escolhido
– « Je vous ai choisi parmi tous

**

IV-80
Les Travaux d’Héraklès

– « Imaginai tamanhas aventuras,
– « Imaginez de telles aventures,

**

IV-81
Paulo de Gama

« Com mercês sumptuosas me agradece
« Il me remercie par de somptueux cadeaux,

**

IV-82
Nicolas Coelho

« Mais se me ajunta Nicolau Coelho,
« Ensuite, me rejoint Nicolas Coelho,

**

IV-83
Tout comme les Minyens

« Foram de Emanuel remunerados,
« Ils furent enrichis par Manuel,

**

IV-84
Agitation du port ulyséen

« E já no porto da ínclita Ulisseia
« Et déjà dans le port Ulysséen* on remarque

**

IV-85
Rejoindre les étoiles de l’Olympe

« Pelas praias vestidos os soldados
« Sur les plages les soldats habillés

**

IV-86
La Prière du départ

« Depois de aparelhados desta sorte
« Une fois équipé comme ce type

**

IV-87
Les larmes du départ

« Partimo-nos assim do santo templo
« Ainsi nous laissons la sainte chapelle de Belém

**

IV-88
La Foule du départ

« A gente da cidade aquele dia,
« Tous les gens de la ville ce jour-là,

**

IV-89
Les soupirs des pères et les cris des mères

« Em tão longo caminho e duvidoso
« Pour cette si longue et aventureuse

**

IV-90
Les larmes amères d’une mère

« Qual vai dizendo: – » Ó filho, a quem eu tinha
« L’une disait : – » O mon fils, toi que j’avais

**

IV-91
Aventure et affection

« Qual em cabelo: -« Ó doce e amado esposo,
« Une autre, sans coiffe, répondait : – » Ô doux et bien-aimé mari,

**

IV-92
Les collines et la plage

« Nestas e outras palavras que diziam
« A ces mots et à tant d’autres dictés

**

IV-93 
Un départ anticipé

« Nós outros sem a vista alevantarmos
« Nous autres ne désirions frémir

**

Le vieillard du Restelo 
v 94-v 104

**

IV-94
La parole du sage (1)

« Mas um velho d’aspeito venerando,
« Mais un vieil homme respectueux,

**

IV-95
La parole du sage (2) : la Renommée

-« Ó glória de mandar! Ó vã cobiça
« Ô gloire de commander ! O vain désir

**

IV-96
La parole du sage (3) : La Renommée et la Gloire

– « Dura inquietação d’alma e da vida,
« Dure inquiétude de l’âme et de la vie,

**

IV-97
La parole du sage (4)

 –« A que novos desastres determinas
« Vers quels nouveaux désastres souhaites-tu

**

IV-98
La parole du sage (5)

« Mas ó tu, geração daquele insano,
« Mais toi, ô génération issue d’Adam, cet insensé,

**

IV-99
La parole du sage (6)

-« Já que nesta gostosa vaidade
« Si cette délicieuse vanité

**

IV-100
Les paroles du sage (7)

« Não tens junto contigo o Ismaelita,
« N’as tu pas d’Ismaélite à tes portes,

**

IV-101
La parole du sage (8)

-« Deixas criar às portas o inimigo,
« Veux-tu donc laisser l’ennemi à ta porte,

**

IV-102
La parole du sage (9)

« Ó maldito o primeiro que no mundo
« Ô que soit maudit le premier qui au monde

**

IV-103
La parole du sage (10)
Prométhée

« Trouxe o filho de Jápeto do Céu
« Il a porté, le fils du Titan Japet, du Ciel

**

IV-104
Dernier verset
La parole du sage (11)
Phaéton et Icare

« Não cometera o moço miserando
« Phaéton, le pauvre garçon, s’est éloigné

*
FIN DU CHANT IV
*


****

LES LUSIADES IV
V1-V104

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO

Traduction Jacky Lavauzelle
*********************

ALZHEIMER – Roman musical de Jacky Lavauzelle

*
ALZHEIMER



Roman musical de Jacky Lavauzelle

******

 

*****

ALZHEIMER
****
Roman musical

**

***********


Avertissement

Je me balade comme un corsaire sans épée et sans bottes. Sans équipage non plus. J’ai perdu mon bateau depuis si longtemps. Il me reste des cordages, des ampoules, des cals et des cors. Il me reste cette peau que je traîne encore et encore.

[Paula Vesala – Sinuun minä jään]

I

Il en était sûr ! Mais que faisait donc cette table au Café des Sports entre trois supporters défoncés du Puy Foot 43 Auvergne ! Il était satisfait de sa découverte qui lui avait permis de le faire cogiter plus que la normale. Trois minutes exactement. C’était déjà un exploit. Un air de satisfaction parcourut son visage ordinaire, comme tout le reste, il me semble, une fraction de seconde.

[Ingebjørg Bratland – Fordi eg elskar deg ]
[
Odd Børretzen og Lars Martin Myhre – Vintersan]
[
Odd Børretzen – Måker (Jeg hater måker)]
[
Ole Paus – Maske]
[Lene Marlin – Kanskje du behøver noen]

**

II


Le froid revint quand même. Il était là. Tapi dans la nuit. En veilleur insatiable attendant sa proie. Et le froid reprit son travail. Membre après membre. D’une implacable logique. Et ce fut tout son corps qui fut saisi soudainement d’un léger tremblement. Par intermittence, il ouvrait les yeux et les refermait, comme pour voir, peut-être, l’étendu du massacre sur les ombres fugaces qui se projetaient sur le sale plafond, qui devait être blanc à l’origine, de la chambre…

[Agnès Obel – Just So]
[The Animals – The House of the Rising Sun]

**

III

Il le vit arriver un peu plus tard. Georges campé sur deux longues tiges avait une tête patibulaire à faire recracher l’amour dans la bouche de Vénus. Un abandon du beau. Sec au dernier degré. Une apparence sans queue ni tête. On ne savait pas où le prendre. Toujours cet air épuisé et gris. Un mélange savant d’alcoolique, d’anémique, de maladie d’Addison et de hémochromatose.
[Halvdan Sivertsen – Twisted little star]
[Vinni – God Morgen Norge]
[Solomon Burke – Cry To Me]
[Jackie Wilson – Lonely teardrop]
[Johanna  Kurkela-Ainutlaatuine]

**

IV
extrait

…La belle descendit non s’en émettre un petit pet que Paul entendit distinctement. Elle fit comme si de rien n’était. La princesse partait en pétant, mais sans se retourner, princesse jusqu’au bout du string. Ce pet permit à Paul de revenir sur terre beaucoup plus rapidement et d’enlever une bonne partie du parfum enjôleur. La belle était humaine. Positivement humaine…
[Johanna Kurkela – Sun Särkyä Anna Mä En]
[Johanna Kurkela -Ainutlaatuinen]
[Johanna Kurkela – Prinsessalle]
[Chisu – Yksinäisen keijun tarina]
[Laura Närhi – Hetken tie on kevyt]
[Jippu ja Samuli Edelmann -Jos sä tahdot niin]
[Johanna Kurkela – Oothan tässä vielä huomenna]
[Suvi Teräsniska – Rakkaus on lumivalkoinen]
[Bertine Zetlitz – Høre til på jord]

**

V
extrait

…Paul croyait que Georges blaguait. Il prit le temps de déguster sa fameuse macération et attrapa un ce ces palets. Georges allait les chercher dans une boutique à La Teste-de-Buch. Il laissa le chocolat au cœur du croquant quelques temps dans la bouche qui aurait chasser le moindre désespoir de la tête d’un dépressif chronique. Et fût d’abord saisi d’un simple léger tremblement.

[
Su Yunying 蘇運瑩 –未来]
[徐佳瑩LaLa – 大雨將至《女醫明妃傳》電視劇片頭曲]
[赵薇 – 雨中的故事]
[蘇運瑩 ,冥明]
[田馥甄 & 蘇運瑩 – 野子]
[吳汶芳 – 孤獨的總和]
[女人的苦你知道多少]
[做我老公好不好]

**

VI
extrait

Paul parcourut plusieurs magazines, le temps que nos amis se fatiguent et boivent enfin leurs dernières canettes de bière et de coca. Il n’avait fichtrement rien compris. Il se demandait finalement si tout ça était voulu ou non ! Si c’était un jeu ! Le refus de leur vacuité ! Son père lui disait : – quand tu es dans la merde, noie le poisson !

**

VII
extrait

…La musique pénétrait un peu plus Paul à chaque instant. Elle l’enroulait comme dans un manteau. Il débordait d’enthousiasme. Il sentit des picotements dans le dos, comme si une longue chevelure retombait sur ses reins. Il voyait tout en bleu, dans un bleu désormais ensoleillé….

**

VIII

*******

ALZHEIMER

Roman musical

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS Canto Terceiro Chant III Verset 1 à Verset 94

OS LUSIADAS Canto Terceiro
LES LUSIADES III Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS Canto Terceiro
LES LUSIADES III CHANT 3
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III

CHANT III
Canto Terceiro
VERSET 1 à VERSET 94

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

LES LUSIADES III
OS LUSIADAS Canto Terceiro


 óleo de António Carneiro
1927

******

III-1

Agora tu, Calíope, me ensina
Maintenant, toi, Calliope, enseigne-moi
O que contou ao Rei o ilustre Gama:
 Ce que conta au Roi l’illustre Gama :

**

III-2

Põe tu, Ninfa, em efeito meu desejo,
 Peux-tu, ô Nymphe, exaucer mon désir,
  Como merece a gente Lusitana;
Comme le mérite le peuple lusitanien ;

**

III-3

Prontos estavam todos escutando
Tous attentivement écoutaient
O que o sublime Gama contaria,
Ce que le sublime Gama contait,

**

III-4

« Que outrem possa louvar esforço alheio,
 « De louer les efforts déployés par d’autres,
Cousa é que se costuma e se deseja;
 Voici un phénomène des plus habituels ;

**




III-5

« Além disso, o que a tudo enfim me obriga,
«D’ailleurs, ce qui m’oblige enfin,
É não poder mentir no que disser,
   C’est de ne pas déformer mes propos,

**

III-6

« Entre a Zona que o Cancro senhoreia,
« Entre la zone que le Cancer recouvre,
Meta setentrional do Sol luzente,
 Limite septentrionale de l’éclatant Soleil,

**

III-7

« Da parte donde o dia vem nascendo,
« Dans la partie où le jour naît,
Com Ásia se avizinha; mas o rio
  A l’Asie, elle se rapproche ; mais une rivière

**

III-8




« Lá onde mais debaixo está do Pólo,
«Là où elle est à son maximum sous le pôle,
Os montes Hiperbóreos aparecem,
  Les collines Hyperboréennes apparaissent,

**

III-9

« Aqui dos Citas grande quantidade
«Ici, des Scythes en nombre
Vivem, que antigamente grande guerra
   Vivaient ; une antique grande Guerre

**

III-10

« Agora nestas partes se nomeia
« Maintenant, les parties se nomment
A Lápia fria, a inculta Noruega,
  La froide Laponie, la Norvège inculte,

**

III-11

« Entre este mar e o Tánais vive estranha
« Entre cette mer et le fleuve Tanaïs* vivent des étranges
 Gente: Rutenos, Moseos e Livónios,
Peuples : les Ruthènes**, les Moscovites et les Livoniens***,

**

III-12

« Entre o remoto Istro e o claro Estreito,
«Entre le lointain Ister* le Détroit prestigieux**,
Aonde Hele deixou co’o nome a vida,
  Où Hellé** laissa et son nom et sa vie,

**

III-13

« Logo de Macedónia estão as gentes,
« Ensuite nous avons les Macédoniens,
A quem lava do Axio a água fria;
  Qui vivent au bord des eaux froides d’Axios* ;

**

III-14

« Logo os Dálmatas vivem; e no seio,
« Bientôt les terres des Dalmates*, et à l’intérieur,
Onde Antenor já muros levantou,
  Où Anténor** éleva les murs,

**

III-15




« Em torno o cerca o Reino Neptunino,
« Tout autour, le Royaume de Neptune, le cerne
Co’os muros naturais por outra parte;
   De parois naturelles d’autre part ;

**

III-16

« Gália ali se verá que nomeada
«La Gaule, ensuite, se présente, connue,
Co’os Cesáreos triunfos foi no mundo,
 Depuis les triomphes de César, de par le monde,

**

III-17

« Eis aqui se descobre a nobre Espanha,
« Ici, on trouve la noble Espagne,
Como cabeça ali de Europa toda,
Considérée comme la tête de toute l’Europe,




**

III-18

« Com Tingitânia entesta, e ali parece
« Avec la Mauritanie Tingitane, elle se touche, et semble
  Que quer fechar o mar Mediterrano,
 Vouloir fermer la mer Méditerranée,

**

III-19

« Tem o Tarragonês, que se fez claro
« Il y a là la Tarraconaise, qui fit
Sujeitando Parténope inquieta;
Soumettre le royaume de Parthénope agité ;

**

III-20

« Eis aqui, quase cume da cabeça
«Ici, se trouve, comme le sommet de la tête
De Europa toda, o Reino Lusitano,
De toute l’Europe, le Royaume Lusitanien,

**

III-21

« Esta é a ditosa pátria minha amada,
« Ceci est ma patrie bénie bien-aimée,
A qual se o Céu me dá que eu sem perigo
 Et si le Ciel me permet d’y revenir 

**

III-22

« Desta o pastor nasceu, que no seu nome
« D’elle, le pasteur Viriate est né, qui par son nom
 Se vê que de homem forte os feitos teve;
 Montre combien les actes furent ceux d’un vaillant homme ;

**

III-23

« Um Rei, por nome Afonso, foi na Espanha,
« Un roi, nommé Alphonse VI, en Espagne,
  Que fez aos Sarracenos tanta guerra,
 Guerroya tant contre les Sarrasins,

**

III-24

« E com um amor intrínseco acendidos
« Et avec un amour suscité intrinsèquement
 Da Fé, mais que das honras populares,
Par la Foi, plus que par les honneurs populaires,

**

III-25

« Destes Anrique, dizem que segundo
« Parmi ceux-ci, Henri, dit-on second 
  Filho de um Rei de Ungria exprimentado,
 Fils d’un roi de Hongrie expérimenté,

**

III-26

« Este, depois que contra os descendentes
« Ainsi, après les descendants
  Da escrava Agar vitórias grandes teve,
 De l’esclave Agar, il conquit de grandes victoires,

**

III-27

« Já tinha vindo Anrique da conquista
«Henri était déjà de retour de la conquête
 Da cidade Hierosólima sagrada,
 La ville sainte de Jérusalem,

**

III-28

« Quando chegado ao fim de sua idade,
«Quand, arrivé à la fin de sa vie,
O forte e famoso Úngaro estremado,
Le preux et célèbre Hongrois,

**

III-29

« Mas o velho rumor, não sei se errado,
« Mais une vieille rumeur, nous ne savons pas si elle est fausse,
Que em tanta antiguidade não há certeza,
 Car rien n’est certain au vu de l’ancienneté des faits,

**

III-30




« Mas o Príncipe Afonso, que desta arte
« Mais le prince Afonse, qui
Se chamava, do avô tomando o nome,
 S’appelait ainsi car de son grand-père il avait pris le nom,

**

III-31

« De Guimarães o campo se tingia
« De Guimarães, la plaine se teinta
Co’o sangue próprio da intestina guerra,
Avec le propre sang de guerres intestines fratricides,

**

III-32

« Ó Progne crua! ó mágica Medeia!
« O brute Procné* ! O magicienne Médée !
Se em vossos próprios filhos vos vingais
Si, en vos propres enfants, vous vengez

**

III-33

« Mas já o Príncipe claro o vencimento
« Mais déjà le Prince éclairé gagnait
Do padrasto e da iníqua mãe levava;
Le combat contre son inique mère ;

**

III-34

« Eis se ajunta o soberbo Castelhano,
« Ici se joignent les superbes Castillans,
Para vingar a injúria de Teresa,
Pour venger l’insulte faite à Thérèse,

**

III-35

« Não passa muito tempo, quando o forte
« Peu de temps passe que le vaillant
  Príncipe em Guimarães está cercado
 Prince à Guimarães est cerné

**

III-36




« Mas o leal vassalo, conhecendo
« Mais le fidèle vassal, sachant
Que seu senhor não tinha resistência,
Que son maître n’avait que trop peu de résistance,

**

III-37

« Chegado tinha o prazo prometido,
« Arriva le temps promis,
Em que o Rei Castelhano já aguardava
 Où le Roi Castillan attendait

**

III-38

« E com seus filhos e mulher se parte
« Et avec ses fils et son épouse, ils partent
A alevantar com eles a fiança,
 Debout se livrer comme caution,

**

III-39

« V ês aqui trago as vidas inocentes
«Voici, j’apporte les vies innocentes
Dos filhos sem pecado e da consorte;
   De mes enfants et de ma compagne ;

**




III-40

« Q ual diante do algoz o condenado,
« Quand, devant le bourreau, le condamné,
Que já na vida a morte tem bebido,
  Sent, même vivant, la mort l’infiltrer,

**

III-41

« Ó grão fidelidade Portuguesa,
« O grande fidélité Portugaise
  
De vassalo, que a tanto se obrigava!
D’un vassal qui autant s’oblige !

**

III-42

« Mas já o Príncipe Afonso aparelhava
Mais déjà le Prince Alphonse préparait
O Lusitano exército ditoso,
 La vaillante armée Lusitanienne,

**

III-43

« Em nenhuma outra cousa confiado,
« Ils [Les Lusitaniens] ne se confiaient à personne,
Senão no sumo Deus, que o Céu regia,
Sinon au majestueux Dieu, que régit le Ciel,

**

III-44

« Cinco Reis Mouros são os inimigos,
« Cinq rois Maures sont les ennemis,
Dos quais o principal Ismar se chama;
  Dont le chef principal est appelé Esmar ;

**

III-45

« A matutina luz serena e fria,
« La lumière du petit matin, froide et sereine,
 « 
 As estrelas do Pólo já apartava,
 Effaçait déjà les étoiles du Pôle,

**

III-46

« Com tal milagre os ânimos da gente
« Avec un tel miracle, l’esprit des troupes
Portuguesa inflamados, levantavam
Portugaises s’enflammant, ils choisirent

**

III-47

« Qual co’os gritos e vozes incitado,
« Comme les cris et les voix galvanisent,
 Pela montanha o rábido Moloso,
Dans la montagne, le molosse enragé




**

III-48

« Tal do Rei novo o estâmago acendido
« Ainsi le nouveau Roi porté
Por Deus e pelo povo juntamente,
Tant par Dieu et que par son peuple,

**

III-49




« Bem como quando a flama, que ateada
« Ainsi, lorsque la flamme naît
Foi nos áridos campos (assoprando
Au cœur des champs arides (souffle




**

III-50

« Desta arte o Mouro atónito e torvado,
« Au cœur de cette maestria, les Maures étonnés et fébriles,
Toma sem tento as armas mui depressa;
Se saisissent de leurs armes ;

**

III-51

« Ali se vêem encontros temerosos,
« Là, vous voyez des téméraires affrontements,
Para se desfazer uma alta serra,
A faire se déplacer une haute montagne,

**

III-52

« Cabeças pelo campo vão saltando
« Des têtes dévalent sur le champ de bataille
 
Braços, pernas, sem dono e sem sentido;
Des bras, des jambes, sans tronc jonchent le sol ;

**

III-53

« Já fica vencedor o Lusitano,
« Les vainqueurs Lusitaniens portent
Recolhendo os troféus e presa rica;
Les trophées et d’importantes richesses ;

**

III-54

« E nestes cinco escudos pinta os trinta
« Et à ces cinq écus, il peint les trente
Dinheiros por que Deus fora vendido,
Deniers pour qui Dieu fut vendu,

**

III-55

« Passado já algum tempo que passada
« Quelques temps passèrent après cette
Era esta grão vitória, o Rei subido
 Grande victoire, puis le Roi se remit en marche

**

III-56

« A estas nobres vilas sometidas,
« A ces nobles villes conquises,
Ajunta também Mafra, em pouco espaço,
 Il ajoute aussi Mafra, à proximité,

**

III-57

« E tu, nobre Lisboa, que no Mundo
« Et toi, noble Lisbonne, dans le Monde
Facilmente das outras és princesa,
   Des autres cités, une princesse,

**

III-58

« Lá do Germânico Albis, e do Rene,
« De l’Elbe et du Rhin germaniques,
E da fria Bretanha conduzidos,
   Et de la froide Bretagne froide était portée




**

III-59

« Cinco vezes a Lua se escondera,
« Cinq fois la lune s’était cachée,
E outras tantas mostrara cheio o rosto,
Et avait tout autant montrée son plein visage,

**

III-60

« Desta arte enfim tomada se rendeu
« Par cet art, elle se rendit finalement
Aquela que, nos tempos já passados,
Celle qui, dans les temps anciens,

**

III-61

« Que cidade tão forte por ventura
« Quelle ville, si forte fût-elle,
 
Haverá que resista, se Lisboa
Pouvait donc résister, si Lisbonne elle-même




**

III-62

« E vós também, ó terras Transtaganas,
« Et vous aussi, ô terres au-delà du Tage,
 Afamadas co’o dom da flava Ceres,
Réputées comme un don de la flavescente Cérès,

**

III-63

« E is a nobre Cidade, certo assento
«C’est désormais Evora, la Ville noble, où s’installa
Do rebelde Sertório antigamente,
Le rebelle Sertorius jadis,

**

III-64

« Já na cidade Beja vai tomar
« Déjà ville de Beja est prise,
Vingança de Trancoso destruída
Vengeant ainsi la destruction de Trancoso ;

**

III-65

« Com estas sojugada foi Palmela,
« Avec la prise de Palmela,
E a piscosa Cezimbra, e juntamente,
Et du port de Sesimbra,  en même temps,




**

III-66

« O Rei de Badajoz era alto Mouro,
« Le Taïfa de Badajoz était un éminent Maure,
Com quatro mil cavalos furiosos,
  Entouré de quatre mille chevaux piaffants,

**

III-67

« Desta arte Afonso súbito mostrado
« Soudain, apparaît Alphonse
 Na gente dá, que passa bem segura,
 Qui se rue sur les troupes se croyant en toute sécurité,

**

III-68

« Logo segue a vitória sem tardança
« Immédiatement dans la voie de la victoire,
O grão Rei incansábil, ajuntando
  Le grand Roi inassouvi rassembla,

**

III-69




« Mas o alto Deus, que para longe guarda
« Mais le majestueux Dieu, qui conserve longtemps
O castigo daquele que o merece,
Le châtiment que nous méritons,

**

III-70

« Que estando na cidade, que cercara,
« Se trouvant dans la ville qu’il venait d’assiéger,
Cercado nela foi dos Lioneses,
Il se trouvait assiégé à son tour par les armées du Léon,

**

III-71

« Ó famoso Pompeio, não te pene
 « O célèbre Pompée, ne te lamente pas
 De teus feitos ilustres a ruína,
Sur les ruines de tes illustres faits,




**

III-72

« Posto que a rica Arábia e que os ferozes
« Depuis que la riche Arabie et que les féroces
 Eníocos e Colcos, cuja fama
  Hénioques et Colchidiens, rendus célèbres

**

III-73

« E posto enfim que desde o mar de Atlante
« Et enfin depuis la Mer Atlantique
Até o Cítico Tauro monte erguido,
Jusqu’aux montagnes du Taurus Scythique érigées,

**

III-74

« Tornado o Rei sublime finalmente,
« Il fut rendu le sublime Roi finalement,
  Do divino Juízo castigado,
Puni par la divine Justice,

**

III-75

« Porque levasse avante seu desejo,
« Pour parachever son dessein,
Ao forte filho manda o lasso velho
 Le vieux roi las demande à son vigoureux fils

**

III-76

« E com esta vitória cobiçoso,
« Et avec cette éclatante victoire,
 
Já não descansa o moço até que veja
  Il continue sans prendre nul repos déjà

**

III-77

« Já se ajuntam do monte a quem Medusa
 » Ils arrivent du Mont Atlas à qui Méduse
O corpo fez perder, que teve o Céu;
  Pétrifia le corps pour soutenir la Voûte céleste ;

**

III-78

« Entrava com toda esta companhia
« Avec toutes ces troupes, le commandeur des croyants,
O Miralmomini em Portugal;
L’Amir al Mouminine, marchait sur le Portugal ;

**

III-79

« Dá-lhe combates ásperos, fazendo
« Livrant un rugueux combat
Ardis de guerra mil o Mouro iroso;
Le Maure irrité tente mille ruses de guerre ;

**

III-80

« Mas o velho, a quem tinham já obrigado
« Mais, Alphonse I, le vieil homme, qui se trouvait déjà
Os trabalhosos anos ao sossego,
En villégiature, après tant d’années de labeur,

**

III-81

« E co’a famosa gente à guerra usada
« Et avec ses fameux soldats rompus à guerroyer
Vai socorrer o filho; e assim ajuntados,
Il part aider son fils et ainsi rassemblée,

**

III-82

« Logo todo o restante se partiu
« Bientôt, les restes de l’armée brisée
De Lusitânia, postos em fugida;
Furent mis en fuite hors de Lusitanie ;

**

III-83

« De tamanhas vitórias triunfava
« Ainsi triomphait-il victorieusement
O velho Afonso , Príncipe subido,
Le vieil Alphonse, l’admirable Prince,

**

III-84

« Os altos promontórios o choraram,
« Les hauts promontoires le pleurèrent,
E dos rios as águas saudosas
Et les eaux nostalgiques des rivières

**

III-85

« Sancho, forte mancebo, que ficara
« Sanche, à l’intrépide jeunesse, avait
Imitando seu pai na valentia,
Toujours pris modèle son valeureux père,

**

III-86

« Depois que foi por Rei alevantado,
« Après que Sanche fut nommé Roi,
Havendo poucos anos que reinava,
Après juste quelques années de règne,

**

III-87

« Passavam a ajudar na santa empresa
« Ces troupes se dirigeaient pour renforcer la sainte croisade
O roxo Federico, que moveu
De Frédéric Barberousse, qui, à l’aide

**

III-88

« Mas a formosa armada, que viera
« Mais cette grandiose armée, qui était arrivée
Por contraste de vento àquela parte,
Forcée par des vents contraires,

**

III-89

« E se tantos troféus do Mahometa
« Et si tant de trophées face au Mahométan
  
Alevantando vai, também do forte
Il remporte, aussi pour ce qui en est du fougueux

**

III-90

« Mas entre tantas palmas salteado
« Mais parmi tant de succès, il succombe
Da temerosa morte, fica herdeiro
A la téméraire mort, laissant un héritier,

**

III-91

« Morto depois Afonso, lhe sucede
« Après la mort d’Alphonse, allait lui succéder
Sancho segundo, manso e descuidado,
   Sanche le second, doux et flegmatique,

**

III-92

« Não era Sancho, não, tão desonesto
« Certes Sanche ne fut pas aussi honteux
Como Nero, que um moço recebia
  Que Néron, qui reçut un garçon

**

III-93

« Nem era o povo seu tiranizado,
« Il ne tyrannisa non plus ses gens,
 Como Sicília foi de seus tiranos;
Comme ceux de Sicile l’avaient été par leurs tyrans ;

**

III-94

« Por esta causa o Reino governou
« A cause de cela le royaume fut gouverné
O Conde Bolonhês, depois alçado
Par le Conte de Boulogne, avant d’être proclamé

*****

LES LUSIADES III
V1-V94

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

LES LUSIADES II Chant 2 – OS LUSIADAS – Canto Segundo

LES LUSIADES II Luis de Camoes Oeuvres obras ArtgitatoOS LUSIADAS II Canto Segundo
LES LUSIADES II CHANT 2
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
resumo
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

OS LUSIADAS – Les Lusiades 

A Epopeia Portuguesa

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

***************************

Les Lusiades II Luis de Camoes Artgitato
LES LUSIADES II

Les Lusiades II-1
Já neste tempo o lúcido Planeta,
 Au moment où la lucide Planète 
Que as horas vai do dia distinguindo,
 Sur qui se distinguent les heures de la journée,

*

Les Lusiades II-2

Dentre eles um, que traz encomendado
Parmi eux, celui qui portait
O mortífero engano, assim dizia:
 L’engin mortifère, dit :

*

II-3

« E porque está em extremo desejoso
« Et parce qu’il est extrêmement désireux
  De te ver, como cousa nomeada,
 De te voir, comme cette chose ainsi nommée,

*

II-4

« E se buscando vás mercadoria
Et si tu cherches des marchandises 
Que produze o aurífero Levante,
 Que produit l’Orient de l’or,

*

II-5

Ao mensageiro o Capitão responde
Le capitaine au messager répond
 As palavras do Rei agradecendo:
 Remerciant les paroles de son Roi :

*

II-6

Pergunta-lhe depois, se estão na terra
 Vasco lui demande alors s’il y a sur terre
Cristãos, como o piloto lhe dizia;
 Des chrétiens, comme le pilote l’avait dit;

*

II-7

E de alguns que trazia condenados
Et certains de l’équipage ,des condamnés
Por culpas e por feitos vergonhosos,
Pour fautes et faits humiliants,

*

II-8

E por estes ao Rei presentes manda,
Et ceux-ci portent au Roi des cadeaux,
Por que a boa vontade, que mostrava,
 Pour qu’ils montrent leur bonne volonté,

*

II-9

E depois que ao Rei apresentaram,
Et après qu’au Roi ils présentèrent,
Co’o recado, os presentes que traziam,
 Le message de Gama et les cadeaux qu’ils apportaient,

*

II-10

Mas aquele que sempre a mocidade
Mais celui qui garde toujours la jeunesse,
 Tem no rosto perpétua, e foi nascido
 Qui a le visage perpétuellement jeune, et qui est né

*

II-11

Ali tinha em retrato afigurada
 Il y avait un portrait figurant
Do alto e Santo Espírito a pintura:
 En peinture le Saint-Esprit :

*

II-12

Aqui os dous companheiros conduzidos
 Ils conduisent alors les deux compagnons
Onde com este engano Baco estava,
 Là où se tenait Bacchus,

*

II-13

Aqui foram de noite agasalhados,
 Là, ils furent logés pour la nuit
Com todo o bom e honesto tratamento,
 Bien et honnêtement traités,

*

II-14

Tornam da terra os Mouros co’o recado
 De la terre, les Maures repartent avec une missive
Do Rei, para que entrassem, e consigo
 Du Roi, pour que la flotte débarque, et avec eux

*

II-15

Dizem-lhe os que mandou, que em terra
 Ils leur disent que sur terre ils ont vu
Sacras aras e sacerdote sinto; viram
Des lieux sacrés et un prêtre ; 

*

II-16

Com isto o nobre Gama recebia
 Après cela, le noble Gama reçoit
   Alegremente os Mouros que subiam;
Volontiers les Maures qui montaient dans le navire ;

*

II-17

Na terra, cautamente aparelhavam
Sur la terre, les Maures sortaient prudemment
Armas e munições que, como vissem
 Les armes et les munitions, et attendaient

*

II-18

As âncoras tenaces vão levando
 Les solides ancres sont levées
 
 Com a náutica grita costumada;
Avec les cris coutumiers des marins ;

Luis de Camoes Les Lusiades II-18 Naissance de Vénus par Sandro Botticelli 1485

*

II-19

Convoca as alvas filhas de Nereu,
Elle convoque les blanches filles de Nérée,
  Com toda a mais cerúlea companhia,
Avec tout ce qui peuple l’azur,

*

II-20

Já na água erguendo vão, com grande pressa,
 Déjà sur la mer, ils arrivent impétueux,
Com as argênteas caudas branca escuma;
 La queue argentée fouettant la blanche écume ;

*

II-21

Nos ombros de um Tritão, com gesto aceso,
Sur les épaules d’un triton, avec des gestes terrifiants,
Vai a linda Dione furiosa;
Passe la belle Dioné furieuse ;

*

II-22

Põe-se a Deusa com outras em direito
 La Déesse avec d’autres se placent devant
Da proa capitaina, e ali fechando
 La proue principale, et lui ferment

*

II-23

Quais para a cova as próvidas formigas,
 Comme des fourmis prévoyantes,
 Levando o peso grande acomodado,
 Qui portent de grands poids,

*

II-24

Torna para detrás a nau forçada,
Le navire est contraint de reculer,
Apesar dos que leva, que gritando
Malgré les cris et les manœuvres

*

II-25

A celeuma medonha se alevanta
 Un bruit sinistre jaillit
No rudo marinheiro que trabalha;
 Des rudes marins qui s’activent ;

*

II-26

Ei-los subitamente se lançavam
Ici, ils se jettent tout à coup
A seus batéis velozes que traziam;
  Vers les bateaux rapides qu’ils ont apportés ;

*

II-27

Assim como em selvática alagoa
Comme nous apercevons dans la forêt
 As rãs, no tempo antigo Lícia gente,
Les grenouilles, dans un temps jadis les Lyciens,

*

II-28

Assim fogem os Mouros; e o piloto,
Ainsi s’enfuient les Maures; et le pilote,
  Que ao perigo grande as naus guiara,
Qui avait conduit les navires vers ce grand danger,

*

II-29

Vendo o Gama, atentado, a estranheza
 Gama, attentif,  se rendant compte de l’étrangeté
Dos Mouros, não cuidada, e juntamente
 Des Maures, de ce comportement inattendu, et aussi

*

II-30

« Ó caso grande, estranho e não cuidado,
« O grand moment, étrange et incroyable,
Ó milagre claríssimo e evidente,
O clair et magnifique miracle,

*

II-31

« Bem nos mostra a divina Providência
« Eh bien la Providence divine nous montre
Destes portos a pouca segurança;
Ces ports de peu de sécurité ;

*

II-32

« E se te move tanto a piedade
« Et si tu ressens tant de compassion
Desta mísera gente peregrina,
Pour ce malheureux peuple pèlerin,

*

II-33

Ouviu-lhe essas palavras piedosas
Elle entendit ces paroles pieuses
A formosa Dione*, e comovida,
La juste Dioné, et en fut émue,

*

II-34

E como ia afrontada do caminho,
Et comme elle se remettait de la route,
Tão formosa no gesto se mostrava,
Elle irradiait d’une telle splendeur

*

II-35

E por mais namorar o soberano
Et afin de plaire au souverain
 Padre, de quem foi sempre amada e eriça,
Père, qui l’a toujours aimée et hérissée,

*

II-36

Os crespos fios d’ouro se esparziam
 Tant ses cheveux d’or se répandaient
Pelo colo, que a neve escurecia;
 Sur son cou que la neige en semblait obscurcie ;

*

II-37

C’um delgado sendal as partes cobre,
D’un voile léger, elle couvre ses parties
 De quem vergonha é natural reparo,
Dont la pudeur est un rempart naturel,

*

II-38

E mostrando no angélico semblante
 Elle montre sur son visage angélique
Co’o riso uma tristeza misturada,
 Un sourire triste,

*

II-39

« Sempre eu cuidei, ó Padre poderoso,
«Chaque fois que j’étais préoccupée, ô puissant Père,
Que, para as cousas que eu do peito amasse,
 Pour les choses que j’avais sur le cœur,

*

II-40

« Este povo que é meu, por quem derramo
«Ce peuple qui est mon peuple, pour qui je verse
As lágrimas que em vão caídas vejo,
Des larmes et sont, je vois, en vain répandues,

*

II-41

« Mas moura enfim nas mãos das brutas gentes,
« Mais qu’il meure enfin dans les mains de ces brutes,
Que pois eu fui… » E nisto, de mimosa,
Parce que j’étais … « Et là, à cet instant,

*

II-42

E destas brandas mostras comovido,
Et à ces douces démonstrations,
  Que moveram de um tigre o peito duro,
Qui auraient agité la dure poitrine d’un tigre,

*

II-43

E co’o seu apertando o rosto amado,
Et comme il posait le visage aimé contre le sien,
Que os soluços e lágrimas aumenta,
Les sanglots et les larmes augmentaient,

*

II-44

« Formosa filha minha, não temais
« Ma belle fille, ne craignez 
   Perigo algum nos vossos Lusitanos,
 Aucun danger pour vos Lusitaniens,

**

II-45

« Que se o facundo Ulisses escapou
« Que, si l’éloquent Ulysse échappa
  De ser na Ogígia ilha eterno escravo,
Dans l’île de Calypso [Ogygie] à l’éternel esclavage,

os-lusiadas-ii-45-les-lusiades-luis-de-camoes-artgitato-arnold-bocklin-ulysse-et-calypso-1883-kunstmuseum-bale

**

II-46

« Fortalezas, cidades e altos muros,
« Forteresses, villes et hauts murs,
  Por eles vereis, filha, edificados;
 Vous verrez, ma fille, leurs édifices ;

**

II-47

« Vereis este, que agora pressuroso
« Vous verrez celui qui, maintenant avec impatience,
Por tantos medos o Indo vai buscando,
Parmi tant de périls, recherche l’Indus,

**

II-48

« Vereis a terra, que a água lhe tolhia,
«Vous allez voir des terres du Mozambique, où l’eau est refusée,
Que inda há-de ser um porto mui decente,
 Offrant un port sûr,

**

II-49

« E vereis o mar Roxo, tão famoso,
« Et vous verrez la mer Rouge, si célèbre,
Tornar-se-lhe amarelo, de enfiado;
Devenir jaune, à leur venue ;
afonso-de-albuquerque
Alfonso de Albuquerque

**

II-50

« Vereis a inexpugnábil Dio forte,
« Vous verrez l’inexpugnable fort de l’île de Diu,
Que dous cercos terá, dos vossos sendo.
 Tenir deux sièges, par les vôtres tenu.
forte-diu

**

II-51

« Goa vereis aos Mouros ser tomada,
« Goa se verra prise aux Maures,
A qual virá depois a ser senhora
 Qui deviendra alors la dame

les-lusiades-camoes-os-lusiadas-artgitato-vue-vista-de-goa-em-1509-in-braun-e-hogenberg-1600

**

II-52

« Vereis a fortaleza sustentar-se
« Vous verrez résister la forteresse
De Cananor, com pouca força e gente;
De Cannanore, avec peu de force et de gens ;

os-lusiadas-les-lusiades-ii-52-artgitato-canonor-georg-braun-e-frans-hogenberg-civitates-orbis-terrarum

**

II-53

« Nunca com Marte instructo e furioso,
« Jamais avec Mars furieux,
  Se viu ferver Leucate, quando Augusto
Nous n’avons vu Leucate bouillir quand Auguste

os-lusiadas-ii-53-les-lusiades-artgitato-luis-de-camoes-peigne-greco-scythe-en-or-kourgane-de-soloha

**

II-54

Como vereis o mar fervendo aceso
Comme vous verrez la mer bouillante tomber
Co’os incêndios dos vossos pelejando,
 Sur les incendies de vos combattants,

**

II-55

« De modo, filha minha, que de jeito
«Alors, ma fille, de cette façon
Amostrarão esforço mais que humano,
 
  Ils montreront des efforts surhumains,

**

II-56

Como isto disse, manda o consagrado
Après ces propos, Jupiter envoie Mercure, sacré
Filho de Maia à Terra, por que tenha
Fils de Maia, sur Terre, pour donner

os-lusiadas-les-lusiades-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-57

Já pelo ar o Cileneu voava,
Déjà par les airs, Mercure, le Dieu du Mont Cyllène s’envolait,
Com as asas nos pés à Terra desce,
Avec des ailes sur ses pieds, il descend sur terre,
os-lusiadas-ii-57-les-lusiades-57-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-58

Consigo a Fama leva, por que diga
Avec l’aide de la Renommée, pour dire
Do Lusitano o preço grande e raro,
Du Lusitanien la grande et rare qualité,

**

II-59

Dali para Mombaça logo parte,
Mercure, de là, part en hâte à Mombasa,
Aonde as naus estavam temerosas,
Où attendaient les terribles navires,

os-lusiadas-ii-59-les-lusiades-59-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-60

 Meio caminho a noite tinha andado,
A mi-chemin de la nuit,
E as estrelas no céu co’a luz alhea
 Les planètes dans le ciel projetaient leur lumière
os-lusiadas-ii-60-les-lusiades-60-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-61

Quando Mercúrio em sonhos lhe aparece,
Lorsque Mercure dans ses rêves apparaît,
Dizendo: « Fuge, fuge, Lusitano,
 Il lui dit : « Fuis, fuis, Lusitanien,

os-lusiadas-ii-61-les-lusiades-61-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-62

« Não tens aqui senão aparelhado
« Tu ne trouveras rien ici, sinon
  O hospício que o cru Diomedes dava,
 L’hospitalité que Diomède donna,
os-lusiadas-ii-62-les-lusiades-ii-62-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-63

« Vai-te ao longo da costa discorrendo,
«Va le long de la côte,
  « E outra terra acharás de mais verdade,
 Une autre terre tu trouveras, plus vraie,

os-lusiadas-ii-63-les-lusiades-ii-63-luis-de-camoes-artgitato-mercurius-mercure-hendrick-goltzius-1597

**

II-64

Isto Mercúrio disse, e o sono leva
 Aussi ceci étant dit, Mercure enlève le sommeil 
Ao Capitão, que com mui grande espanto
 Au Capitaine, qui, frappé d’une très grande stupéfaction

**

II-65

« Dai velas, disse, dai ao largo vento,
« Donne les voiles, ajouta-t-il, donne-les au vent généreux,
Que o Céu nos favorece e Deus o manda;
 Car le Ciel nous favorise et Dieu le demande ;

**

II-66

Neste tempo, que as âncoras levavam,
A ce moment, pendant qu’ils levèrent l’ancre,
Na sombra escura os Mouros escondidos
Dans la sombre obscurité, les Maures cachés,

**

II-67

Mas já as agudas proas apartando
Mais déjà les proues pointues fendaient
Iam as vias húmidas de argento;
Les routes mouillées argentées ;

**

II-68

Tinha uma volta dado o Sol ardente
Il avait accompli son tour, le Soleil ardent
E n’outra começava, quando viram
Et en commençait un autre, quand ils virent

**

II-69

Não é o outro que fica tão manhoso;
L’autre n’en est pas moins sournois ;
Mas nas mãos vai cair do Lusitano,
Mais il tombe dans les mains des Lusitaniens,

**

II-70

E como o Gama muito desejasse
Et comme Gama attendait ardemment
Piloto para a Índia que buscava,
 Un pilote pour cette Inde qu’il recherchait,

**

II-71

Louvam do Rei os Mouros a bondade,
Les Maures louent de ce Roi sa bonté,
Condição liberal, sincero peito,
Sa grande ouverture, la sincérité de ses actes,

**

II-72

Era no tempo alegre, quando entrava
Nous étions au cœur du riant printemps
No roubador de Europa a luz Febeia,
Où le ravisseur d’Europe, Jupiter, rencontre la lumière de Phébus,
Capra almatea la chèvre amalthée Le Bernin Bernini Galerie Borghese Galleria Borghese artgitato 3

**

II-73

Quando chegava a frota àquela parte,
Lorsque la flotte atteint cette partie,
Onde o Reino Melinde já se via,
Où l’on voyait le Royaume de Malindi*,

**

II-74

Enche-se toda a praia Melindana
Sur toute la plage de Malindi s’agglutine
Da gente que vem ver a leda armada,
La foule venue observer la flotte armée,

**

II-75

O Rei, que já sabia da nobreza
Le roi, qui connaissait la noblesse
Que tanto os Portugueses engrandece,
Qui accompagne les Portugais

**

II-76

São oferecimentos verdadeiros,
Ce sont des offrandes véritables,
E palavras sinceras, não dobradas,
Que ces mots sincères, non déguisés,

**

II-77

Recebe o Capitão alegremente
Le capitaine reçoit allégrement
O mensageiro ledo e seu recado;
Le pacifique messager ;

**

II-78

Manda mais um, na prática elegante,
Il envoie aussi un émissaire aux pratiques diplomatiques,
Que co’o Rei nobre as pazes concertasse,
Pour finaliser la paix avec ce noble Roi,

**

II-79

« Sublime Rei, a quem do Olimpo puro
« Sublime Roi, la pure Olympe
Foi da suma Justiça concedido
A accordé la Justice

**

II-80

« Não somos roubadores, que passando
« Nous ne sommes pas des voleurs, qui, passant
Pelas fracas cidades descuidadas,
Devant des faibles villes désarmées,

**

II-81

« Que geração tão dura há hi de gente,
« Quel genre sont ces gens durs
Que bárbaro costume e usança feia,
Quelle coutume et quel usage barbares,

**

Les Luisades

II-82

« Mas tu, e quem mui certo confiamos
« Mais toi, en qui de la confiance
Achar-se mais verdade, ó Rei benigno,
Plus forte encore avons trouvé, ô sage Roi,

luis-vaz-de-camoes-os-lusiadas-les-lusiades-artgitato-ulysse-a-la-cour-dalcinoos-francesco-hayez-1813-1815

**

II-83

« E não cuides, ó Rei, que não saísse
« Et n’aie crainte, ô Roi, que s’il n’est pas sorti
O nosso Capitão esclarecido
Notre Capitaine éclairé

**

II-84

« E porque é, de vassalos o exercício,
« Et il en est ainsi, des agissements des vassaux
  Que os membros tem regidos da cabeça,
 Aux membres qui régissent la tête ;

**

II-85

Assim dizia; e todos juntamente,
Ainsi parla-t-il ; et tous ensemble,
  Uns com outros em prática falando,
 Les uns comme les autres acquiesçaient,

**

II-86

E com risonha vista e ledo aspeito,
Et avec un visage ouvert et souriant,
Responde ao embaixador, que tanto estima:
 Le Roi répondit à l’ambassadeur tant estimé :

**

Les Luisades II-87

« De não sair em terra toda a gente,
«De ne pas voir à terre tout le monde,
Por observar a usada preminência,
 Afin d’observer les usages de préséance,

**

II-88

« Porém, como a luz crástina chegada
« Aussi, dès que la lumière de demain illuminera
Ao mundo for, em minhas almadias
Le monde, dans mes barques

**

II-89

Isto disse; e nas águas se escondia
Ainsi parla-t-il ; et dans les eaux rôdait
O filho de Latona; e o mensageiro
Le fils de Latone; et le messager

**

II-90

Não faltam ali os raios de artifício,
Il ne manquait pas de feux d’artifice,
 Os trêmulos cometas imitando;
Leurs traces imitaient les comètes ;

**

Les Luisades II-91

Respondem-lhe da terra juntamente,
Ils leur répondent de la terre,
Co’o raio volteando, com zunido;
Par des rayons de feu, avec ronronnement;

**

II-92

Mas já o Céu inquieto revolvendo,
Mais déjà le ciel sans repos était là de nouveau,
As gentes incitava a seu trabalho,
Incitant les gens à reprendre leur travail,

**

II-93

Viam-se em derredor ferver as praias
 Tout autour on voyait sur les plages d’enthousiastes
Da gente, que a ver só concorre leda;
 Personnes, qui venaient pour admirer le spectacle ;

**

II-94

Um batel grande e largo, que toldado
Un grand et large bateau, voilé
  Vinha de sedas de diversas cores,
 De soies de différentes couleurs,

**

Les Luisades II-95

Cabaia de Damasco rico e dino,
Il est vêtu d’une riche jebba de Damas
 Da Tíria cor, entre eles estimada,
De la couleur de Tyr,  estimée par chez eux,

**

II-96

Com um redondo emparo alto de seda,
Avec une toile  circulaire de soie,
Numa alta e dourada hástia enxerido,
Sur une longue tige fixée,

**

II-97

Não menos guarnecido o Lusitano
Non moins magnifique, le Lusitanien
Nos seus batéis, da frota se partia
Sur ses navires, quitte la flotte

**

II-98

De botões douro as mangas vêm tomadas,
Des boutons dorés qui retiennent les manches,
 Onde o Sol reluzindo a vista cega;
Le soleil se plaît à aveugler les yeux ;

**

Les Luisades II-99

Nos de sua companhia se mostrava
Dans sa compagnie s’exposaient
Da tinta, que dá o múrice excelente,
Les teintes que donne l’excellent murex,

**

II-100

Sonorosas trombetas incitavam
Ces bruyantes trompettes incitaient
 Os ânimos alegres, ressoando;
A la bonne humeur, par leurs vibrations ;

**

II-101

Já no batel entrou do Capitão
Dans le bateau du Capitaine Gama est entré
  O Rei, que nos seus braços o levava;
Le Roi, qui, dans ses bras, le serra ;

**

LES LUISADES

II-102

E com grandes palavras lhe oferece
Et avec de grandes paroles, le Roi offre à Gama
Tudo o que de seus Reinos lhe cumprisse,
Tout ce qui, dans son Royaume, peut lui servir,

**

II-103

E como por toda África se soa,
Et comme, dans toute l’Afrique, circulent
 Lhe diz, os grandes feitos que fizeram,
Les grandes choses qu’ils ont faites,

**

II-104

« Ó tu, que só tiveste piedade,
« O toi, le seul qui a eu pitié,
Rei benigno, da gente Lusitana,
Roi magnanime, du peuple Lusitanien,

**

II-105

« Tu só, de todos quantos queima Apolo,
« Toi seul, sur tout ce qui est sous le feu d’Apollon,
Nos recebes em paz, cio mar profundo;
Nous reçois en paix, nous qui venons de la mer profonde ;

**

Les Luisades II-106

Isto dizendo, os barcos vão remando
Pendant le discours, les bateaux pagayaient
Para a frota, que o Mouro ver deseja;
Vers la flotte, que les Maures voulaient voir ;

**

II-107

Mas depois de ser tudo já notado
Mais après avoir tous déjà observé
Do generoso Mouro, que pasmava
Le généreux Maure qui, éberlué,

**

II-108

Em práticas o Mouro diferentes
Le Maure, de sujets différents,
  Se deleitava, perguntando agora
Se délectait, en le questionnant tantôt

**

Les Lusiades II-109

« Mas antes, valeroso Capitão,
« Mais avant, valeureux Capitaine,
Nos conta, lhe dizia, diligente,
Conte-nous, lui demanda t-il diligemment,

**

II-110

« E assim também nos conta dos rodeios
« Et aussi conte-nous tes pérégrinations
Longos, em que te traz o mar irado,
Si longues, sur la mer déchaînée,

**

II-111

« E não menos co’o tempo se parece
«Et avec le temps qui passe
O desejo de ouvir-te o que contares;
J’ai le désir d’entendre ton message ;

**

Les Lusiades II-112

« Cometeram soberbos os Gigantes,
« Remplis de superbe, les Géants
Com guerra vã, o Olimpo claro e puro;
Firent une vaine guerre à la claire et pure Olympe ;

**

II-113

« Queimou o sagrado templo de Diana,
« A Éphèse, il a brûlé le temple sacré de Diane,
Do subtil Tesifónio fabricado,
Construit par le subtil Ctésiphon,

**************

Les Lusiades II Luis de Camoes Artgitato

Photo Jacky Lavauzelle Portugal

LES LUSIADES II

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades chant 2
LES LUISADES II

***********

LES LUSIADES
dans les
ENFANTS DU CAPITAINE GRANT
de Jules Verne


Ceci dit, Paganel fouilla dans ses nombreuses poches ; après quelques minutes de recherches, il en tira un volume en fort mauvais état, et le présenta d’un air assuré. Le major prit le livre et le regarda :
« Eh bien, quel est cet ouvrage ? demanda-t-il.
Ce sont les Lusiades, répondit Paganel, une admirable épopée, qui…
— Les Lusiades ! s’écria Glenarvan.
— Oui, mon ami, les Lusiades du grand Camoëns, ni plus ni moins !
— Camoëns, répéta Glenarvan, mais, malheureux ami, Camoëns est un Portugais ! C’est le portugais que vous apprenez depuis six semaines !
— Camoëns ! Lusiades ! portugais !… »
Paganel ne put pas en dire davantage. Ses yeux se troublèrent sous ses lunettes, tandis qu’un éclat de rire homérique éclatait à ses oreilles, car tous ses compagnons étaient là qui l’entouraient.
Le Patagon ne sourcillait pas ; il attendait patiemment l’explication d’un incident absolument incompréhensible pour lui.

Jules Verne
LES ENFANTS DU CAPITAINE GRANT
Chapitre XV
Hetzel, 1868
pp. 106-114

*****************

Les Lusiades II

CALIGULA de SUETONE – SOMMAIRE- De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONIUS CALIGULA

 Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam



Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

SOMMAIRE

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

TABLE DES MATIERES

Tiberius_palermo Caligula Suetone

Vita Gai

I
Les hauts faits de Germanicus

*

II
Germanicus tué par Tibère et Pison

*

III
Portrait de Germanicus

*

IV
La popularité de Germanicus

*

V
La douleur collective à l’annonce
de la mort de Germanicus

*

VI
La rumeur d’un rétablissement de Germanicus – L’abattement des Romains et le deuil public

*

VII
Le mariage et les enfants de Germanicus

*

VIII
Sur le lieu de naissance de Caligula

*

IX
La dévotion des troupes envers Caligula

*

X
Les Premiers pas de Caligula dans le monde

*

XI
La mauvaise nature de Caligula

*

XII
Les projets de Caligula contre Tibère

*

XIII
La route de Caligula vers l’empire

*

XIV
Caligula empereur

*

XV

————-

La Mort de Germanicus par Nicolas Poussin

 

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

LE MANDARIN – Eça de Queiroz – O Mandarim – Tables des Matières – Sommaire – Índice

LITTERATURE PORTUGAISE
literatura português

Eça de Queiroz
(1845-1900)
Tradução – Traduction
texto bilingue
Índice – Table des Matières

Eça de Queirós 1882 O Mandarim Le Mandarin

O Mandarim

(1880)

LE MANDARIN

Índice

Sommaire – Table des Matières

Traduction Jacky Lavauzelle

Prólogo – Prologue

1º Amigo
Le Premier Ami
(bebendo conhaque e soda, debaixo de árvores, num terraço, à beira-d’água)
 (il boit du cognac avec du soda, sous les arbres, sur une terrasse qui se trouve au bord de l’eau)
Camarada, por estes calores do Estio que embotam a ponta da sagacidade, repousemos do áspero estudo da Realidade humana…
Camarade, par ces chaleurs d’été qui émoussent la pointe de l’esprit, reposons-nous de cette étude âpre de la réalité humaine

1er chapitre

1ère Section

Eu chamo-me Teodoro – e fui amanuense do Ministério do Reino.
Mon nom est Teodoro et je suis secrétaire au Ministère de l’Intérieur.
Nesse tempo vivia eu à Travessa da Conceição nº 106, na casa de hóspedes da D. Augusta, a esplêndida D. Augusta, viúva do major Marques.
A cette époque, je vivais à Travessa da Conceição, au numéro 106, dans la maison d’hôtes de Dona Augusta, la splendide Dona Augusta, la veuve du major Marques.

****

2nde Section

Ainda assim, eu não me considerava sombriamente um «pária».
Pourtant, je ne me considérais pas sinistrement comme un « paria ».
A vida humilde tem doçuras: é grato, numa manhã de sol alegre, com o guardanapo ao pescoço, diante do bife de grelha, desdobrar o «Diário de Notícias»;
La vie humble possède une certaine douceur : l’on est reconnaissant, d’un gai matin ensoleillé, d’une serviette autour de son cou, face à un steak grillé, en dépliant le « Diário de Notícias »;

***

3ème Section

 Se o volume fosse de uma honesta edição Michel-Levy, de capa amarela, eu, que por fim não me achava perdido numa floresta de balada alemã, e podia da minha sacada ver branquejar à luz do gás o correame da patrulha
Si cela n’était qu’une simple édition Michel-Levy, à la couverture jaune, moi qui, enfin, n’étais pas perdu dans une forêt de ballade allemande, et que je pouvais, de mon balcon, voir briller la lumière des becs de gaz

Eça de Queiroz Le Mandarin O Mandarim Artgitato L'enfance de Jupiter 1630 Jacob Jordaens Le Louvre

***

4ème Section


Eu murmurei, com as faces abrasadas:
Je murmurai, les joues rougies :
— Têm.
– Oui
E a sua voz prosseguiu, paciente e suave:
Et sa voix continua, patiente et douce :

*****

2ème chapitre

*****

3ème chapitre

*****

4ème chapitre

*****

5ème chapitre

*****

6ème chapitre

*****

7ème chapitre

*****

8ème chapitre

*************************************************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
***********************************

Portugal
Eça de Queiroz