Archives par mot-clé : apollo

LE CHANSONNIER SONNET 166 (Première Partie) CANZONIERE PETRARCA 166 – SONNET CLXVI

*
Pétrarque Chansonnier Petrarca

Pétrarque CANZONIERE Petrarca LE CHANSONNIER (Sommaire)

FRANCESCO PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 166

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 166
CLXVI

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

166/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

S’i’ fussi stato fermo a la spelunca

Si j’étais demeuré immobile dans la caverne
là dove Apollo diventò profeta,
où Apollon est devenu prophète,
Fiorenza avria forse oggi il suo poeta,
Florence aurait aujourd’hui son poète,
non pur Verona et Mantoa et Arunca;
Comme Vérone, Mantoue et Sessa Aurunca ;

**

ma perché ’l mio terren piú non s’ingiunca

mais ma terre ne reçoit plus
de l’humor di quel sasso, altro pianeta
les bienfaits du Parnasse, une autre destin
conven ch’i’ segua, et del mio campo mieta
je vais suivre et que l’on récolte de mon champ
lappole et stecchi co la falce adunca.
buissons et maquis avec une faux crochue.

**


**

L’oliva è secca, et è rivolta altrove

L’olive est sèche et ailleurs dérivée
l’acqua che di Parnaso si deriva,
l’eau qui vient du Parnasse,
per cui in alcun tempo ella fioriva.
qui jadis l’avait fait prospérer.

**

Cosí sventura over colpa mi priva

Ainsi le malheur et la culpabilité me prive
d’ogni buon fructo, se l’etterno Giove
de tout bon fruit, si l’éternel Jupiter,
de la sua gratia sopra me non piove.
au-dessus de moi, ne m’arrose de sa bienveillance.

********************
CANZONIERE PETRARCA
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 166
le chansonnier Pétrarque Sonnet 166
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE


Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 42-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 42

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 42
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 42

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 42

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

42/366

Ma poi che ’l dolce riso humile et piano
Mais alors que le doux sourire humble et paisible
piú non asconde sue bellezze nove,
ne masque plus ses beautés originales
le braccia a la fucina indarno move
les bras à la forge tend vainement
l’antiquissimo fabbro ciciliano,
l’antique forgeron sicilien,

*

ch’a Giove tolte son l’arme di mano
Qu’à Jupiter sont enlevées des mains les armes 
temprate in Mongibello a tutte prove,
trempées au Mongibello pour toutes les épreuves,
et sua sorella par che si rinove
et que sa sœur prend les charmes
nel bel guardo d’Apollo a mano a mano.
sous la belle apparence d’Apollon progressivement.

*

Del lito occidental si move un fiato,
Du littoral occidental se déplace un souffle,
che fa securo il navigar senza arte,
qui rend la navigation sûre même sans art,
et desta i fior’ tra l’erba in ciascun prato.
et fait éclore les fleurs dans chaque prairie.

*

Stelle noiose fuggon d’ogni parte,
Les sinistres étoiles fuirent de tous côtés,
disperse dal bel viso inamorato,
dispersées par le joli visage amoureux,
per cui lagrime molte son già sparte.
pour qui tant de larmes ont été déjà versées.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 42
le chansonnier Pétrarque sonnet 42
canzoniere poet

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 34-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 34

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 34
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 34

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 34

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

34/366

Apollo, s’anchor vive il bel desio
Apollon, si encore vit le beau désir
che t’infiammava a le thesaliche onde,
qui t’enflammais dans les vagues de Thessalie,
et se non ài l’amate chiome bionde,
et si tu n’as plus les aimées mèches blondes,
volgendo gli anni, già poste in oblio:
les années s’écoulant, déjà mis dans l’oubli :

dal pigro gielo et dal tempo aspro et rio,
du paresseux gel et du temps âpre et contraire,
che dura quanto ’l tuo viso s’asconde,
qui dure aussi longtemps que ton visage reste caché,
difendi or l’onorata et sacra fronde,
défends les frondaisons honorées et sacrées,
ove tu prima, et poi fu’ invescato io;
où toi d’abord, et puis nous fûmes plongés ;

*

et per vertú de l’amorosa speme,
Et par les vertus de l’amoureux espoir
che ti sostenne ne la vita acerba,
qui te soutient dans cette vie amère,
di queste impressïon’ l’aere disgombra;
de ces impressions débarrasse l’air ;

*

sí vedrem poi per meraviglia inseme
oui, nous verrons par une merveilleuse concomitance
seder la donna nostra sopra l’erba,
notre dame assise sur l’herbe,
et far de le sue braccia a se stessa ombra.
et faire avec ses bras de l’ombre à elle-même.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 34
le chansonnier Pétrarque sonnet 34
canzoniere poet