Archives par mot-clé : poésie de Becquer

DANS LA NUIT DE L’ÂME – Gustavo Adolfo Bécquer – RIMA I – Yo sé un himno gigante y extraño

LITTERATURE ESPAGNOLE
POEMAS – POEMES
RIMAS – RIMES

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Gustavo Adolfo Bécquer
1836 – 1870

poemas poèmes de Gustavo Adolfo Bécquer par Valeriano en 1862 Traduction Française Artgitato

Gustavo Adolfo becquer
*******

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

**************

María Blanchard, Femme à l’éventail, 1916, Musée National centre d’art Reina Sofía, Madrid

*****
RIMAS
El libro de los gorriones

Groupe de soixante-dix poèmes
Publication en 1871


*****

RIMA I
Yo sé un himno gigante y extraño
LA NUIT DE L’ÂME

*******

Yo sé un himno gigante y extraño
Je connais un hymne grandiose et étrange
Que anuncia en la noche del alma una aurora,
qui annonce l’aurore dans la nuit de l’âme,
Y estas páginas son de ese himno
Et ces pages sont cet hymne
Cadencias que el aire dilata en las sombras.
Des rythmes que l’air dilate dans les ombres.

Yo quisiera escribirle, del hombre
Je voudrais l’écrire, de l’homme
Domando el rebelde, mezquino idioma,
Apprivoiser le rebelle et vulgaire langage,
Con palabras que fuesen á un tiempo
Avec des mots qui seraient à la fois
Suspiros y risas, colores y notas.
Soupirs et rires, couleurs et notes.

Pero en vano es luchar; que no hay cifra
Mais en vain c’est se battre ; il n’y a pas de chiffre
Capaz de encerrarlo, y apenas ¡oh hermosa!
Capable de l’enfermer, et à peine, ô splendeur !
Si, teniendo en mis manos las tuyas,
Ai-je mes mains dans la tienne,
Pudiera, al oirlo, cantártelo á solas.
Pourrais-je, à l’oreille, te le chanter.

****************************

GUSTAVO ADOLFO BECQUER POEMAS RIMAS-RIMES TRADUCTION FRANÇAISE DE POÈMES


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.