Archives par mot-clé : Danube

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE SONNET 148 (Première Partie) – CXLVIII

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 148

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE Sonnet 148
CXLVIII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

148/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

 

Non Tesin, Po, Varo, Adige et Tebro,
Ni Tessin, Po, Var, Adige et Tibre,
Eufrate, Tigre, Nilo, Hermo, Indo et Gange,
Euphrate, Tigre, Nil, Hermos*, Indus et Gange,
Tana, Histro, Alpheo, Garona, e ‘l mar che frange,
Don, Danube*, Alphée, Garonne, et Timave****,
 Rodano, Hibero, Ren, Sena, Albia, Era, Hebro;
Rhône, Ebre, Rhin, Seine, Aube,  Aar, Hébron ;

[* Gediz Nehri fleuve de Turquie – **du grec Ἴστρος – Istros – ***Ρουφιάς / Roufiás (fleuve du Péloponnèse) – ****Reka ou Timave (Slovénie et Italie jusqu’à la mer Adriatique)

**

non edra, abete, pin, faggio, o genebro,
Ni lierre, sapin, pin, hêtre ou genévrier,
poria ‘l foco allentar che ‘l cor tristo ange,
Ne pourraient apaiser le feu qui consume mon triste cœur,
quant’un bel rio ch’ad ognor meco piange,
Comme un beau ruisseau* qui toutes les heures avec moi pleure,
co l’arboscel che ‘n rime orno et celebro.
Comme l’arbuste** qu’avec mes rimes j’orne et je célèbre.

[*La Sorgue – ** le Laurier / Laure]

**


**

Questo un soccorso trovo tra gli assalti
Je ne trouve pas d’autres secours aux assauts
d’Amore, ove conven ch’armato viva
D’Amour, et je dois vivre constamment armé
la vita che trapassa a si gran salti.
Cette vie qui trépasse à grands bonds.

**

Cosi cresca il bel lauro in fresca riva,
Que pousse le beau laurier sur la fraîche rive,
et chi ‘l pianto pensier’ leggiadri et alti
et pour celui qui le planta, de hautes et gracieuse pensées
ne la dolce ombra al suon de l’acque scriva.
Dans la douce ombre écrite au doux bruit de l’eau.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 148
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 148
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE

CAMOES OS LUSIADAS III-12 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-12 LES LUSIADES III-12
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-12

OS LUSIADAS III-12

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  12
Strophe 12

III-12

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-12
LES LUSIADES III-12

 *****

« Entre o remoto Istro e o claro Estreito,
«Entre le lointain Ister* le Détroit prestigieux**,
Aonde Hele deixou co’o nome a vida,
  Où Hellé** laissa et son nom et sa vie,
 Estão os Traces de robusto peito,
 Se trouvent les Thraces*** pourvus d’une grande âme,
Do fero Marte pátria tão querida,
Du fier Mars, la patrie tant aimée,
Onde, colo Hemo, o Ródope sujeito
 Où les sujets d’Hémus**** et de sa femme Rhodope 
Ao Otomano está, que submetida
Dépendent de l’Ottoman, qui soumet
Bizâncio tem a seu serviço indino:
Byzance à son indigne service :
Boa injúria do grande Constantino!
Quel injure au grand Constantin !

******

NOTES ET PRECISIONS

*Ister = Le Danube

** Le Détroit d’Hellé : « HELLESPONT, s. m. (Géog.) fameux canal ou détroit qui sépare l’Europe & l’Asie, & qui est indifféremment nommé par les modernes, le bras de S. Georges, les bouches de Constantinople, le détroit de Gallipoli, ou le détroit des Dardanelles. Voyez Dardanelles. Les anciens l’appelloient Hellespont, du nom de Hellé, fille d’Athamas, qui en le traversant, pour s’enfuir dans la Colchide, avec son frere Phryxus, chargés tous deux de la toison d’or, tomba malheureusement dans cette mer, où elle périt. On y arrive par diverses routes, après avoir laissé derriere soi, à droite ou à gauche, les isles Cyclades & Sporade, qui composent dans la mer Egée, ce qu’on appelle l’Archipel. » (Jaucourt, L’Encyclopédie, Première édition, Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand, 1766 – Tome 8, p. 107.

***Les Thraces :  « Thrace, (Géog. anc.) en grec θρᾴκη, en latin, Thracia ou Thracé, grande contrée de l’Europe, renfermée entre le mont Hémus, la mer Egée, la Propontide & le Pont-Euxin. La borne septentrionale du côté du Pont-Euxin, est cependant assez incertaine. Les anciens géographes, comme le Périple de Scylax, Pomponius Méla & Pline, étendent la Thrace jusqu’à l’embouchure du Danube ; de sorte qu’ils y renferment Istropolis, Tomi & Catalis. Pline a suivi en cela Pomponius Méla ; & peut être celui-ci a-t-il suivi le périple de Scylax… »

**** Hémus & sa femme Rhodope : « HÉMUS, (Mytholog.) fils de Borée & d’Orithie, qui devint roi de Thrace & épousa Rhodope. Ovide raconte cette fable en deux vers énergiques : Nunc gelidos montes mortalia corpora quondam, Nomine summorum sibi, qui tribuêre deorum. Le livre des poissons qu’on a donné à Plutarque, parle de ce roi Hæmus & de sa femme Rhodope, qui prenoient les noms de Jupiter & de Junon. Peut-être qu’effectivement ils périrent dans les montagnes de Thrace, où le peuple indigné de les voir s’égaler aux dieux, les avoit obligés de se retirer. (D. J.) » (Jaucourt – L’Encyclopédie, Première édition – Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand, 1766 Tome 8, page 130.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Les Lusiades
OS LUSIADAS III-12 LES LUSIADES III-12
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LA VIE DE LUIS DE CAMOES

Où est la Bulgarie ? Poème d’IVAN VAZOV – Де е България ? Поема на Иван Вазов

България – Български – Bulgarie
Ivan Vazov
Иван Вазов
Ivan Vazov Poème – Ivan Vazov poems
Де е България ? Où est la Bulgarie ?
Où est la Bulgarie Poème d'Ivan Vazov The_defeat_of_Shipka_Peak,_Bulgarian_War_of_Independence
Де е България ?


Traduction – Texte Bilingue
Превод – показване на два текста


LITTERATURE BULGARE
POESIE BULGARE
Ivan Vazov Les poèmes d'Ivan Vazov Poésie d'Ivan Vazov

българската поезия
българска литература

IvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazovIvanVazov

Иван Вазов
IVAN VAZOV
1850-1921

български поет
Poète Bulgare

Де е България ?

Où est la Bulgarie ?
Poème d’Ivan Vazov

Де е България ?

Питат ли ме де зората
Si on me demande où l’aube
ме й огряла първи път,
m’a réchauffé la première fois
питат ли ме де й земята,
Si on me demande où est la terre
що най-любя на светът.
que j’aime le plus au monde,

*

Тамо, аз ще отговоря,
Eh bien, je répondrais
де се белий Дунав лей,
là où coule le majestueux Danube,
де от изток Черно море
là où à l’est  la mer Noire
се бунтува и светлей;
se rebelle et se développe ;

*

тамо, де се възвишава
Là où s’élevant
горда Стара планина,
au cœur de ses fières montagnes,
де Марица тихо шава
Maritsa tranquillement tortille
из тракийска равнина,
à travers la plaine de Thrace

*

там, де Вардар през полята
мътен лей се и шуми,
де на Рила грей главата
и при Охридски вълни.

*

Там, де днес е зла неволя,
Là, aujourd’hui dans l’affliction,
де народа й мъченик,
le peuple martyr
дето плачат и се молят
dans le deuil et la prière
се на същият язик.
parle d’une même langue.

*

Там роден съм! Там деди ми
Là, je suis né ! Là, mes ancêtres
днес почиват под земля,
aujourd’hui reposent en paix,
там гърмяло тяхно име
Là,  s’illuminent leurs noms
в мир и в бранните поля.
dans la paix et dans les champs.

*

До чукарите Карпатски
Par les escarpements des Carpates
е стигнала тяхна власт
Ils fondèrent leur pouvoir
 и стените Цариградски
et les murs de Constantinople
  треперали са тогаз.
frissonnèrent jusqu’à présent.

*

Вижте Търново, Преслава –
Voyez de Tarnovo, de Preslav –
тие жални съсипни:
les ruines vibrantes :
на преминалата слава
et le passé glorieux
паметници са они!
que ces monuments racontent !

*

Българио, драга, мила,
Bulgarie, adorée, chérie,
земля пълна с добрини,
terres pleines de bonté
земля, що си ме кърмила,
terre qui m’a soigné,
моят поклон приемни!
reçoit ma révérence !

*

Любя твоите балкани,
J’aime tes monts,
твойте реки и гори,
tes rivières et tes forêts
твойте весели поляни,
tes riantes prairies
де бог всичко наспори;

*

твойте мъки и страданья,
tes peines et tes souffrances
твойта славна старина,
ton antique gloire,
твойте възпоминанья,
tes souvenirs passés,
твойта светла бъднина.
ton brillant avenir.

*

Дето ази и да трая –
за теб мисля и горя
в теб родих се и желая
Je suis né en toi et en toi
 в теб свободен да умра.
je veux mourir libre.

***********
Де е България ?
Où est la Bulgarie ?

 

PLACE NAVONE – PIAZZA NAVONA : LA FONTAINE DU MAURE & LA FONTAINE DE NEPTUNE & LA FONTAINE DES QUATRES FLEUVES

LES PLACES DE ROME
PIAZZE DI ROMA
ROME – ROMA

Armoirie de Rome

Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

PIAZZA NAVONA
PLACE NAVONE

VUE GENERALE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 29

« Nous aimons à rôder sur la place Navone.
Ah ! le pied n’y bat point l’asphalte monotone,
Mais un rude pavé, houleux comme une mer. »
Sully Prudhomme

LA FONTAINE DU MAURE
Fontana del Moro
The Moor Fontain

LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 24 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 25 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 35 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 36

LA FONTAINE DE NEPTUNE
La fontana del Nettuno
the Neptune Fountain

LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 16 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 17 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 18

« Un cheval qui s’élance en ouvrant les narines… »
Sully Prudhomme
LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 19 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 20 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 21 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 22 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 23 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 26 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 27 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 28 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 30 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 33

« Au beau milieu surgit un chaos où l’on voit
Dans un antre de pierre un gros lion qui boit… »
Sully Prudhomme

LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES
Fontana dei Quattro Fiumi
The Fountain of the Four Rivers

Œuvre du Bernin
4 fleuves des 4 Continents sont représentés :
– Le Nil (Afrique) : celui qui se cache les yeux (on ne connaît pas alors la source du Nil)
– Le Rio del Plata (Amérique)
– Le Gange (Asie)
– Le Danube (Europe)

Allégories aussi sont de l’œuvre de Borromini

LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 10 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 11 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 12 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 13 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 14 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 15 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 31 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 32 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 34

******************

JAUCOURT
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition
Tome 14
1751
ROME

« La place Navone s’appelloit autrefois platea agonalis, c’est-à-dire, la place des combats, parce que c’étoit un cirque bâti par Alexandre Severe. Elle est cinq ou six fois plus longue que large. & une de ses extrémités est un arc de cercle. On y voit le palais du prince Pamphile, ainsi que la belle église qu’il a fait bâtir en l’honneur de sainte Agnès.

Le milieu de la place Navone est moins élevé que les bords ; de maniere qu’on en peut faire une espece de lac, en fermant les conduits par lesquels s’écoule l’eau des trois grandes fontaines qui sont sur cette place. On a mis au pié du rocher, quatre figures colossales qui représentent les quatre grands fleuves des quatre parties du monde ; le Gange pour l’Asie, le Nil pour l’Égypte, le Danube pour l’Europe, & le Rio de la Plata pour l’Amérique. On peut donner trois piés d’eau au milieu de la place Navone, & c’est ce qu’on fait fréquemment dans les grandes chaleurs, une heure avant le coucher du Soleil.

Le college de la Sapienza n’est pas éloigné de la place Navone. »

***********************

LA PLACE NAVONE
Poésie de SULLY PRUDHOMME
1872

Nous aimons à rôder sur la place Navone.
Ah ! le pied n’y bat point l’asphalte monotone,
Mais un rude pavé, houleux comme une mer.
Des maraîchers y font leurs tentes tout l’hiver,
Et les enfants, l’été, s’ébattent dans l’eau, bleue,
Sous le triton qui tient un dauphin par la queue.
Au beau milieu surgit un chaos où l’on voit
Dans un antre de pierre un gros lion qui boit,
Près d’un palmier, parmi des floraisons marines ;
Un cheval qui s’élance en ouvrant les narines ;
Un obélisque en l’air sur un tas de récifs,
Flanqué de quatre dieux aux gestes sans motifs.
Nous aimions ce grand cirque à fortune inégale
Où le taudis s’accote à la maison ducale.
Nous y venions surtout dans les jours de marché :
C’est là que nous avons avec amour cherché
Quelque précieux tome, embaumé dans sa crasse,
De Marsile Ficin, de Quinault ou d’Horace,
Et, parmi les chaudrons, les vestes, les fruits secs,

Les poignards et les clefs, ces lampes à trois becs,
De forme florentine, aux supports longs et minces,
Où pend tout un trousseau d’éteignoirs et de pinces,
Et qui, flambeaux naïfs des poètes fameux,
Nous font croire, la nuit, que nous pensons comme eux.