Archives par mot-clé : le ciel

CAMOES OS LUSIADAS III-13 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-13 LES LUSIADES III-13
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-13

OS LUSIADAS III-13

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  13
Strophe 13

III-13

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-13
LES LUSIADES III-13

 *****

« Logo de Macedónia estão as gentes,
« Ensuite nous avons les Macédoniens,
A quem lava do Axio a água fria;
  Qui vivent au bord des eaux froides d’Axios* ;
E vós também, ó terras excelentes
  Et vous voici alors, ô excellentes terres
  Nos costumes, engenhos e ousadia,
 Pour vos coutumes, votre génie et votre audace,
Que criastes os peitos eloquentes
Vous qui avez engendré des cœurs éloquents
E os juízos de alta fantasia,
Et des jugements d’une si grande originalité,
Com quem tu, clara Grécia, o Céu penetras,
  Qui t’ont permis, ô visionnaire Grèce, de pénétrer le Ciel
  E não menos por armas, que por letras.
Tant par les armes que par des lettres.

********

NOTES ET PRECISIONS

*Axios = actuellement le Vardar (Вардар) et passe en République de Macédoine et en Grèce (Nord de la Grèce).
« Et le fils de Pèleus, avec sa longue lance, sauta sur Astéropaios, fils de Pèlégôn, afin de le tuer. Et le large Axios engendra Pèlégôn, et il avait été conçu par l’aînée des filles d’Akessamènos, Périboia, qui s’était unie à ce fleuve aux profonds tourbillons.  » (Homère – Iliade -Traduction par Leconte de Lisle -A. Lemerre, 1866 Pages 381à 398).

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-13 LES LUSIADES III-13
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 25-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 25

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 25
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 25

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 25

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

25/366

Amor piangeva, et io con lui talvolta,
Amour pleurait, et moi avec lui parfois,
dal qual miei passi non fur mai lontani,
de ce que mes pas jamais n’étaient trop loin de lui,
mirando per gli effecti acerbi et strani
examinant par des effets amers et étranges
l’anima vostra de’ suoi nodi sciolta.
ton âme par ses nœuds défaits.

*

 Or ch’al dritto camin l’à Dio rivolta,
Or dans le droit chemin Dieu l’a redressée,
  col cor levando al cielo ambe le mani
Mon cœur le levant vers le ciel ainsi que mes deux mains
ringratio lui che’ giusti preghi humani
je rends grâce à celui qui, des prières humaines
  benignamente, sua mercede, ascolta.
bienveillantes, par sa récompense, écoute.

*

 Et se tornando a l’amorosa vita,
Et si de retour à la vie amoureuse,
per farvi al bel desio volger le spalle,
que par désir vous retourniez votre dos,
 trovaste per la via fossati o poggi,
vous trouveriez des fossés sur votre route ou des collines,

*

 fu per mostrar quanto è spinoso calle,
c’était dans le but de vous montrer cette épineuse route,
   et quanto alpestra et dura la salita,
et combien alpestre et combien dure est la montée,
  onde al vero valor conven ch’uom poggi.
où la véritable valeur ne peut s’offrir à l’homme qui se repose.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 25
le chansonnier Pétrarque sonnet 25
canzoniere poet