Archives par mot-clé : apasras

LE PHRA LAK PHRA LAM (ép 1) L’IMPUISSANCE DES SOMMETS

Le Phra Lak Phra Lam
ພຣະລັກພຣະຣາມ

Ballet Royal Phralak Phralam Luang Prabang Artgitato 3

 L’IMPUISSANCE
DES SOMMETS

 Représentation par le Ballet Royal Phralak Phralam de Luang Prabang (Laos)

Le Ramayana  (रामायण) Le parcours de Rama) version laotienne.
(Version khmère : Ramakerti – Version malaisienne : Hikayat Seri Rama – Version Thaïe : Ramakien)

Ballet Royal Phralak Phralam Luang Prabang Artgitato 1Sītā (सीता) avatars de Lakshmi, symbole de la nature, compagne de Vishnu, épouse de Rāma symbole de la culture, devient Nang Sida
Râvana, le démon aux dix têtes et aux vingt bras, gouverne les Rakshasa sur l’île de Lanka, actuelle Sri Lanka, ennemi de  Rāma, qui enlèvera Sītā devient Hapkhanasouane.
Laksmana, लक्ष्मण, frère cadet de Rāma, l’accompagne dans son exil, deviendra Phra Lak, ພຣະລັກ.
Hanouman, le dieu singe, fidèle de Rāma qui l’aidera à retrouver Sītā deviendra Houlaman

Episode 1 : Le pèlerinage au Mont Meru (मेरु) Destruction et reconstruction

Il est question ici, au milieu de la grandeur des dieux et de la grandeur des lieux, de l’impuissance. Plus que de force et de super pouvoir. Les petits se prennent pour des géants et les dieux se font avoir par les hommes.

L’impuissance règne dans tout le premier épisode de notre Phra Lak Phra Lam. De l’impuissance qu’a le géant à maîtriser sa force devant un lézard si menu, faible et pacifique. L’impuissance du dieu à reconstruire lui-même son temple et sa montagne. L’impuissance du candidat à la reconstruction qui ne peut rien sans l’aide du dieu lui-même. L’impuissance du dieu enfin et encore devant le choix diabolique du candidat qui vient lui prendre sa femme.

Ballet Royal Phralak Phralam Luang Prabang Artgitato 2Derrière la violence est toujours sous-jacente, comme action compensatrice et libératrice.

Voici le déroulé de cet épisode :

Le pèlerinage du géant Virayou au temple Phra In, dieu de la richesse et Roi des dieux, qui se situe au sommet du Mont Meru, lieu haut de 450 000 kilomètres, composé de cinq pics, domaine des dieux. Le géant émerveillé par la beauté du site, se met à prier devant chaque sommet. L’évocation d’une telle splendeur est mal interprétée par un lézard qui pense que de telles louanges lui sont adressées. Gonflé par de si beaux compliments, il interrompt la prière de notre géant ; ce qui a pour conséquence funeste de le mettre dans une énorme colère. En lançant son collier magique, il le rate, mais détruit le temple et le sommet de la montagne. Dépité et honteux, il préfère toutefois fuir plutôt que d’affronter la vengeance impitoyable de Phra In.Ballet Royal Phralak Phralam Luang Prabang Artgitato 4 Celui-ci, en arrivant sur les lieux et en observant un tel désastre, appelle le général  Chitabouth. Une récompense sera offerte à quiconque reconstruira le sommet de la montagne et son temple.

C’est Thotsakan qui se présente, motivé par la récompense de pouvoir exaucer le plus fou ses désirs. Après de nombreux échecs, Phra In lui conseille alors de s’aider des divinités représentants les quatre points cardinaux. Avec ce conseil et les prières qui s’ensuivirent, la reconstruction se réalise.

Il choisit alors pour récompense la femme-même de Phra In, Nang Uma. Malgré les propositions de quatre magnifiques Apsaras, nymphes célestes d’une grande beauté, celles qui glissent sur l’eau et qui sont naît du barattage de la Mer de lait »,  Thosakan reste sur son choix initial au grand désarroi de Phra In.

ARTGITATO