Archives par mot-clé : Félix Lope de Vega y Carpio

CARPE DIEM – Poésie de LOPE DE VEGA – Vierte racimos la gloriosa palma

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Littérature espagnole
Literatura española
Poésie espagnole
Poesía española

BNE Biblioteca Nacional de España Biblitothèque Nationale d'Espagne Artgitato Madrid Lope de Vega
Lope de Vega, La Bibliothèque d’Espagne – Biblioteca de españa – Photo Jacky Lavauzelle

************************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************************

LOPE DE VEGA
Félix Lope de Vega y Carpio
Madrid 25 novembre 1562 – Madrid 27 août 1635

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Lope-de-Vega-849x1024.jpg.

Vierte racimos la gloriosa palma
CARPE DIEM

Apollon et Daphné, Tiepolo, 1744

*****
Vierte racimos la gloriosa palma
Tombent les branches du glorieux palmier
y sin amor se pone estéril luto;
qui sans amour porte désormais les habits d’un stérile deuil ;
Dafne se queja en su laurel sin fruto,
Daphné se plaint de son laurier sans fruit,
Narciso en blancas hojas se desalma.
Narcisse à pétales blancs a perdu son âme.

*

Está la tierra sin lluvia en calma,
Aussi se fige la terre sans pluie,
viles hierbas produce el campo enjuto;
les herbes viles seules sortent dans les champs ;
porque nunca pagó al amor tributo,
parce qu’elle n’a jamais rendu hommage à l’amour,
gime en su piedra de Anaxarte el alma.
gémit l’âme d’Anaxarète figée dans sa pierre.

*

Oro engendra el amor de agua y de arenas;
L’amour de l’eau et du sable engendre l’or ;
porque las conchas aman el rocío,
et depuis que les coquillages aiment la rosée,
quedan de perlas orientales llenas.
ils se remplissent de perles orientales.

*

No desprecies, Lucinda hermosa, el mío,
Ne méprise pas, belle Lucinda, mon amour,
que al trasponer del sol, las azucenas
quand au coucher du soleil, les lis
pierden el lustre y nuestra edad el brío.
perdront leur lustre et notre vie son frisson.

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lope_de_Vega_firma.png.

*************************************
LA POÉSIE de LOPE DE VEGA
LA POESIA DE LOPE DE VEGA

*************************************

TROIE BRÛLE – Poème de Lope de Vega – Árdese Troya, y sube el humo escuro (Soneto- Sonnet)

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Littérature espagnole
Literatura española
Poésie espagnole
Poesía española

BNE Biblioteca Nacional de España Biblitothèque Nationale d'Espagne Artgitato Madrid Lope de Vega
Lope de Vega, La Bibliothèque d’Espagne – Biblioteca de españa – Photo Jacky Lavauzelle

************************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************************

LOPE DE VEGA
Félix Lope de Vega y Carpio
Madrid 25 novembre 1562 – Madrid 27 août 1635

**************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Lope-de-Vega-849x1024.jpg.

*****************

Enrique Simonet, Jugement de Pâris, 1904

***********************

TROIE BRÛLE
Árdese Troya, y sube el humo escuro

**********************


Árdese Troya, y sube el humo escuro
Troie brûle et monte la sombre fumée
al enemigo cielo, y entretanto,
vers le ciel ennemi, et en attendant,
alegre, Juno mira el fuego y llanto:
joyeuse, Junon admire le feu et les pleurs :
¡venganza de mujer, castigo duro!
La vengeance d’une femme, ô âpre châtiment !

El vulgo, aun en los templos mal seguro,
Le peuple, même dans les temples n’est plus protégé,
huye, cubierto de amarillo espanto;
fuit, couvert d’une jaune peur ;
corre cuajada sangre el turbio Janto,
coule le sang caillé dans les eaux agitées du Scamandre
y viene a tierra el levantado muro.
et le haut mur élevé retrouve la terre.

Crece el incendio propio el fuego extraño,
De ce propre incendie grandit un étrange feu,
las empinadas máquinas cayendo,
les raides machines s’affaissent,
de que se ven rüinas y pedazos.
qui désormais ne sont plus que ruines et débris.

Y la dura ocasión de tanto daño,
Et la dure raison* de tant de dégâts,
mientras vencido Paris muere ardiendo,
tandis que Pâris vaincu meurt en flamme,
del griego vencedor duerme en los brazos.
du grec vainqueur** dort dans les bras.

(*Hélène -**Ménélas)

*************************************
LA POÉSIE de LOPE DE VEGA
LA POESIA DE LOPE DE VEGA

*************************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lope_de_Vega_firma.png.