Archives par mot-clé : Iglesia de la Anunciación

Iglesia de la Anunciación SANTANDER

iglesia-de-la-anunciacion-santander-artgitatoIglesia de la Anunciación
Espagne – España – 西班牙 -Испания – スペイン
communauté autonome de Cantabrie
Cantabria

SANTANDER
桑坦德
サンタンデル
Сантандер

——

Photos Jacky Lavauzelle

*




SANTANDER
Iglesia de la Anunciación
Iglesia de La Compañía de Santander

 

Arquitectura del Renacimiento
Architecture Renaissance
1607
XVIIe siècle

Calle Juan de Herrera

iglesia-de-la-anunciacion-santander-3 iglesia-de-la-anunciacion-santander-4 iglesia-de-la-anunciacion-santander-5 iglesia-de-la-anunciacion-santander-artgitato

******

ANNONCIATION
DE NOTRE-SEIGNEUR

En ce temps-là, Dieu envoya l’Ange Gabriel dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une Vierge ou jeune fille de la famille du roi David ; un homme, nommé Joseph, qui était aussi de la famille du roi David, avait épousé cette Vierge qui s’appelait Marie. L’Ange étant entré dans la chambre où elle était, lui dit : « Je vous salue, ô pleine de grâces ! le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes. » Marie ayant vu l’Ange fut effrayée, et elle se demandait à elle-même ce que signifiait cette manière de la saluer. L’Ange voyant sa frayeur, lui dit : « Ne craignez pas, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu par vos vertus. Vous allez avoir un fils que vous appellerez Jésus. Il sera tout-puissant, et il sera appelé le Fils de Dieu, le Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le royaume de David son père. Il régnera toujours sur tous les hommes, et son règne n’aura jamais de fin. » Alors Marie dit à l’Ange : « Comment tout cela pourra-t-il se faire, puisque je ne connais personne ? » L’Ange lui répondit : « Le Saint-Esprit entrera en vous, et la puissance de Dieu vous protégera. C’est pourquoi le fils saint que vous aurez sera appelé le Fils de Dieu. » Alors Marie dit avec douceur et humilité : « Voici la servante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon votre parole. »

Comtesse de Ségur
Évangile de l’Annonciation
Livre de messe des petits enfants

SANTANDER (CANTABRIE) サンタンデル 桑坦德 Сантандер

Espagne – España – 西班牙 -Испания – スペイン
communauté autonome de Cantabrie
Cantabria

SANTANDER
——

Photos Jacky Lavauzelle

*




SANTANDER
桑坦德
サンタンデル
Сантандер

 

Paseo y jardines de Pereda
Paseo y jardines de Pereda
Monumento a José María de Pereda
Realizada por Lorenzo Coullaut Valera
monumento-a-jose-maria-de-pereda-santander-artgitato-2

****

PEDRO VELARDE
PLAZA DE VELARDE
PLAZA DE PORTICADA
Célébration du 2 mai 1808
Celebración del 2 de mayo 1808

pedro-velarde-plaza-velarde-artgitato-santander-1

****

Ayuntamiento de Santander
Casa Consistorial 
Plaza del Ayuntamiento
ayuntamiento-de-santander-casa-consistorial-de-santander-3

****

CASA DE AHORROS SANTANDER Y CANTABRIA
PLAZA PORTICADA

casa-de-ahorros-santander-artgitato-2

****

Calle Juan de Herrera
Iglesia de la Anunciación
 Iglesia de La Compañía de Santander
iglesia-de-la-anunciacion-santander-artgitato

****

Calle San José
IGLESIA DEL SAGRADO CORAZON DE JESUS
JESUITAS
1890

iglesia-del-sagrado-corazon-de-jesus-santander-artgitato-2

***

santander-joris-hoefnagel
Joris Hoefnagel
fin du XVIe siècle

***********
SANTANDER dans
Les Cinq Sous de Lavarède
de Paul d’Ivoi
en1894

— Non, Lisbonne est l’escale des Messageries ; notre première escale, à nous, est Santander.
— Est-ce que nous prendrons des passagers là ?
— Oh ! non, il n’y a plus de cabines. Une seule est disponible, mais elle a été retenue télégraphiquement par un voyageur qui nous attend aux îles Açores, où nous toucherons après avoir vu le Portugal.
— Ce voyageur est-il Français ? Est-ce un compatriote ?
— Je ne le pense pas… du moins à en juger par son nom, ou plutôt par ses noms Don José de Courramazas y Miraflor.
— Oh ! Oh ! Cela sent en effet son hidalgo.

La traversée se poursuivit sans encombre ; le surlendemain du départ, on était en vue de la côte d’Espagne ; on atterrissait à Santander, où l’on devait rester un jour, et nos amis débarquèrent.

La belle floraison de ce pays, le ciel d’un limpide azur n’étaient pas ce qui les étonna le plus. C’est en visitant la cathédrale-mayor de Santander qu’ils trouvèrent leur plus curieuse impression de voyage.

Moyennant un franc vingt-cinq, Murlyton acheta au bedeau une indulgence, portant absolution pour le crime d’assassinat. Il avait le droit de tuer un homme et d’aller au ciel tout de même, mais à la condition de ne pas quitter Santander ; hors du diocèse, l’indulgence n’est plus valable.

Lavarède s’en amusait fort en revenant de visiter la ville pour se rembarquer avec les deux Anglais. Mais au moment où la Lorraine, accostée à quai, allait virer vers la pleine mer, un incident se produisit, qui ne laissa pas de l’inquiéter et de lui faire oublier la pittoresque acquisition…

Paul d’Ivoi
Les Cinq Sous de Lavarède
1894
pp. 27-42

**********