Archives par mot-clé : matin

LA VIE – Poème de FLORBELA ESPANCA – A VIDA – 1923

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LITTÉRATURE PORTUGAISE
POÉSIE PORTUGAISE
LITERATURA PORTUGUESA
POESIA PORTUGUESA

*****
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
******

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Florbela-Espanca.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Espanca_Florbela.jpg.
Florbela Espanca
Flor Bela de Alma da Conceição
Poétesse portugaise
8 décembre 1894 – 8 décembre 1930
Vila Viçosa, 8 de dezembro de 1894 — Matosinhos, 8 de dezembro de 1930

______________________________

LA VIE
A VIDA
Poème paru dans
« 
Livro de Sóror Saudade« 
1923 

____________________________________________

Mikhaïl Vroubel, Михаил Александрович Врубель, Утро, Matin, Manhã, 1897

*************


É vão o amor, o ódio, ou o desdém;
Vains sont l’amour, la haine ou le dédain ;
Inútil o desejo e o sentimento…
Inutiles sont le désir et le sentiment …
Lançar um grande amor aos pés d’alguém
Jeter un grand amour aux pieds de quelqu’un
O mesmo é que lançar flores ao vento!
C’est jeter des fleurs au vent !

*

Todos somos no mundo « Pedro Sem »,
Nous sommes tous dans le misérable monde,
Uma alegria é feita dum tormento,
Une joie est faite de tourment,
Um riso é sempre o eco dum lamento,
Un rire est toujours l’écho d’une lamentation,
Sabe-se lá um beijo donde vem!
Qui sait d’où vient le baiser !

*

A mais nobre ilusão morre… desfaz-se…
L’illusion la plus noble meurt … s’effrite …
Uma saudade morta em nós renasce
Une nostalgie ardente en nous renaît
Que no mesmo momento é já perdida…
Qui, au même moment, est déjà perdue …

*

Amar-te a vida inteira eu não podia…
T’aimais toute ma vie, je ne le pouvais …
A gente esquece sempre o bem dum dia.
Nous oublions toujours le bien d’une journée.
Que queres, ó meu Amor, se é isto a Vida!…
Que veux-tu, mon Amour, si tout cela c’est la Vie !

***

* *******************
LA POÉSIE DE FLORBELA ESPANCA
POESIA DE FLORBELLA ESPANCA
*******************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Picture_of_Florbela_Espanca.jpg.
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LA POÉSIE DE FLORBELA ESPANCA – POESIA DE FLORBELA ESPANCA

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa
João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LITTÉRATURE PORTUGAISE
POÉSIE PORTUGAISE
LITERATURA PORTUGUESA
POESIA PORTUGUESA

******
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
******

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-poésie-de-Florbela-Espanca.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Espanca_Florbela.jpg.
Florbela Espanca
Flor Bela de Alma da Conceição
Poétesse portugaise
8 décembre 1894 – 8 décembre 1930
Vila Viçosa, 8 de dezembro de 1894 — Matosinhos, 8 de dezembro de 1930

*********************

___________________________

Recueil – Coleção
O Livro D’Ele

1915

O Teu Olhar
DANS TES YEUX

Vallée du Douro, Photo Jacky Lavauzelle

Quando fito o teu olhar,
Quand je te regarde,
Duma tristeza fatal,
D’une tristesse fatale,

**

ÉCOUTE…
ESCUTA…

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Rua_medieval_de_Alfama-988x1024.jpg.
Toni Frissell, Ruelle de l’Alfama Lisbonne, vers 1940

Escuta, amor, escuta a voz que ao teu ouvido
Écoute, mon amour, écoute cette voix
Te canta uma canção na rua em que morei,
Qui te chante une chanson dans la rue où je vivais,

**

LES VERS
VERSOS

Hugo Darnaut, Bois avec pont sur la rivière, Waldbach mit Brücke

Versos! Versos! Sei lá o que são versos…
Des vers ! Des vers ! Je ne sais pas ce que sont les vers…
Pedaços de sorriso, branca espuma,
Morceaux de sourire, blanche écume,

**

RÊVANT
SONHANDO

Carl Blechen, Grotte dans le parc de la Villa d’Este, 1829

É noite pura e linda. Abro a minha janela
La nuit est pure et belle. J’ouvre ma fenêtre
E olho suspirando o infinito céu,
Et mes yeux en soupirant dans le ciel infini,

**

MON FADO
Meu fado, meu doce amigo…

José Malhoa, Le Fado, O Fado, 1910

Meu fado, meu doce amigo
Mon fado, mon tendre ami
Meu grande consolador
Mon grand consolateur

___________________________

Recueil – Coleção
Livro das Mágoas
LE LIVRE DES PEINES
1919


MA DOULEUR
A minha Dor

AUGUSTO SANTO escultor português ISMAËL – Bronze 1889 Musée nationalSoares dos Reis Photo Jacky Lavauzelle

A minha Dor é um convento ideal
Ma douleur est un couvent idéal
Cheio de claustros, sombras, arcarias,
Plein de cloîtres, d’ombres, d’arches,


******

JE
EU

Vilhelm Hammershøi, La Très Haute Fenêtre, 1913, Ordrupgaard museum, Copenhague

Eu sou a que no mundo anda perdida,
Je suis celle qui marche perdue dans le monde,
Eu sou a que na vida não tem norte,
Je suis celle qui dans la vie n’a pas de nord,

*****

SANS REMÈDE
Sem Remédio

Grotte en soirée, Cave at evening, Joseph Wright, 1774, Smith College Museum of Art, Northampton, Massachusetts

Aqueles que me têm muito amor
Ceux qui pour moi ont tant d’amour
Não sabem o que sinto e o que sou…
Ne savent pas ce que je ressens et ce que je suis …

****

LE SOLEIL ET LA MER
Eu q’ria ser o Mar ingente e forte

Paul Gauguin, Cavaliers sur la plage,1902,
collection Stavros Niarchos, Grèce

Eu q’ria ser o Mar ingente e forte
Je voulais être la Mer puissante et forte
O mar enorme, a vastidão imensa…
La mer immense, la vaste étendue …

******

___________________________

Recueil – Coleção
 Livro de Sóror Saudade

1923

FUMÉE
FUMO

William Turner, Hannibal traversant les Alpes, 1810-1812, détail

Longe de ti são ermos os caminhos,
Loin de toi sont les chemins,
Longe de ti não há luar nem rosas;
Loin de toi pas de clair de lune ni de roses ;

*

FANATISME
FANATISMO

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Fanatisme-Florbela-Espanca-Caspar_David_Friedrich--837x1024.jpg.
Caspar David Friedrich, Le Voyageur contemplant une mer de nuages, 1818, Hambourg Kunsthalle

Minh’alma, de sonhar-te, anda perdida.
Mon âme, rêvant de toi, s’est perdue.
Meus olhos andam cegos de te ver.
Mes yeux sont devenus aveugles de te voir.

***

QU’IMPORTE ?…
QUE IMPORTA?…

Albert Flamm, Abendstimmung am Rhein, Ambiance du soir sur le Rhin

Eu era a desdenhosa, a indif’rente.
J’étais la méprisante, l’indifférente.
Nunca sentira em mim o coração
Je n’avais jamais senti mon cœur en moi

**
LA HAINE ?
Ódio?

L’Enlèvement de Psyché, William Bouguereau

Ódio por Ele? Não… Se o amei tanto,
De la haine pour lui ? Non … Si je l’ai aimé autant,
Se tanto bem lhe quis no meu passado,
Si tant de bien dans mon passé je lui voulais,

**

LA VIE
A VIDA

Mikhaïl Vroubel, Михаил Александрович Врубель, Утро, Matin, Manhã, 1897

É vão o amor, o ódio, ou o desdém;
Vains sont l’amour, la haine ou le dédain ;
Inútil o desejo e o sentimento…
Inutiles sont le désir et le sentiment …

___________________________

Recueil – Coleção
 Charneca em Flor

1931

LA VOLUPTÉ
Volúpia

Amadeo de Souza-Cardoso, Tête, Cabeça, 1913

No divino impudor da mocidade,
Dans l’impudeur divine de la jeunesse,
Nesse êxtase pagão que vence a sorte,
Dans cette extase païenne qui terrasse la fortune,


*****

LES CENDRES GRISES DE MON ÂME
(JE)
EU

Vilhelm Hammershøi, Intérieur avec jeune femme vue de dos, 1904, Randers Kunstmuseum, Randers

Até agora eu não me conhecia,
Jusqu’à présent, je ne me connaissais pas
julgava que era Eu e eu não era
Je pensais que j’étais Moi et que je n’étais pas

****

AIMER !
AMAR !

Henrique Pousão, Senhora Vestida de Negro, 1882, Museu Nacional de Soares dos Reis, Porto

Eu quero amar, amar perdidamente!
Je veux aimer, aimer sauvagement !
Amar só por amar: Aqui… além…
Aimer juste pour aimer : Ici … au-delà …

****

ÊTRE POÈTE
SER POETA

Ser Poeta é ser mais alto, é ser maior
Être poète, c’est être plus haut, c’est être plus grand
Do que os homens! Morder como quem beija!
Que les hommes ! Mordre comme l’on donne un baiser !

**

LES MAGIQUES FATIGUES
Se tu viesses ver-me hoje à tardinha

Konstantin Alexeyevich Korovin, Константин Алексеевич Коровин, Gourzouf, Gurzuf, Коровин К. « Гурзуф », 1914

Se tu viesses ver-me hoje à tardinha,
Si tu venais me voir ce soir,
A essa hora dos mágicos cansaços,
En cette heure des magiques fatigues,

****

___________________________

Recueil – Coleção
Recueil Posthume
Reliquiae
1934

Poèmes parus en 1934 
Sonetos Completos (Livro de Mágoas, Livro de Sóror Saudade, Charneca em Flor, Reliquiae)
Coimbra
Livraria Gonçalves
****

RIEN DE NOUVEAU
NIHIL NOVUM

Mikhaïl Vroubel, Михаил Александрович Врубель, Tamara et le Démon, illustration du poème de Mikhaïl Lermontov, 1890

Na penumbra do pórtico encantado
Dans la pénombre du portique enchanté
De Bruges, noutras eras, já vivi;
De Bruges, jadis, j’ai vécu ;

***************************

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle

LE MATIN – Poème de Vladimir Vidrić – JUTRO – Al Mattino – Manhã (Poema)

****************
Vladimir Vidrić
LITTERATURE CROATE
Letteratura croata
Literatura croata

Vladimir Vidrić Jacky Lavauzelle
Vlaho Bukovac, Korta u Cavtatu

*****************

LE MATIN - Poème de Vladimir Vidrić - JUTRO Trad Jacky Lavauzelle







Hrvatska poezija – hrvatska pjesma
Poésie Croate –  Poème Croate
Poesia Croata – Poema Croata
Poesia croata – Poesia croata
*

Traduction Jacky Lavauzelle




****

JUTRO
Le Matin
Manhã
Al Mattino

*

************************

LE MATIN - Poème de Vladimir Vidrić - JUTRO Trad Jacky Lavauzelle

Vladimir Vidrić

Zagreb, 30. travnja 1875. – Zagreb, 29. rujna 1909
30 avril 1875 –  29 septembre 1909
30 de abril de 1875 – 29 de setembro de 1909
30 aprile 1875 – 29 settembre 1909

****************

Svitaše. Još bi tama u lugu.
L’aube. Dans la forêt, l’obscurité, encore.
Amanhecer. Na floresta, a escuridão novamente.
Alba. Nella foresta, di nuovo buio.
  Pan se ukaza s omašnim mijehom,
Pan arriva avec une immense jarre,
Pan chegou com um enorme pote,
Pan è arrivato con un enorme barattolo,
  On stupi na čistac po jasiku tanku
Se posa sous un frêle tremble
Ele se estabeleceu sob um álamo tremedor frágil
Si siede quindi sotto un fragile aspen
I tu se oglasi smijehom.
Et s’annonça en riant.
E anunciou sua vinda com uma risada.
E si presenta con una grande risata.

*

 Plahe su sjene došle iz tame
Les ombres quittant peu à peu l’obscurité
As sombras gradualmente deixando a escuridão
Le ombre gradualmente lasciano l’oscurità
 I plesat stale na zelenoj travi.
Se mirent à danser sur l’herbe verte.
Começaram a dançar na grama verde.
Cominciarono a ballare sull’erba verde.
 Bile su dvije plavojke nimfe
Deux nymphes blondes s’y trouvaient
Duas ninfas loiras estavam lá
C’erano due ninfe bionde
  S bijelimi vijenci na glavi…
Avec des blanches ailes sur la tête …
Com asas brancas na cabeça …
Con le ali bianche sulla testa …

*

 A svitaše jutro. Rosa je pala,
Vint la lumière du matin. La rosée tomba,
Veio a luz da manhã. O orvalho caiu
È arrivata la luce del mattino. La rugiada cadde,
 Pa se u krupnih kapljah blista.
En de majestueuses gouttes scintillantes.
Em majestosas gotas cintilantes.
In maestose gocce scintillanti.
Sja jutarnja zvijezda. Dršće i trepti
Une étoile du matin brilla. Tressaillaient et frémissaient
Uma estrela da manhã brilhava. Incomodado e estremecido
Una stella mattutina brillava. Turbato e tremante
    Jasika širokog lista.
Les feuilles du tremble.
As folhas do álamo tremedor
Le foglie dell’aspen.

*

 Pod jasikom ljupko žamore dude
Sous les branchages, entraînante et joyeuse
Sob os galhos, dançando e alegre
Sotto i rami, vivace e gioiosa
  A igra kolo naoko Pana.
La ronde tournoyait autour de Pan.
Uma rodada girou em torno de Pan.
Il giro ruotava attorno a Pan.
 A šumi lug — to ide vjetar
Et la forêt frémit – puis le vent
E a floresta treme – e depois o vento
E la foresta freme – poi il vento
O prvom osvitu dana…
Qui surgit aux premières heures de la journée …
Nascendo nas primeiras horas do dia …
Che sorge nelle prime ore del giorno …

****************
Vladimir Vidrić
LITTERATURE CROATE
Letteratura croata
Literatura croata

*****************

LE MATIN - Poème de Vladimir Vidrić - JUTRO Trad Jacky Lavauzelle



UNE SAISON EN ENFER ARTHUR RIMBAUD – 1873

Une saison en enfer Arthur Rimbaud Artgitato Jérôme Bosch L'ascension des élus

Jérôme Bosch  l’Ascension des élus (détail)

*

UNE SAISON EN ENFER ARTHUR RIMBAUD
POESIE FRANCAISE

Arthur Rimbaud poésies artgitato

ARTHUR RIMBAUD
1854-1891

Arthur Rimbaud Poésies Oeuvre Poèmes Poésie Artgitato

 

*

Œuvres d’Arthur RIMBAUD
 


UNE SAISON EN ENFER
1873
Poésies

*

Jadis, si je me souviens bien…

« Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s’ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient.

*

Mauvais sang

J’ai de mes ancêtres gaulois l’œil bleu blanc, la cervelle étroite, et la maladresse dans la lutte. Je trouve mon habillement aussi barbare que le leur. Mais je ne beurre pas ma chevelure.

*

Nuit de l’enfer

J’ai avalé une fameuse gorgée de poison. — Trois fois béni soit le conseil qui m’est arrivé ! — Les entrailles me brûlent. La violence du venin tord mes membres, me rend difforme, me terrasse. Je meurs de soif, j’étouffe, je ne puis crier. C’est l’enfer, l’éternelle peine ! Voyez comme le feu se relève ! Je brûle comme il faut. Va, démon !

*

Délires

I
Vierge folle

Écoutons la confession d’un compagnon d’enfer :

II
Alchimie du verbe

À moi. L’histoire d’une de mes folies.

*

L’Impossible

Ah ! cette vie de mon enfance, la grande route par tous les temps, sobre surnaturellement, plus désintéressé que le meilleur des mendiants, fier de n’avoir ni pays, ni amis, quelle sottise c’était. — Et je m’en aperçois seulement !

*

L’Éclair

Le travail humain ! c’est l’explosion qui éclaire mon abîme de temps en temps.

*

Matin

N’eus-je pas une fois une jeunesse aimable, héroïque, fabuleuse, à écrire sur des feuilles d’or, — trop de chance ! Par quel crime, par quelle erreur, ai-je mérité ma faiblesse actuelle ? Vous qui prétendez que des bêtes poussent des sanglots de chagrin, que des malades désespèrent, que des morts rêvent mal, tâchez de raconter ma chute et mon sommeil. Moi, je ne puis pas plus m’expliquer que le mendiant avec ses continuels Pater et Ave Maria. Je ne sais plus parler !

*

Adieu

L’automne déjà ! — Mais pourquoi regretter un éternel soleil, si nous sommes engagés à la découverte de la clarté divine, — loin des gens qui meurent sur les saisons.

*

UNE SAISON EN ENFER Arthur Rimbaud

**********************

Arthur Rimbaud Poésies
Arthur Rimbaud Poésies

WILLIAM BLAKE : POEMES TIRES DES POETICAL SKETCHES (de 1769 à 1778)

 LITTERATURE ANGLAISE
Poésie anglaise – English poetry

 

William Blake

 


by Thomas Phillips, oil on canvas, 1807
by Thomas Phillips, oil on canvas, 1807


poèmes – poems
WILLIAM BLAKE
1757-1827

William Blake signature.svg

 

Poèmes tirés des Poetical Sketches

ESQUISSES POETIQUES

POEMS FROM POETICAL SKETCHES


Traduction Jacky Lavauzelle

Forty copies were printed in 1783
Quarante copies ont été imprimées en 1783

*

Mad Song
Chanson Folle

*

Song
Chanson
Fresh from the dewy hill, the merry year
Des collines couvertes de rosée…

*

Song
Chanson
How sweet I roam’d from field to field
De prairie en prairie

*

Song
Chanson
I love the jocund dance
La danse délirante

*

Song
Chanson
Love and harmony 
L’amour et l’harmonie

*

Song
Chanson
Memory, hither come
Mémoire, viens ici

*

Song
Chanson
My silks and fine array
Mes Soies

*

Song
Chanson
When early morn walks forth in sober grey
Le matin naissant

*

To Autumn
A l’Automne

*

To Morning 
Au Matin

*

To Spring
Au Printemps

*

To Summer
A l’été

*

To the Morning Star 
A l’Etoile du Soir

*

To the Muses 
Aux Muses

*

To Winter 
A l’Hiver

****************************

Autres poèmes

Poems written in a copy of Poetical Sketches – Poèmes écrits dans un exemplaires des Poetical Sketches
Songs of Innocence – Chants d’Innocence (1789)
Songs of Experience – Chants d’Experience (1794)

************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
***************

IVAN VAZOV POEMS : EN MATINEE – Сутринта – Иван Вазов – SONNET (сонет) BULGARE D’IVAN VAZOV

България – Български – Bulgarie
Ivan Vazov
Иван Вазов
Ivan Vazov Poème – Ivan Vazov poems


Traduction – Texte Bilingue
Превод – показване на два текста


LITTERATURE BULGARE
POESIE BULGARE

българската поезия
българска литература

IvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazov

Иван Вазов
IVAN VAZOV
1850-1921

български поет
Poète Bulgare

VI. Сутринта

-1892-

En matinée

сонет

Дигнaх завесата таз сутрин ясна –
En levant les rideaux ce clair matin
картина прелестна ми се откри.
quelle belle image j’aperçus.
Небе синейше, слънце нега страстна
Le bleu du ciel, un soleil peignant de ses rayons
разливаше по хълми и гори.
les collines et les forêts.

*

Природата усмихна ми се с радост.
La Nature me souriait joyeusement.
„Живей, мисли, люби! – каза ми тя, –
« Vis, pense et aime ! me dit-elle
очаквай с мене новата ми младост,
attends-moi dans ma nouvelle jeunesse
кат мен зачевай песни и цветя!“
conçois aussi des chansons et des fleurs ! « 

*

И своя нови дъх ми тя изпрати.
Et son nouveau souffle elle m’envoya.
И тозчас чувства силни, непознати
Et alors des sensations fortes et inconnues
усетих в себе – с творческия плам.
Je sentais à l’intérieur la ferveur créatrice.

*

Природо, твойто чудодейство знам:
Nature, je connais tes miracles :
допра ли се до теб, като Антея,
Je peux te toucher, comme Antée
аз пак крила добивам и младея!
je reçois toujours des ailes et je rajeunis !

**********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
**********************

Ivan Vazov
Иван Вазов
Пред бюста на Данте в Пинчио
Ivan Vazov Poems

IvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazov

Muß immer der Morgen wiederkommen NOVALIS – Texte & Traduction

LITTERATURE ALLEMANDE
Deutsch Literatur
poésie allemande – Deutsch Poesie
poète allemand – Deutsch Dichter

NOVALIS
1772-1801

 

Muß immer der Morgen wiederkommen Poem Poeme Novalis Texte Traduction Artgitato

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Muß immer der Morgen wiederkommen?

Le Matin doit-il toujours revenir ?

1

Muß immer der Morgen wiederkommen?
Le Matin doit-il toujours revenir ?
 
Endet nie des Irrdischen Gewalt?
Ne finira-t-elle  jamais cette violence terrestre ?
Unselige Geschäftigkeit verzehrt
Le misérable affairisme doit-il consumer
 Den himmlischen Anflug der Nacht?
Les divines aspirations de la Nuit ?
Wird nie der Liebe geheimes Opfer
Les victimes secrètes de l’Amour devraient-elles jamais
Ewig brennen?
Éternellement s’embraser ?
 
Zugemessen ward
Nous avons infliger
Dem Lichte Seine Zeit
Son temps à la lumière
Und dem Wachen ?
Et des mesures ?
Aber zeitlos ist der Nacht Herrschaft,
Mais le règne de la nuit est intemporel,
 Ewig ist die Dauer des Schlafs.
Eternelle est la durée du sommeil.
Heiliger Schlaf!
Sommeil sacré !
Beglücke zu selten nicht
Trop rarement te réjouiras-tu
 
 Der Nacht Geweihte ?
De la nuit sanctifiée
 In diesem irrdischen Tagwerck.
Dans ce travail du jour terrestre.
 Nur die Thoren verkennen dich
Seuls les insensés te reconnaissent
Und wissen von keinem Schlafe
Et ne connaissent pas de repos
 
 Als den Schatten
Comme les ombres
 Den du mitleidig auf uns wirfst
Qui te comblent de plaisir
 In jener Dämmrung
Dans ce crépuscule
 Der wahrhaben Nacht.
Des disciples de la Nuit.
Sie fühlen dich nicht
Ils ne te perçoivent pas
In der goldnen Flut der Trauben
Dans le flot d’or des raisins
In des Mandelbaums
De l’amandier
Wunderöl
Dans l’huile merveilleuse
Und dem braunen Safte des Mohns.
Et dans le jus brun du pavot.
Sie wissen nicht
Ils ignorent
Daß du es bist
Que c’est toi
Der des zarten Mädchens
Qui de la jeune fille son tendre
Busen umschwebt
sein tu enveloppes
Und zum Himmel den Schoos macht ?
Et qu’un ciel par son cœur se fait ?
Ahnden nicht
Ils ne soupçonnent pas
Daß aus alten Geschichten
Que des contes anciens
Du himmelöffnend entgegentrittst
Tu t’approches de nous en ouvrant le ciel
 
Und den Schlüssel trägst
Et la clé que tu portes
 
Zu den Wohnungen der Seligen,
Est celle des foyers des bienheureux,
Unendlicher Geheimnisse
Secrets infinis
Schweigender Bote.
Messager silencieux.

*************************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
************************

CHEER MUSIC Les chansons de la bonne humeur matinale

LES CHANSONS DE LA
BONNE HUMEUR MATINALE
Best Songs for Cheer Music

THE PIPETTES
Pull Shapes

BUFFY
MERCY

ELVIS PRESLEY
ONE BROKEN HEART FOR SALE

 Nancy SINATRA
These Boots Are Made for Walkin’

 GREASE
Summer Nights

 TONBANDGERÄT
Irgendwie Anders

CHENOA
Cuando tú vas

VV BROWN
LEAVE !

 Sek Loso ซม
Som Sarn Acoustic Version by Sek Loso ซมซาน

JAMIE T
If You Got The Money

8- LILY ALLEN
Fuck You

DION AND THE BELMONT
Runaround Sue

คิดอะไรอยู่
(Ost.อันโกะ กลรักสตรอว์เบอร์รี่) – Lowfat feat. โบว์ลิ่ง มานิดา【OFFICIAL MV】

 GREASE
Greased Lightning

TOM JONES
SEX BOMB

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW
Sweet Transvestite

 ROBBIE WILLIAMS
Supreme

HAIR
I Got Life

 YAEL NAIM
A New Soul

 SUSANA FELIX
Rua da Saudade – Canção de Madrugar

 GEORGE MICHAEL
Faith (US Version)

 Chico BUARQUE
Essa Moça Tá Diferente

KAOMA
 Lambada