Archives par mot-clé : athènes

LA STATUE GERMAIN NOUVEAU POEME

LA STATUE GERMAIN NOUVEAU
LITTERATURE FRANCAISE
SYMBOLISME

germain-nouveau-poemes-poesie-artgitato

Germain Nouveau

31 juillet 1851 Pourrières (Var) – 4 avril 1920 Pourrières

——–


POEMES
VALENTINES ET AUTRES VERS

LA POESIE DE
GERMAIN NOUVEAU
LA STATUE

Valentines et autres vers

Texte établi par Ernest Delahaye
Albert Messein, 1922
*
la-statue-germain-nouveau-artgitato-apollo-and-daphne-apollon-et-daphne-apollo-e-dafne-galerie-borghese-galleria-borghese-artgitato-2-768x1024
Apollon et Daphné
Apollo and Daphne
Galerie Borghèse
Rome
Photo Jacky Lavauzelle
*

LA STATUE

Parmi les marbres qu’on renomme
Sous le ciel d’Athène ou de Rome,
Je prends le plus pur, le plus blanc,
Je le taille et puis je l’étale
Dans ta pose d’Horizontale
Soulevée… un peu… sur le flanc…

Voici la tête qui se dresse,
Qu’une ample chevelure presse,
Le cou blanc, dont le pur contour
Rappelle à l’œil qui le contemple
Une colonne, au front d’un temple,
Le plus beau temple de l’Amour !

Voici la gorge féminine,
Le bout des seins sur la poitrine
Délicatement accusé,
Les épaules, le dos, le ventre
Où le nombril se renfle et rentre
Comme un tourbillon apaisé.

Voici le bras plein qui s’allonge,
Voici, comme on les voit en songe,
Les deux petites mains d’Éros,
Le bassin immense, les hanches,
Et les adorablement blanches
Et fermes fesses de Paros.

Voici le mont au fond des cuisses
Les plus fortes pour que tu puisses
Porter les neuf mois de l’enfant ;
Et voici tes jambes parfaites…
Et, pour les sonnets des poètes,
Voici votre pied triomphant.

Pas plus grande que Cléopâtre
Pour qui deux peuples vont se battre,
Voici la Femme dont le corps
Fait sur les gestes et les signes
Courir la musique des lignes
En de magnifiques accords.

Je m’élance comme un barbare,
J’abats la tête, le pied rare,
Les mains… et puis… au bout d’un an…
Lorsque sa gloire est colossale,
Je la dispose en une salle,
La plus riche du Vatican.

**********

LA STATUE GERMAIN NOUVEAU

ARTIFEX GLORIOSUS Sonnet de GABRIELE D’ANNUNZIO – Sonetto

Gabriele D’Annunzio
prince de Montenevoso

Traduction – Texte Bilingue
Poesia e traduzione

LITTERATURE ITALIENNE

 Gabriele d'Annunzio Traduction Artgitato Proses et Poèmes Italiens

Letteratura Italiana

Gabriele D’Annunzio
1863-1938

Traduction Jacky Lavauzelle

——-

Artifex gloriosus

Sonetto

Sonnet


Anche a me l’oro, come a Benvenuto,
A moi aussi l’or, comme à Benvenuto,
è servo. Chiedi! Sien divini o umani
en serviteur. Demande ! Que divins ou humains,
i tuoi sogni, di sotto a le mie mani
tes rêves soient ; sous mes mains
invincibili il vaso esce compiuto.
invincibles, le vase sera parfait.

*

Vuoi che da l’ansa il Fauno bicornuto
Veux-tu que de l’anse le Faune bicornu
guidi un coro di Ninfe e di Silvani
conduise un chœur de Nymphes et de Sylvains
in tondo? O vuoi la guerra dei Titani
dans une ronde ? Ou veux-tu la guerre des Titans
pur fragorosa nel metallo muto?
tout en haut dans le métal muet ?

*

O vuoi forse che in doppio ordine eguale
Ou peut-être veux-tu sur deux rangées
incedano, composte i pepli, accanto
identiques, dans leurs tuniques, à côté
a gli efebi le vergini d’Atene?
des éphèbes, les vierges d’Athènes ?

*

Chiedi! E nessun licor del trionfale
Demande ! Et aucune liqueur, le triomphal
oro degno sarà, fuor che il tuo pianto
or, ne sera digne, à l’exception de tes pleurs
puro o il più puro sangue di tue vene.
purs ou du sang le plus pur de tes veines.

*

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

 

Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.Description de l'image Gabriele D'Annunzio.jpg.