Archives par mot-clé : Le Jardin des délices

LE CANONNIER – Poème de MÖRIKE – DER KANONIER

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.

*

Mörike
Traduction Jacky Lavauzelle


LITTÉRATURE ALLEMANDE
Deutsch Literatur

Gedichte – Poèmes

EDUARD MÖRIKE

8. September 1804  Ludwigsburg- 4. Juni 1875 Stuttgart
8 septembre 1804 – 4 juin 1875

__________________

DER KANONIER
LE CANONNIER
__________________

Jérôme Bosch, Le Jardin des délices, L’Enfer, volet droit du triptyque

(Mit einer Zeichnung)
(Avec un dessin)

*****


Feindlich begegneten sich auf der Erde die Scharen des Himmels
Elles se montrent hostiles sur terre, les armées du ciel
Und der Höllen; es kommt eben zur förmlichen Schlacht.
Et de l’enfer, qui s’engagent ici dans une bataille rangée.
Vorn auf dem Hügelchen steht so ein Bocksfuß bei der Kanone;
À l’avant de la colline, un bouc se dresse à côté du canon ;
Sein stets rauchender Schwanz dient ihm als Lunte dabei.
Sa queue toujours fumante lui sert de mèche.
(Etwas phantastisch geformt ist das Feldstück, Flügel des Drachen,
(La pièce est fantastique : des ailes de dragon,
Statt der Räder, stehn hüben und drüben empor:
Comme roues, se tiennent fièrement là-bas :
Denn man braucht dies Geschütz oft über den Wolken mit Vorteil
souvent utilisé pour les combats au-dessus des nuages avec un avantage
Bei Blockaden, da fliegt’s mittelst der höllischen Kunst.)
Au-dessus des barrages, les boulets volent au moyen d’un infernal artifice.)
Aber der Kerl ist feige; denn während langsam der Schweif sich
Mais ce gars-là est un lâche ; car, tandis que la queue lentement
Nach dem Zündloch bewegt, hält er die Ohren sich zu,
Se déplace vers l’allumage, il se couvre les oreilles,
Über die Achsel nur schielend; doch jetzo drückt er die Augen
Plissant seulement les yeux couards ; et enfin se presse ses yeux
Fest zu, krümmt sich, und – Tupf! folgt der entsetzliche Knall.
Fortement, se tord et – pouf ! arrive l’horrible détonation.

*********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.

Visão – VISION – Poème de Cruz e Sousa (Faróis-1900)

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira




Traduction du Brésilien Jacky Lavauzelle
João da Cruz e Sousa


João da Cruz e Sousa
poète brésilien

Dante Negro – Cisne Negro




 Obra Poética 





 

João da Cruz e Sousa
Visão
VISION

(Faróis – Phares – 1900)

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******




*

Traduction Jacky Lavauzelle
Jérôme Bosch – Le Jardin des délices (détail Panneau droit)- Musée du Prado – Madrid

**

Noiva de Satanás, Arte maldita,
Epouse de Satan, Art maudit,
Mago Fruto letal e proibido,
Fruit mortel magique et interdit,
Sonâmbula do Além, do Indefinido
Somnambule de l’Au-delà et de l’Indéfini
 Das profundas paixões, Dor infinita.
Des passions profondes et de la Douleur infinie.

*

 Astro sombrio, luz amarga e aflita,
Sombre astre, lumière amère et en détresse,
 Das Ilusões tantálico gemido,
Des Illusions torturées gémissent,
Virgem da Noite, do luar dorido,
Vierge de la Nuit, du clair de lune meurtri,
Com toda a tua Dor oh! sê bendita!
Avec toute ta douleur  oh ! sois béni !

*

 Seja bendito esse clarão eterno
Bénie soit cette éternelle lumière.
De sol, de sangue, de veneno e inferno,
De soleil, de sang, de poison et d’enfer,
  De guerra e amor e ocasos de saudade…
De guerre et d’amour et de couchers de nostalgie …

*

 Sejam benditas, imortalizadas
Âmes immortalisées, soyez bénies !
As almas castamente amortalhadas
Vous, les âmes chastement enveloppées
    Na tua estranha e branca Majestade!
Dans ton étrange et blanche Majesté !

 

******

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira