Archives par mot-clé : orient

CAMOES OS LUSIADAS LES LUSIADES II-79

OS LUSIADAS LES LUSIADES
LUIS DE CAMOES

OS LUSIADAS II-79 LES LUSIADES II-79
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-79

OS LUSIADAS II-79

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  79
Strophe 79

II-79

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

LUIS DE CAMOES
OS LUSIADAS
LES LUSIADES II-79

 *****

« Sublime Rei, a quem do Olimpo puro
« Sublime Roi, la pure Olympe
Foi da suma Justiça concedido
A accordé la Justice
Refrear o soberbo povo duro,
De conduire ce superbe peuple valeureux,
Não menos dele amado, que temido:
Qui l’aime autant qu’il le craint :
Como porto mui forte e mui seguro,
Comme vers ce port solide et sûr,
De todo o Oriente conhecido,
De tout l’Orient connu,
Te vimos a buscar, para que achemos
nous avons cherché et nous avons trouvé
Em ti o remédio certo que queremos. 
En toi le bon remède que nous voulons.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LUIS DE CAMOES
OS LUSIADAS LES LUSIADES II-79

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

OS LUSIADAS II-79 LES LUSIADES

Ein Fichtenbaum UN SAPIN HEINE INTERMEZZO LYRIQUE XXXI

INTERMEZZO LYRIQUE
Heinrich Heine
Ein Fichtenbaum
UN SAPIN

INTERMEZZO LYRIQUE HEINE
LITTERATURE ALLEMANDE
intermezzo-lyrique-heine-artgitato-lyrisches-intermezzo-heine-willem-van-aelst-bloemenstilleven-met-horloge



Christian Johann Heinrich Heine
Ein Fichtenbaum
UN SAPIN




Deutsch Poesie
 Deutsch Literatur

Heinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich HeineHeinrich Heine

HEINRICH HEINE
1797- 1856

German poet
Poète Allemand
Deutsch Dichter

Heinrich Heine Oeuvre Poèmes Poésie Gedichte Artgitato

Übersetzung – Traduction
Jacky Lavauzelle




INTERMEZZO LYRIQUE HEINE
XXXI

Ein Fichtenbaum

 

Lyrisches Intermezzo
XXXI
UN SAPIN

1823

INTERMEZZO LYRIQUE
Ein Fichtenbaum
UN SAPIN
Heinrich Heine

*

XXXI

 

Ein Fichtenbaum steht einsam
Un sapin reste seul
Im Norden auf kahler Höh’.
Au nord du sommet décharné.
Ihn schläfert; mit weißer Decke
Il dort dans sa couverture blanche
Umhüllen ihn Eis und Schnee.
De glace et de neige.

*

Er träumt von einer Palme,
Il rêve d’un palmier,
Die, fern im Morgenland,
Là-bas, dans le lointain orient,
Einsam und schweigend trauert
Solitaire et pleurant en silence
Auf brennender Felsenwand.
Sur sa paroi rocheuse brûlante.

*******

XXXI
Ein Fichtenbaum
HEINRICH HEINE
INTERMEZZO LYRIQUE

********

*********
LA POESIE DE HEINRICH HEINE

A ce point de vue, Heine est traité en privilégié. Les Allemands peuvent bien maudire le pamphlétaire, ils savent par cœur les vers du poète. Éditeurs, biographes, critiques d’outre-Rhin lui ont consacré d’importans travaux. Chez nous, seul entre les poètes allemands, il bénéficie de ce privilège d’avoir un public. Je ne nie pas que nous n’ayons pour quelques autres, et pour Goethe par exemple, un juste respect. Nous admirons Gœthe, nous ne l’aimons pas. Au contraire, l’auteur de l’Intermezzo est pour quelques Français de France un de ces écrivains qui sont tout près du cœur. Cela tient à plusieurs raisons parmi lesquelles il en est d’extérieures. Heine a vécu pendant de longues années parmi nous ; il parlait notre langue, quoique avec un fort accent ; il l’écrivait, quoique d’une façon très incorrecte ; il nous a loués, quoique avec bien de l’impertinence ; il a été mêlé à notre société ; il a été en rapports avec nos écrivains, nos artistes et même nos hommes politiques. Nous nous sommes habitués à le considérer comme un des nôtres, et sa plaisanterie, fortement tudesque, passe encore pour avoir été une des formes authentiques de l’esprit parisien. Notre sympathie pour Heine se fonde d’ailleurs sur des motifs plus valables. Il a quelques-unes des qualités qui nous sont chères : son style est clair ; ses compositions sont courtes. Nous aimons ces lieds dont quelques-uns durent le temps d’un soupir, l’espace d’un sanglot. Leur pur éclat nous semble celui de la goutte de rosée que le soleil taille en diamant, ou d’une larme qui brille dans un sourire. C’est par eux que le meilleur de la sentimentalité allemande est parvenu jusqu’à nous. Ou, pour parler plus exactement, la poésie de Heine représente une nuance particulière de sensibilité, qu’il a créée et que nous avons accueillie. Aussi doit-elle avoir sa place dans une histoire de la poésie lyrique en France. De même qu’il y a une « critique allemande » de l’œuvre de Heine, il convient qu’il y en ait parallèlement une « critique française ».

René Doumic
Revue littéraire
La poésie de Henri Heine d’après un livre récent
Revue des Deux Mondes
4e période
tome 140
1897
pp. 457-468

***************************

INTERMEZZO LYRIQUE
XXXI
HEINRICH HEINE

OS LUSIADAS II-54 LES LUSIADES

OS LUSIADAS II-54 LES LUSIADES II-54
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-54

OS LUSIADAS II-54

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  54
Strophe 54

II-54

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

LES LUSIADES II-54
OS LUSIADAS II-54

 

Como vereis o mar fervendo aceso
Comme vous verrez la mer bouillante tomber
Co’os incêndios dos vossos pelejando,
Sur les incendies de vos combattants,
Levando o Idololatra, e o Mouro preso,
Prenant l’Idolâtre et le prisonnier Maure,
 De nações diferentes triunfando.
Triomphant de différentes nations.
E sujeita a rica Áurea Quersoneso,
Et soumettant la riche Chersonèse d’Or,
 Até o longínquo China navegando,
Navigant jusqu’à la lointaine Chine,
E as ilhas mais remotas do Oriente,
Et jusqu’aux îles les plus éloignées de l’Est,
 Ser-lhe-á todo o Oceano obediente. 
Tout l’Océan devenant obéissant.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LES LUSIADES II-54
OS LUSIADAS II-54

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

OS LUSIADAS II-51 LES LUSIADES

OS LUSIADAS II-51 LES LUSIADES II-51
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES II-51

OS LUSIADAS II-51

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT II
Canto Segundo

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  51
Strophe  51

II-51

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

LES LUSIADES II-51
OS LUSIADAS II-51

 

« Goa vereis aos Mouros ser tomada,
« Goa se verra prise aux Maures,
A qual virá depois a ser senhora
Qui deviendra alors la dame
De todo o Oriente, e sublimada
De tout l’Orient ; elle sera sublimée
  Co’os triunfos da gente vencedora.
Par les triomphes de ce peuple valeureux.
Ali soberba, altiva, e exalçada,
Elle sera superbe, fière, et exaltée,
 Ao Gentio, que os ídolos adora,
Le Païen, qui adore des idoles,
Duro freio porá, e a toda a terra
Sera durement entravé, ainsi que toute terre
Que cuidar de fazer aos vossos guerra.
Qui voudra faire la guerre aux vôtres.

******

les-lusiades-camoes-os-lusiadas-artgitato-vue-vista-de-goa-em-1509-in-braun-e-hogenberg-1600

Vue de Goa en 1509
Vista de Goa em 1509
in Braun e Hogenberg
1600

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
LES LUSIADES II-51
OS LUSIADAS II-51

Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES
par Charles Magnin

( Extrait )
Par En cherchant à montrer la différence qui sépare la vie aventureuse et active des écrivains portugais, notamment celle de Camoens, de la vie casanière et posée de la plupart de nos gens de lettres, je ne prétends pas élever par-là les œuvres des uns, ni déprimer les productions des autres. Je n’en crois pas les élégies de Camoens plus touchantes parce qu’elles sont datées d’Afrique, de la Chine et de l’Inde ; je n’en estime pas Polyeucte et Cinna moins admirables, parce que le grand Corneille n’a guère fait de plus longues pérégrinations que le voyage de Paris à Rouen. Je ne conseille à personne de louer un cabinet d’étude à Macao ; mais je crois que, généralement, si les ouvrages écrits au milieu des traverses et au feu des périls ne sont pas plus beaux, les vies de leurs auteurs sont plus belles. Indépendamment de la variété des aventures, on y trouve plus d’enseignements. J’admire et j’honore infiniment La Fontaine et Molière, mais j’honore et j’admire encore plus, comme hommes, Cervantès et Camoens. A mérite de rédaction égal, une histoire littéraire du Portugal serait un meilleur et plus beau livre qu’une histoire littéraire de notre dix-septième ou dix-huitième siècle. C’est une chose bonne et sainte que la lecture de ces vies d’épreuves, que ces passions douloureuses des hommes de génie, Je ne sache rien de plus capable de retremper le cœur. C’est pour cela que dans ce temps de souffrances oisives, de désappointements frivoles, de molles contrariétés et de petites douleurs, j’ai cru bon d’écrire l’étude suivante sur la vie de Luiz de Camoens.
….

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 76- Verso 76

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  76
Strophe 76

I-76

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

« Não será assim, porque antes que chegado
« Non, il n’en sera pas ainsi, car avant d’arriver
 
Seja este Capitão, astutamente
A ce capitaine, astucieusement
Lhe será tanto engano fabricados
Je monterai son erreur
Que nunca veja as partes do Oriente.
Pour que plus jamais il ne voit les parties de l’Orient.
 Eu descerei à Terra, e o indignado
Je vais descendre à terre, et l’indignée
 Peito revolverei da Maura gente;
Âme des Maures  sera courroucée ;
Porque sempre por via irá direita
Car ira toujours à travers la voie droite
Quem do oportuno tempo se aproveita. »
Celui qui profite du moment opportun. « 

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

CALIGULA de SUETONE – II – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONIUS CALIGULA

 Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

II

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

II

Tiberius_palermo Caligula Suetone

Vita Gai

Obiit autem, ut opinio fuit, fraude Tiberi, ministerio et opera Cn. Pisonis :
Les causes de sa mort furent attribuées aux ruses de Tibère, aidé et encouragé par Pison :
 qui sub idem tempus Syriae praepositus, nec dissimulans offendendum sibi aut patrem aut filium, quasi plane ita necesse esset, etiam aegrum Germanicum grauissimis uerborum ac rerum acerbitatibus nullo adhibito modo adfecit;
Pison, gouverneur de Syrie, dans le même temps ne dissimulait pas son opposition au père ou au fils, et avec force il ne cessa jamais de montrer une hostilité amère envers Germanicus en paroles et de la nuisance dans ses actes ;
propter quae, ut Romam rediit, paene discerptus a populo, a senatu capitis damnatus est.
à ce titre, quand il revint à Rome, il fut presque mis en pièces par le peuplefut condamné à mort par le sénat.

La Mort de Germanicus par Nicolas Poussin

 

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

CALIGULA de SUETONE – I – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONIUS CALIGULA

 Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

I

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

I

Tiberius_palermo Caligula Suetone

Vita Gai

Germanicus, C. Caesaris pater, Drusi et minoris Antoniae filius, a Tiberio patruo adoptatus, quaesturam quinquennio ante, quam per leges liceret, et post eam consulatum statim gessit :
Germanicus, père de Caius Julius César Caligula, fils de Drusus et la jeune Antonia, par son oncle paternel Tibère fut adopté, puis responsable de la questure cinq ans avant l’âge légal et puis occupa le poste au consulat :
missusque ad exercitum in Germaniam, excessu Augusti nuntiato, legiones uniuersas imperatorem Tiberium pertinacissime recusantis et sibi summam rei p. deferentis incertum pietate an constantia maiore compescuit ;
il fut envoyé à l’armée en Germanie, et quand la mort d’Auguste fut annoncée, toutes les légions refusèrent obstinément à reconnaître Tibère empereur et lui déféraient le plus haut commandement, mais avec une grande constance il les contint ;
atque hoste mox deuicto triumphauit.
et l’ennemi fut vaincu, et bientôt il triompha.
Consul deinde iterum creatus ac prius quam honorem iniret ad componendum Orientis statum expulsus, cum Armeniae regem deuicisset, Cappadociam in prouinciae formam redegisset, annum agens aetatis quartum et tricensimum diuturno morbo Antiochiae obiit, non sine ueneni suspicione.
Consul pour la deuxième fois, avant même sa prise de poste, il courut pour rétablir l’ordre en Orient, donna un roi en Arménie et réduisit la Cappadoce à la taille d’une province, d’une longue maladie, à Antioche, il mourut, dans sa trente-quatrième année, non sans quelques soupçons d’empoisonnement.
Nam praeter liuores, qui toto corpore erant, et spumas, quae per os fluebant, cremati quoque cor inter ossa incorruptum repertum est, cuius ea natura existimatur, ut tinctum ueneno igne confici nequeat.
Car, outre les taches sombres qui apparaissaient sur tout le corps, et de la mousse sur la bouche, et bien que réduit en cendres, son cœur a été retrouvé intact au milieu de ses os, et il se dit que ce qui baigne dans le poison ne peut être détruit.

La Mort de Germanicus par Nicolas Poussin

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 50- Verso 50

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 50
Strophe 50

I-50

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Comendo alegremente perguntavam,
En mangeant de la sorte joyeusement, ils demandaient,
Pela Arábica língua, donde vinham,
En langue Arabe, d’où ils venaient,
Quem eram, de que terra, que buscavam,
Qui ils étaient, de quels pays ils venaient, ce qu’ils recherchaient,
Ou que partes do mar corrido tinham?
Et quelles parties de la mer ils avaient traversés ?
Os fortes Lusitanos lhe tornavam
Les forts Lusitaniens leur donnèrent
As discretas respostas, que convinham:
Des réponses discrètes, qui étaient  adaptées :
« Os Portugueses somos do Ocidente,
« Les Portugais de l’Occident, voilà qui nous sommes,
  Imos buscando as terras do Oriente.
et nous cherchons les terres de l’Orient.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 42- Verso 42

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 42
Strophe 42

I-42

Typhon par Klimt
Typhon dans la frise Beethoven, de Gustav Klimt

Enquanto isto se passa na formosa
Bien que tout ceci se passait dans la magnifique
Casa etérea do Olimpo onipotente,
Maison éthérée du tout-puissant Olympe,
Cortava o mar a gente belicosa,
La mer était parcourue par les guerriers,
Já lá da banda do Austro e do Oriente,
Déjà du côté de l’Austral et de l’Orient,
Entre a costa Etiópica e a famosa
Entre la côte Éthiopienne et la célèbre
Ilha de São Lourenço; e o Sol ardente
Île Saint-Laurent ; et le Soleil ardent
Queimava então os Deuses, que Tifeu
Brûlait alors les Dieux, que Typhon
Com o temor grande em peixes converteu.
Dans une grande terreur en poissons avait transformés.

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 30- Verso 30

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

OS LUSIADAS

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

A Epopeia Portuguesa

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 30
Strophe 30

I-30

E stas palavras Júpiter dizia,
Jupiter a dit ces mots,
Quando os Deuses por ordem respondendo,
Quand les dieux qui, par ordre, répondaient,
Na sentença um do outro diferia,
Avec des pensées diffèrentes les uns des autres,
  Razões diversas dando e recebendo.
Diverses raisons ils donnèrent et exprimèrent.
O padre Baco ali não consentia
Bacchus, lui ne souffrirait pas
No que Júpiter disse, conhecendo
Ce que venait de dire Jupiter, sachant
 Que esquecerão seus feitos no Oriente,
Que l’on oublierait ses exploits en Orient,
Se lá passar a Lusitana gente.
Si les Lusitaniens y pénétraient.

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades