Archives par mot-clé : phaéton

LES MÉLINDIENS ADMIRATIFS – OS LUSIADAS V-91 – LES LUSIADES – Luís de Camões Vai recontando o povo, que se admira

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-91 LES LUSIADES V-91
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

******


Vai recontando o povo, que se admira,
Les Mélindiens admiratifs entre eux racontaient
O caso cada qual que mais notou;
Les exploits qui leur semblaient les plus remarquables ;
Nenhum deles da gente os olhos tira,
Aucun d’eux ne quittait du regard
Que tão longos caminhos rodeou.
Ceux qui avaient parcouru de si longs chemins.
Mas já o mancebo Délio as rédeas vira
Mais, déjà, le jeune dieu de Délos tirait les rênes,
Que o irmão de Lampécia mal guiou,
Que Phaéton, le frère de Lampétie, avait si mal guidées,
Por vir a descansar nos Tétios braços;
Pour se reposer dans les bras de Téthys ;
E el-Rei se vai do mar aos nobres paços.
Et le Roi, de la mer, repartit vers ses nobles palais.

*********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

VERS LE CAP-VERT – OS LUSIADAS V-7 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Passamos o limite aonde chega

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO V
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS V-7 LES LUSIADES V-7
*

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*********************

« Passamos o limite aonde chega
« Nous passons le Tropique du Cancer, limite
O Sol, que para o Norte os carros guia,
Du Soleil conduisant son char vers le Nord,
Onde jazem os povos a quem nega
Où se trouvent les gens privés
O filho de Climene a cor do dia.
Par Phaéton, fils de Climène, de la couleur du jour.
Aqui gentes estranhas lava e rega
Ici, des gens étranges se lavent et se baignent
Do negro Sanagá a corrente fria,
Dans la noire Sanaga au courant glacé,
Onde o Cabo Arsinário o nome perde,
Là où le Cap Arsinaire perd son nom,
Chamando-se dos nossos Cabo Verde.
Que les nôtres appellent le Cap-Vert.

****************

PHAETON & ICARE – LA PAROLE DU SAGE (11) – OS LUSIADAS IV-104 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Não cometera o moço miserando

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-104 LES LUSIADES IV-104
DERNIER VERSET DU CHANT IV

LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

*************


-« Não cometera o moço miserando
– « Phaéton, le pauvre garçon, s’est éloigné
O carro alto do pai, nem o ar vazio
Du grand char de Zeus, son père, l’air vide a été convoité
O grande Arquiteto co’o filho, dando
Par le grand Architecte Dédale et par Icare son fils, donnant
Um, nome ao mar, e o outro, fama ao rio.
Un nom pour la mer Egée et un autre pour la rivière Pô.
Nenhum cometimento alto e nefando,
Aucun engagement élevé et néfaste,
Por fogo, ferro, água, calma e frio,
Par le feu, le fer, l’eau, l’attente et le froid,
Deixa intentado a humana geração.
Ne laisse indifférent la race humaine.
Mísera sorte, estranha condição! » –
Misérable destin, étrange condition ! « –


*********************

*****

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OMBRE & LUMIÈRE – Poésie de LOPE DE VEGA – De la abrasada eclíptica que ignora

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Littérature espagnole
Literatura española
Poésie espagnole
Poesía española

************************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************************

LOPE DE VEGA
Félix Lope de Vega y Carpio
Madrid 25 novembre 1562 – Madrid 27 août 1635

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Lope-de-Vega-849x1024.jpg.
BNE Biblioteca Nacional de España Biblitothèque Nationale d'Espagne Artgitato Madrid Lope de Vega
Lope de Vega, La Bibliothèque d’Espagne – Biblioteca de españa – Photo Jacky Lavauzelle
Phaéton foudroyé par Zeus, Jan Carel van Eyck (XVIIe siècle)

************

De la abrasada eclíptica que ignora
OMBRE & LUMIÈRE


************


De la abrasada eclíptica que ignora
De cette éclipse embrasée qu’ignore
intrépido corrió las líneas de oro
cet intrépide, courant sur des lignes dorées,
mozo infeliz, a quien el verde coro
serviteur malheureux, le chœur vert
vió sol, rayo tembló, difunto llora.
voit le soleil, la foudre trembler, les défunts pleurer.

*

Centellas, perlas no, vertió el aurora,
Avec des étincelles, non des perles, l’aurore se répand,
llamas el pez austral, bombas el toro,
enflamme les constellations du Poisson austral et du Taureau*,
etnas la nieve del Atlante moro,
illumine les neiges des cimes de l’Atlas maure**,
la mar incendios y cenizas Flora.
sur une mer en feu et Flore en cendres.

( * Virgile dans les Géorgiques (IV, 371) compare le fleuve Éridan, fleuve dans lequel meurt le Soleil, à un taureau aux cornes d’or – Phaéton passant trop près de la terre fut projeté hors du char de son père Hélios, dans le fleuve Éridan –
**Atlantes habitants les montagnes de l’Atlas mythologique)

Así me levanté, y a la presencia
Ainsi je me suis levé, et je me suis présenté
llegué de un sol; así también me asombra
au soleil ; aussi je me retrouve surpris
cayendo en noche eterna de su ausencia.
de tomber dans la nuit éternelle de son absence.

*

Así a los dos el Po Faetontes nombra,
Ainsi, le Pô nous recueille, moi et Phaéton,
pero muertos con esta diferencia,
mais tous deux morts, avec cette différence
que él quiso ser el sol y yo la sombra.
qu’il voulait être le soleil et moi l’ombre.

(*** Pline l’Ancien (III,16) identifie l’Éridan, le fleuve dans lequel meurt le Soleil au Pô)

*******************************************
LA POÉSIE de LOPE DE VEGA
LA POESIA DE LOPE DE VEGA

*******************************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lope_de_Vega_firma.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 49- Verso 49

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 49
Strophe 49

I-49

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Não eram ancorados, quando a gente
Ils ne s’étaient pas déjà ancrés que les îliens
Estranha pelas cordas já subia.
Étranges déjà gravissaient les cordes.
No gesto ledos vêm, e humanamente
Les gestes étaient gais, et humainement
O Capitão sublime os recebia:
Le sublime Capitaine les accueillit :
As mesas manda pôr em continente;
Les tables furent dressées immédiatement ;
Do licor que Lieo prantado havia
De la liqueur que Lyaeus avait extrait
Enchem vasos de vidro, e do que deitam,
Remplissaient les vases de verre, et de ce qui était présenté,
Os de Faeton queimados nada enjeitam.
Les gens par Phaéton calcinés ne dédaignaient rien.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane