Archives par mot-clé : Ganges

LE GANGE & L’INDUS – LES RËVES DE MANUEL (7) – OS LUSIADAS IV-74 – LES LUSIADES – LUIS DE CAMOES – Eu sou o ilustre Ganges

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO IV
Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS IV-74 LES LUSIADES IV-74
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

**

MANUEL Ier de Portugal
Emmanuel Ier

« Le Ventureux »
31 mai 1469 Alcochete – 13 décembre 1521 Lisbonne
Succède à Jean II le 27 octobre 1495

***************************

– « Eu sou o ilustre Ganges, que na terra
« Je suis l’illustre Gange, qui sur la terre
Celeste tenho o berço verdadeiro;
Céleste trouve son véritable berceau ;
Estoutro é o Indo Rei que, nesta serra
Celui qui m’accompagne est le roi Indus qui, dans cette montagne
Que vês, seu nascimento tem primeiro.
Que tu vois, trouve sa source.
Custar-te-emos contudo dura guerra;
Nous te coûterons une guerre dure ;
Mas insistindo tu, por derradeiro,
Mais en persévérant sans cesse,
Com não vistas vitórias, sem receio,
Par de mémorables victoires, avec panache,
A quantas gentes vês, porás o freio. »-
Tu gouverneras tous les gens que tu vois-là. « 


**************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

CUAL DEL GANGES MARFIL, o cuál de Paro DE GONGORA Texte et Traduction

Cuál del Ganges marfil o cuál de Paro Luis de Góngora y Argote Artgitato Soneto Sonnet

 

Luis de Góngora y Argote
Literatura
española – Littérature Espagnole
Siècle d’or espagnol -Siglo de Oro 

 

Luis de Góngora y Argote
1561-1627

Sonetos – Sonnets

 

  ¿ Cuál del Ganges marfil, o cuál de Paro-
Quel est cet ivoire du Gange ou de Paros
1583

 

¿ Cuál del Ganges marfil, o cuál de Paro
Par quel ivoire du Gange, ou de Paros
blanco mármol, cuál ébano luciente,
le marbre blanc, par quel brillant ébène,
cuál ámbar rubio o cuál oro excelente,
par quel excellent ambre doré ou par quel or raffiné,
cuál fina plata o cuál cristal tan claro,
par quel argent fin ou ce cristal si clair,

**

cuál tan menudo aljófar, cuál tan caro
par quelles si parfaites perles, par quel si cher
oriental safir, cuál rubí ardiente,
safir d’orient, par quel rubis de feu,
o cuál, en la dichosa edad presente,
ou par quelle, en cet âge heureux présent,
mano tan docta de escultor tan raro
main si habile d’un si talentueux sculpteur

**

vulto dellos formara, aunque hiciera
des formes douces, pourrait se réaliser,
ultraje milagroso a la hermosura
outrage miraculeux à la beauté,
su labor bella, su gentil fatiga,  
ce beau travail, sa douce fatigue,

**

que no fuera figura, al sol, de cera,
qui ne serait figure de cire au soleil,
delante de tus ojos, su figura,  
devant tes yeux, sa figure,
oh bella Clori, oh dulce mi enemiga?
Ô belle Chloris, Ô ma douce ennemie ?

*************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
************