Archives par mot-clé : foi

De alma em alma -poema João da Cruz e Sousa – D’ÂME EN ÂME -Poème de Cruz e Sousa (Derniers Sonnets)

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira




Traduction du Brésilien Jacky Lavauzelle
João da Cruz e Sousa


João da Cruz e Sousa
poète brésilien

Dante Negro – Cisne Negro




 Obra Poética 





 

João da Cruz e Sousa
De alma em alma
D’ÂME EN ÂME
(Últimos Sonetos – Derniers Sonnets)
1905

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

 

******




Traduction Jacky Lavauzelle
Photo Jacky Lavauzelle

**

Tu andas de alma em alma errando, errando,
Errant, tu marches d’âme en âme, errant,
Como de santuario em santuario.
Comme de sanctuaire en sanctuaire.
És o secréto e mystico templario
Tu es le temple secret et mystique
  As almas, em silencio, contemplando.
Que les âmes, en silence, contemplent.

*

 Não sei que de harpas ha em ti vibrando,
Je ne sais pas comment  en toi les harpes vibrent,
Que sons de peregrino estradivário,
Je ne sais pas quels sons de stradivarius voyageur,
Que lembras reverencias de sacrario
Je ne sais pas quels souvenirs de sacrements
  E de vózes celestes murmurando.
Et de voix célestes en toi murmurent.

*

 Mas sei que de alma em alma andas perdido,
Mais je sais que d’âme en âme tu marches perdu,
Atraz de um bello mundo indefinido
A travers  un beau monde indéfini
De Silencio, de Amor, de Maravilha.
De Silence, d’Amour, de Merveille.

*

 Vae! Sonhador das nobres reverencias!
Va !  Rêveur des nobles révérences !
A alma da Fé tem d’essas florescencias,
L’âme de la foi a de telles floraisons,
   Mesmo da Morte resuscita e brilha!
Que, même dans la Mort, elle ressuscite et brille encore !

******

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira

EMILY BRONTË (1846) No Coward Soul Is Mine – L’ÂME ARDENTE

LITTERATURE ANGLAISE -English Literature – English poetry

*******

 

EMILY BRONTË
30 July 1818 – 19 December 1848
30 Juillet 1818 – 19 décembre 1848

Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 


******




No Coward Soul Is Mine

L’ÂME ARDENTE

1846

 




No coward soul is mine
Mon âme n’est pas lâche
No trembler in the world’s storm-troubled sphere
Elle ne tremble pas dans ce tumultueux monde troublé
I see Heaven’s glories shine
Je vois scintiller les gloires du Ciel
And Faith shines equal arming me from Fear
Et la Foi brille tout autant en m’apaisant contre la Peur

*

O God within my breast
O Dieu dans ma poitrine
Almighty ever-present Deity
Déité omnipotente, omniprésente
Life, that in me hast rest,
La vie, en moi, s’apaise,
As I Undying Life, have power in Thee
Comme, Immortelle Vie, j’ai force en Toi






*

Vain are the thousand creeds
Vaines sont les mille croyances
That move men’s hearts, unutterably vain,
Qui chamboulent les cœurs des hommes, inutilement vaines,
Worthless as withered weeds
Inutiles comme des mauvaises herbes séches
Or idlest froth amid the boundless main
Ou l’écume fougueux des mers sans bornes

*

To waken doubt in one
Pour immiscer le doute en une âme
Holding so fast by thy infinity,
Collée à son infinité,
So surely anchored on
Aussi sûrement ancrée sur
The steadfast rock of Immortality.
Le ferme rocher de l’Immortalité

*

 





*

With wide-embracing love
Avec cet amour si large,
Thy spirit animates eternal years
Ton esprit anime les éternelles années
Pervades and broods above,
Au sommet, au-dessus, tout en haut,
Changes, sustains, dissolves, creates and rears
Il change, soutient, dissout, il crée, il s’ouvre

*

Though earth and moon were gone
Même si la terre et la lune étaient parties
And suns and universes ceased to be
Et les soleils et les univers avaient cessé d’être
And Thou wert left alone
Et qu’il ne resterait que Toi
Every Existence would exist in thee
Toute existence existerait en toi




There is not room for Death
Il n’y a pas de place pour la Mort
Nor atom that his might could render void
Ni atome que sa puissance pourrait éclater
Since thou art Being and Breath
Puisque tu es Être et Souffle
And what thou art may never be destroyed.
Et que ce que tu es ne peut jamais être détruit.


*******

SUPPLEMENT

LES SOEURS BRONTË
EN 1846
LA CONDUITE DE BRANWELL
LE TERRIBLE HIVER 1846

« 3 mars 1846. J’entrai dans la chambre de Branwell pour lui parler, une heure environ après mon retour : ce fut peine perdue. J’aurais pu m’épargner cet embarras : il ne fit pas attention à moi ; et ne me répondit pas ; il était stupéfié. Mes craintes n’étaient pas vaines. J’apprends que pendant mon absence il s’est procuré un souverain sous prétexte de payer une dette ; il est sorti immédiatement, a fait changer le souverain à la première taverne, et en a fait l’emploi que vous pouvez supposer. *** a conclu son rapport en disant que c’était un être désespéré, ce qui n’est que trop vrai. Dans son état présent, il est presque impossible de rester dans la même chambre que lui. Ce que l’avenir nous réserve, je ne le sais pas. »

« 31 mars 1846. Papa continue d’aller assez bien, sauf les fréquents chagrins que lui cause la misérable conduite de Branwell. Ici il n’y a de changement qu’en pis… »

 






« 19 décembre 1846…… J’espère que vous n’êtes pas complètement gelée ; le froid est ici terrible. Je ne me rappelle pas un tel hiver ; il est digne du pôle. L’Angleterre, dirait-on, a glissé dans la zone arctique ; le ciel semble couvert de glace, la terre est gelée, le vent est pénétrant comme une lame à double tranchant. Nous avons eu, en conséquence de cette température, des rhumes et des toux terribles. La pauvre Anne a souffert cruellement de son asthme ; maintenant elle va beaucoup mieux. Il y a eu deux nuits la semaine dernière où sa toux et sa difficulté de respirer faisaient peine à voir et à entendre, et où elle a dû beaucoup souffrir ; elle supporte cela comme elle supporte toutes les afflictions, sans se plaindre, en se contentant de soupirer de temps à autre, lorsque la douleur est trop vive. Elle a un héroïsme de résignation extraordinaire ; je l’admire, mais je ne saurais l’imiter.

Vous dites que je dois avoir des masses de choses à vous raconter que voulez-vous que je vous raconte ; il ne se passe rien ici, rien qui soit d’une nature agréable à raconter. Un petit incident est venu la semaine dernière nous rappeler à la vie ; mais s’il ne vous donne pas plus de plaisir qu’il ne nous en a donné, vous n’aurez pas à me remercier de vous en avoir fait part. Cet incident était tout simplement l’arrivée d’un officier du shérif qui était venu rendre une visite à B… pour l’inviter à payer ses dettes, ou à faire un tour à York. Nécessairement il a fallu payer ses dettes. Il n’est pas agréable de perdre ainsi de l’argent de temps à autre ; mais à quoi servirait-il d’insister sur ce sujet ? Cela ne le rendra pas meilleur. »

Émile Montégut
critique français (1825 – 1895)
Miss Brontë, sa Vie et ses Œuvres
II. — La Vie littéraire et la Mort de Miss Brontë
Revue des Deux Mondes
2e, tome 10, 1857






********

LES TROIS SOEURS BRONTË
par/by Branwell Brontë
From left to right: Anne, Emily and Charlotte
De gauche à droite : Anne, Emily et Charlotte

*****

CAMOES OS LUSIADAS III-24 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-24 LES LUSIADES III-24
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-24

OS LUSIADAS III-24

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  24
Strophe 24

III-24

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-24
LES LUSIADES III-24

 *****

« E com um amor intrínseco acendidos
« Et avec un amour suscité intrinsèquement
 Da Fé, mais que das honras populares,
Par la Foi, plus que par les honneurs populaires,
 Eram de várias terras conduzidos,
Ils vinrent de terres bien différentes,
 Deixando a pátria amada e próprios lares.
 Quittant leur patrie et leur maison bien-aimées.
 Depois que em feitos altos e subidos
Ils réalisèrent de si hauts faits
Se mostraram nas armas singulares,
Qu’ils prouvèrent par leurs armes singulières,
Quis o famoso Afonso que obras tais
  Que le célèbre Alphonse VI voulut
Levassem prémio digno e dons iguais.
 Les récompenser d’un digne prix et de dons généreux.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-24 LES LUSIADES III-24
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES

Santuário do Bom Jesus do Monte BRAGA

Santuário do Bom Jesus do Monte
santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-40

PORTUGAL
BRAGA
布拉加
ブラガ
Брага

 

 

 Photos Jacky Lavauzelle

BRAGA
Santuário do Bom Jesus do Monte





Santuário do Bom Jesus do Monte
Sanctuaire du bon Jésus de Braga




**

Santuário do Bom Jesus do Monte

*

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-10 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-11 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-14




Fonte da Audição

Santuário do Bom Jesus do Monte

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-51

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-19

 Santuário do Bom Jesus do Monte santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-5 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-6 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-7 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-8

Santuário do Bom Jesus do Monte

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-27

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-36

**
Santuário do Bom Jesus do Monte

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-55 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-56

Santuário do Bom Jesus do Monte
**




Santuário do Bom Jesus do Monte
Jeremias
Jérémie
(VIe siècle avant J.-C.)

jeremias-jeremie-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-16

« Le Seigneur me parla encore et me dit : – Que voyez-vous Jérémie ? Je lui répondis : – Je vois une verge qui veille (Virgam vigilantem ego video). Le Seigneur ajouta : – Ce que vous voyez est vrai, car je veillerai aussi pour accompagner ma parole. »
Jérémie, 11-12

**

Santuário do Bom Jesus do Monte

**




Vir Prudens
L’Homme sage

vir-prudens-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-18

Audiens vero illa quasi in somnis vide et vigilabis (17) Omni vita tua dilige Deum et invoca eum in salute tua (18) Omne animal diligit similem sibi sic et omnis homo proximum sibi (19)
Mais en l’écoutant prenez ses paroles et vous veillerez (17) Aimez Dieu toute votre vie et invoquez-le pour votre salut (18) Tout animal aime son semblable , ainsi tout homme aime ce qui lui est proche (19)
L’Ecclésiaste Chapitre 13, versets 17-19
[L’Ecclésiaste קהלת « L’homme qui parle à la foule »]

**




Santuário do Bom Jesus do Monte
Vir Sapiens

vir-sapiens-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-26

Florete flores quasi lilium date odorem et frondete in gratiam et conlaudate canticum et benedicite Dominum in operibus suis (19) date nomini eius magnificentiam et confitemini illi in voce labiorum vestrorum in canticis labiorum et cinyris et sic dicetis in confessione (20) Opera Domini universa bona valde (21)
Fleurissez comme le lis, produisez du parfum, un agréable ramage et chantez un cantique de louange en choeur et bénissez le Seigneur dans son œuvre.

Ecclesiasticus
L’Ecclésiaste 39
Caput XXXIX Chapitre 39
Versets 19/21 La Vulgate
Sixtina Versio

Citations sur ‘VIR SAPIENS’ se trouve dans l’Ecclésiaste
avant la citation Florete flores quasi lilium date odorem

Ecclesiasticus Caput XXXVII Sixtina Versio
L’Ecclésiaste, Chapitre 37 – La Vulgate

Versets 25-29
Est sapiens anima; suae : et fructus sensiis illius in ore fldeles(25)
Vir sapiens plebem suam erudiet : et fructus sensiis illius fldeles sunt (26)
Vir sapiens implebitur benedictionibus ; et videntes illum laudabunt
(27)

***




MOYSES
MOÏSE

moyses-moise-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-17

Fecit ergo Moyses serpentem oeneum et posuit eum pro signo ; quem cum percussi aspicerent, sanabantur (9) Profectique filii Israel castrametati funt in Oboth (10)
Moïse fit donc un serpent d’airain et il le rentra pour servir de signe au bout d’une pique pointue et ceux qui, ayant été blessés, le regardaient, étaient guéris
 Livre des Nombres Chapitre 21 Verset 9
Les enfants d’Israël, étant partis de ce lieu, campèrent à Oboth
Livre des Nombres Chapitre 21 Verset 10

****

Santuário do Bom Jesus do Monte




***
Idithun
Jeduthun
Lévite de la famille de Merari

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-23

porro Idithun filii Idithun Godolias Sori Iesaias et Sabias et Matthathias sex sub manu patris sui Idithun qui in cithara prophetabat super confitentes et laudantes Dominum  
sous la direction de leur père Jeduthun qui prophétisait avec la harpe pour louer et célébrer l`Éternel
Chroniques 25-3

**
SUNAMITES

Citoyenne de Sunem (Sulam – Sôlem)
Sunamite dans la Bible : Abischag (Rois I3)

sunamites-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-25

Quam pulchra es, et quam decora, charissima in deliciis (6) Statura tua assimilata est palmæ, et ubera tua botris. (7) Dixi : Ascendam in palmam, et apprehendam fructus ejus : et erunt ubera tua sicut botri vineae , et odor oris tui sicut malorum (8)
Comme vous êtes belle et comme vous êtes agréable, O ma chère, délices de mon cœur ! Votre taille est tel un palmier, Et vos mamelles ressemblent à  des grappes. Aussi dis-je : Je monterai sur le palmier, Je prendrai ses rameaux  ! Que vos mamelles soient comme les grappes des vignes, Que le parfum de votre bouche soit comme celui des pommes.
CANTIQUE DES CANTIQUES 7-6/8
Chapitre 7 – Versets 6-8

**




DAVID
דָּוִיד
Xe siècle avant J.-C.

david-artgitato-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-22

Audi tui meo dabis gaudium et laetitiam : et exsultabunt ossa humiliata (10)
Averte faciem tuam a peccatis meis: et omnes iniquitates meas dele (11)
Vous me ferez entendre la joie et l’allégresse, et mes os qui ont été humiliés de douleur se réjouiront (10)
Détournez votre face de mes péchés et oubliez mes iniquités (11)
Psaumes chapitre 50 versets 10-11

**

ESPOSA DOS CANTA
La Femme qui chante

esposa-doscanta-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-21

columba mea in foraminibus petrae in caverna maceriae ostende mihi faciem tuam sonet vox tua in auribus meis vox enim tua dulcis et facies tua decora
Ma colombe, allez dans le cœur de la pierre, au plus profond de la roche et regardez-moi, que j’entende votre voix car elle est suave et votre face est douce

CANTIQUE DES CANTIQUES
CAPUT II – Chapitre II
Verset 14

**




Salomão
Salomon
Roi d’Israël
Xe Siècle avant J.-C.

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-35
Dilectus meus misit manum suam per foramen et venter meus intremuit ad tactum eius
Mon bien-aimé passa sa main par l’ouverture de la porte, et mes entrailles furent émues au bruit qu’il fit.
(trad. Lemaistre de Sacy)
CANTIQUE DES CANTIQUES
 Caput V Vers IV
Chapitre 5 Verset 4

salomao-salomon-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-38

**




ISAIAS
ISAÏE
santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-34

Et volavit ad me unus de seraphin et in manu eius calculus quem forcipe tulerat de altari (6)
et tetigit os meum et dixit ecce tetigit hoc labia tua et auferetur iniquitas tua et peccatum tuum mundabitur (7)
 En même temps l’un des séraphins vola vers moi, tenant en sa main un charbon de feu qu’il avait pris avec des pincettes de dessus l’autel ; (6)
et m’en ayant touché la bouche, il me dit : Ce charbon a touché vos lèvres : votre iniquité sera effacée, et vous serez purifié de votre péché. (7)
(trad. Lemaistre de Sacy)
CANTIQUE DES CANTIQUES
 Caput VI Vers VI VII
Chapitre 6 Verset 6/7

Une autre statue d’Isaïe

isaias-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-61

**

ISAAC CEGO
ISAAC AVEUGLE

Isaac qui devint aveugle en vieillissant meurt à 180 ans
Fils d’Abraham & Sarah
Marié à Rébecca, il est le père de Jacob et d’Esaü
isaac-cego-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-37

dixitque Isaac accede huc ut tangam te fili mi et probem utrum tu sis filius meus Esau an non
Isaac dit encore : Approchez-vous d’ici, mon fils, afin que je vous touche, et que je reconnaisse si vous êtes mon fils Ésaü, ou non.

(trad. Lemaistre de Sacy)
LA GENESE
 Caput XXVII Vers XXI
Chapitre 27 Verset 21

**




**
Noé

noe-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-28

vocavitque nomen eius Noe dicens iste consolabitur nos ab operibus et laboribus manuum nostrarum in terra cui maledixit Dominus (5-29)
vixitque Lamech postquam genuit Noe quingentos nonaginta quinque annos et genuit filios et filias (5-30)
et facti sunt omnes dies Lamech septingenti septuaginta septem anni et mortuus est (5-31)
qu’il nomma Noé, c’est-à-dire, repos ou soulagement, en disant : Celui-ci nous soulageant parmi nos travaux et les œuvres de nos mains, nous consolera dans la terre que le Seigneur a maudite. (5-29)
Lamech après avoir engendré Noé, vécut cinq cent quatre-vingt-quinze ans ; et il engendra des fils et des filles. (5-30)
Et tout le temps de la vie de Lamech ayant été de sept cent soixante et dix-sept ans, il mourut. Or Noé ayant cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japheth. (5-31)
(trad. Lemaistre de Sacy)
LA GENESE
 Caput V Vers XXIX – XXXI
Chapitre 5 Versets 29/31

**

JOSEPH
joseph-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-32

Ioseph quoque ait de benedictione Domini terra eius de pomis caeli et rore atque abysso subiacente (33-13)
de pomis fructuum solis ac lunae (33-14)
de vertice antiquorum montium de pomis collium aeternorum (33-15)
et de frugibus terrae et plenitudine eius benedictio illius qui apparuit in rubo veniat super caput Ioseph et super verticem nazarei inter fratres suos (33-16)
Moïse dit aussi à Joseph : Que la terre de Joseph soit remplie des bénédictions du Seigneur, des fruits du ciel, de la rosée, et des sources d’eaux cachées sous la terre (33-13)
des fruits produits par la vertu du soleil et de la lune (33-14)
des fruits qui croissent sur le haut des montagnes anciennes, et sur les collines éternelles (33-15)
de tous les grains, et de toute l’abondance de la terre. Que la bénédiction de celui qui a paru dans le buisson, vienne sur la tête de Joseph ; sur le haut de la tête de celui qui a été comme un nazaréen entre ses frères. (33-16)
THE BOOK OF DEUTERONOMY
DEUTÉRONOME
(trad. Lemaistre de Sacy)
 Caput XXXIII Vers XIII – XVI
Chapitre 33  Versets 13/16

**

ESDRAS

esdras-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-31

 exsurge ergo et gusta panem alicuius, et non derelinquas nos sicut pastor gregem suum in manibus luporum malignorum.
LIBER II ESDRAE
VULGATE
SECOND LIVRE D’ESDRAS
Chapitre 5 Verset  18

**
CAIPHAZ
Caïphe
Joseph Caiaphas
 יהוסף בר קיפא
Grand Prêtre de 18 à 36/37 ap. J.-C.

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-64

dicit illi Iesus tu dixisti verumtamen dico vobis amodo videbitis Filium hominis sedentem a dextris virtutis et venientem in nubibus caeli (26-64)
tunc princeps sacerdotum scidit vestimenta sua dicens blasphemavit quid adhuc egemus testibus ecce nunc audistis blasphemiam (26-65)
Jésus lui répondit : Vous l’avez dit : je le suis : mais je vous déclare que vous verrez un jour le Fils de l’homme assis à la droite de la majesté de Dieu, venir sur les nuées du ciel (26-64)
Alors le grand prêtre déchira ses vêtements, en disant : Il a blasphémé : qu’avons-nous plus besoin de témoins ? Vous venez d’entendre le blasphème (26-65)
(trad. Lemaistre de Sacy)
Matthieu
ÉVANGILE DE SAINT MATTHIEU
EVANGELIUM SECUNDUM MATTHAEUM
CAP XXVI – VERS LXIV – LXV
Chapitre 26 Versets 64/65

**

HERODES

herodes-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-65

 

stabant etiam principes sacerdotum et scribae constanter accusantes eum (23-10)
sprevit autem illum Herodes cum exercitu suo et inlusit indutum veste alba et remisit ad Pilatum (23-11)
et facti sunt amici Herodes et Pilatus in ipsa die nam antea inimici erant ad invicem (23-12)
Pilatus autem convocatis principibus sacerdotum et magistratibus et plebe (23-13)
dixit ad illos obtulistis mihi hunc hominem quasi avertentem populum et ecce ego coram vobis interrogans nullam causam inveni in homine isto ex his in quibus eum accusatis (23-14)
Cependant les princes des prêtres et les scribes étaient là, qui l’accusaient avec une grande opiniâtreté. (23-10)
Or Hérode avec sa cour le méprisa ; et le traitant avec moquerie, le revêtit d’une robe blanche, et le renvoya à Pilate. (23-11)
Et ce jour-là même Hérode et Pilate devinrent amis, d’ennemis qu’ils étaient auparavant. (23-12)
Pilate ayant donc fait venir les princes des prêtres, les sénateurs et le peuple, (23-13)
il leur dit : Vous m’avez présente cet homme comme portant le peuple à la révolte ; et néanmoins, l’ayant interrogé en votre présence, je ne l’ai trouvé coupable d’aucun des crimes dont vous l’accusez ; (23-14)
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉVANGILE DE SAINT LUC
EVANGELIUM SECUNDUM LUCAM
CAP XXIII – CHAPITRE 23
VERS 10/14

**

PILATOS
PILATO
PILATE
Gouverneur de Judée
pilate-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-67

scripsit autem et titulum Pilatus et posuit super crucem erat autem scriptum Iesus Nazarenus rex Iudaeorum (19-19)
hunc ergo titulum multi legerunt Iudaeorum quia prope civitatem erat locus ubi crucifixus est Iesus et erat scriptum hebraice graece et latine (19-20)
dicebant ergo Pilato pontifices Iudaeorum noli scribere rex Iudaeorum sed quia ipse dixit rex sum Iudaeorum (19-21)
respondit Pilatus quod scripsi scripsi (19-22)
Pilate fit aussi une inscription, qu’il fit mettre au haut de la croix, où étaient écrits ces mots : Jésus de Nazareth, Roi des Juifs. (19-19)
Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus avait été crucifié était proche de la ville ; et cette inscription était en hébreu, en grec et en latin. (19-20)
Les princes des prêtres dirent donc à Pilate : Ne mettez pas, Roi des Juifs : mais qu’il s’est dit Roi des Juifs. (19-21)
Pilate leur répondit : Ce qui est écrit, est écrit. (19-22)
(trad. Lemaistre de Sacy)
EVANGELIUM SECUNDUM IOANNEM
ÉVANGILE DE SAINT JEAN
CAP XIX – VERS XIX-XXII
Chapitre 19 – Versets 19-22

**

ANNAZ – ANNAS – Anân
Grand Prêtre du Temple de Jérusalem
Ier siècle

annaz-annas-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-68

haec autem cum dixisset unus adsistens ministrorum dedit alapam Iesu dicens sic respondes pontifici (18-22)
respondit ei Iesus si male locutus sum testimonium perhibe de malo si autem bene quid me caedis (18-23)
et misit eum Annas ligatum ad Caiaphan pontificem (18-24)
erat autem Simon Petrus stans et calefaciens se dixerunt ergo ei numquid et tu ex discipulis eius es negavit ille et dixit non sum (18-25)
Comme il eut dit cela, un des officiers qui était là présent, donna un soufflet à Jésus, en lui disant : Est-ce ainsi que vous répondez au grand prêtre ? (18-22)
Jésus lui répondit : Si j’ai mal parlé, faites voir le mal que j’ai dit ; mais si j’ai bien parlé, pourquoi me frappez-vous ? (18-23)
Anne l’envoya donc alors lié à Caïphe, le grand prêtre. (18-24)
Cependant Simon-Pierre était debout près du feu, et se chauffait. Quelques-uns donc lui dirent : N’êtes-vous pas aussi de ses disciples. Il le nia, en disant : Je n’en suis point. (18-25)
(trad. Lemaistre de Sacy)
EVANGELIUM SECUNDUM IOANNEM
ÉVANGILE DE SAINT JEAN
CAP XVIII – VERS XXII-XXV
Chapitre 18 – Versets 22-25

**

Joseph d’Arimathie
Joseph de Arimathea
joseph-darimathie-santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-69

hic non consenserat consilio et actibus eorum ab Arimathia civitate Iudaeae qui expectabat et ipse regnum Dei (23-51)
hic accessit ad Pilatum et petiit corpus Iesu (23-52)
et depositum involvit sindone et posuit eum in monumento exciso in quo nondum quisquam positus fuerat (23-53)
qui n’avait point consenti au dessein des autres, ni à ce qu’ils avaient fait ; qui était d’Arimathie, ville de Judée, et du nombre de ceux qui attendaient le royaume de Dieu (23-51)
cet homme, dis-je, vint trouver Pilate, lui demanda le corps de Jésus, (23-52)
et l’ayant ôté de la croix, il l’enveloppa d’un linceul, et le mit dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n’avait encore été mis. (23-53)
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉVANGILE DE SAINT LUC
EVANGELIUM SECUNDUM LUCAM
CAP XXIII – CHAPITRE 23
VERS 51/53

**

DICILIDADE
LA DOCILITE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-42

 Corde creditur ad justitiam, non objecto  altero : ore autem confessio fit ad salutem
Car il faut croire de cœur pour être justifié, et confesser sa foi par ses paroles pour être sauvé.
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX ROMAINS
THE EPISTLE OF ST. PAUL THE APOSTLE TO THE ROMANS

Épitre aux Romains
 Caput X Vers X
Chapitre 10 Verset 10
**

FE
LA FOI

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-43

Ergo fides ex auditu auditus autem per verbum Christi
La foi donc vient de ce qu’on a entendu ; et on a entendu, parce que la parole de Jésus-Christ a été prêchée.
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX ROMAINS
THE EPISTLE OF ST. PAUL THE APOSTLE TO THE ROMANS
Épitre aux Romains
 Caput X Vers XVII
Chapitre 10 Verset 17

**




GLORIA
LA GLOIRE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-44

 sed sicut scriptum est quod oculus non vidit, nec auris audivit, nec in cor hominis ascendit, quae preparavit Deus his, qui diligunt illum
et de laquelle il est écrit : Que l’œil n’a point vu, que l’oreille n’a point entendu, et que le cœur de l’homme n’a jamais conçu ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment.
(trad. Lemaistre de Sacy)
EPITRE AUX CORINTHIENS
PREMIÈRE ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX CORINTHIENS
CAPUT II VERS. IX
Chapitre 2 Verset 9

**

CONFIDENCIA
LA CONFIDENCE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-45

« In silentio et in spe erit fortitudo vestra »
Quia haec dicit Dominus Deus Sanctus Israhel si revertamini et quiescatis salvi eritis in silentio et in spe erit fortitudo vestra et noluistis
Car le Seigneur Dieu, le Saint d’Israël, vous dit : Si vous revenez, et si vous demeurez en paix, vous serez sauvés : votre force sera dans le silence et dans l’espérance. Et vous n’avez point voulu l’écouter.
(trad. Lemaistre de Sacy)
ISAIE
THE PROPHECY OF ISAIAS

CAPUT XXX VERS XV
Chapitre 30 Verset 15




**
ESPERANCA
L’ESPERANCE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-46

expectantes beatam spem et adventum gloriae magni Dei et salvatoris nostri Iesu Christi
étant toujours dans l’attente de la béatitude que nous espérons, et de l’avènement glorieux du grand Dieu et notre Sauveur Jésus-Christ ;
(trad. Lemaistre de Sacy)
THE EPISTLE OF ST. PAUL TO TITUS
L’Epître de Saint Paul à Tite
CAPUT II Vers XIII
Chapitre 2 Verset 13

**
Santuário do Bom Jesus do Monte

CONFISSAÕ
LA CONFESSION

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-41

 Corde creditur ad justitiam, non objecto  altero : ore autem confessio fit ad salutem
Car il faut croire de cœur pour être justifié, et confesser sa foi par ses paroles pour être sauvé.
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX ROMAINS
THE EPISTLE OF ST. PAUL THE APOSTLE TO THE ROMANS
Épitre aux Romains
 Caput X Vers X
Chapitre 10 Verset 10

**
Santuário do Bom Jesus do Monte

Benignidade
Bénignité
Être bon, doux, indulgent

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-50

caritas patiens est benigna est caritas non aemulatur non agit perperam non inflatur
La charité est patiente ; elle est douce et bienfaisante ; la charité n’est point envieuse ; elle n’est point téméraire et précipitée ; elle ne s’enfle point d’orgueil ;
(trad. Lemaistre de Sacy)
THE FIRST EPISTLE OF ST. PAUL TO THE CORINTHIANS
PREMIÈRE ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX CORINTHIENS
CAPUT XIII VERS. IV
Chapitre 13, Verset 4

**




**
Santuário do Bom Jesus do Monte

CARIDADE
CHARITE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-49

Nunc autem manet fides spes caritas tria haec maior autem his est caritas
Maintenant ces trois vertus, la foi, l’espérance, et la charité, demeurent ; mais entre elles la plus excellente est la charité.
(trad. Lemaistre de Sacy)
THE FIRST EPISTLE OF ST. PAUL TO THE CORINTHIANS
PREMIÈRE ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX CORINTHIENS
CAPUT XIII VERS. XIII
Chapitre 13 Verset 13

**
Santuário do Bom Jesus do Monte

PAZ
LA PAIX

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-48pax fratribus et caritas cum fide a Deo Patre et Domino Iesu Christo
Que Dieu le Père, et le Seigneur Jésus-Christ, donnent à nos frères la paix et la charité, avec la foi !
(trad. Lemaistre de Sacy)

THE EPISTLE OF ST. PAUL TO THE EPHESIANS
ÉPITRE DE SAINT PAUL AUX ÉPHÉSIENS
CAPUT VI VERS XXIII
Chapitre 6 Verset 23

**

MARIA
MARIE

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-53 santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-52

porro unum est necessarium Maria optimam partem elegit quae non auferetur ab ea
cependant une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, qui ne lui sera point ôtée
(trad. Lemaistre de Sacy)
ÉVANGILE DE SAINT LUC
CAPUT X VERS XLII
Chapitre 10 Verset 42

**

Santuário do Bom Jesus do Monte

JEREMIAS
JEREMIE
THE PROPHECY OF JEREMIAS
LA PROPHETIE DE JEREMIE
santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-59

sta in porta domus Domini et praedica ibi verbum istud et dic audite verbum Domini omnis Iuda qui ingredimini per portas has ut adoretis Dominum
Tenez-vous à la porte de la maison du Seigneur, prêchez-y ces paroles, et dites : Ecoutez la parole du Seigneur, vous tous habitants de Juda, qui entrez par ces portes pour adorer le Seigneur.
(trad. Lemaistre de Sacy)
JEREMIE
CAPUT VII VERS II
Chapitre 7 Verset 2

**




Saint Matthieu & Saint Marc
santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-62

ÉVANGILE DE SAINT MATTHIEU
CAPUT 28 Chapitre 28

Vers. 19
euntes ergo docete omnes gentes baptizantes eos in nomine Patris et Filii et Spiritus Sancti
Allez donc, et instruisez tous les peuples, les baptisant au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ;
Vers. 20
docentes eos servare omnia quaecumque mandavi vobis et ecce ego vobiscum sum omnibus diebus usque ad consummationem saeculi
et leur apprenant à observer toutes les choses que je vous ai commandées.  Et assurez-vous que je serai toujours avec vous jusqu’à la consommation des siècles.
(trad. Lemaistre de Sacy)

**

santuario-do-bom-jesus-do-monte-artgitato-braga-66

***********

BRAGA
Santuário do Bom Jesus do Monte

 

LA RUSSIE (1866) Poème de FIODOR TIOUTTCHEV Умом Россию не понять

Poème de Fiodor Tiouttchev
LA RUSSIE
 –

Traduction – Texte Bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle
перевод


LITTERATURE RUSSE
русская литература

стихотворение  – Poèmes

 

Fiodor Tiouttchev
Фёдор Иванович Тютчев
1803-1873
Fiodor Tiouttchev Poèmes Poésie Artgitato Les poèmes de Fiodor Tiouttchev

 

Умом Россию не понять
 28 ноября 1866

Poème de Fiodor Tiouttchev

LA RUSSIE
28 novembre 1866

*

La Russie 1866 Fiodor Tiouttchev Ecole de Novgorod Le Miracle de saint Georges
Ecole de Novgorod
Le miracle de saint Georges

****

Умом Россию не понять,
La raison ne peut comprendre la Russie,
Аршином общим не измерить:
Rien ne peut la mesurer :
У ней особенная стать –
Elle est unique –
В Россию можно только верить.
En Russie, on ne peut que croire.

****************

Умом Россию не понять

 

 

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 63- Verso 63

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  63
Strophe 63

I-63

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

E mais lhe diz também, que ver deseja
De plus, il demanda s’il pouvait voir
Os livros de sua Lei, preceito, ou Fé,
Les livres de leur Loi ou de leur Foi, leurs règles,
Para ver se conforme à sua seja,
Pour voir si elles se conforment aux siennes,
Ou se são dos de Cristo, como crê.
Ou s’ils sont attachés au Christ, comme il croyait.
E porque tudo note e tudo veja,
Et parce qu’il désirait tout noter et tout voir,
Ao Capitão pedia que lhe dê
Le Capitaine lui demanda
Mostra das fortes armas de que usavam,
Une démonstration des armes lourdes qu’ils utilisaient,
 Quando co’os inimigos pelejavam.
Lors des batailles avec leurs ennemis.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

STALKER de Tarkovski : L’ULTIME ESPOIR

 

Andreï TARKOSVI
Андрей Арсеньевич Тарковский

STALKER
Сталкер
1979

L’ULTIME ESPOIR

stalker Tarkoski artgitato

Des barbelés.
LA PARTIE VEGETATIVE
Des militaires. Les murs noirs de champignons. Et l’eau croupie, souillée stagne autant dehors que dedans, autant sur le sol que dans les êtres.
Une partie végétative des âmes.
Le temps est en suspens et les êtres dorment. Les yeux ouverts. Les hommes sont fatigués et dorment dans de grands lits humides. Seuls, les objets bougent et tremblent. Les objets sont animés. Ils ont une direction. Suivre la table. Tomber et se casser.

POUR L’ESPOIR QUI RESTE

Les gens s’enfoncent dans la pesanteur du réel sinistre.
Nulle légèreté et nulle évasion. Il n’y a plus d’espoir. « Il ne leur reste plus aucun espoir. »
La terre est dévastée. Il n’y a plus rien sur terre. Que de la misère et de la peine. Partout ? Non, un lieu résiste encore. Différent.
« C’est l’unique endroit où l’on peut venir lorsqu’il n’y a plus rien à espérer. »

VOTRE SOUHAIT LE PLUS CHER SERA EXAUCE !

Pensez à un lieu où « votre souhait le plus cher sera exaucé ». Une sorte de lampe d’Aladin à un coup. Un souhait, pas deux.
Il exige le « souhait le plus sincère. » Le plus vrai. Mais un souhait que l’on a réfléchi et pensé. Pour y arriver, un passeur est nécessaire. Il est celui qui guide. Il est le moyen.
C’est le Stalker.

J’EN PLEURE DE BONHEUR DE LES AIDER !
Il est celui qui guide. Qui va jusqu’à la porte mais qui ne rentre pas. Il est le vecteur. Il est « désintéressé ». Son seul bonheur est de donner du bonheur. De remplir les existences des autres, même si la sienne tombe en lambeau. « Je ne sais rien faire dans ce monde et je ne puis rien faire. Je n’ai rien pu donner à ma femme. Je n’ai pas d’amis et je ne puis en avoir. » Il n’a rien et ne possède rien. Il n’a qu’une chose : son métier de passeur. « Je conduis ici des gens comme moi, des malheureux. .J’en pleure de bonheur, de les aider ! »    

L’ABÎME COSMIQUE
Une Zone existe. Différente de tout ce qui existe. Dans un univers glaude et sordide, noir et suintant la putréfaction. Les êtres sont las et tristes. Abattus. Au milieu de ce marasme et cette déchéance, une chose différente. Une interrogation. L’homme n’en est peut-être pas la cause. Mais peut-être quand même. « Qu’est-ce que c’était ? La chute d’un météorite ? La visite des habitants de l’abîme cosmique ? Ça ou autre chose dans notre pays s’était produit, le miracle des miracles : la ZONE. On y envoya des troupes, elles ne revinrent pas. On encercla la Zone de cordons de police. Et on fit bien. Enfin, je n’en sais rien» souligne un prix Nobel dans un article paru sur la RAI.

UN ULCERE POUR N’IMPORTE QUELLE FRIPOUILLE
S’agit-il d’un Paradis ou d’un « ulcère pour n’importe quelle fripouille ? »
La question que pose le Stalker est la suivante : faut-il ou non la conserver ?
Cela peut rendre meilleur ou pire.
C’est selon ce que l’on fera dans la Zone. Faut-il la préserver, comme le souhaite notre passeur, notre Stalker, ou l’anéantir comme le veut, un instant, le Professeur ; ce dernier  l’affirme : « ce lieu n’apportera le bonheur à personne. Et si cet engin tombe entre de mauvaises mains…»

UN ÂMÔMETRE POUR ETUDIER L’ÂME
La Zone peut nous permettre de devenir meilleur ou pire. C’est selon. C’est selon l’âme qui recherche. Pour le savoir, le Stalker a un don. Il plonge dans les yeux des « clients ». Mais comme le dit un instant, sous forme de boutade, l’écrivain au professeur, ne faudrait-il pas « un appareil pour étudier l’âme, un « âmomètre » ! »

Ce n’est pas le lieu qui pose problème mais l’homme.
Sa puissance de destruction et d’anéantissement. Son souhait de vouloir pour enlever aux autres. Vouloir, c’est se projeter dans l’avenir. Et c’est à ce moment que l’homme est dangereux. Car, comme le dit notre Stalker, «quand l’homme pense à son passé, il devient meilleur. »

LE MOMENT LE PLUS IMPORTANT DE SA VIE
Au cœur du pays, la Zone. Au cœur de la Zone, la chambre. Le Stalker le dit, c’est alors « le moment le plus important de sa vie. » On ne va pas dans la Zone comme ça ; il faut s’y préparer. Nous sommes au cœur de l’homme, au cœur de sa foi, de ses croyances, de ses espoirs. Nous sommes dans l’Être. Et tout peut arriver. « Le plus important, c’est d’avoir la foi…C’est de se concentrerQuel mal y a-t-il dans la prière ?  »

LA PERSEVERANCE DE L’ÊTRE
Ce qui assaille les visiteurs, c’est le doute. En arrivant si près du but, ils ne savent plus s’ils désirent ou non pénétrer dans l’enceinte. Le dernier pas est le plus compliqué. Le plus risqué. Il demande toute la persévérance de l’être.
La vérité de l’âme est-elle la plus forte. Cette vérité lumineuse qui permettra de résoudre les problèmes des hommes. « A moins que le secret de l’âme ne l’interdise… »

NE JAMAIS COMMETTRE D’ACTIONS IRREVERSIBLES
L’investigation ontologique est alors si puissante que la seule satisfaction d’un désir devient anecdotique. Nous rentrons dans le monde du questionnement. L’obscurité du monde peut-elle être changée par nos actions. Celles-ci sont-elles altruistes ou simplement égoïstes ? Le professeur l’entend. « Il existe certainement une loi : ne jamais commettre d’actions irréversibles. »

LES YEUX SONT VIDES !
L’accès à la chambre ne sera pas jamais atteint. Les hommes ne sont pas prêts pour la vérité. Et déjà le train se fait entendre au rythme de cette eau souillée qui lentement se noircit. Nos trois hommes se retrouvent au bar. Abattus et tristes. Ils ont échoué. « As-tu vu, les yeux sont vides ! » Fiévreux, le stalker se couche, aidé par sa femme.

« Comment peuvent-ils croire en quelque chose ? » demande le stalker. « Personne ne croit, pas seulement ces deux-là ! » C’est l’avenir même qui est en cause. A quoi bon, prendre des risques, risquer sa vie et celle de sa famille. « Qui vais-je emmener là-bas ? » Lui, ce « condamné à mort, prisonnier à vie» pour les autres, perd aussi ses dernières illusions et ses derniers rêves. Le noir peut tomber. Encore un peu plus sur les murs de la chambre.

« Un bonheur amer vaut mieux qu’une vie grise et maussade. » Passe le bonheur, reste le gris.

« Ainsi va la vie. Ainsi sommes-nous. »

Le degré extrême du vide est atteint. « Entre deux néants, un point d’interrogation » (Nietzsche)

Jacky Lavauzelle

LE STALKER
Alexandre Kaïdanovski
Александр Кайдановский

L’ECRIVAIN
Anatoli Solonitsyne
Анатолий Солоницын

LE SCIENTIFIQUE
Nikolaï Grinko
Николай Гринько

LA FEMME DE STALKER
Alisa Freindlich
Алиса Фрейндлих

BARABBAS de LAGERKVIST, LA SOLITUDE DE L’ÊTRE DANS LA RAISON

Pär LAGERKVIST
BARABBAS

Barabbas de Lagerkvist Artgitato

LE MALHEUR
DE L’ÂME

 DES YEUX AU-DEDANS
& LE GLISSEMENT DU MONDE

 Le visage de Barabbas se singularise

des autres parce que ses yeux ne disent rien, n’expriment rien, ne ‘parlent’ pas. Il ne parle pas comme ceux de l’apôtre Pierre le Galiléen, « la couleur bleue de ses yeux avait quelque chose de singulièrement naïf », ou comme ceux de Marie, « celle-ci s’arrêta et le regarda d’un air si plein de désespoir et de reproche qu’il ne pourrait jamais songé à l’oublier ». Ces yeux, à lui, sont à l’intérieur comme introspectifs. Ils sont plongés dans son être. Il ne regarde pas comme les autres. Personne ne sait donc ce qu’il pense, ce qu’il ressent. « De ses yeux, si enfoncés qu’on n’arrivait pas bien à les voir… Les yeux d’un autre auraient avec ravissement reflété tout cela. Mais ceux de Barabbas ne reflétaient rien, peut-être étaient-ils trop enfoncés. Ce qu’ils voyaient glissait devant eux comme ne le concernant pas. Non, il ne s’intéressait plus à ce monde. Il lui était devenu indifférent. Du moins le croyait-il. »

LA CICATRICE ROUGE SANG

En fait, le visage de Barabbas n’exprimerait rien s’il n’avait une cicatrice béante et rouge faite par son père. Elle parle, elle, par l’intensité du rouge et par l’ouverture qui l’accompagne et laisse apparaître cette chair à vif. Elle parle de son origine, de son malheur. Barabbas est tout entier dans cette faille, dans ce manque. Elle parle de lui. Elle se substitue à lui. Il n’est plus quand ce trou, aspiré : « La cicatrice du coup de couteau que cet Eliahu lui avait donné était la seule tache colorée dans son visage pâle aux joues creuses… Après avoir été longtemps décoloré, la cicatrice au-dessous de l’œil creusait de nouveau dans la barbe grise un sillon rouge sang… La cicatrice devenue rouge sang et le regard tremblant comme une flèche au fond de ses yeux cachés et sauvages… Son visage était inerte et n’exprimait rien, mais la cicatrice sous l’œil était devenue plus rouge. »

SORTIR DE SOI

D’où cette difficulté à communiquer, de rentrer en contact. Barabbas n’arrive jamais à s’extérioriser qu’autrement par la violence ou la haine. Il n’arrive pas à sortir de lui-même, à projeter hors de lui ces états de conscience. C’est la pénétration de ce monde en nous qui nous construit, qui manque, notamment, à Barabbas. Il n’arrivera jamais à intérioriser ce regard cognitif.

Barabbas n’est pas une bête, un ignare, un assassin sanguinaire. Il a certaines qualités, « son courage, son esprit inventif », il est « apte à commander ; il n’était guère apte à autre chose. » Mais surtout, au-delà de ces ‘compétences’, et avant tout, il est un homme de recherche, en quête.

LE DOUTE EN PREMIER LIEU

Il court derrière le Christ pour voir, il attend la résurrection. Il cherche à comprendre auprès de Pierre, auprès des apôtres et des chrétiens. Il voudrait intégrer cette nouvelle communauté, qui le rejette. On le rejette parce qu’on ne le comprend pas, parce qu’il a vu de ses yeux le Fils de l’Homme, le Fils de Dieu, parce qu’il a vu la fragilité, parce qu’il se pose beaucoup trop de questions, parce qu’il n’adhère pas aux miracles qu’il a partiellement vus et qu’il ne comprend pas. Il est l’homme du questionnement permanent : «néanmoins il les recherchait », « Comment est-ce ? », « Qu’est-ce que c’est que ce lieu par lequel tu as passé ? », « Crois-tu que le fils de Dieu descende sur la terre ? » Barabbas, se pose la question fondamentale et première, que tout métaphysicien, que tout penseur, que tout homme, se pose : «  Pourquoi donc y a-t-il de l’étant et non pas rien. Telle est la question. Et il y a lieu de croire que ce n’est pas une question arbitraire. Telle est manifestement la première de toutes les questions. » (Heidegger, Introduction à la métaphysique, I).

« QUELS SONT LES FOUS QUI CROIENT A CA ? »

Dans son questionnement, Barabbas se révèle dans son humanité pleine et entière. Il ne lui manque que la foi. La raison, dans ces balbutiements, ne l’aidera pas. Il sera seul, désespérément. Son questionnement s’atténuera au fil du temps. Devant l’incompréhension de tous, il se mettra en mode veille dans la mine et ressortira en mode haine ou soumission dès sa sortie. Il n’est pas l’athée qui nie la vérité de Dieu, il ne comprend pas la globalité de ce qui irradie les croyants, car il y a de la folie dans cette foi : « Quels sont les fous qui croient à ça ? »

Né seul au monde

Il est donc seul, totalement en-dehors des groupes et des hommes. Seul, d’abord comme orphelin, sans père, Eliahu qu’il tuera sans savoir qu’il était son père, et sans mère, qui mourra en enfantant Barabbas, « Personne ne savait à qui appartenait l’enfant, et la mère n’aurait pas pu le dire elle-même, mais elle l’avait maudit dans ses entrailles et l’avait mis au monde en haïssant le ciel et la terre, ainsi que le Créateur du ciel et de la terre. » Il est de cette solitude qui forge une vie, un caractère. Il a forgé son indépendance, mais celle-ci a virée à la solitude extrême. Barabbas est seul au monde.

QUI NE S’ATTACHE A PERSONNE ET A RIEN

Il ne s’attache à personne : « Il y avait cela de bien chez Barabbas que s’il ne tenait pas à vous, il ne tenait pas non plus à une autre, on pouvait en être sûre. Il ne tenait à personne. Il avait toujours était comme ça… Que lui importait l’opinion des autres ? Il n’y avait jamais attaché d’importance… La seule pensée de se lier aux autres de cette façon le heurtait. Il ne voulait qu’être lui-même et voilà tout…Et brusquement Sahak comprenait qu’en somme il ne savait rien de Barabbas, absolument rien, bien qu’il fût enchaîné à lui. Quelquefois il avait l’impression que l’homme bizarre à son côté lui était à certains points complétement étranger…Si quelqu’un ne semblait pas destiné à être accouplé avec un autre, c’était bien Barabbas… Quand il se réveilla et à tâtons chercha la chaîne par terre, elle n’y était point, non plus que l’esclave. Il n’était donc lié à personne. Personne dans le monde entier. »

ET SANS PERSONNE AVEC LUI

Mais personne ne s’attache à lui : « Barabbas, regagnant la ville dans la nuit par la Via Appia, se sentit très seul. Non parce que personne ne marchait à côté de lui, que personne ne venait à sa rencontre, mais parce qu’il était seul dans la nuit infinie qui couvrait toute la terre, seul, parmi les vivants et les morts. Il l’avait toujours été, mais il ne s’en était jamais rendu compte comme en ce moment. Il allait comme enfoui dans la nuit, son vieux visage solitaire marqué de la cicatrice que li avait infligé son père… Oui, il était seul au ciel et sur la terre. »

SEUL JUSQU’AU DERNIER SOUFFLE

Il sera seul, totalement seul, jusqu’à son dernier jour, le jour de sa crucifixion, à Rome : « Barabbas resta de nouveau seul. Tous les jours de son emprisonnement il fut seul, à l’écart, séparé d’eux…Et il se trouva qu’il était tout seul au bout de la rangée des croix…Avec Barabbas personne ne parlait…Seul Barabbas vivait encore… il dit dans les ténèbres, comme s’il s’adressait à la nuit : à toi je remets mon âme. »

Sans les hommes, il est aussi sans dieux : « Nous n’avons pas le droit de condamner un homme parce qu’il n’a pas de dieu…Je n’ai pas de dieu, répondit enfin Barabbas. »»

BARABBAS, LE MESSIE ?

Pourtant, dans son effort pour comprendre, dans son questionnement, il cherche à bien faire. Il reste logique, mais les autres refuse la logique et la raison. Comment le Fils de Dieu avec une telle puissance ne peut-il pas régler les problèmes d’ici-bas d’un coup de baguettes magiques ; est-il donc réellement ce Messie tant attendu : « Le Messie ? Non, il ne l’était pas…Il serait descendu de la croix et les aurait tous abattus d’un seul coup. »  On lui annonce la prochaine époque où le Fils de l’Homme régnera sur terre, une nouvelle ère ; il faut donc aider les chrétiens à tout nettoyer, à aider ce Messie : « Barabbas avait mis le feu à Rome : il avait voulu les aider et aider leur Sauveur à consumer ce monde. »

Et si Barabbas était le Messie, l’Elu de Dieu. L’opération aurait pu se passer, sans douleurs. « Lui, Barabbas, était en réalité plus proche de cet homme que n’importe qui, il faisait corps avec le « Maître » d’une toute autre manière. Bien que repoussé par eux ! Il était l’élu, pouvait-on dire- il n’avait pas eu à souffrir ; il avait échappé aux tourments ! Il était le véritable élu, celui qui avait été relâché à la place du fils de Dieu, parce que le fils de Dieu le désirait, l’avait ordonné ! Et les autres n’en avaient pas le moindre soupçon ! …L’esprit d’un autre ! De celui qui avait vraiment crucifié ! Pensez donc, si ce « sauveur », au moment de rendre l’esprit, l’avait insufflé en Barabbas, pour ne pas mourir et pour se venger de l’injustice dont il avait été victime. »

UN MESSIE ASSOIFFE DE VENGEANCE

Mais un Messie vengeur, œil pour œil et dent pour dent. « Barabbas s’approcha d’un demi pas, souleva un peu son manteau et porta au vieillard un coup de couteau qui dénotait une grande expérience…Lui, Barabbas, avait du moins tué celui qui avait jeté la première pierre. Evidemment cela ne servait à rien. Cela n’avait aucun sens. La pierre était lancée et l’avait atteinte. Mais en tout cas il avait abattu cet homme. »

Vengeur avec une pointe de haine, tout au fond de l’œil. « Non, Barabbas n’aimait pas le crucifié. Il le haïssait. C’était lui qui avait tué cette femme. Lui qui avait exigé son sacrifice et avait à ce qu’elle  veillé ne pût y échapper…Il avait ensuite insulté leurs cadavres et s’était conduit d’une façon si anormale que ses compagnons, trouvant qu’il allait trop loin, s’étaient écartés de lui…La profanation dont ils étaient témoins leur causait un certain effroi…Barabbas lui jeta un coup d’œil rapide et le Romain s’aperçut que cet homme avait vraiment un regard, mais un regard inoffensif. La haine y vibrait comme la pointe d’une flèche qui ne serait jamais tirée. »

QUEL HOMME POUR JUGER BARABBAS ?

Pourtant, les chrétiens auraient dû l’aimer. L’aimer pour cette fragilité d’homme. Quelques yeux bienveillants se sont penchés sur lui. La femme au bec-de-lièvre, Sahac, l’’ami’ enchaîné dans la mine. L’aimer ou comprendre son importance dans la destinée du Christ. Le vieillard chrétien, qui attend sa crucifixion, dans la prison, accepte cette dimension, et sa faille : « c’est un homme malheureux, que nous n’avons pas le droit de juger. Nous sommes tous pleins de défauts, et ce n’est pas à cause de notre mérite que le Seigneur a eu pitié de nous. »

Barabbas n’est pas responsable du choix de la crucifixion de Jésus, mais la foule, qui l’a abandonné : « la foule entière hurla d’une seule voix ; « supprime-le ! Relâche-nous Barabbas. Pilate désireux de relâcher Jésus, voulut leur parler encore ; mais ils couvrirent sa voix par ces cris : «  Crucifie-le ! Crucifie-le ! » » (L’Evangile selon Luc, 23) ; ceux qui voulurent le lapider.  Ces hommes qui en crucifiant Jésus rejette ensuite la faute sur Barabbas. Barabbas dont la faute est d’avoir ouvert la porte des brebis sans y trouver de pâture. (Jean, 10)

Jacky Lavauzelle

(traduction de Marguerite Gay & Gerd de Mautort – Ed Rombaldi)