Archives par mot-clé : Sic transit gloria mundi

34 POEMES D’EMILY DICKINSON DE 1852 A 1886 – Emily Dickinson’s poems

LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts

Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 


******




LES POEMES D’EMILY DICKINSON

Emily Dickinson’s poems

 

 




**

1853
ON THIS WONDROUS SEA

On this wondrous sea
Sur cette merveilleuse mer
Sailing silently,
Navigant silencieusement,




**

1858
WHEN ROSES CEASE TO BLOOM

When Roses cease to bloom, dear, 
Quand les Roses finiront de fleurir, mon cher,
And Violets are done, 
Et les V
iolettes seront flétries,

**

1859
WHOSE CHEEK IS THIS ?

Whose cheek is this ?
A qui est cette joue ?
What rosy face
Quel rose visage

**

1860
A LITTLE EAST TO JORDAN

A little East of Jordan,
Un peu à l’est du Jourdain,
Evangelists record,
Les Evangélistes enregistrent,




**

1861
POOR LITTLE HEART !

Poor little heart!
Pauvre petit cœur !
Did they forget thee?
T’ont-ils oublié ?

**

1861
I’VE KNOW A HEAVEN LIKE A TENT

I’ve known a Heaven, like a Tent – 
J’ai connu un Ciel, comme une Tente –
To wrap its shining Yards – 
 A emballer son éclatante Cour-




**

1862
OF BRONZE AND BLAZE

Of Bronze – and Blaze 
De Bronze – et de Feu
The North -tonight! 
Le Nord -ce soir !

**





1863
I GAINED IT SO

I gained it so –
Je l’ai gagnée ainsi,
By Climbing slow –
En Escaladant lentement,

**

1864
THE SPRY ARMS OF THE WIND

The spry Arms of the Wind
Les vaillants Bras du Vent
If I could crawl between
Si je pouvais ramper entre

**

1865
WHAT TWINGS WE HELB BY
LA RIVIERE RAPIDE DE LA VIE

 What Twigs We held by-
Quels Rameaux nous agrippaient ?
Oh the View
Oh cette Vue

**





1866
AFTER THE SUN COMES OUT
LA TRANSFORMATION DU MONDE

After the Sun comes out
Une fois le soleil sorti
How it alters the World —
Comme cela transforme le Monde

*

1867
THE MURMURING OF BEES
LE MURMURE DES ABEILLES

The murmuring of Bees, has ceased
Le murmure des Abeilles a cessé
But murmuring of some
Mais d’autres s’entendent

**





1868
AFTER A HUNDRED YEARS
UN SIECLE APRES

After a hundred years
Un siècle après
Nobody knows the Place
Personne ne connaît le Lieu

**

1869
THE DUTIES OF THE WIND ARE FEW
LES DEVOIRS ET LES PLAISIRS DU VENT

The duties of the Wind are few,
Les devoirs du Vent sont peu nombreux :
To cast the ships, at Sea,
Fracasser les navires, en Mer,

**

1870
A NOT ADMITTING OF THE WOUND
LA BLESSURE

A not admitting of the wound
Ne pas reconnaître la plaie
Until it grew so wide
Jusqu’à ce qu’elle soit si large

**

1870
THAT THIS SHOULD FEEL THE NEAD OF DEATH
LE BESOIN DE LA MORT

That this should feel the need of Death
Que celui qui ressent le besoin de la Mort
 
The same as those that lived
Le même que celui qui vécu

**

1871
THE DAYS THAT WE CAN SPARE

The Days that we can spare
Les Jours que nous avons en trop
Are those a Function die
Ensevelissent une Fonction qui meurt

**

1872
UNTIL THE DESERT KNOWS
AU GALOP DANS NOS RÊVES

Until the Desert knows
Jusqu’à ce que le Désert sache
That Water grows
Que l’Eau jaillit

**

1873
HAD WE OUR SENSES
LA RAISON & LA FOLIE

Had we our senses
Avons-nous notre raison ?
 
But perhaps ’tis well they’re not at Home
Mais peut-être vaut-il mieux que non

**

1874
WONDER IS NOT PRECISLY KNOWING
LE PLAISIR DEVENU DOULEUR

Wonder — is not precisely Knowing
 L’Etonnement- n’est pas précisément la Connaissance
 
And not precisely Knowing not
 Ni précisément l’Ignorance –

**

1875
THAT SHORT POTENTIAL STIR
L’ECLAT DE LA MORT

That short — potential stir
Ce court – et potentiel émoi
 
That each can make but once
Que chacun peut faire juste une seule fois –

**

1876
LONG YEARS APART
L’ABSENCE DE LA SORCIERE

Long Years apart — can make no
Les longues Années d’éloignement- ne peuvent engendrer de
Breach a second cannot fill —
Brèche qu’une seule seconde ne puisse colmater –

**

1877
IT WAS A QUIET SEEMING DAY
LE COQUELICOT DANS LE NUAGE

It was a quiet seeming Day —
C’était un Jour en apparence calme –
There was no harm in earth or sky —
Il n’y avait aucun mal ni sur terre ni dans le ciel –

**

1878
TO MEND EACH TATTERED FAITH
REPARER LA FOI EN LAMBEAUX

To mend each tattered Faith
Pour réparer chaque Foi en lambeaux
There is a needle fair
Il y a une fine aiguille,

**

1879
WE TALKED WITH EACH OTHER
LES SABOTS DE L’HORLOGE

We talked with each other about each other
Nous nous sommes parlés, les uns les autres
Though neither of us spoke —
  Même si aucun de nous n’a parlé –

**

1880
GLASS WAS THE STREET
LA RUE DE VERRE

Glass was the Street – in Tinsel Peril
De verre était la rue – dans un Aventureux Crissement
 
Tree and Traveller stood.
Arbre et Voyageur debout se tenaient.

**

1881
THE THINGS THAT NEVER CAN COME BACK
LES CHOSES QUI JAMAIS NE REVIENNENT

The Things that never can come back, are several —
Les Choses qui jamais ne reviennent sont multiples –
Childhood — some forms of Hope — the Dead —
L’Enfance – certaines formes d’Espoir – les Morts –

**

1882
HE ATE AND DRANK THE PRECIOUS WORDS
LES MOTS PRECIEUX

He ate and drank the precious Words —
Il a mangé et il a bu les Mots précieux –
His Spirit grew robust —
Son Esprit s’est développé –

**

1883
No ladder needs the bird but skies
DONNER DES AILES AUX CHERUBINS

No ladder needs the bird but skies
 L’oiseau n’a pas besoin d’échelle mais des cieux
To situate its wings,
Pour placer ses ailes,

**

1884
Upon his Saddle sprung a Bird
LA NOTE DE L’OISEAU

Upon his Saddle sprung a Bird
Sur sa selle a bondi l’Oiseau
And crossed a thousand Trees
  S’en est allé traverser un milliers d’Arbres

**

1885
Take all away from me, but leave me Ecstasy,
LAISSEZ-MOI L’EXTASE

Take all away from me, but leave me Ecstasy,
Retirez-moi tout, mais laissez-moi l’Extase,
 And I am richer then than all my Fellow Men —
Et plus riche que tous mes Semblables  je deviendrai –

**

LES ULTIMES POEMES

**

1886
THE IMMORTALITY SHE GAVE
LA FORCE DE L’AMOUR HUMAIN

The immortality she gave
L’immortalité qu’elle a donnée
We borrowed at her Grave —
Nous l’avons emprunté à son Tombeau-

**

1886
OF GLORY NOT A BEAM IS LEFT
POUR LES ÉTOILES

Of Glory not a Beam is left
De la Gloire, ne reste pas un seul Faisceau
But her Eternal House —
Mais reste sa Maison Éternelle –

*****************



EMILY DICKINSON

EMILY DICKINSON (1852) Sic transit gloria mundi – Ainsi passe la gloire du monde

LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 






******




Sic transit gloria mundi




Ainsi passe la gloire du monde

1852

 







Oh veni, vidi, vici!
Ô Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu !
Oh caput cap-a-pie!
Ô caput de pied en cap !
And oh « memento mori »
Et ô « souviens-toi que tu vas mourir »
When I am far from thee!
Quand je suis loin de toi !

Hurrah for Peter Parley!
Hourra pour Peter Parley !
Hurrah for Daniel Boone!
Hourra pour Daniel Boone !
Three cheers, sir, for the gentleman
Trois salutations, monsieur, pour le gentleman
Who first observed the moon!
Qui le tout premier observa la lune !




Peter, put up the sunshine;
Pierre, embrase le soleil ;
Patti, arrange the stars;
Patti, arrange les étoiles ;
Tell Luna, tea is waiting,
Dis à Luna : le thé attend,
And call your brother Mars!
Et appelle ton votre frère Mars !

Put down the apple, Adam,
Lâche la pomme, Adam,
And come away with me,
Et viens avec moi,
  So shalt thou have a pippin
Alors tu auras une pomme reinette
From off my father’s tree!
De l’arbre de mon père !

I climb the « Hill of Science, »
Je monte la «Colline des sciences»
 I « view the landscape o’er; »
Je « regarde le paysage« ;
Such transcendental prospect,
Une telle perspective transcendantale,
  I ne’er beheld before!
Je n’avais jamais vu ça avant !




Unto the Legislature
À l’Assemblée
My country bids me go;
Mon pays m’attend ;
I’ll take my india rubbers,
Je vais prendre mes bottes en caoutchouc,
In case the wind should blow!
Au cas où le vent soufflerait !

During my education,
Pendant mon éducation,
  It was announced to me
Il m’a été annoncée
That gravitation, stumbling,
Que la gravitation, trébuchant,
Fell from an apple tree!
Provenait d’un pommier !

The earth upon an axis
La terre sur un axe
 Was once supposed to turn,
Était supposée tourner,
By way of a gymnastic
Comme une gymnastique
In honor of the sun!
En l’honneur du soleil !

It was the brave Columbus,
C’était le brave Colomb,
 
A sailing o’er the tide,
Une navigation sur la marée,
Who notified the nations
Qui a informé les nations
Of where I would reside!
D’où je devais résider !

Mortality is fatal—
La mortalité est fatale
Gentility is fine,
La gentillesse c’est bien,
Rascality, heroic,
Être une fripouille, c’est héroïque
Insolvency, sublime!
Être insolvable, c’est sublime !




 Our Fathers being weary,
Nos Pères fatigués,
 
Laid down on Bunker Hill;
Se sont étendus sur Bunker Hill ;
And tho’ full many a morning,
Bien des matins se sont passés,
 Yet they are sleeping still,—
Et pourtant, ils dorment encore,

The trumpet, sir, shall wake them,
La trompette, monsieur, les réveillera,
 
In dreams I see them rise,
En rêve, je les vois se lever,
Each with a solemn musket
Chacun avec un mousquet solennel
A marching to the skies!
Une marche vers les cieux !

A coward will remain, Sir,
Un lâche restera, Monsieur,
Until the fight is done;
Jusqu’à ce que le combat soit terminé ;
But an immortal hero
Mais un héros immortel
Will take his hat, and run!
Prendra son chapeau et fuira !

Good bye, Sir, I am going;
Au revoir, Monsieur, je pars ;
My country calleth me;
Mon pays m’appelle ;
Allow me, Sir, at parting,
Permettez-moi, Monsieur, qu’en nous séparant,
To wipe my weeping e’e.
D’essuyer mes pleurs.

In token of our friendship
En signe de notre amitié
Accept this « Bonnie Doon, »
Accepte ce « Bonnie Doon »
  And when the hand that plucked it
Et quand la main qui l’a arrachée
Hath passed beyond the moon,
Sera passé au-delà de la lune,

The memory of my ashes
Le souvenir de mes cendres
Will consolation be;
Sera une consolation  ;
Then, farewell, Tuscarora,
Alors, adieu, indien Tuscarora,
And farewell, Sir, to thee!
Et adieu, Monsieur, à toi !

***

*****************








EMILY DICKINSON