Archives par mot-clé : Luoyang

三国志演义 LES TROIS ROYAUMES 羅貫中 Luo Guanzhong – I-3


LUO GUANZHONG
[1320年-1400年]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

 

**

 三国志演义
I-3

三國志演義
三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

Roman Chinois du XIVe siècle
Début dynastie MING
明朝 [
1368-1644]

*

 三国志演义
Sān guó zhì yǎn yì
LES TROIS ROYAUMES
I-3

********

時鉅鹿郡有兄弟三人:
Shí jù lù jùn yǒu xiōng dì sān rén:
Dans le comté, vivaient alors trois frères :
一名張角,一名張寶,一名張梁。
Yī míng zhāng jiǎo, yī míng zhāng bǎo, yī míng zhāng liáng. 
l’aîné se nommait Zhang Jio, le second  Zhang Bao, et Zhang Liang notre dernier.
那張角本是個不第秀才,因入山採藥,遇一老人,碧眼童顏,手執藜杖,喚角至一洞中,以天書三卷授之,曰:
Nà zhāng jiǎo běn shì gè bù dì xiù cái, yīn rù shān cǎi yào, yù yī lǎo rén, bì yǎn tóng yán, shǒu zhí lí zhàng, huàn jiǎo zhì yī dòng zhōng, yǐ tiān shū sān juǎn shòu zhī, yuē: 
le premier était un savant, qui, un jour, partant chercher des herbes dans les montagnes, rencontra un vieil homme, les visages enfantins aux yeux bleus, armé de bâton bien dur, qui, l’invitant dans sa grotte, pris les trois volumes du Livre du Ciel, il déclara alors :
「此名太平要術。
`Cǐ míng tàipíng yào shù. 
«Voici la paix qui répare.
汝得之,當代天宣化,普救世人。若萌異心,必獲惡報。」
Rǔ dé zhī, dāngdài tiān xuānhuà, pǔ jiùshì rén. Ruò méng yìxīn, bì huò è bào.’
Afin qu’avec le Mandat Céleste,  les prochains jours, vous sauviez l’homme. Mais si vous l’utilisez à mauvais escient , vous serez puni en conséquence et lourdement. »
角拜問姓名。
Jiǎo bài wèn xìngmíng.
Jio demanda son nom.

老人曰:
Lǎo rén yuē:
Le vieil homme répondit :
「吾乃南華老仙也。」
`Wú nǎi nán huá lǎo xian yě.’ 
« Je suis le Vieil Immortel du sud»
言訖,化陣清風而去。
Yán qì, huà zhèn qīng fēng ér qù. 
Ces paroles dites, il devint un souffle de vent qui s’en alla au loin.
  角得此書,曉夜功習,能呼風喚雨,號為
Jiǎo de cǐ shū, xiǎo yè gōng xí, néng hū fēng huàn yǔ, hào wèi
Jio garda ces livres, travailla dessus jour et nuit, jusqu’à ce qu’il puisse faire ce qu’il voulait, on l’appelait alors :
「太平道人」。
`tài píng dào ren’.
« Le Maître de la Voie Pacifique ».
中平元年正月內,疫氣流行,張角散施符水,為人治病,自稱
Zhōng píng yuán nián zhēngyuè nèi, yì qì liúxíng, zhāngjiǎo sàn shī fú shuǐ, wéi rén zhì bìng, zìchēng
La première année du règne, au cours du premier mois, la peste tomba sur l’ensemble du territoire, Zhang Jio remit aux malades un traitement médical, et il s’était même auto-proclamé :
「大賢良師」。
`dà xián liáng shī’.
« le grand maître vertueux. »

 

 

角有徒弟五百餘人,雲游四方,皆能書符念咒。
Jiǎo yǒu tú dì wǔ bǎi yú rén, yún yóu sì fāng, jiē néng shū fú niàn zhòu.
Jio attira plus de 500 personnes, qui a leur tour partirent dans le pays, porter la bonne nouvelle à grand renfort de mantras et de formules magiques.
次後徒眾日多,角乃立三十六方,大方萬餘人,小方六七千,各立渠帥,稱為將軍;
Cì hòu tú zhòng rì duō, jiǎo nǎi lì sān shí liù fāng, dà fāng wàn yú rén, xiǎo fāng liù qī qiān, gè lì qú shuài, chēng wèi jiāng jūn;
Les adeptes, qui furent toujours plus nombreux, se constituèrent en trente six groupes, le plus grand se composait de dix mille personnes, six à sept mille pour les plus petits, et, à la tête de chaque groupe, un général,
訛言:
é yán:
et des rumeurs disaient :
「蒼天已死,黃天當立;
`Cāng tiān yǐ sǐ, huáng tiān dāng lì;
« Le ciel est mort, un ciel jaune le remplacera ;
歲在甲子,天下大吉。」
 suì zài jiǎ zǐ, tiān xià dà jí.’
un nouveau cycle de renaissance arrive ».

 

令人各以白土,書「甲子」二字於家中大門上。
Lìng rén gè yǐ bái tǔ, shū `jiǎ zǐ’ èr zì wū jiā zhōng dà mén shàng.
Avec une craie, chacun devait écrire les deux caractère 甲子  à la porte de leur maison.
青、幽、徐、冀、荊、揚、兗、豫八州之人,家家侍奉大賢良師張角名字。
Qīng, yōu, xú, jì, jīng, yáng, yǎn, yù bā zhōu zhī rén, jiā jiā shì fèng dà xián liáng shī zhāng jiǎo míng zì.
A Qing, You, Xu, Ji, Jing, Yang, Yan et Yu, dans les huit provinces, chaque famille adorait Zhang Jio, « le grand maître vertueux. »  .

****************************

 三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

三国志演义 LES TROIS ROYAUMES 羅貫中 Luo Guanzhong 罗贯中 PREMIER CHAPITRE – 第一章


LUO GUANZHONG
[1320年-1400年]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

 

**

 三国志演义
PREMIER CHAPITRE
第一章

三國志演義
三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

Roman Chinois du XIVe siècle
Début dynastie MING
明朝 [
1368-1644]

*

 三国志演义
Sān guó zhì yǎn yì
LES TROIS ROYAUMES

Premier Chapitre
第一章

******** 

SOMMAIRE

I-1

話說天下大勢,分久必合,合久必分。
Huà shuō tiān xià dà shì, fēn jiǔ bì hé, hé jiǔ bì fēn.
Abordons le mouvement du monde : une longue période de division, une longue unification, suivie d’une nouvelle division. 

******** 

I-2

建寧二年四月望日,帝御溫德殿。
Jiàn níng èr nián sì yuè wàng rì, dì yù wēn dé diàn.
La deuxième année Jian Ning, en l’an 169, [Jian Ning ou Kien Ning= quatre années qui seront suivies par les années Hi-ping et ensuite Kouang-ho, etc.], l’empereur [Han Lingdi 汉灵帝] se trouvait dans son palais impérial [Wen-de ou Wen-tö 溫德].

******** 

I-3

時鉅鹿郡有兄弟三人:
Shí jù lù jùn yǒu xiōng dì sān rén:

Dans le comté, vivaient alors trois frères :
一名張角,一名張寶,一名張梁。
Yī míng zhāng jiǎo, yī míng zhāng bǎo, yī míng zhāng liáng. 
l’aîné se nommait Zhang Jio, le second  Zhang Bao, et Zhang Liang notre dernier.

******

I-4

角遣其黨馬元義,暗齎金帛,結交中涓封胥,以為內應。
Jiǎo qiǎn qí dǎng mǎ yuán yì, àn jī jīn bó, jié jiāo zhōng juān fēng xū, yǐ wéi nèi yìng.
Jio demanda à Ma Yuan Yi de porter des présents à l’eunuque Feng Xu, qui avait de l’influence à l’intérieur du palais.

******

I-5

`且說張角一軍,前犯幽州界分。
Qiě shuō zhāng jiǎo yījūn, qián fàn yōu zhōu jiè fēn.
L’armée de Zhang Jio avait attaqué des aux frontières de État.
‘幽州太守劉焉,乃江夏竟陵人氏,漢魯恭王之後也;
Yōu zhōu tài shǒu liú yān, nǎi jiāng xià jìng líng rén shì, hàn lǔ gōng wáng zhī hòu yě;
Liu Yan, préfet de You Zhou était originaire de Jingling dans la province de Jiangxia et de la famille du prince Gong Lu, un Han lui aussi,

******

I-6

當日見了榜文,慨然長嘆。
Dān grì jiàn le bǎng wén, kǎi rán cháng tàn.
Ce jour de proclamation, il soupira profondément.
隨後一人厲聲言曰:
Suí hòu yī rén lìs hēng yán yuē:
 Un homme alors, derrière lui, déclama :

***********

汉灵帝刘宏
156年(一说157年)-189年5月13日
Empereur Han Lingdi
an 157 – 13 mai 189

****************************

 三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

三国志演义 LES TROIS ROYAUMES 羅貫中 Luo Guanzhong – I-2


LUO GUANZHONG
[1320年-1400年]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

 

**

 三国志演义
I-2

三國志演義
三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

Roman Chinois du XIVe siècle
Début dynastie MING
明朝 [
1368-1644]

*

 三国志演义
Sān guó zhì yǎn yì
LES TROIS ROYAUMES

********

建寧二年四月望日,帝御溫德殿。
Jiàn níng èr nián sì yuè wàng rì, dì yù wēn dé diàn.
La deuxième année Jian Ning, en l’an 169, [Jian Ning ou Kien Ning= quatre années qui seront suivies par les années Hi-ping et ensuite Kouang-ho, etc.], l’empereur [Han Lingdi 汉灵帝] se trouvait dans son palais impérial [Wen-de ou Wen-tö 溫德].
方陞座,殿角狂風驟起,只見一條大青蛇,從梁上飛將下來,蟠於椅上。
Fāng shēng zuò, diàn jiǎo kuáng fēng zhòu qǐ, zhǐ jiàn yītiáo dà qīng shé, cóng liáng shàng fēi jiāng xià lái, pán wū yǐ shàng.
L’empereur trônait, le vent soufflait puissamment, il vit alors un énorme serpent [蛇] vert [青], descendant d’une poutre, et s’enrouler autour du trône impérial.
帝驚倒,左右急救入宮,百官俱奔避。
Dì jīng dào, zuǒyòu jíjiù rù gōng, bǎi guān jù bēn bì. 
L’empereur apeuré, se jeta en arrière, pendant que tous se sauvaient.
須臾,蛇不見了。
Xūyú, shé bùjiànle.
Une minute plus tard, le serpent avait disparu.
忽然大雷大雨,加以冰雹,落到半夜方止,壞卻房屋無數。
Hūrán dà léi dàyǔ, jiāyǐ bīngbáo, luò dào bànyè fāng zhǐ, huài què fángwū wúshù.
Soudain une forte pluie tomba, puis la grêle, jusqu’au milieu de la nuit, mais avec de nombreux et catastrophiques dégâts.

建寧四年二月,洛陽地震;
Jiàn níng sì nián èr yuè, luòyáng dìzhèn;
En l’an 171 de notre ère [quatrième année Jian Ning ] , à Luoyang, la capitale [ 洛阳市, Luoyang fut 4 fois la capitale notamment avec les Han orientaux de 25 à 220]
又海水泛濫,沿海居民,盡被大浪捲入海中。
yòu hǎishuǐ fànlàn, yánhǎi jūmín, jǐn bèi dàlàng juàn rù hǎizhōng.
ce fut un jour d’inondations côtières pour tous les habitants du littoral, tout était balayé par la mer par de gigantesques vagues.
光和元年,雌雞化雄。
Guāng hé yuán nián, cí jī huà xióng.
En 178 [Première année Guang-he ou Kouang-ho], les poulets mâles se transformèrent en poules.
六月朔,黑氣十餘丈,飛入溫德殿中。
Liù yuè shuò, hēi qì shí yú zhàng, fēi rù wēn dé diànzhōng.
A la nouvelle lune du sixième mois, un gaz noir épais enveloppa le Palais impérial.
秋七月,有虹現於玉堂,五原山岸,盡皆崩裂。
Qiū qī yuè, yǒu hóng xiàn wū yù táng, wǔ yuán shān’àn, jǐn jiē bēng liè.
En automne, il y eu un arc-en-ciel au-dessus du palais Yutang, et tout un côté de la montagne Wu-Yuan s’effondra.
種種不祥,非止一端。
Zhǒng zhǒng bù xiáng, fēi zhǐ yī duān.
Et il y eut bien d’autres nombreux sinistres.
帝下詔問群臣以災異之由,議郎蔡邕上疏,以為霓墮雞化,乃婦寺干政之所致,言頗切直。
Dì xià zhào wèn qún chén yǐ zāiyì zhī yóu, yì láng cài yōng shàng shū, yǐ wéi ní duò jī huà, nǎifù sì gān zhèng zhī suǒ zhì, yán pō qiè zhí.
L’empereur publia un édit demandant aux ministres d’analyser les causes de ces malédictions ; Tsai Yong démontra que l’arc en ciel et les changements de sexe des poulets étaient directement liés à l’ingérence dans les affaires intérieures des eunuques du palais.
帝覽奏嘆息,因起更衣。
Dì lǎn zòu tàn xí, yīn qǐ gēng yī.
L’empereur soupira, convaincu par la vérité des allégations.

 

曹節在後竊視,悉宣告左右,遂以他事陷邕於罪,放歸田里。
Cáo jié zài hòu qiè shì, xī xuān gào zuǒ yòu, suí yǐ tā shì xiàn yōng wū zuì, fàng guī tián lǐ.
Tsao Tsié présent, qui écoutait inquiet la démonstration, regarda les notes et les conclusions, et s’empressa d’en informer les eunuques du palais et trouver de quoi inculper en diffamant Tsai Yong et ainsi pouvoir l’écarter en l’exilant.
 後張讓、趙忠、封諝、段圭、曹節、侯覽、蹇碩、程曠、夏惲、郭勝十人朋比為奸,號為「十常侍」。
Hòu zhāng ràng, zhào zhōng, fēng xū, duàn guī, cáo jié, hóu lǎn, jiǎn shuò, chéng kuàng, xià yùn, guō shèng shí rén péng bǐ wéi jiān, hào wèi `shí cháng shì’.
Zhang Jang, Zhao Zhong, Feng Shu, Duan Gui, Tsao Djie, Hou Lan, Jian Shuo, Cheng Kuang, Xia Yun, Kuo Sheng sont les dix eunuques que l’on connait sous le nom des « Dix Préposés » et qui sont responsables de l’exil.

 

帝尊信張讓,呼為「阿父」。
Dì zūnxìn zhāng ràng, hū wèi `ā fù’.
L’un des dix, Zhang Yang, était respecté par l’empereur lui-même et qu’il considérait comme un « père » [父]
朝政日非,以致天下人心思亂,盜賊蜂起。
Cháozhèng rì fēi, yǐzhì tiānxià rénxīn sī luàn, dàozéi fēngqǐ.
De ces évènements date le chaos qui s’ensuivit et les soulèvements d’une multitude de voleurs.

********************

汉灵帝刘宏
156年(一说157年)-189年5月13日
Empereur Han Lingdi
an 157 – 13 mai 189

****************************

 三国志演义
LES TROIS ROYAUMES

董永 DONG YONG L’ENFANT PERDU SECOURU Thean Hou Temple Kuala Lumpur

Malaysia
董永

Voyage en Malaisie
二十四孝
PHOTO JACKY LAVAUZELLE
Twenty-four Paragons of Filial Piety in China
Les 24 modèles de piété filiale en Chine

天后宫

 

 




 

 

THEAN HOU TEMPLE
天后宫外观
Les 24 enfants Chinois exemplaires
The Twenty-four Chinese Filial Exemplars
8 董永 DONG YONG

二十四孝


 Visiter Kuala Lumpur
Meneroka kota Kuala Lumpur
Melawat Kuala Lumpur
吉隆坡
Куала-Лумпур

*








天后宫
Thean Hou Temple

Tokong Thean Hou
乐圣岭天后宫

*************************

二十四孝

天后宫

**************************

董永
Dong Yong
L’ENFANT PERDU SECOURU

Dynastie des Han de l’Est ou Han Orientaux
(25-220)

Dong Yong est traditionnellement placé à la sixième place des tables des vingt-quatre personnages reconnus pour leur piété filiale et pour leur dévouement avec leurs proches ; il porte au Temple Thean Hou de Kuala Lumpur le numéro huit.
Voici les inscriptions de la plaque 8 en malaisien, en anglais :
« 8 Cerita kelapan ketaatan anak
Menjuat diri untuk mengembumikan ayah
Dong Yong hidup pada zaman Han Timur. Ibu bapa meninggal dunia ketika beliau masih kecil. Beliau menjual diri untuk mendapatkan Wang untuk mengebumikan mereka. Mahadewa Syurga terharu dengan undakan beliau. Dewi sy urga turun ke bum i untuk berkawin dengan Dong Yong dan membant u beliau untuk mengembalik kebebasan.
Story 8 He soldhimself for his father’s funeral
Dong Yong libed during the Eastern Han Period. His parents died when he was young. He sold himself in exchange for the money to bury them. The heavenly God was touched by his action. The Heaven Maiden descended to earth to marry him and help him to gain back his freedom. »

Dong Yong a donc vécu pendant la période des Han Orientaux東漢 ou Han de l’Est. Cette période se déroule sur deux siècles, de l’an 25 à l’an 220 ap. J.-C. Les premières années de cette dynastie furent prospères et l’autorité impériale se consolida, notamment grâce aux préceptes du Confucianisme. Les empereurs, autant le fondateur de la dynastie en l’an 25, Liu Xiu – Han Guang Wudi 光武帝 – que ses successeurs, endossaient une posture quasi prophétique. L’empereur Mingdi – Han Mingdi 汉明帝 漢明帝, le second de la dynastie, fonda une école confucéenne en l’an 66 dans la capitale du royaume Luoyang 洛阳市. Le troisième, l’empereur Han Zhangdi 汉章帝 (57 -88) aurait, devant 100 000 sujets, au Collège Impérial, participé à des échanges avec des lettrés sur les classiques confucéens.

Dong Yong sans argent, encore enfant, afin de payer une sépulture descente à ses parents, s’est vendu lui-même. Le dieu céleste, touché par son abnégation et sa piété filiale, est intervenu afin de le libérer de son esclavage.

La piété filiale décrite dans les vingt quatre tableaux de personnages chinois est la transcription pour le peuple chinois d’une des premières vertus du Confucianisme :
 » Lou Tzeu dit : « Parmi les hommes naturellement enclins à respecter leurs parents, à honorer ceux qui sont au-dessus d’eux, peu aiment à résister à leurs supérieurs. Un homme qui n’aime pas à résister à l’autorité, et cependant aime à exciter du trouble, ne s’est jamais rencontré. Le sage donne son principal soin à la racine. Une fois la racine affermie, la Voie peut naître. L’affection envers nos parents et le respect envers ceux qui sont au-dessus de nous sont comme la racine de la vertu. » (traduction Séraphin Couvreur – I-2  -Les Entretiens de Confucius 孔子)
La piété filiale 孝顺 [Xiàoshùn] est donc le socle sur lequel peut se bâtir une société. Le respect que l’on porte à ses parents 顺从父母的, donnera des citoyens obéissants tant vis à vis de leur supérieur que de l’empereur.

Jacky Lavauzelle

*******

Tableau 8
董永 DONG YONG
二十四孝

 

 

*********************

Tableau 8
Les 24 enfants modèles de piété filiale Chinois
The Twenty-four Chinese Filial Exemplars, story 8

*********************

董永 DONG YONG
二十四孝

*****************************************