Archives par mot-clé : El Pastor divino

LE PASTEUR DIVIN – Poème de LOPE DE VEGA – El Pastor divino

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Littérature espagnole
Literatura española
Poésie espagnole
Poesía española

BNE Biblioteca Nacional de España Biblitothèque Nationale d'Espagne Artgitato Madrid Lope de Vega
Lope de Vega, La Bibliothèque d’Espagne – Biblioteca de españa – Photo Jacky Lavauzelle

************************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************************

LOPE DE VEGA
Félix Lope de Vega y Carpio
Madrid 25 novembre 1562 – Madrid 27 août 1635

*****************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Lope-de-Vega-849x1024.jpg.

********************

Francisco de Zurbarán, Crucifixion, The Art Institute of Chicago

**********************

Pastor, que con tus silbos amorosos
Pasteur, de tes sifflets amoureux
me despertaste del profundo sueño;
tu m’as réveillé du profond sommeil ;
tú, que hiciste cayado de este leño
toi, toi qui as fabriqué une cicatrice de ce bois
en que tiendes los brazos poderosos:
dans lequel se sont étirés tes bras puissants:

*

vuelve los ojos a mi fe piadosos,
tourne les yeux vers ma foi sincère,
pues te confieso por mi amor y dueño
car oui je te confesse : tu es mon amour et mon guide
y la palabra de seguirte empeño
et je m’engage à suivre ta parole
tus dulces silbos y tus pies hermosos.
ta douce voix et tes beaux pieds.

*

Oye, Pastor, que por amores mueres,
Hé, Pasteur, pour l’amour tu es mort,
no te espante el rigor de mis pecados,
n’aie donc pas peur de la rigueur de mes péchés,
pues tan amigo de rendidos eres.
toi l’ami des brisés et des vaincus.

*

Espera, pues, y escucha mis cuidados—
Attends, alors, et écoute mes malheurs-
pero ¿cómo te digo que me esperes
mais comment puis-je te demander de m’attendre
si estás para esperar los pies clavados?
toi qui, cloué à la croix, attend pour toujours ?

*************************************
LA POÉSIE de LOPE DE VEGA
LA POESIA DE LOPE DE VEGA

*************************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lope_de_Vega_firma.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

LA POÉSIE de LOPE DE VEGA – LA POESIA DE LOPE DE VEGA

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.

Littérature espagnole
Literatura española
Poésie espagnole
Poesía española

BNE Biblioteca Nacional de España Biblitothèque Nationale d'Espagne Artgitato Madrid Lope de Vega
Lope de Vega, La Bibliothèque d’Espagne – Biblioteca de españa – Photo Jacky Lavauzelle

************************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
*************************

LOPE DE VEGA
Félix Lope de Vega y Carpio
Madrid 25 novembre 1562 – Madrid 27 août 1635

*****************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Lope-de-Vega-849x1024.jpg.

****

LES DÉSIRS D’UNE FEMME
SI EL PADRE UNIVERSAL DE CUANTO VEO

Bethsabée recevant la lettre de David, Willem Drost, 1654

Si el padre universal de cuanto veo 
Si le père universel de tout ce que je vois
en la naturaleza nuestra humana, 
dans la nature de notre humanité,

****

LAS PAJAS DEL PESEBRE
LA PAILLE DE LA CRÈCHE

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Don_Lorenzo_Monaco_002-1024x952.jpg.
Lorenzo Monaco, Adoration des mages, 1422

Las pajas del pesebre
La paille de la crèche
niño de Belén 
enfant de Bethléem

****

L’AMOUR
Desmayarse, atreverse, estar furioso
Sonnet

Carlo FACHINETTI , Amour maternel

Desmayarse, atreverse, estar furioso,
S’évanouir, oser, se fâcher,
áspero, tierno, liberal, esquivo,
rugueux, tendre, libéral, insaisissable
,

****

LA CRÉATION POÉTIQUE
Versos de amor, conceptos esparcidos

Rimas
1604

Icare et Dédale, Charles-Paul Landon,1799

Versos de amor, conceptos esparcidos
Vers d’amour, concepts dispersés
engendrados del alma en mis cuidados,
engendrés dans une âme attentionnée,

****

LA NUIT
NOCHE, FABRICADORA DE EMBELECOS

Nils Blommér, 1850

Noche, fabricadora de embelecos,
La nuit, fabricante d’artifices,
loca, imaginativa, quimerista,
folle, imaginative, chimérique,

****

LE SONNET IMPÉRIEUX
Soneto de repente

Jean-Marc Nattier, Terpsichore, 1739, Musée des beaux-arts de San Francisco

Un soneto me manda hacer Violante,
Violante m’ordonne d’écrire un sonnet
que en mi vida me he visto en tanto aprieto;
que dans ma vie je n’ai eu tant de peine ;

****

LA PREMIÈRE FOIS QU’IL A VU LA MER
La primera vez que vio la mar

L’Invincible Armada, Philippe-Jacques de Loutherbourg

¡Válate Dios, el charco, el que provocas
Avec l’aide de Dieu, flaque d’eau, tu provoques
con verte a helar el alma de las venas,
à voir geler l’âme dans les veines,

*****

LE PASTEUR DIVIN
El Pastor divino

Francisco de Zurbarán, Crucifixion, The Art Institute of Chicago

Pastor, que con tus silbos amorosos
Pasteur, de tes sifflets amoureux
me despertaste del profundo sueño;
tu m’as réveillé du profond sommeil ;

****

TROIE BRÛLE
Árdese Troya, y sube el humo escuro

Enrique Simonet, Jugement de Pâris, 1904


Árdese Troya, y sube el humo escuro
Troie brûle et monte la sombre fumée
al enemigo cielo, y entretanto,
vers le ciel ennemi, et en attendant,

****

LE MYTHE DE MIDAS
A Baco pide Midas que se vuelva

A Baco pide Midas que se vuelva
A Bacchus*, Midas demande de pouvoir transformer
oro cuanto tocare (¡ambición loca!);
en or tout ce qu’il touche (ambition folle !) ;

****

FLEUVE DE SEVILLE
Río de Sevilla
(Du chansonnier de Turin – Cancionero de Turin)

Séville au XVIe siècle, Alonso Sánchez Coello

Río de Sevilla,
Fleuve de Séville,
¡quién te passase
tant je désire te traverser

****

INGRATITUDE
¿Qué tengo yo, que mi amistad procuras?

Wenzel Coebergher, Ecce homo, Musée des Augustins de Toulouse

¿Qué tengo yo, que mi amistad procuras?
Qu’ai-je, que mon amitié te procure ?
¿Qué interés se te sigue, Jesús mío,
Quel intérêt ai-je pour Toi, Seigneur,

****

LA MALÉDICTION DE BABEL
No entiendo lo que dice la criada

La Tour de Babel, Pieter Brueghel l’Ancien, XVIe siècle

-Boscán, tarde llegamos. ¿Hay posada?
– Boscán*, nous arrivons en retard. Y a-t-il encore une place ?
-Llamad desde la posta, Garcilaso.
– Appelez l’aubergiste, Garcilaso.

****

OMBRE & LUMIERE
De la abrasada eclíptica que ignora

Phaéton foudroyé par Zeus, Jan Carel van Eyck (XVIIe siècle)

De la abrasada eclíptica que ignora
De cette éclipse embrasée qu’ignore
intrépido corrió las líneas de oro
cet intrépide, courant sur des lignes dorées,

****

LA SUPPLIQUE DU BERGER
SUELTA MI MANSO

Évariste-Vital Luminais, Le Pâtre de Kerlaz, 1852

Suelta mi manso, mayoral extraño,
Relâche mon doux agneau, berger étranger
pues otro tienes de tu igual decoro;
recherche un autre à toi ton égal ;

****

CARPE DIEM
Vierte racimos la gloriosa palma

Apollon et Daphné, Tiepolo, 1744

Vierte racimos la gloriosa palma
Tombent les branches du glorieux palmier
y sin amor se pone estéril luto;
qui sans amour porte désormais les habits d’un stérile deuil

****


LE FIL DE L’AMOUR
Cual engañado niño que, contento

jeune fille se coiffant, Auguste Renoir

Cual engañado niño que, contento,
Comme un enfant heureux qui insouciant
pintado pajarillo tiene atado,
tient dans sa main noué un oiseau aux vives couleurs

****

POUR UNE HEURE D’AMOUR
No sabe qué es amor quien no te ama

Ramon Casas, Sífilis, affiche, 1900, Barcelone, musée national d’art de Catalogne

No sabe qué es amor quien no te ama,
Il ne sait pas ce qu’est l’amour celui qui ne t’aime pas,
celestial hermosura, esposo bello;
beauté céleste, bel époux ;

***********************************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Lope_de_Vega_firma.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.