Archives par mot-clé : laure

DIALOGUE AVEC SON ÂME – LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 150 (Première Partie) – CL – Che fai alma?

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 150

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE Sonnet 150
CL

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

150/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 Dialogue avec son âme

-« Che fai alma? che pensi? avrem mai pace?
« Âme, que fais-tu ? Que penses-tu? Jamais aurons-nous la paix ?
avrem mai tregua? od avrem guerra eterna? « 
Ni de trêve ? Aurons-nous toujours cette éternelle guerre ?  »
 » Che fia di noi, non so; ma, in quel ch’io scerna,
Je ne sais ce qui adviendra de nous, mais je sais,
a’ suoi begli occhi il mal nostro non piace. « 
Qu’à ses beaux yeux ne plaît pas notre mal. « 

**

-« Che pro, se con quelli occhi ella ne face
« A quoi bon, si toutefois avec les yeux, elle fait
 di state un ghiaccio, un foco quando inverna? « 
En été de la glace et du feu en hiver ? « 
 » Ella non, ma colui che gli governa. « 
« Pas elle, mais celui qui les gouverne. »
 » Questo ch’e a noi, s’ella s’el vede, et tace? « 
« Est-ce si important, si elle voit et se tait ? » « 

**


**

-« Talor tace la lingua, e ‘l cor si lagna
« Parfois, la langue se tait, alors se lamente le cœur
ad alta voce, e ‘n vista asciutta et lieta,
A haute voix, et les yeux secs et en liesse,
piange dove mirando altri non ‘l vede. « 
Mais pleurant là où personne ne peut la voir « 

**

-« Per tutto cio la mente non s’acqueta,
« Mon esprit pourtant jamais ne s’apaise,
rompendo il duol che ‘n lei s’accoglie et stagna,
Rompant la douleur qui en lui se rassemble et stagne,
ch’a gran speranza huom misero non crede.
Car l’homme miséreux ne croit pas à de grandes espérances. 

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 150
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 150
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE CANZONIERE SONNET 177 (Première Partie) – CLXXVII

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNET

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 177

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 177
CLXXII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

177/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

[NdT : Traversée de la forêt ardennaise en guerre en 1333. Pétrarque a alors 29 ans. Laure réside en Provence.]

Mille piagge in un giorno et mille rivi
Mille lieux et mille rivières, en un jour,
  mostrato m’à per la famosa Ardenna
M’ont montré dans la célèbre Ardenne
 Amor, ch’a’ suoi le piante e i cori impenna
Amour,  qui aile ses pieds et son cœur
per fargli al terzo ciel volando ir vivi.
Pour qu’ils aillent vivants voler au troisième ciel.

**

Dolce m’è sol senz’arme esser stato ivi,
Qu’il m’est doux , d’y être allé désarmé et seul
dove armato fier Marte, et non acenna,
Là où le fier Mars armé frappe sans prévenir,
quasi senza governo et senza antenna
Presque sans gouvernail et sans antenne
 legno in mar, pien di penser’ gravi et schivi.
Un bateau dans la mer, plein de pensées graves et fuyantes.

**


**

Pur giunto al fin de la giornata oscura,
Au bout de cette sombre journée,
rimembrando ond’io vegno, et con quai piume,
Me souvenant d’où je viens, et avec quelles ailes,
  sento di troppo ardir nascer paura.
Je sens la peur naître de ce trop plein d’audace.

**

Ma ’l bel paese e ’l dilectoso fiume
Mais le beau pays et la délicieuse rivière
 con serena accoglienza rassecura
avec la sécurité de son accueil me rassure
il cor già vòlto ov’abita il suo lume.
Le cœur déjà tourné d’où provient sa lumière.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 177
PETRARQUE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 177
canzoniere poet

*******

PETRARQUE CANZONIERE

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 190 (Première Partie) CANZONIERE – CXC

*

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 190

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 190
CXC

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

190/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Una candida cerva sopra l’erba
Une biche blanche sur l’herbe
verde m’apparve, con duo corna d’oro,
Verte m’est apparue pourvue de deux cornes d’or,
fra due riviere, all’ombra d’un alloro,
Entre deux rivières [Sorgue & Durance], à l’ombre d’un laurier [Laure],
 levando ’l sole a la stagione acerba.
Dans ce lever de soleil printanier.

**

Era sua vista sí dolce superba,
Cette vision était si douce et superbe,
  ch’i’ lasciai per seguirla ogni lavoro:
Que je mes suis mis à la suivre quittant tout labeur :
come l’avaro che ’n cercar tesoro
comme l’avare qui cherche un trésor
 con diletto l’affanno disacerba.
Atténuant avec délice son tourment.

**


**

« Nessun mi tocchi – al bel collo d’intorno
« Ne me retiens pas*- la belle autour du cou
scritto avea di diamanti et di topazi – :
Avait écrit en diamants et Topaze -:
libera farmi al mio Cesare parve « .
  Il plut à mon César de me créer« .

[*  Dicit ei Jesus : Noli me tangere, nondum enim ascendi ad Patrem meum : vade autem ad fratres meos, et dic eis : Ascendo ad Patrem meum, et Patrem vestrum, Deum meum, et Deum vestrum. (Chapitre 20 Evangile selon Jean – Vulgate Clementina)]

 

**

E t era ’l sol già vòlto al mezzo giorno,
Et le soleil montrait bientôt midi,
 gli occhi miei stanchi di mirar, non sazi,
mes yeux étaient fatigués de contempler, mais non rassasiés,
  quand’io caddi ne l’acqua, et ella sparve.
Quand je tombai dans l’eau, et qu’elle disparu.

**********************

VOIR ADAPTATION DE CE SONNET PAR SIR THOMAS WYATT
(cliquer sur le lien)

POUR QUI VEUT CHASSER
SIR THOMAS WYATT POEMES
(Sonnet)
Whoso list to hunt
POUR QUI VEUT CHASSER

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 190
le chansonnier Pétrarque Sonnet 190
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE SONNETS

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 60-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 60

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 60
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 60

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 60

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

60/366

L’ arbor gentil che forte amai molt’anni,
Le Laurier gentil que j’aimai tant depuis de si nombreuses années,
mentre i bei rami non m’ebber a sdegno
tandis que les belles branches ne m’eurent dédaigné
fiorir faceva il mio debile ingegno
florissait mon faible esprit
a la sua ombra, et crescer negli affanni.
à son ombre, et que croissaient mes troubles.

*

Poi che, securo me di tali inganni,
Alors que, renforcé par ces déceptions,
fece di dolce sé spietato legno,
ce bois tendre devint dur et impitoyable,
i’ rivolsi i pensier’ tutti ad un segno,
les pensées s’orientaient toutes vers le même signe,
che parlan sempre de’ lor tristi danni.
en parlant toujours de leur triste sort.

*

Che porà dir chi per amor sospira,
Qui pourra dire qui par amour soupire,
s’altra speranza le mie rime nove
Si une autre espérance avec mes nouvelles rimes
gli avessir data, et per costei la perde?
lui est donnée et par lui la perd ?

*

Né poeta ne colga mai, né Giove
Ni poète ne sera jamais saisir, ni Jupiter
la privilegi, et al Sol venga in ira,
les privilèges, et qu’Apollon n’en vienne, en Soleil dans une colère
tal che si secchi ogni sua foglia verde.
telle, à dessécher chaque feuille verte.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 60
le chansonnier Pétrarque 60
canzoniere poet