Archives par mot-clé : light

LA MAIN CRUELLE DU TEMPS – William Shakespeare Sonnets – 60 – LX – Like as the waves make towards the pebbled shore

SONNET de SHAKESPEARE
SHAKESPEARE SONNETS
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

William Shakespeare Sonnets

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*

William Shakespeare Sonnets


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

William Shakespeare Sonnets Traduction Jacky Lavauzelle des Sonnets de Shakespeare


**

SONNET 60

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
***
Like as the waves make towards the pebbled shore
****

LA MAIN CRUELLE DU TEMPS
***

1598 

**

*

Like as the waves make towards the pebbled shore,
Comme les vagues avancent sur les galets,
So do our minutes hasten to their end;
Nos minutes se hâtent vers leur terme ;
Each changing place with that which goes before,
Chacune succède à celle qui la précède,
In sequent toil all forwards do contend.
Et toutes se suivent dans ce pénible labeur.

*

Nativity, once in the main of light,
La nativité, une fois en pleine lumière,
Crawls to maturity, wherewith being crown’d,
S’achemine jusqu’à la maturité, où elle se voit couronnée ;
Crooked eclipses ‘gainst his glory fight,
Les éclipses malignes s’opposent à sa gloire,
And Time that gave doth now his gift confound.
Et le temps dévore les dons qu’il avait offerts.

*


*

Time doth transfix the flourish set on youth
Le temps pétrifie la floraison de la jeunesse,
And delves the parallels in beauty’s brow,
Creuse des lignes sur le front de la beauté,
Feeds on the rarities of nature’s truth,
Et se nourrit des merveilles de la nature.

*

And nothing stands but for his scythe to mow:
Rien ne reste que sa faux ne puisse couper :
And yet to times in hope, my verse shall stand.
Et pourtant dans le temps mes versets eux subsisteront.
Praising thy worth, despite his cruel hand.

Louant ta valeur, malgré sa main cruelle.

*


 

*****************

SHAKESPEARE SONNETS
SONNET LX

LES SONNETS DE SHAKESPEARE SONNETS

William Shakespeare Sonnets 60

LA REPONSE DE LA TERRE – Poème de William BLAKE – EARTH’S ANSWER (1794)

 LITTERATURE ANGLAISE
Poésie anglaise – English poetry
Songs of Innocence and of Experience
La Réponse de la Terre William Blake


SONGS OF EXPERIENCE

by Thomas Phillips, oil on canvas, 1807
by Thomas Phillips, oil on canvas, 1807


William Blake

poèmes – poems
1794

WILLIAM BLAKE
1757-1827

William Blake signature.svg

 

EARTH’S ANSWER

La Réponse de la Terre

Traduction Jacky Lavauzelle

Earth raised up her head
La Terre releva la tête
From the darkness dread and drear,
De la noire et terrible obscurité,
Her light fled :
Sa lumière avait fui :
Stony, dread !
Terrible frayeur !
And her locks covered with grey despair.
Et ses cheveux recouverts du gris désespoir.

**

« Prison’d on wat’ry shore,
« Emprisonnée sur la rive,
« Starry jealousy does keep my den :
La jalousie étoilée qui me gardait
« Cold and hoar,
Froide et givrée ;
« Weeping o’er,
 Pleurant sur mon sort,
« I hear the Father of the ancient men.
J’entends le Père des anciens hommes.

« Selfish father of men!
Père égoïste des hommes !
« Cruel, jealous, selfish fear!
Cruelle, jalouse, peur égoïste !
« Can delight,
Le délice peut-il,
 « Chain’d in night,
Enchaîné à la nuit,
The virgins of youth and morning bear ?
Porter les vierges de la jeunesse et du matin ?

« Does spring hide its joy,
Cache-t-il sa joie, le printemps,
 » When buds and blossoms grow?
Lorsque les bourgeons et les fleurs se développent ?
  « Does the sower
Est-ce le semeur
   « Sow by night,
Qui sème la nuit,
 « Or the ploughman in darkness plow ?
Ou le laboureur dans les ténèbres qui laboure ?

« Break this heavy chain,
Brise cette lourde chaîne,
« That does freeze my bones around!
Qui gèle tout autour de mes os !
« Selfish ! vain !
Égoïste ! vaniteux !
  « Eternal bane !
Eternel fléau,
 » That free love with bondage bound. »
Qui lie le libre Amour à la servitude.« 

 

************************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
************************
Earth’s Answer Lost William Blake

HE WISHES FOR THE CLOTHS OF HEAVEN Yeats Texte & Traduction

ARTGITATO

William Butler Yeats
English literature English poetry
Littérature Anglaise – Poésie Anglaise

 [The Wind Among The Reeds – 1899]

YEATS
1865-1939


HE WISHES FOR THE CLOTHS OF HEAVEN
poem
Les Toiles du Ciel
[Poème]

He wishes for the cloths of Heaven Yeats Traduction Artgitato & Texte anglais

————————–

Had I the heavens’ embroidered cloths,
Si j’avais les toiles brodées des cieux,
  Enwrought with golden and silver light,
Forgées d’une lumière d’or et d’argent,
The blue and the dim and the dark cloths
Les bleues, les sombres et les noires toiles
 Of night and light and the half-light,
De la nuit et de la lumière et de la pénombre,
 I would spread the cloths under your feet:
Je souhaiterais les étendre sous vos pieds :
  But I, being poor, have only my dreams;
Mais moi, étant pauvre, je ne dispose que de mes rêves;
I have spread my dreams under your feet;
J’ai donc répandu mes rêves sous vos pieds;
  Tread softly because you tread on my dreams.
Marchez doucement parce que vous marchez sur mes rêves.

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
****************

He wishes for the cloths of heaven Yeats